Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pitié pour nos vieux!

Cet article diffère de nos contenus pédagogiques ou scientifiques habituels. Il s’agit ici de mettre en lumière l’attitude incompréhensible des experts et de l’exécutif qui depuis le début de cette crise de la Covid semblent privilégier tous les mauvais choix se rapportant à la prise en charge des personnes âgées: Absence volontaire de traitement préventif, interdiction faite aux médecins de proposer des soins actifs, isolements systématiques et prolongés, non-hospitalisation des malades, puis enfin « sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès » (ou SPCMD, définition HAS). Le Dr Eric Ménat, médecin généraliste, très investi dans la réflexion autour de la gestion de la pandémie (1), bien connu de ses confrères mais aussi auteur à succès auprès du grand public (2), ne veut plus passer sous silence une faillite intellectuelle et morale aussi évidente, il souhaite qu’un grand déballage ait lieu au plus vite pour peut-être mieux reconstruire demain. Bonne lecture.

Introduction

La France s’est souvent enorgueillie de son respect des droits de l’Homme, d’être le pays de la liberté et de l’égalité où tous les citoyens sont traités sur le même pied d’égalité. Nos anciens ont pour cela toujours été très respectés et protégés. Il suffit de voir avec quelle ferveur nous avons régulièrement mis à l’honneur nos vieux poilus de 14-18. Malheureusement, depuis la pandémie, tout cela parait terminé. C’est le sauve-qui-peut et tant pis pour ceux qui ne peuvent pas suivre ou se défendre. Et nos séniors qui peuplent les EHPAD en sont les premières victimes.

Oubliés, négligés et éliminés

Au début de l’épidémie de COVID-19, souvenez-vous, on ne comptabilisait même pas les morts en EHPAD. Quantité négligeable ? Quand les gens de moins de 70 ans commencent à remplir les réanimations, on ne va quand même pas prendre en compte les décès de ces vieillards !

Mais si ces morts ne sont pas comptabilisés, cela veut dire aussi qu’aucune mesure sanitaire n’a été prise pour protéger et soigner cette population particulièrement fragile.

Il faut dire qu’à l’époque nous n’avions ni masques, ni tests, ni traitement alors autant fermer les yeux sur ce problème que personne ne voulait voir. Puis, comme les chiffres devenaient trop visibles, on a commencé à comptabiliser les morts dans les EHPAD. Ce fut d’ailleurs le moment où le pic de mortalité a été le plus élevé.

Normalement, une fois que le gouvernement a enfin pris conscience que nos anciens tombaient les uns après les autres dans les établissements qui les hébergent, des mesures drastiques auraient dû être prises. Que nenni ! Surtout, on ne veut pas voir ces vieux dans les services de réanimation. Priorité aux jeunes. On peut comprendre qu’entre sauver un patient de 60 ans et un autre de 90 ans, le choix soit vite fait.

Oui, mais voilà, que faire de ces personnes âgées, parfois grabataires et infectées par le virus. Si on ne peut pas les mettre en réanimation, il faudrait quand même les hospitaliser, les isoler et tenter de les soulager et les soigner. Pas du tout ! on les a laissés dans les EHPAD sans soin spécialisé et surtout au meilleur endroit pour infecter leurs voisins de chambre. Et nous avons assisté à des épidémies dramatiques dans certains établissements.

Et quelle solution a été imaginée par le ministère de la Santé et nos experts ? Trouver des moyens pour aider le personnel soignant de ces EHPAD qui s’est démené pour tenter d’aider ces pauvres personnes ? Oh oui, une solution a été trouvée : injecter du Rivotril à ces malades pour qu’ils meurent plus vite et ne souffrent donc pas trop longtemps. Quelle horreur au XXIe siècle dans le pays qui se targuait il y a peu encore d’avoir le meilleur système de santé du monde !

On a donc commencé par négliger nos anciens puis on les a abandonnés à leur triste sort en leur donnant juste le droit de mourir plus rapidement.

Des traitements qui existent et qu’on leur refuse

Pourtant, des solutions plus positives auraient probablement pu être proposées. On va me dire que c’est facile de parler après la bataille. Mais si je veux bien admettre qu’en février et mars nous ne savions pas grand-chose sur ce virus, très rapidement nous avons eu des travaux qui nous ont éclairés et auraient pu être proposés dans les EHPAD.

Ainsi, dès avril nous savions que la vitamine D3 pouvait réduire les formes graves de Covid. Au lieu d’interdire la prescription de l’hydroxychloroquine, pourquoi le gouvernement n’a-t-il pas pris un décret en urgence pour qu’on donne de la vitamine D3 à tous les résidents des EHPAD ? De la même façon, le zinc a été très rapidement identifié comme un antiviral aussi efficace en prévention qu’en curatif.

Certains médecins l’ont fait de leur propre initiative et ils ont pu constater un effet protecteur certain. De la même façon que la majorité des résidents des EHPAD sont carencés en vitamine D ils le sont également en zinc. Encore une fois, pourquoi le ministère de la Santé n’a-t-il pas conseillé à tous les responsables des EHPAD de supplémenter leurs résidents en zinc ?

Ces démarches sont sans risques et si on a un doute on peut tout simplement faire un dosage sanguin de ces deux molécules afin de vérifier leur carence. Combien de personnes âgées mortes pendant le deuxième pic auraient pu être sauvées en faisant ainsi ? Au contraire, elles ont été négligés par la stratégie sanitaire et aucune démarche spécifique ne leur a été proposée.

Ah, si ! On les a totalement isolés…

Privés de bûches en famille

Non seulement on ne leur a donné aucun traitement pour les aider à se défendre, mais on les a totalement isolés dans leur établissement. Plus personne n’avait le droit de leur rendre visite et ils devaient manger dans leur chambre. Combien en sont mort par ce qu’on appelle un « syndrome de glissement », un joli terme médical pour parler de la dépression du sujet âgé qui se laisse mourir. Car pour beaucoup, ne vaut-il pas mieux la mort plutôt qu’une vie sans aucun contact avec ses proches ? Sans parler du déclin cognitif qui s’est accéléré chez beaucoup d’entre eux.

Nos ainés ont donc eu le choix entre le Rivotril ou le syndrome de glissement !

Aurions-nous pu faire autrement ? Probablement. Mais on ne le saura jamais puisque personne n’a eu l’envie d’essayer. Quels risques aurions-nous pris si on avait donné un traitement préventif à toutes ces personnes fragiles ? Vitamine D, zinc, mais aussi vitamine C ou probiotiques. Autant de traitements naturels qui ont montré leur rôle dans la prévention des infections virales.

Peut-être se seraient-ils mieux défendus contre le coronavirus ? Et d’après les études qui ont été publiées depuis huit mois, on peut même penser sérieusement qu’on aurait divisé le nombre de décès par deux, sans parler des morts de tristesse et de solitude !

Mais non, nos experts ont préféré les isoler dans leur chambre, là où on ne les remarquait pas trop !

Et que dire de tous ces grands-parents encore valides et autonomes qui n’ont pas pu voir leurs petits-enfants depuis 6 mois, qui n’ont pas pu les embrasser, les serrer dans leurs bras alors que c’est souvent leur principal plaisir dans la vie. Était-ce vraiment indispensable de les isoler ? Et si ces grands-parents avaient eu un traitement préventif ? Peut-être auraient-ils pu avoir une vie moins triste. Ça fait bientôt un an que cela dure et un an à ces âges, ça compte triple !

On pourrait croire que j’exagère, que je caricature, que je fais un procès uniquement à charge. C’est vrai que la situation n’était pas simple. Mais les propositions que j’évoque ici ont été énoncées par plusieurs médecins dès le mois de Mars 2020 (2) et nous les avons publiées fin avril avec le Dr Vincent Reliquet donc nos experts ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas. (3)

Et nous venons de les renouveler dans le « manifeste des médecins » qui propose une QUATRIÈME VOIE (4) afin d’aborder autrement cette épidémie virale : N’hésitez pas à vous joindre aux 72000 signatures. (5)

Mais nos experts n’en veulent apparemment pas puisque malgré des centaines d’études et même un rapport de l’Académie de Médecine (6), il n’y a toujours aucune recommandation, sur la vitamine D ou d’autres approches préventives.

Ce sont d’ailleurs les mêmes experts qui ont suggéré que Papy et Mamie devraient manger la bûche dans la cuisine pendant que les autres feraient la fête dans le salon ! De qui se moque-t-on ? Est-ce que la France est bien le pays de l’égalité et de la fraternité ?

Ce sont aussi les mêmes qui suggèrent qu’on ne soit que six à Noël. Six personnes sans compter les enfants qui comptent néanmoins comme des adultes à partir de treize ans ! Est-ce qu’il y aura la place pour nos anciens à table ? Il faudra choisir entre les oncles, les tantes et les grands-parents. Qui va rester à la porte, qui passera Noël tout seul face à sa télévision ?

Est-ce vraiment raisonnable ? A-t-on demandé l’avis de ces personnes âgées ? A-t-on encore suffisamment de respect pour nos anciens pour prendre en compte leur ressenti et écouter leurs préférences?

Et maintenant ils vont servir de cobaye

Non seulement on ne leur demande pas leur avis, mais nous venons d’apprendre de la bouche du Premier Ministre qu’ils allaient nous servir de cobaye ! Non, non, je n’exagère pas. Evidemment, ce ne sont pas les mots exacts employés par Monsieur Castex, mais moi qui suis médecin et qui connais la science, c’est exactement ce qu’on se propose de faire à partir de janvier.

On nous explique que sur recommandations de la HAS, nous allons d’abord vacciner les personnes âgées dans les EHPAD et autres établissements d’hospitalisation de longue durée.

Or, je suppose que vous avez entendu nos plus éminents spécialistes de la vaccination nous expliquer qu’à ce jour nous n’avons aucun résultat clair sur l’efficacité et la sécurité des vaccins.

C’est ce qu’a expliqué le Pr Eric Caumes sur LCI. Il est professeur d’infectiologie et a défendu la vaccination pendant toute sa carrière. Si lui n’a pas d’informations suffisantes sur le vaccin pour le conseiller alors on peut avoir des doutes. (7)

Mais c’est aussi ce qu’a expliqué le Pr Christian Perronne qui a lui aussi a toujours été un grand défenseur des vaccins jusqu’à siéger à l’OMS. Si ce grand spécialiste, qui ne peut pas être taxé « d’antivax », émet des doutes sur l’efficacité et la sécurité, alors on doit peut-être s’inquiéter. (8)

Et que dire de l’intervention du Pr Alain Fischer, un autre grand défenseur des vaccins et qui intervenait en sa qualité de « Monsieur Vaccin » du gouvernement aux côtés de Jean Castex. Il nous a clairement expliqué qu’en gros, à ce jour, on n’avait aucun chiffre fiable sur l’efficacité et la sécurité des vaccins qu’on va utiliser dans 1 mois en France ! (9)

Mais si vous pensez que je caricature ou que j’exagère, il faut que vous sachiez aussi que ces vaccins, qui sont déjà commandés, n’ont JAMAIS été testés chez des personnes âgées ou fragiles ou malades. C’est le principe des phases III. Le Dr Blachier l’a très bien expliqué sur CNEWS récemment :

On ne teste pas chez les vieux, car on sait que dans cette population les vaccins marchent moins bien et on ne veut pas que les résultats des études s’en ressentent et que l’efficacité ne soit plus significative. (10)

Donc, pour résumer, la Haute Autorité de Santé a proposé de vacciner en priorité nos ainés les plus fragiles avec un vaccin sur lequel même les plus grands spécialistes n’ont aucune certitude et qui n’a jamais été testé dans une telle population.

On a donc bien décidé de les prendre comme cobaye ! Il n’y a aucun autre terme pour résumer ce projet.

D’ailleurs, une autre spécialiste, le Pr Odile Launay l’a très bien résumé sur RTL : dans cette population qui est à risque de faire une forme grave de Covid on peut se permettre de prendre des risques d’effets secondaires si cela peut réduire le risque de mourir du Covid. (11)

Oui, mais voilà : on en sait foutrement rien ! Peut-être que ça ne va même pas protéger efficacement nos anciens.

Ne croyez-vous pas qu’il serait temps d’avoir un peu plus de respect et de considération pour nos anciens, pour nos parents, nos grands-parents, nos arrières grands-parents qui n’ont qu’un seul désir : vivre en paix au plus proche de ceux qu’ils aiment, de ceux qu’ils ont enfantés, qu’ils ont élevés et à qui ils ont donné tout leur amour.

Il serait temps de leur rendre cet amour, ce respect qu’on leur doit et ne plus décider pour eux comment ils doivent vivre. Il serait temps qu’on les aide à se défendre contre ce virus. On a tous des exemples autour de nous de personnes âgées qui ont très bien lutté contre cette infection pourtant potentiellement mortelle. Dans ma clientèle j’ai plusieurs cas de patients qui vont de 85 à plus de 100 ans qui ont fait une COVID prouvée et s’en sont parfaitement « sortis ». Donc c’est possible ! On peut donc augmenter les défenses de toutes ces personnes, mais aussi les soigner quand ils sont malades. Comme des milliers de médecins qui ont signé le manifeste, c’est ce que j’ai fait pour tous mes patients. Je suis incapable de prouver que ceci explique cela, mais à ce jour aucun de mes patients n’a eu besoin d’être hospitalisé pour une COVID. Et nous sommes nombreux dans ce cas-là ! Et tout ça sans vaccin !

Conclusion

Alors pour revenir à ce vaccin, j’ai une proposition à faire qui pourrait à la fois faire renaitre la confiance dans la population et qui permettrait de sécuriser nos institutions et la bonne marche de notre république :

Qu’on commence par vacciner tous les députés et sénateurs ainsi que tous les membres du gouvernement et tous les experts qui nous expliquent depuis 8 mois comment nous devons nous comporter. A eux de montrer l’exemple ! Quel que soit leur âge puisqu’on nous explique depuis des mois que des cas graves peuvent apparaitre chez des personnes de moins de 50 ans.

N’est-il pas prioritaire de protéger notre système démocratique en vaccinant avant tout ceux qui le font fonctionner plutôt que de commencer par les plus vieux qui ont une espérance de vie limitée ?

Et si cette vaccination chez nos élus et nos décideurs se faisait devant les caméras et sous contrôle d’huissier, je suis certain que cela permettrait de rassurer toute la population sur l’intérêt du vaccin et son absence de risques.

Donc, messieurs les décideurs, si vous voulez redonner confiance au peuple, à vous d’agir ! Je suis certain que si vous jouez le jeu, tout le monde suivra.

Et scientifiquement parlant, ce sera bien plus rigoureux que de vacciner ces pauvres vieux dans les EHPAD qui n’ont demandé à personne de servir de cobayes !

 

Dr Eric MENAT
Décembre 2020

 

 

 

 

 

Notes et sources:
(1) http://www.profession-gendarme.com/chloroquine-contre-coronavirus-le-cri-de-revolte-du-dr-menat/comment-page-1/
https://www.nexus.fr/video/entretien/menat-hydroxychloroquine-petition/
https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/des-tests-pour-nous-eclairer-ou-nous-aveugler
https://www.petition-chloroquine.fr/
(2) « Ostéoporose, se soigner par l’alimentation« , Menat E, Grancher Ed.
« Cancer, être acteur de votre traitement« , Dumas A, Menat E, Leduc Ed.
« Diabète type 2, les aliments à éviter ou pas », Menat E, Alpen Ed.
« Constipation« , Menat E, T. Souccar Ed.
« Petit guide pratique en cas de pandémie » Menat E, Bazin M, Ellebore Ed.
« Maigrir avec la nutrition comportementale« , Villemur E, Menat E, T. Souccar Ed.
(3) https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2023/11/image-4042920-20201130-ob-6b8f5e-dr-helene-banoun.jpg.org/2020/03/15/pandemie-covid-19-les-recommandations-essentielles-de-lhttps://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2023/11/image-4042920-20201130-ob-6b8f5e-dr-helene-banoun.jpg/
(4) https://www.docteurreliquet.fr/wp-content/uploads/2020/04/dossierbonuscovid19_sante_corps_esprit.pdf
(5) https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2023/11/image-4042920-20201130-ob-6b8f5e-dr-helene-banoun.jpg.org/2020/11/17/covid-rearmons-nos-generalistes/
(6) https://manifestes-libertes.org/
(7) https://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-nationale-de-medecine-vitamine-d-et-covid-19/
(8) https://www.youtube.com/watch?v=S4uIDh-ajU0&list=PLJmhFfpvkGMPpVcl3k3Pppci6xwnuBmm0&index=3&t=42s
(9) https://www.youtube.com/watch?v=2fcFa2xI6sY&list=PLJmhFfpvkGMPpVcl3k3Pppci6xwnuBmm0&index=1
(10) https://www.youtube.com/watch?v=Kq7ZrQjT_OE
(11) https://www.replay.fr/players/48c2d91c3dc97d0d6119960c31c60158
(12) https://www.youtube.com/watch?v=OptD2CTw0Xw

67 réponses

  1. Très bel article!……sauf la conclusion!
    …enfin, personnellement, tous les godillot(e)s et autres marcheur(se)s,
    pourraient se faire piquouzer, que je ne serais pas plus convaincu!
    Nonobstant les faux huissiers (plusieurs fraudes avérées historiquement),…je préfère un argument un peu plus scientifique!
    Je dirais même au contraire: vu la direction empruntée par Le Grand Timonier, il est temps d’inverser la boussole!…et surtout ne plus suivre..

  2. Ehpads: 1% de la population.
    30% des morts.
    On est mort 30 fois plus dedans que dehors.
    Gerontocide.
    Selon mes sources (obscures), les assassins vont payer assez rapidement.
    Et notre liberté va refleurir.

    1. J’aimerais savoir si ce vaccin contient de l’aluminium ? Ayant déjà les conséquence d’un vaccin contenant de l’aluminium , je suis devenue anti-vaccin . D’autre part j’ai tjrs entendu dire  » EPHAD=mouroir ) Le cas à Angoulême

  3. Il serait souhaitable de faire paraître cet article sur « le journal (France soir) »
    Concernent les premiers essais de ce poison à court et long terme, il serait judicieux de les imposer sur l ensemble de notre exécutif d une part et la totalité des députés et sénateurs sénateurs d autre part . Effectivement il est grand temps d inverser les rôles.

  4. Quand j’ai entendu notre « grand-timonier-jupitérien » dire à une assemblée de personnes d’un âge au moins double du SIEN, j’ai failli avaler mon bulletin de naissance ….. Et je n’ai QUE 87 ans …..
    Cette schizophrénie paranoïde finira bien par cesser, comme toute pandémie, le « passé » nous le prouve constamment !!!…..
    Mais, le plus grave, c’est l’intention malfaisante de nuire à la population, trop nombreuse au goût de ces tenants du pouvoir politico-médico-scientifique …..
    Jean Daniel et Cousteau en avaient longuement discuté en 1992 …..

  5. Vous parlez de Alain Fisher . D’après ce que je lis par ailleurs , ce monsieur est assez investi dans ce grand bazar pour faire avancer le grand « projet » mondial avec la Fondation Gates etc…

  6. Petite erreur mon cher Eric, tester un médicament non évalué chez des personnes en bonne santé n’ayant pas la maladie c’est un essai de phase 2.
    Dans ces essais il faut une explication claire, complète et honnête et le consentement éclairé et écrit du sujet !
    Ces essais de phase 2 sont en général rémunérés, allez on va dire 5000€ par personne !!

  7. Si tout cela n’était pas dramatique et plus que très inquiétant pour l’avenir on pourrait croire lire un scénario écrit pour les Shadocks.

    J’ai au moins entendu un jeune ministre auquel on demandait s’il allait se faire vacciner, répondre « quand mon tour viendra, oui ». En 2003 le président des USA se fera vacciner contre la variole devant les caméras. Il n’a jamais montré sa pustule vaccinale. Il avait affirmé que quand les USA attaquerons l’Irak de Saddam Hussein, celui-ci répliquera en attaquant l’Amérique avec la variole car, bien sûr, il avait le virus et était capable d’attaquer les Etats Unis avec ! La campagne qui suivra à l’armée et pour le personnel hospitalier révélera que le vaccin provoquait aussi de graves lésions cardiaques, ce qu’on ne savait pas.

  8. L’Ivermectin semble un traitement efficace mais notre Premier Ministre ne souhaite pas mettre en œuvre son évaluation.
    Quelle est la position de l’Aimsib vis-à-vis de ce produit ?

  9. Professeur Jean-François Saluzzo : « À court terme, cette année, il n’y aura que des vaccins nouveaux et révolutionnaires à base d’ARN, des vaccins nouveaux qui n’ont jamais été utilisés au niveau médical. Les gens qui disent on va attendre un vaccin classique, ils se trompent. Il n’y aura pas de vaccin classique cette année. »
    https://www.sudradio.fr/emission/cest-a-la-une-307/
    Émission Sud Radio du jeudi 17 décembre 2020.
     
    Pr Jean-François Saluzzo : Directeur de la production des vaccins viraux (12 vaccins chez Sanofi Pasteur pendant 9 ans). Consultant OMS depuis novembre 2010.
    https://fr.linkedin.com/in/jean-francois-saluzzo-09851b45

  10. Merci Éric pour cet article et pour la pétition de la quatrième Voie.
    Il existe des récepteurs à la vitamine D sur la membrane cellulaire des neurones, des lymphocytes, des cellules musculaires et de bien d’autres cellules. On ne sait pas exactement comment cela fonctionne….. mais ceux sont des constats scientifiques. Les êtres humains sont des êtres diurnes et ont besoin du soleil pour que ses rayons ouvrent la molécule de cholestérol sous la peau… qui après une pérégrination dans le foie et dans les reins se transforme en di hydro chole calciferol : la vitamine D qui ne peut plus être qualifiée du terme de « Vitamine » (puisque nous la fabriquons nous-mêmes à l’inverse des vitamines que nous sommes obligés d’aller chercher dans la Nature) mais qui est en fait une véritable « Hormone de Santé ». Nous vivons sans soleil et les ignorants se battent contre le cholestérol….. alors qu’il est la base de toutes les membranes cellulaires, de toutes les hormones stéroïdiennes et évidemment de la vitamine D….. (j’en profite pour saluer Michel de Lorgeril !).
    L’industrie qui génère le plus de chiffre d’affaires sur la planète est l’industrie des armes…. La France est relativement bien placée pour ce commerce…. Avec des rétros commissions très élevées et leur incidence sur nos démocraties électives… (Financement de la campagne présidentielle de Balladur, affaire de la vente des sous-marins avec suppression, par Chirac, des rétros commissions et ses conséquences : attentats contre des salariés de la délégation à l’armement). La deuxième industrie mondiale qui génère le plus de bénéfices est l’industrie du médicament, qui est également très corruptrice… mais cette fois avec une « bonne » éthique … celle de bien soigner la populace….(Le « Professeur » chef de service d’un CHU, qui reçoit 50 000 € de GILEAD pour valoriser le REMDESIVIR et cracher sur l’hydroxychloroquine , s’auto persuade beaucoup plus facilement d’un éventuel bénéfice d’un médicament, que le vendeur de canon, qui est fondamental vendu pour tuer ….).
    Philippe Even (que je salue également) précise que la capitalisation boursière des gros laboratoires pharmaceutiques équivaut au budget de la France (3000 milliards de dollars). Ce qui en dit long sur le pouvoir de corruption possible, du chef de service…. à l’étudiant en Médecine, de la revue scientifique médicale…. à la Société « savante », de l’association de malades à…. l’association amicale de spécialistes ou de généralistes organisant des enseignements post universitaire, etc. . L’Evidence Based Médicine (EBM), a été dévoyée des principes de son origine, qui s’appuyait intelligemment sur l’opinion du thérapeute et du patient, quant à l’efficacité d’une molécule. Cette EBM est devenue une machine à fabriquer des « preuves » et s’est transformé en véritable catéchisme dans les cerveaux des médecins dépendants des manipulations statistiques des résultats frelatés. (Le VIOXX anti-inflammatoire non stéroïdien – que j’ai prescrit-a provoqué 30 000 morts aux USA… zéro en France…. Je me demande toujours par quel miracle ? La pharmacovigilance fonctionne-t-elle bien ?)
    À l’inverse de la société africaine ou le vieux constitue le fondement et la mémoire de la famille et demeure un être respecté dans une culture orale, le vieil occidental est un reste, qui ne sert plus à rien dans une culture de l’écrit, de la photographie et du numérique, où tout est inscrit pour l’éternité. Il n’a qu’une utilité …. c’est de constituer un gisement et une source de revenus avec l’exploitation de l’ « OR GRIS » ! Le prix de journée dans une maison, où l’on ressort les pieds devant n’est pas donné ! L’expérimentation des vaccins chez les vieux est une hypocrisie sociétale de plus : l’efficacité de notre système immunitaire diminue de 10 %, chaque décennie de la vie humaine après l’adolescence…. La sur vaccination par le vaccin antigrippal, chaque année, chez les gens de plus de 65 ans, ne semble pas anodine… je ne sais pas s’il existe un petit clignotant statistiques sur le nombre de lymphomes des gens âgés ? J’aimerais bien discuter avec un gérontologue indépendant.
    Ces quelques remarques dans le désordre au sujet du dernier article de notre association montrent qu’il y a encore beaucoup de travail à faire et qu’il ne faut désespérer de rien. Je souhaite à tous les contributeurs, aux opinions parfois divergentes mais nécessaire à la recherche de la Lumière, de très bonnes fêtes de fin d’année dans ces brumes d’incertitudes, toujours en quête d’Espérance. Ce qui gît toujours au fond de la jarre de Pandore.

    1. « 10 % de recul du système immunitaire par décennie d’âge « , cela me plaît assez, car, besogneux technard (minéraliste à l’origine) je suis surtout preneur de données quantitatives (quanti) une fois dégagées les données qualitatives (quali).

      • (Quali) Le système immunitaire souffre par les saturés (pas du tout le cholestérol, ‘’bon’’ ou ‘’mauvais’’ qui n’est qu’un très mauvais prétexte à hypolipidémiants, bêtabloquants et même statines, le bon fromage des lipidologues), l’alcoolisme, le stress, le manque de sommeil, les promoteurs de cancérogenèse (quanti disponible pour l’arsenic et l’amiante).

      • quanti trop isolée pour être significative (comme dit le bon docteur Vincent) 20 g/ de pluri-insaturés [15 de di-insaturé (acide linoléique) et 5 de tri-insaturés (acides linoléniques)] font que les deux hub37 n’ont même plus de rhumes (dus à des braves coronavirus, si je ne m’abuse).

      • (Quanti) Sur la trace de 3 galvaniseurs du système immunitaire [Pluri-insaturés puis (découverts à l’Aimsib), magnésium [Delbet 1915 (puis 1944 contre le cancer) et vit.C (Klenner 1948 et toute la biblio Cathcart 1969 virée d’Internet en 2008, ce qui montre que, contrairement à l’allégation d’éternité, rien de gênant pour Bigpharma n’y subsiste bien longtemps)], j’y ajoute volontiers vit.D et Zn mais assortis d’une terrible fringale de quanti.

      Je sais bien que la médecine est un art (et heureusement) mais je pense qu’il n’y a pas plus convaincant que les résultats chiffrés d’une démarche expérimentale [pratiquée par moi toute ma vie professionnelle mais (pour vivre) sur des conneries].

    2. Merci de tes commentaires et encouragements Jean-Pierre. En ce jour de solstice d’hiver, quand les journées vont commencer à croitre et que la lumière va réapparaitre, espérons qu’elle éclaire un peu nos décideurs et les aident à y voir un peu plus clair mais je crains d’être déçu ! Nous continuerons donc à garder allumée notre petite lanterne à nous pour apporter cette lumière à ceux qui n’ont pas peur de la regarder en face !

  11. Merci au Dr Menat pour cet article, aux Dr Reliquet, Rehby, combattants valeureux de ce site, aux Dr Poinsignon qui a très bien illustré et repris dans son commentaire ce que je dis depuis le début y compris la référence à « l’or gris » et aux nombreux médecins et non médecins qui nous éclairent sur cette « crise » du Covid ».
    J’y ajouterai trois liens d’un économiste US dont les articles donnent un éclairage de sa compétence sur ce qui se passe ( juste un petit bémol sur les labos tant décriés, mais c’est un économiste ) ses analyses sont valables pour les US mais aussi pour tous les autres pays dont le nôtre :
    https://www.aier.org/search_gcse/?q=Aymptomatic%20Spread%20Revisted#gsc.tab=0&gsc.q=Aymptomatic%20Spread%20Revisted&gsc.page=1

    https://www.aier.org/article/lockdowns-do-not-control-the-coronavirus-the-evidence/

    https://www.aier.org/article/yes-follow-the-science-in-every-field/

    Je note aussi qu’en ce moment, la puissance autoritaire politico/ sanitaire avec la complicité et la complaisance des dirigeants de FacedeBouc et de Tweeter, suppriment tous les articles et commentaires défavorables au vaccin qui pourraient aider à sortir du « brouillard » ambiant . » !
    Gare à l’obligation.

  12. je vois plusieurs problèmes : les personnes agées sont une rente pour des EPAD peu scrupuleux. Il n’y a pas eu d’actions et de réglementation pour contrer cela. De tout temps que ce soit à l’hopital ou dans tout autre établissement médicalisé les personnes agées ont été des cobayes pour l’essai de nouveaux médicaments et therapies. Nous sommes à une époque où les personnes osent parler et tout remonte du terrain. Il y a quelques années de cela un ami me racontait ce qui se passait pour son père hospitalisé suite à une fracture. les médicaments le rendait grabataire, le médecin lui a conseillé une maison médicalisée. Il a fait une recherche et s’est aperçu que ce medecin avait des interêts dans cette maison médicalisée. Il a sorti son père de l’établissement et au bout de quinze jours ce dernier avait retrouvé son autonomie.

  13. On peut aussi le voir comme ça Jean-Marc. Mais dans un essai de phase 2 tous les participants sont clairement informés qu’il s’agit d’une phase 2 et qu’on ne sait pas encore grand chose des effets secondaires. A partir de dimanche je ne pense pas que l’information sera aussi claire pour ceux à qui on va proposer le vaccin. Et comme il n’a JAMAIS été utilisé chez des personnes de plus de 70 ans, ils vont donc bien servir de cobaye, ce que sont d’ailleurs celles qui sont incluses dans une phase 2. Mais au moins, elles, elles en sont conscientes !

  14. Grand grand-merci Docteur pour cet article de la part de nos 83 printemps et de ceux qui ont moins de moyens de défense que nous.

    Un mien ami (un vrai, qui ne craint pas plus les tabous que ne le fait le théâtre) n’a eu que 4 morts dans  »son » Ehpad.  

    Il n’est pas pour la vaccination de nos séniors (au système immunitaire moins brillant).  Pas réagi lorsque lui ai glissé qu’effectivement, il était préférable d’attendre (en souvenir de la vache folle) son résultat sur les cobayes à 2 pattes Grands-Bretons.

  15. merci beaucoup pour votre très beau texte; d’empathie pour nos aînés, bien référencé et documenté, j’approuve que : mrs les gouvernants donnent l’exemple en y joignant tous ceux qui ont travaillés sur ce vaccin incluant les pdg des différentes firmes, je ferai ensuite la démarche de ne pas me vacciner pour autant.
    merci encore et heureusement que vous faites parti des personnes qui nous aident à déconstruire le seul officiel discours.

  16. Il y a un matraquage incessant à la TV et le médias pour forcer les gens à se faire vacciner contre la Covid 19, on assène que les personnes, nos plus vieux en EHPAD auront un consentement éclairé pour cela … Quel éclairage, qui le fera ? Le médecin, l’infirmière ? Sont-ils en mesure de comprendre ce qu’on va leur injecter alors que tout au long de leur vie on leur a expliqué que les vaccins sont utiles, nécessaires et sans danger ?
    Si ce consentement « éclairé » est recueilli sous forme de document écrit, pourquoi ne pas faire signer de la même façon ou ajouter à la main la mention que le vaccinateur prend à se charge tout incident ou dégât issu et relevant de cette vaccination, que ces effets indésirables soient mineurs, majeurs, voir mortels et quelle que soit le temps passé après cet acte d’injection sans avoir à fournir la preuve d’une causalité entre ces évènements (Iatrogène : Se dit d’une manifestation pathologique due à un acte médical, spécialement à un médicament.).
    Gageons que les vaccinolàtres à tout prix freineront des quatre fers avant l’injection !

    1. « Sont-ils en mesure de comprendre ce qu’on va leur injecter alors que tout au long de leur vie on leur a expliqué que les vaccins sont utiles, nécessaires et sans danger ? » nous dit Inoxydable.

      Tout à fait, c’est une très grosse partie du problème car c’est le passé qui a forgé la mentalité dominante vis à vis des vaccins. « LE VACCIN, ce bien public mondial » dira le président à plusieurs reprises, plaçant même LE VACCIN devant les traitements dans son discours du 12 avril alors que c’étaient bien sûr les traitements qui étaient les plus urgent.

      Le conditionnement est tel qu’il est très difficile de faire entendre autre chose. C’est pourquoi une réflexion sur les grands événements vaccinaux du passé est absolument incontournable mais, emportés dans le tourbillon, que dis-je la tornade des évènements, il est très difficile de s’arrêter un moment pour s’interroger sur ce passé. « Pas le temps, il y a le projet de loi du gouvernement, il y a ces Français bloqués en Angleterre pour Noël avec cette nouvelle variante du virus; sera-t-elle plus dangereuse ? Le vaccin sera-t-il efficace contre elle ? etc … »

      Pourtant, ce passé serait plus qu’instructif et son analyse judicieuse pourrait bouleverser les consciences mais, pas le temps, on fonce !

      Pourtant, que ce soit la variole et son éradication, la tuberculose et le BCG, la polio et les virus dérivés de souches vaccinales, la vaccination hépatite B et les atteintes démyélinisantes et même le vaccin antitétanique avec les très graves atteintes rénales quand les rappels étaient réalisés sur des personnes bourrées d’anticorps sans parler des narcolepsies après le vaccin pandemrix et du vaccin polio expérimental de Koprowski cultivé sur chimpanzé, l’histoire vaccinale est jalonnée de graves problèmes qui furent tous écrasés les uns après les autres. Cela nous a conduit à la situation que nous connaissons aujourd’hui Mais la tornade nous emporte, pas le temps de revenir en arrière, il est trop tard et c’est là le problème.

    2. Bonjour
      Il existe un document que Maitre Busa avocat , propose de telechager et imprimer et a faire signer aux soignants qui vous fera l’injection. Ce doucument lui dde d’engager sa responsabilité en cas d’effets secondaires du au vaccins.

  17. Merci aux docteurs Eric Ménat et Poinsignon pour cette tribune. La grippe H1N1 avait constitué un entrainement à la vaccination de la population mondiale. J’avais à l’époque assisté à une formation organisée par l’ARS, où un type complètement fou nous expliquait que l’on allait trier les vivants et les morts dans des hangars et que l’économie allait s’arrêter, diaporama à l’appui diffusé dans tous les centres hospitaliers. Peu de temps après l’OMS déclarait une pandémie mondiale, et . . . miracle en septembre un vaccin nouveau arrivait et on vaccinait tous les vieux d’EHPAD sur ordre du ministère avec une décharge pour les labos en cas d’accident vaccinal. A l’époque la population avait refusé de se faire vacciner. Cette fois-ci on rejoue le même scénario en beaucoup plus autoritaire et surtout beaucoup plus dangereux. Face au refus de la population, les vieux vont servir de cobaye, alors que ni l’efficacité ni l’intérêt ni l’innocuité de ce « vaccin » n’a été prouvé. Ce procédé rappel la médecine nazi qui a pourtant été condamnée par le procès de Nuremberg. La loi interdit les essais cliniques sur les populations affaiblies par l’âge où le handicap. Le lavage de cerveau de la population tourne en boucle, et nul ne peut y échapper. Milles mensonges valent une vérité (Goebbels)

  18. Nous y voilà :
    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/vaccin-anti-covid-pourquoi-le-projet-de-loi-sur-les-urgences-sanitaires-fait-pol%c3%a9mique/ar-BB1c8qa1?li=AAaCKnE
    plus précisement :
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3714_projet-loi#tocUniqueId2
    « 6° Le Premier ministre peut, le cas échéant dans le cadre des mesures prévues aux 1° à 5°, subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transports ou à certains lieux, ainsi que l’exercice de certaines activités à la présentation des résultats d’un test de dépistage établissant que la personne n’est pas affectée ou contaminée, au suivi d’un traitement préventif, y compris à l’administration d’un vaccin, ou d’un traitement curatif. Le décret mentionné au deuxième alinéa du présent article précise l’étendue de cette obligation ainsi que ses modalités d’application s’agissant notamment des catégories de personnes concernées.
    N’y a t-il donc que les personnalité de la droite, « extrême » ou non pour s’y opposer ?

  19. On me reprochera de faire de la politique ( comme on l’a fait sur un Blog Info bien connu ici et que j’ai quitté) mais si on veut ne pas faire de la politique, celle-ci s’occupera de nous car toutes les décisions tordues prises jusqu’à présent dans la gestion de cette « pandémie » sont politiques, des « faits du Prince » !
    Alors, pour suivre mon post précédent, je suis d’accord avec ce qui est dit dans ce lien :
    https://www.msn.com/fr-fr/divertissement/celebrites/hypocrite-et-vicieux-marion-mar%c3%a9chal-tire-%c3%a0-boulets-rouges-sur-le-gouvernement/ar-BB1c9fDV?li=BBoJvSH
    Les médicastres professeurs ou non apparaissant actuellement sur les chaînes TV ne font que faire le forcing pour nous obliger au vaccin. certains veulent même un reconfinement total dès le 26 décembre !
    On peut penser qu’il sont devenus fous, mais en fait c’est l’argent que leur rapportent leurs liens et conflits d’intérêts qui les motivent.

    1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Pfizer
      Voir le dernier paragraphe intitulé : Affaires judiciaires
      et il y a des gogos pour faire confiance à son vaccins ? Des Politiques qui veulent nous contraindre à leur vaccins ?
      @ Ratatouille « Gouverner, c’est mettre vos sujets hors d’état de vous nuire et même d’y penser.”
      Nicolas Machiavel,Le prince

      1. Merci,

        Pour mémoire,

        https://www.leparisien.fr/faits-divers/crise-a-l-institut-pasteur-incidents-en-serie-avec-de-dangereux-virus-08-03-2017-6742608.php

        Manipulation et transport clandestin d’échantillons de virus dangereux, perte de tubes contenant des bactéries potentiellement mortelles, ordinateurs volés pouvant stocker des données confidentielles à risque… A l ‘Institut Pasteur, la liste des manquements et anomalies en termes de police sanitaire est longue.

        Le 11 octobre 2015, une scientifique de l’Institut Pasteur de Corée a transporté clandestinement, à bord d’un vol Séoul-Paris, trois tubes d’échantillon de Mers Coronavirus, un virus potentiellement mortel, transmissible par le chameau et apparu pour la première fois en 2012 au Moyen-Orient. Mais le plus grave reste à venir.

        La suite …….

        https://www.leparisien.fr/faits-divers/crise-a-l-institut-pasteur-incidents-en-serie-avec-de-dangereux-virus-08-03-2017-6742608.php

        Bien a vous,

  20. Une étude du CDC américain du 19 décembre 2020 sur les effets des vaccins covid :

    Selon ce site rapportant une étude du CDC américain (centre de surveillance maladies transmissibles),

    https://covidinfos.net/covid19/usa-3150-vaccines-sur-113-000-incapables-deffectuer-leurs-activites-quotidiennes-normales-suite-au-vaccin-anti-covid/2813/

    « 3 150 sur 112 807 vaccinés, soit 2,79 % de personnes ont été classées dans la catégorie “incapacité d’effectuer les activités quotidiennes normales, incapacité de travailler, a requis l’intervention d’un médecin ou d’un professionnel de la santé”

    On y trouve le lien vers le fichier pdf de l’étude avec le sigle du CDC:

    https://covidinfos.net/wp-content/uploads/2020/12/05-COVID-CLARK.pdf

  21. Quand on sait que les données épidémiologiques sur la Covid sont biaisées voire carrément trafiquées et en tout cas inexactes, on peu se demander pourquoi cette excitation sur un vaccin « miraculeusement  » apparu en un temps record sera admistré à nos plus vieux en EHPAD, seule population qui ne peut fuir ou protester en toute connaissance de cause .
    En effet, qui sous garanti que ces injections contiennent vraiment le vaccin considéré et non un simple sérum physiologique ? Si moins de pensionnaires sont infectés et gravement atteints, est-ce que ça sera du à l’effet du vaccin ou simplement au virus devenu moins dangereux , quels tests feront la différence entre les vrais cas positifs ( si on peut s’y fier) et du à une contamination et la positivité plus ou moins asymptomatique résultant de la vaccination ?
    Dans tous les cas, les vaccinolâtres crieront victoire pour faire accepter au reste de la population les bienfaits de ces vaccins achetés très chers, en très grand nombre et qui risques de leur rester sur les bras comme pour celui de la H1 N1 !
    Si ces vaccins ( dangereux) deviennent inutiles les autorités ( mondiales comme les nôtres) ne reviendront jamais sur leurs erreurs et leurs mensonges.
    Au début de l’épidémie nous n’avions pas de masques, on les a réclamé à cors et cris créant une véritable industrie autour, maintenant qu’il y en a suffisamment on nous dit  » vous les vouliez, vous les avez, vous les porterez de force! » même nos bambins…
    Certains ( surtout les conflictuels d’intérêts) réclamaient des vaccins ce sera les mêmes contraintes !
    On aurait pu faire un confinement raisonnable autour des foyers d’infection, on nous confine tous ( sauf quelques privilégiés ) de force à coups « d’Auweiss » aussi débiles qu’attentatoires aux libertés …
    On attendait une immunité collective, celle ci serait trop lente ( quid de la grande contagion annoncée ?) elle ne serait pas assez efficace mais utiles surtout à nos Politiques devenus subitement positifs ou malades ce qui les dispensera du vaccin …
    Que va-t-on inventer encore pour masquer l’ incompétence et/ou les mensonges autre que la suppression de tous les articles défavorables aux vaccins sur les réseaux
    sociaux ?
    Pour ma part je suis d’accord avec :
    https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/12/21/les-raisons-simples-et-claires-pour-lesquelles-je-ne-me-fera-311573.html#more
    Extrait :
    « Si c’est ma santé qui vous préoccupe, donnez-moi de l’azithromycine et de l’hydroxychloroquine, ou de l’ivermectine et de la doxycycline, ainsi que de la vitamine D et du zinc, car je sais, publications scientifiques et témoignages de médecins de renommée internationale à l’appui, que ces traitements fonctionnerons si j’attrape la COVID-19, et je n’ai donc pas besoin d’être vacciné. Si vous n’êtes pas convaincu par ce que je dis, voici la liste des publications sur le sujet : https://c19study.com/. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, lancez des essais randomisés testant ces traitements en médecine ambulatoire. Et si vous voulez que les gens fassent à nouveau confiance aux vaccins, mobilisez des commissions d’enquêtes indépendantes pour mesurer leurs liens possibles avec l’autisme et permettre aux lanceurs d’alerte de témoigner sous serment. Et dans la foulée, demandez la mise en œuvre d’une vaste enquête internationale sur les liens et conflits d’intérêt entre industrie pharmaceutique et pouvoirs publics ».
    Amen.

  22. Quelle que soit sa religion ou son degré d’athéisme, Noël constitue un moment unique, pour réfléchir au sens et à la valeur que nous voulons donner à notre vie dans une perspective plus grandiose. S’élever au-dessus de notre humaine condition pour la replacer dans un contexte plus vaste, dégagée de la glèbe de notre animalité. Notre vie n’a pas de prix, mais elle prend toute sa valeur lorsqu’elle est interconnectée avec l’humanité entière, et solidaire de l’ensemble du vivant…

    Tiré de  » La chronique-Libre » De Monsieur Yves Ponroy

  23. Ce dimanche 27 décembre, en l’honneur des premiers vaccinés covid en France une télévision (fr 3 je crois) s’est intéressée à la critique vaccinale qui n’est pas nouvelle et même très ancienne pour la faire remonter à la critique du vaccin et de la vaccination antivariolique au 19è siècle. Les seules critiques présentées étaient des … caricatures !!! On comprend l’objectif poursuivi mais la critique de la vaccination antivariolique comme d’ailleurs celles portant sur le vaccin contre la rage de Pasteur ne furent pas, à l’époque, que des caricatures, loin de là !

    Dès 1870, pour le moins, il avait été constaté sur de nombreuses observations de terrain que la vaccination antivariolique pratiquée sur zone au moment d’une épidémie se montrait catastrophique, l’explication la plus vraisemblable étant la rencontre entre les 2 virus vaccinal et sauvage. Ces constats furent si forts que les experts de l’époque furent contraints de nier le problème pour sauver la catastrophique vaccination des contacts alors qu’il aurait fallu la prohiber.

    Il faudra attendre 2005-2008 pour que les expérimentations sur des singes montrent que ce pouvait être une réalité. L’obstruction faite à cette reconnaissance généra de véritables catastrophes dont j’ai présenté l’étendue dans des articles Aimsib de mai et septembre 2020 :

    https://www.aimsib.org/2020/05/10/eradication-de-la-variole-la-desastreuse-vaccination-des-sujets-contacts/

    https://www.aimsib.org/2020/09/06/vaccinez-les-tous-confinez-les-ensemble-le-triste-exemple-de-1974/

    Quant aux critiques du vaccin de Pasteur contre la rage (efficacité et dangerosité) elles furent à l’époque plus que pertinentes et étudiées par le dr Philippe Decourt dans son célèbre ouvrage « Les vérités indésirables » « Comment on falsifie l’histoire : le cas Pasteur ».

    Extraits commentés :

    « Le Dr Decourt conclut que de l’oeuvre de Pasteur « il ne reste pas grand chose » …. l’histoire vraie des maladies infectieuses et de la microbiologie ne saurait faire abstraction de la démonstration du Dr Decourt. »

    https://www.persee.fr/doc/pharm_0035-2349_1990_num_78_286_3428_t1_0359_0000_2

  24. Un souvenir des années 1970 est remonté dans ma mémoire : au journal de 13h sur Europe 1 le présentateur rapporte, outré, une incroyable nouvelle lue dans un journal régional, « La Montagne ». Dans une forêt du Massif Central il avait été découvert une cage intacte contenant des serpents très venimeux. L’enquête avait montré qu’elle ne pouvait provenir que d’un grand institut très connu et qui avait été identifié. La cage avait été larguée d’un avion et était sans doute destinée à se briser au sol, libérant ainsi les serpents. Par chance il n’en fut rien.

    Le présentateur du journal était très remonté en se demandant à quelle expérience ce noble institut, au service de la santé des populations depuis son origine, avait voulu se livrer, Le soir j’étais à l’écoute du journal, pensant qu’une telle info allait être rappelée. De même le lendemain. Rien, rien de rien comme chanterait Edith Piaf. Il n’en fut plus question …

  25. Voici une tirade de François de Closets, toujours aussi conformé dans sa « réflexion » qu’il l’était il y a déjà longtemps :

     » le vaccin, pour autant qu’il démontre sa pleine efficacité, peut protéger la société tout entière et pas seulement les individus. C’est ainsi qu’il a permis d’éradiquer la variole. L’OMS a pu annoncer en 1980 que la vaccination antivariolique n’était plus nécessaire car le virus avait disparu. Voilà précisément ce qu’il faudrait obtenir avec la Covid-19. »

    « Or ce résultat est politique autant que médical. Il ne tient pas seulement à un produit pharmaceutique mais bien davantage à une institution sociale : la vaccination obligatoire. Si les Etats avaient laissé les citoyens libres d’accepter ou de refuser l’injection, la menace variolique serait toujours présente et la vaccination resterait indispensable. Mais la nécessité de vacciner toute la population s’est vite imposée entraînant l’obligation légale avec le résultat que l’on sait.

    Pour généraliser le civisme sanitaire, il faut rappeler que l’on ne se fait pas seulement vacciner pour soi mais également pour les autres

    Servante. Au XXIe siècle, cet ordre vaccinal, en dépit de ses succès, n’est plus de saison. Signe des temps, la presse, grand révélateur du conformisme, valorise la liberté du réfractaire qui refuse le vaccin bien plus que le civisme du volontaire qui l’accepte. Car le citoyen est devenu l’individu roi, la France n’est plus son maître mais sa servante et l’exercice de l’autorité s’apparente à l’autoritarisme. Il ne faut donc plus décréter la vaccination mais en convaincre les Français. Une tout autre affaire. »

    https://www.lopinion.fr/edition/politique/vaccin-autres-francois-closets-232405

    Voilà comment de développe ce qui se veut une réflexion pertinente alors que l’auteur ignore tout du sujet qu’il traite comme une disserte pour le bac, c’est à dire un thème sur lequel on raisonaille sans jamais se préoccuper de chercher si ce qu’on raconte est juste. Il est seulement demander une argumentation organisée avec une logique interne. De ce point de vue, cette disserte de De Closets est intéressante : elle montre comment on peut valider des décisions très importantes en les fondant sur n’importe quoi.
    RAPPEL : la variole n’a pas pu être vaincue par la vaccination, qu’elle ait été généralisée et obligatoire ou ciblée sur les contacts et obligatoire. Elle fut vaincue par la recherche active des malades et de leurs contacts ainsi que l’isolement des uns et des autres ce qui stoppa la transmission.
    Deux erreurs majeures furent commises :
    1- l’isolement était e réalité une quarantaine où le malades et ses contacts étaient laissés dans l’habitation où ils avaient été découverts. Charge aux non malades de s’occuper du malade qui faisait rapidement des petits …
    2- La vaccination de plus en plus systématique de ces contacts, ce qui permettait aux 2 virus, celui du vaccin et le sauvage de se rencontrer chez la même personne. Cette rencontre était explosive, aggravant la maladie et la déclenchant chez ceux qui l’auraient évitée grâce à une ancienne variole ou une ancienne vaccination. D’où des flambées épidémiques qui furent qualifiées par l’OMS « d’inattendues et d’explosives ».
    J’ai donné de nombreuses références dans les articles mentionnés ci-dessus.

    On voit aussi à partir de la disserte pour le bac de François de Closets, disserte qui mériterait sans doute une bonne note (seulement pour le niveau bac bien sûr), quels peuvent être les méfaits de cet esprit disserte. Quand j’ai fait de la recherche en maths j’ai compris combien cet esprit disserte qu’il avait fallu développer à minima pour avoir le bac était le premier obstacle à vaincre : d’abord se débarrasser de cette façon de penser où l’on ne fait que raisonner sur des mots.

    1. @ Bernard Guennebaud 28/12 17h59

      Il est dommage que « Récoltes et semailles » de Grothendieck ne soit plus disponible, ça lui aurait fait une saine lecture (pour le bac…)

      Cordialement.

  26. Enfin quelqu’un d’un peu raisonnable :
    https://www.msn.com/fr-fr/divertissement/celebrites/le-coronavirus-ce-nest-pas-la-peste-le-dr-g%C3%A9rald-kierzek-sagace-sur-le-passeport-vaccinal/ar-BB1ci82n?li=BBoJvSH

    Par ailleurs avez vous vu la « première vaccinée en EHPAD?
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/meme-pas-mal-mauricette-78-ans-premiere-personne-vaccinee-en-france-contre-le-covid-19_4235121.html
    Essayez donc de retrouver la scène avec les vrais paroles qu’elle a dit lorsqu’on lui a
    préparé le bras  » Faut que j’ enlève ça ? » puis ensuite lors qu’on la pique  » Ah c’est un vaccin?  » puis le verbiage des intervenants pour la rassurer…Quel ignominie!
    Vous n’ entendrez plus ces paroles , juste des testes d’articles .
    Vous avez dit « libre consentement ? »

  27. Passeport vaccinal : « le sens naturel des choses » …

    Chassez le naturel, il revient au galop !

    « La Dépêche fait le point : »

    https://www.ladepeche.fr/2020/12/28/covid-19-le-passeport-vaccinal-bientot-une-realite-9281690.php

    « Le ministre de la Santé Olivier Véran reconnaît que le texte « dit que les libertés de mouvement dans certaines situations pourraient être corrélées au fait d’être soi-même protégé ». Mais il a précisé, au cours d’un déplacement en Seine-et-Marne, que le projet de loi n’a pas encore été discuté au Parlement. « Nous allons en discuter avec la représentation nationale (…) c’est un texte qui a vocation à faire son chemin, à mûrir ».

    Le projet de loi, qui devait être initialement prêt en avril 2021, est renvoyé à une date qui n’interviendra « pas avant la sortie de crise », a indiqué Olivier Véran. »

    « Le passeport vaccinal est défendu par le groupe UDI et le président du Modem François Bayrou pour qui, a-t-il dit sur LCI, le passeport est « le sens naturel des choses ». L’opposition au gouvernement est fermement opposée à l’idée d’un passeport vaccinal. »

  28. Dans un premier temps (3 mois), on va tester ce ou ces vaccins sur 1 million de patients de + de 80 ans.
    Juste pour voir si ça ne provoque pas trop de casse. Ce sera un test grandeur nature aux frais de la sécu et non pas du fabricant.
    L’efficacité attendue sera quasi impossible à prouver, vu le niveau de confinement quasi parfait de cette population.
    Il est bien connu aussi que les vaccins sont très peu efficaces sur les personnes âgées.
    Il est aussi permis de se poser des questions sur les décès à venir, attribués au covid, de près ou de loin, ou encore aux effets secondaires des vaccins.
    Ces milliers de cobayes (volontaires) seront-t-il systématiquement examinés, notamment pour connaître leurs contacts antérieurs avec ce virus ?
    Conclusion provisoire, dans 6 mois nous serons toujours dans le même brouillard.
    Espérons que le virus aura eu la bonne idée de disparaître, et que les médecins sauront soigner les malades entre-temps
    https://www.lefigaro.fr/flash-eco/covid-19-la-haute-autorite-de-sante-autorise-le-vaccin-pfizer-biontech-en-france-20201224

    1. C’est ce qu’on appelle un raisonnement sans faute!
      Pour le reste, on mijote des réponses imparables, encore quelques jours d’attente!

    1. Cette exclusion déshonore Martin Hirsch, centralien boosté par la direction d’Émmaüs (où, maintenant, l’on reconnait d’ailleurs sa patte).

  29. Connaissez-vous ce fameux dicton de la grande époque de la guerre froide, attribué à la diplomatie soviétique (laquelle était, comme on le sait, entièrement dédiée à la propagation de la paix dans le monde): «La lutte pour la paix sera si âpre qu’il ne restera pas pierre sur pierre!»?
    Je ne peux pas m’empêcher (mais j’avoue que je ne fais pas beaucoup d’effort dans ce sens) de le paraphraser dans le registre qui sature actuellement les médias:
    «Nous sommes en guerre: la santé des citoyens est plus importante que les citoyens! Dans la lutte contre le virus, à cause des mesures de confinement, de couvre-feu, de distanciation physique ou sociale, de traçage, de la peur et de l’angoisse semées tous azimuts, de la fermeture administrative des magasins, des salles de concert ou de spectacle, des cafés, des restaurants… des millions de femmes et d’hommes perdront leur emploi, leur raison de vivre, ou même leur vie, par renoncement ou impossibilité de se soigner. Oui, la Noufell Demokratur est en marche: Il faut protécher la santé des Français car la santé des citoyens n’a pas de prix!»

    1. Bien vu Albatross ! Votre propos me fait penser aux débuts des greffes du coeur avec ce chirurgien qui déclara à la télé « L’opération a parfaitement réussi, le malade est mort 24 heures après … » Authentique ! Je termine quand même sa déclaration :  » mort du rejet du greffon ».

      Ou encore avec les décès nombreux chez des cancéreux traités avec des médicaments fort dangereux : « le malade est mort guéri ! » Guéri de son cancer mais mort du traitement …

      Les Shadocks et la médecine de Molière sont toujours parmi nous. Il faut bien que les humoristes vivent !

  30. Tout de même ! A part au cinéma, je ne savait pas qu’il existait des seringues comme ça, regarder aux environs de 1 m 35 :
    https://youtu.be/ELMw_6DGddE
    Vice President-elect Kamala Harris receives … – YouTube
    je veux bien qu’on cache de la main et de la manche le point d’injection ( on ne le fait pas pour vacciner les « vieux » en EHPAD) mais cacher la seringue après l’injection et déplier maladroitement l’aiguille qui était repliée pour donner l’impression que la Vice Présidente était effectivement vaccinée, ça me scie le « c… » !
    Ca existe de seringue comme cela dans la vraie vie ?

    1. J’ai revu 20 fois cette vidéo et je ne la comprend pas, l’infirmière s’esquinte à fair plier l’aiguille de la seringue contre le bois du fauteuil avec un bruit incroyable, qu’est-ce qu’elle f…????? Par ailleurs nous n’avons absolument aucune image de l’injection elle-même, à se demander si elle n’aurait pas injecté le coton de désinfection car naturellement pas une goute de sang n’est visible…

      1. https://www.robe-materiel-medical.com/Aiguille-securisee-retractable-EasyPoint-25G-ou-23G-Boite-de-50-OWE201-materiel-medical.htm
        Normalement on ne doit pas pouvoir la redéplier, si j’ai bien compris, après usage elle se rétracte automatiquement pour se loger dans la chambre de sécurité, ce qui laisse penser que cette aiguille n’a pas servie à piquer.
        Je peux me tromper, mais c’est effectivement très bizarre… la société du spectacle, chère à qui vous savez.

  31. Texte envoyé au ministère des solidarités et de la santé:
    Quand ferez-vous disparaître cette phrase de nos écrans ? « En raison d’une forte demande, ce centre n’a plus de disponibilités : 3043 vaccinations vont avoir lieu dans les 28 prochains jours.
    Réessayez dans quelques jours ou cherchez un autre centre. » A 86ans je croyais faire partie des personnes à risque, la preuve, vous me conseillez de me confiner chez moi en attendant que je crève.
    Qui peut me dire où est passée la réponse.
    Mon analyse naïve sera postée ici d’ici teès peu.

  32. La pandémie covid 19 dans le monde semble révéler une rupture plus ou moins prononcée entre les pays les plus avancés en médecine moderne et les pays en voie de développement, moins riches que les premiers. Est-ce une coïncidence ? Quelles sont les différences entre ces pays ?
    L’Europe occidentale et l’Amérique du nord sont les plus touchées, suivies par l’Asie et l’Amérique du sud et enfin l’Afrique surtout centrale est la moins touchée. (Voir les courbes de répartition de la maladie en 2020 dans le journal LIBERATION du 24/12/2020) Première remarque : les ravages causés par cette pandémie sont inversement proportionnels à la richesse de ces pays.
    Deuxième remarque : Malgré une mobilisation de l’ensemble du monde médical des pays ayant le plus de moyens médicaux et financiers, aucun médicament n’est sorti des meilleurs laboratoires de recherche, centres hospitaliers, et pharmaceutique moderne suffisamment efficaces à réduire hospitalisation et mortalité. L’apparition d’un vaccin permet un fragile espoir, seul moyen pour la médecine moderne d’assurer une immunité collective, à condition d’être prêt à l’adapter rapidement aux variants actuels et à venir des virus.
    Dans les autres régions ? Certains, Chine, Inde… semblent sortir du tunnel, comment ont-ils fait ? Et les autres comment soignent-ils leurs malades ? Hôpitaux, médecins généralistes, quels protocoles utilisent-ils, quels médicaments, autres soignants, guérisseurs, sorciers ? Quels sont les résultats ? Il est impératif de consulter tous les résultats, même s’ils ne sont pas au niveau de nos espoirs.
    L’Afrique, est beaucoup moins touchée, surtout entre les tropiques. Quelle en est la cause : le climat, un mode de vie, une immunité naturelle des populations ? Aucune réponse.
    Par contre ils utilisent trois particularités qui font ou on fait débat : deux médicaments, l’hydro chloroquine, contre les maladies tropicales l’ivermectine, antiparasitaire de la peau et la vitamine D synthétisée grâce au rayonnement solaire généreux. Personne n’a cherché s’il y avait un rapport. Aucun de ces éléments guéri la covid 19, mais n’y aurait-il pas un renforcement de l’immunité naturelle face à la contamination et pour qui? Pas de réponse.
    Les pays riches, les plus touchés ont-ils une immunité réduite à cause d’une protection et une hygiène supérieure? Pas de réponse.
    Cette pandémie touche l’ensemble de l’humanité, et tous : labos, chercheurs, professeurs, savants, responsables de santé publique et particuliers doivent lutter ensemble contre ce fléau et non se considérer comme étant chacun le seul détenteur de l’unique solution.
    Pourquoi ne pas avoir appliqué cette réflexion du Maréchal FOCH : la réalité du champ de bataille est que l’on n’y étudie pas. On fait ce que l’on peut pour appliquer ce que l’on sait. Certains médecins ont tenté de traiter cette maladie dans cet esprit et selon leurs possibilités, avec des résultats immédiatement contestés. La médecine moderne se base sur le duo: une maladie>un médicament. Si la maladie est nouvelle il faut produire un nouveau médicament ou nouveau vaccin, les anciens (les moins chers) ne sont plus adaptés, (voire !) les études de nouveaux traitements sont longues, coûteuses et pendant ce temps il y a des morts.
    Inadmissible. Toute vie sauvée, toute diminution même faible du nombre d’hospitalisations est un impératif. S’il faut attendre à chaque fois le nouveau médicament et le nouveau vaccin à chaque nouvelle épidémie, quel en sera le prix pour l’humanité. Les labos risquent de courir en permanence après les variantes actuelles et à venir des virus. Bon courage et bonne chance aux chercheurs et bons profits aux laboratoires. Il est indispensable de changer le financement des recherches et de la fabrication des médicaments. Financement ? Celui-ci ne doit plus peser totalement sur le coût du nouveau médicament, trop onéreux en sortie de fabrication il exclue les populations les plus pauvres et accroit trop les charges sur les plus bas salaires. Ces populations apprécieront de voir un labo afficher une hausse des dividendes à ses actionnaires, et ne pas arriver à fournir vaccin ou traitement ! Décision pour le moins inopportune lorsque la population a besoin de reprendre confiance à son système de soins.
    Pandémie vue par un grand déçu de la santé publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal