Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La vitamine C ne soigne rien en France

Suite et certainement pas fin de  » l’affaire Labreze » (*), du nom de ce médecin français condamné par son Ordre à trois ans d’interdiction d’exercice, dont deux avec sursis, pour avoir tenté de sauver une vieille dame poussée vers la mort dans un service de soins palliatifs, puis à 6 mois de suspension, dans un second dossier,  pour avoir diffusé par écrit un protocole anti-Covid élaboré par des experts internationalement reconnus, et impliquant également l’administration de vitamine C. On notera que les plaignants, dans ce genre d’affaire, jugent souvent plus prudent de ne pas se présenter devant les instances nationales. On s’étonnera qu’autant d’erreurs techniques, certaines rédhibitoires, aient pu s’accumuler tout au long de ces procédures, comme si le droit n’avait absolument aucune importance… On s’horrifiera enfin de l’absence totale de fondement à cette énième plainte du CD13 contre le Docteur Labreze : un médecin qui parle de thérapeutique à ses confrères pendant une période déclarée pandémique, dans un monde normal, et alors ? La vitamine C qui ne guérit que le scorbut, pas si sûr (**). Bonne lecture.

 

https://twitter.com/ErikLoridan/status/1759956582484398295

Introduction

Devant la Chambre disciplinaire Nationale du C.O.M. le Dr. LABREZE, poursuivi pour avoir fait savoir à ses confrères que la Vitamine C pouvait sauver des malades atteints du Covid-19, explique être victime « d’un procès inique ».

Ce mardi 20 février, assisté par Me Linda SIMONET et Me Jean-Pierre JOSEPH, le Dr. Jean-Philippe LABREZE comparaissait en Appel devant la Chambre Disciplinaire Nationale à PARIS à la suite d’une plainte du CDOM des Bouches-du-Rhône et d’une condamnation à plusieurs mois de suspension prononcée par la Chambre disciplinaire de la région P.A.C.A.

Plusieurs dizaines de personnes étaient venues le soutenir dont plusieurs médecins. Tous purent entrer dans la salle et assister aux débats publics (ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas devant les Chambres régionales).

Les représentants du Conseil Départemental ont brillé par leur absence. Pourtant, les TGV fonctionnaient normalement et les agriculteurs ne bloquaient pas l’autoroute.

Le rapporteur a d’abord rappelé l’objet du débat : Le Dr. LABREZE, qui travaille depuis plus de 40 ans sur la Vitamine C, a envoyé aux A.R.S. à tous les conseils départementaux et aux associations de médecins urgentistes et réanimateurs, un courrier expliquant que la Vitamine C à forte dose et en perfusion, associée à d’autres molécules, était très efficace pour le traitement des maladies virales, et notamment pour le traitement des personnes présentant les symptômes dits « de la Covid-19 ». Le rapporteur a ajouté que le Conseil Départemental, auteur de la plainte, estimait que ce médecin avait diffusé un « procédé nouveau, insuffisamment éprouvé », pouvant mettre en danger de nombreuses personnes. La Chambre disciplinaire de la région PACA lui a donc infligé en 1ère instance 6 mois de suspension, estimant qu’il avait enfreint le Code de la Santé Publique.

Elle a ajouté la révocation d’un sursis qui avait été prononcé par elle antérieurement dans un autre dossier ( et confirmé par la chambre disciplinaire nationale): Le Dr LABREZE avait donné de la Vitamine C à une dame âgée hospitalisée en soins palliatifs. Elle commençait à aller mieux, lorsque le médecin chef du service, après avoir pourtant validé le principe de cette intervention était, sans raison valable, revenu sur sa décision, et avait manigancé pour obtenir la mise en cause du Docteur LABREZE. La Vitamine  fut supprimée. Quelques jours plus tard, la patiente décédait.

Agir pour secourir cette patiente âgée, conformément à son serment d’Hippocrate, s’était donc une nouvelle fois, à l’initiative du CD13, retourné contre lui.

Le Dr. LABREZE ayant relevé appel de cette condamnation à 6 mois de suspension, l’affaire était donc évoquée ce mardi 20 février devant la Chambre Nationale disciplinaire, et la Présidente donna la parole d’abord aux avocats :

  Intervention de Me Linda SIMONET

Me Linda SIMONET, avocate au Barreau de Paris, a d’abord évoqué les problèmes entachant de nullité la procédure :

– Tout d’abord, le PV de délibérations du Conseil Départemental décidant de saisir la Chambre disciplinaire de 1ère instance n’a jamais été communiqué au Dr. LABREZE.
– Ensuite, la décision de 1ère instance n’était pas vraiment motivée. Elle se contentait d’égrainer les articles du C.S.P. qui, selon elle, n’auraient pas été respectées, mais sans expliquer pourquoi.
– Enfin, la Chambre disciplinaire de 1ère Instance avait révoqué un sursis à tort puisque les faits évoqués lors de cette audience étaient antérieurs à la 1ère condamnation.

Puis, Me SIMONET a indiqué que l’on ne pouvait pas écarter les données internationales de la Science pour apprécier si un traitement est illusoire ou non. Or, les données, sur lesquelles s’appuyait le Dr. LABREZE, provenaient de Chine, des U.SA. du Japon, etc… Ces données émanaient de scientifiques reconnus et respectés dans leurs pays respectifs.

On ne pouvait donc se limiter aux seules données françaises. En outre, le Dr. LABREZE avait diffusé ces informations uniquement à des médecins et aux A.R.S., et pas du tout au public.

  Intervention de Me Jean-Pierre JOSEPH :

Me Jean-Pierre JOSEPH, en préliminaire, a regretté qu’en France il valait mieux mourir en respectant le protocole de soins, plutôt que rester en vie en ne le respectant pas.

Puis 4 observations ont été présentées :

1 – Absence de procès équitable :

Lorsqu’une plainte émane de l’organisme dont la juridiction de jugement sera l’émanation, quelle que soit la bonne foi et la bonne volonté des participants, cet organisme va se retrouver juge et partie car, qu’ils le veuillent ou non, les membres seront en concurrence au moins intellectuelle avec la personne jugée.

Le procès n’est donc pas équitable, au sens de la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

2 – Atteinte à la liberté d’expression :

L’on reprochait au Dr. LABREZE d’être sorti de son devoir de réserve.

Or, la Cour Européenne des Droits de l’Homme attribue un niveau élevé de protection à la liberté d’expression lorsque le discours litigieux a pour motif la discussion de questions relatives à la protection de la santé, car le discours relève d’un débat d’intérêt général. Lorsqu’il est question de débat d’intérêt général, la Cour considère que, bien que l’opinion qui est exprimée par les propos soit minoritaire et qu’elle puisse sembler dénuée de fond (ce qui n’était bien évidemment pas le cas ici. Note du rédacteur), il serait particulièrement excessif de limiter la liberté d’expression à l’exposé des seules idées généralement admises.

Tout médecin découvrant qu’une thérapeutique est bénéfique, a non seulement le droit mais aussi le devoir de le faire savoir, surtout en période d’épidémie.

Le contraire serait d’autant plus étonnant que de nombreux médecins sont venus régulièrement sur des grands médias, devant des millions de téléspectateurs, pour expliquer qu’il faudrait mettre le masque et se vacciner, sortant ainsi de leur devoir de réserve, alors que ces recommandations étaient loin de faire l’unanimité dans le corps médical. Personne ne leur a reproché, comme si le devoir de réserve n’existait pas lorsque l’on suit la pensée dominante.

3 – Le recours à la Vitamine C ne constituerait pas un procédé suffisamment éprouvé répondant aux « données acquises de la Science ».

La Science, par définition, ne peut, et n’a jamais pu fonctionner avec des certitudes. C’est la raison pour laquelle est apparue la notion de « données acquises de la Science », ou « données actuelles de la Science ». Ces données peuvent s’enrichir ou se contredire à tout moment.

Ces données ne sauraient être limitées aux seules connaissances des experts et encore moins aux données diffusées par les autorités qui les imposent ou par les Monopoles qui en font la promotion.

Malheureusement, la Jurisprudence s’est souvent appuyée sur cette notion de « données acquises », ou « données actuelles », alors que, pour certains sujets, des éléments contraires étaient avancés par des scientifiques autant diplômés (sinon plus) que ceux qui voulaient limiter les « données acquises ».

Mais on ne les n’écoutait pas, car il semblerait qu’en matière de Santé publique, une pensée unique, curieusement très favorable à l’industrie pharmaceutique, ait force de loi.

Cet asservissement à la pensée unique explique les scandales du Distilbène, de la Thalidomide, de l’amiante, du sang contaminé, du Vioxx, du Mediator, des statines, de la Dépakine, du Levothyrox, etc… où à chaque fois pendant des années, des lanceurs d’alerte s’opposaient à ceux qui, croulant sous les liens d’intérêts, clamaient que le danger n’était pas prouvé, ou que « le lien de causalité n’était pas scientifiquement avéré », et que ces lanceurs d’alerte étaient des sectes, des complotistes, etc…

Aujourd’hui, l’on déplore chaque année :

-150.000 décès dus au cancer (sur environ 400.000 déclarations)
– 40.000 décès sur 150.000 A.V.C.
– 15.000 décès dus aux médicaments, pris correctement.
– Selon « Santé Publique France » un adulte sur 3 est hypertendu, et un hypertendu sur 3 prend des médicaments pour cela parfois pendant des années.
– 3 500 000 personnes sont traitées pour le diabète ; beaucoup d’entre elles ne guérissent jamais.
– 1 600 000 personnes sont atteintes de troubles bipolaires.

Ces chiffres devraient conduire à de l’humilité et le fait de réprimer tout avis dissident risque d’entraîner, par définition, une régression de la médecine qui devrait rester un art, et un art de recherche, et qui ne doit pas devenir une discipline robotisée enfermée dans des protocoles obligatoires.

Concernant la Vitamine C, la seule lecture de l’ouvrage du Dr Thomas LEVY (médecin américain, cardiologue, conférencier ) La panacée originelle, la Vitamine C expliquant l’efficacité de la Vitamine C à haute dose sur les infections virales, comportant environ 1 000 références médicales, démontre que cette thérapeutique est mondialement connue depuis au moins 20 ans.

4 – Inégalité du citoyen devant la Loi, et violation de l’art 14 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, prohibant la discrimination.

Dans le rapport mensuel de l’A.N.S.M. du 11 mai 2023, il est indiqué que sur 156 711 100 injections Covid, 193 571 cas d’effets indésirables (dont 25 % graves !) ont été déclarés, soit 1 déclaration sur 809 injections ! Ce chiffre est colossal, jamais vu en matière de vaccination, 1 200 fois plus élevé que les déclarations concernant le vaccin contre la grippe (environ 1 déclaration sur 1 000 000) !

Ainsi, par définition, les personnes qui ont été vaccinées ont reçu des produits correspondant à des procédés insuffisamment éprouvés. Pourtant, aucun médecin, aucune infirmière n’a été l’objet de poursuites pour ce motif, devant ce que certains médecins appellent une hécatombe.

Le Dr LABREZE estime donc ne pas avoir bénéficié d’une égalité de traitement devant la Loi, car il est poursuivi concernant un procédé qui soigne vraiment, et qui fait l’objet de très peu d’effets indésirables, alors que nombreux sont ceux qui ont appliqué des procédés insuffisamment éprouvés et qui n’ont fait l’objet d’aucune poursuite. Pourquoi ne sont-ils pas là ? J’ai honte !! s’écria-t-il.

  Intervention du  Dr. LABREZE

Enfin, la parole fut donnée au Dr. LABREZE. Dans un exposé clair, précis, vibrant et convaincant, le Dr LABREZE expliqua travailler sur la Vitamine C depuis 40 ans. Il connaissait les travaux du Pr MARIK aux U.S.A. puisqu’il échange avec lui depuis plusieurs années, et savait que lui et d’autres médecins à l’origine de la création de la FLCCC (Font Line Covid19 Critical Care) avaient, dans leurs services, utilisé la Vitamine C à haute dose, associée à d’autres molécules, avec 100 % de résultats concernant une série de patients hospitalisés ! Tous les malades avaient été guéris !

Il savait également que certains médecins des hôpitaux de Shanghai utilisaient la vitamine C en perfusion à fortes doses (10 à 20g/jour selon la sévérité de l’atteinte), avec des résultats tout aussi remarquables. C’est notamment ce qu’avait confirmé lors d’une réunion téléphonique  le Dr MAO, Chef du département de médecine d’urgence de l’hôpital Ruijin, l’un des principaux hôpitaux de Shanghai, affilié à l’université de médecine de Jiao-Tong, et membre de l’équipe d’experts séniors du Centre de Santé Publique de Shanghai, où tous les patients atteints de la COVID-19 ont été traités.

Le Docteur MAO a expliqué qu’il traitait depuis plus de 10 ans les patients atteints de pancréatite aigüe, de sepsis, ou pris en charge après une intervention chirurgicale, avec de fortes doses de vitamine C injectable. Lorsque l’épidémie de COVID-19 s’est déclarée, il a expliqué que lui et d’autres experts ont pensé à utiliser la vitamine C injectable pour le traitement des formes modérées à sévères . Cette recommandation a été très rapidement acceptée par le Collège d’experts. Tous les cas sérieux ou critiques dans la région de Shanghai ont été traités au sein du Centre de Santé Publique, et ce pour un total de 358 patients.

Le Dr MAO a alors poursuivi en donnant l’exemple d’un groupe de 50 patients atteints de formes sévères à modérées, traités par des perfusions de vitamine C  de 10g (pour les formes modérées), à 20g (pour les formes sévères) quotidiennes, pour une durée de 7 à 10 jours.

Tous les patients traités par la vitamine C injectable se sont améliorés et il n’y a eu aucun décès à déplorer. Aucun effet secondaire n’a été constaté.

 Il estimait donc que son devoir de médecin et de citoyen, était d’assurer une diffusion aussi rapide que possible de ces informations essentielles afin d’améliorer l’efficacité de la prise en charge et permettre ainsi de sauver plus de vies. Il a précisé avoir souhaité s’appuyer sur les ARS et les conseils départementaux pour aller aussi vite que possible.

 Il a ajouté ne voir aucune raison valide aux poursuites engagées par le Conseil départemental des Bouches Du Rhône contre lui, rappelé la grande animosité de cette instance à son égard, et il a conclu son intervention en soulignant le caractère inique de la plainte du CD13 et de la condamnation de la chambre disciplinaire régionale.

 

 

« On découvre au travers de ce procès qu’en matière de médecine en France, ce que l’on ne connait pas n’existe pas. Quel orgueil !! »

Me Jean Pierre Joseph

 

 

La rédaction de l’AIMSIB
Février 2024

 

(*) https://www.justicepourledocteurlabreze.info
(**) Lire sur ce point l’excellent article de Xavier Bazin :

https://www.xavier-bazin.fr/lincroyable-histoire-dalan-smith-un-neo-zelandais-ressuscite-grace-a-la-vitamine-c-au-grand-dam-de-ses-medecins/#sources

 

Avertissement :
La rubrique commentaires est un espace d'échanges et de partages mis à votre disposition. Il vous permet d'exprimer brièvement vos idées, votre accord ou désaccord relatifs à l'article ci-dessus. Cependant vous devez respecter quelques règles simples à savoir vos propos doivent rester dans le cadre du sujet abordé, ils doivent être courtois et conformes aux règles élémentaires de la politesse et de la bienveillance. Tous les commentaires insultants, diffamants, menaçants ou appelant à la haine seront immédiatement supprimés. Nous vous remercions pour votre compréhension

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

33 Responses

  1. Sous forme de complément alimentaire ça peut être utile quand on a un cancer de la vessie au stade 1à 80 ans ?

    Et dans des fruits bio ?

    En soi un médecin non borné ou non suroccupé peut-il prescrire ces injections ? On se les procure où ? C’est remboursé ?

    1. Cherchez du coté de l’effet Warburg « Les clés du cancer  » Dr Laurent Schwartz, le bleu de méthylène,, l’acide alpha lipoiqu+ l’hydroxycitrate, mais également l’apigène 90, la racine de pissenlit, la zéolithe clinoptilolite, le CDS et le DMSO
      Le monde entier connait et utilise ce type de produits, en tant que médecin français , je ne peux en dire plus .

    2. Le docteur KOUSMINE utilisait pourtant la vitamine C à très très haute dose .
      Il y a de cela très longtemps, aucun procès à son encontre…
      La France a-t-elle tellement changé ???

    3. Lisez le livre de Guy Tennenbaum « Cancer terminal ». il indique comment il s’est guéri d’un cancer stade 4 de la prostate.

      1. Merci beaucoup à tous les trois pour ces suggestions dont je vais essayer de tirer parti.

        Il est vrai « qu’au pays de Pasteur … » , tout comme on dit abusivement « au pays des droits de l’homme » déjà en ignorant qu’il y eu trois déclarations …..

        Hélas on peut être contraint de faire appel à un bon urologue modeste et bienveillant mais qui n’a jamais ouvert un livre sur les approches non pasteuriennes de la santé.

      2. Désolé de vous décevoir mais Guy Tennenbaum raconte des mensonges, il oublie les traitements « chimiques » et autres, qu’il a subi ce qui lui a valu la désapprobation du Dr SCHWARTZ il y a quelques années. Je l’ai entendu en 2018 à Sanary sur Mer lors de la conférence du Dr SCHWARTZ et il m’est apparu comme un escroc, et croyez moi, je sais les repérer.
        Il faut vous fier uniquement au protocoles ou conseil de Laurent SCHWARTZ , lien https://guerir-du-cancer.fr/publication-mars-2024/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_source_platform=mailpoet&utm_campaign=newsletter-total_1

  2. Parlons-en des « données acquises » de la science ! Rien ne change dans les comportements depuis Lavoisier :
    « Lavoisier a décrit admirablement cet état d’esprit qui porte tant de savants, aujourd’hui comme autrefois, à raisonner sur des hypothèses comme si elles étaient des vérités démontrées.
    « …il n’est donc pas étonnant que dans les sciences physiques en général, on ait souvent supposé au lieu de conclure ; que les suppositions, transmises d’âge en âge, soient devenues de plus en plus imposantes par le poids des autorités qu’elles ont acquises, et qu’elles aient enfin été adoptées et regardées comme des vérités fondamentales, même par de très bons esprits… ».

    Ces évidences, admises, ne sont jamais remises en question.
    Les scientifiques se contorsionnent pour coller à des dogmes, trouvant une interprétation arrangeante qui, à son tour devient « vérité ».
    Réalisez-vous seulement ce qu’on appelle « science » désormais ? Elle n’en porte plus que le nom.

    1. La méthode scientifique vs La méthode en vigueur
      schéma :
      https://web.archive.org/web/20181125164153im_/http://pensee-unique.fr/images/methode.jpg

      et autres « comics »… source le site de feu Jacques Duran, physicien, Directeur de recherche au CNRS, Directeur des études de l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris de 1996 à 2003 aux côtés de Pierre-Gilles de Gennes.

      https://web.archive.org/web/20180830152709/http://pensee-unique.fr/methode.html

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Duran

  3. les conseils de l’ordre devraient être supprimés pour faire un bon coup de balai virant tous ces malhonnêtes; il y a eu un rapport plutôt alarmant de la Cour des Comptes sur l’ordre national; à ma connaissance, il n’a été suivi d’aucun effet; on entend des oh et des ah pendant 48 heures, et puis l’abondance de l’information fait son oeuvre; on oublie tout de suite.

    J’ai un très mauvais souvenir du CO des Bouches du Rhône; comme avocate, j’ai défendu deux médecins devant ce CO, accusés par d’autres médecins, de tenir un cabinet secondaire non autorisé; les accusateurs tenaient eux-mêmes un cabinet secondaire non autorisé, mais cela n’a eu aucun effet sur le CO et mes deux clients ont été condamnés; quand j’ai plaidé devant le Conseil National, j’ai eu l’impression d’être devant une juridiction du Moyen Age; et c’est bien le cas; être jugés par ses pairs est une survivance de l’ancien régime, dans lequel les corporations étaient très puissantes et avaient tout pouvoir sur leurs pairs, d’où les dérives inévitables de détournement de pouvoir pour se débarrasser d’un gêneur sous couvert de justice. Les tribunaux de commerce sont une survivance très contestable de l’ancien régime; souvenez-vous, lorsque Badinter a seulement laissé entendre qu’il souhaitait imposer l’échevinage aux Tribunaux de commerce (un magistrat professionnel siège aux côtés des professionnels du commerce, les TC sont montés au créneau, surtout celui de Paris tenu par les banques et Badinter n’a même pas pu présenter son projet alors que l’échevinage fonctionne parfaitement en Alsace. Quand un dossier est politique et touche au business, le TC de Paris rend des décisions iniques; il faut mettre à néant ces CO créés par Vichy; les médecins sont parfaitement responsables et capables de respecter la déontologie sans eux; le juge de droit commun est suffisant pour poursuivre les médecins minoritaires qui violent leur serment et la déontologie et ils sont peu nombreux.
    Le Docteur Labrèze est très courageux; bravo, mais la majorité des imbéciles soumis et lâches domine; ils finiront par payer; il faut l’espérer

  4. Messieurs,

    Ignorance+Arrogance+Corruption sont les mamelles d’un grand nombre de soignants en France, pour parodier l’illustre Sully…

    L’e-mail reçu ce jour en est la parfaite illustration.
    Merci et Meilleures salutations.

  5. vit C, Ivermectine, HCQ, hydrotomie percutanée, Eau de Quinton même combat contre l’obscurantisme des scientistes de pacotille ayant un pouvoir de nuisance invraisemblable.

  6. Cherchez du coté de l’effet Warburg « Les clés du cancer » Dr Laurent Schwartz, le bleu de méthylène,, l’acide alpha lipoiqu+ l’hydroxycitrate, mais également l’apigène 90, la racine de pissenlit, la zéolithe clinoptilolite, le CDS et le DMSO
    Le monde entier connait et utilise ce type de produits, en tant que médecin français , je ne peux en dire plus .
    Sachez que la vitamine C doit se prendre uniquement en forme liposomiale pour un dosage de 5 grammes matin et soir pour des maladies fortement oxydatives.

    1. Bonjour,
      J’utilise le bleu de méthylène, anciennement commercialisé sous le nom de « collubleu », à chaque fois que mes amygdales sont irritées. L’effet anti-septique est immédiat. Ça m’empêche pas d’avoir le rhume derrière, mais au moins, ça solutionne la phase initiale.

  7. Merci pour ce mail. La vérité se fera tôt au tard, il n’est pas permis de réduire au silence les vrais acteurs de la santé, ceux qui pratiquent la médecine avec un grand M. Bravo au Dr Labreze et à ses avocats

  8. Vitamine c, vitamine d, zinc, magnesium curcuma, potassium, plus multivitamines sont ma potion journalière pour passer les plus diffi ciles six mois de l’année tranquille n’en déplaise à la science chimique et ses effets secondaires qui rapportent bien plus que ses médicaments qui multiplient d’autant la délivrance de médicaments à effets secondaires, effets boulesde neige. Bien sûr toute cette science chimique a connaissance de tout cela. Vu mon âge avancé, j’aurais du mourir de la covid 19 et de ses effets mais je suis passé au travers; sans doute que j’ai eu beaucoup de chance ma dira-t-on…je me dis que j’ai fait le bon choix préventif sinon j’aurais été malade à en mourir surtout après les graves interventions chirurgicales subies ou inversement très positives sur ma santé, c’est selon. Aujourd’hui, je n’ai qu’une confiance très limitée dans la science et ses médicaments chimiques, la seule voie reconnue par la sécurité sociale alors que l’usage de remèdes naturels serait plus fiable dans la prévention mais aussi dans la guérison.
    Un débat, des débats seraient bienvenus mais d’un côté comme de l’autre le veut-on vraiment?

  9. https://www.societe.com/societe/ordre-national-des-medecins-784302846.html

    Bonjour, ce que je constate est que nos corps ne nous appartiennent plus ? Mais qui a été condamné, la Personne Dr LABREZE, dont le siret n’est ni plus ni moins que son numéro de sécurité sociale (les 13 1ers chiffres), ou jean philippe être vivant ? Qui à condamné ? une entreprise avec un siret (voir ci-dessus) ! Si nous avons deux parties ayant un siret, ne sommes nous pas sous le droit commercial qui n’est autre que le droit maritime (Lex Mercatoria, pour faire court) ? Et si Jean-Philippe être vivant avait démontré qu’il est en capacité (droit maritime), donc ayant son propre pavillon avec ses propres règles, capable de gérer Dr LABREZE Personne morale, pensez-vous que l’abordage du COM aurait été aussi simple et que l’issue serait celle que vous avez obtenu ? N’y voyez aucune allégorie mais prenez le au premier degré. Jean-Philippe Labreze n’est pas Jean-Philippe LABREZE
    Et si vous vous intéressiez à la fraude de l’acte de naissance (rien à voir avec la fraude du nom) ? car c’est là que commence notre asservissement, mais c’ est aussi la clé de notre libération. Nous nous y intéressons et ça fonctionne ! Au plaisir de vous compter parmi nous.

  10. -Video retraçant le parcours du combattant de la famille smith pour sauver Allan, atteint de grippe porcine, mis sous ECMO en hôpital et menacé de « débranchement » de l’assistance respiratoire.

    vitamine C – Le cas Allan Smith – La preuve vivante qu’elle est efficace partie 1 (VO s-t FR)

    https://www.youtube.com/watch?v=VXFZSNUuQaQ

    Partie 2 https://www.youtube.com/watch?v=8c9tVvmDUoI

    -Efficacité pour traiter le Tetanos :
    https://www.mv.helsinki.fi/home/hemila/CT/Jahan_1984_ch.pdf

  11. La regrettée Maureen Kennedy Salaman, Présidente de la Fédération Nationale de la Santé, a raconté une expérience effrayante avec son mari, Frank. Lors d’une tentative pour baigner Sam, leur chat, le félin s’agita à cause du bruit et du souffle d’un sèche-cheveux, et, mordit jusqu’à l’os l’index droit de son mari. Un médecin de la salle d’urgence examina la morsure, administra un vaccin contre le tétanos, et prescrivit un antibiotique.
    Au cours des quatre jours suivants, la main droite de Frank gonfla jusqu’à deux fois sa taille normale, et se décolora, lui causant une douleur intolérable que les médicaments ne pouvaient pas réprimer. Les médecins de l’hôpital d’urgence furent unanimes dans leur diagnostic: ostéomyélite (infection de l’os). Selon Maureen Salomon: « Les bactéries avaient rongé l’os et l’articulation des doigts, et continué à gagner la main. Les laboratoires furent incapables d’identifier la bactérie. Des médecins au visage sinistre m’indiquèrent alors, que cela coûterait très probablement la main de Frank – Et, peut-être même sa vie. Il fut mis sous antibiotiques par voie intraveineuse. Sa main fut incisée au niveau de la paume et des deux côtés du doigt jusqu’à l’os, et nettoyée toutes les deux heures afin d’essayer d’arrêter l’infection en constante progression ».
    « Je me suis présentée devant le conseil d’administration de l’hôpital pour essayer de lui obtenir de la vitamine C administrée par voie intraveineuse. On m’y répondit, qu’ils étaient sûrs que leur traitement était le bon, mais qu’en revanche ils n’autorisaient aucun traitement dont ils n’avaient aucune connaissance ».
    Après cinq semaines de ce traitement inefficace, les Salamans se sont vu réitérer que le seul moyen de sauver la vie de Frank était !’AMPUTATION ! Après avoir consulté le Dr. Robert Cathcart, un expert en vitamine C, ils décidèrent de quitter l’hôpital et de traiter l’infection avec de fortes doses de vitamine C. Les médecins à l’intérieur et à l’extérieur de l’hôpital leur déclarèrent que leur décision coûterait probablement la vie de Frank. Néanmoins, en prévision que la situation continuerait à se détériorer, la décision d’amputer la main de Franck fut reportée.
    Les Salamans se rendirent directement de l’hôpital vers une clinique locale qui systématiquement administrait des doses élevées de vitamine C. Immédiatement, les médecins mirent en place une perfusion intraveineuse de vitamine C, en administrant à Frank 60 à 75 grammes par jour. Frank prenait également 30 grammes de vitamine C par voie orale par jour et sa main était chaque nuit bandée d’un cataplasme à base d’ail et d’argile rouge.
    Après deux traitements, la douleur, qui avait exigé deux comprimés de codéine toutes les quatre heures, disparut ! Après neuf jours de traitement, l’infection et le gonflement avaient totalement cessé. Les plaies ouvertes profondes de la chirurgie étaient guéries avec uniquement des cicatrices capillaires. Maureen Salaman indiqua à nouveau: «Frank conserva son rendez-vous pour le jour de l’amputation. Avec un large sourire, il tendit sa main droite qui n’était plus difforme ou décolorée pour serrer la main du chirurgien particulièrement abasourdi ». Il n’avait « jamais vu cela auparavant» « Un cas sur un million, affirmait-il ».
    Au moment où je regardais leurs visages interloqués, un verset des écritures me vint à l’esprit:« Dieu a choisi les choses simples du monde pour confondre les sages ».
    THOMAS LEVY

    1. « Frank Salaman was charged with conspiracy to smuggle laetrile into the United States. He was found guilty by a jury in 1977, fined $10,000, and placed on probation for three years.[6][7] Maureen Salaman was an outspoken advocate of laetrile usage as a cancer preventive and treatment. »

      (trad) Frank Salaman a été accusé de complot visant à introduire clandestinement du laetrile aux États-Unis. Il a été reconnu coupable par un jury en 1977, condamné à une amende de 10 000 $ et mis en probation pendant trois ans.[6][7] Maureen Salaman était une ardente défenseure de l’utilisation du laetrile comme prévention et traitement du cancer.

      ah, la vitamine B17 alias amygdaline…
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Amygdaline

  12. Où trouve-t-on des « fortes doses de vitamine » C ?

    Elles sont à quel prix ?

    Peut-on se les auto-injecter et si oui dans quelle partie du corps ?

    1. des « fortes doses de vitamine » C ?
      Le nombre de grammes / jour ?
      Sous forme liposomale elle est plus assimilée, puisque le liposome crée un leurre…
      Voir ma réponse à Bernard Guennebaud 4 février 2024 à 10h21
      https://www.aimsib.org/2024/01/28/condamner-le-docteur-labreze-pour-avoir-prone-un-usage-approprie-de-la-vitamine-c/

      Sous forme brute en poudre d’acide L-ascorbique ou d’ascorbate, l’assimilation par voie orale est réduite, son absorption est limitée par la barrière intestinale, il ne sert à rien de prendre de fortes doses en une seule fois. Linus Pauling qui en prenait jusqu’à 18 g / jour préconisait d’espacer les doses dans la journée.
      La limite qui puisse être absorbée en une fois par voie orale diluée dans de l’eau ou des aliments semble se situer vers 1,5 / 1,6 g d’après ce que j’ai pu lire. Sachant que la demi vie de la vitamine C dans le sang est de une demi-heure, qu’à chaque demi-heure elle diminue de moitié (un peu comme la radioactivité)… le taux de vitamine C dans le plasma sanguin fond comme neige au soleil…, donc en espaçant les prises dans la journée, voire la nuit, de quatre heures environ… on peut en prendre bien davantage en continu. Faut évaluer ses besoins… en préventif inutile d’en prendre beaucoup.

      Le prix ? Sous forme de comprimés d’acérola, ça reviendrait assez cher ! Avec l’inconvénient d’absorber les excipients à proportion !
      L’acide L-ascorbique pur (additif alimentaire E300) en poudre est très économique, environ 30 € /kg, 50 € pour 2 kg (hors frais de port), un peu plus pour des quantités moindres, 250 gr, 500 gr et une poignée d’€ de plus sous forme « extra soluble »… ce qui est plus pratique d’emploi.
      Le seul inconvénient de la Vitamine C, à ma connaissance, c’est son prix, enfin pour l’industrie pharmaceutique…

      Pour la dernière question, je ne sais pas !

      1. @ Njama : Une réponse si vous le permettez :https://doctonat.com/vitamine-c-injectable-intraveineuse/
        Vitamine C injectable (intraveineuse)
        Extraits : »
        Posologies et protocoles

        La Riordan Clinic’s aux Etats-Unis, qui a pratiqué plus de 40000 injections, a déterminé une forme de protocole pour les intraveineuses23‌. La prise en charge s’effectue avec ou sans chimiothérapie.

        La prise en charge se fait globalement de la façon suivante:

        50 grammes de vitamine C injectable (en réalité 25 à 100 grammes selon la concentration sanguine atteinte, l’âge, le poids et le type de cancer);
        les injections se font 2 à 3 fois par semaine durant 1 à 3 mois, puis elles sont espacées (1 fois par semaine à 1 fois par mois) et peuvent durer plusieurs mois;
        4 grammes par jour de vitamine C, fractionnés dans la journée;
        d’autres antioxydants, comme l’acide alpha-lipoïque sont souvent préconisés.

        Le protocole mis en place par Pauling et validé par l’étude japonaise propose:

        10 jours à 10 grammes de vitamine C injectable;
        suivis d’une prise orale continue de 10 à 30 g / jour, en doses fractionnées.  »

        Une nouvelle option: la liposomale

        Depuis quelques années, il existe de la vitamine C sous forme liposomale, qui se prend par voie orale. Elle est obtenue par un procédé technologique, qui encapsule la vitamine C à l’intérieur d’une petite bille de graisse, de la taille de quelques nanomètres. Cette opération permet de rendre la vitamine C liposoluble et donc mieux absorbée par l’intestin. Cela a pour conséquence de:

        multiplier par 2 le taux de vitamine C sanguine obtenu normalement par voie orale;
        éviter que le vitamine C soit trop fortement éliminée par l’organisme;
        diminuer considérablement les problèmes digestifs; rencontrés lors de prises à haute dose de vitamine C.

        En aidant à maintenir un taux sanguin plus élevé et plus longtemps, la vitamine C liposomale permet de contourner en partie les limites de la vitamine C par voie orale. Sachant que son activité anticancer est associée à sa concentration dans le sang, la liposomale pourrait être un complément ou une alternative intéressante aux injections.
        Petits liens d’articles :14:
        🔗 https://stm.sciencemag.org/content/6/222/222ra18
        15:
        🔗 https://www.pnas.org/content/102/38/13604.full
        Bon, de nombreux liens à la fin

    1. Malheureusement, Raymonde, vous n’êtes pas la première à vous faire avoir par des sites qui ne reculent sur rien pour faire de l’audience, y compris à présenter de l’actualité a priori toute chaude (mais tout droit sortie du congélateur) en omettant, bien sûr, d’indiquer la date.
      Cette date, je vous la donne : le 21/12/2021 ! Source :
      https://www.facebook.com/ViveLeMondeLibre/videos/linvit%C3%A9-avec-corinne-lalo-sur-tv5-le-23-d%C3%A9cembre-2021/294296606048461/
      Si l’explosion dont vous parlez a réveillé tout le monde, depuis, tout le monde a largement eu le temps de se rendormir.
      Je ne vous remercie pas, Le Média en 4-4-2 ! Sauf si vous réussissez à convaincre TV5 Monde de rediffuser cette émission à une heure de grand écoute… 😉 Chiche ?

  13. Pardonnez ma naïveté, anthome
    Quelle que soit la date, La Vérité reste la Vérité.
    Pas aussi pessimiste que vous. Beaucoup de personnes « soumises » arrivent à se poser des questions devant cette folie et, croyez-moi, à l’instant où elles ont « la puce à l’oreille » elles ne replongent pas dans un profond sommeil …
    Comme le dit le Professeur Perronne :
    « Vers le retour de la Lumière et de la Liberté »
    Cela prendra encore un peu de temps, mais on y arrive.

    1. Je n’ai pas à pardonner votre naïveté, je dirais même que je l’envie, ou plutôt que je regrette la mienne.
      Vous dites « La Vérité reste la Vérité ». Mais à quoi peut bien servir une vérité (soigneusement) cachée ?
      Galilée n’a dû la vie sauve qu’à son reniement de la rotondité de la terre. Je ne vois là ni lumière, ni liberté, ni victoire.
      Dieu, s’il existe, est éternel, dit-on. C’est donc pour ça qu’il n’en a rien à foutre, ni du temps qui passe, ni des victimes ?
      Non, ma vie n’est pas lumineuse, et je n’aurais jamais cru que ce bazar allait durer aussi longtemps !

  14. Parlant d’éternité, quatre années ne représentent rien finalement quand on sait que nous changeons d’ère …
    La Vérité vous semble soigneusement cachée ( le négatif est parfois révélateur) mais en fait elle se diffuse progressivement. Il faut être patient.
    Mais dites, c’est aussi à chacun de nous de tenter d’instiller quelques bribes çà et là. Au saut d’une puce c’est déjà du positif.
    Regarder devant, espérer, de façon à nourrir un bon égrégore d’où découlera la Lumière.

  15. Attention tout de même concernant ce monsieur. Il est un scientologue notoire, fut président d’une association 100% scientologue, il prône la scientologie etc.. Il ne s’en cache d’ailleurs pas.

    Que la vitamine C soit bonne, utile, négligée… OK, mais gardez la mesure et méfiez-vous de ce qu’on vous dit, ne pas croire aveuglément ce que dit tel ou tel. Ici, quelque soit les bienfaits de la vitamine C ou d’autre chose, ce monsieur est suspect, au moins, et à écouter « avec des pincettes »…

    1. Bonjour
      En quoi pensez-vous que les croyances / convictions de développement personnel spirituel de ce médecin altéreraient sa pratique médicale. D’autres sont croyants, athées, bouddhistes, franc-maçons théistes ou non,… en fait-on état dans leur CV ? autant de nuances d’humanismes et d’humanité, en dehors des sentiers battus pour certains.
      Certes nos convictions intimes influencent le regard que l’on porte sur le monde, mais en principe sont sans effet sur la logique, la raison, sur des principes éthiques, ceux hippocratiques qui sont la pierre d’angle de la médecine, lesquelles « fédèrent » nos pensées, nos vies.

      Votre remarque a néanmoins le mérite de reconnaître sa franchise « il ne s’en cache pas », voilà une qualité d’esprit plutôt positive vous en conviendrez, dans un monde où elle fait souvent défaut…
      On peut reconnaître aussi une personne à ses actes, et pour le coup, ses patients ont témoigné de sa bienveillance…
      Témoignages de patients du Docteur Jean-Philippe Labreze
      https://justicepourledocteurlabreze.info/temoignages
      ——————–
      Accessoirement si la question des « minorités spirituelles » vous intéresserait au-delà des caricatures partisanes et partiales que l’on peut lire dans les médias, ou colportées dans les rumeurs :

      « Au CICNS, l’expression « nouvelles spiritualités » désigne tout groupe à vocation spirituelle, éducative ou thérapeutique qui aspire à répondre honnêtement aux questions essentielles que se pose l’homme, à améliorer l’existence individuelle et les sociétés dans lesquelles nous vivons. »
      https://web.archive.org/web/20120806094648/http://www.sectes-infos.net/Index.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal