vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogm
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vaccins anti-Covid en 2020: Folie sanitaire, politique, médiatique, financière

vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogm

La crise de la Covid-19 permet régulièrement de mettre en lumière tous les dysfonctionnements, scandales et manipulations médiatico-financières qui détruisent tous les jours les relations de confiance qui devraient lier indéfectiblement la médecine, l’industrie et les décideurs politiques. Fausses annonces, fausses études, fausses statistiques, présentations erronées voire dissimulatrices de résultats, achat de votes, trafics d’influences diverses, corruption illimitée, voici venir le temps des vaccins anti-Covid qui nous permettent de mettre en lumière l’ensemble de ce que ce secteur de santé traîne d’irrégularités permanentes et que l’AIMSIB connait bien. Bonne lecture.

Résumé
La firme pharmaceutique Pfizer a probablement lancé la production de son vaccin anti Covid-19 à ARNm bien avant d’avoir obtenu de la communauté européenne l’aménagement CE2020/1043 s’agissant de la levée de la protection de ses habitants vis à vis des OGM et avant même d’avoir lancé sa phase III d’essais cliniques, persuadée de pouvoir obtenir son autorisation de mise sur le marché partout dans le monde en faisant intervenir l’ancien Directeur Général de la FDA américaine, Scott Gottlieb, qu’elle a recruté depuis peu. La technologie vaccinale employée est embryonnaire sur le plan des connaissances scientifiques et contient de nombreuses incertitudes en terme d’effets secondaires au-delà de 6 mois, tous non étudiées. La mutation naturelle des coronavirus est importante et de nombreux co-variants du SARS-CoV-2 initial circulent déjà sur l’ensemble du globe rendant chimérique l’idée d’un vaccin unique, efficace sur toutes ses formes actuelles ou futures. La responsabilité financière des effets post-vaccinaux graves de ces vaccins a été transférée sans difficulté aux Etats acheteurs, ce qui doit faire craindre une absence totale de prudence comme de transparence de la part de l’ensemble des fabricants qui essayeront de placer leurs produits au plus vite dans cette course au rendement financier, le respect des règles déontologiques de ces firmes étant rappelé comme nul depuis de longue date. De nombreuses voix émanant de la société civile s’élèvent déjà pour inciter à une vaccination ou obligatoire, ou ségrégationniste, reléguant les non-vaccinés Covid au rang de citoyens de seconde zone, sans aucune conscience de la manipulation financière qu’ils installent, aux dépens évidents de la santé humaine et de la paix sociale.

 

« Le médicament doit être intégré dans sa dimension d’entreprise, car il a d’abord une dimension industrielle« ,  Christian Lajoux, Président du LEEM (1)

Introduction

L’annonce par le groupe Pfizer de la réalisation d’un « vaccin efficace à 90% » a dynamité toutes les dispositions légales théoriquement protectrices des outrances industrielles, on rappelle (dans le vide) qu’une publicité pour un médicament ou un vaccin est absolument interdite en France et que de tels messages « violent le Code de Santé Publique et privent les citoyens d’une information claire, loyale et appropriée sur le rapport bénéfice/risque dudit vaccin«  (2). Il est fascinant que dans un bel unisson toute la classe politique confondue et toutes les rédactions de presse foulent au pied la Convention d’Oviedo que la France a ratifié en 2012 (3), dans le but d’encenser un produit qui n’a même pas encore reçu d’autorisation de mise sur le marché.

Si l’affaire actuelle peut rappeler les soubresauts initiaux de la fausse pandémie grippale de 2009 ne nous y trompons pas, il faut comprendre qu’en 2020 on ne surprendra plus désagréablement ni les financiers ni les politiques:

Tout vaccin anti-Covid acheté par les Etats devra dorénavant être injecté, foi de politiciens soucieux de « la santé de sa population ».

La plainte de l’AIMSIB

Les rumeurs qui circulaient en fin d’hiver quant aux projets portés par certains industriels de tenter l’aventure du vaccin à ARNm n’avaient pas réellement été considérées en Europe, protégée par une réglementation contraignante s’agissant de la dissémination incontrôlée d’organismes génétiquement modifiés ou OGM.

Pourtant à la faveur de l’été le Parlement Européen, selon une procédure d’urgence effectuée sans amendement ni débat, a autorisé les producteurs de vaccins anti-Covid comportant des OGM à se dispenser de toute étude d’impact environnemental et de biosécurité pour gagner du temps sur la fabrication de leurs produits, à noter qu’absolument aucun avis scientifique corroborant cet autorisation exceptionnelle n’a été réclamé (4).

De ce fait six associations, à savoir AIMSIB, Children’s Health Defense Europe (5), Coordination Médicale Santé Environnement (6), European Forum For Vaccine Vigilance (7), Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations (8), Terra SOS Tenible ont formé en Octobre un recours en annulation auprès du Tribunal de l’Union Européenne (CJUE) afin d’obtenir l’annulation de ce règlement n°2020/1043 considérant entre autres que « l’obtention d’un vaccin sécurisé utile et non dangereux est incompatible avec l’urgence et la suppression des mesures de contrôle du risque » et naturellement aucune réponse ne peut être attendue avant plusieurs mois (9).

Retenir néanmoins que ce règlement dérogatoire est présenté dans son article 4 comme provisoire tant que l’OMS qualifiera la COVID-19 de pandémique ou que la Commission européenne reconnaîtra une situation d’urgence en matière de santé publique, mais souvenons-nous que le critère pandémique a déjà été modifié à la baisse et que la « notion d’urgence » en matière de santé publique ne peut pas se définir de manière plus vague, donc ce dangereux état provisoire montre qu’il pourrait durer de longues années voire faire jurisprudence pour tous les besoins sanitaires ultérieurs, réels ou allégués.

vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogmPfizer nous a-t-il fait vivre « un grand jour pour l’humanité »?

Mais pour les détenteurs d’actions de son groupe, c’est encore mieux. Stupeur en ce début Novembre 2020 quand le PDG de Pfizer, Albert Bourla, annonça que son vaccin démontrait « 90% d’efficacité » en phase intermédiaire de l’essai de phase III. Le cours de l’action s’envola évidemment et on apprit qu‘il avait personnellement vendu dans les heures qui suivirent 132.508 actions au prix de 41,94$ la pièce soit une transaction se montant à de plus de 5,5 millions de $ pendant que sa vice-présidente Sally Susman en profitait pour céder de son côté 43.662 de ses titres.

vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogm
USSEC, capt.

Le board Pfizer a en fait contourné la loi sur les délits d’initiés en vendant ses actions à une date arrêtée d’avance selon un plan de courtage baptisé 10b5-1 car c’est bien cette annonce du PDG, quelques heures avant la vente, qui a fait flamber les cours de cette action de plus de 15% (10).

A tous les naïfs qui à ce stade pourraient n’y voir qu’une maladroite coïncidence nous reviendrons en détails sur l’intérêt réel que le groupe Pfizer porte à « l’humanité ». (11)

L’étude BNT162b2 mRNA de Pfizer

Cet essai  visait essentiellement à évaluer la diminution des survenues de Covid-19 chez les personnes qui n’ont pas été infectées par le SARS-CoV-2 avant la vaccination, mais aussi chez celles qui auraient déjà été infectées (12) par réalisation itérative de tests RT-PCR. Ce distingo entre patients jamais contaminés et anciens contaminés paraît pourtant impossible à réaliser en pratique car il a été abondamment démontré qu’une sérologie Covid négative ne peut être reconnue comme pouvant documenter une absence de rencontre antérieure avec le virus. (13)

vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogm
https://pfe-pfizercom-d8-prod.s3.amazonaws.com/2020-09/C4591001_Clinical_Protocol.pdf

Résultats préliminaires

Sur le plan technique il s’agissait  d’un essai préparé selon un plan d’analyse hélas habituel comportant une randomisation, un simple aveugle et un test contre placebo, conditions nettement insatisfaisantes . Curieusement, pour une fois l’excuse de l’absence d’éthique sur le fait de tester un vaccin contre un placébo n’a pas été pas soulevée. Fait important, bien que l’annonce d’une « efficacité » ait été rendue par son PDG, Pfizer n’a toujours pas publié à ce jour ni ses résultats intermédiaires, ni diffusé ses données brutes, pour ne laisser filtrer qu’une somme absolument minimale de résultats, tous favorables à son produit (14) .

Pas un mot hélas sur le mode d’exploitation statistique et la divulgation d’une analyse intermédiaire démontre que le double aveugle a été levé pour les populations déjà testées, ce qui ruine définitivement toute crédibilité à la suite de l’essai.

Il deviendra à l’avenir tout-à-fait possible, par exemple, de réserver des modes de tests RT-PCR différents selon les bras, par exemple pour les populations vaccinées un test PCR peu sensible (à 24 Ct  par exemple) et pour la population placébo un PCR occasionnant de nombreux faux positifs  (>45Ct)…

Il n’a jamais été question de chercher à tester les deux seuls vrais critères fondamentaux  s’agissant d’un nouveau vaccin, à savoir son influence réelle sur la mortalité toutes causes confondues et sur le NNV ou Number Needed to Vaccine, inverse de la réduction de risque absolu, qui vous dit combien de personnes il faut vacciner pour éviter un cas.

Le seul élément de communication choisi aujourd’hui par le groupe Pfizer pour des raisons marketing, donc uniquement boursières et publicitaires, est donc qu’un « comité d’experts indépendants » a évalué la protection à 90% , ( inexpliquablement revue à 95% après les annonces de la concurrence), soit 95% de risque  en moins de contracter la maladie par rapport à la population non vaccinée.

Le réel rapport bénéfice sur risque de la vaccination anti-Covid ne peut pourtant s’entendre qu’à l’aune de ces deux paramètres et si l’industriel ne souhaite pas nous livrer ces données il est malgré tout possible avec le peu qui a été communiqué, d’en extraire le NNV.

vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogmCalcul du NNV (15)

Si 94 sujets ont présenté des symptômes légers de type Covid sur les 39 000 volontaires (19 500 vaccinés et 19 500 sous placebo), qu’il y a eu 85 « cas » sous placebo et 9 « cas » après 2 vaccinations, la différence absolue entre les groupe est de 85-9=76 par 19,500 vaccinés, ce qui montre qu’il faut vacciner 19.500/76= 257 personnes 2 fois (soit 514 vaccinations) pour éviter 1 cas bénin.

Aucune info sur la prévention de cas sévères, d’hospitalisations, de soins intensifs, de décès. Le nombre nécessaire de vaccinations est donc de 514 pour prévenir un symptôme bénin attribuable (probablement) à la Covid-19 et durant seulement 1 semaine. Le taux d’efficacité est de 1/514 = 0.2% et non de 90%.

Evidemment, la présentation de la différence absolue du risque se révèle beaucoup moins flatteuse, considérablement moins marchande et foncièrement moins malhonnête, nous y reviendrons rapidement.

Suivi des effets secondaires in protocole

Pfizer a décidé de séparer son relevé selon le plan suivant:

  • Effets secondaires locaux ou systémiques bénins, 7 jours,
  • Evénements indésirables graves, 6 mois post dernière dose.

Il est évidemment tout-à-fait impardonnable, compte tenu des potentiels effets mutagènes et dysimmunitaires (entre autres) probablement attendus avec ces produits que le suivi de pharmacovigilance  soit réduit à une durée aussi ridiculement courte.

Il y a donc pas non plus et à dessein, absolument aucune intention de l’industriel d’évaluer la réalité des effets indésirables retardés de son vaccin.

Quelle confiance générale faut-il accorder à Pfizer?

Quelques rares sociétés peuvent se targuer de générer bon an mal an une soixantaine de milliards de dollars par an de chiffre d’affaire, il faut néanmoins se demander si un tel consortium peut mériter la confiance des décideurs politiques, à la lecture de la litanie des condamnations récentes qui ont frappé l’entreprise en 15 ans on peut en nourrir les plus vives craintes. (16)

Se rappeler par exemple que Pfizer a préféré plaider coupable dans une affaire de publicité mensongère (!!!!!!) en 2009 et s’est acquitté, afin d’éviter tout jugement, d’une amende de 2,3 milliards de $ .

vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogm
POGO, capt.écran

Depuis 2005 la liste des chefs d’inculpation pour lesquels une condamnation a été prononcée est longue d’une quarantaine d’items où l’on rencontre indifféremment des faits de corruption à de très nombreuses reprises mais aussi de marketing illégal, défaut d’enquête, pollution, tarif ou tests illégaux, pots-de-vins, violation de lois électorales, violation de loi anti-trust, non respect de demande d’information d’un régulateur, distribution de coupons sur médicaments trompeurs, poursuite en représailles de dénonciateurs, violation des règlements afférents à la publicité télévisuelle, allégations mensongères, financement du terrorisme, etc… pour une somme provisoire (6 affaires en cours) excédant les 6,1 milliards de dollars.

A la vue des affaires criminelles récentes et compte tenu des sommes en jeu, il n’existe strictement aucune raison à ce jour pour imaginer que Pfizer puisse adopter subitement un comportement vertueux lors de la préparation de vaccins aussi controversés.

Si l’on trouve très facilement une somme astronomique de politiciens européens prêts à jeter toute l’Europe dans la gueule du loup, il existe néanmoins encore quelques Députés Européens qui tentent de sauver l’honneur et qui s’émeuvent du scandale financier en train de se nouer, derrière le dos des consommateurs (17):

L’aplomb et les certitudes des firmes pharmaceutiques défient l’entendement, on apprend ainsi en Novembre 2020 du groupe Pfizer quelle est sa prévision de planning: (18)

– « Based on current projections we expect to produce globally up to 50 million vaccine doses in 2020 and up to 1.3 billion doses in 2021 ».

Trad: « Sur la base des projections actuelles, nous prévoyons de produire dans le monde jusqu’à 50 millions de doses de vaccin en 2020 et jusqu’à 1,3 milliard de doses en 2021 ».

Fabriquer 50 millions de doses pour fin décembre 2020 impose, et on le comprend donc aisément, que le groupe Pfizer a lancé la production de son vaccin avant la conclusion de ses essais cliniques et peut-être même avant que l’Union Européenne ait modifié son règlement relatif à la protection anti-OGM…

Sécurité générale des vaccins anti-Covid à ARNm et à ADN

On ignore donc absolument tout:

  • de la durée de la protection conférée au sujet vacciné en admettant qu’elle existe,
  • des réactions des différentes populations cellulaires mises en contact avec cet ARNm,
  • de son éventuelle retranscription en ADN puis insertion dans le génome du receveur,
  • d’effets potentiellement délétères sur la gravité des tableaux cliniques,
  • des conséquences spécifiques chez les personnes à risques, les femmes enceintes et les enfants,
  • de la constance antigénique de la Spike-protéine dans l’ensemble des variants apparus à partir du Co-V2 initial pouvant rendre un vaccin immédiatement ou rapidement caduque,
  • des modifications dans la transmission inter-humaine du SARS-CoV-2,
  • des effets secondaires retardés car en plus ici ils ne seront pas étudiés,
  • d’éventuels dérèglements auto-immunitaires comme il semble déjà s’en présenter spontanément avec le virus.

Dans un rapport particulièrement clair et concis de 10 pages baptisé « Note d’expertise grand public sur les vaccins ayant recours aux technologies OGM » le Dr Christian Velot, Généticien moléculaire à l’Université Paris-Saclay et Président du Conseil scientifique du CRIIGEN (19) nous met en garde s’agissant des dangers potentiels que ferait courir à l’Humanité une utilisation absolument incontrôlé de ce genre de vaccin. Il pointe pour ce faire bref deux types de conséquences potentiellement catastrophiques liées à ces produits:

  • Irruption de virus recombinants susceptibles de donner naissance à des organismes doués de virulences considérablement augmentées,
  • Génotoxicité par mutagénèse insertionnelle, exemple des leucémies induites par certaines thérapies géniques. Ceci est théoriquement impossible selon le dogme de la biologie moléculaire puisqu’il s’agit d’un vaccin à ARNm, mais la biologie est parfois rebelle aux dogmes!

Consultation publique de la HAS au sujet de la pertinence des vaccins anti-Covid: Sans les médecins

Souvenons-nous tous de cette fameuse « Concertation citoyenne » mise en place en 2017 par Alain Fisher et qui devait aboutir à l’obligation des 11 vaccins obligatoires chez l’enfant, contre l’avis du collège des professionnels de la santé. L’exécutif en a retenu la leçon, l’histoire bégayera une fois de plus et sous le verni d’une transparence absolue (20) tout paraît, comme d’habitude, cadenassé d’avance :

vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogm
Capt. écran

Ce coup-ci non seulement les médecins ne sont pas individuellement autorisés à donner leur avis mais seules les sociétés savantes régulièrement et massivement entretenues par les industriels du secteur sont autorisées à participer, ainsi que les « entreprises », comprendre les firmes pharmaceutiques, qui seront donc invitées à émettre un avis… Sur leurs propres produits.

Protection générale des populations contre les effets secondaires graves post vaccinaux

Les très rares décideurs politiques encore lucides s’agissant du miroir aux alouettes que constituent les vaccins anti-Covid relayent dans le désert les préoccupations proclamées par tous les scientifiques indépendants de la planète.

L’incroyable avis de passation de marché émanant de la MHRA

Tenter une expérience grandeur nature, une sorte de gigantesque phase III à l’échelle de la planète, a toutes les chances de se terminer en cauchemar pour de nombreux cobayes involontaires de cette campagne vaccinale 2020-21.

C’est si vrai qu’à l’échelle européenne on ne fait aucun mystère des inquiétudes générales. L’impréparation des états européens à ce sujet crève les yeux comme le démontre cet appel d’offre lancé en catastrophe le 23 Octobre sur le site TED, supplément au journal officiel de la Communauté Européenne, à la page sobrement intitulée Fournitures – 506291-2020: (21)

vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogm
https://ted.europa.eu/udl?uri=TED:NOTICE:506291-2020:TEXT:EN:HTML&src=0

Trad: « La MHRA recherche d’urgence un outil logiciel d’intelligence artificielle (IA) pour traiter le volume élevé attendu de réactions indésirables au médicament (EI) du vaccin Covid-19 et s’assurer qu’aucun détail du texte de réaction des EI n’est oublié ».

Il est donc parfaitement intégré dans l’esprit de nombreux décideurs européens qu’une catastrophe sanitaire post-vaccinale pourrait se produire dans les mois ou années qui suivront cette vaccination Covid et tout le monde affecte de regarder ailleurs.

Transfert de la charge financière des effets secondaires post-vaccinaux vers les Etats Européens

L’affaire a fait grand bruit puis s’est éteinte, (22)(23), voici ce que l’AFP, aujourd’hui relais officiel des positions du gouvernement Français, publiait sur son site le 2 Octobre 2020:

  • « La Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques avait début septembre confirmé à l’Agence France Presse être en discussion avec les autorités européennes pour développer un système de compensation en cas d’effets secondaires. Afin de compenser les risques potentiels pris par les fabricants en raison du délai exceptionnellement court pour la mise au point des vaccins, les contrats négociés actuellement prévoient que les États membres indemnisent le fabricant pour les éventuelles responsabilités encourues uniquement dans les conditions spécifiques définies dans ces contrats« . La Commission Européenne.

Il ne fait donc plus aucun doute que non seulement l’Europe a payé pour le développement industriel de ces vaccins en ayant subventionné leurs mises au point à coup de centaines de millions d’euros, qu’elle a entériné les tarifs imposés par les producteurs, et enfin que le poids financier des dégâts occasionnés par ces produits mal testés reviendra aussi à la charge du contribuable. Qui défend les citoyens européens dans cette histoire?

vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogm Scott Gottlieb, VRP le plus précieux du monde

Cet Américain n’est pas n’importe qui, il fut nommé commissioner à la Food and Drug Administration (FDA) de 2017 à 2019, il s’agissait du poste le plus élevé dans la hiérarchie de cet organisme. Il faut comprendre que pendant sa présidence il y a personnellement installé et formé un certain nombre de cadres qui lui sont évidemment tous redevables, de même que pendant sa mandature il a rencontré, côtoyé voire créé des relations « d’amitié » avec de nombreux dirigeants européens en charge de la santé.

Voilà qu’aujourd’hui Gottlieb est employé par Pfizer, en charge de la mise sur le marché des médicaments récents de la marque: On se doute que les autorisations de mises sur le marché du vaccin Pfizer aux USA et en Europe ne relèveront que de la plus pure formalité.

vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogm Le retour des idées brunes

Il n’a évidemment pas fallu attendre longtemps pour entendre et voir une foule de responsables politiques français s’autoriser à réclamer le caractère obligatoire de la vaccination anti-Covid, probablement tous portés par le niveau encyclopédique qu’ils détiennent sur la question. Il faudrait légiférer pour ce faire mais l’obligation vaccinale élargie pour les nourrissons, votée en 2017, prouve qu’adopter de telles lois d’obligation vaccinale ne revêt aucune difficulté dès lors que l’on dispose de suffisamment de parlementaires aux ordres.

Bonne chance aux tenants de la vaccination obligatoire anti-Covid pour évaluer le champs des contre-indications absolues à retenir face à un vaccin parfaitement inconnu, critères d’âges, d’antécédents médicaux, thérapies en cours, vaccinations intercurrentes ou conjointes…

Mais on peut faire pire que de réclamer que ces vaccins deviennent obligatoires, on peut aussi décider de ne plus soigner ceux de nos compatriotes qui ne se vaccineront pas, qui tomberont malade de la Covid-19 et qui n’auront pas les moyens de se payer des soins. Adieu donc le concept de solidarité nationale, suggérons à nos législateurs de ne plus prendre en charge aussi les conséquences du tabagisme, de l’alcoolisme et de tous les comportements inadéquats pour la santé qui persistent à être observés chez les cadres du PRG, il serait temps que nos vertueux politiques montrent l’exemple.

vaccin,covid,vaccination,anti-covid,pfizer,ogm
Capt.écran

 

La palme de l’indécence et de l’indignité nationale revient sûrement aux commentateurs connus de tous, persuadés de détenir des solutions simples aux problèmes insolubles, et qui croient trouver dans les années 30 allemandes des techniques de gestion de la crise de la Covid. Voici revenir le concept d’individu indésirable pour la société, le « magasin interdit aux juifs » devenant le « restaurant interdit aux non-vaccinés« , c’est dit sans rire et avec un aplomb effroyable:

Ainsi selon Barbier nul besoin de recourir à la vaccination obligatoire, il suffit d’interdire aux non-vaccinés l’ensemble de l’espace public, les transports, les salles de spectacles, les supermarchés « jusqu’à ce qu’ils comprennent« . Doivent-ils perdre leurs jobs aussi, comme certains médecins et fonctionnaires quelques années auparavant à Paris? Qui peut croire que la moitié de la population française, défiante à l’égard de la vaccination anti-Covid, va accepter de se faire maltraiter de la sorte?

On rappelle à Monsieur Barbier qu’un vacciné ne peut pas être contaminé par un non vacciné puisque justement, il est vacciné… La peur et la bêtise cumulée engendrent des idées délirantes et potentiellement catastrophiques pour la paix sociale.

Conclusion

Quand survient un effet indésirable présumé d’origine vaccinale, établir une relation de causalité entre le fait générateur (le vaccin) et la conséquence pour la santé (apparition d’une maladie, décès) devient souvent très difficile voire impossible, particulièrement quand le dommage est distant temporellement de la vaccination. Le juge réclame de plus une certitude de causalité, quand l’expert judiciaire ne peut se prononcer que sur une probabilité haute de relation de cause à effet, ce que la justice entend en général comme un motif insuffisant pour prononcer une condamnation.

De manière constante la charge de la preuve du dégât vaccinal ou médicamenteux incombe à la victime, bonne chance aux gueules cassées de la vaccination anti-Covid 2020-2021 qui se recruteront prioritairement chez les médecins, gendarmes, policiers, magistrats, l’enfer de la malchance et de la non-reconnaissance de leurs dommages commence probablement pour eux dans quelques semaines…

Dr Vincent Reliquet
Novembre 2020

 

 

« Nous avons appris beaucoup de choses sur la vaccination de masse, et s’il y a bien une chose plus dangereuse qu’un mauvais virus, c’est un mauvais vaccin« 

Dr Mike Ryan, OMS

 

« Le Dr Vincent Reliquet remercie sincèrement l’ensemble des membres de l’https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2023/11/image-4042920-20201130-ob-6b8f5e-dr-helene-banoun.jpg, ses confrères, tous ses correspondants ainsi que tous les blogueurs de nos articles, sans lesquels aucune analyse de fond ne pourrait jamais être menée. »

 

Note et sources
(1) Even P, Debré B. « Guide des 4000 médicaments inutiles et dangereux« , Ed. Cherche-midi
(2) http://ctiapchcholet.blogspot.com/2020/11/vaccin-contre-la-covid-19-ce-que-la.html
(3) https://www.coe.int/fr/web/bioethics/oviedo-convention
(4) RÈGLEMENT (UE) 2020/1043 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 15 juillet 2020 relatif à la conduite d’essais cliniques avec des médicaments à usage humain contenant des organismes génétiquement modifiés ou consistant en de tels organismes et destinés à traiter ou prévenir la maladie à coronavirus (COVID-19), ainsi qu’à la fourniture de ces médicaments https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=CELEX:32020R1043
(5) https://childrenshealthdefense.eu/
(6)  http://www.sante-environnement.be/En-France-la-Coordination-Nationale-Medicale-Sante-Environnement-CNMSE</a
(7) 
http://efvv.eu/
(8)
https://www.infovaccin.fr/
(9)
https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2023/11/image-4042920-20201130-ob-6b8f5e-dr-helene-banoun.jpg.org/wp-content/uploads/2020/10/Com-rectifie%CC%81-press-annulation-vaccins-OGM-UE.pdf
(10)
https://investir.lesechos.fr/actions/actualites/pfizer-catapulte-de-15-a-la-bourse-de-new-york-biontech-a-des-sommets-des-resultats-tres-solides-pour-leur-vaccin-1934759.php
(11) ttps://www.investisseur-sans-costume.com/scandale-du-vaccin-pfizer-a-recrute-lex-patron-de-lagence-du-medicament-americaine-en-2019/ guy del forelle
(12)
https://pfe-pfizercom-d8-prod.s3.amazonaws.com/2020-09/C4591001_Clinical_Protocol.pdf
(13)
https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2023/11/image-4042920-20201130-ob-6b8f5e-dr-helene-banoun.jpg.org/2020/08/23/covid-graves-admettre-lexistence-des-anticorps-facilitateurs/
(14)
https://www.pfizer.com/news/press-release/press-release-detail/pfizer-and-biontech-conclude-phase-3-study-covid-19-vaccine
(15) Remerciements spéciaux à Pierre Biron, Professeur honoraire de Pharmacologie, Université de Montréal
(16)
https://www.contractormisconduct.org/contractors/188
(17)
https://twitter.com/i/status/1327320542404354049
(18)
https://www.pfizer.com/news/press-release/press-release-detail/pfizer-and-biontech-announce-vaccine-candidate-against
(19) https://criigen.org/rapport-dexpertise-sur-les-vaccins-genetiquement-modifie/

(20) Projet de recommandations intermédiaires sur les modalités de mise en œuvre de la vaccination contre la Covid-19 Consultation publique du 9 au 30 novembre 2020 CONSULTATION PUBLIQUE – Mis en ligne le 09 nov. 2020
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3216301/fr/consultation-publique-projet-de-recommandations-intermediaires-sur-les-modalites-de-mise-en-oeuvre-de-la-vaccination-contre-la-covid-19
(21)
https://ted.europa.eu/udl?uri=TED:NOTICE:506291-2020:TEXT:EN:HTML&src=0
(22)
https://insolentiae.com/vaccins-covid-19-lunion-europeenne-indemnisera-t-elle-les-laboratoires-en-cas-de-problemes-ledito-de-charles-sannat/
(23)
https://www.capital.fr/entreprises-marches/vaccins-contre-la-covid-lue-indemnisera-les-laboratoires-en-cas-deffets-secondaires-inattendus-1379072

Avertissement :
La rubrique commentaires est un espace d'échanges et de partages mis à votre disposition. Il vous permet d'exprimer brièvement vos idées, votre accord ou désaccord relatifs à l'article ci-dessus. Cependant vous devez respecter quelques règles simples à savoir vos propos doivent rester dans le cadre du sujet abordé, ils doivent être courtois et conformes aux règles élémentaires de la politesse et de la bienveillance. Tous les commentaires insultants, diffamants, menaçants ou appelant à la haine seront immédiatement supprimés. Nous vous remercions pour votre compréhension

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

148 Responses

  1. Heureusement qu’il y a une association comme la vôtre pour nous ouvrir les yeux .nous vivons dans une époque qui nous donne froid dans le dos
    mon dieu avec les idées de Barbier cela nous ramène aux années des chemises br…..s
    Tenez bon et merci à toutes l’équipe

    1. Votre argument ne tient pas car la vaccination ne protège pas à 100% Il existe donc de l’ordre de 5% de personnes vaccinées qui théoriquement peuvent donc être contaminées par une personne non vaccinée contagieuse.
      Le refus du vaccin est donc dans ce cas une position dangereuse pour non seulement le non vacciné mais aussi pour le 5% vacciné mais non protégé. Le refus du vaccin est donc dangereux pour la société et celle ci doit s’en protéger.

      COMMENT?

      C’est là le problème . Acceptez vous de devenir un assassin potentiel? Bonne nuit.
      Moi le vacciné, je ne vous veux pas de mal mais vous?
      Vous risquez de me tuer.
      La probabilité dépend du pourcentage de la population qui refuse le vaccin.
      Il faut réduire les contacts entre vaccinés et non vaccinés pour réduire ce risque d’où l’idée de limiter les rencontres. L’idée de C Barbier n’est pas stupide.
      Prenez vos responsabilités.

      1. *Vous* rejetez la responsabilité sur les personnes qui ne veulent pas de ce vaccin, DONT ON NE SAIT RIEN, faut-il vous le rappeler? *VOUS* acceptez de renier toutes les règles de sécurité mises en place depuis des décennies? Avez vous lu l’article dans son entier? On se le demande à la lecture de votre commentaire…

  2. Quel excellent bilan, excellent article complet et clair, dans la vérité de la vraie science, dans la réalité rigoureuse.
    Je ne suis pas anti-vaccin du tout, je suis juste scientifique, ayant travaillé 40 ans dans les laboratoires de recherche de la grande industrie pharmaceutique.
    Je connais bien ses méthodes et sa grave dérive financière radicale qui date des années 90.

  3. Bravo! Belle synthèse, claire et bien dissuasive ! Comment faire pour que nos décideurs lisent ce genre d’article et celui de C. Velot ??

  4. La moindre des choses aurait du être de publier un intervalle de confiance autour de ce 90%. S’ils ont observé 94 malades dont 9 vaccinés et 85 non vaccinés, les variations aléatoires auraient pu donner d’autres répartitions. Le rôle de cet intervalle dit de confiance est donc de gérer ces variations possibles. Plus l’échantillon sera faible et plus les variations seront grandes. Or ici, l’échantillon n’est pas très grand.

    Que Pfeizer ne se soit pas donné la peine de faire cet effort pourtant incontournable n’est pas pour inspirer confiance, pas vraiment tout comme sa surenchère à 95% quand la concurrence a annoncé 94,5%, toujours sans intervalle de confiance elle aussi.

    Il faut réaliser qu’une telle omission, qui ne peut pas être involontaire, n’est pas qu’un petit détail sans importance. Il est au contraire très révélateur.

    1. Bernard,

      Bien sûr que cela va être fait dans les publications à venir !
      RIEN n’a été publié encore, pour l’instant.
      Je doute que vous ayez vu passer une publication, vous serez bien d’accord sur cela, je suppose.

      Et donc….
      Vous réclamez que Pfizer explique l’intervalle de confiance, au journal de 20h.?!
      C’est le fait d’annoncer dans les médias ces travaux de manière si grossière qui est plus que discutable. Ca oui !

      Mais il est terriblement dérisoire de venir les inquiéter sur l’intervalle de confiance, à ce stade. Ca sera dans les publications à suivre. Là, on pourra critiquer, mais le faire sur les annonces-choc à la télé… est dépourvu de sens.
      Mais… et puis… de toutes façons, avec un tel écart… dans la différence entre vaccinés versus non vaccinés (même sur un petit échantillon) … la différence sera très très certainement significative, sur ce seul critère là ‘positif covid’ ou ‘négatif covid’ !

      1. Au journal de 20h les soirs d’élections ils donnent la fourchette c’est à dire l’intervalle de confiance. On ne doute pas que sur cet échantillon la différence sera significative mais le 90% pourrait être fortement nuancé à la baisse. Ce n’est pas tant la significativité qui les intéresse que cette valeur 90% boostée quelques jours plus tard à 95%. On pourrait avoir un écart significatif avec 60% mais ce serait beaucoup moins impressionnant et il faut faire aussi bien que la concurrence qui aussitôt annonce aussi ….

      2. Au soir d’élections, le résultat est souvent binaire ou bien sous-tend des enjeux qui s’expriment en termes binaires… Rien de tel ici.
        Evidemment que tout cela n’est qu’un jeu de dupes. Comment en sommes-nous arrivés à commenter des annonces dans la presse, sans rien y comprendre, faute de données brutes et de définition des simples termes de base employés ? Nous ne savons même pas quels sont les critères de jugement à ces 90%…. alors, l’intervalle de confiance, rêvons-en.

  5. Vraiment un article percutant Dr Reliquet. Vous avez parfaitement décrit ce qui est et ce qui nous attend. Ce que nous redoutions depuis longtemps à longueur d’articles est train de ce réaliser et des abrutis complices de véritables dictateurs sanitaires avides de profits font tout pour nous aliéner en nous soumettant à des contraintes, en nous enlevant notre libre arbitre !
    France, terre de liberté …
    Comment réagir ? Il doit quand même quelques politiques, quelques décideurs ayant suffisamment de neurones et de « c……..s » pour dire « ça suffit ! ».
    Quand on pense que la plupart des personnes infectées guérissent tout seul et qu’on en est arrivé là, ça me rend dingue, et s’il n’y avait pas des personnes responsables comme vous, je désespèrerait du genre humain.
    Sincèrement.

    1. N’oublions jamais que Yannick Jado – après avoir trahi sa collègue parlementaire UE Michèle Rivasi qui appelle à la prudence quand aux vaccins en la traitant quasiment ďanti vaccin – a soutenu avec zèle ľobligation du vax covid.
      Seuls les nazis peuvent être comparés à ce qui se joue à ľechelle mondiale aujourd’hui.

    1. J’ai signé la pétition sans trop de conviction sur sa portée. Peut-être pourrait-on pointer le doigt là où politiquement ça ferait très mal, à savoir l’extrême médiocrité de la gestion de cette crise sanitaire par le gouvernement, 4,27 fois plus de morts en France qu’en Allemagne pour un même virus (48732 vs 14159 au 14 nov. / pop. 67 M vs 83 M).

      AVIS 106 du Comité Consultatif National d’Éthique du 5 février 2009 « Questions éthiques soulevées par une possible pandémie grippale »
      une conclusion sans équivoque personne ne pourrait être vacciné contre son gré, c’est important de le savoir !
      VI. CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS (page 19 à 21)
      Le contexte, quel qu’il soit, ne peut modifier les valeurs éthiques. La situation d’urgence contraint seulement à les hiérarchiser provisoirement.
      (…) Dans les cas où, par défaut d’information ou conduites individualistes, les valeurs d’autonomie et de solidarité entreraient en contradiction, la priorité devrait être donnée à l’exigence de solidarité. Le droit au refus de soin devrait être pondéré par le devoir prioritaire de ne pas être contaminant pour son entourage.
      (…) 4. Enfin, l’état d’urgence sanitaire ne saurait justifier, sauf circonstance d’une exceptionnelle gravité, le sacrifice du respect de la vie privée des personnes et de la confidentialité des informations afférentes à leur santé.
      Paris, le 5 février 2009
      https://www.ccne-ethique.fr/sites/default/files/publications/avis_106.pdf

      Le « sauf circonstance d’une exceptionnelle gravité »… n’est pas et n’a jamais été constitué pas plus qu’un état d’urgence sanitaire abusivement décrété sur la base de 48 morts au 11 mars dont 33 avaient plus de 75 ans. Une pandémie par définition ferait beaucoup de morts, et ce qui n’est pas le cas…
      Quant au « respect de la vie privée des personnes et de la confidentialité des informations afférentes leur santé », il faudra veiller à ce qu’elle soit respectée, c’est un point déontologique qui ne supporte pas de concession.

      1. Décidément ……quand le refus de comprendre est idéologique , impossible de discuter .
        Inutile donc de rappeler les 2 énormes clusters de janvier 2020 à Paris ( nouvel en chinois et touristes en masse ) et celui de Mulhouse ( 2000 évangélistes qui s’embrassent toutes les 5 minutes , pendant 4 jours ) , puis repartent disséminer partout en France …..tandis que l’ Allemagne n’a eu qu’à déplorer qu’un mini-cluster de quelques skieusr dans un village autrichien .
        Vous faites exprès njama ?
        Quant à vos calculs ou ceux du journaliste : 14159 X par 4,27 = 60459 donc y a un os dans le bouillon !
        Quitte à mentir , mentir vrai , nom de Zeus !

      2. @ riboulours
        Allemagne 14159 / 83,2 => 170,18 par M hab., France 48732 / 67 => 727,34 par M hab., soit 4.27 fois plus.
        Quant aux clusters en janvier 2020 ??? de mémoire à l’époque tout le monde regardait benoîtement ce qui se passait à Wuhan, et même si dame Buzyn avait déclaré que la France avait des tests PCR, ils n’ont été employés que en mars et exclusivement à l’hôpital pendant toute l’épidémie de mars – avril. Le premier mort attribué covid en France, le 20 février, un touriste japonais ou chinois. La folie des tests a démarré en juin 2020 après la bataille.

      3. oui: 4,27 fois plus de morts en France qu’en Allemagne pour un même virus (48732 vs 14159 au 14 nov. / pop. 67 M vs 83 M):
        … c’est exact, contrairement à ce qu’affirment riboulours car il faut aussi prendre en compte le nombre d’habitants… et regarder la mortalité (%) et non pas les chiffres bruts….
        Hé riboulours !

      4. L’énorme surmortalité en mars – avril en IdFrance et région Grand Est , c’est une illusion ?
        Non , la résultante de 2 gros clusters ; vous étiez où en ce temps là , aux Bahamas ?

      5. Riboulours, si la gestion de la crise sanitaire en France avait été aussi performante qu’en Allemagne il n’y aurait pas à ce jour 48732 morts au compteur mais 11402 (67 x 170,18) , ce qui fait un excès de 37330 !

        mais bon les médias préféraient discuter le bout de gras sur Raoult et l’HCQ plutôt que se questionner sur ce qui se passait en beaucoup mieux de l’autre côté du Rhin alors qu’ils avaient les chiffres, et le gouvernement aussi.

        Déc. 2016 : 57.339 décès + Janv. 2017 68.145 décès >> total : 125.484
        Mars 2020 : (p)(r) 63.200 + Avril 2020 : (p)(r) 67.000 >> total : 130.200
        (p : Donnée provisoire / r : Donnée révisée)
        https://www.insee.fr/fr/statistiques/serie/001641603#Tableau

        Pour les clusters Paris et région Est, les athlètes français et des Jeux Mondiaux Militaires 2019 sont rentrés de Wuhan fin janvier 2020 suivant la déclaration sous serment de Florence Parly ministre des Armées. Pourquoi autant de semaines après les Jeux (?) ont-ils été confinés par les Chinois ? la plupart des participants avaient été contaminés en octobre 2019. C’est une hypothèse qui précède celle du rassemblement des évangélistes du 17 au 24 février.

      6. njama :
        on s’en fout de quand et pourquoi les premiers cas sont arrivés en France , ce qui compte c’est que notre pays a subit 2 énormes clusters et que la dissémination a suivie .Les autres régions n’ont été touchées qu’assez peu – donc les mesures du gouv’ ne sont pas en cause .
        J’habite dans un coin ou il n’y a quasi rien eu en mars – avril , mais après l’été et les vacanciers c’est devenu tiède ; c’est la cause qu’il faut chercher , pas les mesures posts infections qui certes influent un peu , mais ne sont pas déterminantes .
        Votre posture idéologique d’opposition systématique au gouv’ est assez stérile .
        Quid de l Italie , Espagne , Belgique , RU , USA …….ce n’est pas le gouv’ français qui a dicté leurs stratégies , ou alors j’ai loupé un épisode .

    2. Merci pour cet article de fond qui met en lumière la dangerosite des vaccins et traitements allopathiques qui sont des mannes financières pour les laboratoires pharmaceutiques qui achètent les dirigeants les scientifiques et les medias. Heureusement qu’il existe des gens honnêtes qui eclairent l’humanité. MERCI

  6. « S’il y a une chose plus dangereuse qu’un mauvais virus, c’est un mauvais vaccin »… Il existerait des bons vaccins ?

  7. Bonjour à tous,
    Il sera très difficile de m’enlever de l’esprit, qu’il y a manifestement, une intention de nuire !!!….. Complotiste à « courte vue », j’assume ….. Cependant, à la lumière des « cafouillages » stupides des autorités sanitaires et politiques, ON ne peut pas penser autrement, en toute logique ….. Et, quand ON a lu, avec attention cet article, la conviction s’en suit NATURELLEMENT ….. La Nature a jusqu’à présent, depuis notre naissance, prodigué une immunité de base qui s’est renforcée au cours de la VIE …..
    Des accidents relatifs aux vaccinations sont connus depuis qu’elles existent, et sont niés systématiquement, faisant la part belle aux réfractaires qui ont de bonnes raisons de s’inquiéter ….. La preuve …..
    Les professeurs Authier et Ghérardi qui ont étudié, et révélé l’existence de la fasciite à macrophages, ont été largement « contrebattus », lorsque ce fait avait été révélé à Bordeaux, il y a quelques années !!!…..
    BigPharma, ou plutôt, BigBrother, trouvent dans cette « mascarade », toute justification pour exercer leur potentiel de nuisance !!!….. Je suis indigné, le PIRE est à craindre, et « je crains fort que la fin du monde soit bien triste » : Brassens …..

    1. @akira 23/11, 9h49
      Sacré Rocard, toujours dans la bienveillance, c’était une époque ou les Hommes d’états n’étais pas encore tous des Hommes politiques.
      Mais il faut aussi penser qu’un complot à l’échelle des états ne nécessite pas forcement un nombre incalculable d’esprits « rares » pour le mettre en place et que statistiquement dans un société il y a toujours un même pourcentage d’esprits vicieux.
      Si l’on fait le calcul de la population planétaire à l’époque de Néron, il fait froid dans le dos à penser combien il y a de « Nérons en herbe » actuellement dans la nature.
      Cordialement.

    2. La FDA est très probablement corrompue elle aussi, en 2007 elle publiait sur son site dans un document « Reclassification Petition for Human Papillomavirus (HPV) DNA, Nested Polymerase Chain Reaction (PCR) Detection” published March 7, 2007″ que les infections HPV ne causent pas le cancer du col de l’utérus même celles causées par des HPV dits à « hauts risques », mais que seules les infections HPV « persistantes » peuvent éventuellement induire des lésions précancéreuses au niveau du col de l’utérus.
       » It is the persistent HPV infection that may act as a tumor promoter in cancer induction. »…
      « Repeated sequential transient HPV infections, even when caused by « high-risk » HPVs, are characteristically not associated with high risk of developping squamous intraepithelial lesions, a precursor of cervical cancer. »
       » It is the persistent infection, not the virus, that determines the cancer risk.
      The FDA has accepted the above interpretation of current medical science, as reflected in its March 31, 2003 announcement on aproval of the digene HC2 High-Risk HPV DNA Test … »

      La FDA a retiré le document de ses publications en ligne, mais rien ne se perd vraiment sur la toile, j’ai deux liens pour le retrouver, et le PDF en magasin.
      Depuis elle a viré sa cuti et s’est rangée derrière l’OMS qui espère éradiquer le cancer d’ici à 2050 :
      17 nov 2020 Un avenir où le cancer du col de l’utérus n’existerait plus: …
      « (…) Il s’agit là d’une étape historique car, pour la première fois, 194 pays s’engagent à éliminer un cancer – après l’adoption d’une résolution lors de l’Assemblée mondiale de la Santé cette année.
      Si les objectifs suivants sont atteints d’ici 2030, tous les pays seront sur la bonne voie pour éliminer ce cancer :
      – 90 % des filles sont entièrement vaccinées contre le papillomavirus humain à l’âge de 15 ans ;…
      https://www.who.int/fr/news/item/17-11-2020-a-cervical-cancer-free-future-first-ever-global-commitment-to-eliminate-a-cancer
      En France idem, la HAS, le HCSP jugeaient l’efficacité du Gardasil très très modeste, ils ont également retourné leur veste, et l’Académie de Médecine cautionne ce revirement. Une Proposition de loi nº 1118 a été déposée en juin 2018 par une petite poignée de députés pour la rendre obligatoire ! sera-t-elle un cavalier législatif dans le PFLSS 2021 ?

      On pourrait ajouter au titre Folie vaccinale…

  8. Je ne suis pas médecin, des études de biologie voici bien longtemps mais je ne suis pas loin de penser la même chose
    que ce qui est relaté dans cet article très instructif et qui est à diffuser très largement….

  9. super article… Percutant… J’ai bien peur que le recours devant la Cour de Justice Européenne déposé par le cabinet Tumerelle ( avec l’expertise de Christian Vélot) ( http://www.avocats-tumerelle.fr/2020/10/21/vaccins-ogm-un-recours-lance-pour-maintenir-les-regles-de-biosecurite/ ) ne soit mis de côté… Le temps de la justice étant long, les vaccins seront sur le marché…
    Quand j’entends ces patients angoissés ( qui passent leur temps à regarder les infos hypnotisés par la tv) qui sont prêts à accepter n’importe quoi pour éviter ce virus………Quand la peur domine, il n’y a plus de raisonnement…..
    J’espère que cet article va ouvrir les yeux de beaucoup….

  10. Chronique N°39 – « L’éclatante victoire de la Suède s’affirme jour après jour, sur toutes les nations qui ont confiné, fermé, masqué, déconfiné, reconfiné
    20.11.2020, par François Pesty pour FS

    Tribune : La Suède, c’est la victoire du « Primum no nocere », en premier ne pas nuire, du bon sens paysan « Dans le doute on s’abstient », contre l’absurde principe de précaution, qui se fonde sur les pires hypothèses pour prendre les mesures les plus dures, et les moins fondées sur les preuves

    La Suède, c’est la victoire de celles et ceux qui ont cru en l’Homme, et en ses capacités à acquérir une immunité collective, laquelle a stoppé toutes les grippes avant la covid, contre la stratégie de la couardise et de la poltronnerie « cachez-vous », enfermez-vous », « masquez-vous »
    La victoire de la Suède, c’est celle de l’humilité et de la Science, la vraie, pas celle d’un comité scientifique qui ne connaissait rien au coronavirus, contre l’outrecuidance des politiques qui se sont crus, et se croient encore, plus fort que le virus et pensent pouvoir le contrôler avec de sottes mesures administratives
    La victoire de la Suède, c’est la réussite qui sourit aux audacieux, et non aux moutons de Panurge qui reculent toujours, croyant pouvoir mieux sauter

    http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/chronique-ndeg39-leclatante-victoire-de-la-suede-saffirme-jour-apres-jour-sur

    1. A ce jour , il y a une différence de 100 morts covid / millions h. , entre la Suède et la France ; compte tenue de lafaible densité démographique de la Suède , ce n’est pas grand chose .
      Il y a deux mois , ils étaient plus mal lotis que nous …….attendre la fin du bal avant de payer les musiciens .

      1. @ Riboulours et tous : On donne toujours l’Allemagne en exemple pour la gestion du Covid. Je comprends un peu la langue de Goethe et je suis allé voir sur des pages Facebook ce qui s’y passe. Et bien je peux vous dire que chez nous , les médias passent vraiment sous silence ce qui s’y passe réellement :
        La loi sur les obligations sanitaires, la vaccination etc… est très fortement contestée. Des manifestions monstres à Berlin réprimées avec une violence inouie par la Police (je n’arrive pas à mettre en ligne une vidéo notamment qui permettrait de comprendre pourquoi notre sinistre de l’intérieur a fait passer une loi sur le filmage de la Police … Atroce !) Celle ci fonctionnera peut-être :
        https://twitter.com/i/status/1329027611209633795
        et à propos de la Suède, ce site dont on peut traduire les titres avec Google :
        https://www.du-entscheidest-uber-dein-leben.de/?fbclid=IwAR3g1iYF2nVAQrvLyh9nFE4tuzi1K-u_JIW1iW8Vd8tWe-T6Jt2HR7GcKK4
        dont une rubrique dit clairement :
        Es ist ein Tabu-Thema in Deutschland: Schwedens Corona-Sonderweg ohne Lockdown und strikte Auflagen.
        ce qui veut dire : » C’est un sujet tabou en Allemagne: le chemin spécial corona de la Suède sans verrouillage et exigences strictes. »
        la page précise : Depuis plusieurs mois maintenant, Rushworth soutient que tous les pays, quelle que soit la sévérité des restrictions sur les populations, auront finalement le même nombre de décès dus à Covid-19, et des incendies avec des chiffres contre les verrouillages répétés des fonds et Europe du Sud: «Septembre dernier a été le mois où la mortalité par habitant est la plus faible jamais enregistrée en Suède. L’année 2020 est jusqu’à présent l’année avec la troisième plus faible mortalité par habitant de tous les temps  »
        Boris Reitschuster
        30000 abonnements
        12 novembre, 05h29

        C’est un sujet tabou en Allemagne: le chemin spécial corona de la Suède sans verrouillage et exigences strictes. Les médias s’efforcent de mal l’écrire. Les faits parlent une autre langue. Voici un excellent rapport de fond provenant directement de Suède: »
        et si on suit les liens des commentateurs on a d’autres informations.
        Donc, on peut en déduire, qu’en Allemagne comme en France on assiste à un désinformation permanente sur la Suède, voire d’autre pays comme par ex; La manifestation monstre contre l’obligation vaccinale au Danemark qui a fait reculer le gouvernement .
        La mortalité en Allemagne : Du entscheidest über Dein Leben“
        1mua4tS novreimpbStmrnnetom,hn n14h:ogsu3olsre4d ·

        Registre intensif DIVI en 6 jours comparatif = 9.11.-14.11.2020
        Derniers décès KW 42 (malheureusement les publications sont toujours derrière). 17189 personnes sont mortes au KW 42 = 12.10.-18.10.2020 d’entre elles 212 avec ou à cause du Covid. La moyenne de ces dernières années 2016-2019 = 17.254.
        Les décès d’automne ont TOUJOURS augmenté ces dernières années et ont atteint un sommet en décembre, voir les enregistrements de décès !!

        Alors, toujours dubitatif sur le « complotisme » ??? »

      2. On rappelle qu’aucun virus n’a été isolé (Stefan Lanka a raison, répétons-le d’autant plus que c’est très et trop peu su) et que les tests viraux n’ont par conséquent aucun sens.
        Il ne se passe rien. Il y a donc zéro mort de l’imaginaire Covid-19 (pour lequel les tests ont été commandés dès 2017 comme montré sur le site de World Integrated Trade Solution* : légère gaffe de leur part) en Suède et en France, ce qui fait une différence de zéro également.

        Les gens qui meurent le font d’autre chose (les causes les plus diverses, y compris le suicide, comme en ont témoigné des personnels de santé), et sont classés « morts du Covid-19 » pour créer des statistiques artificielles.

        Plus c’est gros, mieux ça passe. Et en l’occurrence, c’est éléphantesque.

        * https://www.stopworldcontrol.com/2017-covid19-testkits.pdf

    2. La Suède qui est le pays nordique avec le + de morts par millions ( entre 5 et 10 fois + de morts / millions d’ h que la Finlande , le Danemark ou la Norvège )
      Pas de quoi pavoiser , amis comploplos .

      1. Riboulours, le cas de la Suède veut surtout dire que le confinement et les mesures liberticides ne servent à rien… responsabiliser les personnes suffit, et tester, isoler, soigner.

      2. Si vous habitiez en France , vous sauriez que c’est faux .
        Sortez de Comploland et ouvrez les yeux , nom de Zeus !

  11. Bonjour,

    Merci pour cet article édifiant.

    J’ai simplement une petite question qui concerne cette phrase : « un vacciné ne peut pas être contaminé par un non vacciné puisque justement, il est vacciné… »

    Il me semble qu’il y a, vous en conviendrez peut-être, un problème, c’est que si un vaccin est efficace à 90%, alors cela laisse 10% de vaccinés non protégés.

    Je précise qu’il ne s’agit pas de pinailler mais d’un réel désir d’entendre vos arguments face à l’idée souvent avancée par les « pro-vaccin » selon lesquels, si on ne se fait pas vacciner, on met potentiellement d’autres personnes en danger.

    Compte tenu de la balance bénéfices-risques du Covid, peut-être que l’argument des « pro-vaccin » ne tient pas, peut-être qu’il tient en revanche dans le cas de contexte d’épidémies aiguës de maladie beaucoup plus graves (polio ?).

    C’est une question que je me pose depuis longtemps.

    1. Je peux vous donner une partie de la réponse. Il existe des vaccins célèbres qui sont qualifiés d’égoïstes par les épidémiologistes. C’est à dire qu’ils ne protègent que le vaccinés mais n’empêchent pas la circulation du virus, c’est à dire que le vacciné contaminé peut ne pas tomber malade tout en ne stoppant pas le virus.

      Un premier exemple avec les animaux : le vaccin contre la fièvre aphteuse est connu pour protéger les animaux vaccinés alors que ceux-ci vont laisser le virus circuler sans que l’on puisse savoir s’il est passé dans l’élevage. Autrement dit, les troupeaux vaccinés font perdre la trace du virus. En l’an 2000 il y eut une épidémie de fièvre aphteuse apparue en Angleterre et qui traversera la Manche pour contaminer un élevage français d’environ 160 animaux qui seront abattus.

      Cette épizootie provoquera beaucoup d’agitations et les éleveurs français manifesteront pour réclamer la vaccination de leurs troupeaux alors que celle-ci est interdite. Interdite pour éviter de réinstaller le virus dans nos élevages alors qu’il a été éradiqué.
      A l’époque j’avais entendu sur une radio un vétérinaire de hautes responsabilités dire « qu’il n’était pas question de vacciner car cela risquait de nous faire perdre tout le bénéfice des efforts accomplis pendant des années pour éradiquer le virus. Si on le faisait ce serait pour gagner du temps si on était débordé mais les animaux vaccinés seraient de toute façon abattus. »

      Parmi les vaccins reconnus égoïstes vous avez le BCG, le vaccin antitétanique bien sûr, le vaccin polio injectable. Pour ce dernier, la raison est simple : les virus polio sont des entérovirus qui se transmettent par les selles quand le traitement des eaux usées est insuffisant. D’où la création d’un vaccin oral à virus vivant qui peut créer une immunité intestinale, ce que le vaccin injectable ne saurait faire. En France cela fait longtemps qu’on n’utilise plus le vaccin oral. Ce n’est pas la vaccination injectable qui a pu arrêter la circulation du virus en France mais la collecte généralisée des eaux usées et leur traitement.

      1. Merci pour votre réponse. En admettant qu’un vaccin Covid-19 soit « non-égoïste », alors il faudrait donc bien se faire vacciner pour tendre le plus possible vers une éradication de la maladie, et si je comprends bien, le seul argument « contre » en termes de santé résiderait dans les effets secondaires.

    1. Un tel cynisme qui ne déclenche même plus de réaction des journalistes est un crève-coeur et un motif d’écoeurement constants et croissants !

    2. Merci pour le lien…
      C’est effarent !!!
      Mais c’est un signe de l’anesthésie générale des journalistes.

    3. les vaccins n’ont pas tété testés sur des sujets âgés, ni sur des cas positifs :

      (16/11/2020) « Enfin, le ou les vaccins pourraient ne pas protéger à vie contre le Covid-19, rendant ainsi les populations vaccinées susceptibles d’être contaminées lors d’une vague suivante. »Est-ce que la durée de l’immunité, c’est seulement six mois, un an, deux ans, plus ? Il n’y a que le recul qui permette de le dire« , explique à franceinfo Jean-Paul Stahl, professeur de médecine infectieuse au CHU de Grenoble.

      On ignore aussi, pour l’instant, quelle sera l’efficacité d’un vaccin sur les personnes âgées, ou ses effets sur les personnes déjà infectées par le coronavirus, seules les personnes négatives au Covid-19 ayant par exemple été intégrées aux essais cliniques du vaccin Pfizer-BioNTech. »

      https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/vaccin-contre-le-covid-19-pourquoi-la-bataille-est-loin-d-etre-gagnee-malgre-les-avancees-de-plusieurs-essais-cliniques_4182373.html

    1. @Ratatouille 23/11/17h56
      Alors la, on va peut être savoir si les élégants bipèdes qui nous gouvernent savent lire autre chose que le Lancet…
      Ils vont peut être s’étouffer des quasi 11 millions de tests en 19 Jours et n’arriveront surement pas à la fin.
      Plus sérieusement, chez nous ces dernières semaines, c’était quoi ?? C’est sorti d’où ??
      Quelqu’un a une idée ??

      1. les élégants bipèdes qui nous gouvernent ne sont juste qu’un faux-semblant, des hommes liges (?), ils ont fait appel à :

        Une agence américaine pilote la stratégie de la France !
        L’un des plus importants cabinets américains internationaux de conseil en stratégie a été mandaté pour « piloter la stratégie de la France dans le dépistage du coronavirus ». Le gouvernement a-t-il fait entrer le loup dans la bergerie, et quel est ce loup ? Bienvenue dans le monde du conflit d’intérêts et de la mainmise tentaculaire.
        👉 Pour lire l’article intégral, c’est dans notre numéro 131 en vente en kiosque actuellement, ou en ligne sous format papier et numérique ici :
        https://www.nexus.fr/magazine/numero-131/

    2. Cela devrait décoiffer ceux qui prétendent qu’il faudra nous apprendre à vivre avec la Covid pendant longtemps peut-être…

      Traduction du Résumé :
      Des mesures de contrôle strictes contre le COVID-19 ont été imposées à Wuhan entre le 23 janvier et le 8 avril 2020. Les estimations de la prévalence de l’infection après la publication des restrictions pourraient éclairer la gestion de la pandémie après le verrouillage. Ici, nous décrivons un programme de dépistage des acides nucléiques du SRAS-CoV-2 à l’échelle de la ville entre le 14 mai et le 1er juin 2020 à Wuhan. Tous les résidents de la ville âgés de six ans ou plus étaient admissibles et 9 899 828 (92,9%) y ont participé. Aucun nouveau cas symptomatique et 300 cas asymptomatiques (taux de détection 0,303 / 10 000, IC à 95% 0,270-0,339 / 10 000) ont été identifiés. Il n’y avait aucun test positif parmi 1 174 contacts étroits de cas asymptomatiques. 107 des 34 424 patients COVID-19 précédemment récupérés ont été testés positifs à nouveau (taux de re-positif 0,31%, IC à 95% 0,423-0,574%). La prévalence de l’infection par le SRAS-CoV-2 à Wuhan était donc très faible cinq à huit semaines après la fin du verrouillage.

      1. C’est un communiqué de Monsieur Xi ?

        Les chiffres chinois sur ce sujet sont extraordinairement fiables , of course !

      2. Riboulours, z’avez rien de chinois chez vous ? ordinateur, téléphone, TV, … les chinois seraient des imbéciles ? et le Pr Raoult qui les considère comme les plus performants au monde dans le domaine de la microbiologie, de l’infectiologie…
        si vous pouviez éviter ces revers de main, et argumenter… ne le prenez pas mal, je ne doute pas que vous ayez plein de qualités sympathiques, bienveillantes.

      3. Bonsoir,

        La Chine.

        Le problème est là!
        Le fameux modèle chinois.
        Et ceux qui y travaillent sont plus nombreux que vous croyez.

        Faites les liens, merci,

      4. Mon ordi est Taïwanais , ma TV Japonaise , et mon téléphone est US ( mais fabriqué en Chine .
        Désormais ( depuis qq mois ) j’ai décidé de ne plus rien acheter qui est fabriqué dans dictature chinoise .
        Mais quel rapport , je vous parlais des chiffres annoncés par Pékin à propos du virus aux yeux jaunes ( incrédibles , pour le moins ! ) et vous déviez vers les produits chinois- comme souvent – pour éviter de répondre .
        Vieille technique des maos et autres trotkistes …..je ne suis pas né de la dernière averse .

  12. « Toute contestation d’une affirmation officielle ou d’une croyance largement répandue est désormais considérée comme « complotiste »

    Edgar Morin
    sociologue

  13. Toutes ces déclarations plus que très favorables à une vaccination généralisée et obligatoire contre la covid, telle celle rapportée ici avec la vidéo de Christophe Barbier, ne sont que les conséquences d’une inculture généralisée et organisée depuis longtemps, depuis qu’il y a des vaccins. Le premier ayant été celui contre la variole, comme en psychanalyse il faut remonter jusqu’à lui pour avoir une chance de prendre conscience de l’énormité que fut cette affaire de l’éradication de la variole et aussi de ce qui s’était produit avant.

    Je vous renvoie à mon article Aimsib du 6 septembre 2020 sur le sujet :

    https://www.aimsib.org/2020/09/06/vaccinez-les-tous-confinez-les-ensemble-le-triste-exemple-de-1974/

    Il renvoie aussi aux 2 autres qui avaient été publiés en mai 2020 et décembre 2019, l’année 2020 devant être “l’année de la variole vaincue par la vaccination” mais un virus en a décidé autrement.
    Alors tout le monde, même l’OMS qui pourtant voulait fêter ce 40è anniversaire de l’éradication de la variole tout au long de l’année 2020, a repoussé à plus tard la commémoration ce ce passé.

    Est-ce une raison pour en faire autant, pensant que nous trouverons dans l’instant une solution à cette pression vaccinale énorme qui se prépare. Ce sera impossible pour la simple raison que cette pression s’appuie sur le passé avec tout particulièrement la très grande réussite de la vaccination qui est affirmé comme ayant éradiqué des maladies comme la variole, ce qui est faux même si le vaccin avait une certaine efficacité potentielle.

    Le noeud psychologique de la question est d’abord là. Il nous faudrait au contraire nous détacher de cette pandémie suivie au jour le jour, le nez sur le guidon, pour prendre conscience que ce mouvement vaccinal à pris ses racines et son essor dans un lointain passé où les erreurs, d’abord involontaires, entrainèrent des dissimulations conduisant à des falsifications qui ne furent jamais reconnues.

    L’éradication de la variole fut le plus grand échec qu’une campagne de vaccination ait connu jusqu’à présent. Pourtant cette éradication est présentée comme étant le plus grand triomphe de la vaccination, alimentant ainsi les espoirs placés dans une vaccination généralisée et justifiant toutes les contraintes contre la maladie qui nous occupe jusqu’à l’obsession .

    La plus grande erreur que nous pourrions faire : oublier de revisiter le passé et oublier d’inviter les autres à le faire, y compris Christophe Barbier. Revisiter ce passé est aussi une plongée dans notre inconscient individuel et collectif. Expérience indispensable pour défaire les idées toutes faites qui nous ligotent et ainsi éviter le pire qui se prépare, non pas depuis le mois de janvier mais depuis des siècles.

  14. Éléments de covidologie
    « HOLD-UP », le documentaire du réalisateur Pierre BARNERIAS récapitule la stupéfiante saga des covid 19. Il a donc été censuré quasi-unanimement par les grands médias (presse, radios, TV, réseaux sociaux) qui l’ont qualifié de « complotiste » ce qui constitue en soi un intéressant cas de psittacisme médiatique.
    De ce fait, il a été piraté et visionné des millions de fois: c’est là aussi un intéressant cas d’école, au point de se demander qui est à l’origine d’une mesure aussi contre-productive !
    Celles et ceux qui l’ont vu en entier peuvent légitimement le critiquer (et on attend leurs analyses, pour les critiquer en retour: ça s’appelle un «débat»).
    L’accusation pavlovienne (c’est-à-dire automatique, non argumentée) de «complotisme» (qui signifie que ce film serait complotiste car il dénoncerait un complot) tient difficilement la route: un «complot» sous-entend quelque chose de secret. Un complotiste est quelqu’un qui croit à l’existence d’un complot (à différencier des «comploteurs» qui, eux, fomentent les complots…).
    Or, rien n’est secret dans les grandes manœuvres auxquelles se livrent dans notre dos (c’est pour cela que nous ne les voyons pas, mais il suffit de se retourner!) les firmes pharmaceutiques qui ont circonvenu (corrompu) les autorités de régulation dans nombre de pays (c’est la notion de «prise de contrôle du régulateur par les régulés» en économie politique, avec comme instruments les lobbies et la corruption).
    Rien de secret donc si l’on se donne la peine de creuser un tant soit peu la question…
    Pour qualifier plus précisément ce qui est en train de se jouer sous nos yeux (ou dans notre dos!), c’est le terme d’«instrumentalisation» qu’il faut utiliser. La crise sanitaire provoquée par le SARS-Cov-2 (nous en sommes à la deuxième épidémie significative, ou covid 19.4–et non pas «2e vague»: mais peu importe, vous pouvez lui donner le nom que vous voulez !–en attendant la covid 19.7, puis la covid 20, puis la covid 20.3, etc.) est ouvertement, effrontément, outrageusement et scandaleusement instrumentalisée par l’exploitation de la peur que l’on répand dans la population: «Celui qui contrôle la peur des hommes devient le maître de leur âme» (Machiavel).
    Il y a donc délit d’instrumentalisation et (au mieux) «effet d’aubaine» pour les grandes firmes pharmaceutiques et les gouvernements.
    Peu importe finalement l’origine du virus (au pire, s’il a été délibérément produit et lâché dans la nature, c’est une machination et un crime contre l’humanité… au mieux, c’est un accident de la recherche biologique).
    Ce qui compte, c’est l’opportunité qui se présente de forcer les peuples à accepter, voire à réclamer, une kyrielle de mesures (confinement, couvre-feu, «distanciation sociale», port d’un masque, «traçage», dénonciation institutionnalisée…) de plus en plus coercitives, liberticides et arbitraires qui commencent à sentir furieusement la dictature. Ces mesures ébranlent l’économie, ruinent des centaines de milliers ou des millions de personnes, assèchent la vie sociale et la convivialité, dévastent la culture et les arts, perturbent gravement les personnes déjà psychologiquement fragiles, privent les croyants de leurs messes, cultes, liturgies, cérémonies religieuses diverses et variées qui sont autant de sources de réconfort et d’espoir pour des millions de personnes dans notre pays (quoi que l’on pense des religions).
    Qui peut encore croire que les mesures anti-covid feront moins de dégâts (y compris sanitaires) que n’auraient fait les covid elles-mêmes (sans mesures anti-covid)??? Nous manquons encore de recul pour pouvoir l’affirmer, mais nous disposons des données et des outils épidémiologiques et statistiques pour étudier la question le moment venu.
    Dans cette logique absurde, il n’y a en effet aucune raison de mettre fin un jour à l’état d’urgence sanitaire: il est parfaitement illusoire de croire que l’on va «vaincre le virus» (les virus sont sur Terre depuis des milliards d’années…) par des vaccins bricolés à la va-vite, qui seront toujours en retard d’un métro : les mirifiques vaccins que l’on achète aujourd’hui à milliards sont élaborés sur base de la covid 19, mais sachant que le virus original se décline en variants successifs, rien ne prouve que la vaccination permettra d’immuniser contre ces variants…
    N’ayez donc pas peur! La covid 19.4 touche à sa fin, on sait mieux soigner : ce n’est ni la peste noire ni une épidémie à virus Ebola…

    1. Passé le 1er tiers , votre post est remarquable .
      Je ne verrais pas ce film , la vie est courte …..mais j’en pense beaucoup de mal ( du film et son extrème-catho de réalisateur ) .
      Dommage de gâcher votre talent d’analyse pour défendre ces idées réacs .
      Cordialement .

    2. faut vous réveiller riboulours, la réalité dépasse maintenant la fiction, ça va bien plus loin que cette histoire de vaccins, rien de complotiste, rien n’est secret comme dit Emma… juste une poignée de personnes qui nous veulent du bien, enfin, qu’ils disent…

      OGM, protéines de laboratoire et cocktails de produits pharmaceutiques en perspective…
      Le plan ‘Great Reset’ du Forum Économique Mondial pour l’agrobusiness n’est pas une bonne nouvelle… (The Defender)
      18 novembre 2020
      Le plan « The Great Reset »* [La grande réinitialisation] du Forum Économique Mondial (FEM) vise à transformer les industries alimentaires et agricoles mondiales ainsi que l’alimentation humaine. Les architectes de ce plan affirment qu’il permettra de réduire la pénurie alimentaire, la faim et les maladies, et même d’atténuer le changement climatique.

      https://www.legrandsoir.info/le-plan-great-reset-du-forum-economique-mondial-pour-l-agrobusiness-n-est-pas-une-bonne-nouvelle-the-defender.html

      * The Great Reset
      « There is an urgent need for global stakeholders to cooperate in simultaneously managing the direct consequences of the COVID-19 crisis. To improve the state of the world, the World Economic Forum is starting The Great Reset initiative.  »
      https://www.weforum.org/great-reset
      (trad) Il est urgent que les parties prenantes mondiales coopèrent pour gérer simultanément les conséquences directes de la crise du COVID-19. Pour améliorer l’état du monde, le Forum économique mondial lance l’initiative The Great Reset.

    1. Vous avez le droit , camarade : voici ce qui est dit : pas de hausse des suicides au printemps dernier , ni depuis .

      Il me semble que Gates , qui ne me verse rien le salaud ! , aide financièrement  » Le Monde Afrique  » qui informe les africains + objectivement que les canards locaux .

    2. Ah bon ? on se base sur les « remontées » maintenant ? C’est valable pour les suicides mais pas pour les guérisons avec l’HCQ …
      Les « déconneurs  » de l’Immonde » se bases sur quoi ? Santé Publique France n’a pas encore les chiffres, seuls,ceux de 2009 existent !
      https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2019/suicide-et-tentative-de-suicides-donnees-nationales-et-regionales
      De la part d’un « catho Réac » qui n’a pas honte des ses croyances et qui n’en est pas pourtant « grenouille de bénitier » .

      1. On ne sait pas trop la motivation sous-tendant le message de Riboulours qui ne jure semble t’il que par Le Monde, grand journal d’actualités indépendant, pourfendeur des complotistes en tout genre et réputé pour son esprit critique grâce notamment aux fameux « décodeurs » dont on connait bien l’éthique et les compétences notamment scientifiques (sic).

        Je ne retiendrai qu’une seule phrase de cet article plutôt confus puisqu’il hésite entre le: c’est pas si grave et le: quand même le pire reste à venir et c’est peut-être quand même grave: « En France, le nombre de décès par suicide en 2020 n’est pas encore connu ».
        Et quand bien même il le serait, puisque le pire est à venir…

        C’est drôle, je prends ma garde hier et mon collègue me dit d’entrée de jeu: « en ce moment, entre les défenestrés et les immolés, c’est chaud! »
        Encore un qui doit délirer.
        J’ai moi-même bien déliré lors du premier confinement.
        Faudrait peut-être que Riboulours vienne faire un tour sur le terrain mais il me semble plutôt du genre à se complaire dans la provocation futile et peu bienveillante.

        J’aurais une question pour Riboulours qui semble gober toutes les conneries du Monde: que cherchez-vous à nous dire? Qu’il n’y a pas de détresse sociale palpable ou mesurable? Que les mesures de Mr Macron sont bien tolérées par la population?

        Ci-joint 2 vidéos de personnes parmi tant d’autres qui se tireront peut-être une balle demain si c’est pas déjà fait:

        https://twitter.com/CNEWS/status/1327178490257559552
        https://twitter.com/biobiobiobioc/status/1329743581477822468

        Merci au Monde de tenter de nous rassurer.

      2. Je voulais dire « on ne comprend pas trop la motivation », ma phrase ne veut rien dire, décidément j’ai du mal.

      3. @ MT : Euuh … Le premier lien est un mauvais exemple d’ailleurs rectifié 2 js plus tard je crois, un « pleureuse » qui est en conflit avec le fisc depuis 20 ans ( ne me demandez pas les détails mais c’est facile à comprendre) Pascal Praud à fait vérifier et elle est loin d’ être dans la misère. Même le ministre s’est laissé abuser.
        J’ajoute qu’il faut s’attendre à ce que les « aides » promises aux commerçant lésés ( 1500 € et ensuite 10000 €) sont d’ores et déjà utilisés par de véritables escrocs au fisc ! Croyez moi sur parole et dans quelques temps on aura des scandales comme pour les escroqueries de la Taxe carbone; Va y avoir des surprises et c’est l’honnête citoyen qui paiera.
        Ne me demandez pas de vous expliquer, cela m’a été fait et ça pourrait donner des idées à d’autre aigrefins.
        Ce qui ne veut pas dire que tous ceux qui sont en difficultés en raison du confinement sont malhonnêtes. Mais il y en a qui profitent de la situation, c’est ce que j’appelle « l’effet Gates ».
        La déprime est là et il ne faut pas beaucoup pour qu’elle glisse vers le suicide surtout en fin d’année et cette année ci est particulièrement suicidogène.

  15. Dernière minute : Astra Zeneca a publié le 18 novembre 2020, sous forme de résultat préliminaire d’étude clinique dans The Lancet ce qui est en fait un document publicitaire

    (Ramasamy MN, Minassian AM, Ewer KJ, Flaxman AL, Folegatti PM, Owens DR, Voysey M, Aley PK, Angus B, Babbage G, Belij-Rammerstorfer S, Berry L, Bibi S, Bittaye M, Cathie K, Chappell H, Charlton S, Cicconi P, Clutterbuck EA, Colin-Jones R, Dold C, Emary KRW, Fedosyuk S, Fuskova M, Gbesemete D, Green C, Hallis B, Hou MM, Jenkin D, Joe CCD, Kelly EJ, Kerridge S, Lawrie AM, Lelliott A, Lwin MN, Makinson R, Marchevsky NG, Mujadidi Y, Munro APS, Pacurar M, Plested E, Rand J, Rawlinson T, Rhead S, Robinson H, Ritchie AJ, Ross-Russell AL, Saich S, Singh N, Smith CC, Snape MD, Song R, Tarrant R, Themistocleous Y, Thomas KM, Villafana TL, Warren SC, Watson MEE, Douglas AD, Hill AVS, Lambe T, Gilbert SC, Faust SN, Pollard AJ; Oxford COVID Vaccine Trial Group. Safety and immunogenicity of ChAdOx1 nCoV-19 vaccine administered in a prime-boost regimen in young and old adults (COV002): a single-blind, randomised, controlled, phase 2/3 trial. Lancet. 2020 Nov 18:S0140-6736(20)32466-1. doi: 10.1016/S0140-6736(20)32466-1. Epub ahead of print. PMID: 33220855.)

    On y voit que l’étude est en simple-aveugle, le placebo n’en est pas un puisque c’est le vaccin anti-méningocoque très immunogène : le protocole a été changé en cours d’essai ce qui invalide cet essai, au départ il s’agissait d’un vrai placebo salin. Tout ceci invalide l’essai.
    Cet essai inclut des personnes de plus de 70 ans mais elles ont été sélectionnées en bonne santé, ce qui n’est pas le cas des sujets à risques ciblés par le vaccin.
    Le tableau donnant la liste des graves effets secondaires est très inquiétant : on ne peut y distinguer les effets secondaires occasionnées chez les personnes vaccinées de ceux observés chez les personnes ayant reçu le placebo, y aurait-il quelque chose à cacher ?
    Comme attendu aucun effet secondaire n’est relié au vaccin par les investigateurs! Il y a une majorité d’effets secondaires graves chez les plus de 70 ans, CONTRAIREMENT à ce qui est écrit dans le titre et le résumé !

    La plupart des effets secondaires graves sont observés pour des participants dont les données sur l’injection de la deuxième dose ne sont pas communiquées : pourquoi ? La première dose aurait-elle provoqué des effets si préoccupants que la deuxième dose n’aurait pas été injectée ?

    En ce qui concerne les effets secondaires « bénins » attendus, on observe plus de réactions indésirables avec le vaccin qu’avec le « placebo » déjà très immunogène !

      1. Plus de 1000 pages. Si vous-même avez pu le lire, vous pourriez nous en dire un commentaire? Ca va pas être facile de lire ça, pour moi! Merci beaucoup.

      2. Je voulais simplement faire remonter ce document, des fois ques les membres de l’AIMSIB l’ai loupé mais je suis bien incapable de lire tout ça et encore moins de l’interpréter autrement que d’une façon très superficielle.

        Le seul truc que j’ai vaguement remarqué c’est qu’il n’y a jamais de lien de causalité établi lorsqu’il semble apparaître un problème (hormis les séquelles mineures directement résultantes d’un examen invasif – phlébotomie)

      3. Ou-la-la, je suis très loin d’être expert même si j’ai une capacité de raisonnement comme tout le monde. Ayant survolé rapidement l’étude je lis page 12 que l’essai n’a porté que sur 85 sujets, cela paraît très peu et surtout très faible pour tirer des conclusions générales et en extrapoler quelque chose d’universel
        cohortes 1 à 3, 18-55 ans : 45 candidats
        cohortes 4 et 5, 56-70 ans : 20 candidats
        cohortes 7 et 8 ⩾ 71 ans : 20 candidats
        Note: Cohorts 6 and 9 have not been enrolled as of the time of this report and therefore are not included. ???

    1. @ Akira : Tu insistes avec cette histoire d’enfants inclus dans les essais clinique qui s’est avérée fausse , elle a été inventée par un pharmacien et c’était tellement ridicule que cette « dénonciation » est tombée à l’eau !

    2. @riboulours
      OK, alors on recense toutes les irrégularités de protocole dans les essais cliniques publiés ces dernières années dans les plus grandes revues et on traîne en justice leurs auteurs. M’est avis que c’est pas demain la veille qu’on aura le temps de s’occuper de Raoult.

  16. Bonjour à toute l’équipe,

    Merci pour la qualité et la rigueur avec laquelle vous avez traité ce sujet sensible. Tendre à faire croire que le vaccin, qu’il soit d’ancienne ou de nouvelle génération, apporterait une réponse fiable et durable face à ce type d’épidémie revient à tenter d’endormir l’intelligence du plus grand nombre, qui déjà sous hypnose, ne pense même plus par lui même.

    Pour ceux et celles qui douteraient encore qu’un dessein sombre, qu’un esprit génocidaire œuvrerait contre la liberté des peuples de la terre et leur émancipation sociale, psychologique et spirituelle; au point d’accélérer un plan conçu au delà du temps palpable, pour toutes celles et ceux encore endormis et bercés par le déni, je leurs rappellerai simplement que depuis que l’homme marche sur la terre, homo sapiens a toujours comploté contre homo sapiens.
    Les complots et les tragédies inhérentes à ces derniers ont été nombreux sur ces quelques 2000 ans écoulés. Penser que notre société « moderne » en serait exempte relèverait de l’ignorance ou peut-être de la peur, vous savez cette peur de regarder la réalité en face.

    Le vide de sagesse, d’âme et d’intégrité dont souffre notre très jeune société ne pourra pas enfanter d’un nouveau monde tant que perdurera l’hégémonie d’un pouvoir destructeur, ce même pouvoir finissant toujours par pousser la civilisation vers le chaos.

    C’est finalement l’histoire qui nous éclaire… Avec un peu de lucidité, nous pourrons alors percevoir les forces en présence, vous savez, celles qui opèrent dans l’ombre, semblant échapper à notre regard et notre discernement.
    Nous sommes dans un canyon très étroit, et dans ce type d’environnement parfois hostile, la clarté vient à manquer. Puisse la lumière nous éclairer afin d’agir pour la liberté des peuples et la paix qui l’accompagne.
    Merci à toutes celles et ceux qui participent à l’éveil et au maintien de la dignité humaine.
    Cordialement
    Olivier

    1. 2000 ans ?…….. vous voulez dire 3 millions d’années , et croire que les grand singes vivent en harmonie est aussi une erreur .

    1. Ben voilà ce qui nous attend avec un vaccin anti Covid qui ne sera pas obligatoire ( Sa majesté dixit) mais pour lequel on fera tout pour nous forcer : Surveillance citoyenne, vaccination obligatoire pour intégrer une administration, pour aller dans un autre pays, pour s’inscrire dans une école, la maternelle etc…
      Tous les coups tordus sont permis.

  17. @ Inox , Ratatouille , MT
    Je n’interprète rien , je cite :

    « Clairement, on n’a pas aujourd’hui une vague suicidaire. On assiste même plutôt au contraire : selon les remontées de terrain que j’ai, nous sommes en dessous des chiffres de 2019, un peu partout en France », explique Guillaume Vaiva, chef de service en psychiatrie adulte au Centre hospitalier universitaire de Lille et vice-président du Groupement d’études et de prévention du suicide. Mais le constat pourrait être différent en 2021.
    Le premier confinement n’a pas eu d’effet direct sur les suicides. « Nous n’observons pas d’augmentation significative pendant la période », relevait Enguerrand Rolland du Roscoat, responsable de l’unité Santé mentale à la Direction de la prévention et de la promotion de la santé, lors d’une conférence de Santé publique France à la mi-novembre, en se basant sur les entrées aux urgences pour tentative de suicide.

    Selon Guillaume Vaiva, ces dernières ont même chuté de moitié. « On assiste souvent à ce phénomène lors des grands cataclysmes, après des déclarations de guerre… C’est un grand classique. Il y avait encore des gestes suicidaires au printemps, mais ils étaient souvent l’expression de fragilités psychiques individuelles, qui n’étaient pas vraiment liées au contexte. »

    Maintenant , si vous préférez chausser vos lunettes noires idéologiques pour masquer le réel , libre à vous ,camarades , mais le réel finit toujours par s’imposer !

    1. J’en arrive à constater que certains sont déçus que les suicides n’aient pas augmentés de mars à octobre 2020 …..
      Encore une Junk-news à jeter dans la poubelle des conspiros de tous bords .

      1. @ Riboulours . je vois que pour toi, tout va pour le mieux dans le meilleurs des mondes de la Macronitude. Réjouis toi, par un miracle de celle ci, il y aura moins de suicides cette année mais plus de morts surtout par le Covid.
        @ Akira ; Réjouis toi, ton enfant, mes petites fille pourront sans crainte porter le masque:
        https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/le-conseil-detat-d%c3%a9boute-des-parents-contestant-lobligation-pour-les-%c3%a9l%c3%a8ves-de-porter-le-masque-%c3%a0-l%c3%a9cole-d%c3%a8s-le-cp/ar-BB1bmeJz?li=BBoJvSH
        Mais c’est vrai, comme je ne suis pas d’accord, je suis un horrible et stupide complotiste.

      2. Inox (Je me permets de dire Inox comme il le dit lui même… et pour ma part en toute amitié…)
        Ribou est un superbe troll sur ce site et il fait superbement bien son boulot.
        Il n’a pas le temps de visionner le film Hold Up, ce qui me semble être un minimum pour pouvoir au moins apporter une position sur le sujet mais il doit passer des heures ici à nous traquer, nous les horribles lutins qui essayons juste de comprendre un peu comment fonctionne ce monde merveilleux.
        Il est vrai que j’aurais bien aimé une analyse point par point de ses désaccords avec ce « documentaire » et pas simplement un jugement sur les pratiques religieuses de son réalisateur.
        Je suis d’ailleurs certain que si D Raoult avait eu un costard gris et les cheveux courts, il aurait eu aussi plus d’écoute dans notre beau pays.

        Cordialement. Un mangeur de macédoine et de Gloubiboulga 😉

      3. Didier Raoult en costard gris et aux cheveux courts existe, il s’appelle Christian Perrone, 5 ans président du CSHPF et CTV de 2002 à 2007, le CSHPF étant le Conseil sup d’hygiène publique de France ; puis 10 ans président de la commission Maladies Transmissibles au HCSP qui remplacera le CSHPF tout en ayant été pendant 5 ans vice président du comité Sécurité des vaccinations à l’OMS. En 2009-2010 il sera de toutes les conférences de presse relatives à la « pandémie » H1N1 aux cotés de Roselyne et du ministre de l’Intérieur.
        Parallèlement il dirigeait et dirige encore le service des maladies infectieuses à l’hôpital de Garches.

      4. @ Bernard Guennebaud 26/11, 11h59

        Et heureusement qu’il a eu tout de même un peu de crédit et a pu intervenir sur les plateaux télé durant le printemps pour apporter une vision parfois cardinale des choses sans passer par les « sites alternatifs ».

        J’imagine que c’est sa compétence et sa localisation Parisienne qui lui ont ouvert la porte des studios plus que son costume ou la sortie de son bouquin.
        Mais il est, lui aussi, mis au ban des accusés par ceux qui réfutent entièrement le documentaire et c’est pourquoi j’aimerai bien que certains argumentent un peu plus sur leur(s) définition(s) du « complotisme » que je trouve bien vague.
        Cordialement.

    1. @ Ratatouille : Dr Gérald KIERZEK ⚡
      👨‍⚕️
      @gkierzek
      Médecin urgentiste, directeur médical @doctissimo
      , chroniqueur columnist santé (radio TV presse) @TF1
      @LCI
      @GroupeTF1
      Vous lui faites confiance à ce censeur de Doctissimo ? Essayez donc de remettre en cause les Statines ou la doxa sur le cholestérol .
      C’est bien dit, mais il tournera sa veste pour exiger une obligation vaccinale…
      Moi pas ca

      1. Bonsoir,

        Pas de souci. 🙂

        Le lien a été mis parce qu’il semble se réveiller face a ce qui se met en place.

        Bien a vous,

  18. E. Macron a dit que le vaccin (lequel au juste ? 36 recettes sont à l’étude) ne sera pas obligatoire, déclaration comprise par certains y compris des journalistes comme si cela dépendait de Sa majesté, or il n’en est rien, ce genre de décision d’une vaccination obligée ou obligatoire relève uniquement des prérogatives du Parlement (Assemblée Nat. Sénat) suite à une « Proposition de loi »… évidemment impossible à formuler et à déposer en l’état actuel des choses puisque aucun candidat vaccin n’est approuvé, agréé, et que personne ne peut prédire quoi que ce soit au plan épidémiologique.
    Une Proposition de loi et son traitement parlementaire prendraient du temps, elle ne peut être anticipée et formulée sur une hypothèse, à la va-vite…
    Du fait du Droit Constitutionnel le Président et son Gouvernement sont donc mis sur la touche pour nous protéger d’abus de pouvoirs, un Décret serait d’emblée inconstitutionnel et ouvrirait la porte à un recours immédiat en annulation devant le Conseil d’État. Et quand bien même une telle Proposition de loi serait formulée, déposée, cela prendrait du temps, des semaines, des mois, une bordée d’amendements pourrait être déposée, plus le temps des navettes parlementaires, de débats, d’une grande agitation médiatique sur le sujet, sans compter qu’à priori une telle loi ne pourrait être que temporaire, ni ne pourrait avoir de valeur absolue (cf AVIS 106 du CCNE déjà cité), et qu’un tel coup de force (coup d’État) serait très impopulaire.
    Si l’État pourrait éventuellement se prévaloir du très très controversé « principe de précaution » *, il n’est pas à sens unique… il foulerait aux pieds la question du bénéfices-risques, la question éthique de « consentir » à un traitement ou non et toute la jurisprudence qui va avec…
    Quant au prétexte de sauver l’économie du pays, très étranger à celui de la « santé publique » il serait franchement très risible, n’importe quel krach boursier important, ou quelle guerre occasionneraient sans le moindre virus bien plus de dégâts. 1929 pour mémoire…
    * https://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_pr%C3%A9caution

  19. Certains médias se réveillent, il était temps…

    Covid-19 : les tests PCR contestés
    Paris Match | Publié le 24/11/2020 à 01h00
    Dr Phillippe Gorny
    La validité de ces tests est de plus en plus critiquée par les experts car ils produisent un grand nombre de faux positifs.
    lire l’article (reproduction interdite, mais venant d’un grand média, article « collector » à archiver) :
    https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Covid-19-les-tests-PCR-contestes-1713289

    L’AIMSIB avait plusieurs longueurs d’avance…

  20. merci d’être là pour nous informer.
    bien sur en réfléchissant ce vaccin me semble trop prématuré.penser vacciner la population alors que la phase 3 n’est pas terminée,on pense tout de suite à un business de gros sous.
    c’est normal que le gouvernement perde la confiance des citoyens , on nous ment et on nous fait passer pour des conspirateurs!!!si on n’est pas d’accord.
    c’est bien pratique!
    à quand la transparence et la vérité?.. le chemin me semble long.

  21. @ Bardou m’oblige à divulguer des détails de ma vie privée ,ça me coûte mais je me lance : je passe en moyenne une demie heure par jour sur ce site , ouf ! j’ai eu du mal à faire ce coming out .

  22. Ce midi j’entendais sur une radio que l’on pourrait avoir des « bons de sortie » pour les vaccinés, au moins pour les voyages internationaux. Des documents donc attestant qu’ayant été vacciné on est fréquentable. Que cela puisse voir le jour c’est possible mais que la personne vaccinée soit plus fréquentable qu’une autre, rien n’est moins sûr.

    On a pu déjà dire qu’il n’existait aucune preuve que le vaccin pouvait arrêter la transmission du virus. Non seulement il n’en existe aucune preuve mais il existe plus que des indices que les vaccinés pourront propager le virus au moins aussi bien que les contaminés asymptomatiques.

    En effet, si on va chercher le virus au fond des fosses nasales avec une brosse spéciale comme pour nettoyer les fonds de bouteilles, c’est qu’il s’y trouve quand on a été contaminé. On nous bassine avec les anticorps mais je vois mal comment les anticorps ou autres substances crées par l’injection du vaccin pourrait aller chercher un virus en un tel endroit.

    Or c’est justement à partir de ce promontoire inaccessible aux vaccins que le virus peut se projeter par le souffle, se retrouver sur les mains puis sur les poignées de portes … C’est exactement le même problème avec le virus grippal et c’est pour cette raison que la vaccination contre la grippe ne vise pas à « casser les épidémies » mais seulement à protéger les personnes vulnérables. C’est parfaitement connu, la responsable de la grippe à l’InVS, Isabelle Bonmarin le disait encore au congrès SFSP de Tours en 2015. Pourtant, tous les ans au mois d’octobre on nous rabâche qu’il faut se vacciner contre la grippe pour protéger les personnes vulnérables.

    On sait depuis longtemps et la lutte contre les épidémies du bétail l’a amplement confirmé, pour contrôler une épidémie il faut savoir où le virus se trouve. Si les contaminés vaccinés ne tombent pas malades, et tant mieux pour eux, on perd la trace du virus et on perd l’opportunité de limiter la transmission en isolant le contaminé.

    En 2006, quand des élevages étaient menacés par le H5N1, il fut dit qu’on ne vaccinerait pas les élevages et que si on le faisait on ne vaccinerait pas une partie des animaux pour que, si le virus frappait l’élevage, on sache qu’il était passé par là.

    La toute première condition qui a permis l’éradication de la variole fut le fait que le contaminé n’était contagieux que pendant la phase éruptive pendant laquelle le malade avait des pustules sur le corps et sur le visage. Le test se faisait donc immédiatement à vue. De plus, cette phases survenait 2 jours après le début de la fièvre qui montait à 40 pour la variole majeure, la plus grave. Il n’y avait donc pas de contagieux asymptomatiques et ce fut d’abord cela qui permis l’éradication de la variole. C’est une propriété de la maladie, pas du vaccin.

    Un vaccin efficace contre la covid transformera tous les vaccinés contaminés en contagieux asymptomatiques, ce qui est la pire des situations pour contrôler la propagation.

    1. Néanmoins il y a des choses prometteuses qui pourraient être déployées rapidement, compte-tenu que c’est du repositionnement moléculaire de substance avec un profil de sécurité bien établi depuis le temps :

      https://www.researchsquare.com/article/rs-100956/v2

      Pareil avec l’HCQ d’ailleurs, il y a maintenant un corpus d’étude assez important qui justifierait son usage, au moins dans les ehpads (puisque dixit L. Alexandre on peut faire de l’utilitarisme dans ce cas précis, compte-tenu de la « durée de vie résiduelle » des patients)

      https://c19study.com/

      PS : Je n’apprécie absolument pas Raoult, loin s’en faut et je trouve que la remarque d’Akira sur l’interprétation du comité d’éthique comme étant dangereuse, puisque ça pourrait se répercuter sur l’évaluation des vaccins covid (entre autres) parfaitement justifiée.

      1. Une « certaine » vérité arrive parfois dans « Le Monde ».

        https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/11/27/covid-19-comment-gilead-a-vendu-son-remdesivir-a-l-europe_6061300_3244.html

        Peut être un peu tard, mais surtout ils n’ont pas honte d’écrire ce genre de choses :

        « Dans cette frénésie, un pays fait exception : la France. Contrairement aux accusations de Didier Raoult, qui parle de « fanatisme pro-Gilead », l’Hexagone est l’un des seuls pays à ne pas avoir passé commande dans le cadre du contrat du 7 octobre ».

        En ajoutant :

        « L’avis de la Haute Autorité de santé a sans doute joué dans l’abstention française. »

        Tout d’abord D.Raoult parle de ce « fanatisme » de façon générale et à toujours parlé des essais « Européens » en les opposant aux solutions des pays du Sud et d’Asie.
        Il est clair a ce sujet que nos dirigeant ont suivis les directives Européennes.
        Ensuite, il y à des mois qu’il commente les études et donc aborde le sujet de l’inutilité de cette molécule. Je veux bien que certains mettent en doute la toute première étude Chinoise (Non pas parce qu’elle est Chinoise mais parce qu’elle était la première d’une longue série.).
        Personne visiblement n’a entendus ses propos.

        Et la cerise du gâteau qui vante les mérite de l’H.A.S. Je pense qu’il faut au moins leur donner une médaille pour s’être réveillé…… En Octobre….

        Ah, j’oubliais…
        Le 10/10/2020 vers 16h30…

        https://www.futurapolis-sante.com/conferences/#1599730467264-52a37595-f5c6

        Ce Monsieur :

        https://www.futurapolis-sante.com/intervenant/michel-joly/

        Nous confirmait que seul le Remdesivir pouvait se prévaloir d’une AMM (il ne me semble pas me souvenir de la précision d’ATU…) pour la Covid19.
        Je ne sais pas si ils sont fort en chimie, mais pour le commerce il n’y a rien a redire.

        Cordialement.

    1. Dans le nord-est de Paris, on constate un doublement des tentatives de suicide chez les mineurs de moins de 15 ans par rapport à l’année dernière.

    2. L’interdiction de quitter les chambres a eu un effet dévastateur
      November 20th, 2020
      (1’53) https://odysee.com/@Quoi!non!:7/fr3retraiter:2

      Une voisine infirmière à l’hôpital nous a dit aussi que pendant le confinement en mars-avril un nombre de patients (pas en service covid) plus élevé qu’à l’ordinaire se sont laissés partir… ils n’avaient jamais connu ça à l’hôpital…
      le phénomène de glissement, une forme de suicide, n’a pas touché que les Ehpad.

      1. Chez Akira il y a des gens, ou des groupes, qui n’ont définitivement JAMAIS droit à la parole, c’est pas du tout ouvert ni franchement respectueux de la liberté d’expression mais c’est ainsi…

      2. Akira, @Quoi!non! = Qanon (la mouvance complotiste américaine) ??? je ne comprends pas ???
        Je ne vois pas ce qu’il y aurait de complotiste dans ce court extrait vidéo très factuel, des personnes âgées ont été enfermées dans leur chambre… Le phénomène de glissement est connu depuis longtemps dans les hôpitaux n’a pas Le phénomène de glissement ne touche pas que les personnes âgées, ou malades, ça glisse à tous les niveaux :

        – Le glissement de la santé mentale se perçoit aussi chez les étudiants.
        – Le syndrome de glissement psychique rejoint le syndrome de glissement de l’économie. Ainsi des entrepreneurs perdent leurs élans créatifs et productifs pour se débattre dans des recherches financières.
        – Dans les finances nationales, nous sommes spectateurs devant le glissement de la fortune publique décidé par les autorités en faveur de contributions aux entreprises qu’ils contraignent de fermer et de subventions de toutes sortes dans divers milieux professionnels, augmentant ainsi la dette des états.

        – Sur un autre plan, le bon sens glisse vers l’Absurdistan,où sont décrétées moult mesures qui s’avèrent absurdes comme le port du masque chez les jeunes enfants ou d’empêcher le sport en plein air alors qu’il s’agit de renforcer le système respiratoire face à une affection respiratoire.
        ……
        https://reseauinternational.net/le-syndrome-de-glissement/

  23. Confirmation :

    « Le médecin-chef de Moderna, Tal Zaks, a déclaré à Axios que le public ne devrait pas «surinterpréter» les résultats des essais vaccinaux pour supposer que la vie pourrait revenir à la normale après la vaccination des adultes. »

    Il poursuit en précisant qu’il n’existe pas de preuves que les vaccinés ne transmettent pas le virus.

    https://www.businessinsider.com/moderna-chief-medical-officer-vaccines-interview-2020-11?IR=C

    En fait, compte tenu des propriétés connues du virus, seul un vaccin nasal par spray pourrait peut-être avoir une chance de stopper la transmission comme le vaccin polio oral qui créait une immunité dans l’intestin. Crée une immunité dans les fosses nasales ? Cela avait été essayé contre la grippe mais sans grand succès.

    Va-t-on finir par devenir raisonnable ? Pour cela il ne faudrait pas oublier trop vite les leçons des autres vaccins, les vraies leçons qui ne sont pas toujours celles de la propagande.

    RAPPEL : il fut montré et publié dès 1987 que « le virus de la rougeole peut circuler dans des populations vaccinées ». Allant au congrès Adelf-Sfsp d’Amiens en octobre 2017, je discute sur le quai du bus avec des épidémiologistes. Je sors cette phrase. Réponse : « c’est connu mais on ne peut pas tout dire ! » On ne peut pas tout dire puisque à l’époque la ministre martelait le contraire, les vaccinés stoppant le virus. Et d’en déduire qu’il fallait se vacciner pour protéger les autres.

    Avec les vaccins, le risque d’un emballement idéologique est constamment présent.

    1. l’avis de Pierre Sonigo sur la question
      « L’épidémiologie montre de manière directe et très significative la rareté les formes graves de 2 à 65 ans environ. Sauf à réecrire tout le savoir existant en matière d’immunité antivirale, cette protection contre les formes graves provient de l’immunité préexistante. Donc, sans faire d’expérience très sophistiquée, on peut dire que l’immunité contre les formes graves dure une soixantaine d’années, soit un peu plus que 6 mois…  Par contre, ce qui est vrai pour les formes graves systémiques ne l’est pas pour l’infection limitée aux voies aériennes supérieures, lieu où l’immunité est peu efficace : l’immunité contre les rhumes (à répétition) et la contagion ne dure pas 60 ans. Les vaccins ne font jamais mieux que l’immunité naturelle. Ils protégeront probablement bien contre les formes graves mais assez mal contre les rhumes et contre la contagion. Si on attend que la vaccination massive produise une immunité de groupe bloquant la contagion pour deconfiner, on risque d’attendre longtemps…  Par contre si on se satisfait de protéger contre les formes graves, il suffit de vacciner les personnes à risques, les autres sont déjà naturellement immunisés « 

      1. « il suffit de vacciner les personnes à risque… » Ben voyons ! Décidons de ce qui est bien pour les autres. Stop ! Sous prétexte de science, on raisonne, on interprète mais surtout on perd le respect de l’humain, de la liberté de choix.
        Il y a tellement d’inconnues, alors que tout est présenté comme si l’essentiel était connu : on en est loin particulièrement en virologie.
        Les scientifiques sont devenus des apprentis sorciers.
        Commençons par améliorer le terrain des personnes concernées, leur immunité s’améliorera.

      2. Le gouvernement est parfaitement informé de ses limites juridiques, les « barrières » constitutionnelles qui confinent la geste du pouvoir exécutif dans ses prérogatives et pas au-delà. Concernant d’éventuelles campagnes de tests massifs, vaccins, isolements obligatoire, …
        Olivier Véran parfaitement informé lui aussi, a rappelé qu’ « en France, nous n’avons pas d’outil juridique et ce n’est pas dans la tradition française que de contraindre les gens à se faire soigner ou à avoir des examens ».
        https://www.20minutes.fr/sante/2917803-20201126-coronavirus-gouvernement-presentera-strategie-vaccinale-semaine-prochaine

        On peut décemment imaginer que le locataire actuel de l’Élysée qui nous appelle « chers compatriotes », qui s’affiche à qui veut l’entendre démocrate, républicain en Marche, ne sera pas l’artisan d’une rupture d’avec cette tradition séculaire parfaitement en phase avec la déontologie médicale, dans un contexte sanitaire qui n’a absolument rien d’exceptionnel ni d’alarmant. Une épidémie de « cas » asympotmatiques, ne saurait justifier le viol de nos droits constitutionnels les plus fondamentaux.

  24. Michel Rocard : « Toujours préférer l’hypothèse de la connerie à celle du complot. La connerie est courante. Le complot exige un esprit rare. »

    Hélas, M. Rocard est lui-même un con mémorable. Les comploteurs, par définition rares sinon ils ne comploteraient pas, se cachent souvent derrière les cons (réels ou simulés) qu’ils instrumentalisent. En d’autre termes, c’est pas parce qu’y a apparemment des cons, qu’y a pas de complot….

    1. Permettez moi d’intervenir dans une discussion dans laquelle j’entends une fois de plus le mot « complotisme ».
      Tout d’abord, je suis d’accord avec vous et j’aimerai bien que l’on me définisse ce mot valise et si possible en des termes précis.
      Nous sommes ici sur un forum médical mais je me permets de poser un post un peu longuet en espérant qu’il ne dérangera pas trop les modérateurs.
      Dans ma jeunesse, je n’avais pas le temps de finir ma phrase en parlant de l’expansionnisme étasunien que j’étais déjà qualifié de « Communiste ».
      J’avais beau expliquer que je ne pouvais pas voter car mon dernier leader « communiste » avait fini sur une croix grâce aux marchands du temple, rien n’y faisait.
      Aujourd’hui, parler de l’impérialisme ne choque plus personne, le Loup Garou de l’Est nous intéressant moins…. Que celui de l’extrême Est….
      Et d’ailleurs, en parlant de cette époque, il y a je pense ici pas mal de monde qui doit se souvenir de ces parties d’anthologie des années 80.

      https://www.chess-and-strategy.com/2018/12/4-parties-d-echecs-memorables-de-garry-kasparov.html

      Ce n’est pas si « hors sujet » que ça…
      D’ailleurs, à l’époque, les médias parlaient fréquemment de « l’échiquier mondial », c’est dire l’intrication de ce jeu dans l’intelligence politique.
      Si l’on n’est pas né dans une famille de Bisounours, Il y à fort à parier que les stratèges politiques et financiers de l’époque utilisaient largement certaines de ces compétences.
      Et puis un jour de 1997 il y eu ceci :

      https://www.leparisien.fr/archives/le-jour-ou-deep-blue-a-humilie-garry-kasparov-aux-echecs-09-03-2016-5612103.php

      Bien sur, avec son esprit brillant, il a trouvé les bons coté de la chose.

      https://www.letemps.ch/sport/garry-kasparov-defaite-contre-deep-blue-etait-une-victoire-lhumanite

      Mais si nous extrayons deux phrases de ce champion:

      C’est avec amertume que Kasparov réagit à la victoire d’un ordinateur plus calculateur que stratège : «Je pense qu’il est temps pour Deep Blue de jouer aux vrais échecs et je peux vous promettre à vous tous que si Deep Blue joue à la régulière, je vous le garantis, je le réduis en pièces». Il reconnaîtra cependant plus tard que c’est l’élite humaine qui a dû s’adapter aux techniques des machines, pas l’inverse. Le 11 mai 1997 est bien un tournant dans l’art échiquéen.

      Ainsi que l’autre citation :
      La technologie n’est pas morale ou immorale, elle est amorale. Agnostique. Les machines sont des outils. On peut les utiliser pour connecter les gens, pour les aider à s’organiser contre les dictateurs, mais dans le même temps elles aident les dictateurs, par exemple à propager des fake news. C’est ironique. Les technologies ont été développées principalement dans le monde libre et elles sont utilisées par les ennemis du monde libre pour démolir ses fondations.

      Un peu au dessus sur le Forum Akira aussi reprenait les paroles de Michel Rocard : « Toujours préférer l’hypothèse de la connerie à celle du complot. La connerie est courante. Le complot exige un esprit rare. »
      Lui n’en était peut être pas un (sa dépend depuis quel coté à regarde aussi…) par contre surement bien pourvu aussi de ce que l’on nomme conscience « humaine ».
      Il est clair que les « nouveaux Nérons » sont surement d’une stupidité égalant leur cupidité et qu’ils ont besoin de l’aide de « grands esprits ».
      Mais depuis ce fameux jour de 1997 ils peuvent se passer de conscience humaine pour leurs calculs.

      Nous savons tous que les mouvement boursiers sont tenues par des algorithmes, et nous acceptons sans sourciller que d’autres calculos nous annoncent des centaines de milliers de morts…

      Sous couvert de « vérité mathématique » (que j’aimerai bien que l’on me définisse aussi au passage) n’importe quel esprit tordu peut faire dire n’importe quoi à une machine.
      Il n’est pas anodin de voir des géants de l’informatique s’intéresser au devenir de l’humanité.

      Il n’y plus qu’a souhaiter que Gates, avec son « génie « humain » » apprenne à ses supercalculateurs à jouer « à la régulière ».

    2. Le pire ne sont pas les comploteurs , mais tous les cons qui voient des complots à chaque coin de rue , sous prétexte qu’il ne comprennent pas le réel .
      Quand à dire que Rocard était un  » con mémorable  » , il y a fossé que ne franchirait pas ; si vous avez des exemples précis , je suis preneur .
      Mais on est toujours le con d’un autre ( Brassens a tout dit ) .
      M. Audiard aurait sans doute aimé vous connaitre …..

      1. @ riboulours 28/11 16h36

        Pour le coup, je suis d’accord avec vous sur le fossé à franchir pour dire cela de M. Rocard.
        Il était pour ma part peut être un peu trop « gentil » pour notre système politique et hélas la gentillesse semble une faiblesse dans ce pauvre monde.

        Il est d’ailleurs très grave que l’assertion « il est gentils » soit devenu une moquerie.

        Et ce ne sont pas les événement récents qui vont me contredire.

        Pourquoi la « réussite apparente » serait elle opposée à la bienveillance pour autrui ?
        Si ce n’est dans un commando de mercenaire…

        Cordialement.

      2. Si tu n’as pas fait de grande écoles politiques mais que tu te fais ton opinion en réfléchissant sur ce semble se passer, tu es complotiste.
        Si tu refuse de croire ce que la doxa médicale te serine à longueur de journée médiatique et que tu refuse de croire cette doxa après vérifié par toi-même des études différentes, tu es complotiste;
        Si tu remets en cause des décisions politiques allant en l’encontre de tes opinions, tu es complotiste.
        Si tu mets en doute les chiffres gouvernementaux concernant le Covid tu es complotiste.
        Si tu mets en doute la sécurité, l’utilité et la sécurité d’un vaccin, tu es complotiste.
        Si tu mets en doute l’utilité et la stupidité des mesure « anti covid » comme le confinement, le fermeture des magasins, les masques, ou l’Aussweis » pour circuler, tu es complotiste.
        Si tu proteste contre l’article 24 de la sécurité globale qui empêchera de montrer sur des réseaux sociaux des violences des « dépositaires de l’autorité publique » que les médias ne montrent pas, tu es complotiste.
        Si tu dénonce la censure installée sur les réseaux sociaux pour toutes les informations qui ne vont pas dans le sens du politico/sanitairement correct, tu es complotiste.
        Si tu te pose des questions sur tel au tel film ou documentaire plus ou moins outrancier qui te fera réfléchir, d’accord ou pas d’accord, tu es complotiste.
        Si tu mets en doute la santé mentale de « qui vous savez » ou ses décisions allant à l’encontre des intérêts des citoyens, ou de sa soumission à l’UE ou à la « Mère Kell » ou aux banques, tu es complotiste.
        Si tu n’est pas du même avis que Riboulours, tu es complotiste.

      3. Oui, « on est toujours le con de quelqu’un d’autre », je suis évidemment d’accord avec cela.
        Cette sentence prononcée, un problème persiste: chacun l’applique avec délectation à ses propres détracteurs, mais personne n’est prêt à l’accepter pour soi-même.
        Et vous, Riboulours, sur quelle orbite tournez vous ?
        Quant à moi oui, je suis le con de Riboulours. Non seulement je l’assume, mais je le revendique. Car je sais que ni ses idées ni son jugement ne valent mieux que les miens.
        C’est, peut-être, quand nous aurons, tous, intégré notre statut de cons éternels et incurables – en d’autre termes d’aveugles tâtonnants dans une nature dont la réalité nous échappe complètement – que nous serons capable de discuter enfin de façon con…structive.
        PS pas avec Riboulours cependant, qui me semble bien être une officine…

    3. ça me rappelle les plaisanteries de cours d’écoles  » Ce qui est bon marché est rare. Or, tout ce qui est rare est cher. Donc tout ce qui est bon marché est cher ! »

    4. Les comploteurs sont toujours dans les cercles du pouvoir, sinon il n’y aurait jamais eu de coup d’Etat.
      Enfin, la connerie est la chose la mieux partagée entre humains, en attendant mieux.

  25. Le Covid-19 aurait circulé en Italie dès septembre 2019

    Des chercheurs italiens auraient détecté des anticorps spécifiques au virus responsable du Covid-19 dans des échantillons de sang recueillis à partir de septembre 2019. Ces travaux rebattent les cartes de ce qu’on pensait savoir des débuts de l’épidémie et soulèvent de nouvelles questions.

    “Nous savions que tout n’avait pas débuté en Chine en décembre dernier, commence le Corriere della Sera, mais maintenant, une étude publiée en novembre avec comme premier auteur le directeur de l’Institut national du cancer de Milan, Giovanni Apolone, nous apprend quelque chose d’absolument inattendu : en septembre 2019, 14 % des échantillons de sang de volontaires faisant partie d’une étude sur le cancer du poumon avaient des anticorps contre le nouveau coronavirus.”

    En d’autres termes, le Sars-CoV-2, le virus responsable de la pandémie actuelle, aurait circulé en Italie l’année dernière, probablement dès l’été 2019, soit des mois avant qu’il ne soit détecté à Wuhan, dans le centre de la Chine. Ces résultats étonnants “pourraient remodeler l’histoire de la pandémie”, prévient dans le South China Morning Post Gabriella Sozzi, chercheuse à l’Institut national du cancer de Milan, qui a dirigé l’étude publiée dans la revue à comité de lecture Tumori Journal.

    https://www.courrierinternational.com/article/pandemie-le-covid-19-aurait-circule-en-italie-des-septembre-2019

  26. Excellent article ! Félicitations à vous Dr. et à toute l’équipe d’avoir eu le courage de dévoiler la vérité !

  27. Merci pour cet article, parmi bien d’autres, nécessaires à la manifestation de la vérité maintenue encore la tête sous l’eau par les sorciers du capitalisme.

  28. Oui, « on est toujours le con de quelqu’un d’autre », je suis évidemment d’accord avec cela.
    Cette sentence prononcée, un problème persiste: chacun l’applique avec délectation à ses propres détracteurs, mais personne n’est prêt à l’accepter pour soi-même.
    Et vous, Riboulours, sur quelle orbite tournez vous ?
    Quant à moi oui, je suis le con de Riboulours. Non seulement je l’assume, mais je le revendique. Car je sais que ni ses idées ni son jugement ne valent mieux que les miens.
    C’est, peut-être, quand nous aurons, tous, intégré notre statut de cons éternels et incurables – en d’autre termes d’aveugles tâtonnants dans une nature dont la réalité nous échappe complètement – que nous serons capable de discuter enfin de façon con…structive.
    PS pas avec Riboulours cependant, qui me semble bien être une officine…

  29. « C’est sacrément bien réfléchi… »
    Merci M. Reliquet. Je n’oublie en effet jamais, par souci d’économie d’effort et de temps, de calibrer mes ripostes sur le niveau d’intensité de l’attaque. On appelle cela, en polémologie moderne, une « réponse proportionnée ».
    Ceci dit, pour approfondir un peu ma réflexion sur ce mot de Rocard, je trouve extrêmement déplaisante pour ne pas dire suspecte – d’où mon emportement à l’encontre de ce politicien – cette association du complot et de « l’esprit ». On ne peut admirer ce que l’on combat sincèrement.
    En fait d’esprit, ne sont-ce pas plutôt les moyens – pécuniaires essentiellement – mis en oeuvre qui déterminent quel complot changera l’histoire des hommes, et quels autres resteront méconnus ? Voilà tout l’esprit que j’accorde aux comploteurs: l’importance de leur fortune un point c’est tout, et c’est cette hypothèse qui permet je crois de les combattre le plus sincèrement, et sans doute, de les mieux prévoir.
    Pour revenir à l’AIMSIB, dont j’apprécie souvent (càd pas toujours) la rigueur et le courage des articles (et tout spécialement ceux du vôtre sur les vaccins anti-COVID à venir), je pense qu’elle pâtit plus qu’elle ne profite de commentaires dénonçant systématiquement le « complotisme » des intervenants qui s’autorisent une pensée un peu prospective et courageuse. Les inquisiteurs intempestifs qui sont à l’oeuvre sont bien repérables, et sans les chasser, ne serait-il pas possible, pour leur compliquer un peu la tâche et les forcer à élever un peu, même si c’est contre leur volonté, le niveau de leur argumentation, de retoquer toute intervention vectrice du mot-valise, bien trop commode, de « complotistes », ou de ses avatars méprisants du style « comploplos » (que nous avons vu éclore sous la plume d’un certain riboulours) ?
    Ou alors, ne pourrions nous pas, nous aussi, inventer un sobriquet sympathique à l’attention de ces sceptiques systématiques qui nient tout ce qu’une lecture primaire et inintelligente (qu’ils qualifient « d’objective ») des faits ne permet de conclure. ? Je propose: « négagas ».
    Plus sérieusement, et dites moi si je me trompe, qu’est ce qu’un « complotiste » dans la bouche de ces gens là ?: une personne qui, se servant de ses capacités de déduction et sans doute aussi de son « flair », a vu, a observé quelque chose d’inapparent en première analyse, un lien entre deux faits (deux, ou davantage) qui éclaire et structure le chaos apparent de la réalité observable.
    Et qu’est ce que le « négaga » lui oppose comme argument ?: que lui n’a strictement rien vu.
    Mais dites moi, en matière d’études scientifiques, plus précisément d’études « observationnelles » dit-on je crois, laquelle l’emporte sur l’autre, de deux études de même objet dont l’une rapporte une observation d’un phénomène quelconque (p. ex. la survenue de tumeurs précoces chez des rats soumis à l’action du Roundup°), et l’autre ne rapporte rien d’observable ?
    La première bien sûr, et je reprendrai pour être plus clair l’image lumineuse du Dr Vélot, que j’ai entendu récemment dans une conférence consacré aux dangers des OGM: si vous demandez à cent personnes d’aller se poster deux heures au bord d’une autoroute en cent endroits différents, et que 99, n’ayant assisté à aucun accident, en concluent qu’il n’y a jamais d’accidents sur les autoroutes, alors qu’un seul, le 100ième, témoin d’un carambolage, affirme le contraire, qui a raison ?

    1. Les négagas vous dites?
      Voilà qui ne va pas aller dans le sens de l’élévation du débat mais on risque de bien s’amuser avec ça. Je l’explique régulièrement, modérer un blog associatif ne consiste pas à filtrer les pensées des internautes, certains se positionnent systématiquement dans la critique, d’autre dans le dédain… Tout ceci mène à des posts comme le votre qui éclairent le débat de manière spectaculaire, ne changez rien!

    2. Ouais, «négagas» est bien venu, ça me plaît vraiment beaucoup: enfin un truc à renvoyer quand on se prend des «comploplos» dans la tronche. En attendant une vraie argumentation.

      1. Humble avis: attention Danger! ‘négaga’ renvoie bien sûr au terme CONNOTE ‘négationniste’,
        et alors vous risquez des problèmes, bien connus, avec un certain courant de pensée, (pour ne pas dire communautaire!) et donc….méfiance!
        Je propose à la place: ‘né-gaga’…..qui me semble finalement plus approprié 🙂

      2. En effet, c’est bien le terme de « négationniste » qui a inspiré le sobriquet « négaga ». Car que sont ces « négagas », sinon les négationnistes acharnés et impénitents d’un agenda politique devenant de plus en plus lisible, et dont la pandémie (déclenchée à cette fin ou par effet d’aubaine, peu importe effectivement) constitue le moteur ?
        Il est vrai cependant que le terme de « négationniste » a été créé pour désigner, exclusivement, cette catégorie pour le moins étrange qui met en doute la réalité de la Shoa.
        Réservons le donc à cet usage, et trouvons en un autre, plus approprié à cette catégorie distincte qui nie, quant à elle, l’agenda politique en cours de mise en oeuvre… Pourquoi pas les « négatiste », atteints, donc, de « négatisme » (avec ou sans accent circonflexe) ? Nous pouvons ainsi conserver notre petit sobriquet « négaga », ou « né-gaga », voire « négatos », sans risquer de froisser personne.
        Comme je crois important de bien comprendre cette mouvance négatiste pour mieux la démonter – car elle est très néfaste au bon fonctionnement de l’intelligence collective -, il m’importe aussi de la qualifier le mieux possible, dans le but d’en tirer une typologie et une nomenclature précises. Nous pourrons alors, une fois ces outils forgés, épingler nos négatistes comme des punaises sur un grand tableau bien ordonné, et les étudier à loisir !
        Voici, dans le cadre de cette nouvelle discipline – la « négatologie » – un premier travail, appelé j’espère à s’enrichir de multiples autres contributions.
        Un premier type de représentant de la mouvance négatiste, sans doute le plus sympathique, est constitué par les crédules. tentons de décrire leurs croyances à travers des mots qui pourraient être les leurs. Ces gens nous disent: « mais puisqu’ON nous dit que c’est CA qui est vrai ! ». Mme Florence Duffau, que je salue fraternellement, me semble en constituer un bon exemple. Nous pourrions désigner ce premier type entre nous par le terme de « puiskONousdistes »(améliorable certainement, en tous cas à raccourcir impérativement, peut-être « gobistes » ? ou, plus joli, « gobbistes » ?).
        Le second type, à peine moins sympathique mais franchement déprimant, est celui des nihilistes, qui ne voient dans le déroulement des événements non seulement aucun complot, mais encore aucun sens tout court. On peut les comprendre, car il est vrai qu’à travers une grille de lecture strictement sanitaire, difficile de trouver le moindre sens au tableau actuel. Or, ces gens là semblent incapables de changer de grille de lecture. Pour eux, faire porter un masque toxique au personnes saines, ne pas soigner les malades, et confiner les deux ensemble, est certes une aberration sanitaire, mais tout va bien puisque de toutes façon rien n’a de sens ! Akira nous a démontré dernièrement qu’il était un représentant assez solide de cette variété-là. Variété sans doute plus à plaindre qu’à blâmer, mais qui n’en est pas moins très intempestive pour toute réflexion collective se fixant précisément pour but de dégager du sens. Leur message étant un peu « circulez, y’a rien à voir », mous pourrions les nommer « circulistes » – ce qui aurait l’avantage de renvoyer au caractère parfaitement circulaire de leur argumentaire.
        Un troisième type, un peu moins sympa encore, est représenté par des sujets suffisamment peu influençables par le média-système pour avoir été capable de se bricoler une explication personnelle des événements en cours, mais tellement peu sûrs de leur fait – ou si fiers de cette performance – qu’ils sabrent – en général avec mépris – toute explication concurrente. Tout « comploplo » a bien entendu immédiatement reconnu Riboulours, spécimen particulièrement spectaculaire de cette variété – variété que nous pourrions désigner en attendant mieux sous le terme de « redressiste ».
        Un quatrième et dernier type, franchement antipathique celui-là, a pour objectif délibéré, conscient et assumé, de brouiller les cartes, mieux de faire diversion, afin que le grand public jamais ne regarde ni ne comprenne où on le mène (où on le mène, soit – avec le système de l’argent dette actuel – de l’état de troupeau en élevage extensif dans les grands champs de la consommation de masse, à celui – avec l’argent numérique à venir – de produit solitaire d’élevage intensif en box numérique, tragique parcours avant le grand abattage final). Cette variété, extrêmement habile, de véritables ennemis du genre humain, opère en général au sein d’officines et sous le masque des trois variétés précédemment décrites. Ils sont donc difficilement repérables, sauf peut-être à ceci: travaillant contre rémunération sous une modalité ou une autre (mêmes les pires vices ont leurs faiblesses), il est possible de les confondre en leur demandant d’exposer leurs conflits d’intérêt, ou simplement en se renseignant un peu sur leur parcours professionnel. L’imagination me fait subitement défaut pour un sobriquet leur convenant, tant j’aimerais leur appliquer autre chose que des mots, mais j’ai quand même « officinistes »…

        Bon, je récapitule:

        Premières données de négatologie.

        Typologie du négatiste – éléments de nomenclature.

        Les négatistes (abrev. « négagas », « nés-gagas », « négatos ») se rangent (provisoirement) sous quatre types:

        1 – Les crédules sympathiques (« puiskONoudistes », « gobistes », « gobbistes »);
        2 – Les nihilistes déprimants – devise: « tout va rien ! » – (« circulistes »);
        3 – Les bricoleurs intolérants (« redressistes »);
        4 – Les rémunérés cyniques (« officinistes »).

        A compléter et enrichir, toujours dans la bonne humeur et la fraternité !

      3. Violemment drôle et juste, j’ai juste failli tomber de mon rocking chair… Je crois qu’on va publier ce caviar en article de fond un de ces jours, d’accord Billon?

      4. @ Billon 4/12 15h26.

        Ça fait du bien ce genre de propos.

        Mais il est vrai que « officiniste » peut être aussi attaché à certains professionnels de santé qui ne font pas forcement (tous? ) partis de cette « caste ».

        Si je peux me permettre une nouvelle comparaison « agricole » comme je les aime bien.

        Les « gobbistes » seraient les brebis. (et non des moines 😉 ).

        Les « circulistes » seraient de vieux moutons aigris plus ou moins conscients de ce qui va se passer. Des sortes d’Autruches en fait (dont la viande n’est pas mal aussi 😉 )

        Les « redressistes », les fiers chiens du troupeau, à moins qu’ils ne se prennent pour des Loups (ou des Ours…) se sentant peu concerné…. mais qui sait ??

        Il nous reste les « officinistes » qui seraient peut être simplement les « bons bergers » très appliqués à leurs taches.
        Vous me direz que « bon berger » est peut être un terme trop gentil, ce ne sont peut être pas les pires encore.

        Il faut que nous continuions tous ensemble cette analyse car il me semble qu’il faudrait essayer de comprendre aussi qui sont les propriétaires des pâturages ainsi que ceux des abattoirs …
        Etc etc…

        Mais là, qui va me tomber dessus, les Chiens, les Loups ??…… ou les Brebis ??

        Cordialement.

      5. Il me semble avoir identifié une autre catégorie,
        des plus néfastes en même temps,
        j’ai l’honneur de soumettre à la confrérie:
        « les larbinistes », adeptent du « complexe du larbin »
        quelques exemples: Macron qui monte dans les sondages…
        les ceusses qui réclament l’ obligation vaccinale (l’écharpe rouge!….ah! fantasme du nœud coulant…!)
        Les délateurs zélés de ci de là: Msieur! il a pas son masque!
        bref: Maréchal nous re-voila!
        …liste à compléter, hélas!

      6. @Billon,
        Il faut impérativement développer ces premiers Éléments de négatologie (qui est elle-même une sous-discipline de la covidologie) mais sans perdre quand même de vue l’essentiel, c’est-à-dire l’articulation entre:
        (1) la (ou les) covid et ses (ou leurs) conséquences sanitaires;
        (2) les mesures déployées pour lutter contre ces covid (qui vont probablement se succéder, comme les grippes se succèdent chaque année), et leurs conséquences globales (y compris sanitaires);
        (3) les vaccins qui vont débouler sur Terre, et qui sont attendus comme le Messie (sauf que Lui, n’est pas censé débouler… et que les phases 1 et 2 datent déjà de 2000 ans), et leur balance bénéfices/risques, dont il est proprement stupide (ou au contraire peut-être très futé?) de vouloir limiter l’évaluation à trois mois.
        Surtout si on se lance dans la thérapie génique et l’élaboration d’OHGM [je vous laisse deviner la signification du «H»] avec les «vaccins» à ARN…
        Et que la mortalité des covid est aux alentours de 0,05% cette année en France (et beaucoup moins dans d’autres pays), qu’elles touchent essentiellement les personnes très âgées, etc. etc.

    3. @ Akira 2/12, 21h45.

      Il n’est peut être pas si évident que la nature ne soit que chaos et indéterminisme, nous avons effectivement bien peu de moyen pour essayer de la comprendre sans jouer aux apprentis sorciers mais permettez moi de penser que le chaos n’est pas forcement la chose la plus compatible avec le sens de la vie depuis plusieurs millions (milliards ?) d’années dans l’univers.

      L’être humain, de part sa capacité à se projeter dans son passé et son avenir s’est surement posé des questions en se sens depuis fort longtemps.
      Et effectivement, la frontière entre la « croyance » et le « savoir » a toujours été bien mince.

      Il serait d’ailleurs surement une bonne chose que l’on apprenne à nos enfants à apprécier les questions plutôt que de leur expliquer qu’il n’y a que les réponses qui sont salvatrices.
      Cela leur éviterait peut être cette « volonté farouche » de trouver cet « ordre sous jacent ».
      C’est d’ailleurs là que se situe le fond de commerce de toutes les « gouroutisations », qu’elle soit dévoyés d’une croyance ancestrale, l’apanage d’un mouvement politique récent ou d’une blouse blanche qui vend un vaccin.

      Par contre, quand vous mettez dans le même sac les « amis imaginaires » puis les « conspirations mondiales pédophiles et sataniste », là, vous faites un raccourcie qui éveille en moi une petite question :

      Pensez vous que le monde se réduit pour vous en deux alternatives :
      Soit le chaos et l’indéterminisme, soit la pédophilie et le satanisme ??

      Je peux assumer aisément un costume de « complotiste » à vos yeux car effectivement, je me permets de chercher quelques explications à des détails curieux de notre actualité et je comprends tout à fait une démarche comme la votre qui ne tient pas à savoir.
      Mais par pitié, ne mélangez pas tout.

      Cordialement.

    4. Je ne vois dans ce message, à peu près, qu’interprétation, et « psychologisation » fallacieuse de l’apport souvent très documenté des lanceurs d’alerte: « volonté farouche », terreur inconsciente », refus, prétendu, de « choses viscéralement inacceptables », besoin, pas davantage étayé, « d’invention d’amis imaginaires », de « théories farfelues »…
      Que voulez-vous répondre à ce type de constructions mentales systématiquement à charge et strictement individuelles ?
      Surtout quand les seuls éléments d’ordre non fantasmagorique sur lesquels elles prétendent se fonder sont le « chaos et l’indéterminisme » comme « propriétés de la nature »… mais d’où cela sort-il ? et si c’est vrai ici ou là, n’y a-t-il pas, ailleurs, au contraire beaucoup d’ordre et un merveilleux équilibre ?
      Je vois bien que la conviction de « l’absence de sens du réel » sous-tend l’ensemble du discours d’Akira, mais outre le fait qu’il s’agit là d’une opinion dénuée de valeur scientifique, ce nihilisme ne rend aucunement compte des manipulations parfaitement maîtrisées et ordonnées des comploteurs à l’oeuvre, ni ne saurait même leur tenir lieu de circonstance atténuante – ce qui est l’objectif très lisible du discours en question.
      Akira, que n’êtes vous déjà parti avec ces autres anciens membres qui, dites vous, vous ont précédé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal