Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vaccination de masse et HLA, le mariage impossible, par Michel Georget

Pourquoi une vaccination de masse ne peut pas s’appliquer à des individus fondamentalement différents sur le plan immunitaire, l’exemple des groupes HLA qui tant passionne notre estimé Professeur. Le sujet est intéressant mais nécessite néanmoins que vous cessiez toute activité connexe si vous souhaitez saisir la démonstration dans son ensemble…

 

 

Cette conférence a été enregistrée lors de la 2ème journée de l’AIMSIB du samedi 13 janvier 2018 à Lyon.

© https://www.https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2014/03/410rGOiFI2L._SX332_BO1204203200_-1.jpg.org

 

6 réponses

  1. Très bonnes explications et le fait de pouvoir lire l’exposé à côté en faisant une pause , permet de palier à la sonorité qui laisse à désirer. Merci Professeur.

  2. Michel Georget est le seul qui m’ait donné une explication rationnelle de la mort de mon mari. J’avais bien compris de moi-même, bien que je n’aie aucune formation médicale, que sa vaccination hépatite B avait démoli son système immunitaire. Il se portait si bien avant ! Je l’avais écrit à l’un des plus grands spécialistes de la SLA qui l’a soigné, mais je n’ai pas eu de réponse. Quand il m’est arrivé d’avoir une réponse, c’était toujours la « coïncidence », ou une maladie qui couvait en lui depuis longtemps et qu’il aurait faite de toute manière. Pourquoi plutôt à ce moment-là ? On ne savait pas. Moi, je me disais : en plus, avec un Gougerot-Sjögren + une atteinte de la myéline, ça ne pouvait être qu’auto-immun. Mais j’ai fini par être mal vue parce que je cherchais à comprendre. Nous avions fait faire le groupe HLA. C’était clair : il avait précisément celui qui prédispose à des complications immunitaires. C’est donc Michel Georget qui m’a éclairée. Aucun des neurologues auxquels nous avons eu à faire dans pourtant trois centres SLA parmi les plus réputés. Ils continuent d’ailleurs toujours à pratiquer le déni.
    Je lui en suis infiniment reconnaissante

  3. Merci à vous de m’avoir expliqué au travers de vos livres pourquoi ma petite fille de 13 mois en 2014 à fait une réaction à un vaccin. Je suis dans l’impasse aujourd’hui pour rentrer dans la légalité concernant ma deuxième fille de 2 ans passé qui n’est pas vaccinée et qui va plus que bien …. Comment savoir comment son corps va réagir à cette agression…. quelle loterie injuste qu’est la vaccination ! A quel moment est ce moins dangereux et pour quel individu…?

    1. Bonsoir alex,
      Un peu dans le même cas que vous, otage de ces vaccins pour mon bebe de 11mois. Avez-vous obtenu des réponses à vos questions sur le moment le moins dangereux pour faire vacciner un bebe ou un enfant ?
      Je vous remercie pour les informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal