Sous notification des effets indésirables des vaccins
Quelques références utiles

1) Selon
Alvarez-Requejo A, Carvajal A, Bégaud B, Moride Y, Vega T, Arias LH. Under-reporting of adverse drug reactions. Estimate based on a spontaneous reporting scheme and a sentinel system. Eur J Clin Pharmacol. 1998 Aug;54(6):483-8. doi: 10.1007/s002280050498. PMID: 9776440.
Le taux de sous notification est
Results: The overall under-reporting rate was 1144 [95% con®dence interval (CI): 928±1409]
Voir ici comment il est calculé

2) Selon
Hazell L, Shakir SA. Under-reporting of adverse drug reactions : a systematic review. Drug Saf. 2006;29(5):385-96. doi: 10.2165/00002018-200629050-00003. PMID: 16689555.
Le taux de sous notification des EIs des médicaments est de 95% pour tous les effets confondus et de 80% pour les effets graves en médecine de ville et de 95% à l’hôpital

3)
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25793705/
Engler RJ, Nelson MR, Collins LC Jr, et al. A prospective study of the incidence of myocarditis/pericarditis and new onset cardiac symptoms following smallpox and influenza vaccination.  PLoS One. 2015;10(3):e0118283. Published 2015 Mar 20. doi:10.1371/journal.pone.0118283

Le taux de myocardites post-vaccinales après vaccin antivariolique est sous estimé par la surveillance passive. Le suivi cardiologique complet détecte 10,6% de personnes vaccinées contre la variole présentant des symptômes cardiovasculaires; parmi les personnes vaccinées ne présentant pas de symptômes classiques, le suivi des paramètres biologiques (troponine) permet de détecter en fait une myocardite subclinique. Ce taux est 60 fois plus élevé que le taux d’incidence des cas cliniques manifestes
Conclusions des auteurs :  La surveillance passive sous-estime considérablement l’incidence réelle de la myocardite/péricardite après la vaccination antivariolique.  La preuve d’une lésion subclinique transitoire du muscle cardiaque après l’immunisation antivaccinale est un résultat qui nécessite une étude plus approfondie incluant une surveillance des résultats à long terme. Une surveillance active de la sécurité est nécessaire pour identifier les événements indésirables qui ne sont pas bien compris ou reconnus auparavant.

On notera au passage que pour la future campagne de vaccination anti-monkeypox avec le vaccin Ankara modifié (Jynneos) il serait judicieux d’opérer une surveillance active des effets cardiaques qui sont sous-estimés si on ne dose pas la troponine I, selon les auteurs.

4)
Selon le CRPV de Tours (Pharmacovigilance française), 2005 :
La notification spontanée est une méthode passive, fondamentale pour générer des alertes mais trop peu exhaustive (1 à 10 % des effets indésirables graves sont notifiés) rendant nécessaire des études pharmacoépidémiologiques qui visent à confirmer ou infirmer les alertes identifiées par notification spontanée.
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0929693X05005956
https://doi.org/10.1016/j.arcped.2005.10.020 
Mise au point
Pharmacovigilance des vaccins

5)
Selon un rapport de 2018 du service Santé de la Région des Pouilles Italie, qui concerne la notification des EIs après vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole-Varicelle, les effets non graves sont 1529 fois plus déclarés et les effets graves sont 339 fois plus déclarés lors d’une surveillance active/surveillance passive
https://www.sanita.puglia.it/ricerca_det/-/journal_content/56/20182/report-2013-2017-sorveglianza-degli-eventi-avversi-a-vaccino-in-puglia-
Université de Bari
Trimestriel de l’Observatoire régional d’épidémiologie
L’ANNÉE XX – NUMÉRO 3 – OCTOBRE-DÉ DÉCEMBRE 2018
SURVEILLANCE DES EFFETS INDÉSIRABLES DES VACCINS EN APULIE
Rapport 2013/2017Sous-notification-Italie

6) Selon le rapport américain Lazarus sur étude effectuée sur le VAERS, moins de 1% des EIs des vaccins sont spontanément rapportés

https://digital.ahrq.gov/sites/default/files/docs/publication/r18hs017045-lazarus-final-report-2011.pdf
Electronic Support for Public Health–Vaccine Adverse Event Reporting System (ESP:VAERS) Inclusive dates: 12/01/07 – 09/30/10

7) Selon Tom Shimabukuro des CDC d’Atlanta et ses co-auteurs, le taux de sous-notification peut aller jusqu’à moins de 1% selon le type d’EI et le type de vaccin
Shimabukuro TT, Nguyen M, Martin D, DeStefano F. Safety monitoring in the Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS). Vaccine. 2015 Aug 26;33(36):4398-405. doi: 10.1016/j.vaccine.2015.07.035. Epub 2015 Jul 22. PMID: 26209838; PMCID: PMC4632204.

8) Selon le dr Phillip Altman, spécialiste de la pharmacovigilance australienne le taux de sous-notification des EIs dus au vaccin Covid avoisinerait les 100% à cause de la pression exercée sur les médecins

https://totalityofevidence.com/dr-phillip-altman/

 

                                                                                      Hélène Banoun, août 2022

Auteur de l'article :

Lire tous les articles de