Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Autopsie d’un assassinat scientifique

L’industrie pharmaceutique, à la fête financière comme jamais dans son histoire avec la mise en vente anticipée de ces vaccins anti-Covid, n’oublie néanmoins jamais ses fondamentaux. Démolir toute recherche pouvant contrarier ses choix industriels a toujours fait partie des us et coutumes en vigueur, et ce dans tous les pays du monde. C’est sur Chris Exley que le couperet tombe aujourd’hui, cet encombrant chercheur anglais qui persiste depuis des années à accumuler les évidences quant à la responsabilité de l’aluminium dans la genèse de certaines maladies neuro-dégénératives. Viré, Exley? Hypatie A n’allait pas beaucoup apprécier, on s’en doutait! Bonne lecture.

 

On le sait, étudier la toxicité d’un produit industriel n’est pas la meilleure façon de booster une carrière. On a même tendance à se faire quelques ennemis. Dans le cas très particulier de la toxicité de l’aluminium, c’est pire, vous vous mettrez à dos toutes les industries : agro-alimentaire, cosmétique, pharmacie, services de traitement de l’eau potable, pour ne citer qu’elles. Autant dire qu’il faut être sacrément motivé pour s’attaquer au sujet (1) .

Nous vivons à l’âge de l’aluminium

L’alu, on en boit, on en mange, on en respire tous les jours (2). Et comme si cela ne suffisait pas, on nous l’injecte directement dans l’organisme ! Cela a des conséquences dramatiques sur notre santé. Bien plus que ce que l’on imaginait, il y a peu. Et rien ne peut démontrer le contraire.

Rappelons si besoin que l’aluminium est neurotoxique, cancérigène, mutagène, il est suspecté de provoquer des troubles du neuro-développement (3) chez le jeune enfant (dont l’autisme), des troubles neurodégénératifs (4) chez les personnes plus âgées (l’aluminium est aujourd’hui utilisé par la recherche pour provoquer Alzheimer chez la souris (5) ), des troubles auto-immuns et des allergies en pagaille. Il est également capable d’inhiber 200 fonctions biologiques importantes (6), comme les fonctions mitochondriales (7) , altère la neurotransmission et les fonctions synaptiques, abîme la barrière hémato-encéphalique, et provoque globalement un stress oxydatif partout où il se loge… (8)

Alors quand le spécialiste mondial de l’aluminium vous dit que « sans aluminium, il n’y aurait pas d’Alzheimer » (9), il serait rationnel de le prendre au sérieux, d’autant que ses travaux pourraient changer littéralement l’avenir de la santé publique… et pour pas cher, en plus.

Monsieur Aluminium

Le spécialiste incontesté de la toxicité de l’aluminium, c’est Chris Exley, professeur de biochimie inorganique à l’université de Keele, en Angleterre. Il se passionne depuis près de 40 ans pour ce métal très particulier et a publié plus de 200 études sur le sujet, dans les meilleures revues. Grâce à son travail acharné, nous sommes en mesure de comprendre l’étendue et la gravité des problèmes que cause cette écotoxine, sur la santé comme sur l’environnement.

Aujourd’hui, le Pr Exley est stoppé net dans ses recherches : inattaquable sur le terrain de la science, c’est sur celui des financements qu’il est visé. L’université de Keele vient de supprimer l’accès à son site Internet compilant l’intégralité de ses travaux, ainsi que ses sources de financement. Un arrêt de mort pour ses recherches.

Voilà comment s’opère de nos jours un assassinat scientifique.

La « fabrique du doute » par les industriels

Jusqu’à maintenant, la stratégie industrielle avait fait ses preuves : quand un produit est accusé d’être toxique, l’industrie crée une fausse controverse et fait germer le doute dans l’esprit du public.

Opposer à chaque chercheur-lanceur d’alerte, d’autres chercheurs “négateurs” liés à l’industrie, à chaque étude alarmante, une étude bidon (10)ou une “étude missile” bourrée d’attaques ad hominem… Le but est de retarder au maximum un savoir émergent en multipliant les informations non étayées sur des connaissances scientifiques dignes de ce nom.

Un exemple ? L’utilisation systématique de placebos à l’aluminium pour évaluer la sécurité… des vaccins à l’aluminium (11) est un biais inadmissible.
Faire durer l’illusion du débat scientifique retarde au maximum les prises de conscience ainsi que toute décision politique. Et pendant ce temps, c’est le public qui trinque.

« Fabrique de l’ignorance » par les autorités sanitaires

Évidemment, les autorités sanitaires jouent un rôle crucial dans cette fabrique du doute qui favorise l’ignorance (absence d’études) et les fausses informations (études biaisées). Comme le signalait le rapport de l’IGAS sur l’affaire du Médiator, le doute généré artificiellement “bénéficie systématiquement aux firmes” (12). Il n’est pas rare qu’une étude biaisée financée par les industriels ait plus de poids à elle-seule que l’ensemble des études indépendantes. Ainsi, l’OMS n’a utilisé qu’une seule et unique étude (13) , financée par le lobby de l’aluminium himself, pour fixer la DHT (14) du métal… censé garantir son innocuité (15).
Mais les industriels sont allés plus loin, et comme le disait déjà Socrate dans son Apologie : “ils souhaitaient associer à leurs crimes un maximum de citoyens”.
Et c’est vrai : quoi de mieux qu’un pacte de sang pour garantir la coopération des autorités chargées de nous protéger ? L’exemple emblématique de cette aberration est bien sûr la question des vaccins. En cas d’obligation, c’est l’État qui est tenu responsable des inévitables accidents : il n’a donc strictement aucun intérêt à ce que ces accidents soient identifiés, répertoriés, analysés… indemnisés. Ainsi, nos systèmes de pharmacovigilance sont officiellement inefficaces (16) et toute tentative d’automatisation ou d’amélioration du système (17) est tuée dans l’oeuf, comme en témoigne un article très dérangeant du NY Times (18) au sujet de l’impossible surveillance des « vaccins anti-covid ».

Les Autorités sanitaires ne financent donc quasiment pas les recherches qui pourraient révéler un scandale sanitaire les impliquant : étudier la sécurité des vaccins et de leurs composants est donc considéré comme une hérésie au sens religieux du terme. Et voilà comment on fabrique de l’ignorance.

Et pendant ce temps, c’est le public qui trinque.

Une solution : le crowdfunding

Alors le public en a assez : et pourquoi ne pourrions-nous pas décider nous-mêmes de ce qui doit être étudié ? Après tout, on est au XXIème siècle ! Et avec le développement d’Internet, un nouveau mode de financement a pris son essor : le financement participatif, crowdfunding en anglais.
Des milliers d’anonymes peuvent ainsi faire un don pour un projet fauché qui les intéresse, directement sur des plates-formes dédiées. C’est ainsi que la recherche sur les sujets épineux, en manque de financements publics, a pu progresser de manière phénoménale via un financement participatif de cette foule anonyme.

L’aluminium fait partie de ces sujets qui inquiètent de plus en plus le public. Le Pr Exley a su attirer l’attention de riches mécènes (CMSRI ) (19) mais aussi de simples particuliers qui voient en lui l’une des rares personnes capables de répondre à leurs interrogations concernant le lien entre l’aluminium et diverses pathologies. Malgré le manque de fonds publics, l’équipe de Keele a produit des études absolument majeures avec une expertise inattaquable dans les revues scientifiques. Sur certains blogs et depuis peu dans la presse mainstream, il est considéré comme l’homme à abattre.

La question du financement

En France, pour obtenir que l’ANSM finance une seule étude sur la pharmacodynamie des adjuvants aluminiques, il a fallu que des victimes de l’association E3M, en très mauvaise santé, fassent une grève de la faim (20)! Et c’est là qu’on a pu constater qu’en effet, les particules d’aluminium injectées pouvait entrer dans le cerveau des souris testées (21), de quoi tirer l’alarme .

En Angleterre, devant le refus des autorités de financer les recherches du Pr Exley, des citoyens ont décidé d’agir en ouvrant un compte de financement participatif sur le site GoFundMe. Peine perdue : en avril 2019, le site met fin à cette campagne de financement en clôturant abusivement ce compte.

Heureusement, les donateurs pouvaient encore passer par le site de l’université de Keele pour effectuer leurs dons. La recherche a pu avancer et plusieurs études très importantes ont été publiées entre 2018 et 2020, sur les adjuvants mais également sur la maladie d’Alzheimer ou la sclérose en plaques.

Des découvertes majeures

L’équipe du Pr Chris Exley a mis au point un protocole dédié spécifiquement à l’analyse de l’aluminium dans le cerveau humain. Grâce aux dons, il a eu accès à diverses banques de cerveaux, afin d’analyser les échantillons de personnes atteintes d’Alzheimer (23), d’autisme (24), de sclérose en plaques (25), comparant leur teneur en aluminium à celle de cerveaux sains (26).

« Nous pouvons affirmer aujourd’hui que la charge corporelle en aluminium et ces troubles chroniques sont associés sans doute possible. » (27)

Confirmation de la toxicité des Adjuvants aluminiques

– L’aluminium est un visiteur silencieux : d’un point de vue biologique, l’organisme n’a élaboré aucun processus spécifique pour son élimination, comme il a pu le faire face aux autres métaux toxiques.
– Fin 2017, l’une de ses études (28), téléchargée plus d’un million de fois, fait l’effet d’une bombe dans la communauté scientifique : l’analyse de 5 cerveaux autistes permet d’observer la présence de particules d’aluminium localisées dans la microglie cérébrale, les cellules immunitaires du cerveau (aluminium intra-cellulaire), à des taux extrêmement élevés.
Cette observation est cohérente avec l’ensemble des travaux effectués sur les adjuvants aluminiques. L’origine de cet aluminium particulaire est très probablement vaccinal et même si cette étude ne le dit pas et n’est pas conçue pour démontrer une causalité, d’autres aujourd’hui sont en mesure de démontrer cette plausibilité biologique (29)(30). Le minimum serait donc de poursuivre les recherches… et non de les réduire au silence !
– L’équipe confirme également cette capture des adjuvants (aluminium particulaire) par les macrophages telle qu’elle a pu être décrite par l’équipe de recherche française des Pr Gherardi et Authier. (31)
– Les adjuvants capturés par les macrophages ont accès au cerveau du nourrisson, notamment parce qu’ils ne sont pas filtrés par les reins (contrairement à l’aluminium soluble) . (32)
– Les injections d’adjuvants aluminiques doivent être considérées comme une intoxication aigüe pour les nourrissons . (33)

Une magnifique photo d’un macrophage plein de particules d’adjuvants aluminiques (34)

Pas d’Aluminium, pas d’Alzheimer

Sans l’aluminium, il n’y aurait pas d’Alzheimer (35). L’aluminium est alors retrouvé sous forme ionique, soluble Al3+, à l’extérieur des neurones. Cet aluminium s’est accumulé dans le cerveau tout au long de la vie par l’alimentation et nos boissons principalement, jusqu’à atteindre un « seuil critique » (environ 3 microgrammes/gr de poids sec) considéré comme pathologique. (36)
– Ces études sur Alzheimer observent une association spécifique entre l’aluminium et deux marqueurs de la maladie d’Alzheimer : les plaques séniles et les enchevêtrements neurofibrillaires.

Dans la forme héréditaire d’Alzheimer, on retrouve une association forte entre l’aluminium et les protéines Béta-amyloides (observées dans des cohortes colombiennes et anglaises). Les taux d’aluminium retrouvés dans ces cerveaux sont les plus forts taux jamais observés. Les cerveaux ne souffrant d’aucun trouble neurologique contiennent significativement moins d’aluminium que ceux qui ont souffert de la maladie d’Alzheimer sporadique (p=0,0006), de la forme héréditaire d’Alzheimer (P=0,0020), d’autisme (P=0,0123) et de Sclérose en plaques (P<0.0001). (37)

Ces dernières années, la science portant sur les effets de l’aluminium s’est donc considérablement étoffée (38)… dans un silence médiatique assourdissant. Pour les industries de l’aluminium, il fallait réagir.

Contre-attaque des industriels

En juin 2019, le Guardian publie un premier article (39) qui s’attaque directement à ce dangereux professeur « anti-vaccin ». Un bel exemple de fabrique du doute.
Face au spécialiste mondial de l’aluminium, le journaliste oppose ce cher Paul Offit, inventeur d’un vaccin contre le Rotavirus (40), opposé à l’usage des vitamines (41)… mais pas du DDT (42)!

M. Offit ne connaît strictement rien au sujet complexe de l’aluminium injecté : en 2013, il affirmait même que l’aluminium était essentiel pour le développement du nourrisson…

 

Trad:« l’aluminium est considéré comme un métal essentiel (…) On le retrouve dans tous les tissus, et on croit qu’il joue un rôle important dans le développement du foetus ».

Comme quoi la croyance ne remplacera jamais la science.

En 2019, cet article du Guardian n’a eu aucun effet concret, et le Pr. Exley a pu continuer à travailler. Comme je l’explique dans ma longue vidéo sur le sujet (43), il est impossible de démontrer l’innocuité des adjuvants aluminiques chez le nourrisson. Incapables de gagner sur le terrain de la science, les firmes ont décidé de passer à la vitesse supérieure.

Réduire la Science au silence : Mode d’emploi

L’épine dans le pied des industriels est identifiée : le financement participatif. C’est moderne, c’est démocratique, c’est donc dangereux.

La stratégie est simple, elle a déjà marché contre les associations de victimes : qualifier les financeurs et les chercheurs « d’anti-vaccins ». Cette étiquette justifie toutes les censures, autorise tous les abus, en particulier dans le contexte actuel où tous les espoirs les plus fous ont été placés dans ce type de médicament.

Car c’est bien connu, étudier la sécurité des vaccins, c’est être anti-vaccin. Et dénoncer le BPA dans les biberons… c’est être anti-biberon ?

En avril 2020, l’avocat Robert Kennedy Jr, connu pour ses combats environnementaux et sa victoire sur Monsanto (44), tente de faire un petit don de 15 000 dollars au Pr Exley. Ce don est refusé par l’université de Keele, au prétexte que l’avocat serait « anti-vaccin » et que cela pourrait nuire à la relation de l’Université « avec les financeurs et les partenaires » (45) en “générant une couverture médiatique potentiellement négative”…

Dans le même temps, l’Université a accepté un don de 9 millions de livres sterling de la part d’une société de pari en ligne… C’est sûr, promouvoir des comportements addictifs est beaucoup moins dangereux, politiquement parlant. Et tellement plus classe pour la recherche académique !

L’un des finançeurs de l’Université de Keele

Mais ce n’était que l’échauffement et c’est à nouveau le Guardian qui va lancer la dernière attaque en date. Début février, le journal s’indigne qu’un odieux « anti-vaccin » puisse travailler tranquillement grâce au financement participatif (46). Un copier-coller de l’article de 2019, avec d’autres grands noms de la fabrique de l’ignorance, bourrés de conflits d’intérêts et chargés d’attaquer le professeur… sans citer aucune référence scientifique, évidemment, pas besoin.
Dans le contexte actuel, l’article atteint son but. L’Université réagit immédiatement et suspend le site internet de l’équipe compilant toutes ces recherches – site utilisé par les élèves de l’université – et surtout l’accès à tous financements.
Motif invoqué ? Le manque de contrôle des dons pour soutenir la recherche du Pr Exley.

Le Doyen de l’université a donc décidé que « l’Université ne fournira plus d’installations pour solliciter ou permettre des dons de bienfaisance pour soutenir la recherche dans le domaine de la biochimie inorganique de l’aluminium et ses liens avec les maladies neuro-dégénératives. Cela comprend les dons d’individus, de groupes, d’organismes de bienfaisance et de fondations et l’utilisation de toutes les installations universitaires ». Seuls les financements émanant de l’industrie ou du gouvernement sont autorisés. En clair : le groupe de Chris Exley est sommé de vider les lieux pour août !

Aujourd’hui, toutes les recherches en cours de l’équipe du Pr Exley sont stoppées net. Celles qui portent sur les adjuvants aluminiques, comme celles qui portent sur le lien entre l’aluminium ingéré et Alzheimer… Le plus fou est que les deux tiers de ces recherches n’ont strictement rien à voir avec les vaccins. Elles sont pourtant rangées dans le sac fourre-tout « anti-vaccin ». Pourquoi ?

Travailler sur Alzheimer serait donc… « anti-vaccin » ?

Dans son livre sorti fin 2020, Chris Exley nous explique que si l’épidémie d’Alzheimer est bien causée par une accumulation d’aluminium dans le cerveau, alors il existe un remède. L’antidote naturel à l’aluminium, l’acide silicique, celui-là même qui a empêché le 3ème métal le plus abondant de la croûte terrestre d’entrer dans le cycle de la vie. Et ce remède est très simple : de l’eau minérale riche en silice, type Volvic, Spritzer ou Fidji…

« En seulement 12 semaines, boire 1,5 L par jour de Spritzer a amélioré les fonctions cognitives de 3 des 15 patients atteints de la maladie d’Alzheimer qui ont participé à l’étude (47). Chez les 12 autres, aucune aggravation n’a été constatée. Je mets au défi qui que ce soit de me donner une étude portant sur un médicament contre Alzheimer qui obtiendrait une amélioration des fonctions cognitives chez 20 % des patients en 3 mois. » (48)

De quoi faire s’effondrer le marché de la maladie d’Alzheimer – 818 Milliards de dollars, au niveau mondial (49)… et de quoi peut-être faire disparaître, à terme, cette véritable épidémie – 35 millions de personnes dans le monde (50). Alors évidemment, quand des profits aussi considérables sont en jeu – sans parler du scandale sanitaire que cela représente – la science doit être réduite au silence.

C’est un peu comme s’il existait des traitements contre le Sars-cov-2 (51)(52). Vous imaginez ? L’expérimentation à grande échelle sur la population d’une technologie inédite d’injections d’ARN ou d’ADN ne serait pas autorisée et serait même probablement considérée… comme un crime contre l’humanité, contraire au code de Nuremberg ou à la Convention d’Oviedo.

En guise de conclusion

Monsieur Greenfield,
C’est avec attention que j’ai lu vos deux articles publiés par The Guardian, visant le laboratoire du professeur Chris Exley. Aujourd’hui, vous êtes parvenu à détruire l’équipe qui était sur le point de mettre fin à l’épidémie d’Alzheimer, de dévoiler le mécanisme secret des particules d’aluminium de certains vaccins, et qui étudiait la toxicité de ce métal sur le vivant.
Avez-vous seulement conscience que cette écotoxine issue de la pollution industrielle détruit la faune et la flore par son extraction et par les pluies acides qu’elle provoque ? Qu’elle pollue aujourd’hui nos sols, notre air, notre eau, notre alimentation ? Vous qui écrivez quasi exclusivement sur la préservation de l’environnement et des animaux : quelle ironie !

Saviez-vous que les équipes de recherche étudiant la toxicité de l’aluminium sur la santé humaine (neurotoxicité, cancers, auto-immunité…) se comptent sur les doigts d’une main ? Liquidées, les unes après les autres, par des personnes au service des intérêts industriels, parfois sans le savoir.

Pensez-vous vraiment que l’Oxford Vaccine Group que vous opposez au Pr Exley soit une autorité objective alors qu’elle participe activement à l’industrie vaccinale, en produisant actuellement avec AstraZeneca un « vaccin » anti-covid ? Vous opposez à des experts de l’aluminium des personnes qui n’ont strictement aucune connaissance dans ce domaine et qui ont des conflits d’intérêts majeurs (53). Ce n’est pas acceptable.

Pouvez-vous percevoir que le terme « anti-vaccin » n’est pas un argument scientifique, qu’il est l’outil de la propagande industrielle pour discréditer toute recherche gênante, la censurer, la détruire… quand bien même ces recherches n’auraient aucun lien avec la vaccination.

De bonnes intentions ne suffisent pas, encore faut-il avoir conscience que l’enfer en est pavé. Quand on assassine la science, ce sont des années perdues pour la Santé Publique, des milliards gagnés par les industriels, des victimes toujours plus nombreuses qui n’auront pas profité des connaissances accumulées grâce à notre argent, notre engagement, notre temps.
Vous avez rendu un fier service aux assassins que vous dénoncez dans vos articles.

L’ignorance est pardonnable, mais pas le refus de savoir.

Hypatie A
Mars 2021

 

Note et sources
(1) Par exemple, en Angleterre, en 1995, il y avait 25 groupes de recherche sur les dangers de l’aluminium. En 2019, il n’en restait plus qu’un : l’équipe du Pr Chris Exley.
(2) http://www.vaccinssansaluminium.org/wp-content/uploads/2015/09/2014.10-Pr-Exley-Ere-de-laluminium.pdf
(3) https://alutotal.wordpress.com/2020/01/23/autisme-et-adjuvants-daluminium-des-vaccins/
(4) https://doi.org/10.3233/jad-200838
(5) Les scientifiques qui cherchent à tester des remèdes contre la maladie d’Alzheimer utilisent dans leurs protocoles l’aluminium soluble pour provoquer Alzheimer, comme on peut le voir dans cet exemple : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/jbt.22519
(6) Kawahara 2011, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3056430/
(7) https://www.researchgate.net/publication/334418610_Mitochondrial_toxicity_of_aluminium_nanoparticles_in_comparison_to_its_ionic_form_on_isolated_rat_brain_mitochondria
(8) Gherardi et al, 2015, https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fneur.2015.00004/full
(9) Le Pr Exley vient justement de publier un livre dans lequel il compile tout son savoir sur l’aluminium (un véritable guide de survie à “l’Age de l’aluminium”) en anglais pour l’instant – une traduction française a été demandée !
https://www.fnac.com/livre-numerique/a15085682/Christopher-Exley-PhD-FRSB-Imagine-You-Are-An-Aluminum-Atom
(10) https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2023/11/image-4042920-20201130-ob-6b8f5e-dr-helene-banoun.jpg.org/2020/03/01/comprendre-pourquoi-le-science-washing-est-criminel/
(11) L’utilisation de placebos à l’aluminium est dénoncée depuis des années par Chris Exley ou Peter Götszche (de l’association Cochrane) et a fait l’objet de plusieurs publications comme celle-ci : https://ebm.bmj.com/content/25/6/213
(12) http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/Synthese_MEDIATOR.pdf
(13) Poirier et al., 2011, https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0306452211005409
(14) Dose Hebdomadaire Tolérable
(15) Non seulement les doses retenues sont problématiques, mais en plus, cette conception de la toxicologie (“la dose fait le poison”) est complètement dépassée et on sait bien aujourd’hui que le facteur de la chronicité ainsi que celui de la toxicité des faibles doses, des fenêtres de susceptibilité, et dans certains cas, la toxicité propre aux particules, sont autant de facteurs extrêmement importants à prendre en compte.
(16) La revue du praticien : https://docdro.id/OTqmcF4
Le rapport américain Lazarus 2011 note que “moins d’1% des effets secondaires graves des vaccins sont effectivement signalés”: https://digital.ahrq.gov/sites/default/files/docs/publication/r18hs017045-lazarus-final-report-2011.pdf
(17) https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2023/11/image-4042920-20201130-ob-6b8f5e-dr-helene-banoun.jpg.org/2020/07/05/quand-lacademie-de-medecine-voit-tout-naturellement-en-nous-des-rongeurs/
(18) https://www.nytimes.com/2021/02/12/health/covid-vaccine-how-safe.html
et aussi :
https://www.nbcwashington.com/news/local/critics-question-vaccine-injury-compensation-program-readiness-as-covid-19-claims-come-in/2573094/
(19) Le Children’s Medical Safety Research Institute finance la recherche sur la toxicité de l’aluminium, dans les vaccins mais aussi dans l’ensemble de l’environnement, en lien avec diverses pathologies. Il est donc de facto considéré comme  une organisation anti-vaccin… Même s’il finance aussi la recherche sur Alzheimer (sans rapport avec les vaccins).
(20) https://www.midilibre.fr/2012/11/26/des-patients-organisent-une-greve-de-la-faim-contre-l-aluminium-dans-les-vaccins,600994.php
(21) Khan 2013 https://www.vaccinssansaluminium.org/wp-content/uploads/2015/12/2013.04-Zakir-Khan-FR.pdf mais aussi Flarend 1997 (chez le lapin) ou Weisser 2019 (chez le rat)
(22) https://www.leparisien.fr/societe/aluminium-dans-les-vaccins-le-rapport-qui-derange-21-09-2017-7277037.php
(23) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32368656/
(24) https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0946672X17308763
(25) https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs12403-020-00346-9#Sec6
(26) http://www.nature.com/articles/s41598-020-64734-6
(27) https://www.hippocraticpost.com/pharmacy-drugs/aluminium-in-human-brain-tissue/
(28) https://www.researchgate.net/publication/328269256_Aluminium_in_brain_tissue_in_autism
(29) Bruce et al, 2019, https://doi.org/10.1186/s12974-019-1569-2
(30) Li et al., 2015, https://www.researchgate.net/publication/282390680_Neonatal_Vaccination_with_Bacillus_Calmette-Guerin_and_Hepatitis_B_Vaccines_Modulates_Hippocampal_Synaptic_Plasticity_in_Rats
(31) 10.1016/j.jinorgbio.2019.110915  
(32) https://doi.org/10.1016/j.jtemb.2019.09.010
(33)  https://doi.org/10.1016/j.jtemb.2019.09.010
(34) https://www.nature.com/articles/srep31578

(35) https://content.iospress.com/articles/journal-of-alzheimers-disease-reports/adr170010
(36) https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00775-019-01710-0
(37) https://www.hippocraticpost.com/pharmacy-drugs/aluminium-in-human-brain-tissue/
pour en savoir plus, je vous recommande expressément sa conférence sur le sujet que nous avons sous-titrée en français : https://www.youtube.com/watch?v=sRhkj6TjDCI
(38)  https://www.vaccinssansaluminium.org/wp-content/uploads/2021/03/2021.02-Bulletin-scientifique-planches-20p.pdf
(39) https://www.theguardian.com/society/2019/jun/01/professor-who-links-vaccines-to-autism-funded-through-university-portal
(40) https://www.mesvaccins.net/web/news/6770-invaginations-intestinales-aigues-apres-vaccination-contre-les-infections-a-rotavirus-tres-rares-mais-graves
(41) https://www.youtube.com/watch?v=cnjZZTgAhJo
(42) https://en.wikipedia.org/wiki/Paul_Offit
(43) https://www.youtube.com/watch?v=tGdkUB8HTM8
(44) https://www.irishcentral.com/news/robert-f-kennedy-case-monsanto-roundup-weed-killer
(45) https://childrenshealthdefense.org/news/is-pharma-censoring-the-science-at-one-major-university-by-choking-the-money-channel/
(46) https://www.theguardian.com/education/2021/feb/09/keele-university-accepting-funds-for-researcher-who-shared-vaccine-misinformation
(47) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22976072/
(48) Imagine you are an Aluminum Atom, Christopher Exley https://www.fnac.com/livre-numerique/a15085682/Christopher-Exley-PhD-FRSB-Imagine-You-Are-An-Aluminum-Atom
(49) https://www.fondation-mederic-alzheimer.org/les-chiffres-cles
(50) https://alzheimer-recherche.org/la-maladie-alzheimer/quest-maladie-dalzheimer/definition-et-chiffres/
(51) https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2023/11/image-4042920-20201130-ob-6b8f5e-dr-helene-banoun.jpg.org/2021/01/10/ivermectine-dans-la-covid-de-la-parole-aux-actes/
(52) ]https://reinfocovid.fr/question-reponse/traitement-azithromycine-zinc/
(53) Le Pr Andrew Pollard qui critique violemment le Pr Exley dans l’article de février 2021 travaille sur le vaccin anti-covid d’Oxford/AstraZeneca.

En France aussi on utilise le financement participatif ! L’équipe Inserm du Dr Crépeaux est en recherche de financement pour terminer son étude sur le lien entre les troubles de l’autophagie, les adjuvants aluminiques et les troubles du neuro-développement.
Si vous souhaitez soutenir cette recherche unique qui va nous en apprendre beaucoup sur les causes des troubles du neuro-développement, vous pouvez faire un don spécifiquement pour cette recherche via l’association E3M.
Le Projet :  https://www.vaccinssansaluminium.org/wp-content/uploads/2021/03/2019.10-Aluminium-vaccinal-et-TSA-Synthese-du-projet-de-recherche.pdf

Portail de financement participatif : https://www.helloasso.com/associations/association-e3m/formulaires/3

 

 

79 réponses

  1. Quelle honte de faire passer l’intérêt financier avant l’intérêt humain ! Heureusement que les tenants de médecines alternaties mettent en garde contre l’aluminium. Il y a plus de 20 ans, j’ai pu guérir d’une thyroïdite de De Quervain par un simple traitement homéopathique alors qu’un interniste d’un célèbre hôpital parisien m’avait ordonné un traitement contenant de l’aluminium que j’ai refusé de prendre car il m’en avait informée. Lorsque j’ai revu ce médecin, il s’est moqué de l’homéopathie et a osé me déclarer que cette maladie se guérissait toute seule. Alors pourquoi son traitement ? Quel cynisme !

    1. « Les deux fillettes de Vancouver » : Vignettes de deux autopsies pas comme les autres quand la curiosité de deux immunohistochimistes du cerveau se met de la partie

      * Fille de 14 ans dont l’autopsie inclut une étude immuno-histo-chimique poussée du tissu cérébral par une équipe de Vancouver. Antécédents: migraines; anovulants. Délai d’apparition: 14 jours après 1re dose de Gardasil. EIM = migraine plus sèvère, problèmes d’élocution, étourdissements, faiblesse, incapacité de marcher, état de conscience amoindri, confusion, amnésie, vomissement. Déchallenge + : résolution graduelle. Rechallenge + : 15 jours après 2e injection, perd conscience dans son bain et sa mère l’y retrouve inconsciente 30 min après l’entrée dans la salle de bain. Les secours paramédicaux mandés exercent la réanimation, ne trouvent pas de pouls; à l’arrivée à l’hôpital 30 min plus tard, c’est l’arrêt cardiaque. Une réanimation d’environ 40 min demeure sans succès. À l’autopsie les données anatomiques, microbiologiques et toxicologiques ne révèlent pas la cause de la mort.

      * Fille de 19 ans. Antécédents : aucun, ni maladie ni médication. Symptômes après chacune des 2 premières doses reçues : verrues sur les mains, persistantes; fatigue inexpliquée, faiblesse musculaire, tachycardie, malaises thoraciques, paresthésies aux extrémités, irritabilité, confusion, trous de mémoire. Exacerbation de ces symptômes après la 3e dose. Délai d’apparition post 3e dose : environ 6 mois plus tard on la trouve morte dans son lit. L’autopsie ne révèle pas la cause de la mort.

      Référence : [ Tomljenovic, Lucija & Shaw, Christopher A. Pharmaceut Reg Affairs 2012. Death after Quadrivalent Human Papillomavirus (HPV) Vaccination: Causal or Coincidental? ] – http://dx.doi.org/10.4172/2167-7689.S12-001 — On le retrouve aussi sur : http://sanevax.org/wp-content/uploads/2012/10/Tomljenovic-Shaw-Gardasil-Causal-Coincidental-2167-7689-S12-001.pdf

      Si ces URL sont inactifs, peut-être ont-ils été censurés

    2. Merci Hypatie A.
      Exclus de la pseudo-science, Exley est admis au club des « savants maudits – chercheurs exclus ».
      Le jour où la société acceptera l’évidence, les scientifiques n’auront plus qu’à repartir sur des bases démontrées depuis longtemps. Il n’y aura qu’à piocher dans le livre de Pierre Lance mis à jour.

    3. Autre exemple :
      Selon le Dr Rath, le problème du vaccin, il ne cible qu’un seul sous-type de virus (le variant viral), alors que les vitamines et les micronutriments peuvent inhiber tous les mécanismes clés des infections à coronavirus. Problème, ils sont naturels donc non brevetables, ils n’intéressent donc pas les labos pharmaceutiques !
      https://www.youtube.com/watch?v=MoWkEe8Asqw
      En Israël, on parle en ce moment de faire vacciner les gens tous les 6 mois…..

      1. De les vacciner tous les 6 mois mais aussi de reconfiner ! Nachman Ash, le responsable de la lutte contre le coronavirus dans le pays, a évoqué l’éventualité d’instaurer un quatrième confinement avant les élections législatives du 23 mars. Amusant quand on sait que le Premier ministre Benjamin Netanyahou avait pourtant affirmé le 4 mars sur Fox News que la pandémie était en passe de se terminer, louant au passage les mérites du passeport vert.

        Comme quoi les Suisses ont eu raison de dire non dimanche dernier aux services d’identification électronique (LSIE).
        https://www.lematin.ch/story/lidentite-electronique-a-fait-lunanimite-contre-elle-263338809760

        Et les Autrichiens de stopper l’utilisation du vaccin AstraZeneca dans une clinique après le décès d’une infirmière !
        https://www.boston25news.com/news/trending/coronavirus-austria-suspends-use-astrazeneca-vaccine-batch-after-death/GCST7DHRDVCGHCRRILK6TFJG3Y/

        En France, Véran veut que tous les soignants soient vaccinés ! Ils suffiraient qu’ils fassent grève en bloc pour que le ministre change vite son ordre, la q….. entre les jambes.

      2. Ce matin, France Inter, qui lance ne nouvelle mode tous les matins, affirme que si les soignants refusent les vaccin en majorité, c’est parce qu’elles n’ont droit qu’à » l’Astra zénéca ( la margarine) tandis que les médecins se réservent le beurre (Pfizer).
        La réalité est qu’elles n’en veulent pas à 85% que ce soit le beurre ou la margarine, selon un sondage en ligne.
        https://twitter.com/Lesinfirmieres1/status/1368546444404285441
        Je crois aussi que la plupart des médecins n’en veulent pas non plus, en tous cas pas pour eux…
        Hippocrate ne serait donc pas tout à fait mort?

  2. Vous avez remarqué? l’article contient la solution… un nombre suffisamment important de personnes pour que les médias – à la solde de la finance qui est entre les mains de ceux qui entretiennent le mensonge – ne puissent pas ignorer l’action…et ils cèdent!
    En réalité les pervers ou pervertis par les intérêts financiers ou par les pressions liées à ceux-ci qui sont en fait la cristallisation de la peur de manquer…de pouvoir, de sécurité, de plaisir, …craignent avant tout une chose…c’est que l’objet de leur perversion ou la cible de leur pouvoir ne disparaisse…en jeûnant, en se suicidant ou en regagnant le courage d’affirmer sa souveraineté en opposant un sec et sonnant non à leurs comportements dénaturés. Imaginez 10% de la population mondiale assise en silence, méditation ou prière sur tous les grands axes des grandes villes et choisissant, avant que les gouvernements eux-mêmes soumis au pouvoir dégénéré ou dévoyé de l’argent, ne l’utilisent comme arme de soumission, de cesser toute activité générant l’économie jusqu’à ce que raison soit rendue au bon sens…une telle action aurait gain de cause en moins de 10 jours… un pervers ne tue ses victimes que s’il a l’espoir de pouvoir les remplacer facilement, sinon il essaie plutôt de les soumettre.
    Beaucoup se demanderont que vient faire une telle réflexion en commentaire d’un tel article…observez dans ce qui est raconté dans l’article ci-dessus ce qui est décrit comme ayant fonctionné pour nourrir la vérité… une détermination et la réunion entre eux des êtres de bon sens et de bonne volonté…la grève de la faim,un bon exemple de détermination…le financement participatif, un bon exemple de solidarité. En bref pour redonner à la vérité ses lettres de noblesse plutôt qu’au déni, à l’arrogance, à la complaisance ou à la perversion…mieux vaut parfois une simple voire apparemment faible stratégie suivie par un grand nombre de déterminés qu’une excellente stratégie suivie par une minorité de convaincus…ceux qui entretiennent la perversion ont besoin du peuple et ne peuvent au fond pas grand chose sans son consentement…sans lui ils finiraient comme les reptiliens, par s’entrebouffer entre eux… si les gens de bon sens s’unissent en nombre et en détermination pour exiger la vérité…ne doutez point que de celle-ci surgissent le bon, le beau, le juste et le bien… et maintenant il reste 2 solutions à ce stade pour changer la société dans le sens où la majorité de citoyens (dotés de bon sens un peu oublié dans les tréfonds des peurs primitives liées à la survie) voudraient qu’elle aille…soutien et détermination maintenant de gré et avec de grandes chances de résultats souhaités…ou plus tard de force et avec beaucoup moins de chances de résultats attendus… franchement imaginez un monde où tout le « pouvoir » sert le bien…où la science et l’information servent la Vérité et où l’intention sert la noblesse de la vie et de la conscience (relisez bien ce mot…!) au lieu du pouvoir et de la perversion… et si trouvez cette réflexion naïve, inappropriée ou éthérée, alors sans doute faites-vous partie du problème plutôt que de la solution…et peut-être est-il temps d’admettre que parfois pour régler le problème de la science ou de toute autre manifestation du vivant conscient, il faut un momentanément sortir du cadre restreint de ce qu’on considère comme « science » et mettre de l’ordre…puis revenir à la science…enfin installée dans un contexte de conscience plutôt que de pouvoir, de peur primitive et de perversion…

  3. Combien de morts faudra-t-il encore pour qu’on ait le droit de se dire anti-vaccins?
    Tout ceux qui parlent des vaccins se croient obligés de commencer leur discours par:
    « Je ne suis pas anti-vaccin, mais… ».
    Sinon, ils ne sont pas écoutés. Mais je crois que la plupart n’en pensent pas moins.
    Moi, je le dis franchement: je suis anti-vaccin, pour les avoir tous étudiés à fond pendant douze ans (la culture des pro-vaccins est par contre le plus souvent plus qu’indigente).
    Et je n’en ressens aucune honte, bien au contraire.
    En aucun cas ils n’ont sauvé des millions de vie. En revanche ils en ont raccourci beaucoup.
    Je pense que la folie actuelle du vaccin anti-covid va creuser la tombe des vaccins de façon définitive, dès que les vraies statistiques seront publiées (si elles le sont un jour).

      1. C’est bien trop long à expliquer.
        Commencez par lire deux bouquins;
        « Vaccinations, les vérités indésirables », de Michel Georget
        Et « la bonne santé des enfants non vaccinés » de Françoise Berthoud.
        Vous pourrez continuer avec Sylvie Simon, « les10 plus gros mensonges sur la vaccination » notamment: c’est une mine d’or, elle en a écrit beaucoup.
        Maintenant que la confiance est rompue avec le corps médical, c’est aux patients de s’informer. C’est de leur peau qu’il s’agit, après tout.

      2. Peut-être pas une synthèse, mais commencez par la lecture de « Tétanos : Le Mirage de la Vaccination » écrit par Françoise Joüet, 2ème édition revue et augmentée. Edition ALIS. (et fondatrice d’ALIS). Ensuite, il vous suffit d’extrapoler pour tous les autres…

    1. Dr Pierre-Henri Bredontiot je suis tout à fait d’accord avec vous..depuis plus d’une cinquantaines d’années, des journalistes, corrects et humains courageux dans le monde osent parler après enquêtes que les vaccins et médicaments sont nocifs pour la santé, plus qu’autres chose voire la mort…
      et depuis toutes ces années rien n’a été entendue par les plus hauts puissant qui mènent le monde..bien sûre..l’argent, la richesse et le pouvoir et plus important que toute vie sur la planète pour ces personnes sans âmes ni cœur..(expériences animales et humaines ect..) cela dure depuis des années…c’est pas aujourd’hui que cela changera..la soif de l’argent fait perdre l’esprit et la raison à l’humain malheureusement capable à un génocide à échelle planétaire depuis des années…les vrais statistiques ne seront jamais dévoilées publiquement pour cause continuer le génocide à échelle planétaire comme ils le font depuis des années et avec la thérapie génique peu importe son nom et sa provenance faussement nommé « vaccin » engendre la mort et juste avant des effets indésirables atroces…dans le monde actuellement prouvé par des médecins et journalistes courageux qui osent avertir les peuples du monde..ci-après :
      https://www.lesbelgessereveillent.be/belgique-apercu-des-effets-indesirables-des-vaccins-covid/
      https://reseauinternational.net/__trashed-18/

      1. Selon le VAERS, 90 à 99% des effets indésirables ne sont pas signalés: les médecins rechignent à reconnaître et à publier un lien avec un acte qu’ils ont pratiqué sur une personne à l’origine en bonne santé; c’est la raison pour laquelle en matière de vaccin, il faut être particulièrement prudent, car ce n’est pas du tout comme si on traitait un malade (ce qui autorise à prendre quelques risques calculés).
        Donc le 2 pour mille signalé en Belgique (858/477.768) pourrait bien être en fait 2 pour cent, avec un maximum de 2 pour 10.
        Rappelons que même si une personne à une chance sur 100 d’avoir des ennuis plus ou moins graves, quand elle est touchée, pour elle, c’est à 100%. Elle est arrivée en bonne santé et elle repart malade ou handicapée (ou morte).
        C’est là qu’intervient la notion de bénéfice/risque. Le covid tue une personne sur 2000 et un malade sur 200. Le vaccin, on ne le saura que bien plus tard, ou jamais. Dans ces conditions, le bénéfice parait bien incertain, voire improbable.
        Pour moi, c’est un risque parfaitement injustifié.

  4. Et pendant ce temps là les politiques, les médias font le forcing tout azimut pour forcer la vaccination notamment pour les soignants qui auront du mal à refuser, tous les moyens sont bons,entretiens avec le personnel ( entendu ce soir à la T.V par un professeur d’un grand hôpital ) emission T.V  » la fabrique du mensonge »en référence à Hold Up et autres.
    Tout se verrouille comme notre cher napoléon IV verrouille les les instituts de sondages en vu des prochaines élections. Vous ne me croyez pas ? Lisez ceci :
    Devinez qui est vice-président du groupe de sondages Kantar, l’institut des sondages ? …
     C’est Sébastien Auzière… ça vous parle ? … Non, c’est normal. 
     C’est le beau-fils de Macron …
     Vous savez dorénavant ce qu’il adviendra de vos opinions.
    Bizarre, vous avez dit bizarre ? … Comme c’est étrange !!!
    C’est juste le fils aîné de Brigitte Trogneux devenue Macron par épousailles. 
    À 42 ans, soit 3 ans de plus que l’actuel mari de sa maman, il est devenu, en janvier 2016, Sénior Vice-Président de la société Kantar. Kantar Health à capitaux en partie qataris qui a acheté, il y a quelques années, l’institut de sondages Sofres devenu depuis Kantar-TNS-Sofres, filiale de WPP, leader mondial des études d’opinion ( basé depuis 2009 à Jersey ).
     De là à sous-entendre que … 
    Vous avez maintenant une des sources des sondages bidons qui cherchent à influencer l’opinion des Français … 
     Après cela … chacun en fait pense ce qu’il veut … mais faudra plus dire : “Ah ? je ne savais pas !” 
     Non il n’y a pas magouille … complotiste va 
     Et son épouse Christelle elle est chez …SANOFI .
    Et çà c’est pareil pour les vaccins; Tout est politique et finance, pour ça on vérouille, on ne laisse pas le choix en trompant sans vergogne!

    1. france info nous rassure Auzieres ne travaille pas chez IFOP mais pour Kantar health (études de marché ds le domaine de la santé rien à voir donc avec la politique) ah bon? bêtes comme ns sommes on n’avait pas fait de lien

  5. Je viens de regarder sur Francs 5 « la fabrique du mensonge » et là ce sont les méthodes et mensonges des « complotistes » qui sont exhibées avec en particulier une attaque virulente contre Hold Up et aussi contre Andrew Wakefield qualifié d’escroc. De retour sur ce site je découvre le nouvel article de la semaine sur « la fabrique du doute et de l’ignorance » par les industriels et les autorités sanitaires !!!

    Qu’en penser ?

    J’évoquerai seulement ici, sans détailler, un processus dont j’avais depuis longtemps constaté l’existence : dès que l’on vise à faire rapidement de l’audience on est amené à user d’un discours simplificateur faisant appel aux émotions. Un tel discours devient ainsi automatiquement critiquable.

    Si on veut exprimer rigoureusement des arguments incontestables on devient ennuyeux ou incompréhensible. Voulez-vous un exemple, un de plus me direz-vous et pourtant c’est croustillant et révélateur de l’obscurantisme technique dans lequel est plongée la science épidémiologique :

    Dans la publication Mikaeloff-Tardieu d’octobre 2008 les auteurs donnent un résultat signifiant que les 19 cas de SEP apparus plus de 3 ans après une vaccination Engerix B sont significativement plus nombreux que les 11 cas apparus au cours des 3 premières années. Ce signal avait fait à l’époque un bruit considérable. Les comités d’experts comme le CTV et la Commission nationale de pharmacovigilance furent immédiatement mobilisés pour démolir ce fâcheux signal (pour le CTV ce fut même le dimanche qui suivait !!!).
    Aucun de ces experts n’a remarqué que juste au dessus de la ligne indiquant ce signal (voir le tableau 4 de la ,publication) le résultat du test analogue effectué en partant de 11 et non plus de 19 montre qu’il n’y a pas de différence significative entre 11 et 19 !!!!!!!

    Les 2 lignes consécutives donnent des résultats contradictoires qui auraient du mettre la puce à l’oreille et interpeler les experts (et les commentateurs …) PERSONNE n’a rien vu ! Pourtant la raison de cette contradiction est simple et je l’avais exposée dans un article AIMSIB : les auteurs ont laissé trainer dans les calculs les cas et témoins non vaccinés Engerix pour lesquels le délai entre la vaccination Engerix qui n’existe pas pour eux et le début de la maladie n’est pas défini. La conséquence est que les tests en question ne sont pas des tests statistiques mais des calculs dépourvus de toute signification. De façon imagée cela revient à utiliser des souris non fécondées pour étudier la durée de gestation.

    Ne croyez pas qu’une telle erreur se limite à ces 2 tests. NON ! Non seulement elle concerne les 150 tests sur des délais présentés dans les 2 publications des auteurs sur le lien entre SEP et vaccination HB chez les enfants mais aussi tous les tests de la publication américaine Langer Gould sur le même thème et aussi les logiciels utilisés par les auteurs et qui les trompent car ils n’ont pas été programmés pour ne retenir que les cas et témoins pour lesquels le délai entre vaccination et maladie est défini. Ils pataugent lamentablement et ils appellent cela de la science !

    Bref cela va très loin avec des conséquences multiples car il en va sans doute ainsi dans toutes les publications épidémiologiques où les auteurs testent sur des délais ou fenêtre temporelles.

    1. Ah mais c’est le propre de la novlangue d’inverser le sens des mots.

      Ce vocabulaire a une histoire, et la « Fabrique du doute » vient du père de l’Agnotologie (la discipline qui étudie la façon dont les industriels effacent et retardent la connaissance pour gagner du temps et de l’argent au détriment de la santé publique). Robert Proctor et son « Golden Holocaust » qui étudie comment l’industrie du tabac a manipulé la science à coups de millions de dollars pour retarder la prise de conscience sur l’aspect cancérigène de la cigarette (100 ans de manipulation et mensonges, quand même…).

      Après Rachel Carson et son « Printemps Silencieux » (sur l’usage dévastateur des pesticides), c’est lui le premier (il me semble) à avoir parlé de « Fabrique du doute » (« le doute est notre produit » disait un mémo interne d’un cadre de l’industrie du tabac).

      Puis les journalistes comme Stéphane Foucart ou Stéphane Horel (du monde) on élargit ce concept à « la fabrique du mensonge : comment les industriels manipulent la science et nous mettent en danger ». Le titre est clair, non ?

      Mais aujourd’hui… On reprend ces termes qui sont utilisés depuis 50 ans par les agnotologues… et on les renverse ! Ce sont désormais les « particuliers » qui « fabriquent le mensonge » face aux pauvres industriels innocents, à leurs lobbys impuissants et aux autorités dévouées au bien-être des peuples…

      Et pendant ce temps, on peut dézinguer un chercheur reconnu et dont le travail a été évalué par ses pairs dans les plus grandes revues scientifiques… sans invoquer AUCUN argument scientifique.

      Cette fabrique du doute TUE, et encore plus aujourd’hui. Et on devrait se laisser faire sans rien dire ? Il n’y a plus aucun doute à avoir sur ce point au moins.

      1. Tout à fait Hypatie A, c’était exactement ce qui ressortait de cette thèse présentée hier soir sur France 5. Les vilains et les coquins manipulateurs ce sont les youtubeurs à succès. En face il y a la science pure et dure, drapée dans sa dignité et sa rigueur. On a même eu droit à Karine Lacombe en victime et à des attaques violentes à l’encontre de Raoult et de l’hydroxychloroquine.

        Il est vrai aussi qu’il est toujours possible de trouver à redire sur ce que les youtubeurs à succès ont pu dire à propos et à l’occasion de cette pandémie. Cela fait écran à des analyses et arguments plus pertinents et judicieux et il n’est pas si aisé d’éviter ce piège quand on s’installe dans la communication publique et avec un large public.

      2. Bonjour et merci pour la qualité des infos.
        Le doute est utilisé comme arme de guerre, c’est connu, comme dans la mortalité accrue sous betaminémiques (15 000 morts en New Zealand à la fin des années1980).
        Paralysies by analysis.

    2. L’étude en question du Dr Wakefield, en 1998, concluait à un lien entre autisme et troubles intestinaux sévères…

      20 ans après, ce lien est parfaitement admis et on sait aujourd’hui qu’une inflammation chronique, notamment intestinale, entretient les troubles autistiques (par sécrétion de cytokines pro-inflammatoires).

      En clair : la recherche a déjà perdu 20 années, 20 années pendant lesquelles on aurait pu soigner des millions d’enfants. 20 années qui auraient pu nous permettre de comprendre bien plus tôt le lien fondamental entre inflammation chronique et troubles du neuro-développement…

      Merci la fabrique du doute.

  6. Peu de gens savent que l’AMM des vaccins covid était « conditionnelle ».
    C’est-à-dire qu’elle était subordonnée à l’absence de tout traitement efficace.
    On comprend alors l’acharnement des labos, en collusion avec les gouvernements corrompus, à détruire Raoult et son protocole, et à saborder les études sur l’HCQ.
    Mais le deuxième traitement disponible est encore plus efficace: ivermectine+zythromax+zinc. Cependant, l’approbation par l’OMS est toujours en attente, malgré l’afflux des essais positifs:
    https://ivmmeta.com/
    Elle traine les pieds et se fait prier, alors que des gens continuent à mourir.
    La conclusion est que les vaccins ne devraient plus avoir leur AMM, puisque la clause « conditionnelle » n’est plus remplie depuis des mois. Elle ne l’a en fait jamais été.
    Je crois qu’on peut parler de complot sans risque de se tromper.
    C’est le complot de l’argent contre la santé.

    1. Merci !, Merci, Merci !
      « C’est le complot de l’argent contre la santé.  » contre la vie, contre l’humanité dans toutes ses acceptions…
      Tout est dit…n’y a pas d’erreur de gestion…elle se fait même de main de maître car trop d’ energies dépensées pour contrer les prises de décisions un sensées sont dirigées vers des faits symptomatiques ..et non vers la source profonde. Il faut savoir que la voie a été tracée et balisée depuis plusieurs années… L’évolution de la technologie s’est mise à précéder et anticiper celle de la société, les panneaux indicateurs ont été posés..avant le cadre ethique et encore moins juridique
      le mécanisme est piloté par l’Empire financier et médicamenteux dont le mycelium « saprophyte » méconnaît les frontières .
      Imagigez combien va rapporter l’orgie médicale qui est programmée…..
      Tout le monde applaudissait à la procréation; quasi personne n’a sourcillé pendant la gestation….et l’accouchement de l’homme numérisé vient de commencer…
      Une possibilité d’y échapper en utilisant la rue?….

      Les référence ci-dessous concernent la France mais bien d’autres nations sont sûrement mises à la sauce…

      Le Plan France Médecine Génomique
      2025 a été remis le 22 juin 2016 au Premier ministre Manuel Valls, par Yves Lévy, Pdg de l’Inserm et Président de l’Aviesan.

      Voir aussi sur le systeme de sante numérique publié le12.02.19mise à jour05.06.19

      https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/masante2022/article/recourir-au-numerique-pour-mieux-soigner

  7. L’article de Tomljenovic, Lucija & Shaw, Christopher A, présenté ci-haut, est bien disponible et les auteurs soulèvent la question de la toxicité de l’aluminum, avec de bonnes références.

    Montréal, 7 mars, 18 heures

  8. Bonjour à tous,

    Hier soir sur la 5 : La fabrique du mensonge ….. Un bel exemple d’enfumage en réponse au film Hold Up, commenté par Karim Risouli qui me déçoit grandement !
    Arguments contre arguments ont été employées les mêmes astuces pour décrédibiliser les informations contenues dans ce film classé complotiste !!!…..
    Il y a une véritable guerre, comme le prétendait notre président de la République, mais pas contre le virus, qui n’est qu’un prétexte, pour justifier les atteintes aux libertés fondamentales qui fondaient jusqu’alors notre République, mais contre tout ces gens qui ne sont pas du « milieu » des « gents qui comptent » et ce, depuis l’avènement des Gilets Jaunes !!!…..
    Un scandale de plus !!!…..

  9. Nous sommes bien dans un cas Nuremberg ou Oviedo : il existe des traitements et ce n’est pas faute d’en avoir informé les gouvernements (des pays « riches »).
    Le rédacteur de cet article ne connaît pas les nombreuses études et recommandations de l’AIMSIB sur le sujet.

    Extrait de l’article :
    « C’est un peu comme s’il existait des traitements contre le Sars-cov-2 (51)(52). Vous imaginez ? L’expérimentation à grande échelle sur la population d’une technologie inédite d’injections d’ARN ou d’ADN ne serait pas autorisée et serait même probablement considérée… comme un crime contre l’humanité, contraire au code de Nuremberg ou à la Convention d’Oviedo. »

    1. Euh oui… c’était ironique… les articles en question sont en lien (ref 51 et 52). Nous sommes bien d’accord.

  10. Question bête la chélation de l’aluminium ou autre solution d’élimination de ce que l’on à potentiellement cumulé existe t’elle ou pas ? Et tant que j’y suis y’a t’il un mesurage possible ?

    1. On parle beaucoup du silicium organique, et donc de la chlorella qui en contient beaucoup;
      Attention à l’origine, car cette plante adore absorber les métaux toxiques, dans le sol également.
      Bien sur, en bon prédateur, Google présente en tête de liste un article issu de futura science qui tente de faire peur.https://urlz.fr/f5zf
      Mais je crois que c’est un bon outil de chélation, pour d’autres métaux lourds aussi (mercure).
      Il y a beaucoup à apprendre sur le silicium, en particulier le silicium organique de Loïc Le Ribault, qui a l’honneur des faire partie des 50 « Savants maudits, chercheurs exclus » cités dans le livre de Pierre Lance (4 tomes passionnants).

      1. Bonjour Dr P-H Bredontiot pouvez vous me dire d’après vos recherches si le vaccins anti tétanos sans aluminium est inutile ,car nous avons les mains dans la terre dans la famille et je voulais votre avis aguerri car trouvé des renseignements sur le sujet est chose difficile voir impossible. Merci à vous et merci à tous

    2. Les travaux du Pr Exley sont formels : d’après lui, seule l’acide silicique contenue dans les eaux minérales (Volvic, Salvétat, Rozanna… au moins 30/mg/L) permet d’éliminer l’aluminium.

      Il conseille 1,5 L par jour. La transpiration (sauna, sport…) est un excellent moyen d’évacuer l’aluminium. A condition de ne pas utiliser un anti-transpirant… à l’aluminium, évidemment.

      C’est ainsi qu’il a pu obtenir des résultats impressionnants sur Alzheimer, en seulement 3 mois.

      1. Avez-vous la référence de l’article mentionnant cette récupération d’Alzheimer ?

        Sans vouloir du tout contredire l’épatant Chris Exley, je répète qu’il devrait être possible aussi d’ ÉLIMINER L’ALUMINIUM par une méthode bassement physique : les 20 g/j d’acides gras PLURI-INSATURÉS nécessaires à la régénération de nos cellules (demi-vies de 2 j à 3 ans). Excusez cette redite mais jamais personne n’en a encore accusé réception. Follayé-je ? Mais alors cela fait 25 ans que l’on aurait dû me soigner (ou enfermer par manque de psis).

        L’hydroxyde d’aluminium est, selon moi, liposoluble [raccourci signifiant plus soluble dans l’huile que dans l’eau (2 solublités très faibles sans doute mais liées par un indestructible coefficient de partage) et donc moitié aussi liposoluble dans la dizaine de sortes de membranes (bilipidiques) de chacune de nos cellules et de leurs organites], ce qui est à la source du caractère cumulatif de l’intoxication à l’aluminium (les membranes susdites le pompant littéralement).

        L’Aluminium s’en va ainsi lentement dans les vieilles membranes À  CONDITION  QUE  l’organisme ne manque pas de l’intégralité de la ration susdite, auquel cas il doit absolument faire la biffe dans leurs déchets pluri-insaturés pollués sur lesquels il devra se rabattre pour former les nouvelles membranes (par polymérisation enzymatique physiologique).

  11. Il faudrait passer de l’acide chlorhydrique ou de la soude concentrés pour pouvoir dissoudre la boehmite AlO(OH) qui est l’adjuvant réel. Les liaisons existant dans ce cristal sont parmi les plus fortes qui existent. On peut imaginer ajouter du silicate de sodium, mais la formation d’aluminosilicates (peu solubles d’ailleurs) est très lente à température ordinaire.

  12. Bonsoir et merci a toustes,

    Faut pas que je m’énerve! Donc chuuuuuuut ……. 🙂

    Bien a vous,

  13. Je viens de voir que le site du Pr Jean-Bernard Fourtillan https://www.valentonine.fr/ est fermé ?!
    Je m’étonne de la faute d »orthographe dans le message > « Le site Valentonine est désormé fermé. Merci de votre visite. » <
    De plus l'accès réclame un identifiant, un mot de passe et une clé secrète !?

    Comme rien ne se perd vraiment sur le web il reste accessible en cache :
    https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:MAxbgdGRS40J:https://valentonine.fr/+&cd=1&hl=en&ct=clnk&gl=fr&client=firefox-b-d

    à ceci près qu'il faut retrouver les liens originaux de chaque page du menu pour accéder au cache. J'ai pu retrouver celui sur le scandale de l'aluminium :
    https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:s13l5v3tnIEJ:https://www.valentonine.fr/fr-fr/explications-aluminium.html+&cd=12&hl=en&ct=clnk&gl=fr&client=firefox-b-d

    ainsi que le PDF L'Appel urgent au Président de la République
    https://www.valentonine.fr/images/piece05_20180722_Version_finale_Interdiction_totale_Aluminium_dans_medicaments.pdf

    En raison de ses découvertes du système Veille/Sommeil et de ses application thérapeutiques (troubles du sommeil, dépressions nerveuses, maladies neurodégénératives de Parkinson et d’Alzheimer…) et/ou de son expertise pharmacologique sur l'aluminium dans des médicaments et vaccins aurait-t-il subi des pressions, voire une injonction judiciaire le contraignant à le fermer ? Peut-être s'agit-il d'une attaque informatique contre son site.
    Toujours est-il que "on"(?) cherche à le discréditer, à le faire taire, si pas à le ruiner.

    Le site Fonds Josefa reste ouvert https://fonds-josefa.org/
    ou en anglais https://fonds-josefa.org/en/

    1. L’exemple est très « concret », le sujet soulevé par les Pr Fourtillan & Joyeux est toujours d’une extrême importance et d’actualité comme cet article de Hypathie A et les travaux du Pr Exley, mais résultat l’Élysée fait l’autruche, ne répond pas, ce qui laisse entendre que toutes les autorités sanitaires affiliées, ANSM, ANSES, Comité CTV, HAS, CNOM, Syndicats professionnels, (ou affidées ?) n’y répondront pas non plus, préférant garder le silence face à cette pourtant « très simple controverse scientifique », oui ou non, les adjuvants aluminiques sont-il s toxiques ? et malgré que cela engage la si chère « Santé Publique », préférant un mutisme hypocrite à un très haut niveau, celle dont « ils » par délégation démocratique en auraient la charge, d’autant plus qu’il s’agit au niveau de l’obligation vaccinale des enfants (et pas que…), de l’avenir de la France, et même plus, de celle du monde…

    2. Dans une lettre qui devait rester secrète, évoquée sur le site egorafr le 9/12/2019 (1), J-B Fourtillan sollicitait une entrevue avec E. Macron à ce sujet, proposant deux solutions, la « mauvaise », était de dénoncer le scandale de l’aluminium, la seconde, « la bonne » de faire interdire au plus tôt cet adjuvant dans les vaccins, en compensation le savant et généreux Pr Fourtillan comptait sur ces mêmes fabricants pour produire les fameux patchs à la valentonine… un marché estimé à « 2000 milliards d’euros », dans 5 ans.

      La « réponse » de l’Élysée est intervenue deux semaines plus tard… « Le 13 novembre 2019, à 7h du matin, 10 personnes de la police judiciaire ont fait irruption à mon domicile pour une perquisition. Ils m’ont mis en garde à vue pendant 24 heures », révèle le Pr Fourtillan sur le site du Fonds Josefa, publiant le fameux courrier adressé au Président, ainsi qu’un « certificat d’expertise » (2)(3) pour toute personne souhaitant s’opposer à l’administration des vaccins.

      Paris le 22 novembre 2019, devant le ministère de la Santé, des malades et le Pr Fourtillan mettent fin au scandale de l’aluminium dans les médicaments à usage humain : pansements gastriques et vaccins
      vendredi 22 novembre 2019
      https://fonds-josefa.org/scandale-aluminium/
      The aluminium scandal in vaccines and gastric bandages
      Friday November 22nd, 2019
      https://fonds-josefa.org/en/scandale-aluminium/

      On peut lire en bas de ce Certificat d’expertise :
      *: Cette Dose minimale à Risque a été confirmée par 4 membres de l’Académie nationale de Médecine,dans l’article du Bulletin de l’Académie nationale de Médecine du 26 juin 2012 (Pierre BEGUE, Marc GIRARD, Hervé BAZIN, Jean-François BACH –Les adjuvants vaccinaux:quelle actualité en 2012? Bull. Acad. Natle Méd.,2012, 196, n°6, 1177-1181, séance du 26 juin 2012). Ils en ont fait un mauvais usage, malheureusement pour toutes les personnes vaccinées, victimes de leur incompétence.

      (1) https://www.egora.fr/actus-pro/insolite/53919-l-improbable-pacte-secret-propose-par-le-pr-fourtillan-a-macron-pour?nopaging=1
      (2) https://fonds-josefa.org/wp-content/uploads/2019/11/Certificat_expertise_aluminium.pdf
      (3) https://fonds-josefa.org/wp-content/uploads/2019/11/Certificat_expertise_aluminium.pdf

      1. Terrible enchaînement, on mesure à quel point l’industrie maintient son pied sur toute velléité de transparence. Les vaccins, plus les pansements gastriques, plus l’utilisation de l’alu dans la filière alimentaire, Fourtillan n’a pas compris qu’il signait son arrêt de mort…

    1. FRANCESOIR « Selon le Dr Agret,… »
      « Erratum le 11/3/2021 à 10:25: cette tribune d’opinion comprend une erreur méthodologique qui invalide l’analyse du Dr Adret. Nous avons donc pris la décision de retirer la vidéo.
      Sur la semaine étudiée il y aurait eu 802 000 vaccinations, dont 2724 cas d’effets indésirables (0,33%). Et seulement sur ces 2724 cas, il y a eu 23% de cas grave.
      Donc sur une semaine cela représente 626 cas graves sur 802 000 vaccinations soit 0.07% de cas grave. »
      https://www.francesoir.fr/opinion-tribune/selon-dr-agret-les-risques-lies-a-la-vaccination-sont-superieurs-a-ceux-de-ne-pas-se-faire-vacciner
      si je reprends ma calculette ça fait tout de même 0,078 %, ou 0,78 ‰ c’est pas loin d’un cas grave pour 1000 vaccinations ! bigre !!! ça me paraît énorme, surtout le ratio cas grave / effets indésirables !

      En parlant de cas grave, je doute que cela passera aux JT de 20 H, mais les réseaux sociaux en feront leurs choux gras, un prêté pour un rendu …
      Health Minister in Critical Condition just one day after receiving Covid Vaccine
      By The Daily Expose on March 9, 2021
      … admitted to hospital and is said to be in a serious condition just one day after receiving a dose of the Oxford / Astrazeneca Covid vaccine.
      (…) https://dailyexpose.co.uk/2021/03/09/health-minister-in-critical-condition-just-one-day-after-receiving-covid-vaccine/
      S’il voulait faire la promo du vaccin, c’est raté. Souhaitons lui un prompt rétablissement.

      1. L’expérience du navire de croisières Diamond Princess immobilisé au Japon et mis en quarantaine parce que dix passagers sont atteints du coronavirus fut interessante du point de vue observatoire. Aujourd’hui on a le cas de ces 35 sœurs bénédictines de Saint-Walburg dans le Kentucky qui le 1er février 2021 se sont faites vaccinées (modèle à ARN messager ARNm) contre le coronavirus. A peine deux jours plus tard, deux d’entre elles sont décédées et 26 autres ont été testées positives. Pourtant depuis le début de la pandémie, le monastère a été complètement confiné et il n’y a pas eu d’entrées ou de sorties. Une troisième sœur, dut être admise aux soins intensifs. Elle décéda le 10 février. Ce qui nous donne pour l’instant un taux de mortalité de 10% ! Pour apaiser les crainte, le Dr Steven Feagins, directeur de la santé publique de la région, a annoncé que les effets secondaires tels que la mort sont «en fait beaucoup plus courants que vous ne le pensez». Les sœurs qui restent encore chez les Bénédictines de Saint-Walburg devraient recevoir leur deuxième dose de vaccin en mai.
        https://pandemic.news/

        Ici, Reiner Fuellmich et Viviane Fischer, avocats et membres fondateurs de la commission d’enquête allemande sur la Corona, interviewent une aide-soignante qui décrit ce qui s’est passé pendant et après le lancement du vaccin COVID de Pfizer dans une maison de retraite berlinoise. Elle décrit comment sept des 31 résidents de la maison de retraite atteints de démence sont morts après la première dose du vaccin Pfizer, et un huitième était proche de la mort au moment où l’interview a été enregistrée. Après la deuxième dose, 11 autres résidents sont tombés gravement malades et un autre est mort. En d’autres termes, 25 % des résidents sont morts immédiatement et 36 % ont été gravement blessés en peu de temps.
        https://players.brightcove.net/6223967412001/default_default/index.html?videoId=6235744314001

        Le mois dernier, en Espagne, les autorités ont temporairement interrompu les vaccinations après le décès de 46 résidents de maisons de retraite ayant reçu le vaccin.
        https://lemediaen442.fr/46-deces-la-seconde-dose-du-vaccin-de-pfizer-a-du-etre-suspendue-dans-cette-residence-pour-personnes-agees-en-espagne/

      2. Merci Laurent, tu es « celui du bleu de méthylène »?

  14. Oui ça pose un problème qui est d’ordre psychologique, d’origine atavique (dû à des habitudes ancestrales, une façon grégaire de fonctionner) la grande difficulté pour un individu et encore plus pour une autorité qu’elle soit de nature scientifique, académique, politique, militaire, religieuse,… de reconnaître s’être trompé pendant tant d’années avec à la clé la révélation d’un énorme tas de casseroles… alors même que l’on peut mettre fin à ses erreurs pour ne plus les reproduire.
    Le sujet n’est pas nouveau, un célèbre galiléen avait essayé de faire comprendre cela à ses coreligionnaires…
    Et donc les « monsieur Despaul » sont légions, à tous les étages
    Expérience de Milgram (3’43) https://www.youtube.com/watch?v=GswVNdYPBDs

    1. @ njama 10/03 11h49

      Bonsoir.
      Cette séquence est éloquente, mais il y avait tout de même une différence lors de l’expérience originale.
      Mr « Despaul » ne voyait pas directement Mr « Rivoli » mais pouvait simplement imaginer sa souffrance au travers de sons enregistrés.

      https://www.youtube.com/watch?v=6ultMPCxZV4

      La mise en scène de « I comme Icare » est un peu plus spectaculaire à ce sujet mais il est fort possible qu’une expérience permettant le regard entre les deux protagonistes n’aurait surement pas eu des résultats aussi excessifs.

      Ceux qui ont intérêts à la manipulation des masses le savent bien, il faut déconnecter les regards.
      Bien sur, le rêve suprême serait de supprimer totalement l’interaction inter-humaine, les cinglés de l’I.A. nous en bassinent à longueur de colloques.

      Plus prés de notre sujet, je me pose surtout beaucoup de questions concernant la réaction des vaccinés face aux non-vaccinés dont je ferai certainement partis encore longtemps . Les plus dangereux ne seront surement pas les motivés de la première heure, mais plus probablement ceux qui aurons l’impression d’avoir vaincu leurs craintes et deviendrons les Capos les plus zélés du système.
      Les amis, il va falloir se préparer à endosser une fois de plus l’uniforme de « refuznik »
      Cordialement.

      1. En relation avec cette expérience de Milgram il y a aussi la réaction émotionnelle devant la torture en particulier en temps de guerre quand on a eu à souffrir soi même des assauts de l’ennemi et que cet ennemi est là à notre merci. Il peut alors y avoir une jouissance atavique de voir cet ennemi souffrir. Staline avait fait plus que d’autoriser ses soldats à violer systématiquement au moment de leur entrée dans Berlin. Si l’autorité nous y autorise, alors …

        Des faits divers révèlent qu’il n’est pas nécessaire d’être en situation de guerre pour que cette réaction émotionnelle très puissante se produise. Les germes de cela sont sans doute très répandus. Si les circonstances le permettent, alors ce sera le déchainement.

        Le racisme peut générer ce genre de réaction et, comme le craint daniel.bardou, il pourrait y avoir le racisme des vaccinés à l’encontre des non vaccinés qui deviendraient responsables du maintien de l’épidémie ou même seulement de l’impossibilité de reprendre la vie comme avant. Dans cette orientation j’ai entendu des propos à faire frémir de la part de journalistes et de commentateurs connus.

        Il n’y a pas si longtemps l’Indien d’Amérique n’étant pas un être humain, selon la Constitution américaine, n’avait pas le droit de posséder des terres. Il était un intermédiaire de l’évolution entre l’animal et l’homme. L’homme avait ainsi le droit de vie et de mort sur cette sous espèce qui pouvait, entre autres, être scalpée pour toucher une prime (au Mexique). Les non vaccinés pourraient devenir une sous espèce privée, entre autres, du droit de circuler.

    1. On se bagarre, on travaille, on communique, peu de journalistes viennent, nos travaux sont ignorés et Facebook censure la conférence de presse en quelques minutes, mais on continuera…

      1. Bravo Dr Reliquet. Belles explications et une ovation pour vous. Mais tout le monde a fait son travail. Juste un petit bémol : l’opérateur vidéo pourrait améliorer son enregistrement . Pour le reste, chapeau, il faut avoir du courage.
        Ce qui me console c’est que mon M.T que je ne vois qu’une ou deux fois par an ( renouveler mes test diabète) a l’air d’être en phase avec vous notamment sur les vaccins pour lesquels il est très prudent et m’a prescrit la D3 et le Zinc ainsi qu’à mon épouse.

  15. Dans sa publication « Les adjuvants vaccinaux: quelle actualité en 2012 ? » (*) (Pierre Bégué, Marc Girard, Hervé Bazin, Jean-François Bach) (1) l’Académie de médecine écrit dans ses Conclusions Générales Question 4 :
    « (…) Pour le phosphate de calcium, parfois revendiqué en remplacement de l’aluminium, les études sont dissociées, voire contradictoires sur son efficacité. Le débat reste donc ouvert et des travaux supplémentaires seraient souhaitables.
    Si la recherche s’orientait pour remplacer l’aluminium, la substitution ne pourrait être faite qu’après de longs et nombreux essais et contrôles, nécessitant de nombreuses années (environ 5 à 10 ans). »
    ————
    Or le passage des vaccins IPAD (Institut Pasteur ADsorbés sur phosphate de calcium) produits par l’Institut Pasteur (qui représentaient 40 % du marché aussi bien en France qu’à l’export) aux vaccins adjuvants aluminiques s’est fait sur un ou deux ans, et les effets toxiques de l’aluminium dans les vaccins étaient déjà connus de cet Institut dans les années 80 ainsi qu’en témoignent le Dr Louis LERY, de l’Institut Pasteur, Chef de Services du Centre de Vaccinations Internationales, dans une lettre adressée à la Sous-Direction des Affaires scientifiques du ministère des Affaires sociales le 29 septembre 1987(31) :
    « … les publications portant sur les effets toxiques ou les effets indésirables de l’aluminium et de l’hydroxyde d’alumine sont de plus en plus nombreuses, d’année en année. Cet élément pousse ainsi à préférer des produits adjuvantés avec un autre sel minéral comme le calcium, composant habituel de notre économie générale. Récemment, en juillet dernier, l’administration américaine a pris des positions nettes concernant les allergènes retard contenant de l’hydroxyde d’alumine. »

    De même que dans une lettre du 28 octobre 1986 adressée à Mme LECONTE PDG de PASTEUR-VACCINS (nouvelle entité suite au rachat de l’Institut Pasteur par l’Institut Mérieux) il écrit :
    « De nombreuses publications (une soixantaine de publications réunissant 80 auteurs) ont souligné et apporté la preuve de l’efficacité des vaccins IPAD chez l’homme. (…) Les effets secondaires de ce dernier [hydroxyde d’alumine] commencent à être publiés dans la presse médicale et cinq articles ont pu être répertoriés récemment (2). Un autre effet des de l’hydroxyde d’alumine est l’augmentation systématique des IgE chez le sujet vacciné (3). Si on n’en connaît pas toujours la signification pathologique, on peut supposer que les IgE ainsi induites jouent un rôle dans les phénomènes allergiques vus après vaccination ou dans les réactions syndromiques apparaissant dans les suites de vaccinations. La logique voudrait que l’on puisse vacciner, avec un produit sur un autre adjuvant, les personnes allergiques ou supposées telles. »

    source : E3M (pages 11 et 13 à 16) Le Dossier Intégral Phosphate de calcium : une alternative aux sels d’aluminium septembre 2015
    https://www.vaccinssansaluminium.org/wp-content/uploads/2015/09/Le-phosphate-de-calcium-Une-alternative-aux-sels-daluminium.pdf
    (*) https://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2013/10/adjuvants-vaccinaux-rapport-ANM1.pdf

    L’augmentation des IgE pourrait expliquer les réactions allergènes, les maladies atopiques, de même que les chocs anaphylactiques suite aux vaccinations avec adjuvants aluminiques, voire des désordres immunitaires graves
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Immunoglobuline_E
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Atopie

    Je laisse la parole aux spécialistes…

    1. Qu’il est précieux ce Njama! Tout y est, le choix initial, la conscience parfaite que ces produits aluminiques étaient déjà repérés comme toxiques il y a plus de 20 ans…

  16. Bonjour,

    Après l’Afrique du sud, la Suisse, l’Australie, l’Autriche,

    Le Danemark suspend le vaccin d’AstraZeneca

    Les autorités danoises avaient étendu le 5 mars aux plus de 65 ans leur recommandation d’utiliser le vaccin d’AstraZeneca. Elles sont revenues sur leur position après avoir remarqué des problèmes de coagulation chez des patients.

    Cette suspension intervient « après des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin Covid-19 d’AstraZeneca », a indiqué l’Agence nationale de la Santé, tout en soulignant qu’« à l’heure actuelle, on ne peut pas conclure à l’existence d’un lien entre le vaccin et les caillots sanguins ».

    Bien a vous,

  17. Merci Hypathie A pour l’info et pour faire suite à son message 8 mars 2021 à 22h35 « Les travaux du Pr Exley sont formels : d’après lui, seule l’acide silicique contenue dans les eaux minérales » :
    Source Didier (Martinique) 130-140 mg/l
    Rozana : 95mg/l
    Chateldon : 90mg/l
    Fiji water : 45mg/l
    Salvetat : 55mg/l
    Spritzal (Spritzer) : 35 mg/l
    Volvic : 31mg/l
    Badoit : 30mg/
    Vichy Célestins : 30mg/l

    Autant commencer tôt la chélation puisque pour les nourrissons les vaccins ça commence à 2 mois ! Références ANSES (ex AFSSA) :
    Tableau III: Valeurs maximales autorisées pour les teneurs en minéraux présents sur l’étiquetage des eaux ayant la mention «convient pour les nourrissons» [9][13].
    Calcium < 100 mg/l
    Magnésium < 50 mg/l
    Sodium < 200 mg/l
    Chlorures < 250 mg/l
    Nitrates < 10 mg/l
    Sulfates < 140 mg/l
    Fluor < 0.3 mg/l en cas de supplémentation médicale en fluor
    < 0.5 mg/l en l’absence de supplémentation médicale en fluor
    Potassium Pas de recommandations
    Bicarbonates Pas de recommandations
    Résidus secs à 180°C1000 mg/l
    (…) eau non-effervescente…
    source du tableau (page 22) "Quelle eau choisir pour la préparation des biberons destinés aux nourrissons ? " Annette Setti THÈSE PRÉSENTÉE POUR L’OBTENTION DU TITRE DE DOCTEUR EN PHARMACIE DIPLÔME D’ÉTAT
    https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01044803/document

    Suivant références ANSES, "pour les nourrissons" :
    Eau Didier, qualifiée (Martinique)
    Fiji water, qualifiée mais prix élevé !(source îles Fiji, diffusion assez confidentielle en France https://fr.wikipedia.org/wiki/Fiji_Water)
    Spritzal (Spritzer) qualifiée pour les nourrissons (mais source en Malaisie, prix ? diffusion ?)
    Volvic, qualifiée
    Badoit, qualifiée

    Rozana disqualifiée : Magnésium: 160 mg/l – Calcium : 301 mg/l – Sulfates : 230 mg/l – Sodium : 493 mg/l – Chlorures : 649 mg/l
    Chateldon disqualifiée : Calcium: 340 mg/l – Sodium: 240 mg/l
    Salvetat disqualifiée : Calcium 160 mg/l
    Vichy Célestin disqualifiée : Sodium : 1 172 mg/l

  18. Laurent Toubiana : Covid-19, surmortalité et effet de moisson
    (à 7’40 dans la vidéo) pas de surmortalité chez les moins de 65 ans en 2020, voire une sous-mortalité, les moins de 65 ans représentent une population gigantesque, de l’ordre de 80 % des personnes …
    (16’34) https://www.youtube.com/watch?v=krk8Bj9NOv0
    Quelle utilité de vouloir vacciner toute une population ?

    1. Le ratio bénéfices / risques de la vaccination n’a aucun sens sur la population globale, ce qui rend absurde l’idée de la rendre obligatoire sur toute la population.

      S’il y a 0,078% d’effets secondaires graves pour le vaccin (626 cas graves sur 802 000 vaccinations, voir + haut mon post 11 mars 2021 à 13h39) c’est à mettre dans la balance bénéfices risques avec la mortalité du covid qui est de 0,13% en moyenne en France (avec des différences selon les âges). cela signifie que pour un risque de mort de 1 par la covid celui qui se fait vacciner prend un risque de 0.5 d’avoir un effet secondaire grave…

      Or selon l’âge, la balance bénéfices / risques n’est pas du tout la même… sachant que comme pour la grippe une très grande proportion des cas graves et décès est liée à des comorbidités (obésité, hypertension artérielle, diabète, immunodéficiences…)
      Hors comorbidités, la grippe « tue » 500 personnes / an, et le total des décès de maladies de l’appareil respiratoire dépasse les 40.000 /an, alors le Covid dans tout ça, j’ai l’impression qu’on en fait un fromage
      https://www.agoravox.fr/commentaire5724191

      Répartition des décès dus au coronavirus selon l’âge des Français 2020-2021
      moins de 15 ans : 0 %
      15 — 44 ans : 1 %
      45 — 65 ans : 7 %
      65 — 74 ans : 14 %
      75 ans et + : 78 %
      https://fr.statista.com/statistiques/1104103/victimes-coronavirus-age-france/#statisticContainer
      sur 88574 décès « attribués » au Covid au 8 mars 2021 soit par tranche d’âge
      15 — 44 ans : 885
      45 — 65 ans : 6.200
      65 — 74 ans : 12.400
      75 ans et + : 69.087
      Il faudrait avoir la distribution des effets secondaires des vaccins par tranches d’âge pour comparer.

      Laurent Toubiana a raison, 92 % des décès concernent les plus de 65 ans. L’incidence de la létalité Covid sur la tranche moins de 5 ans est nulle, négligeable sur la tranche 15 – 44 ans. Et comme 80 % de la population, les moins de 65 ans, est très peu sensible à cette infection coronavirus, il vaudrait mieux laisser s’installer une immunité collective que le vaccin n’apportera en aucun cas puisque ce types de virus ne cessent de muter.

    2. Cette plandémie a au moins le mérite de faire le tri parmi les hommes politiques ! Car il y en a peu à avoir averti les Français que le vaccin Astra Zeneca a été suspendu dans 11 pays :
      https://www.youtube.com/watch?v=e5hBnhC3By4

      De même que le républicain Bush et le démocrate Biden étaient tous les deux pour la guerre en Irak, sous la pression des capitalistes prédateurs tels que Lockheed-Martin (le plus grand marchand d’armes du monde), ExxonMobil qui vend son pétrole à la Défense, Raytheon et Northrop Grumman (spécialisés dans les systèmes de défense et d’électronique et dans l’ aérospatiale), Boeing…
      https://www.youtube.com/watch?v=WQBSUCH1Z-g
      De même la droite et la gauche traditionnelles françaises appuient la politique sanitaire vaccinale sous la pression d’autres capitalistes prédateurs, les labos pharmaceutiques !

      1. Oui, on se demande pourquoi on supprime à chaque fois le CT et la formule classique « Résultat à mettre en relation avec les signes cliniques ». D’autre part, avec une analyse à 73,50 euros, une chose est sûre, la Sécurité Sociale sera en faillite. Et cela tombe bien puisque l’Union Européenne veut la privatiser (comme EDF, SNCF etc….). De grands groupes financiers n’attendent qu’une chose, s’en emparer. Et ils y arriveront puisque statistiquement une très grande majorité du milieu médical français vote pour un parti pro U.E. contrairement à leurs confrères anglais.

      2. Oui c’est étonnant, et cela malgré les délocalisations engendrées par cette U.E., qui sont à l’origine d’un manque de tout en France (masques, tests, médicaments… tout est fabriqué en Asie). On comprend mieux la signification d’Astra Zeneca (tueur d’étoiles). Un drôle de nom pour un vaccin mais qui a le mérite de la franchise. Après tout, quand on a BlackRock comme actionnaire dans les vaccins et en même temps dans les caisses de retraite, on ne peut pas voir d’un mauvais oeil le décès de certains. Et si seulement 1/3 des soignants a accepté de se faire vacciner, il doit y avoir une raison :
        https://www.youtube.com/watch?v=evUUvvkodvg
        Sans doute se souviennent-ils du vaccin proposé pour le H1N1 ! Encore aujourd’hui, ils sont plusieurs à toujours souffrir de narcolepsie ! Bernard Kron, membre de l’Académie de Chirurgie et vice-président de l’Association des anciens Internes des Hôpitaux de Paris dénonce cela dans son livre « Blouses blanches, colère noire » :
        https://www.youtube.com/watch?v=dWAZAnXEck4

      1. J’ai relevé une phrase dans cette critique :
        « Toutes ces affirmations sont fausses ou exagérées. Des scientifiques, médecins et institutions reviennent pour l’AFP Factuel sur les infox mises en avant dans ce long entretien. »
        C’est faux ou c’est exagéré ? l’un ou l’autre, ça fait une différence.
        De toute façons quand des références de critiques viennent d’un Pr Axel Khan qui participe activement au terrorisme médiatique sanitaire actuel, je doute que les autres participants soient impartiaux.

  19. Concernant le Pr Huxley, on aimerait connaître les dessous de la décision de couper les financerments. Est ce que son université a été menacée, ou ses représentants ont-ils été corrompus par de l’argent ?
    Il est bon pour l’opinion publique que l’on sache comment les décisions se prennent..
    Big Pharma, grand bienfaiteur et promoteur de la santé, montre à toute l’humanité son vrai visage !

    1. On ne peut que spéculer à ce stade, toutefois il m’apparaît évident que c’est principalement les recherches sur Alzheimer qui posent problème car elles impliquent l’idée que TOUTES les industries sont responsables de ce fléau, qui de facto n’a rien de « naturel » comme on essaie de nous le faire croire.
      Si on comprenait cela, ce serait catastrophique pour les profits… et bienvenu pour le public.

      Ses recherches sur les adjuvants aluminiques ne sont pas aussi gênantes : les vaccins bénéficient d’une « aura magique » et les industriels savent que la majorité des gens ne veulent tout simplement pas savoir.

      L’Université est une entreprise privée qui reçoit quelques financements publics : elle reçoit surtout des financements de « généreux contributeurs » la plupart anonymes… Il est évident qu’ils n’ont aucun intérêt à se mettre à dos leurs financeurs…

  20. Merci pour cet article.
    Juste un détail : le mot anglais « evidence » signifie « preuve » (et non « évidence ») en français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal