Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Gardasil Episode 7 : Entre mensonges et corruptions

Il n’est pas de meilleure compagnie qui ne se quitte, provisoirement nous l’espérons, et Marceau nous livre ici le dernier opus de sa série concernant ce révoltant plan mondial de vaccination. Contre un risque qui n’a jamais été démontré, d’abord, avec un produit dont la toxicité féroce demeure toujours soigneusement camouflée, ensuite, et pour finir à un tarif flirtant avec les 400€ par enfant. Les « valises de biftons » (cf infra) parcourent le monde, les vigilances indépendantes s’évanouissent et le camp retranché tenu par les défenseurs des enfants va bientôt devoir nécessiter que des troupes fraîches prennent part au conflit. Politiciens, décideurs, journalistes, médecins, parents, la santé de nos enfants est clairement mise en danger par le culte du veau d’or de l’argent sale, aidez-nous, aidez-vous. À bientôt Marceau et merci. Bonne lecture.

𝟳ème et dernier épisode de la série consacrée au 𝐺𝑎𝑟𝑑𝑎𝑠𝑖𝑙. Série qui pourrait être complétée en fonction de l’avancée du procès aux USA ou de nouvelles actualités brûlantes.

Récapitulatif des épisodes précédents

Rappelons (voir tous les épisodes 1-6) que le Gardasil est un vaccin développé par Merck pour la « prévention » des cancers causés par une famille de virus appelés les papillomavirus humains (PVH). La firme pharmaceutique a obtenu la mise sur le marché de ce vaccin par une procédure accélérée en juin 2006 avec des résultats d’essais cliniques trompeurs qui ont exagéré les avantages et largement sous-estimé les risques et les effets indésirables du vaccin.

Merck a commercialisé le Gardasil de manière agressive en utilisant des tactiques alarmistes, de fausses publicités et des lobbyistes politiques pour inciter des millions de parents à vacciner leurs adolescentes avec le Gardasil.

Aujourd’hui, des milliers de filles qui ont reçu le vaccin Gardasil subissent de graves conséquences néfastes pour leur santé et des centaines sont décédées des suites de complications liées au vaccin dans le silence complice des autorités sanitaires.

L’infection virale à PVH est la maladie sexuellement transmissible la plus courante et la majorité des gens contracteront le PVH à un moment donné de leur vie. La plupart des cas de PVH sont entièrement bénins, mais s’ils ne sont pas traités, un très faible pourcentage de cas de PVH (<1%) chez les femmes peuvent éventuellement se transformer en cancer du col de l’utérus. La meilleure prévention étant donc le dépistage qui fonctionne très bien en France, alors pourquoi vouloir imposer ce vaccin ?

Parce que les lobbys de Merck poussent devant le risque de la fin de la poule aux œufs d’or avec les procès qui vont commencer aux USA ?

Une promotion aussi repoussante qu’efficace

Après la mort de plusieurs petites indiennes, Bill Gates veut à présent s’en prendre à nos enfants ! [1]

Le même Bill Gates – via l’OMS et Gavi – fait une priorité de cette vaccination de tous nos ados, pourquoi ? [2] [3]

Merck incite les politiques du monde entier à rendre ce vaccin obligatoire afin de ne plus être responsable des effets secondaires graves de ses injections comme nous l’avons montré dans les épisodes précédents. [4] [5]

Nous osons à peine évoquer la proposition de loi opportune du député Pierre MOREL À L’HUISSIER pour rendre la vaccination contre le PVH obligatoire.

Qu’est-ce qui a bien pu le pousser à pondre ce torchon le 15 novembre 2022 ? [6]

Capt écran

Intéressant de parcourir quelques-unes des dernières actualités de son parcours… [7] [8] [9] [10] [11]

Capt.écran

Le 8 décembre dernier, le Président Macron et son ministre de la Santé Braun se disent eux aussi favorables à rendre ce produit obligatoire 🥶, ils ont été suivis le 10 décembre par le clip de propagande de la députée macroniste Prisca Thevenot aussitôt applaudie par un lobby LGBT+ (associé Renaissance), quelle est cette manie de systématiquement vouloir sexualiser les enfants et maintenant leur imposer cette vaccination ?

La vaccination obligatoire, techniquement ça change tout

De quoi se mêle-t-il ce lobby ? Fichez la paix à NOS enfants ! [12]

En cas d’obligation, les victimes devront alors prouver le lien entre leurs maladies et le Gardasil pour recevoir une compensation minable de l’état. Mais l’état français ne reconnait aucun lien entre la vaccination et les effets secondaires sans y être contraint une fois que d’autres pays reconnaissent ces liens.

Ce que sait faire le gouvernement français, c’est contraindre et étouffer les affaires ! Nous ne sommes que du bétail pour ces gens et Macron voudrait rendre ce produit obligatoire pour exonérer Merck de toute responsabilité ? Comment compte-t-il faire ? Demander à Sainte-Ursula de négocier des contrats à l’échelon européen avec Merck par SMS ?

Combien de personnalités politiques Merck a-t-il déjà corrompues pour leur faire voter l’obligation vaccinale pour le Gardasil ?

Comme démontré précédemment,

Merck a dissimulé des faits importants sur l’efficacité (ou l’absence d’efficacité) et la sécurité du Gardasil au cours du processus d’approbation accéléré. Merck n’a pas non plus effectué d’investigations et d’études médicales complètes et appropriées au cours des étapes de pré-approbation ou de post approbation. Les essais cliniques entrepris par Merck n’ont même pas examiné le potentiel du Gardasil pour prévenir le cancer, mais uniquement l’immunogénicité !

Ça ne vous rappelle rien ?! [13] [14]

Le CDC américain l’écrit lui-même sur son site : aucune corrélation entre immunogénicité et protection. Post-autorisation de mise sur le marché, ils disent que ces injections préviendraient des verrues cervicales, ce qui n’est pas un cancer ! Ces verrues se résorbent toutes seules sans traitement. [15]

Post-approbation ils ont fait des études bidon pour analyser si le Gardasil pouvait prévenir les conditions précurseurs potentielles (verrues, lésions) qui disparaissent seules dans >> 99% des cas sans conduire à des cancers !

Merck a ensuite soumis des données trompeuses suggérant que ces « conditions précurseurs » entraînent inexorablement le cancer, ce qui est FAUX !

La campagne marketing trompeuse de Merck et la corruption des politiques et autres ONG/lobbys pour rendre la vaccination Gardasil obligatoire.

Avant et après l’approbation du Gardasil, Merck s’est engagé dans des tactiques de marketing sans scrupule conçues pour surestimer à la fois les risques associés au PVH et la prétendue efficacité de Gardasil afin d’effrayer le public et de l’amener à accepter des vaccinations de masse des adolescents.

Avant le Gardasil, il n’y avait pas d’urgence de santé publique contre le PVH aux États-Unis et dans d’autres pays comme la France, et peu de femmes avaient même entendu parler du PVH. Il y avait donc peu ou pas de demande pour un vaccin contre le PVH.

Parenthèse : c’est comme pour la propagande cette année au sujet des VRS (Virus Respiratoires Syncytiaux) qui étaient jusque-là de simples virus respiratoires hivernaux donnant des symptômes grippaux avec comme traitement du doliprane et de l’amoxicilline. Cette année ils sont subitement devenus terribles avec un nom « VRS » dont l’écrasante majorité des français n’a jamais entendu parler auparavant. Et rupture de l’antibiotique amoxicilline pour que les gens, surtout les enfants, morflent bien. Pourquoi ? Car Pfizer arrive l’an prochain avec le vaccin contre les VRS. Les mêmes gens se souviendront des 10 jours cloués au lit et de leurs enfants au tapis toussant dans la douleur à cause de ces méchants « VRS » et ils iront courir se faire vacciner sans faire le lien. Fermons la parenthèse !

Afin d’assurer le succès financier de son nouveau « Saint Graal », Merck a précédé le déploiement du Gardasil par des années de marketing coûteux de « sensibilisation à la maladie » du PVH.

Sans parler des lobbys et de la corruption des politiques dans tous les pays développés, poussant initialement au remboursement accéléré de ce vaccin et à des campagnes agressives de culpabilisation pour pousser les parents à vacciner leurs filles dans un premier temps puis tous les ados, sans aucun fondement scientifique. [16]

En plus de sa campagne publicitaire agressive et culpabilisante pour les parents, Merck a également utilisé des lobbyistes politiques et des incitations financières pour essayer de convaincre les législatures des États américains (pareil dans d’autres pays) à rendre le vaccin Gardasil obligatoire.

À partir de 2004, Merck a injecté des millions de dollars dans des organisations de lobbying politique telles que Women in Government et NACCHO aux USA. Ces organisations ont alors commencé à pousser agressivement les législateurs à travers le pays pour rendre obligatoires les vaccins Gardasil pour toutes les filles américaines.

Merck a complété ces lobbyistes rémunérés par des contributions aux campagnes politiques et des millions en financement direct aux services de santé des États.

Entre 2012 et 2018, Merck a directement acheminé 92 millions de dollars au ministère de la Santé du Maryland pour la promotion des vaccins Gardasil dans les écoles publiques. Ce financement a essentiellement servi à payer les responsables scolaires pour tromper les élèves et les parents en leur faisant croire que la vaccination Gardasil était obligatoire alors qu’elle ne l’était pas ! En Europe et en France vous pensez une seule seconde qu’ils n’ont pas opéré de la même manière ?

Merck a fait pression sur tous les politiques avec ses lobbys pour faire progresser l’utilisation des vaccins Gardasil.

Merck irait même plus loin et présenterait son programme aux politiciens au pouvoir pour placer son produit dans une position favorable. La société pharmaceutique a dépensé des millions de dollars en incitations financières, en contributions de campagne et en financement direct aux politiciens et aux institutions de l’État avec le pouvoir d’offrir le Gardasil au plus grand nombre d’enfants possible et de présenter leur produit comme une étape nécessaire pour arrêter un problème qu’ils ont dépeint comme plus grave que la réalité.

Aux USA, face à la révolte des parents, des médecins et des associations de consommateurs, Merck a promis d’arrêter ses campagnes de lobbying agressives pour faire passer des lois d’obligation vaccinale pour les pré-adolescentes. [17] [18]

Mais qui peut leur faire confiance ? Qui pour vérifier ce qui se déroule dans les couloirs des parlements à travers le monde ou dans les bureaux des chefs d’États ?

En effet, dès 2014, d’un seul coup et en chœur les parlementaires de tous les pays européens ont poussé le Gardasil dans leurs pays respectifs. Le Président Hollande inclura le Gardasil comme arme dans son plan cancer 2014-2019 en visant 60% de vaccination des adolescentes. [19]

Le ministre de la Santé Xavier Bertrand avait validé le Gardasil et son remboursement avant même que les autorités de santé françaises ne se soient prononcées ! Regardez cette vidéo de France 5 jusqu’au bout et enregistrez-la pour les batailles à venir. Regardez les parlementaires plaider pour le Gardasil dans leur pays respectif, et les mains de Xavier Bertrand trembler après avoir fait son annonce devant le parlement. Regardez son expression corporelle ! Il n’est pas à son aise. [20]

Quelle est la probabilité que tout ceci ne se passe en même temps sans la pression des lobbys de Merck ? Combien ces parlementaires ont-ils été payés ?

Combien de valises de « biftons » comme a dit lui-même le PGD de Merck ?

https://web.archive.org/web/20130614114735/http://www.liberation.fr/economie/06014396-le-laboratoire-merck-et-les-valises-de-biftons [21]

Agnès Buzyn aussi a envisagé de le rendre obligatoire en 2018 avec les autres 11 vaccins mais, devant la mauvaise presse de ce produit, elle a reculé et aujourd’hui Macron voudrait le rendre obligatoire « quand tout cela sera installé… » ?

Combien ces gens ont-ils été payés pour mettre la vie de nos enfants en jeu ?

COMBIEN ????!!! [22]

En 2019 des voix s’élèvent contre la corruption par les labos poussant ce vaccin et demandent un moratoire [23] :

Capt.écran

Et ce produit qui est considéré comme le vaccin le plus dangereux avant les injections COVID-19 est aussi le plus cher jamais approuvé :

Capt.écran

Le Cervarix, vaccin bivalent de GSK contre 2 souches du papillomavirus, est la même daube ! [24] Une fois que le Gardasil a été approuvé pour les préadolescentes, Merck a lancé une campagne de propagande agressive visant à effrayer et à culpabiliser les parents qui n’ont pas vacciné leurs filles avec le Gardasil. La campagne de Merck impliquait que les « bons parents » vaccinent leurs enfants avec le Gardasil. [25]

Au cours de ces efforts de marketing agressif, Merck a frauduleusement dissimulé les risques et les dangers connus du vaccin contre le PVH tout en exagérant son efficacité. Merck a commercialisé le Gardasil avec la campagne la plus agressive jamais montée pour promouvoir un vaccin, dépensant plus en publicité Gardasil que toute autre campagne publicitaire de vaccin précédente. (voir extrait à partir de 15 min 40 sec dans la vidéo) [26]

Au passage, la même émission de France 5 « Le magazine de la santé » présentée par Marina Carrère d’Encausse diffusait ce documentaire en 2014-2015 mais aujourd’hui, c’est devenu impossible, les mêmes personnes servent la propagande… [27]

La publicité de Merck laissait entendre que vous étiez un mauvais parent si vous ne vacciniez pas votre enfant avec le Gardasil pour le protéger contre le cancer.

Ce que la publicité a laissé de côté, c’est qu’il n’y a pas une seule étude pour soutenir l’affirmation de Merck selon laquelle le Gardasil prévient certains types de cancer.

Au contraire, des études ont montré que le Gardasil pourrait être plus susceptible de provoquer le cancer que de le prévenir (voir épisode 6).

« Merck sait que s’ils divulguaient la vérité sur le potentiel du Gardasil à provoquer des réactions indésirables graves et des maladies horribles, y compris des maladies auto-immunes, et la mort de certains receveurs, personne ne recevrait le vaccin », Merck a profité de milliards en faisant peur aux parents et en cachant les faits. [28]

L’inquiétude concernant la sécurité du Gardasil augmente

Au fil des ans, les parents sont devenus de plus en plus préoccupés par la sécurité du Gardasil. Selon une enquête de 2021, 23 % des parents qui ont refusé la vaccination contre le PVH pour leur enfant en 2018 ont fait part de préoccupations concernant la sécurité, contre 13 % en 2015. [29] Normalement, les médicaments deviennent plus acceptés au fil du temps à mesure que leur innocuité est démontrée dans le monde réel. Ce n’est pourtant pas le cas avec le Gardasil, ce qui pourrait être une indication que de plus en plus de gens connaissent ou ont entendu parler de jeunes souffrant de problèmes graves.

Tout comme lesdits « vaccins » COVID-19 ! [30]

L’innocuité d’un vaccin comme le Gardasil devrait être totale car il est administré à des enfants et des adolescents en parfaite santé dont le risque futur de mourir d’un cancer du col de l’utérus est nul au moment où il est administré, et seulement 2,2 pour 100 000 à l’âge de 58 ans sans dépistage et sans traitement.

Merck a donc promis aux régulateurs, aux pédiatres et au public que les inoculations administrées aux filles de 9 à 12 ans conféreraient une immunité contre un cancer relativement rare qui ne tue généralement pas avant l’âge de 58 ans !

De plus, il convient de noter que les facteurs de risque d’infection au PVH chez les jeunes femmes sont [31] [32] :

Capt.écran

Alors, considérant que les principaux facteurs de risque sont des choix de comportements modifiables, ne serait-il pas plus logique d’éduquer les jeunes femmes et hommes aux risques et comment les éviter, plutôt que de vouloir rendre ce vaccin obligatoire et décréter les capotes gratuites dès 15 ans pour les inciter à faire EXACTEMENT l’inverse de la prévention ???

Il existe également de nombreuses preuves montrant que les frottis vaginaux peu coûteux sont le moyen le plus efficace d’identifier une infection au PVH et, en la traitant, d’empêcher qu’elle ne se transforme en cancer.

Ancien employé de Merck, la société américaine qui a développé le Gardasil, le Dr Bernard Dalbergue a affirmé dans une interview accordée en 2014 au magazine français Principes de Santé, que le médicament avait été mis sur le marché trop rapidement, et le qualifie de « conte de fées médical ». Il a déclaré que le vaccin ne faisait rien pour prévenir le cancer du col de l’utérus et que « les très nombreux effets indésirables détruisaient des vies et même tuaient », mais que son approbation hâtive du financement aux États-Unis et en Europe était motivée par les marges bénéficiaires des fabricants.

Il a déclaré que Gardasil « sera le plus grand scandale médical de tous les temps », mais ça c’était avant les injections COVID-19 ! Le Dr Dalbergue n’est pas anti-vaccins. [33] [34] [35] [36]

Conclusion provisoire

La série Gardasil se termine donc et je ne doute pas qu’avec ces informations vous ne ferez pas vacciner vos ados. Il faut faire circuler et éduquer le grand public pour faire bloc contre Macron quand il viendra avec cette aberration d’obligation vaccinale.

Pour finir jetons à nouveau un œil sur l’état du compteur des amendes auxquelles Merck a déjà été condamné depuis 2000…

10 467 160 581 $ [37]

Dix milliards quatre-cent-soixante-sept millions cent- soixante mille cinq-cent-quatre-vingt-un dollars

 

Capt.écran

Et n’hésitons pas à relire la fabuleuse histoire de la contribution de Merck au sabordage organisé de l’ivermectine dès début 2021. [38]

Voici également un ouvrage qui m’a été conseillé [39] :

Hasard du calendrier, en sortant de consultation chez la pédiatre avec ma fille, je me suis rendu compte qu’elle avait rajouté sur l’ordonnance en plus de la vitamine D annuelle le fameux sérum, alors même que je venais aimablement de décliner sa proposition… !

 

 

Marceau
Mars 2023

 

Pour revenir au premier épisode:

https://www.https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2014/03/410rGOiFI2L._SX332_BO1204203200_-1.jpg.org/2023/02/05/gardasil-episode-1-deja-le-debut-de-la-fin/

 

Notes et références :
[1] https://economictimes.indiatimes.com/industry/healthcare/biotech/healthcare/controversial-vaccine-studies-why-is-bill-melinda-gates-foundation-under-fire-from-critics-in-india/articleshow/41280050.cms
[2] https://www.gavi.org/news/media-room/gavi-board-decisions-outline-year-renewal-vaccine-alliance
[3] https://twitter.com/EthanDoe666/status/1601230650140692483
[4] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23061593/
[5] https://www.youtube.com/watch?v=hE6A7dfku38 
[6] https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/textes/l16b0471_proposition-loi#:~:text=Proposition%20de%20loi%20n%C2%B0471%20visant%20%C3%A0%20lutter%20contre%20le%20papillomavirus&text=Enregistr%C3%A9%20%C3%A0%20la%20Pr%C3%A9sidence%20de,nationale%20le%2015%20novembre%202022
[7] https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/lozere/mende/depute-lozere-pierre-morel-huissier-epingle-mediapart-remboursements-frais-imaginaires-1732355.html
[8] https://www.lalozerenouvelle.com/lozere-le-depute-morel-a-lhuissier-place-sous-protection/?cli_action=1670582900.676
[9] https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/pierre-morel-a-l-huissier-cite-a-comparaitre-pour-extorsion-de-fonds-1620141076
[10] https://www.mediapart.fr/journal/france/280120/un-depute-dissuade-son-collaborateur-de-parler-tu-n-rien-dire-mediapart
[11] https://www.francebleu.fr/emissions/l-invite-de-7h45-de-france-bleu-gard-lozere/gard-lozere/l-invite-de-8h-moins-le-quart-77 
[12] https://twitter.com/ProgressistLGBT/status/1601585611395039233
[13] https://www.clinicaltrials.gov/ct2/show/results/NCT00157950
[14] https://clinicaltrials.gov/ct2/show/results/NCT00092547 
[15] https://www.cdc.gov/vaccines/vpd/hpv/hcp/vaccines.html
[16] https://unbekoming.substack.com/p/hpv-vaccine-help-pay-for-vioxx
[17] https://www.wsj.com/articles/SB117200727319814015#:~:text=Merck’s%2520aggressive%2520lobbying%2520campaign%2520was,majority%2520of%2520cervical%252Dcancer%2520cases
[18] https://seekingalpha.com/article/92131-merck-s-gardasil-a-risky-and-unnecessary-vaccine
[19] https://www.irishtimes.com/news/world/europe/france-to-increase-hpv-vaccinations-in-fight-against-cervical-cancer-1.3781996
[20] https://odysee.com/@Janet13:c/Reportage-Gardasil:1
[21] https://web.archive.org/web/20130614114735/http://www.liberation.fr/economie/06014396-le-laboratoire-merck-et-les-valises-de-biftons
[22] https://www.tf1info.fr/sante/vaccination-contre-les-papillomavirus-humains-sexualite-emmanuel-macron-inquiet-du-niveau-veut-accelerer-la-campagne-2241273.html
[23] https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Vaccins-anti-HPV-15-medecins-denoncent-les-risques-des-conflits-d-interets-1621133
[24] https://www.bfmtv.com/pratique/comparateur-assurance/mutuelle-sante/quel-est-le-prix-du-vaccin-papillomavirus_AN-202108050002.html
[25] https://unbekoming.substack.com/p/hpv-vaccine-help-pay-for-vioxx
[26] https://odysee.com/@Janet13:c/Reportage-Gardasil:1
[27] https://twitter.com/XavierBazin2/status/1612493513005928457?s=20&t=CPzFvsUuElhBqcYkn9T89A
[28] https://seekingalpha.com/article/92131-merck-s-gardasil-a-risky-and-unnecessary-vaccine
[29] https://www.cancer.gov/news-events/cancer-currents-blog/2021/hpv-vaccine-parents-safety-concerns
[30] https://childrenshealthdefense.org/news/court-hears-gardasil-science-and-moves-forward/
[31] https://seer.cancer.gov/statfacts/html/cervix.html
[32] https://www.hdgo.hr/userFiles/upload/documents/ginekologija/upalne_bolesti/HPV/2b_epidemiology_transmission_HPV.pdf
[33] https://www.principes-de-sante.com/coups-de-gueule/interview-du-dr-bernard-dalbergue-le-gardasil-sera-le-plus-grand-scandale-sanitaire-de-tous-les-temps
[34] https://www.abouthealth.co.nz/blog/post/hpv-vaccine-biggest-medical-scandal-time.html
[35] https://seekingalpha.com/article/92131-merck-s-gardasil-a-risky-and-unnecessary-vaccine
[36] https://www.youtube.com/watch?v=N7jKp26YGDI
[37] https://violationtracker.goodjobsfirst.org/parent/merck
[38] https://www.marceau2020.info/post/5-fevrier-2021
[39] https://editions-xenia.com/livres/hpv/

30 réponses

  1. Il faut aussi savoir que des traitements par ovules contenant des huiles essentielles sont très efficaces avec un dosage bien précis
    Je ne sais pas si je peux le décrire ici, mais un bon pharmacien ou aromathérapeute peut en faire..

  2. Il y a un traitement naturel à base d’ovules contenant des huiles essentielles qui fonctionne parfaitement..
    Un bon pharmacien aromathérapeute peut les fabriquer
    Je ne donnerai pas la formule donc je ne vois pas pk mon commentaire serait supprimé comme le 1er (?)

    1. Les commentaires sur l’AIMSIB sont d’abord en attente de modération comme partout en général. Mais la libre expression peut se faire sur des tas d’autres plateformes. Ainsi, qu’on censure ici ou là, même sur l’AIMSIB, plus rien ne doit vous surprendre.
      Concernant l’utilisation d’huiles essentielles avec intelligence et discernement et donc sécurité, oui, elles ont fait largement leurs preuves contre un tas de pathologies depuis pas mal de décennies.
      Mais j’ai lu il y a longtemps un article d’un médecin et naturopathe qui faisait état contre tous les HPV et avec un succès total, d’un principe actif standardisé du SHIITAKE : le LENTINAN ou LENTINANE. Donc à étudier.
      Bref, des tas de solutions naturelles et non toxiques et efficaces et utiles existent.
      Et extrêmement souvent des naturopathes surpassent les médecins conventionnels. Je dirais même et on l’a vu avec la crise covid, de plus en plus !
      Bien à Vous, chère Helen.

      1. Il n’y a pas eu de refus de commentaires chez nous depuis des mois, vous devez faire erreur Pascal désolé

  3. La première démarche à faire pour se protéger de ce vaccin, c’est de comprendre ceci :

    « Dès que nous disons le mot « démocratie » pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire »(A.E)

    « Nous sommes victimes d’un abus de mots. Notre système (les « démocraties » occidentales) ne peut s’appeler « démocratique » et le qualifier ainsi est grave, car ceci empêche la réalisation de la vraie démocratie tout en lui volant son nom. » (S-C.K)

    « La démocratie, c’est le nom volé d’une idée quotidiennement violée » (J-P.M).

  4. On peut retrouver l’argumentaire complet du >> Droit de réponse à l’« appel des 50 » << un PDF de 27 pages avec ce lien : https://www.medocean.re/pdf/argumentaire-complet.pdf

    A propos des statistiques concernant les cancers que le Gardasil serait censé protéger, on peut lire dans le droit de réponse pages 3 & 4:
    « Il faut savoir qu’il n’existait pas jusqu’à présent de suivi épidémiologique régulier des cancers de la vulve, du vagin et du pénis en France, car on estimait que le nombre de cas était trop faible pour justifier d’un tel suivi. Ces estimations n’ont été intégrées qu’en 2018. Mais les estimations citées dans l’« appel des 50 » sont tirées d’une étude conçue et financée par MSD [8], fabricant du Gardasil® et avec la participation de plusieurs de ses employés et de la société de conseil Stève Consulting (c). »
    http://www.steve-consultants.com/

    Comme quoi un narratif marketing approprié a été créé de toutes pièces pour promouvoir cette vaccination anti-HPV…
    Concernant la vaccination des garçons, s'agit-il vraiment d'un problème de santé publique ? Avant qu'elle ne soit recommandée ce n’était pas ce que publiait le HCSP le Haut Conseil de la Santé Publique le 19 février 2016 ! faudrait-il donc vacciner 400.000 garçons (1/2 tranche d’âge) pour quelques rares voire très rares cas "hypothétiques de cancers qui se révèlent plusieurs décennies après !!!

    source : Avis relatif aux recommandations vaccinales contre les infections à papillomavirus humains chez les hommes. HCSP, 19 février 2016
    cancer du pénis (page 2/18) L’incidence du cancer invasif du pénis est faible en Europe ou en Amérique du Nord (0,1 à 1,5/100 000) [34,35]. Les âges les plus touchés sont les 50-70 ans.
    cancer anal (page 3/18) Il s’agit d’une pathologie rare dont l’incidence mondiale se situe en moyenne autour de 1 cas pour 100 000 …mais qui augmente d’environ 2 % par an, tant en Europe qu’en Amérique du Nord, chez les hommes comme chez les femmes [36-38].

    Le risque de cancer du canal anal est 20 fois plus élevé chez les HSH [les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes] que chez les hétérosexuels [41]

    (page 4/18) En conclusion, en France, le cancer anal est en progression mais reste un cancer rare en population générale. Les cancers du pénis sont très rares.

    (page 12/18) « dans le contexte actuel de la vaccination HPV en France, la vaccination universelle des garçons selon des modalités comparables à celles des filles n’est pas pertinente d’un point de vue santé publique. »…

    https://www.mesvaccins.net/textes/hcspa20160219_recovaccinfhpvhommes.pdf

    et il faut se remémorer que seulement 3 ans plus tard, le 16 décembre 2019, la HAS a élargi la vaccination contre les papillomavirus humains à tous les adolescents de 11 à 14 ans révolus.
    https://www.has-sante.fr/jcms/p_3135747/fr/la-has-recommande-de-vacciner-aussi-les-garcons-contre-les-papillomavirus

  5. Concernant cette Proposition de loi présentée par le député Morel-A-L’Huissier, selon toute vraisemblance il n’a jamais lu l’article L. 3111‑2 du code de la santé publique qu’il invoque et qu’il souhaiterait être complété par un alinéa ainsi rédigé : « 12° Contre le papillomavirus. »
    Cet article ne vise que les « enfants nés à compter du 1er janvier 2018″…
    NOTA Conformément à l’article 49 III de a loi n° 2017-1836 du 30 décembre 2017, le II de l’article L. 3111-2 du code de la santé publique, dans sa rédaction résultant de la présente loi, est applicable, en ce qui concerne les vaccinations mentionnées aux 4° à 11° du I du même article L. 3111-2, à compter du 1er juin 2018 et aux personnes titulaires de l’autorité parentale ou qui assurent la tutelle des enfants nés à compter du 1er janvier 2018.

    il faudra donc attendre 2029 pour que les enfants atteignent leur onzième année !
    D’autre part rappelons qu’il n’est pas dans les prérogatives du ministre de la santé, comme dans celles du premier ministre, et encore moins dans celles du président de la république de décréter une « obligation » vaccinale.

    Libéralisme et vaccination (extrait d’une tribune libre de Jean-Pierre Auffret, président de LNPLV, 24 avril 2014) Le marché des vaccins
    Eldorado des entreprises pharmaceutiques
    [……]
    La généralisation d’un vaccin relève d’abord d’une idéologie ! Nullement désintéressée !

    Malgré un habillage scientifique, il y a surtout une religion dans laquelle chaque vaccination tient lieu de baptême, puis de communion, d’allégeance au corps médical… au prix de scarifications rituelles, voire de sacrifices humains, pour conjurer la maladie, divinité maléfique. Ainsi va-t-on jusqu’à célébrer (sic) la semaine sainte de la vaccination9 ! Parmi les brebis de l’immunité grégaire, certaines trouvent dans le vaccin plutôt que la santé, le moyen d’apaiser leur angoisse de la maladie et de la mort. Et, toute religion se voulant incontestable et universelle, la France, fille aînée de l’Institut Pasteur10, comme elle le fut (l’est ?) de l’Église, est depuis toujours au premier rang de cette Croisade, de ce djihad… pour combattre, soumettre, occire les mécréants, les infidèles… les vaccino-sceptiques !

    La plus élémentaire liberté de l’individu est d’être maître de son corps et la société ne peut en disposer. Imposer ou généraliser une vaccination est d’abord une forme d’oppression, un pas vers la soumission : la promesse de la santé par la vaccination, surtout collective, n’est qu’un prétexte au service de quelques-uns !

    Il est temps que la France, fière de sa médecine libérale, rétablisse et fasse respecter la liberté en matière de vaccination, comme de tout traitement médical. Et, pas plus que lors de l’assouplissement de la pratique du BCG, notre beau pays, débarrassé de l’obligation du DTP, ne sera ravagé par la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite… n’en déplaise à MM. MONTERO [DG de Sanofi Pasteur Europe), FLORET [Comité technique des vaccinations (CTV)] et compagnie !

    Aimer et protéger ses enfants, c’est d’abord regarder à deux fois lorsqu’il est question de les vacciner !
    J.-Pierre AUFFRET
    https://web.archive.org/web/20210228154748/https://www.infovaccin.fr/liberalisme_et_vaccination.html

    1. « notre beau pays, débarrassé de l’obligation du DTP, ne sera ravagé par la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite…  »
      A la mi octobre 2013 j’assistais au congrès Adelf-Sfsp. Daniel Floret y dira que ce n’est pas parce qu’on ne vaccinerait plus contre la diphtérie et la polio que nous aurions des épidémies …

      J’avais aussi déniché un diaporama d’une membre du CTV (à l’époque). Elle présentait une diapo (il parait qu’on dit slide …) où les vaccins anti diphtérique et polio étaient soulignés en rouge avec la mention : « ces vaccins sont appelés à disparaitre pour faire de la place pour d’autres vaccins ».

  6. Se pourrait-il qu’il y aurait un jour une obligation de vaccination anti-HPV, alors même que le lien de causalité entre infections HPV et cancer n’a jamais été démontré, qui plus est, Cervarix ou Gardasil 4 ou 9, sont des vaccins expérimentaux de l’aveu même des fabricants !

    Il y a fort à parier que Marie-Océane comme les autres jeunes filles n’ont pas été averties du caractère expérimental de ce vaccin :
    Communiqué de Presse du 28 octobre 2011 de Initiative Citoyenne Belgique

    Dans le journal, Le Point, en effet, on pouvait lire ceci :
    « Du côté de Sanofi Pasteur MSD, on convient que cette efficacité « globale » sur les cancers « n’a pas été formellement démontrée ». Mais le Dr Yann Leocmach, directeur médical France du laboratoire, souligne qu’ « aucune étude ne permettrait de savoir si le nombre de cancers diminuerait ». »
    Ou encore ceci :
    « Tout laisse penser que le Gardasil va marcher. On ne va tout de même pas attendre qu’une génération d’Américaines vaccinées apporte la preuve que le nombre de cancers diminue pour l’homologuer en France. »
    (le Dr Yann Leocmach, de Sanofi Pasteur MSD)

    Faire de l’expérimentation n’est pas illégal en soi mais ce qui l’est, c’est que les jeunes filles vaccinées n’ont pas été averties de ce caractère expérimental avéré et que dès lors, elles n’ont pas pu expressément et librement y consentir.
    Or tout le monde sait que ce qui est expérimental peut s’avérer potentiellement encore plus dangereux qu’un produit préalablement bien évalué.

    « L’Afssaps établit un taux d’effets indésirables graves de 8,1 cas pour 100 000 vaccinations (avec Gardasil) » or « selon l’Institut national du cancer (Inca), le taux d’incidence du cancer du col de l’utérus est de 6,4 pour 100 000 femmes (chiffres 2010).

    Gardasil : les aveux accablants de Sanofi Pasteur confirment le caractère expérimental du vaccin
    http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/Communique-du-28-oct-2011.pdf

    Voilà peut-être une brèche dans laquelle les avocats des victimes de ces vaccins pourraient s’engouffrer ?

    1. Si les parents n’exercent pas leur métier de parents et laissent injecter leurs enfants avec la première merde qui passe à portée parce, que par facilité, ils délèguent cette sécurité (malgré tous les exemples au grand jour) à d’autres, je ne vais pas les plaindre. Je suis triste pour les enfants qui sont tombés dans ces mauvaises familles, mais nous ne sommes que des grains de sable dans un univers infini et lorsque nous sombrons nous ne laissons même pas une ride à la surface.

      Cela peut sembler rude, mais nous avons, pendant 10 ans, fait le plus de foin que nous pouvions… que les gens assument leurs décisions, loin de nous.

  7. Et des victimes de ces injections il y en a !
    IFICA a retweeté
    Morag Livingstone
    @moraglivingst·
    26 sept. 2018 The wall of silence is added insult to those impacted – The long but important read … Why we can no longer question vaccines
    https://twitter.com/moraglivingst/status/1044849164348272641?cxt=HHwWgsC9ze6xhoAdAAAA
    (Le mur du silence est une insulte supplémentaire pour les personnes touchées – Une lecture longue mais importante … Pourquoi nous ne pouvons plus remettre en question les vaccins)

    « REACTIONS AND EFFECTS OF GARDASIL RESULTING IN EXTREME TRAUMA » R.E.G.R.E.T.

    Support Group was set up by parents of Irish teenage girls who have developed serious health problems after entering secondary school. These parents are certain that the HPV vaccine (Gardasil) is the cause of their daughters’ otherwise unexplained illness.

    The primary goal of the parents in the group is to get help for their daughters who, like many girls around the world, have experienced « Reactions and Effects of Gardasil Resulting in Extreme Trauma » (R.E.G.R.E.T). Many are not receiving effective medical treatment and cannot attend school regularly due to the debilitating health conditions they still suffer from.

    Just as important to these parents is to raise awareness of the safety issues surrounding the HPV vaccine so that other parents can be in a position to make a truly informed decision on this issue. The group feels that the information provided by the HSE (Health Service Executive) is incomplete and biased, downplaying the safety issues while exaggerating its effectiveness.

    If your child has suffered health issues that you think may have been triggered by Gardasil, and you wish to get in contact with other parents who have had a similar experience, please contact us at : Support@Regret.ie
    Follow us on Twitter : Follow@REGRET_ie
    http://www.regret.ie/

    traduction :
    Le groupe de soutien R.E.G.R.E.T a été créé par des parents d’adolescentes irlandaises qui ont développé de graves problèmes de santé après l’entrée dans l’école secondaire. Ces parents sont certains que le vaccin contre le HPV (Gardasil) est la cause de la maladie par ailleurs inexpliquée de leurs filles.

    L’objectif principal des parents du groupe est d’obtenir de l’aide pour leurs filles qui, comme beaucoup de filles dans le monde, ont subi les réactions et effets du Gardasil entraînant un traumatisme extrême (R.E.G.R.E.T). Beaucoup ne reçoivent pas de traitement médical efficace et ne peuvent pas aller à l’école régulièrement en raison de leurs problèmes de santé débilitants.

    Pour ces parents, il est tout aussi important de sensibiliser l’opinion publique aux problèmes de sécurité liés au vaccin contre le HPV afin que les autres parents puissent prendre une décision vraiment éclairée à ce sujet. Le groupe estime que les informations fournies par le HSE (Health Service Executive)sont incomplètes et biaisées, minimisant ainsi les problèmes de sécurité tout en en exagérant l’efficacité.

    Si votre enfant a souffert de problèmes de santé que Gardasil aurait provoqués et que vous souhaitez entrer en contact avec d’autres parents ayant vécu une expérience similaire, veuillez nous contacter à l’adresse suivante : Support@Regret.ie
    Follow us on Twitter : Follow@REGRET_ie
    ————–
    60 témoignages choisis parmi quelques 450…
    Over Sixty Testimonies of Regret.. The following are a few select cases from 450 who have come forward as of 08/08/2017.
    http://www.regret.ie/victims_2.html

    « Our Girls Are Not Rumours » (2018, Ireland) (« Nos filles ne sont pas des rumeurs »)
    Parents, scientists and doctors from all over the world gathered at an IFICA* conference in Ireland in apri 2018 to discuss the future ot the HPV vaccine injured

    13’21 en anglais, activez les sous-titres peut aider à la compréhension
    https://www.youtube.com/watch?v=vW9YhjhLvME

    * IFICA – the International Federation for Injured Children and Adults is a new international organisation based in Ireland. Our members include parents, doctors, scientists and patient organisations from all over the world. We represent those adversely affected by the HPV vaccine and wish to foster dialogue, compassion and understanding by all stakeholders, both public and private.
    https://twitter.com/ificaeurope
    (trad) : IFICA — La Fédération internationale pour les enfants et les adultes blessés est une nouvelle organisation internationale basée en Irlande. Nos membres comprennent des parents, des médecins, des scientifiques et des organisations de patients du monde entier. Nous représentons les personnes touchées par le vaccin anti-HPV et souhaitons encourager le dialogue, la compassion et la compréhension de la part de toutes les parties prenantes, publiques et privées.

  8. il est extrêmement difficile de convaincre les gens qui sont dans la croyance, désinformés depuis des années sur les vaccins; en France, le vaccin est considéré comme une baguette magique; de nombreux ouvrages existent pour démontrer les mensonges, mais ils sont peu lus; face à la croyance quasi religieuse, les arguments rationnels ont peu de chance d’aboutir, hélas

    1. C’est tout à fait juste ce que vous dites. Seule l’expérience malheureuse peut ébranler les convictions formatées depuis l’enfance. L’autorité dit le vrai et fait le bien. C’est un acquis fortement implanté. Un enfant, une personne adulte qui répète ce que l’autorité lui dit de dire et qui fait ce qu’elle lui dit de faire est qualifiée de bien éduquée.

      L’affaire covid a mis en évidence que cette « bonne éducation » qui conduit à accepter ce qui est promu par l’autorité peut avoir des conséquences catastrophiques pour tous. Remettre en cause notre « bonne éducation » pour penser par soi même c’est effectivement très difficile et c’est sur quoi certains veulent s’appuyer pour orienter l’humanité dans. la direction qu’ils ont choisie.

    2. “It is difficult to get a man to understand something, when his salary depends on his not understanding it.” Upton Sinclair
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Upton_Sinclair

      (Il est difficile d’amener un homme à comprendre quelque chose quand son salaire dépend de ce qu’il ne le comprenne pas)… peu importe d’ailleurs le montant du salaire, même un petit salaire peut parfois être vital, quoique… prendre le risque d’abandonner une très bonne rémunération ça doit en faire réfléchir plus d’un de renoncer à un train de vie un peu privilégié.

      Il y a cette question, mais aussi, des résistances « psychiques » à accepter que l’on avait pu se tromper, être trompé, floué. Pendant un temps plus ou moins long, des médecins ont vacciné aveuglement en toute bonne foi (c’était la bonne parole) pendant toute leur carrière, ou des décennies, >> croyant bien faire << , et c'est lourd pour la conscience de l'admettre, le déni est plus confortable…

      Il n'y a donc pas de procès d'intention, de mauvaise intention, à faire… la seule logique acceptable, à mes yeux, mais aussi dans un sens chrétien, serait de voir que ce qui importe le plus, c'est de ne pas reproduire les erreurs… (exprimé par ce Nazaréen célèbre par ce "Va, mais ne pèche plus" , le péché au sens de l'araméen dont il était locuteur, signifiant une erreur, une erreur de trajectoire, quelque chose à corriger…) pour le plus grand bien de tous nos prochains.

      Mais tout cela n'est, pour ce qui concerne ce sujet (l'utilité / efficacité réelle des vaccins, Gardasil et autres…), ou plus largement l'univers de la médecine, qu'assez anecdotique dans le paysage social et civilisationnel, formaté globalement, culturellement depuis des siècles, millénaires, pour sanctionner, "punir", condamner,… faire sauter un fusible, éjecter, licencier… plutôt que de chercher à tous prix à ce que la faute (l'erreur en fait, humaine la plupart du temps…) ne se reproduise pas, plus… et là, dans la société (politique, justice, entreprise…) de très nombreux domaines sont concernés… et donc il y a un sacré boulot pour changer les mentalités… et libérer nos congénères de la peur… de se retrouver jeter dans le caniveau, ou en prison.

      A peu près tous les domaines, sauf UN SEUL à ma connaissance, celui de l'aviation. Très tôt les "pilotes" se sont appropriés tout ce qui pouvait concerner de près ou de loin les questions de sécurité aérienne. Ils avaient bien raison, il faut les comprendre, d'autant que leurs vies en dépendaient directement en premier chef, comme celles des personnels de bord, et des passagers. Dans un crash, les rescapés sont rares… question de vitesse surtout… extrêmement fatale !

      Aussi au fil des années des protocoles d'analyses ont été méticuleusement élaborés, et chaque fois qu'un problème aéronautique apparaît, surgit, systématiquement toute la chaîne de personnes concernées, ceux au sol, comme les personnels navigants, est convoquée, tout est mis à plat, analysé scrupuleusement, personne ne subit de sanctions, l'important étant que l'erreur qui aurait mis en danger un équipage, les passagers, ne se reproduisent plus… plus jamais…
      L'aviation (les aviateurs) a (ont) intégré que les erreurs peuvent aussi être humaines, pas nécessairement technologiques, mais fatigue, stress, etc…

      Aussi personne ne subit de sanctions, c'est même dans les conventions collectives d'Air France (pour ce que j'en sais par ouï-dire), pourquoi… allez-vous me demander j'imagine…
      La réponse est simple, très simple, ça libère la parole… sans cela, il faudrait arracher les infos, briser les silences, des omerta… des personnes chercheraient à se protéger dans le silence, de peur d'être sanctionnées.
      Dans les hôpitaux, et ailleurs aussi, les moindres erreurs (dont certaines pourraient être compréhensibles) sont glissées sous le tapis… ce qui n'arrange rien évidemment…

      Une amie de ma belle-mère qui avait travaillé dans l'univers hospitalier qu'elle connaissait bien lui avait dit un jour à propos de cet omerta "si l'armée c'est la Grande Muette, l'hôpital c'est la tombe !" …

      Si sanctionner, punir est effectivement nécessaire parfois, essentiellement dans la mesure où le caractère (le sabotage par exemple) était intentionnel, oui mais là où il n'y avait nulle intention (consciente) de nuire, en toute bonne foi…, cela ne devrait pas être la règle… du moins il me semble.
      Bonne méditation …

      1. @njama

        Je crois que vous mésinterprétez le verbe. Le pardon n’exclue en rien la punition. Et si la justice divine peut prôner le pardon à tout va, il y a la justice des hommes qui doit faire son travail.

        Ainsi je puis peut être vous suivre dans le cas (extrêmement rares) ou l’acte in-intentionnel s’est produit une seule fois et que suite à un effet non prévus la personne ne recommence pas. Mais si errare humanum est, perseverare est diabolicum. De fait, un « soignant » qui injecte pendant toute sa vie, et refuse d’écouter son patient sur les conséquences de ces injections en continuant comme si de rien n’était. Qui ne sait que ânonner « cela n’a aucun rapport » pendant toute une carrière ne mérite pas notre pardon sans punition. il est diabolique.

        Cette société de déresponsabilisation est ce qui nous a mené à cette fin de la civilisation, ou des enseignants peuvent laisser crever un gamin, seul par terre, à devenir bleu, pendant 20 minutes et en empêchant d’autres enfants à lui porter secours. ces gens là devraient dormir en prison. Mais comme c’est un « aziz » ils ne craignent rien… et vous trouvez étonnant que cela arrive ?

      2. « Pendant un temps plus ou moins long, des médecins ont vacciné aveuglement en toute bonne foi (c’était la bonne parole) pendant toute leur carrière, ou des décennies, >> croyant bien faire << , et c'est lourd pour la conscience de l'admettre, le déni est plus confortable…". Tout à fait njama !!!

        C'est pourquoi il est indispensable de revenir sans cesse sur les anciennes vaccinations et en particulier sur les origines de celles-ci c'est à dire la variolisation de bras à bras. qui donnait souvent des varioles tout en propageant d'autres maladies comme la syphilis puis, beaucoup plus tard mais très récemment, dans les années 1960-70, les vaccinations antivarioliques avec une aiguille bifurquée qui n'était pas à usage unique et qui propagera les hépatites comme l'a écrit Didier Raoult ("La vérité sur les vaccins". janvier 2018) pour ajouter "chape de plomb" sur la question !

        C'est pourquoi je vais préparer des articles partant de la variolisation ou inoculation pour aller jusqu'à la variole au cours de la guerre de 1870. Nous constaterons que les moeurs variolisateurs puis vaccinaux de ces époques n'étaient pas très différents de ceux que nous avons pu observer avec les vaccinations covid.

      3. Pour répondre à herve_02 comme à njama, on pourrait évoquer la justice immanente qui pourrait correspondre à ce qu’en Inde on appelle le karma, c’est à dire vivre les conséquences de nos actes pour mieux les comprendre.

        Mais dans le cas des médecins vaccinateurs ils ne font que suivre les ordres et les instructions des autorités supérieures, qu’elles soient « expertales » comme disent certain ou politiques. Il fut d’ailleurs un temps où c’était le politique qui s’alignait sur l’expertise mais aujourd’hui il semble de plus en plus que le politique cherche des experts pour justifier sa politique dite de santé publique comme on le voit avec le gardasil, le politique appelant de ses voeux de disposer bientôt des bons avis pour le rendre obligatoire, ce qui est un comble.

        Le médecin qui vaccine n’est qu’un exécutant qui pourrait d’ailleurs être sanctionné par son ordre qui est la justice de sa profession voire par la justice de la société car l’une et l’autre jugent selon les normes en vigueur.

        A toutes les époques, les sociétés ont ressenti le besoin de se protéger contre les épidémies. Il y eut les talismans, les amulettes, les incantations et les prières, les sacrifices animaux et mêmes humains pour apaiser la colère des dieux. En fait d’abord sans doute pour se protéger de la peur.

        Aujourd’hui il y a le vaccin, produit doté a priori de pouvoirs mythiques. Dès le printemps 2020 le président appelait de ses voeux le vaccin qui allait nous sortir du confinement et du risque de la maladie. Il l’a fait en privilégiant dès avril 2020 le vaccin qui n’existait pas sur les traitements qui existaient pourtant mais qui étaient systématiquement invalidés (sauf le remdisivir extrêmement dangereux, inefficace et à au moins 1000€ le traitement). Il le fera encore dans son intervention au nom de la France à l’Assemblée mondiale de la santé de mai 2020 (par vidéo).

        Dans ces affaires vaccinales il serait temps de détourner son regard de la piétaille pour le porter vers les chefs et les instigateurs.

      4. @Bernard Guennebaud

        Je comprends votre position. je peux même dire qu’intellectuellement je suis séduit par la portée philosophique de cet argument d’une sorte de chaîne de responsabilité afin de remonter au coupable initial, immanent… ou en « supprimant » hitler bébé on supprimerait tout ce qu’il a accompli.
        Mais cela se heurte au réel. à la banalité du mal. Est-ce que vous pensez que les procès de nuremberg sont inutiles puisque l’acteur original a été supprimé ? Est-ce le bébé hitler le responsable en devenir ? sa nourrice ? le chien qui l’a mordu ? un baklava trop sucré ? une averse mal placée ? une petite copine (juive forcément) qui se moque de la taille de sa b*te ? comment trouver en dehors de celui qui exécute un responsable ? Quelle certitude que le choix que l’on fait n’est pas un choix de confort : verantaplan (ou blachiez) vs le médecin de famille ?

        Ainsi dédouaner les médecins car ce ne sont que des simples « exécutants » « obéissants »… mais du coup… ils sont libéraux ou pas ? libéraux pour les bénéfices mais de simples obéissant pour les risques… cela me rappelle un truc…

        Et donc qui serait responsable ? le politique qui « impose », le labo qui met à disposition ? le chercheur qui découvre ? le technicien qui fabrique ? la zotorité qui approuve ? le merdia qui promeut ? le puhp qui promeut dans ses cours ? le parent qui décide de le faire ? Votre méthode arrive à la fin ou personne n’est responsable et où tout le monde l’est.

        société de déresponsabilisation.Faisons une expérience de pensée. un soir…éconduit par une jolie brune, je me bourre la gueule à la vodka dans cette boite de normandie, puis je prends la route avec ma caisse et, bourré, je renverse un personne sur le chemin du retour et elle en meurt.. Remontons la chaîne de responsabilité. je devrais pas pouvoir conduire une voiture étant bourré.. donc le constructeur. Mais le vigile qui m’a laissé pendre ma caisse.. mais le barman qui m’a servi (sachant que j’habitais pas là), mais son patron qui l’a laisse faire, puis le fabriquant de vodka qui fait un truc qui bourre la gueule, puis la brune qui m’a éconduit, puis la personne qui a laissé sortir la personne tuée sur la route une nuit… Pourtant, je subodore que dans toute cette chaîne de responsabilité, in fine, c’est moi qui vais en prendre plein la gueule.

        Marrant comme quand c’est un lambda qui tue un mec il est responsable, et quand c’est un médecin il FAUT remonter la chaîne de responsabilité. probablement la position de « petite bourgeoisie » qui n’est jamais responsable de rien.

        De mon point vue : un patient en bonne santé, un acte médical, le patient meurt => le médecin en prison. simple, facile, efficace. Et je pense qu’en moins de 5 ans (le temps que cela arrive aux cerveaux), on réduite de 99% la iatrogénie.

    3. @ Fabienne Chapuis-Hini, plus particulièrement dont le commentaire m’a interpellé…

      dans la suite de mon commentaire 23 mars 2023 à 17h02 , pour le côté spirituel qui m’est très familier, un domaine que je connais bien, tout en étant très respectueux de la foi de chacun, par rapport à la notion de « péché », et bien d’autres aspects, pour citer mes sources je me référais à « Jésus parlait araméen » un livre de Éric Edelmann que l’on peut trouver en livre de poche, ouvrage qui donne beaucoup de reliefs aux textes des Évangiles… laissant le lecteur « libre » de ce qu’ils veulent y voir, en comprendre…
      https://www.amazon.fr/J%C3%A9sus-parlait-aram%C3%A9en-recherche-lenseignement/dp/2266124633

      Pour ce qui concerne mon intervention sur le sujet de l’aéronautique, de la sécurité d’une façon générale, il se trouve par le hasard de la vie (…) que mon beau-frère… ingénieur centralien de formation (gage d’excellence), avec bien d’autres qualités (…) facétieuses parfois… (il est rempli d’humour…) a été, eut, durant une vingtaine d’années d’importantes responsabilités en aéronautique chez Air France.
      Pilote amateur lui-même, mais aussi qualifié pilote de ligne au plan théorique… « responsable Concorde » il fut un temps, avant ce malheureux crash, …
      La question de la sécurité aérienne, sa qualité, ses exigences, l’ont fasciné… tant,… au point qu’il a cherché à la transposer dans d’autres domaines, à commencer par les hôpitaux…

      Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, je lui demanderai à l’occasion s’il accepterait de donner une conférence dans la cadre de l’Aimsib sur ce sujet… qui déborde de très loin la seule sécurité aérienne.

      1. AFM42 Consulting
        AFM42 est une société de conseil indépendante, créée en juillet 2007, dont les principaux associés et intervenants sont issus du monde de l’aérien.

        Fort de l’expérience acquise sur plus de vingt années en matière de sûreté, de qualité et de retour d’expérience dans ce secteur, l’équipe d’AFM42 a transposé ces techniques au secteur médical, à l’industrie nucléaire et, d’une manière générale, à tous les systèmes complexes.

        Management de la sécurité, outils et bonnes pratiques

        Identification des risques
        Elaboration de plan d’actions
        Analyse systémique ORION
        Le Comité de retour d’expérience CREX
        Prise en compte du facteur humain RRM et MRM
        Analyse des risques a priori
        Mise en œuvre d’un Compte Qualité
        Prise en compte du Facteur Humain – Synergie d’équipe – Team training
        Techniques de débriefing
        Gestion des risques psychosociaux
        Gestion de crises – programme de réponse à l’accident (CIRP)

        https://www.afm42.fr/a-propos

        https://www.afm42.fr/

  9. En train de finir le livre de Michel Georget « vaccinations les vérités indésirables » (que cette crise covid – m’ayant obligée à ouvrir les yeux sur les vaccins- m’a incité à lire), je tombe sur le paragraphe suivant p 455:
    « 4/une plainte contre l’Agence européenne du médicament
    Courant 2015 plusieurs médecins danois signalent des troubles sérieux survenus après vaccination contre le papillomavirus. Les mêmes syndromes avaient déjà conduit le Japon en 2013 à ne plus recommander cette vaccination. Le danemark demande alors à l’EMA via la Commission européenne, d’étudier l’éventualité d’un lien de causalité. En novembre 2015, dans une réponse de 40 pages, L’EMA écarte ce lien.
    Début décembre 2016, Le Monde nous apprend qu’une plainte d’une cinquantaine de pages a té déposée contre l’EMA par le Nordic Cochrane Centre et divers chercheurs à propos du suivi de troubles sérieux survenus au Danemark après vaccination contre les papillomavirus. L’agence était accusée d' »incurie » dans le traitement des alertes lancées par les médecins danois. Il apparaît alors qu’un rapport confidentiel (256 pages!) a été établi dans lequel il est fait état des désaccords entre les experts, de conflits d’intérêts dissimulés, de cas non pris en compte. On y apprend également que l’EMA n’a pas conduit elle-même l’analyse des études mais en a laissé le soin aux industriels. Demanderait-on aux compagnies pétrolières d’évaluer la pollution due aux dégazages sauvages réalisés en pleine mer?? Cette affaire illustre parfaitement la collusion entre certains experts et l’industrie. »
    J’ai peut-être lu trop rapidement les 6 articles, mais je n’ai pas souvenir d’avoir vu mentionné ce rapport. Sinon désolée de faire doublon…
    Au moment où certaines informations remontent sur le travail complètement baclé de la pharmacovigilance de l’EMA vis à vis des vaccins covid (cf interviw de Virginie Joron, députée européenne dans le cadre de la commission covid) , je ne peux pas m’empêcher de me dire que tout était déjà pourri avant le covid…

    1. Tendre et affectueuse pensée à notre estimé et regretté Michel Georget.
      Ses 2 ouvrages sont salutaires.
      Et oui, tout était, bien évidemment, déjà pourri et jusqu’à l’os, avant la Covid et depuis des lustres !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal