Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Commentaires du site

  • Les virus existent-ils ?
    28/05/2024 08:53
    Bernard Guennebaud
    Pour ma part je ne fais aucune généralisation à d'autres maladies et d'autres pathogènes à partir de l'exemple de la tuberculose et du bacille tuberculeux. La dégénérescence du réseau connexe des organites haltères peut être provoquée par la poussière de silice respirée en masse par les mineurs, d'où la tuberculose-silicose qui ne nécessite pas d'avoir été contaminé par un bacille tuberculeux. Cela avait été démontré par les Américains en expérimentant sur des cobayes (rapporté par Basset dans son ouvrage de 1953). Que la tuberculose puisse apparaitre sans contamination préalable est une réalité qui n'exclut nullement qu'elle puisse aussi être provoquée par contagion quand le bacille s'échappe par la toux d'un tuberculeux. L'acceptation de ces 2 possibilités semble très difficile à obtenir. Ceux qui sont convaincus de l'existence indubitable de la transmission par contagion ne peuvent accepter qu'une autre possibilité puisse exister et inversement. Pourtant il y a des explications tout à fait rationnelles à cela.

  • Les virus existent-ils ?
    27/05/2024 21:49
    Pierre
    Aucune justification !

  • Les virus existent-ils ?
    27/05/2024 17:53
    Brigitte Fau
    Oui Bernard, Tissot avait vu ce vivant à l'intérieur des cellules qui n'est pas la cause de la maladie mais qui subit des circonstances différentes de l'état physiologique de leur vie. Il a vu des "haltères" qui forment un réseau qu'il disait "bactérien". Ce réseau sortant de cellules malades (comme tu l'expliques très bien) a été interprété comme étant un bacille pénétrant dans la cellule sur des images figées, fixées dont on ne pouvait deviner le sens d'apparition de ces filaments. C'est le danger de la microscopie électronique d'observer des tissus morts. Le dernière technologie confirme, dans certaines cellules (dans d'autres on voit plutôt des granulations), ce réseau vivant que les scientifiques appellent "mitochondrial" en effet. https://twitter.com/NanoLiveLtd/status/1161643898969759744 Et bien on retrouve désormais des "mitochondries" transportées en dehors des cellules par des vésicules extra-cellulaires qu'on appelle alors mito-vésicule. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35962195/ Tout çà parce qu'on ne veut pas voir ce vivant en dehors de la cellule (pas plus qu'en dedans où on a dû inventer une histoire d'archéo-bactérie en symbiose), cela ne colle plus avec la théorie cellulaire et admettre que des particules ont un métabolisme. Que faire de ce vivant contredisant les dogmes dans lesquels la science est enfermée ? De même qu'on refuse de se poser la question : est-ce que les exosomes sont vivants ? Malgré toutes les propriétés qu'on leur découvre. Toujours parce que cela ne colle pas avec la théorie cellulaire. Alors on interprète encore et encore, pour coller à ces dogmes, au lieu de les remettre en question. Tout ce vivant interne, correspond à des formes différentes prises par les microzymas en fonction du milieu et de leur fonction. Ils sont l'élément vital permanent, ce que n'est pas la cellule. Et ce sont eux qui sont pris pour des parasites.

  • Les virus existent-ils ?
    27/05/2024 16:26
    Bernard Guennebaud
    Dans cet article il est beaucoup question de Robert Koch et de la tuberculose, aussi je me permets de rappeler que j'ai sorti sur ce site 2 articles sur la question de la tuberculose et du bacille tuberculeux : 13 novembre 2022 Tuberculose et réalité
    Tuberculose et réalité
    11 décembre 2022 Connaissez-vous le concept de tuberculose autogène ?
    Connaissez-vous le concept de tuberculose autogène ?
    Pour résumer ici : Il est indéniable que c'est le bacille tuberculeux qui construit le tissu tuberculeux. Il ne peut y avoir aucun doute à ce sujet. MAIS, contrairement à ce qui en a été déduit, on ne peut pour autant affirmer que ce bacille tuberculeux serait à chaque fois à l'origine de la maladie. Cela paraît pourtant logique mais non, ce n'est pas aussi logique qu'il y paraît ! Pourquoi ? Jules Tissot avait mis au point, après de multiples essais, un procédé lui permettant de faire apparaître le cytoplasme des cellules avec une toute autre structure que celle habituelle. Il a pu photographier des milliers de fois dans le cytoplasme un réseau connexe d'organites haltères où les haltères sont des mitochondries ayant une boule à chaque extrémité. Ces organites sont reliés entre eux par leurs boules, formant un réseau connexe entre le noyau et la membrane. La cytologie reconnait d'ailleurs parfois observer des haltères, des Y, des bissacs sans pouvoir apporter d'explications à ces formes. La raison en est sans doute fort simple : parfois, le mode préparatoire épargne quelques fragments de ce réseau connexe. Sous certaines actions, ce réseau connexe va se désunir et des organites haltères vont proliférer en formant des filaments pour donner ce qu'on a aussi appeler le bacille ficelle, le Mycobacterium Tuberculosis, la mycobactérie tuberculeuse dont les segments sont des bacilles de Koch. Cette découverte de Tissot publiée en 1936 a en fait été redécouverte 40 ans plus tard. Il est reconnu aujourd'hui que le bacille tuberculeux ne se présente pas en bâtonnets mais en ficelle. Plus de détails dans mes articles.

  • Les virus existent-ils ?
    27/05/2024 15:29
    azibane
    je suis un peu comme vous; les preuves irréfutables ne le sont pas plus dans un sens que dans l'autre j'ai lu la prose de Mike Stone récemment, c'est ILLISIBLE et c'est d'une longueur asphyxiante il serait temps que les défenseurs d'une thèse s'attèlent à une présentation pédagogique de leur théorie..... je ne défends pas forcément la thèse officielle de la virologie parce qu'elle repose aussi sur des présupposés contestables...

  • Les virus existent-ils ?
    27/05/2024 14:59
    Guillaume
    Personnellement je ne vois toujours pas de preuve irréfutable que ce qui est observé au microscope et appelé "virus" est pathogène. En même temps ça parait compliqué de prouver une quelconque pathogénicité virale sans en avoir isolé (réellement) au préalable. Question bête déjà : quelle preuve avons-nous pour commencer, que la cause de la maladie (virus ou autre) est présente dans les excrétions ? Le piment fait couler le nez par exemple, ça voudrait dire qu'on devrait retrouver du piment dans les sécrétions nasales si on suit le raisonnement...

  • Les virus existent-ils ?
    27/05/2024 13:27
    François Deschamps
    Sucharit Bhakdi n’a pas pu répondre scientifiquement aux objections de Samuel Eckert sur le SARS-CoV-2 (comme on peut le voir dans l’article https://nouveau-monde.ca/confirmation-ecrite-les-scientifiques-ne-peuvent-apporter-aucune-preuve-de-lexistence-dun-virus-pathogene/) et se contente d’affirmations non démontrées rigoureusement, jouant visiblement de sa notoriété pour les faire passer plus facilement. La virologie a été largement réfutée par notamment Stefan Lanka (en commençant par le cas de la rougeole https://nouveau-monde.ca/go-virus-go/) et Mark Bailey (https://nouveau-monde.ca/un-adieu-a-la-virologie-edition-pour-expert/). Mike Stone montre que la virologie et son hypothèse mère des germes relèvent de scientisme reposant sur des dogmes jamais réellement démontrés :
    Aveuglés par la pseudo-science
    L’hypothèse des germes — Partie 1
    Dans l’article https://nouveau-monde.ca/un-brin-insense/ il répond à un virologue dont les arguments relèvent de sophismes, mais pas de logique aristotélicienne ni de science. Le dossier Vaccins et virus (https://nouveau-monde.ca/vaccins/) propose de nombreux autres articles de divers auteurs (journalistes, médecins, chercheurs…) qui démontent l’hypothèse virale et celle plus générale des germes et remettent à l’honneur l’oublié Antoine Béchamp. Sur un plan plus civilisationnel, ces hypothèses malheureusement largement répandues et qui se sont transformées en croyances similaires aux religieuses font le jeu de l’industrie pharmaceutique et des élites mondialistes qui peuvent grâce à elles imposer des mesures prétendument « sanitaires » et monter des « plandémies » de plus en plus restrictives de libertés (https://nouveau-monde.ca/la-pierre-angulaire-de-big-pharma/). Comment démontrer l’existence d’un lien de causalité et ce qu’est la méthode scientifique est également rappelé dans https://nouveau-monde.ca/lenterrement-de-la-theorie-virale/.

  • Les virus existent-ils ?
    27/05/2024 09:20
    Brigitte Fau
    Il faut remonter à la source des dogmes. Ce qu’il faut comprendre : Béchamp cherchait comme beaucoup d'autres chercheurs du XIXè siècle (y compris Pasteur) l’origine des micro-organismes, particulièrement lorsqu’ils apparaissaient dans les maladies. Il n’avait pas l’esprit pollué par tout ce que nous « savons » maintenant (ce que les scientifiques apprennent et auquel ils font confiance naturellement, ce qui les forge). Et ces recherches ont mené Béchamp à comprendre que les micro-organismes ne sont qu’une expression du vivant. Il a retrouvé ces « germes » à l’origine des micro-organismes (que Pasteur cherchait sans pouvoir les trouver avec un matériel insuffisant). Mais ce qu’a découvert Béchamp c’est que : - [ ] ces petites particules se retrouvaient partout dans l’environnement, - [ ] et particulièrement dans TOUS les organismes vivants, - [ ] et dans tous les centres vitaux, - [ ] qu’elles étaient caractéristiques de ces centres vitaux, - [ ] qu’elles produisaient une substance active caractéristique de leur provenance (en découvrant les enzymes) - [ ] Puis ils les a retrouvés à l’origine de l’embryon (très nombreux dans le vitellus) - [ ] Et même à l’origine des gamètes mâles et femelles (donc provenant des parents) Mais surtout, il a constaté qu’elles étaient à l’origine de tout ce qui est vivant. La moindre parcelle de vie est faite de ces « germes ».qu’il a appelé « microzymas », parce que ce sont de très petits ferments (« zym » en grec) « Tout organisme vivant est réductible au microzyma », en particulier tout micro-organisme, mais aussi toute cellule (ce que les chercheurs découvrent désormais sous forme d’exosomes). Toutes cellules en se décomposant les font apparaître. Recul sur la science contemporaine : Les scientifiques au fil du temps, avançant dans l’idée que nous étions « stériles » (dans les parties purement internes) ont bel et bien découvert ces particules de vie. Mais de manière systématique et persuadés que l’élément vital est la cellule, ils ont interprété ces « présences » comme étant étrangères à l’organisme. Ainsi il leur a fallu trouver des explications à la présence d’éléments vivants dans les cellules capables de réaliser LEUR métabolisme, ils ont trouvé l’idée qu’une archéo-bactérie vivait en symbiose. Pour le coup cela est très poétique, en effet, mais ce n’est qu’une interprétation sur la base de la théorie cellulaire au lieu de s’interroger sur cette théorie. Les publications sur les exosomes auxquels on découvre de + en + de propriétés se comptent par dizaine de milliers maintenant. Selon Stefano Scoglio (microbiologiste) ce sont les microzymas de Béchamp. Et qu’on le veuille ou non, à l’époque où on a découvert les virus, on a seulement découvert ces petites particules de vie dans un prélèvement d’un malade. De quoi réfléchir et prendre ce recul, parce qu’il n’est plus possible que la science continue à avancer sans jamais remettre en cause les fondements qui servent de bases aux scientifiques, la théorie cellulaire en particulier ; le plus petit élément vital n’est pas la cellule.

  • Les virus existent-ils ?
    27/05/2024 08:45
    Leaunade
    L'essentiel,quelle que soit la théorie reconnue, est de réussir à accompagner les malades dans le but de les aider à guérir ou à se stabiliser et dans le pire des cas à mourir sereinement en vivant le mieux possible jusqu’à la fin.La théorie ,dans le soin aux malades est une base que l'on doit remettre systématiquement en question en fonction des résultats obtenus.Chaque malade est unique et chaque accompagnement devrait être créatif.Il est indispensable de travailler en équipes pluridisciplinaires AVEC les malades. Un grand Merci pour votre article très clair et très fédératif.

  • Les virus existent-ils ?
    27/05/2024 02:54
    azibane
    une nouvelle fois je reste plus que jamais dubitatif sur cette question de la théorie virale je serais incapable de soutenir devant un public curieux et honnêtement intéressé une thèse plutôt qu'une autre; en un mot, pour le néophyte que je suis , j'avoue frappé d'incompréhension basique sur tout ce qui touche à la biologie de près ou de loin, déjà au lycée cela entrait et sortait de ma tête à la vitesse V; et malheureusement tous ces écrits défendant les deux thèses sont pour moi très obscurs je suis d'accord pour dire que se référer au Postulat de Koch ,intelligemment et simplement présentés, pour réfuter la théorie virale, n'est absolument pas convaincant; car il s'agit d'un postulat qui confine au dogme; ce qui est drôle c'est que ceux qui sortent ce postulat comme la marque irréfutable de la vérité, sont les premiers à fustiger ceux qui s'accrochent au dogme de la théorie virale! Certains disent qu'on ne peut pas observer des virus au microscope électronique, et là je vois apparemment la preuve du contraire. Ce qui me gêne le plus dans cette histoire, c'est que ceux qui réfutent la théorie virale, se sont érigés en "résistants de haut de gamme pour excommunier d'emblée tout ceux qui n'étaient pas sur leurs bases et de ricaner sur la "fable covid" puisque les "virus n'existent pas" je pense que pour l'immense majorité des gens le problème essentiel et de savoir comment faire front à une infection lorsqu'elle se produit sur une personne, et a fortiori si cela s'étend à une large masse de population; la confrontation entre les deux théories est d'ordre scientifique et devrait être menée loyalement par une confrontation publique; car on ne saurait répondre non plus par des ricanements comme le font également ceux qui prétendent détenir la vérité scientifique officielle, surtout quand cette thèse officielle, profite grandement à l'industrie pharmaceutique et à l'ordre établi. Derrière cette confrontation se profile la question de la contagion, de la transmission à l'extérieur et qui est essentielle pour manipuler les masses, comme on l'a vu pendant l'épisode covid; c'est l'essence même de la peur, un vrai virus ,qui va se diffuser moyennant ce concept. certains insistent en me disant que c'est la peur du virus qui a poussé les gens à l'obéissance hypnotique ,l'ennemi invisible et prédateur; je pense plutôt que c'est la peur d'être malade, voire de mourir, pourquoi aurait-on plus peur de mourir du fait d'un virus que d'une autre cause? On cite souvent le procès de Lanka comme une preuve définitive de la non existence des virus validée par le jugement en sa faveur. cela n'est pas aussi simple (hélas). En effet, il a simplement été établi que les les preuves présentées par le défenseur de la théorie virale n'étaient pas convaincantes dans l'échange des arguments scientifiques présentés par les deux parties; ça n'est pas un juge qui est capable de statuer là-dessus. mais cela pose quand même d'autres questions: -pourquoi ce jugement n'aurait-il pas fait jurisprudence puisque la thèse virale était quand même l'objet du procès ? -pourquoi l'industrie pharmaceutique n'est elle pas venue défendre son joujou qui était en jeu? cela ne prouve-t-il pas un manque d'assurance de leur part, et de laisser aller au charbon un scientifique ne représentant que lui? Pour sortir de ce cadre, il faut être conscient que la notion de preuve est parfois délicate à établir. quand on est rusé, même en maths on peut faire croire qu'un théorème bien connu et établi depuis des siècles était finalement faux.Comment? en établissant des arguments ( compliqués si possible pour enfumer le lecteur) qui ont l'apparence de la rigueur mais qui subtilement cachent à un endroit une erreur, qu'elle soit volontaire ou pas peu importe en l'occurence; elles ne seront détectés que par des vrais mathématiciens, et encore parfois uniquement par des spécialistes de haut vol. je pense que ce qui touche au corps humain, est beaucoup plus susceptible d'induire de graves erreurs -je ne parle pas des escrocs modélisateurs- parce que les fondements concernant la discipline ne sont pas vraiment solides; rien qu'à voir le nombre "d'études" qu'on pond tous les jours pour dire tout et son contraire, il y a de quoi être méfiant, a fortiori lorsque des enjeux politico- financiers y sont mêlés étroitement. Pour terminer, pour revenir au problème posé, c'est que les deux "théories" reposent finalement sur des postulats différents; reste à savoir lequel colle le plus à la réalité, car il faut-j'espère-quand même s'y référer.. je trouve quand même cet article assez bien écrit, car assez compréhensible malgré tout

  • Les virus existent-ils ?
    26/05/2024 21:08
    Brigitte Fau
    Je rappelle pour les auteurs de l'article que mon livre en anglais est à leur disposition : https://www.bonnes-habitudes.fr/comprendre/la-théorie-d-antoine-béchamp/book/

  • Les virus existent-ils ?
    26/05/2024 21:05
    Brigitte Fau
    En effet, en complément des commentaires de Sylvie HR (bonjour Sylvie et du Président de la ligue anti-vaccinale), on ne peut se contenter des explications données dans cet article concernant la théorie virale. Le problème n'est pas l'isolement de particule, mais son origine ! Toutes les interprétations données se basent sur la théorie cellulaire et sur le fait que la cellule est le plus petit élément vital : c'est un dogme qui aurait dû être remis en question à partir du moment où on a découvert des éléments vivants plus petits que la cellule dans les organismes vivants. Les scientifiques se basent sur des dogmes non démontrés (l'asepsie des animaux en particulier). Je soulevais ce problème dans l'article que l'AIMSIB avait accepté de publier : https://www.aimsib.org/2019/03/10/et-si-notre-organisme-netait-pas-du-tout-sterile-un-siecle-derreurs-scientifiques/ En bref (si c'est possible) : On prend pour des parasites des éléments vitaux de nos organismes. Jamais il n'a été démontré que ces particules, ou les gènes dits "viraux" provenaient de l'extérieur. Nous sommes constitués de ces éléments vitaux présents dès le vitellus et à l'origine de tout dans les organismes vivants : ILS SONT LA VIE. Il n'y aurait pas de vie sans eux et prennent des formes différentes (et sans doute produisent des gènes différents) en fonction du milieu. Il est temps que les scientifiques découvrent les travaux de Béchamp qui expliquent ce qui leur échappe. https://www.bonnes-habitudes.fr/comprendre/la-théorie-d-antoine-béchamp/

  • Les virus existent-ils ?
    26/05/2024 20:49
    Bernard LEMONNIER
    Les virus existent : no problem mais quid de l'utilité de la vaccination ?

  • Les virus existent-ils ?
    26/05/2024 19:19
    Sylvie HR
    Contente du sujet abordé par cet article... Cet histoire de virus qui n'existe pas m'a tarabiscotée, et voilà la vision qui m'est parvenue : je me suis demandé si les virus ont effectivement une existence indépendante des êtres vivants cellulaires car existe des rétrovirus dont ,pour des raisons mal connues, l'ADN s'exprime (avec des étape en plus s'il s'agit de virus ARN) et font que le porteur sain tombe malade et contamine d'autres congénères. Quand la maladie disparait, l'ADN viral n'est plus exprimé. Les congénères tombés malades et n'ayant pas cet ADN viral interne,peuvent l'avoir intégré à leur patrimoine génétique en guérissant. Le virus ressemble à des parties de code génétique, capables de s'exprimer et de perturber la machinerie, parties de code fluctuantes, sujettes à erreur de recopie, puisque les virus mutent. Les cellules intoxiquées, pour se désintoxiquer rejettent des exosomes. Il semblerait que certains exosomes aient des allures de virus, contenant du matériel génétique. Dans des conditions extérieures difficiles (milieu basique oxydé dit favorisant les maladies virales selon la bio-électronique de Vincent) , les cellules intoxiquées pourraient rejeter une bonne quantité de ces exosomes pour tenter de se re-équilibrer, voire finir par une apoptose, si le milieu reste trop toxique. Des cellules plus ou moins saines, en internalisant ces exosomes pourraient se rendre malades. d'ou une contagion, surtout dans un milieu globalement plus ou moins toxique. Ce processus, brièvement décrit, peut-être compatible à la fois avec "les virus n'existent pas" et "les virus existent bien". Qu'en pensez vous ? Des questions ?

  • Les virus existent-ils ?
    26/05/2024 18:11
    Président de la ligue antivaccinale
    LES VIRUS N'EXISTENT PAS-REFUTATION DE LA THEORIE VIRALE 1-Réfutation par le bon sens appliqué au narratif de la théorie virale 2-Réfutation scientifique 1-ORIGINE DE LA THEORIE VIRALE D'après Pasteur, les maladies paraissant contagieuses sont d'origine microbienne. Or dans certaines maladies, les bactéries pathogènes ne sont pas retrouvées ; on en déduit qu'il existe des particules plus petites, des virus (virus signifie poison en latin) non visibles en microscopie optique et responsables d'infections. Le virus est décrit comme un brin de matériel génétique, ADN ou d'ARN, entouré d'une enveloppe ; c'est une particule morte, sans métabolisme (qui caractérise le vivant). Ce virus (mort) est censé, pour un virus respiratoire : - traverser la barrière de mucus, puis la membrane cellulaire, - se diriger vers le noyau cellulaire, le pénétrer, -ouvrir la chaine d'ADN, pour s'y incorporer -puis se multiplier en milliers d'exemplaires, entrainant la destruction de la cellule, -infecter les cellules adjacentes, diffuser dans le sang (virémie) et envahir l'organisme. Ce narratif est fantaisiste et invraisemblable car: -le virus est mort et n'a pas d'outils pour réaliser toutes ces tâches ; -il existe des barrières naturelles : mucus, enzymes, anticorps, membranes,… ; -il existe des moyens puissants de protection empêchant l'incorporation d'ADN étranger dans le génome. -le système immunitaire, une merveille de complexité et d'intelligence, perfectionné sur des milliers d'années et adapté au cours de l'évolution à lutter contre les éléments étrangers, accepterait-il que des particules inertes envahissent l'organisme pour détruire les cellules ? Masochisme cellulaire ? Irrationnel et défiant le bon sens ! 2-IL EST PROUVÉ SCIENTIFIQUEMENT QUE LES VIRUS N’EXISTENT PAS. -La théorie virale a été réfutée une 1ère fois en 1952, par des expériences sur du "matériel infecté": aucun virus n'est observé en microscopie électronique et les analyses biochimiques sont identiques au contrôle. -La découverte des bactériophages (virus sensés tuer les bactéries) en 1954 et de la double hélice d'ADN en 1953 (Crick et Watson, prix Nobel) conduisent à théoriser la virologie sur le modèle morphologique et biochimique du bactériophage. -La théorie virale a été réfutée une 2e fois, principalement par le virologiste Stefan Lanka, dès 1995. -Aucun virus n'a jamais été isolé de manière scientifique par les virologues. -Aucun génome complet de virus n'a jamais été isolé. ISOLATION SCIENTIFIQUE D'UN VIRUS La méthode de référence est celle d'une conférence de consensus de l'institut Pasteur de 1973. Elle consiste à réaliser sur un prélèvement, une ultra centrifugation en gradient de densité sur saccharose (séparation des divers éléments selon leur densité), -à prélever la bande de densité virale, qui est ainsi purifiée (l'analyse en microscopie électronique doit montrer des particules virales, nombreuses, toutes de même taille), -à décoder le génome complet et à caractériser les protéines . Il s'agit d'une procédure simple et facilement reproductible. Elle est couramment réalisée, avec succès, pour les bactériophages, découverts en 1954 et devenus le modèle des virus. Malheureusement, pour la virologie : -le bactériophage, censé être un tueur de virus, n'est pas un virus ; il s'agit d'une microspore produite par une bactérie mourante en culture, en milieu défavorable ; la microspore donnera naissance à une nouvelle bactérie. -aucun "autre virus" n'a jamais été isolé par cette méthode, depuis 1954 LA PSEUDOISOLATION DES VIRUS PAR LA VIROLOGIE Devant l'échec d'une isolation scientifique, la virologie utilise une méthode de substitution, la culture cellulaire, de 2 façons : 1. Sur un surnageant d'échantillon infectieux, obtenu après centrifugation, qui contient des "virus", des débris cellulaires, des microbes, des exosomes (vésicules d'ADN ou de déchets), etc.. 2. Sur une culture cellulaire, souvent de rein de singe (le singe a 98% de génomes identiques à l'homme). On laisse mourir la culture, en arrêtant de la nourrir au sérum fœtal bovin (indispensable à la survie des cellules) et en introduisant des antibiotiques (cytotoxiques). . On en déduit que le virus a détruit les cellules, alors que sans matériel infectieux on obtient le même résultat!! Les virus sont ensuite créés par ordinateur: -Séquençage (caractérisation) des millions de fragments d'ADN ou ARN ; -assemblage (ou alignement) des fragments, par de multiples logiciels, pour reconstituer le génome viral selon un modèle préétabli dans l’ordinateur, en gros, reconstituer le puzzle d'ADN. La fraude est grossière, les ADN proviennent de sources multiples et aucun contrôle (sans matériel infectieux) n'est effectué. Selon cette méthode, en 70 ans, jamais une expérience contrôle n'a été faite, "ALORS QUE CELLE -CI EST UNE REGLE D'OR ELEMENTAIRE EN SCIENCE". -Le Dr Lanka a réalisé la même expérience avec du génome humain et a retrouvé 100% du génome du corona virus ! -deux expériences avec culture cellulaire du virus de la rougeole et contrôle (sans virus) ont donné le même résultat. AUTRES PREUVES PROCES DE L'ISOLATION DU VIRUS DE LA ROUGEOLE : -Le Dr S. Lanka a promis 100 000 euros, en 2014, à qui démontrerait l'existence d'une étude prouvant l'isolation du virus : 6 études ont été présentées et invalidées. -La Haute Cours de Justice de Stuttgart, en 2016 a reconnu la non isolation du virus de la rougeole, ce qui constitue une jurisprudence pour la rougeole et tous les autres virus isolés par le même protocole. -L'étude princeps de mise en évidence du Coronavirus de Zhu, de Fév. 2020, ne montre ni isolation virale ni contrôle !! -222 institutions sanitaires scientifiques du monde entier n’ont pas réussi à citer un seul cas d’isolement et de purification du “SARS-COV-2”, par qui que ce soit, où que ce soit (Christine Massey- Mars 2024). -Le CDC chinois, en 2021, reconnait la non isolation du corona. -Des demandes de preuves d'isolation, au CDC et à l'institut Robert Koch, pour tous les principaux virus, n’ont reçu aucune réponse positive. -1 million de dollars est promis à qui isolerait le Corona virus. En outre le CDC reconnait en 2021, la non validité des tests PCR ! Le test PCR du Pr Drosten a été finalisé en Fév. 2020, avant même la "découverte" du virus ! En conclusion: toutes les allégations concernant la réalité de la théorie virale sont invalidées et frauduleuses. Cette fraude massive sert à l'autojustification de l'existence de la virologie et à l'industrie des vaccins. A noter que "la Grippe aviaire" est une autre escroquerie, basée sur des tests sans valeurs. Références : l‘erreur d‘interprétation : http://wissenschafftplus.de/cms/de/wichtige-texte Site: viroliegy

  • L'épidémiologie se rend malade à cause de ses mauvaises études "cas-témoins"
    24/05/2024 09:56
    Bernard Guennebaud
    Je reviens sur mon interprétation des 3 tests d'Hernan relatifs aux 3 années considérées et pour lesquelles j'ai reproduit dans un tableau les données publiées. En fait, contrairement à ce que j'avais pensé, il n'a pas cherché à comparer les 3 cas apparus la première année avec les 4 cas apparus la seconde ou la troisième. Il a voulu savoir si ces 4 cas et les 11 témoins déclarés exposés (cad dont la vaccination avait été réalisée au cours de l'année 2 qui précède la date index cad le début de la maladie pour le cas associé) créaient une différence significative avec les non exposés. Dans le calcul des OR directs (non ajustés) on constate que les non exposés sont communs aux 4 tests du tableau : 152 cas et 1565 témoins non exposés. Aussi, on a : OR=(1565/152)x{11/39 ou 3/17 ou 4/11 ou 4/11} selon les tests qui sont donc tous construits de la même façon. Comme 1565/152=10,30 est déjà grand, ce seront les non exposés qui vont booster ces quatre OR vers le haut alors qu'ils ne sont pas vaccinés HB ! Autrement dit, les non vaccinés vont jouer un rôle déterminant pour savoir si le délai écoulé entre la vaccination qui n'existe pas pour eux et le début de la maladie, qui n'existe que pour 1 sur 9 d'entre eux, ne serait pas distribuée de façon aléatoire ! Dans chacun de ces 4 tests, l'objectif de Hernan est bien de savoir si la vaccination pourrait participer à l'incubation de la maladie. Si les délais ne se répartissent pas au hasard on peut penser que la vaccination aurait joué un rôle. Trois d'entre-eux sont significatifs selon les nombres publiés par Hernan alors qu'il n'en reconnaît qu'un seul ! Très vraisemblablement parce que cela lui a paru, à juste titre invraisemblable. Comme je l'avais écrit, il n'avait pas vu que ces 4 tests n'étaient pas des tests statistiques mais des calculs sans significations. Il ne suffit pas de faire des calculs pour faire des mathématiques, ce serait trop facile !!!

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    21/05/2024 20:30
    njama
    Comme je l'ai écrit plus haut, je n'attribue pas de vertus particulières au SMM, auréolé d'une aura biblique..., je ne pense pas que les vertus du chlorure de magnésium seraient influencées par cette page d'Histoire, nous avons tout ce qu'il faut ici, en Europe, et partout dans le monde d'ailleurs, les marais salants pourraient suffire à presque chaque pays... nul besoin des sels de la Mer Morte Vous ignorez sûrement à quoi sert "principalement" le chlorure de magnésium, je l'ignorais il y a peu... "il est principalement utilisé comme sel de déneigement." * ! oups ! Quand j'ai découvert ça, j'étais écœuré... ce don de la nature à trois francs six sous qui peut soigner autant de pathologies (scorbuts, carences...), boudé par l'Académie de Médecine... * voir Productions > situation française > utilisations > https://lelementarium.fr/product/chlorure-de-magnesium/

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    21/05/2024 20:02
    njama
    La Table des Matières de l'ouvrage du Pr DELBET se trouve sur 3 pages à partir de la 377 du document, ou 393 à 402 du PDF... L'ouvrage compte plus de 300 pages, hors citations chapitre II dans mon commentaire, les X chapitres n'intéressent qu'indirectement le sujet de l'article, en dehors de l'observation générale des causes de carences en magnésium dues à notre époque contemporaine. Un sujet toujours d'actualités... Pour les lecteurs "hors pistes" qui butinent, papillonnent sur le site, cherchent leur pollen... pour en faire leur miel... LISTE DES TROUBLES ÉVOQUÉS DANS CE LIVRE (page 398) Ce livre montre les effets que le chlorure de magnésium a eu sur les troubles qui suivent. Selon les explications que vous trouverez dans le livre, ces effets ont été constatés soit par des actes médicaux, soit par des expériences, soit par des analyses statistiques. alcalose des urines, lors de colibacillurie ou de cancer anaphylaxie, allergie avitaminose, carences scorbutiques cicatrisation choc opératoire et anesthésique crampes musculaires dégénérescence de plants de pomme de terre éclampsie fatigue physique ou nerveuse fixation du calcium (ossification et, inversement, athérome) formes précoces de cancer, récidives post-opératoires de cancer infection, phagocytose irritations de la peau (prurit, psoriasis, acné,…) jaunissement des plantes, chlorose phanères : ongles, cheveux, cheveux blancs phénomènes convulsifs, tétanie préparation à un choc opératoire prostate et troubles urinaires en découlant seins : mammite, kyste ou tumeur taux de suicide tension sanguine transit intestinal tremblement sénile trouble hépatique ou biliaire, calcul biliaire tumeur thyroïdienne de truites et salmonidés d'élevage ulcération des gencives et perte des dents verrue

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    21/05/2024 19:58
    Bernard SUDAN
    Merci pour ces informations concernant les travaux de Pierre Delbet qui montrent comment il avait déjà observé des effets anti-allergiques du chlorure de magnésium, notamment contre le prurit, l'eczéma, le psoriasis, le coryza spasmodique. Il ne pouvait pas encore relier cet effet au blocage de la dégranulation des mastocytes tissulaires découverts en 1879 par Paul Ehrlich. C'est seulement depuis une quarantaine d'années que cet effet est démontré comme je l'écris dans l'article. De même, pour l'action des SMM contenant du chlorure de magnésium pour stabiliser les mastocytes tissulaires au cours de la dermatite séborrhéique, atopique, prurit ou psoriasis.

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    21/05/2024 19:48
    Bernard SUDAN
    La crème à 5 % de sels de la mer Morte contient environ 30 % de chlorure de magnésium donc nous avons une crème à 1,5 % de chlorure de magnésium. Il conviendra à l'avenir soit d'augmenter le pourcentage de SMM ou de faire directement une crème à 5 % de chlorure de magnésium ou peut-être plus.

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    21/05/2024 18:39
    alain cabal
    Comment un crème contenant 5 % de sels de la Mer Morte ( SMM ) peut-elle en arriver à contenir 30 % de chlorure de Magnésium ? C'est l'excipient qui l'apporte ?

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    21/05/2024 14:39
    njama
    Puisque le chapeau de l'article évoque "la cytophylaxie imaginée par Delbet dans les années 1910, qui tentait d’expliquer les capacités thérapeutiques du chlorure de magnésium dans son application transcutanée…" Pour lire dans le texte : « Politique préventive du cancer », Analyse expérimentale des effets du chlorure de magnésium Pierre Delbet (Édition Bernard Denoël 1944) PDF Édition provisoire privée le 30 juin 2014 Bernard Dugas 402 pages https://wiki.hackuarium.ch/images/d/d3/Delbet-PolitiquePreventiveCancer-MisEnPage-20140809.pdf CHAPITRE II EFFETS GÉNÉRAUX DES SELS HALOGÉNÉS DE MAGNÉSIUM (pages 65 à 79 du document) ... ACTION BIOLOGIQUE DES SELS HALOGÉNÉS DE MAGNÉSIUM (Communication faite à l'Académie de médecine le 10 juillet 1928.) (...) (page 73 du document) L'action sur l'épithélium ectodermique des sels de magnésium pris d'une manière régulière et continue est saisissante. Je signalerai d'abord l'augmentation de résistance des ongles. Plus intéressante est l'action sur certains prurits dont je ne saurais dire s'ils sont dus à des altérations épidermiques ou à des lésions nerveuses. Un prurit vespérial, à type sénile, devenu très pénible, a complètement disparu en quelques semaines. La suppression du magnésium l'a fait reparaître au bout de cinq jours. Il a de nouveau disparu après quelques jours d'absorption du sel. Un prurit terrible dû à un ictère chronique par cancer des voies biliaires n'a pas complètement disparu, mais est devenu très tolérable après cinq jours d'absorption quotidienne de 200 cent. cubes de la solution de chlorure de magnésium à 12 gr. 10 p. 1.000. Le sixième jour j'ai ajouté 100 grammes en injection sous-cutanée. Le prurit a à peu près cessé. La malade a été ensuite opérée. Je passe à des prurits accompagnés de lésions cutanées. Une femme de chambre de quarante-quatre ans ne pouvait laver sans être prise de démangeaisons des mains assez pénibles pour l'empêcher de dormir, s'accompagnant souvent d'eczéma sec ou suintant, eczéma des laveuses. Elle avait suivi bien des traitements sans résultat. Elle a été débarrassée de ses ennuis après quarante jours d'absorption quotidienne de deux comprimés de delbiase. Elle a cessé d'en prendre et au bout de sept à huit jours, ses démangeaisons ont reparu. Elle en a repris d'une manière régulière et elle peut laver sans inconvénient. On m'a signalé d'Angleterre la guérison d'un eczéma ancien et rebelle de la face. Je n'ai pas observé moi-même ce cas. Voici un fait que j'ai pu contrôler. Un ingénieur âgé de trente et un ans était atteint depuis 1919 de plaques de psoriasis siégeant sur les bras, les poignets et les mollets. Il avait été soigné sans succès par plusieurs dermatologistes. Le 2 juin de cette année, il commence à prendre du chlorure de magnésium, sur les conseils d'un ami, pour lutter contre sa constipation. Au bout d'une quinzaine de jours, les démangeaisons s'éteignent, puis petit à petit les plaques pâlissent et disparaissent. Se croyant guéri il suspend le magnésium ; les démangeaisons reparaissent et les plaques commencent à rougir. Il en reprend et tout rentre dans l'ordre. Cependant, aux points qu'occupaient les plaques, l'épiderme donne au doigt une sensation un peu plus rugueuse qu'ailleurs. Je suis convaincu que s'il cessait de prendre du magnésium les lésions reparaîtraient encore. Je répète que le magnésium doit être considéré comme un aliment et non comme un médicament. (page 81 du document) Voici deux autres séries d'expériences qui montrent l'action bienfaisante des sels halogénés de magnésium sur les accidents anaphylactiques. SELS HALOGÉNÉS DE MAGNÉSIUM ET ANAPHYLAXIE (Communication faite à l'Académie de médecine le 24 mars 1931 avec la collaboration de Palios.) L'usage régulier des sels halogénés de magnésium améliore souvent ou même guérit certaines affections, tels que prurit, eczéma, coryza spasmodique, qui sont liées à une sensibilité particulière de l'organisme. Que cette sensibilité soit congénitale et alors peut-être héréditaire, qu'elle soit acquise accidentellement ou expérimentalement, que l'on baptise les sujets qui la présentent diathésiques, idiosyncrasiques, ou bien anaphylactisés, allergiques, qu'on attribue cet état à des substances, anaphylatoxine, allergine, ou bien à 'instabilité des colloïdes, l'existence d'une sensibilité spéciale est évidente. Les constatations cliniques, conduisant à penser que les sels halogénés de magnésium sont capables de modifier cette sensibilité, j'ai cherché à vérifier expérimentalement cette hypothèse. ...

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    20/05/2024 22:45
    Bernard SUDAN
    Bonsoir, Merci pour votre commentaire très intéressant. En effet, la prochaine étape consiste à se passer des SMM pour n'utiliser que des crèmes ou solutions à base de chlorure de magnésium. Des chercheurs avaient déjà utilisé des solutions de 14 % et 28 % de chlorure de magnésium contre la dermatite de contact chez 5 patients avec succès (voir dans le texte). Nous serions plus précis pour le dosage qu'avec des sels MM. Pour information, il y a des produits sur le marché en Allemagne et je vais essayer de tester ces formulations. Voici le lien : https://casida.com/en/products/magnesium-cream-lotion/ Il y a crème et gel.

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    20/05/2024 21:55
    njama
    @ Bernard SUDAN Avez-vous testé de l'huile de magnésium ? appelée aussi huile sèche de magnésium, ou magnésium marin transcutané. Pour ce qui est du continent européen, elle provient du Zechstein en Hollande, d'une mine souterraine fossile, elle n'est en fait pas une huile au sens propre, mais une solution de chlorure de magnésium saturée à 31 %, qui est absorbée par application sur la peau. La solution saturée contient du sel de chlorure de magnésium, ainsi que des oligo-éléments naturellement présents dans la mer préhistorique du Zechstein. Le nom de cette saumure fait référence à l'huile à cause de sa consistance, qui se résorbe cependant lors de l'application sur la peau. https://fr.wikipedia.org/wiki/Zechstein https://www.zechsteininside.com/fr/ Si les vertus en reviennent au seul (ou presque) chlorure de magnésium, elle pourrait peut-être se substituer à votre fournisseur historique d'onguents enrichis en sels de la Mer Morte (?) sels, auxquels certains sites web attribuent des vertus rituelles, spirituelles, qui éloignent de considérations scientifiques, fussent-elles simplement observationnelles. On peut aussi se fabriquer une "huile" - solution plus ou moins saturée - à partir de Nigari, qui est du chlorure de magnésium à 95 % lequel provient de la province de Qinghai, en Chine, dans un environnement préservé à 3700-4500 m d’altitude. http://www.nigari.fr/

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    20/05/2024 21:47
    Bernard SUDAN
    Bonjour, Merci pour votre commentaire. Pour l'instant, ma crème à 5% de SMM est en développement. Le progrès vient de la concentration à utiliser au mieux pour stabiliser les cellules de l'allergie, les mastocytes tissulaires. Avec les produits précédents, nous n'avions aucune indication sur la concentration. Il faut aussi tenir compte de la concentration en chlorure de magnésium dans les SMM qui est déterminante pour stabiliser les mastocytes.

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    20/05/2024 16:42
    Hepcidine
    Bonjour, le sulfate de magnésium ou "sels d'Epsom" contient évidemment du soufre sous forme de sulfate. il est absorbé par la peau tout comme le magnésium et les autres minéraux trouvés dans les sels de la mer Morte. Il peut aider ceux qui soufrent d'une difficulté à transformer les sulfites en sulfates par la voie orale (problème avec la voie de sulfation hépatique ). Certains risquent de ne voir des symptomes apparaître avec des bains avec les sels d'Epsom (sulfate de Mg) d'autres verront des améliorations. A tester, bains de pied pour commencer avec cuvette et trois litres d'eau chaude, couvrir les pieds jusqu'à la cheville et rester 15 minutes. Le soufre du sulfate apaise les problèmes cutanés également.

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    20/05/2024 12:22
    njama
    Le potentiel hydrologique de l'eau du Jourdain ne sert pas qu'à l'irrigation des terres... Les causes de l'asséchement progressif de la Mer Morte sont multifactorielles, l'irrigation profite en partie à la Jordanie. " Une autre cause majeure est l’évaporation de volumes importants d’eau par les usines de production de sel de la mer Morte. Elles seraient responsables de l’évaporation de 300 millions de mètres cubes d’eau par an[réf. nécessaire]." https://fr.wikipedia.org/wiki/Mer_Morte#Histoire Israël est également "exportateur" de produits agricoles, de fruits, de fleurs... vers l'Europe principalement, donc une production agricole qui dépasse de loin des besoins régionaux. L'économie n'est pas toujours au rendez-vous avec l'écologie, l'autosuffisance alimentaire, la coopération économique... On peut y ajouter qu'une moitié environ de la production mondiale de dibrome provient de la Mer Morte, "Le dibrome est extrait des eaux de la Mer Morte, en Israël et en Jordanie, ainsi que de saumures souterraines, aux États-Unis. Il est principalement employé pour élaborer des retardateurs de flamme pour des matières plastiques ainsi que, sous forme de sel, comme fluide dense pour les forages pétroliers ou de gaz naturel." Israël 170 000 t, Jordanie 120 000 t en 2023 (En 2023, en tonnes de dibrome, sur un total mondial de 530 000 t. Source : USGS)
    Dibrome
    Le brome n'est pas l'ami de l'homme, au sujet des conséquences sur la santé voir également l'article du Dr Vincent Reliquet
    Aidons nos Sapeurs-Pompiers à se prémunir de leurs cancers professionnels
    Sachant que le brome ne représente que 0,60 % de l'extraction, combien de tonnes de sel de la Mer Morte extraits chaque année, et depuis quelques decennies ? des montagnes ? Le commerce du sel de la Mer Morte à vertus thérapeutiques est insignifiant Il y a bien le projet du Canal de la mer Morte pour la remettre un peu à flots, pour la "sauver" qu'ils disent... mais là aussi, derrière, des usines de dessalement, de l'hydroélectricité... https://fr.wikipedia.org/wiki/Canal_de_la_mer_Morte Caractéristiques chimiques du sel de la mer Morte : Chlorure de Magnésium (MgCl2) > 29 % Chlorure de Sodium (NaCl) 22 % Chlorure de Calcium (CaCl2) < 0,65 % Traces de minéraux : Brome. < 0,60 % Eau H2O < 39 % https://www.compagnie-des-sens.com/sel-de-la-mer-morte

  • Aidons nos Sapeurs-Pompiers à se prémunir de leurs cancers professionnels
    20/05/2024 10:27
    Inoxydable
    Le lien : https://doctors4covidethics.org/on-the-pathogenesis-of-turbo-cancer-induced-by-covid-19-mrna-vaccines-a-hypothesis/

  • Aidons nos Sapeurs-Pompiers à se prémunir de leurs cancers professionnels
    20/05/2024 10:25
    Inoxydable
    Pour rester dans le domaine du Cancer, un article très intéressant sur les Turbo Cancers que certains nient : https://doctors4covidethics.org/on-the-pathogenesis-of-turbo-cancer-induced-by-covid-19-mrna-vaccines-a-hypothesis/ Sur la pathogenèse du turbo cancer induit par les vaccins à ARNm contre la COVID-19 : une hypothèse Michael Palmer, MD

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    20/05/2024 06:23
    Jean-Marie GLANTZLEN
    Hélas c'est une très pertinente réflexion qui s'impose Merci pour mes amis palestiniens. Tout ce qui vient du pseudo état hébreu toujours sans frontières et sans constitution déclaré par un Ashkénaze se vantant d'être athée, avec pour garde du corps un des ex-assassins du représentant de l'ONU le comte Bernadotte, est ensanglanté.

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    19/05/2024 23:12
    Codeluppi
    Bonjour, Extrêmement intéressant. Merci +++ pour cette publication. Je serai très intéressée à obtenir cette crème à 5 % de sels de la mer Morte pour mon mari sachant qu’il ne tolère pratiquement rien sur son visage à par la crème « Toleriane Dermalergico crème » de La Roche-Posay et qu’il présente une dermatite atopique (vs dermatite de contact car majorée par le port de ses lunettes qui ont tendence à être en contact avec ses pommettes) qu’il a longtemps traité avec de la cortisone.

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    19/05/2024 22:40
    Anne
    Bonjour, autant je suis avec intérêt vos articles sur la santé bienveillante, autant cette fois-ci, je suis interpellée par le sujet. J'estime qu'en santé "alternative", on peut avoir une vision transverse et globale. La Mer Morte est une catastrophe écologique; les pompages du Jourdain pour l'agro-industrie israélienne la réduisent et les industries chimiques d'extraction de minéraux en font une poubelle! Et en période de génocide aggravé sur les populations locales, que dire du boycott de produits israéliens? Y a peut être d'autres moyens de soigner la peau! En France, on a un beau panel de plantes dépuratives et de soigner son foie et sa foi!

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    19/05/2024 19:47
    Bernard SUDAN
    Je me suis focalisé sur le chlorure de magnésium des sels de la mer Morte depuis 2010 avec beaucoup de recul concernant un grand nombre d'utilisateurs atteints de problèmes dermatologiques dont la dermatite séborrhéique mais aussi la dermatite atopique et le psoriasis. Les sels d'Epsom contiennent du sulfate de magnésium et donc nécessiteraient une autre recherche spécifique, idem pour le soufre.

  • Le magnésium des sels de la mer Morte en dermatologie
    19/05/2024 18:18
    philippe Mathelet
    Sel de la Mer Morte et Sel d'Epsom , et pas un mot sur le Soufre... Il serait temps de se mettre à la recherche du chainon manquant.

  • Comment bien s'amuser en Bourse grâce à Beyfortus® et Aduhelm®
    17/05/2024 22:49
    Souris7
    Astrazeneca retire son vaccin anti covid :https://www.lejdd.fr/economie/astrazeneca-retire-son-vaccin-anti-covid-face-au-declin-de-la-demande-144973 mais cela ne semble pas avoir d'impact sur le cours de son action. "C'est le business des multirécidivistes" comme l'explique fort bien Alexandra Henrion Caude dans Tocsin : https://www.youtube.com/watch?v=S91pXiodPwQ

  • Comment bien s'amuser en Bourse grâce à Beyfortus® et Aduhelm®
    16/05/2024 11:54
    njama
    Le Communiqué de Presse de SANOFI https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/d118d829-7a2a-467a-9f4c-5686d5c84673 A lire ou relire l'article de Hélène Banoun du 11/07/2021 : Novavax, bientôt un vaccin « classique » contre la Covid? Beaucoup de personnes du grand public et du monde médical se méfient des vaccins à ARNm et à ADN anti-Covid car ils sont issus de nouvelles technologies. Qu’en est-il des vaccins « dits classiques »? Novavax™ (NVX-CoV2373, société basée aux USA) vient de publier les essais cliniques d’un vaccin nanoparticulaire à protéine recombinante et adjuvant Matrix-M®. Si ce vaccin est destiné aux « hésitants à la vaccination » et qu’il est présenté comme un vaccin classique, voici ce qu’il en est vraiment. Bonne lecture. Pourquoi le vaccin Novavax™ n’est pas si « classique » que cela (...) Similitudes entre Novavax et les vaccins ARNm et ADN Une grande partie des remarques critiques faites sur les essais des vaccins ARNm et ADN s’applique à ces essais cliniques du Novavax™. (...) Efficacité du vaccin ... L’efficacité vaccinale en risque relatif calculée par le fabricant est donnée à 89,7% (comprise entre 80,2 et 94,6 %). Elle est calculée en comparant les rapports 96/106 (cas de Covid chez les non-vaccinés sur cas de Covid totaux observés) et 10/106 (cas de Covid chez les vaccinés sur cas totaux observés) Il est bien plus avantageux d’un point de vue commercial de publier 89,7% que 1,14% !! (...) Efficacité pour les plus de 65 ans: non significative (...) Toxicité du vaccin Interactions avec le vaccin grippal Parmi les participants à l’essai, 400 ont reçu un vaccin anti-grippal en même temps que la première dose de Novavax. Aucun résultat n’est donné sur cette population : on ne connaît pas l’efficacité du Novavax co-administré avec le vaccin grippal (rappel : une étude de janvier 2020 montre la facilitation des infections à coronavirus chez les vaccinés contre la grippe). On ne connaît donc pas non plus la toxicité cumulée des 2 vaccins administrés en même temps ! Effets indésirables (...) CONCLUSION ... https://www.aimsib.org/2021/07/11/novavax-bientot-un-vaccin-classique-contre-la-covid/

  • Comment bien s'amuser en Bourse grâce à Beyfortus® et Aduhelm®
    16/05/2024 10:53
    anthome
    Comment ? L’accord, qui combinera la puissance commerciale des deux entreprises, permettra aux patients de bénéficier à partir de 2025 d’un meilleur accès à un vaccin adjuvanté à base de protéines, non-ARNm, contre la COVID-19 ??? Mais je croyais avoir compris qu'en dehors de l'ARNm, point de salut pour les vaxxins ??? 🤔 Auraient-ILS déjà changé d'avis ??? 😂

  • Comment bien s'amuser en Bourse grâce à Beyfortus® et Aduhelm®
    16/05/2024 10:28
    njama
    Les affaires vont bien ! business goes well... Sanofi et Novavax lancent un vaccin combiné contre la grippe et le COVID Question, ce genre de "cocktail" inédit nécessitera-il une nouvelle AMM ? 2024-05-14 La Gazette des Laboratoires Sanofi et Novavax concluent un accord de licence co-exclusif pour la co-commercialisation d’un vaccin COVID-19 et le développement de vaccins combinés grippe - COVID-19 • L’accord, qui combinera la puissance commerciale des deux entreprises, permettra aux patients de bénéficier à partir de 2025 d’un meilleur accès à un vaccin adjuvanté à base de protéines, non-ARNm, contre la COVID-19 • Accélération du potentiel de développement d’un nouveau produit combiné contre la grippe et la COVID-19 basé sur des vaccins qui ont fait la preuve de leur efficacité et de leur tolérabilité, pour une meilleure protection potentielle des patients et plus de confort (...) https://www.gazettelabo.fr/breves/15198Sanofi-Novavax-vaccin-grippe-COVID19.html Novavax bondit de nouveau de 50% dans le sillage de l'accord avec Sanofi Par AGEFI - Dow Jones Publié le 13 mai 2024 à 21:50 NEW YORK (Agefi-Dow Jones)--L'action Novavax poursuit son ascension lundi, restant portée par l'accord conclu avec Sanofi dans les vaccins combinés contre la grippe et le Covid-19. Le titre bondit de 49% peu avant la clôture, à 13,22 dollars, après avoir touché en séance un point haut depuis décembre 2022. Le cours avait déjà presque doublé vendredi à l'annonce de la coopération avec le laboratoire français. ... https://investir.lesechos.fr/actu-des-valeurs/la-vie-des-actions/novavax-bondit-de-nouveau-de-50-dans-le-sillage-de-laccord-avec-sanofi-2094486

  • Comment bien s'amuser en Bourse grâce à Beyfortus® et Aduhelm®
    12/05/2024 19:17
    Brigitte Fau
    Il faudra bien pourtant, j'ai mal pour tous ces enfants. Mais effectivement cela fait si longtemps et tout ne fait qu'empirer.

  • Comment bien s'amuser en Bourse grâce à Beyfortus® et Aduhelm®
    12/05/2024 18:34
    Inoxydable
    On ne s'en sortira pas avec tout ces vaccins "géniaux" qu'on impose aux gens et en particuliers aux bébés pour la plus grande gloire des finances de Bigpharma.

  • L'épidémiologie se rend malade à cause de ses mauvaises études "cas-témoins"
    11/05/2024 22:04
    Bernard Guennebaud
    Dans l'article j'avais insisté sur la nécessité qu'avait Hernan de collecter les données bien au delà des 3 premières années après la dernière vaccination contre l'hépatite B. J'ai pensé à une autre présentation de cette nécessité : Supposons qu'en l'absence de cette vaccination, il y ait chaque année 1 cas de SEP parmi ceux ayant participé à cette étude. Supposons aussi qu'au delà des 3 premières années après cette. vaccination, le vaccin ne peut plus agir pour favoriser la maladie étudiée. Avec ces deux hypothèses la succession des cas année après année sera 3, 4, 4, 1, 1, 1, 1 .....On aura ainsi 11 cas sue les 3 premières années puis 3 pour les 3 années suivantes cumulées. Le test par une loi de Poisson donne une probabilité de 1,63% d'obtenir un tel écart par le seul fait du hasard. C'est significatif. Mais ce n'est pas l'essentiel ici. Je veux montrer que sous la seconde hypothèse (si la SEP n'est pas apparue dans les 3 premières années, le vaccin n'y sera pour rien si elle apparait par la suite), en collectant les données sur un délai suffisant on peut retrouver le train normal de la maladie en l'absence de cette vaccination. Cela permet en fait de faire une comparaison entre vaccinés et non vaccinés même si ces "non vaccinés" l'avaient quand même été. Vous l'avez compris, il FAUT ABANDONNER le test cas-témoins qui n'apporte aucune fiabilité pour se mettre en situation de comparer un groupe de malades avec un autre groupe de malades comme ici ceux dont la maladie est apparue au cours des 3 premières années après leur vaccination et ceux pour lesquels elle est apparue au cours des 3 années suivantes. Autre exemple très probant chez les enfants : entre les SEP et les atteintes démyélinisantes centrales non SEP

  • En France l'électro-chimiosensibilité n'est qu'une opinion téméraire non validée
    11/05/2024 16:16
    hub37
    Salut, très cher Docteur.  Heureux de vous voir participer.

  • 150 ème du CSI le mercredi 8 mai 2024 à Saintes
    09/05/2024 21:27
    Anita
    Très intéressant programme ! On ne pourra pas dire que les informations ne circulent pas, même si elles ne sont pas données par les media mainstream, financés par la caste dominante actuelle qui a remplacé la démocratie par une dictature soft. On revient à un système fasciste quand les grandes entreprises (multinationales d'aujourd'hui) financent les politiques (autrement dit, les tiennent sous leur influence). Autre source d'informations prolifiques, en espérant qu'il ne terminera pas comme Assange ou Fuellmnich, celle de l’anthropologue Jean-Dominique Michel qui en est à plus de 150 videos que l'on peut retrouver par exemple ici : https://effondrements.wordpress.com/2012/05/16/complot-mondial-contre-la-sante/comment-page-5/#comment-150139

  • 150 ème du CSI le mercredi 8 mai 2024 à Saintes
    08/05/2024 09:48
    Bernard Guennebaud
    On évoque souvent LA science sans se rendre compte que derrière ce mot, qui semble recouvrir la démarche scientifique, se cache une autorité qui décide du vrai et du faux, qui nous fait confondre ce qui est démontré avec ce qui est reconnu et ce qui est reconnu avec ce qui est vrai. Or il existe des affirmations reconnues par La science comme étant vraies et démontrées alors qu'elle sont fausses et d'autres non reconnues ou même affirmées comme étant fausses alors qu'elles sont vraies et démontrées. Il est par exemple affirmé comme étant scientifique qu'au delà de 12CH un produit homéopathique ne pouvant plus contenir de molécules du produit initial, le granule n'est plus que de l'eau et du sucre. Pour cela on avance le fameux nombre d'Avogadro, ce qui fait "scientifique". Pourtant une expérience très facile à conduire peut être faite avec un résonateur capable de détecter des résonances vibratoires entre deux substances. Vous mettez en vis à vis des granules homéopathiques d'arnica montana en 15CH ou 30CH avec la plante arnica montana. Vous observerez une résonance vibratoire alors qu'il n'y a plus aucune trace d'arnica dans les granules. Vous remplacez la plante par une autre plante, la belladone par exemple. Il n'y aura plus de résonance. De même vous faites la même expérience avec des granules de belladone et la plante belladone pour observer une résonance et son absence en la remplaçant par la plante arnica. On peut aussi compléter ces expériences avec des granules neutres qui ne donneront aucune résonance avec une de ces plantes. On obtient ainsi une démonstration simple du fait que les granules homéopathiques contiennent une information vibratoire leur conférant une dimension physique et pas uniquement chimique. Cette expérience, que l'on peut multiplier à l'infini avec de multiples plantes ou autres produits, ne préjuge pas des propriétés médicales des produits homéopathiques. Elle en est totalement indépendante. Les ennemis de la médecine homéopathique qui avancent le nombre d'Avogadro en croyant faire scientifique n'ont voulu retenir que les dilutions successives dans la préparation du produit alors qu'entre chacune de ces dilutions la solution est soumise à un vortex (autrefois on imprimait à la solution un mouvement à la main qui produisait une spirale).

  • SARS-CoV-2 serait né dans le Maryland (ou la Caroline du Nord ?)
    07/05/2024 14:17
    Françoise Bloch
    Merci à Hélène Banoun pour cette contribution remarquable. Que le Sras-Cov 2 résultait de gains de fonction avait déjà été démontré par David Martin lors de sa longue interview par Reiner Fuellmich pour le Grand Jury à partir des dépôts de brevets. En voici un résumé qu'il fit devant une commission du parlement européen https://odysee.com/@ColCovMed-Reunion:9/Dr-David-Martin---Origine-du-SARS-Cov-II---Bioterrorisme-domestique-Odysee-Vs-2:a et deux autres interventions en 2 parties : La DARPA (soit le service des recherches du Département de la défense US), Fauci de la NIAID, et des apprentis sorciers comme Baric et Daszak, ont tout préparé de longue date ---> leur déni et la censure qui entourent toute cette sombre histoire. Quant à l'OMS - et ses financeurs - elle est habituée à la dissimulation comme elle l'a fait concernant les conséquences sanitaires des accidents nucléaires : AIEA et Conseil de sécurité sont aussi à la manoeuvre. Ce qui fait de l'OMS une organisation de type militaire et pas du tout protectrice de la santé des citoyens-nes.

  • L'épidémiologie se rend malade à cause de ses mauvaises études "cas-témoins"
    07/05/2024 14:10
    volubilis
    les enfants sont attaqués par les vaccins & pour certain en plus la ritaline . Peut-on craindre avec ce genre d'amphet les mêmes complications à venir que pour le médiator ? Au fait la molécule de ritaline vu son âge est-elle tombée dans le domaine public ? https://www.drlouisvera.com/ritaline [...]Cette molécule, dont la découverte date de 1937, a été brevetée en 1954 puis commercialisée aux États-Unis à partir des années 1960. Elle n’est commercialisée en France que depuis 1995. C’est la seule molécule dont nous disposons, à l’heure actuelle, en France. Le méthylphénidate doit sa réputation sulfureuse au fait qu’il s’agit d’une molécule voisine des amphétamines et à la fâcheuse tendance qu’ont certaines personnes à faire des amalgames. En effet, bien que cette molécule soit classée au rang des stupéfiants, dire qu’il s’agit d’une drogue qui pousse vers les drogues dures tient du délire.[...] https://www.sciencesetavenir.fr/sante/mediator-l-enfant-cache-de-l-amphetamine_18766

  • SARS-CoV-2 serait né dans le Maryland (ou la Caroline du Nord ?)
    07/05/2024 13:09
    Françoise Bloch
    Merci à Hélène Banoun pour cette magnifique démonstration sur l'origine du SRAS-Cov 2 que le Pr Montagnier avait décelée dès 2020 et que David Martin, à partir des dépôts de brevets, avait déjà révélée lors de son interview par Reiner Fullmich pour le Grand Jury et dont voici, en deux parties, les révélations : https://odysee.com/@Roms17:d/The-Great-Setup--Partie-1----David-Martin:a et https://odysee.com/@Q...uestions:6/The-Great-Setup---Part-2:e La DARPA ( c. à d. le département de la défense US), Fauci du NIAID, Baric et Daszak, deux apprentis sorciers sont bien à l'origine de ces recherches en GoF, sous-traitées au laboratoire de Wuhan car interdites en principe aux USA et l'OMS - et ses financeurs - sont leurs complices.

  • 150 ème du CSI le mercredi 8 mai 2024 à Saintes
    06/05/2024 16:18
    Brigitte Fau
    Merci Bernard. Entendront-ils notre message ? Prendre du recul n'est pas facile mais petit à petit les plus ouverts l'entendront et le transmettront à leur tour.

  • 150 ème du CSI le mercredi 8 mai 2024 à Saintes
    06/05/2024 13:51
    Bernard Guennebaud
    Je suis tout à fait en accord avec toi Brigitte sur le bilan général que tu fais sur LA science : "on tente de tout expliquer dans le cadre établi dont il ne faut pas s’écarter." "Les scientifiques adaptent les faits aux dogmes sans jamais les remettre en question." D'ailleurs je le disais sous une autre forme dans mon dernier article : nous sommes tous des fruits du même arbre ; tous formés de la même façon et c'est d'autant plus vrai que les études ont été longues. Aussi, ceux qu'on nomme les élites sont beaucoup plus conformés, formatés que ceux qui, comme les jardiniers, ont surtout été formés par les plantes qu'ils côtoient tous les jours

  • 150 ème du CSI le mercredi 8 mai 2024 à Saintes
    06/05/2024 09:21
    Inoxydable
    Mauvaise période pour moi, dommage.

Aller au contenu principal