Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Traitement de ville de la Covid-19, réactualisation de Juillet 2021

La propagande officielle s’intensifie autour de la responsabilité prétendue des soignants non vaccinés dans la diffusion de variants (sans doute sélectionnés en partie par les vaccins). Pendant ce temps, le monde médical libre de toute influence industrielle poursuit imperturbablement son combat  thérapeutique contre les virus. Par chance, variants ou pas, ses combinaisons médicamenteuses à peu de frais persistent à démontrer une écrasante efficacité, bien qu’il soit toujours interdit d’en parler (1).  Nous reprenons ici la communication effectuée par le Dr Eric Ménat, membre du Conseil Scientifique indépendant (2), également repris sur le site de Réinfocovid quand la censure ne vient pas faire disparaitre nos images (3). Une question de minutes, parfois. Traiter la Covid en ville est facile pour n’importe quel médecin attentif à l’examen clinique de son patient, bonne lecture. 

 

 

Cet arbre décisionnel est issu d’une synthèse de la littérature des études et des protocoles concernant le traitement ambulatoire précoce de la Covid-19 ainsi que des expériences de terrain de milliers de médecins de par le monde.

Il est présenté ici pour éclairer les décisions du médecin face à son patient. Il ne doit pas être utilisé en automédication.

Un avis médical est nécessaire dans tous les cas pour adapter les traitements à chaque situation clinique.

Ce qui veut dire aussi qu’en cas de symptômes évoquant une Covid-19 il est indispensable de consulter son médecin traitant avec qui vous pourrez évoquer ces pistes thérapeutiques.

Prise en charge précoce (entre J1 et J3 du début des symptômes)

Un syndrome viral avec fièvre modérée, courbatures, fatigue, symptômes ORL +/- respiratoires vont évoquer une infection virale potentiellement à SARS-CoV-2.

Deux prescriptions immédiates :

  • ZINC (gluconate ou bisglycinate) à raison de 30mg matin et soir (ajouter 30mg le midi chez les patients de plus de 80kg) pour son action antivirale. A faire prendre après les repas. Pendant 5 jours puis à réévaluer en fonction de l’évolution des symptômes,
  • Vitamine D : une dose de charge (une ampoule de 50000 UI), puis une dose quotidienne de 4000 UI/jour pendant au moins 15 jours puis en fonction des besoins et du dosage sérique de la 25OHD2+D3

+ Faire réaliser un test PCR (ou un test antigénique éventuellement)

Si le test est négatif, on poursuivra le zinc 5 jours et on ajoutera un traitement symptomatique et/ou étiologique en fonction du diagnostic retenu. Une surveillance et un nouveau test PCR en fonction de l’évolution des symptômes peut etre envisagé.

Si la PCR est positive, la conduite à tenir dépendra des co-morbidités et des facteurs de risques de faire une forme de Covid grave. En particulier :

  • Âge > 65 ans
  • Obésité (IMC > 30)
  • Diabète, surtout s’il mal équilibré
  • HTA surtout si mal équilibrée
  • Affection respiratoire chronique
  • Insuffisance rénale chronique
  • Sujet immunodéprimé

Si absence de facteurs de risque, Ivermectine à 0,2 mg/kg à J1, J2, J3 et J8, à prendre pendant le repas associé à un éventuel traitement symptomatique.

Réévaluation entre J3 et J7

Si les symptômes ne s’améliorent pas ou s’aggravent

  • même démarche thérapeutique que pour les patients avec comorbidités et facteurs de risques.

Si présence de comorbidités et/ou facteurs de risque

  • Ivermectine à 0,2 mg/kg : tous les jours 5 jours puis 1 dose à J8, à prendre pendant le repas
  • Azithromycine 250 : 2 comprimés le 1er jour puis 1 comprimé les 4 jours suivants OU
  • Clarithromycine 500 : 1 comprimé matin et soir pendant 7 jours OU
  • Doxycycline 100 : 1 comprimé matin et soir pendant 7 jours

Attention, la présence d’une statine dans l’ordonnance d’origine interdit absolument l’usage d’un macrolide en association

En cas de co-morbidité respiratoire connue ou de symptômes plus marqués ajouter

  • Budésonide : 400 µg matin et soir (la dose pourra être doublée, surtout en cas de fragilité respiratoire)
  • Surveillance de la saturation en 02 (SaO2) par oxymètre de doigt à domicile

L’hydroxychloroquine peut être une alternative à l’Ivermectine. Elle présente certaines précautions d’emploi qui font que l’Ivermectine parait être préférable en première intention.

Si le patient est vu entre le 4e et le 7e jour du début de l’infection avec des symptômes persistants et une PCR positive,

le même traitement sera institué immédiatement.

Si amélioration clinique,

un simple traitement symptomatique pourra être poursuivi au-delà du 7e jour avec surveillance de l’oxymétrie et consultation à la moindre aggravation jusqu’au 14e jour.

Si le patient s’aggrave ou si les symptômes persistent au-delà du 7e jour ou si le patient est vu uniquement à partir du 8e jour avec des symptômes et une PCR positive :

Un bilan s’impose :

  • NFS : une inversion de formule avec PNN bas signe plutôt une infection virale. Une élévation des leucocytes et des PNN orientera vers une surinfection bactérienne.
  • CRP et LDH pour évaluer la gravité de l’inflammation
  • Dosage de D-DIMERES. S’il dépasse 10 µg par année d’âge, il faut suspecter des microthromboses qui sont la principale complication de la 2e phase de la maladie
  • Dosage de la procalcitonine qui permet d’évaluer la présence d’une surinfection bactérienne.
  • Surveillance régulière de la Sa02 et de la fréquence respiratoire.

On peut compléter éventuellement par :

  • Scanner pulmonaire pour évaluer l’étendue des lésions pulmonaires (images en verre dépoli)
  • Bilan de thromboses et d’embolie pulmonaire si élévation forte des D-Dimères
  • Gaz du sang

En cas de bilan rassurant = D-Dimères dans la norme et pas de signe de surinfection ni de thrombose :

  • Ajouter Aspirine 75 ou 100 mg par jour
  • Poursuivre Budésonide et l’antibiothérapie associée à l’Ivermectine en fonction des symptômes
  • Traitement symptomatique

En cas de surinfection bactérienne :

  • Modifier ou compléter l’antibiothérapie (Amoxicilline/ Ac clavulanique)

En cas de bilan évoquant la 2e phase de la Covid avec microthrombose et orage cytokinique, prescrire pendant 1 semaine minimum :

  • Anticoagulant à dose préventive (HBPM ou Inhibiteur facteur Xa) (pas curative ???)
  • Corticothérapie (en moyenne Dexaméthasone 6mg ou prednisolone 1mg/kg 40mg) pendant 6 jours minimum
  • Poursuivre : Antibiotique + Ivermectine + Budésonide (ou remplacer Ivermectine par Hydroxychloroquine à raison de 200 mg matin et soir pendant 6 Jours du fait de son action sur le système immunitaire)

Ajouter éventuellement :

  • Oxygène à domicile
  • Antihistaminique (Loratidine) (n’a-t-on pas rejeté cette hypothèse ?)

 

A TOUT MOMENT,
Réévaluer régulièrement la situation et les critères nécessitant de déclencher l’hospitalisation.

 

Dr Eric Ménat
Juillet 2021

 

 

 

Note et sources:
(1) https://blogs.mediapart.fr/enzo-lolo/blog/300621/covid-19-et-traitements-nous-sommes-en-guerre-en-effet
(2) CSI n°12 du 01/07/2021, Dr Eric Ménat, « traitements ambulatoires précoces »
https://odysee.com/CSI-N%C2%B0-12—Eric-MENAT—Traitements-Ambulatoires-Pr%C3%A9coces-:f9d23a3b97020052eebe1c66bc401357243b5316
(3) https://reinfocovid.fr/articles_video/live-csi-du-jeudi-1er-juillet-2021/
Article complet ici: https://reinfocovid.fr/science/prise-en-charge-ambulatoire-du-covid-19/

 

 

 

73 Responses

  1. Très bonne et utile mise au point.
    Je la diffuse autant que je peux.
    Un regret, cependant:
    Le test PCR semble ici considéré comme fiable, bien que proposé avec un TC à 45, ce qui le rend parfaitement inutile et générateur de surdiagnostics.
    La bonne démarche consisterait à exiger le TC, et de n’en tenir compte que s’il ne dépasse pas 30.
    Autrement, il faudrait se concentrer sur la clinique, beaucoup plus fiable.
    Il aurait aussi fallu parler des petites doses d’Ivermectine et du Zinc + Vitamine D, en préventif dans l’entourage du malade.
    Car l’Ivermectine est aussi parfaitement efficace en préventif, comme c’est vérifié en Inde.

    1. Très juste évidemment, mais le CSI part dorénavant du principe que les CT sont annoncés au clinicien en même temps que son résultat qualitatif.

      Nous manquons de données s’agissant de posologies inférieures à 0,2mg/kg d’ivm en préventif, en revanche et nous communiquerons bientôt car il semble que des doses triples de 0,6mg/kg puissent être nécessaires dans certains cas. Ces doses se trouvent toujours à des années-lumière du seuil de toxicité chez les mammifères.

      N’oublions pas que l’ivm est toxique pour la faune dite inférieure, il ne nous paraît pas écologiquement responsable de proposer ce produit en préventif à large échelle.

      1. La dose mortelle est de 52 grammes (pas milligrammes!) chez l’homme.
        Mais c’est vrai que l’ivermectine et ses soeurs sont toxiques pour les larves et les adultes des coprophages, diptères et coléoptères et celà à faible dose, puisque l’ivermectine de l’Eqvalan que j’utilise pour mon cheval est dosé à 15,5mg, c’est-à-dire comme pour les humains, en gros : il faut penser à tout…
        Merci de m’avoir éclairé sur ce point que j’ai vérifié ici:
        http://www.natura2000.fr/sites/default/files/lumaret_u:m3.pdf

        Et j’ignorais que le CT était maintenant communiqué, il était temps!
        Je suppose que les « cas » ont du chuter massivement depuis, puisque les CT 35 à 45 doivent être maintenant éliminés, qui représentaient le plus gros du lot….
        L’imminence du procès Drosten ne doit pas être étrangère à cette mesure. Chacun va commencer à protéger ses arrières…

      2. Comme pour les antibiotiques (en général), l’IVT est utilisée dans les quantités industrielles dans les élevages et autres animaux domestiques.

        L’argument étant que l’IVT est entièrement métabolisée avant retour à la nature.

        IVT n’est pas utilisable en pisciculture libre (en mer par exemple) car là, en effet, IVT sous sa forme primaire pourrait se retrouver dans l’eau de mer (et tuer les petites bebetes dont ils se nourrissent)

        IVT a validé tous les prérequis d’une bonne prophylaxie:
        – peu chère
        – pas toxique/bien tolérée
        – efficace (en tous cas plus que le Doliprane)

        Dans les situations où une prophylaxie fait sens, on peut vouloir faire fit d’arguments peu étayés

    2. BONJOUR
      oui c est tres bien mais comment se procurer hiver

      titine ou connaitre un docteur de votre « acabit » si je puis dire , region yvelines

      merci d avance

  2. Bonjour à vous tous et pardon si je ne réponds pas à cet article…

    En fait j’ai entendu ce week end un argument favorable à la vaccination et discutable :
     » Si, cet automne , nous subissons une 4ème vague avec les mesures désagréables – distanciation, confinement qui s’y rapporteront, alors les vaccinés seront naturellement en colère contre les (abrutis de) non-vaccinés.  »

    Soyez-donc plutôt du côté des lyncheurs que des lynchés !…et faites-vous vacciner !!

      1. Cela n’était qu’une remarque, une information…
        Ne voyez pas des complotistes partout !

    1. Merci pour cette clarté.
      Il est dommage que la medecine ne se penche pas plus sur la prévention et les plantes.
      Vit C liposomale
      Vit D3K2MK7
      Artemisia annua associée à Klamath et chlorella
      Quercetine
      Une alimentation riche en legumes, pauvre en sucres…
      Des le moindre petit symptome anodin l’utilisation d’aerosol d’eau distillée salée + huiles essentielles specifiques des voies respiratoires pendant 2′ vous en débarrasse.
      Etc… la liste est infinie.
      Le seul lavage de nez et gargarisme avec 1 goutte de betadine dans 10 cuil à café d’eau elimine 90% des virus (étude indienne)

    2. @cabal alain 4-07 20h35
      Bonjour.
      Il me semble voir du deuxième degré dans votre propos, mais si pour ceux qui exploitent cet argument ce n’est pas le cas, je ne dis pas de passer dans un EHPAD car ils n’y sont plus maintenant pour vous expliquer, mais retrouvez quelques saines lectures retraçant l’époque 1940-1944 et vous verrez combien il était là aussi plus simple d’être du coté des lyncheurs que des lynchés.
      Et il faut faire tout de même une différence avec époque ou il n’y avait que quelques rares moyen de diffusion de la propagande alors que de nos jours ils sont des milliers.
      Ce qui compte donc le plus, ce n’est pas tant le nombre de médias, c’est surtout le fait qu’ils nous racontent tous la même fable.
      Cordialement.

  3. Bonne remise à jour Dr Ménat; j’espère que ça ne vous apportera pas d’ennuis.
    Pour ma part, ça me permet de connaître les doses pour une personne de mon pods le cas échéant. Merci.

  4. L’avis d’un senior qui se soigne préventivement : Le covid n’atteint que les personnes fragilisées :
    Donc, les personnes âgées, malades, en surpoids, etc  : Des plus jeunes sont touchées aussi, parce que nous devenons trop sensibles des muqueuses ; nous sommes trop renfermés dans nos habitations, nos voitures, etc.
    Le même phénomène se présente avec le pollen ; de plus en plus de personnes sont touchées : Ce n’est pas le pollen qui devient plus virulent.
    Il faut donc se renforcer préventivement ; si possible de façon naturelle ; c’est ce que j’explique ci-dessous ;  eau de mer à 30 gr de sel par litre vaporisée dans les narines et de l’ail frais non cuit pour les poumons ; tous les jours entre autres actions ; à votre santé ….

  5. Bonjour,

    Grand Merci,

    Le problème est que peu de médecins acceptent de donner en ordonnance ces protocoles.

    Si la chance est là, avec un médecin bien veillant, ce sont les pharmaciens qui bloquent. Dès qu’il est question d’Iver ou D’Azi, ils se planquent sous le comptoir!

    Mes oreilles ont entendues parler de Cetirizine, vente libre?

    Le même topo en tout naturel serait le bienvenu.

    Bien a vous toustes,

  6. Les médecins, les infirmières, les pompiers ici présents et qui vaccinent doivent tous regarder ce qui suit:
    https://infovf.com/video/notre-vie-est-enfer-depuis-vaccin–9769.html

    Il est dit dans les Ecritures (qui ne racontent pas que des bêtises):
    « Seigneur, pardonnez leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ».
    Maintenant que vous savez ce que vous pourriez faire, et que vous avez peut-être déjà fait, aucun pardon ne vous sera accordé si vous persistez.
    Il ne vous restera que vos remords.
    Etudiez les vaccins, ils sont tous capables de provoquer ce genre de drames, et ces témoignages ne sont pas une surprise pour moi, ni pour ceux qui les ont étudiés comme moi.
    Mais ce vaccin-là est encore pire que tous les autres réunis. Il est conçu pour tuer, à plus ou moins long terme, et en attendant, il blesse.
    Et si vous croyez encore que la vaccination fait consensus, regardez les témoignages de certains de vos confrères éveillés à la réalité:
    https://geneve.blog.tdg.ch/archive/2009/11/21/vaccinations-quelques-citations-medicales.html
    Au nom de la Science, comme au nom de la simple humanité, renoncez à ce dogme surgi de l’enfer.

    1. La vaccination ne fait pas consensus, mais la réalité ! Pourquoi d’après vous Biden se met à genoux devant le président israélien Reuven Rivlin et son chef de cabinet, la femme-rabbin « ultra-orthodoxe » Rebecca Ravitz ?
      https://nationalfile.com/goofy-joe-biden-kneels-before-israeli-president-in-white-house-pledges-unquestionable-commitment-to-israel/
      Ne pas oublier que le but que semble essayer d’atteindre cette élite, l’appropriation de tous les biens allant de paire avec la fin de la propriété privée, est d’ordre messianique :
      https://geopolitique-profonde.com/2021/01/03/2021-grand-reset-et-fin-de-la-propriete-privee/
      Ce n’est pas sans raison que Macron exhorte le G-7 à vendre ses réserves d’or pour financer le sauvetage de l’Afrique ! Alors que l’état français a déjà une dette de 40 000 euros par habitant !

      1. Madame, votre 2e lien (bloqué), d’ailleurs typiquement hors-sujet, me paraît de la pure intox sous prétexte de  »grand Reset » (appeau dont je me fiche bien).  J’y vois au contraire surtout une déification bien concrète de la propriété privée qui fit brûler comme sorcières des dieaines de milliers de pauvresses hostiles à l’appropriation (privatisation) criminelle des  »Communs » (car comprenant leurs seuls moyens de survie ; 2 sources, féministes).
        Ces assassinats ne sont pas que médiévaux car ils reprennent actuellement en Afrique (idem).  Ont-ils votre assentiment, Madame ?
        Et la privatisation actuelle des secteurs les plus lucratifs ont-ils votre bénédiction ?

      2. @ Valérie du 7 à 18:29

        [2e tentative]

        Grand Reset ? Totalement hors sujet. En revanche la privatisation (annexion par la propriété privée) des Communs au Moyen Âge puis actuellement en Afrique en même temps que des secteurs occidentaux actuels les plus juteux (santé marchande), j’ai pas mal de réprobation en réserve. Pas vous ?

        [la suite au prochain n°]

    2. Cher Dr PHB, c’est parce que je raffole de vos posts (l’avais déjà calligraphié, mais avec trop de véhémence pour que ce ne soit pas effacé) que je me permets de rectifier :  »PÈRE, pardonne-leur […, etc] », Lc 23,34 (citer ses sources).

      Mon distinguo (Père à la place de Seigneur, 2e éd.) me paraît important car le pardon de simple bipède, même calotin, ne devrait être dû que sur DEMANDE de pardon [sinon, ce serait encourager le vice (par ailleurs bien trop toléré par les calotins)].

      Je refuse donc obstinément de pardonner à tout vacciniste ou giléadiste [Defraissy ou, plus vicieuse, Karine Lacombe (qui éructa ‘’D’abord ne pas nuire » à propos de Raoult et de ‘’son’’ HCQ)]. Pas vous ?

  7. Bonjour
    il me semble qu’un anti-histaminique serait utile en cas de complications selon l’expérience d’un médecin sud-africain…

  8. Emma Kahn peut-elle nous éclairer quant à l’alerte de Geert vanden Bossche sur les risques induits par l’utilisation massive des vaccins anti-covide actuels (dirigés spécifiquement contre la protéine Spike)
    https://mcusercontent.com/92561d6dedb66a43fe9a6548f/files/bead7203-0798-4ac8-abe2-076208015556/Public_health_emergency_of_international_concert_Geert_Vanden_Bossche.01.pdf
    Cette lettre ouverte publiée en mars dernier, sans référence bibliographique, semble n’avoir été contestée que par des défèque-gniouzeurs patentés sans autre compétences que journalistiques…
    Bossche fait l’apologie d’une autre classe de vaccins qui renforceraient l’immunité naturelle (celle des cellules NK ou « natural killer »), et dont il développerait l’étude et la production par une société dont il a le contrôle. Ça correspond bien à la définition d’un conflit d’intérêts, et cette thèse doit donc être critiquée par des scientifiques compétents, sans conflit d’intérêts (pour ou contre).

    1. Puisqu’on se soucie largement des conflits d’interet, ce monsieur en a un massif. Il est le fondateur d’une boite qui travaille sur un vaccin base sur les cellules NK … donc en competition directe avec Pfizer.
      Et comme pas hasard, toute son argumentation attaque un point du vaccin Pfizer qui ne s’applique pas dans le cadre des recherches de son vaccin …

  9. ^^

    L’ancienne spécialiste du centre hospitalier universitaire de Brest défend également les vaccins à ARN messager car ce produit «disparaît dès qu’il est traité par nos cellules».

    Consciente du manque de confiance d’une partie de la population envers les autorités de santé et l’industrie pharmaceutique, notamment après l’affaire liée aux laboratoires Servier, Irène Frachon est «convaincue de la qualité, du sérieux et de l’efficacité des vaccins agréés en France». L’ancienne spécialiste du centre hospitalier universitaire de Brest défend également les vaccins à ARN messager car ce produit «disparaît dès qu’il est traité par nos cellules».

    Afin d’éviter «une agonie sociale», elle encourage la population française à se faire massivement vacciner pour stopper cette pandémie. «Vaccinez-vous pour retrouver une vie sociale, sortir de cette hibernation, qu’on puisse revivre ! On ne sortira de cette crise que si toute la population se fait vacciner rapidement», assure-t-elle.

    https://www.cnews.fr/france/2021-07-06/la-lanceuse-dalerte-du-mediator-appelle-se-faire-vacciner-1102595

      1. Bonjour Inox,

        Merci pour la précieuse info, et le lien.

        Belle journée a toustes,

      2. Progression logarithmique inverse plutôt: c’est-à-dire exponentielle !

    1. Le scandale du MEDIATOR est un scandale minuscule au regard de celui des statines, qui est lui-même un mini-scandale au regard de celui des vaccins anti-covide et des vaccins en général: ça s’appelle une progression logarithmique. La «pharmafia» a compris depuis longtemps que les chiffres d’affaires suivent la même loi.

      1. Tout-à-fait, cher (et trop rare) Albatros.
        Je verrais toutefois le mot (assez vague) ‘exponentielle’ au lieu de ‘logarithmique’ (son inverse).

    2. A noter que le prof Raoult incite le personnel de soins à se faire vacciner (à partir de 17 mn 31) :
      https://www.youtube.com/watch?v=v45LrNN9J84
      Pourtant au niveau courbe, 2020 ressemble étrangement à 2021 malgré les vaccinations !
      https://1.bp.blogspot.com/-IaEVm1PC8J4/YOSraaaW14I/AAAAAAABKe0/1O0s_nAPnS0l1XrnpQ1d0WA1dSgWme6dgCLcBGAsYHQ/w640-h490/537E4CA4-A2BC-4F60-BF9F-A74408166D2A.jpeg
      Et en Israël, 40% des nouveaux cas sont des personnes vaccinées :
      https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/israel-pourquoi-40-des-nouvelles-contaminations-touchent-des-personnes-vaccinees-7900048861

      1. Merci Valérie,

        Le piège se referme pour ceux qui ont suivi aveuglément le Pr pro-PCC.

        Chine France. Futur crédit social, avec l’aide des meilleurs.

        Le personnel soignant qui est exposé doit réfléchir sérieusement à la vaccination”, a déclaré à l’AFP le spécialiste des maladies infectieuses lors d’un déjeuner à Paris, dans le cadre d’une réunion avec le club d’investisseurs franco-chinois China Business Club.

        « Oui, je suis pour la vaccination mais pour une population à risque d’être particulièrement surexposée, ou à risque de faire des formes graves» a-t-il dit pendant un déjeuner organisé par le club d’investisseurs franco-chinois China Business Club à Paris.

        _________________________

        En tant qu’épidémiologiste, qu’avez-vous pensé de la théorie d’un SARS-CoV-2 issu du laboratoire P4 de Wuhan ?

        Didier Raoult. Je ne suis pas de nature paranoïaque. En revanche, je suis un expert en virologie. L’idée que l’on puisse deviner à l’avance les facteurs de pathogénicité et de contagion d’un virus ne me paraît pas réaliste, donc je ne crois pas que l’on puisse délibérément créer un virus, c’est du cinéma et de l’intox générant un fond infini de peur. Cela fait vingt ans que j’entends parler de la fable de la création d’un virus épouvantable mais en pratique, on ne sait pas le faire.

        https://www.causeur.fr/didier-raoult-covid-19-virus-205151

        Bien a vous,

      2. Ne pas oublier que les test pcr et vaccins maintiennent l’épidémie à flot.

        Plus de tests?

  10. Comme quoi le statut de lanceur d’alerte est précaire, et qu’il faut les aider: Soutenons la création d’un module de mise à niveau dans le cadre du DPC!

    1. Quand j’étais jeune il, y avait une affiche discrète dans la boucherie où ma mère allait faire des achats : « la bonne marchandise n’a pas besoin de publicité ». Il valait mieux que ce soit discret !!!

      Je dirai de même : « le vrai chercheur n’a pas besoin de statut ».
      L’expert dit la vérité selon la norme académique. Le chercheur, le vrai, avec ou sans statut et sans chercher à avoir sa statue, est là pour pulvériser la coupole académique, cloche à fromages sous laquelle on voudrait nous voir tous fermenter.

      Le Pouvoir et le Savoir

      Le Pouvoir est le roi
      Et donne son nom aux rues.
      Le Savoir reste coi
      Et sera méconnu.
      Il faudra le chercher
      Sans rien de vanité
      Au contraire du Pouvoir
      Qui piétine le Savoir.

      Ainsi deux vérités
      Sont à nous proposées :
      Et celle du Pouvoir
      Et celle du Savoir.
      Le Savoir est stérile
      Sans l’action du Pouvoir
      Mais ce dernier nuisible
      S’il oublie le Savoir.

    1. Effectivement on ne vaccine jamais durant une pandémie. Mais avec une plandémie c’est possible, si on veut que de nombreux variants apparaissent ! Ils permettent de continuer de faire peur aux gens pour qu’ils acceptent de se faire injecter. Orwell expliquait que ce qui permet d’avoir un contrôle total sur les gens ce n’est pas la peur mais la souffrance. Le grand musicien Eric Clapton l’a compris trop tard ! Ayant eu ses deux AstraZeneca, il a du mal maintenant à jouer de la guitare :
      https://www.youtube.com/watch?v=01r3YcJHTyQ&t=1484s

    2. De manière plus précise je dirais que ce qu’il faudrait éviter c’est la rencontre du virus sauvage avec le vaccin chez le même individu et ce dans un délai que je suis évidemment bien incapable de préciser. Ce afin d’éviter que le vaccin laisse échapper un variant du virus qu’il ne pourrait pas neutraliser. Par construction, pourrait-on dire, les variants qui « réussissent », c’est à dire ceux qui se répandent, sont ceux que le vaccin n’a pu retenir.

      Faute de vaccinations suffisantes ? C’est ce qu’on entend un peu partout par des experts et des politiques qui, comme Xavier Bertrand (voir une vidéo qui suit celle de votre lien, Ratatouille) et qui veut interdire les cafés et les cinémas aux non vaccinés. Soit dit en passant, on peut s’en passer !

      Ou alors au contraire, en raison d’une forte densité de vaccinés simultanés, ce qui pourrait permettre à un nouveaux variant de se renforcer en échappant à la pression vaccinale ? C’est ce qu’un certain nombre d’observations semblent confirmer. Ce virus a une forte capacité à varier, ce qui n’était pas le cas pour celui de la variole qui était très stable. Ce dernier avait la propriété de déclencher des varioles très graves quand il rencontrait celui de la vaccine chez un vacciné récent. Cela donnait des varioles hémorragiques mortelles. Il pouvait même déclencher des varioles chez des individus qui l’auraient évitée grâce à une ancienne variole ou une ancienne vaccination. D’où une amplification considérable des épidémies. Pour tenter de faire face à ces épidémies qualifiées « d’explosives et inattendues » par l’OMS et ses observateurs, les experts et les autorités qu’ils conseillaient ne cessaient de dire qu’il fallait vacciner davantage. Ces vaccinations intempestives ne faisaient qu’aggraver le problème malgré que le vaccin avait une certaine efficacité potentielle mais sous certaines conditions, ce qui fut constamment oublié.

      Certes, les propriétés de ces 2 virus, variole et covid, sont différentes mais on assiste avec ce dernier à un phénomène analogue qui conduit les autorités à réagir de la même façon : il faut vacciner encore et toujours plus pour se tirer d’affaire alors qu’on se tire une balle dans le pied. Il ne suffit pas qu’un vaccin soit efficace en soi et celui contre la variole l’était. Encore faut-il aussi l’utiliser dans des conditions où il ne risque pas d’amplifier les épidémies.

      Il parait de plus en plus certain que plus on vaccinera contre la covid et plus il y aura de variants. Faudra-t-il aller jusqu’à 99,9% de vaccinés pour qu’ils soient contraints de le reconnaitre ?

      RAPPEL : un énoncé scientifique se présente toujours ainsi : sous telles conditions on obtient ceci et sous telles autres conditions, on obtient cela. Une affirmation comme « le vaccin est efficace » sans préciser « efficace pour quoi faire » et sans préciser « dans quelles conditions » ne peut être un énoncé scientifique.

      1. Un vieux proverbe polonais dit :
        « Quand on ne sait pas, de quoi il s’agit, il s’agit sûrement de l’argent. »

        Je trouve que cela va comme un gant à cette coronafolie…

  11. Bonjour a toustes,

    Restons centrés et dans la toute bien veillance,

    Vaccin grippe,

    180 personnes pour évaluer la sécurité, vous le voyez le problème? En plus, aucun recul sur la méthode ARN messager.

    Moderna commence les essais sur les humains d’un vaccin à ARN messager contre la grippe.

    L’entreprise américaine de biotechnologies Moderna a déclaré mercredi avoir commencé les essais sur des humains d’un vaccin contre la grippe utilisant la technologie de l’ARN messager, la même que celle employée dans son vaccin contre le Covid-19.

    Ces essais incluront 180 adultes pour évaluer la sécurité et l’intensité de la réponse immunitaire provoquée par l’injection de ce produit, baptisé mRNA-1010.

    Si ces essais étaient concluants, ils pourraient donner naissance à une nouvelle génération de vaccins plus performants contre la grippe.

    Les actuels vaccins contre la grippe utilisent des virus inactivés, ayant perdu leur capacité à déclencher une infection, mais restant capables de provoquer une réponse du système immunitaire.

    La souche utilisée doit être sélectionnée des mois à l’avance, et leur efficacité est comprise entre 40 et 60%.

    Les vaccins à ARN messager se concentrent eux sur une petite partie du virus – par exemple, dans le cas du coronavirus, la protéine dite “Spike”. On injecte dans l’organisme des brins d’instructions génétiques appelées ARN messager, ordonnant à l’organisme de fabriquer cet antigène spécifique, la “spicule” du coronavirus. Cette pointe, inoffensive en elle-même, est ensuite détectée par le système immunitaire qui va produire des anticorps. Et ces anticorps pourront ensuite combattre le virus en cas de réelle infection.

    Moderna espère que cette technologie permettra un développement plus rapide des vaccins contre la grippe. Différentes souches peuvent par ailleurs être ciblées dans une seule et même injection.

    Le vaccin testé ciblera les sous-types de grippe A dits H1N1 et H3N2, ainsi que de grippe B, lignées Yamagata et Victoria.

    L’Organisation mondiale de la santé estime que la grippe est responsable d’environ 3 à 5 millions de cas de maladies graves chaque année, et de 290.000 à 650 000 décès.

    https://actu.orange.fr/societe/sante/moderna-commence-les-essais-sur-les-humains-d-un-vaccin-a-arn-messager-contre-la-grippe-CNT000001Co7Sc.html

    _____________________________

    Covid-19 : pas d’hécatombe en Haïti, mais pas de vaccin non plus

    19 172 cas de contamination,12 915 guérisons, 467 décès,

    Le président haïtien Jovenel Moïse qui a été assassiné hier à son domicile, était contre les vaccins en Haïti et le pays est le seul à ne pas avoir vacciné une seule personne.

    Le pays le plus peuplé des Caraïbes est dans l’incapacité de vacciner sa population contre le Covid-19. Concerné par le programme de solidarité Covax, il a pourtant refusé les lots de vaccins d’AstraZeneca qui lui avaient été attribués en avril, au moment d’une polémique sur leur fiabilité, malgré la gravité de la crise sanitaire sur l’île.

    En avril, en pleine polémique autour de la fiabilité du vaccin d’AstraZeneca, le gouvernement de Jovenel Moïse avait refusé la livraison des doses provenant du laboratoire suédo-britannique, invoquant les effets secondaires et les craintes généralisées dans la population.

    _____________________________

    Patrick Pelloux, médecin urgentiste, s’engage à signer « dès demain » la tribune des médecins appelant à la vaccination obligatoire des soignants

    P. Pelloux : « Tous mes confrères médecins touchés par le COVID19 ont pris de l’#HCQ.
    Y’a une espèce d’hypocrisie à dire qu’on va attendre des études pour savoir ce qu’on fait alors qu’il faut se donner toutes les chances pour les malades »

    https://twitter.com/medicalfollower/status/1314882806317711364

    _____________________________

    Les gènes peuvent-ils être brevetés ?

    Un brevet de gène est le droit exclusif d’une séquence spécifique d’ADN (un gène) accordé par un gouvernement à l’individu, à l’organisation ou à la société qui prétend avoir identifié le gène en premier. Une fois le brevet génique accordé, le titulaire du brevet dicte la manière dont le gène peut être utilisé, à la fois dans des contextes commerciaux, tels que les tests génétiques cliniques, et dans des contextes non commerciaux, y compris la recherche, pendant 20 ans à compter de la date du brevet. Les brevets sur les gènes ont souvent permis aux entreprises d’être seules propriétaires des tests génétiques pour les gènes brevetés.

    Le 13 juin 2013, dans l’affaire Association for Molecular Pathology v. Myriad Genetics, Inc., la Cour suprême des États-Unis a statué que les gènes humains ne peuvent pas être brevetés aux États-Unis parce que l’ADN est un « produit de la nature ». La Cour a décidé que parce que rien de nouveau n’est créé lors de la découverte d’un gène, il n’y a pas de propriété intellectuelle à protéger, donc les brevets ne peuvent pas être accordés. Avant cette décision, plus de 4 300 gènes humains ont été brevetés. La décision de la Cour suprême a invalidé ces brevets génétiques, rendant les gènes accessibles à la recherche et aux tests génétiques commerciaux.

    La décision de la Cour suprême a permis que l’ADN manipulé en laboratoire puisse être breveté parce que les séquences d’ADN modifiées par l’homme ne se trouvent pas dans la nature. La Cour a spécifiquement mentionné la capacité de breveter un type d’ADN appelé ADN complémentaire (ADNc). Cet ADN synthétique est produit à partir de la molécule qui sert d’instructions pour la fabrication des protéines (appelée ARN messager).

    https://medlineplus.gov/genetics/understanding/testing/genepatents/

    _____________________________

    Jean Castex à propos de la vaccination : «Il nous faudra une 3e dose, parce que les défenses immunitaires s’affaiblissent»

    https://twitter.com/CNEWS/status/1413085759205150724

    _____________________________

    Opticiens, audioprothésistes, ergothérapeutes, diététiciens, psychomotriciens, assistants dentaires… vont pouvoir vacciner contre le covid. L’arrêté du 7 juillet est publié au Journal officiel. Il complète celui du 1er juin qui offrait déjà ce droit aux kinésithérapeutes, aides-soignants, sages-femmes, ambulanciers, étudiants en médecine et vétérinaires. Ce sont des diplômés ou en passe de l’être.

    Sourciers et rebouteux, malgré leurs qualités de praticiens, ont été écartés. On se demande bien pourquoi !

    https://lemediaen442.fr/les-opticiens-ergotherapeutes-dieteticiens-psychomotriciens-assistants-dentaires-peuvent-nous-vacciner/

    Bien a vous,

    1. Votre appel à la bienveillance.  Y compris à l’égard du Pr pro-PCC ? Effondrement d’estime qui me sauvera du temps.   J’y gagne à cause de la couleur des blés (dans le Petit Prince).

    2. @ Ratatouille

      Bienveillance ? y compris à l’égard du Pr Pro-PCC ?

      [mon premier jet a été écrasé parce que j’y évoquais en 2 lignes UN effondrement d’estime [plus grave qu’une accusation politique grotesque envers un décoré de la Légion d’honneur pour la 3e génération ? Mes grand-pères, pères et oncles y compris un Ss-lieutenant tué le 6.6.44 le furent aussi. Moi, ne suis qu’adhérent.  Aimsib. Porteur de valises ou idiot-utile ?]

      1. Bonsoir Hub37,

        Bien veillance.

        A votre avis, qu’est il de plus sensé, de plus fertile pour faire comprendre a quelqu’un qu’il s’est trompé de route,

        La bonne volonté et la discussion?

        ou

        La haine et le mépris?

        Le petit Prince. On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.

        🙂

      2. @ Ratatouille du 10.7 à 21:58

        Vous qui vous vautrez perpétuellement aux pieds de sainte Bienveillance, comment se fait-il que vous baviez ainsi sur le Pr Raoult (‘pro PCC’) et Irène Frachon (championne anti Médiator contre Servier) ?

        Figurez-vous que LA HAINE est plutôt le propre des démunis de leur courage de pointe (l’ai vécu de la part de  ‘camarades’ pourtant munis de tous les sacrements).

        Précisons donc que vous n’avez pas ma bénédiction.

  12. Bonjour à tous
    Un peu d’humour dans cette coronafolie qui n’en finit plus…, c’est comme l’amour, un bon virus contagieux pour détendre les zygomatiques, et les esprits, une once de dérision à dose homéopathique ne pourrait faire de mal, à partager évidemment.

    « Pour moi c’est sûr elle est Pf….  »
    https://www.youtube.com/watch?v=Z6u64wRbZGk

    1. Merci Njama,

      Oui, rester dans la joie et le partage.

      Les vibrations basses nous tirent vers le bas. Il nous faut aller vers le haut.

      Bien a vous,

  13. De l’aveu même du fabricant
    Révélation de Moderna : tous les vaccinés sont dans l’essai clinique et y participent comme des cobayes
    July 8th, 2021
    Le « Stew Peters Show » a obtenu des enregistrements téléphoniques surréalistes d’un représentant de Moderna racontant à une personne vaccinée l’horrible vérité : tous ceux qui reçoivent le vaccin Moderna en ce moment sont dans l’essai clinique et y participent.

    Stew Peters : « Donc la société veut que vous faire croire que ces injections sont sûres… La société qui produit et régurgite ce discours, qui clame qu’ils ont prouvé l’efficacité… La société qui vous pousse vers son plan de profit, de milliards de dollars, au détriment du reste de votre vie, au détriment de la vie de vos enfants, vient d’admettre publiquement que tous ceux qui se soumettent à leurs injections font partie d’un essai clinique, d’une expérimentation. »

    https://odysee.com/@adriana.la.diablesse:0/revelation_de_moderna:5?src=find_unauth

    Par quel tour de passe-passe (cavalier législatif ?) pourrait-on rendre obligatoire des vaccins expérimentaux ?

  14. Cher Docteur É. M.,

    Suis très heureux d’avoir l’occasion de vous remercier (aucun canal n’est prévu par Réinfocovid pour cela ni pour des suggestions ou critiques) de votre solidarité préventrice, si méritoire de la part d’un médecin.

    La très grande majorité de vos confrères est en effet inconsciemment hostile (par consanguinité patronale ou pharma) à toute prévention [avec mention spéciale pour ceux du travail qui furent mes pires ennemis en PRÉVENTION PREMIÈRE des cancers professionnels. La plus lucide de la bande eut finalement l’héroïsme de reprendre (hors-boîte et au moins pour l’amiante) mon annulation des  »valeurs limites d’exposition’’, ces oukases (sans sources) du lobby AC[G]IH (rien moins que gover nmental) des producteurs de cancérogènes, valeurs autorisant à glisser sous le tapis les assassinats correspondants mais ‘’valeurs’’ reprises servilement pour toute la France par le bureau CT4 de la DRT, ‘’valeurs » qui sont à discuter pied à pied sous l’indifférence médicale. Les généralistes déclarent toutefois 5 fois plus de maladies professionnelles (elles-mêmes ignorées aux 9/10) que les médecins du travail]. Fermer le ban des évaluations très précises et détaillées Inserm des différentes vies humaines (Mengele pas loin là non plus).

    1. Charge du CT4 ? Ils sont 2 dont un haut fonctionnaire. Ce dernier m’a signé  »le ministre » un refus de prévention PREMIÈRE.

  15. « L’immunité collective » est un concept supposé depuis 1930 à partir d’une expérience faite en 1923 avec 200 souris de laboratoires à Manchester (US), resté depuis en l’état d’hypothèse, elle n’est qu’un concept épidémiologique puisque l’immunité de groupe n’est pas une notion immunologique. On pourrait donc douter de son existence réelle…

    Elle est régulièrement brandie pour justifier obligations vaccinales, ainsi que pour justifier cette hallucinante vaccination de masse contre le Covid, chacun y allant de son couplet pour fixer le seuil salvateur minimal à atteindre, 60 %, 70 % pour les plus optimistes, et davantage pour d’autres moins désintéressés, 90 % déclarait un scientifique de l’Institut Pasteur (fabricant de vaccins), ainsi que le « Monsieur vaccin » du gouvernement qui siège en tant que président du Bureau au conseil d’administration de la Fondation Edmond de Rothschild.
    https://www.edmondderothschildfoundations.org/nous-connaitre/gouvernance.aspx

    Robert Malone, biologiste moléculaire, épidémiologiste, spécialiste des maladies infectieuses et inventeur de la technologie de l’ARN messager, invité au Défi de la Vérité sur FS fait cette remarque de bon sens, niveau certificat d’études, au sujet de l’immunité collective, il conteste l’affirmation selon laquelle il faudrait vacciner 70% de la population, un chiffre qui ne signifie rien pour lui puisqu’il n’existe pas de données concernant l’effet du vaccin sur la propagation du virus, sa transmissibilité.
    https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/malone

    L’immunité collective (qui serait liée aux vaccins) a toutes les apparences d’une belle théorie, mais sa réalité dans les populations vaccinées a souvent été réfutée dans les faits :

    25 faits sur l’industrie pharmaceutique, les vaccins et les « antivaccins »
    Par Julie Lévesque, Mondialisation.ca, 13 mars 2015
    1- La Chine a des épidémies de rougeole, mais 99 % des Chinois sont vaccinés
    https://www.mondialisation.ca/25-faits-sur-lindustrie-pharmaceutique-les-vaccins-et-les-antivaccins/5435937

    « L’immunité de groupe » : une science de pacotille !
    (avec en bonus un commentaire de Bernard Guennebaud sous l’article)
    http://initiativecitoyenne.be/article-l-immunite-de-groupe-une-science-de-pacotille-124237481.html

    Immunité de groupe (« herd immunity »): mythe ou réalité?
    voir PDF (20 pages), télécharger
    http://initiativecitoyenne.be/article-immunite-de-groupe-herd-immunity-mythe-ou-realite-59384638.html

    En attendant foule de scientifiques, de médecins, de journalistes, de personnes… surfent sur ce dogme inconsistant érigé en religion.

  16. Covid-19 : certaines personnes pourraient avoir besoin d’une 4e dose de vaccin

    Les personnes immunodéprimées, à qui l’on conseille déjà une troisième dose, pourraient avoir besoin d’une supplémentaire ou de plus fortes.

    L’évolution de la situation sanitaire et l’émergence de nouveaux variants laissent à penser que pour certaines personnes, deux doses d’un vaccin contre le Covid-19, peu importe lequel, ne seraient pas suffisantes. A en croire Le Figaro, ce sont les personnes immunodéprimées qui sont les plus impactées et qui pourraient avoir besoin de nouvelles doses. Non pas seulement d’une troisième, comme le Conseil de d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) l’a demandé début mai, mais bien peut-être d’une quatrième. « Pour ceux qui ont une réponse d’anticorps jugée trop faible, il est probable qu’une quatrième dose soit envisagée », avance Yvanie Caillé, une de ses membres.

    La possibilité d’une quatrième dose est la plus probable, ou du moins la plus logique, mais il pourrait également s’agir de doses plus fortes. Le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer, émet l’hypothèse de l’utilisation de plusieurs vaccins combinés. Un autre traitement en cours d’expérimentation est aussi envisagé : des anticorps monoclonaux.

    https://www.capital.fr/economie-politique/covid-19-certaines-personnes-pourraient-avoir-besoin-dune-4e-dose-de-vaccin-1405924

  17. Le variant delta semble avoir contaminé essentiellement l’Élysée, son conseil scientifique, le gouvernement, la classe politique, les médecins plateau_TV et les médias.
    Sa progression est invisible sur le Réseau Sentinelles, IRA Covid vues en consultation, 1 cas pour 100.000 habitants ! à ce niveau peut-on encore parler d’épidémie ?

    Bulletin du Réseau Sentinelles INSERM, 7 juillet 2021
    Infection respiratoire aiguë (IRA) (COVID-19, GRIPPE et autres virus respiratoires saisonniers (VRS, rhinovirus et métapneumovirus))
    Activité faible

    En France métropolitaine, la semaine dernière (2021s26), le taux d’incidence des cas d’infection respiratoire aiguë (IRA) vus en consultation (ou en téléconsultation) de médecine générale a été estimé à 33 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [25 ; 41]). Ce taux est stable par rapport à la semaine 2021s25 (données consolidées : 25 [20 ; 30]).

    Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Bretagne (78 [30 ; 126]), Occitanie (65 [28 ; 102]) et Pays de la Loire (42 [1 ; 83]).

    Surveillance de la COVID-19 : La semaine dernière (2021s26), le taux de positivité au SARS-CoV-2 des patients consultant pour une IRA était de 0%, 6% et 0%, respectivement chez les 0-14, 15-64 et 65 ans et plus.

    Le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 (COVID-19) vus en consultation de médecine générale a été estimé 1 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [0; 2]), ce qui représente 787 [297 ; 1 277] nouveaux cas de COVID-19 ayant consulté un médecin généraliste. Ce taux est stable par rapport à la semaine précédente (données consolidées pour 2021s25 : 1 [0 ; 1], soit 204 [64 ; 344] nouveaux cas d’IRA dus à la COVID-19 vus en médecine générale).

    https://www.sentiweb.fr/document/5348

    Quand s’arrêtera donc cet enfumage national / international ?

  18. Merci njama de renvoyer à mon commentaire, ce qui m’évitera de le remettre ici.
    On peut dire que l’immunité de groupe est un concept théorique qui pourrait fonctionner sous certaines conditions très strictes. En particulier que chaque contagieux contamine à peu près le même nombre de personnes ; que ces contaminations se fassent aléatoirement dans la population considérée ; que les immunisés soient répartis aléatoirement dans la population ; que la durée de cette immunité vaccinale soit suffisante pour que l’immunité acquise par la vaccination se maintienne pendant la phase de régression de l’épidémie.

    Par exemple, si on a 75% d’immunisés et que chaque contagieux contamine 4 personnes, il y en aura en moyenne 3 sur 4 (75%) qui seront immunisés (répartition aléatoire des contaminés et des immunisés), donc un seul tombera malade. L’épidémie sera stationnaire. Si l’immunité est supérieure à 75%, elle régressera.

    Mais les vaccinations sont rarement réalisées de façon aléatoire, ce qui fera que les immunisés ne seront pas répartis aléatoirement ; les contaminés par l’ensemble des contagieux ne se répartissent pas forcément de façon indépendante des immunisés par leur vaccination et les vaccins peuvent avoir des propriétés cachées qui compromettent ce bel agencement. Je donne souvent l’exemple du vaccin antivariolique mais le BCG a une propriété analogue connue : la superposition à 2 mois près de la vaccination BCG et de la contamination favorise et aggrave la tuberculose. D’où d’ailleurs le test tuberculinique préalable.
    D’autres problèmes peuvent se présenter comme pour le vaccin contre la rougeole dont la durée est plus courte qu’on ne l’imaginait : on constate aujourd’hui qu’en l’absence de relance naturelle de l’immunité, beaucoup d’enfants immunisés dans l’enfance ne sont plus protégés 40 ans plus tard. De plus il existe 26 sérotypes de virus de la rougeole et le vaccin à virus vivant est beaucoup moins efficace sur certains sérotypes. Aussi la vaccination planétaire a eu pour effet de sélectionner les sérotypes pour lesquels le vaccin est peu efficace.

    Phénomène analogue avec les 91 souches de pneumocoques et avec les méningocoques et plus généralement les pathogènes à souches multiples. C’est ce qui avait fait dire à Christian Perronne aux Journées de veille sanitaire de novembre 2007 qu’il ne fallait pas généraliser l’usage de ces vaccins qui ne faisaient que déplacer le problème.

    PS Le lien associé à mon nom renvoie à mon analyse détaillée du problème majeur posé par la vaccination antivariolique.

  19. Bon-Jour, Une question pour les médecins :
    Ce traitement peut il être donné aux jeunes mères allaitantes ??
    Merci de vos réponses

    1. La tolérance chez le nouveau ne n’a pas été officiellement testée. L’IVM passe peu dans le lait maternel, son utilisation dans la covid est de la responsabilité du prescripteur

  20. (panne de mail)
    @Ratatouille (du 9 à 19:44 puis du 10 à 21:58). D’accord, discutons.

    Brandir la bienveillance (le 8 à 16:11) pour calomnier (le 9 à 19:44) Didier RAOULT (tout-à-fait hors de propos : l’auteur, le Dr É. M. ne souffle pas mot d’ARNerie) est une sacrée trouvaille en matière de propagande (je m’y connais) pharma. C’est comme d’attaquer Irène FRACHON (le 7 à 1:58, identiquement hors de propos) alors qu’elle fut la seule à se battre (c’est ça qui est impardonnable) contre le tentaculaire laboratoire Servier assassin de 8’000 bipèdes.

    L’important est en effet de provoquer de BIENVEILLANTES DISSENSIONS (objectif immédiat) au sein de l’AIMSIB [avec les étourdis qui suivraient hors sujet comme, le 7 à 13:02 ou 9:41, la digne Valérie, ou le très estimé Inox (merci encore de vos liens IHU, cher Inox, car youtentube me jette)] alors que tout le monde médical extérieur a déjà capitulé devant les spikeurs.

    Cela m’offense dans notre solidarité (déjà dite) avec le peuple innombrable des SOUFFRANTS trahis, peuple dont D.R. est le plus flamboyant soutien et qui le lui rend bien (exaspérant les faiseurs, ce qui, seul, génère la haine et le mépris que vous mettez en avant, Ratatouille, là encore hors sujet).

    C’est faire oublier (objectif général) les 5 sortes d’apports exclusivement dus chronologiquement à l’ennemi public :

    a) 3 mesures PRÉVENTIVES du covid (regonflant les systèmes immunitaires éreintés par 6 carences d’une agriculture sinistrée par la surexploitation chimique coalisée avec les pharmas) : zinc, vit.D, dégagées par D.R. et optimisés, sans doute par lui, à un facteur 3 ou 2,5 sur les létalités [reste à savoir si ces facteurs se composent multiplicativement (plutôt que de manière additive) comme les toxicités alcool et radon] et vit.C (sans chiffrage ; à vos calculettes, MM les censeurs) ;

    b) l’indispensabilité du SOIN [contrarié par tous les moyens (et même totalement interdit pendant des mois) par les plus hautes autorités pour mieux paniquer et accroître la pression spikeuse), d’où les calomnies médico-journalistiques unanimes contre le binôme AZM-HCQ coupable de diviser par 5 la létalité covid sur 25’000 cas traités par le binôme IHU-La Timone (effectivement seule à disposer d’une réa, mais dont les résultats sont intégrés contrairement aux sous-entendus malveillants) et sans un seul des accidents cardiaques rabâchés dans toutes les logorrhées ; (suite prochain commentaire)

  21. RAOULT(suite)
    Pardon d’avance pour les mots que l’inculte Apple aura estropiés. Cela deviendra bientôt un jeu de les rétablir.

    c) l’antériorité de D.R. (c. à d. évidemment de son équipe) pour tous les virus séquencés et dans les techniques de séquençage (‘La Croix’, le 20, sortait une page entière sur 4 centres français sans mentionner l’IHU. Vraiment distraite, la rédactrice. Gardez cette p.7 à l’intention de qui osera vanter ce quotidien 3 fois saint).

    d) toutes les protections précoces dégagées par D.R. (id) contre la charge virale, les microthromboses, la désaturation en oxygène (avec, en plus, le lancement de l’acquisition des SoxO2 par les particuliers), le mécanisme et les effets désastreux de l’hypoxie heureuse, les ravages de l’inflammation tardive non maîtrisée…, etc toujours avant les autres y compris le ministre-médecin (j’ai très peu de mémoire mais citez-moi une seule autre antériorité).

    e) améliorations précurseuses du diagnostic : concentration O2, anosmie (disparition de l’odorat), agusie (disparition du goût), chiens détecteurs en collaboration avec les pompiers, dosages dans les eaux usées par ville, quartier, égout, immeuble, appartement, définition d’une charge virale significative dans les tests (développable), épidémiologie des vaccinés…, et ce que (non médecin) j’oublie.

    Toute cette censure [y compris sur les menaces anonymes de mort proférées à minuit par le Pr François Raffi pour prix de ses 541’729 € de conflits d’intérêt (nom bien élevé des corruptions) dont 52’816 € de Gilead (ayant réussi à refiler 1 G€ de Remdesivir purement nocif à la C€), identifié par la police au CHU de Nantes] déchaîne les Karine Lacombe (‘’D’abord ne pas nuire’) ou des esprits faibles tels celui (la vieillesse est un naufrage, Ch. de Gaulle) de cette pauvre Mona OZOUF que j’ai VUE glapir que D.R. était un CRIMINEL. Eh bien elle donne une haute idée de sa soi-disant discipline, l’Histoire, celle-là. Voilà ce que j’en fais, moi, de son Histoire : ‘Et d’un tu vois ma lune ; et de deux, vive la Commune’ (j.-B. Clément, ‘Au mur !’).
    Si je vous raconte cet éclat (‘’égrotant et amer’, Duhamel), c’et qu’il fut finalement salutaire. En effet aucun des comparses dûment sélectionnés pour C-machin ne jugea utile de la démentir, prouvant ainsi que la moins mauvaise des émissions tétées n’arrive pas à la cheville (on n’en sort toujours pas) de nos boulangers de réseaux sociaux quotidiens.

    L’AIMSIB nous fait même renouer avec le plaisir perdu de la conversation.

  22. @ Ratatouille du 9 à 19:44 \ 7 à 13:02 \ 7 à 1:58

    Alors, on ne discute plus ? (‘On ne salue plus’ répondit l’oiseau de Prévert)

    Ce qui fait bouillir (et lui fait nuire continuellement à l’IHU) Yves Lévy (patron du stérile Inserm) depuis 2006, c’est que D.R. demandait (crime de lèse-majesté et, visiblement, de lèse-Ratatouille) dans ‘Le Point’ une réorganisation de la RECHERCHE MÉDICALE. Seul; le petit Macro semble l’avoir entendu [mais ses génitrices, les banques, consentiront-elles à ce qu’il le fourre dans sa campagne électorale (débutée par sa récente visite à Lourdes)?]

    En attendant, l’IHU scandalise la nuée des autosatisfaits en rendant visible par contraste les 15 ans de retard français. Je vois que Votre Bienveillance (8 à 16:11) a choisi son camp.

    Pour la broutille des VACCINS (suivez un peu au lieu de vous contenter de lui chercher perpétuellement et avec tant de bienveillance, des poux dans la tonsure, si je puis dire), il n’a jamais battu tambour, prétendant même qu’un vaccin anti virus ARN est impossible (tellement il variante, ce qu’il mit 3 mois à faire découvrir par notre nuée de prophètes ; forcément : en plus, il est, tout pour plaire, spécialiste des virus) au point que, quitte à y passer pour les vraiment-menacés, il préfère (et l’a déclaré ‘texto’ en chaire) un vaccin habituel TYPE GRIPPE. Amen.

    Donc bienveillance avérée. De vous à moi, pour déconsidérer l’AIMSIB ?

  23. Bonjour
    Je suis une personne non issue de la partie « soignant-medecin-etc » ni « malade » mais un simple citoyen qui se pose des questions sur cette folie covidienne.
    Y a-t-il des études serieuses (quantitatives et qualitatives) qui démontrent clairement que ce virus se transmet moins apres avoir été vacciné?
    Et même question : existe t’il des etudes serieuses qui démontrent clairement que ce virus se transmet plus sans etre vacciné?
    Car la pression de Macron « si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour les autres » a tout de même un impact sur nos questionnements individuels, à commencer par moi.
    Merci de faire passer vos sources … s’il en existe déjà … (car j’admet volontiers qu’il soit encore trop tot pour connaître certaines réponses concernant ce virus récent).
    Un grand merci à ceux qui voudront bien m’éclairer.

  24. Bonjour,
    Je suis enceinte de 7mois et mon entourage m’encourage à la vaccination. J’hésite vraiment. Qu’en pensez-vous ?

  25. Un autre point de vue soumis à votre bon sens : Le covid n’atteint que les personnes fragilisées :
    Donc, les personnes âgées, malades, en surpoids, etc  : Des plus jeunes sont touchées aussi, parce que nous devenons trop sensibles des muqueuses ; nous sommes trop renfermés dans nos habitations, nos voitures, aliments avec produits chimiques, etc.
    Effectivement les plus fragiles resteront très sensibles à des variants futurs, malgré les vaccins !
    Le même phénomène se présente avec le pollen ; de plus en plus de personnes sont touchées : Ce n’est pas le pollen qui devient plus virulent :
    C’est le corps qui se croit agressé et réagit anormalement !
    La majorité de la population n’a aucune réaction : C’est le même avec le virus.
    On ne donne pas des antihistaminiques préventivement.
    Dans le cas de l’herpès que je connais bien !
    C’est un virus qui surgit chez certaine personne porteuse, à un moment de forte émotion ou de forte chaleur (par exemple) : On ne va pas inoculer un fragment de l’herpès pour vacciner ceux qui ne sont pas porteur !
    Pour le covid, qui atteint très peu de personne et qui est grave pour encore moins de personne, on inocule un fragment (ARN) du virus pour préparer les gens ! Donc, le corps doit entrer en inflammation de défense contre un virus qui ne l’aurait pas touché naturellement mais inflammation qui laisse des traces dans le corps parfois graves, cela sans parler des effets du graphène.
    Pour rappel ; contaminé veut dire porteur mais non malade !

    Il faut donc se renforcer préventivement ; si possible de façon naturelle ;  eau de mer à 30 gr de sel par litre vaporisée dans les narines pour les muqueuses et de l’ail frais non cuit 1 c à c pour les poumons ; tous les jours entre autres actions zinc, diet, exercices et vitamines C; D ; à votre santé …. https://fb.me/Ivan.atelier.philo.Presles

    1. Gérard Guillaume, c’est pas le gars facile mais c’est un bourreau de travail. Et un exemple!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal