Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’ARONIA

aronia_melanocarpa

Quel joli nom serait-ce pour une fleur mais si on lui ajoute melanocarpa, on lui y met un peu d’intrigue. Ne cherchez pas trop sur Wikipédia, il n’y a presque rien sinon son nom « usuel » Aronia « Viking » pour l’aronia noir, l’aronia arbutifolia rouge ; l’hybride dit pourpre.

Les deux dernières servent surtout de plante d’ornement. Il s’agit en fait d’un arbrisseau mesurant au plus 3 à 4 ms, de la famille des rosaceae, un genre de petite prune dont les fruits en grappe rappellent ceux du Sureau . Les feuilles diffèrent, elles sont alternées, simples, et à bords dentelés ; en automne, elles deviennent rouges vif.

Originaire d’Amérique du Nord, introduit en Russie au 19e siècle, il a gagné tout le nord de l’ Europe ou son jus est apprécié ( bien que très astringent) et encore plus ses vertus médicinales utilisées notamment , bien entendu, en Russie, en Allemagne ( ou elle est connue sous le nom de « Apfelbeere ») et tout juste en France où quelques producteurs vendent son jus à prix prohibitif…

En quoi nous intéresse ce fruit ?

aronia_melanocarpa2

En vertus de ses antioxydants, ont le dit protecteur pour les maladies cardio- vasculaires, mais aussi dans les infections, l’artériosclérose et toutes les maladies qui sont causées par un manque de vitamines.

Ses flavonoïdes sont considérés comme de très bons piégeurs de radicaux libres protégeant ainsi le corps contre des maladies comme l’Alzheimer, le cancer, etc. Il est utilisé comme anti-agrégant plaquettaire efficace, il aiderait à faire baisser la pression artérielle, enfin il serait anti-inflammatoire et luterait contre les pneumonies, les maladies de la gorge et du pharynx tout comme d’ailleurs son concurrent le sureau avec lequel on a comparé les vertus médicinales.

Que dit la recherche à ce sujet ? La base de données est très abondante lorsqu’on cherche bien.

La première étude sur laquelle je suis tombé par hasard lorsque je me suis intéressé à cette baie en parcourant le net est celle faite dans le cadre d’une étude faite par l’Université des Sciences Appliquées de Hambourg impossible ici de la traduire, elle indique la supériorité de tous ses composants anti-oxydants sur les autres fruits (Myrtilles, raisin, etc.) et elle confirme ces allégations. Il s’agissait d’une étude de 2008 commandée par la chambre d’Agriculture du Land pour vérifier la réalité des bienfaits des antioxydants sur la santé. Pas de lien d’intérêt avec l’industrie sauf avec le fournisseur de l’Aronia ( comme l’huile d’ olive pour PREDIMED). (1)

Il était donc utile de vérifier dans les données récentes pour confirmer ou infirmer.

Tout d’abord les composants de ce fruit si petit et si particulier qu’on peut trouver dans le Full text  de cet Abstract :

Planta Med. 2008 Oct;74(13):1625-34. doi: 10.1055/s-0028-1088306. Epub 2008 Oct 20.Chokeberry (Aronia melanocarpa) – A review on the characteristic components and potential health effects.Kulling SE1, Rawel HM. (2)

Comme les tous suivants sont en anglais, il est facile de les traduire par Google traduction lorsque ce sont des abstracts, en texte complet, il faut le faire par paragraphes si le « Full text » est indiqué.

Voyons ce qui en est des anti-oxydant ; On sait le stress oxydatif fait des dégâts considérables dans l’organisme. L’étude suivante, datée de 2014, a été faite sur des rats ; On y rappelle qu’au début des années 1990, « le vin rouge a été objet d’études intenses. Les propriétés de santé de cette boisson ont été appelées « le paradoxe français » (Cela ne vous rappelle rien?). Sur la base des études disponibles, les anthocyanes ont été prouvés être responsables de propriétés thérapeutiques ( Extrait).

Bon comme toujours les essais ont été faits sur des rats, à défaut de mieux il faudra s’en contenter.(3)

En ce qui concerne les propriétés anti cancer, elles sont réelles d’après ces articles, l’un sur la leucémie lymphoblastique lignée cellulaire Jurkat aiguë, le jus d’Aronia melanocarpa a inhibé la prolifération cellulaire et a provoqué l’induction de l’apoptose.(4)

L’autre article sur les tumeurs cérébrales malignes qui sont rares et qui sont les types les plus difficiles de cancers à traiter. Dans l’article suivant dont voici un extrait, une alliance entre l’Aronia et le Curcuma a été faite avec un résultat positif : « Malgré les approches multimodales conventionnelles disponibles pour leur gestion, les perspectives pour la plupart des patients reste sombre en raison de la capacité des cellules tumorales à envahir le cerveau normal. L’attention se concentre maintenant sur les interventions thérapeutiques telles que l’utilisation de micronutriments. Les deux extraits d’aronia (Aronia melanocarpa), qui est riche en pigments naturels tels que les anthocyanes et la curcumine (diferuloylmethane) trouvé dans le curcuma (Curcuma longa) ont été signalés à posséder des propriétés anticancéreuses dans d’autres cancers. » … « Pris ensemble, les données comparatives suggèrent que les deux, curcumine et extrait d’aronia peuvent présenter leur potentiel anticancéreux en induisant l’apoptose et l’inhibition de l’invasion en réduisant l’expression du gène MMP. »(5)

Dans un sujet qui nous qui concerne plus, les maladies cardio vasculaires, les dernières études (2016) sur le bovin, confirment l’action bénéfique de l’Aronia sur l’endothélium des coronaires comme le montre cet article. Bien entendu d’autres études seront nécessaires sur l’homme et pour déterminer la quantité journalière de consommation nécessaire pour obtenir des résultats … Mieux que le médocs, non ? (6)

En outre, selon une autre étude,le jus d’Aronia retarde les changements liés à l’âge dans la paroi aortique et peut être recommandé comme un outil prophylactique pour le vieillissement en bonne santé.

L’Aronia, utilisé en jus ou en baies séchées, est aussi un excellent anti-agrégant plaquettaire ( comme l’Ail… ou les oméga 3) (7) Il existe d’autres études sur le même thème avec les mêmes résultats.

En outre, une consommation régulière de jus de cette baie assure également une protection dans hypertension ainsi qu’un effet protecteur contre les dommages du fibrinogène du plasma, et peuvent donc contribuer à la prévention des maladies cardio-vasculaires inflammatoires.(Extrait d’article) : « .Les résultats obtenus indiquent que l’extrait naturel à partir de baies de A. melanocarpa a un effet protecteur contre les dommages induits par le peroxynitrite nitratif du fibrinogène du plasma, et peuvent donc contribuer à la prévention des maladies cardio-vasculaires inflammatoires ou liées peroxynitrite ».(8)

Même le Diabète mellitus bénéficie des bienfaits du jus de d’Aronia et du jus de Sureau, selon une étude de 2014 qui conclue : « polyphénols naturels extraits de S. nigra et A. melanocarpa modulent les défenses immunitaires spécifiques et non spécifiques dans le diabète insulino-déficit et à réduire l’état inflammatoire et auto-entretenue insulitis pancréatique. » (9)

La liste est longue des études faites sur l’Aronia Melanocarpa. Des preuves sur les bienfaits apportés par cette baie sont nombreuses en expérimentation animale ainsi que sur les humains en randomisé avec double aveugle et placebo et même si quelques rares recherches indiquent «  que les résultats ne sont pas statistiquement significatifs , elles concluent presque toujours que d’autres recherches sont nécessaires bien que les effets dans l’étude ont été réels …

J’ajoute que le jus d’Aronia a été et est toujours utilisé en Russie pour la protection de l’estomac et de tout le système digestif en raison de son action sur les muqueuses.

En passant en revue les 266 études répertoriées sur NCBI, je n’ai pas trouvé une seule étude qui remette en cause les bienfaits de cette baie. Parfois les effets ont été minorés, mais ils sont toujours réels et bien supérieurs à d’autres fruits.

Que peut-on dire finalement sur les effets bénéfiques de cette petite baie noire, âpre acide et astringente ? Que ses pouvoirs reposent selon toute vraisemblance sur son pouvoir contre le stress oxydatif même dans des maladies graves en raison de sa grande teneur en polyphénols, antioxydants, son mode action comme « tueuse » de cellules cancéreuses n’a toujours pas été bien compris : Cela ne l’empêche pas d’être actif.

Est-elle méditerranéenne ? Non, mais elle mériterait de l’être et son étude ne devrait pas être réservée aux chercheurs nordiques, de l’Est, Chinois ou Japonais et qu’en tant que « baie  rouge » faisant partie de la Diète méditerranéenne, elle devrait y être intégrée avec profit comme le sont d’autre légumes ou fruits « exotiques » comme l’Açai dont les vertus qu’on lui prête font pâle figure à côté.

Par ailleurs, ce fruit véritablement « miraculeux » est un bon complément d’une alimentation riche en Ail ou en Raifort et de tout autre condiment ou nutriment en faisant partie.

Alors cela ne coûte qu’un peu d’argent d’en boire 10 ou 15 cl tous les matins comme moi, agrémentés d’un jus plus édulcorant comme celui de la grenade ou même de l’orange. Si ça ne m’a pas tué, ça m’a rendu plus fort !

Pour ceux que cela intéresse, le jus utilisé dans la première étude Allemande citée plus haut provenait d’un producteur «  Kelterei Walter » dont on peut faire commande sur un site comme nu3, d’autre marques sont disponibles en pack de 3 litres. (Je n’ai aucun lien d’intérêt…)

J’ajoute que ces arbustes sont exploités dans d’immenses plantations, ramassées mécaniquement en Amérique du Nord, mais que rien ne vaut la production Européenne, bio… Et une étude Japonaise souligne la plus grand richesse en polyphénols de l’Aronia récolté en Europe ou en Russie par rapport à celui de l’Amérique…

Y a-t-il une citation en relation avec l’Aronia ? Oui : à propos du verre de jus bu tous les matins les Allemands, les Polonais disent : « Au petit déjeuner comme un Empereur, au dîner, comme Roi, au souper comme un mendiant… »

Article réalisé par Inoxydable

(1) http://edoc.sub.uni-hamburg.de/haw/volltexte/2008/513/pdf/med_y_210.pdf

(2) Planta Med. 2008 Oct;74(13):1625-34. doi: 10.1055/s-0028-1088306. Epub 2008 Oct 20.Chokeberry (Aronia melanocarpa) – A review on the characteristic components and potential health effects.Kulling SE1, Rawel HM.

Full Text : Chokeberry (Aronia melanocarpa) – A Review on the Characteristic Components and Potential Health EffectsSabine E. Kulling1 , Harshadai M. Rawel1

(3) BioMed Research InternationalVolume 2014 (2014), Article ID 457085, 9 pageshttp://dx.doi.org/10.1155/2014/457085Research ArticleAronia melanocarpa Treatment and Antioxidant Status in Selected Tissues in Wistar Rats, et là  en 2012 : Bioavailability and Antioxidant Activity of Black Chokeberry (Aronia melanocarpa) Polyphenols: in vitro and in vivo Evidences and Possible Mechanisms of Action: A ReviewAuthors. Authors Denev and Kratchanova are with Laboratory of Biologically Active Substances, 139 Ruski Blvd, Plovdiv-4000, Bulgaria,

(4)Aronia melanocarpa Juice Induces a Redox www.plosone.org/article/info:doi/10.1371/journal.pone.0032526

(5) Induction of apoptosis and reduction of MMP …www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22842701

(6) Effects of a Natural Extract of Aroniaonlinelibrary.wiley.com › ou celui-ci :Anthocyans richAroniamelanocarpaextractwww.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26655406

(7):Short-term supplementation with Aronia melanocarpa extract improves platelet aggregation, clotting, and fibrinolysis in patients with metabolic syndrome

(8)Aronia melanocarpa as a protector against nitration of fibrinogen.Bijak M, Saluk J, Antosik A, Ponczek MB, Żbikowska HM, Borowiecka M, Nowak P.Int J Biol Macromol. 2013 Apr;55:264-8. doi: 10.1016/j.ijbiomac.2013.01.019. Epub 2013 Jan

et celle-ci :

Beneficial Effects of Polyphenol-Rich Chokeberry Juice Consumption on Blood Pressure Level and Lipid Status in Hypertensive Subjects.Kardum N, Milovanović B, Šavikin K, Zdunić G, Mutavdžin S, Gligorijević T, Spasić S.J Med Food. 2015 Nov;18(11):1231-8. doi: 10.1089/jmf.2014.0171. Epub 2015 May 14.

(9) Effects of Sambucus nigra and Aronia melanocarpa extracts on immune system disorders within diabetes mellitus.

 

 

15 réponses

  1. Bravo Inoxidable! pour de la documentation, c’est de la documentation!
    N’ayant jamais entendu parler de cet arbuste,auparavant, je vais quêter auprès de mes « fournisseurs » habituels
    Merci.

  2. Merci Raymonde. J’ajoute cette étude à propos du Cadmium et la protection par l’Aronia. Ce métal lourd est mis en cause pour le cancer et d’autres maladies. Voir sur NCBI, étude récente :
    Curr Drug Targets. 2015;16(13):1470-87.
    Protective Effect of Aronia Melanocarpa Polyphenols on Cadmium Accumulation in the Body: A Study in a Rat Model of Human Exposure to this Metal.
    Brzoska MM1, Galazyn-Sidorczuk M, Jurczuk M, Tomczyk M.
    Ca se traduit bien par Google.

  3. Cette étude est pas mal également. Bon c’est sur des rats, mais l’homme ( ou la femme) ne se comportent-ils pas de la même façon vis à vis de leur environnement ou de ce qu’ils mangent ?
    Planta Med. 2016 May;82(7):621-31. doi: 10.1055/s-0042-103593. Epub 2016 Apr 20.

    The Mechanism of the Osteoprotective Action of a Polyphenol-Rich Aronia melanocarpa Extract during Chronic Exposure to Cadmium is Mediated by the Oxidative Defense System.

    Brzóska MM1, Rogalska J1, Roszczenko A1, Galazyn-Sidorczuk M1, Tomczyk M2.

  4. Merci Inox pour cette documentation très détaillée ! Je vais aller voir sur nu3 et en commander ! Vous m’avez convaincue.

  5. Encore une étude récente qui démontre les bienfaits de l’Aronia concernant le vieillissement du cerveau et la plupart des maladies neurodégénératives. C’est encore sur des souris, mais ça fonctionne :
    Anthocyanins from Black Chokeberry (Aroniamelanocarpa Elliot) Delayed Aging-Related Degenerative Changes of Brain.
    d’où il ressort que les anthocyanines contenues dans ce fruit peuvent maintenir la pensée et la mémoire chez les souris vieillissantes en inhibant notamment les dommages causés par l’ADN!
    Tout ça avec ce petit fruit pas très succulent consommé nature mais avec un peu de jus de raisin, ça passe bien.

  6. 18/04/2018 ARONIA
    Je ne peux m’empêcher de m’ intéresser aux études concernant l’Aronia, vu que j’en consomme tous les jours et que j’en retire un grand bénéfice. C’est pourquoi j’ajoute quelques études récentes qui confirment tous les espoir mis dans ce fruit au pouvoirs antioxydants quasiment miraculeux; Voici :
    – Soumis au stress des UV etc… l’Aronia produit plus d’anti oxydants :
    Effect of UV-C Radiation, Ultra-Sonication Electromagnetic Field and Microwaves on Changes in Polyphenolic Compounds in Chokeberry (Aronia melanocarpa).
    Cebulak T, Oszmiański J, Kapusta I, Lachowicz S.
    Molecules. 2017 Jul 12;22(7). pii: E1161. doi: 10.3390/molecules22071161.
    PMID: 28704941
    – Sur le vieillissement du cerveau :
    Anthocyanins from Black Chokeberry (Aroniamelanocarpa Elliot) Delayed Aging-Related Degenerative Changes of Brain.
    Wei J, Zhang G, Zhang X, Xu D, Gao J, Fan J, Zhou Z.
    J Agric Food Chem. 2017 Jul 26;65(29):5973-5984. doi: 10.1021/acs.jafc.7b02136. Epub 2017 Jul 12.
    PMID: 28657734
    – Sur les bienfaits cardio vasculaires :
    COMMERCIAL EXTRACT FROM ARONIA AS A MODULATOR OF ADHESIVE PROPERTIES OF FIBRINOGEN TREATED WITH HOMOCYSTEINE AND ITS THIOLACTONE IN VITRO.Olas B, Kontek B, Oleszek W, Stochmal A.Acta Pol Pharm. 2016 Nov;73(6):1609-1613.
    Effect of Bioactive Compound of Aronia melanocarpa on Cardiovascular System in Experimental Hypertension.
    Cebova M, Klimentova J, Janega P, Pechanova O.
    Oxid Med Cell Longev. 2017;2017:8156594. doi: 10.1155/2017/8156594. Epub 2017 Nov 30.

    Consumption of chokeberry (Aronia mitschurinii) products modestly lowered blood pressure and reduced low-grade inflammation in patients with mildly elevated blood pressure.
    Loo BM, Erlund I, Koli R, Puukka P, Hellström J, Wähälä K, Mattila P, Jula A.
    Nutr Res. 2016 Nov;36(11):1222-1230. doi: 10.1016/j.nutres.2016.09.005. Epub 2016 Sep 14.
    PMID: 27865620
    Effects of a natural extract of Aronia Melanocarpa berry on endothelial cell nitric oxide production.
    Varela CE, Fromentin E, Roller M, Villarreal F, Ramirez-Sanchez I.
    J Food Biochem. 2016 Aug;40(4):404-410. Epub 2015 Dec 2.

    Anthocyans-rich Aronia melanocarpa extract possesses ability to protect endothelial progenitor cells against angiotensin II induced dysfunction.
    Parzonko A, Oświt A, Bazylko A, Naruszewicz M.
    Phytomedicine. 2015 Dec 15;22(14):1238-46. doi: 10.1016/j.phymed.2015.10.009. Epub 2015 Nov 10.
    PMID: 26655406
    In vitro study of biological activities of anthocyanin-rich berry extracts on porcine intestinal epithelial cells.
    Kšonžeková P, Mariychuk R, Eliašová A, Mudroňová D, Csank T, Király J, Marcinčáková D, Pistl J, Tkáčiková L.
    J Sci Food Agric. 2016 Mar 15;96(4):1093-100. doi: 10.1002/jsfa.7181. Epub 2015 Apr 24.
    PMID:25801092
    – Sur les dommages gastriques :
    Aronia melanocarpa (Black Chokeberry) Reduces Ethanol-Induced Gastric Damage via Regulation of HSP-70, NF-κB, and MCP-1 Signaling.
    Paulrayer A, Adithan A, Lee JH, Moon KH, Kim DG, Im SY, Kang CW, Kim NS, Kim JH.
    Int J Mol Sci. 2017 Jun 5;18(6). pii: E1195. doi: 10.3390/ijms18061195.
    PMID: 28587230

    Sur le cancer :
    Cytotoxicity of gemcitabine enhanced by polyphenolics from Aronia melanocarpa in pancreatic cancer cell line AsPC-1.
    Thani NA, Keshavarz S, Lwaleed BA, Cooper AJ, Rooprai HK.
    J Clin Pathol. 2014 Nov;67(11):949-54. doi: 10.1136/jclinpath-2013-202075. Epub 2014 Sep 17.
    PMID: 25232128

    -Sur la dépression :
    Reduction of anxiety-like and depression-like behaviors in rats after one month of drinking Aronia melanocarpa berry juice.
    Tomić M, Ignjatović Đ, Tovilović-Kovačević G, Krstić-Milošević D, Ranković S, Popović T, Glibetić M.
    Food Funct. 2016 Jul 13;7(7):3111-20. doi: 10.1039/c6fo00321d.
    PMID: 27273205

    – Sur le diabète :

    Antidiabetic Effects of Aronia melanocarpa and Its Other Therapeutic Properties.
    Banjari I, Misir A, Šavikin K, Jokić S, Molnar M, De Zoysa HKS, Waisundara VY.
    Front Nutr. 2017 Nov 6;4:53. doi: 10.3389/fnut.2017.00053. eCollection 2017. Review.
    PMID: 29164127

    The Effect of Aronia Berry on Type 1 Diabetes In Vivo and In Vitro.
    Jeon YD, Kang SH, Moon KH, Lee JH, Kim DG, Kim W, Kim JS, Ahn BY, Jin JS.
    J Med Food. 2018 Mar;21(3):244-253. doi: 10.1089/jmf.2017.3939. Epub 2018 Feb 22.
    PMID: 29470134

    – Sur les dommages gastriques :
    Aronia melanocarpa (Black Chokeberry) Reduces Ethanol-Induced Gastric Damage via Regulation of HSP-70, NF-κB, and MCP-1 Signaling.
    Paulrayer A, Adithan A, Lee JH, Moon KH, Kim DG, Im SY, Kang CW, Kim NS, Kim JH.
    Int J Mol Sci. 2017 Jun 5;18(6). pii: E1195. doi: 10.3390/ijms18061195.
    PMID: 28587230

    – Sur la stéatose hépatique :

    Aronia melanocarpa Extract Ameliorates Hepatic Lipid Metabolism through PPARγ2 Downregulation.
    Park CH, Kim JH, Lee EB, Hur W, Kwon OJ, Park HJ, Yoon SK.
    PLoS One. 2017 Jan 12;12(1):e0169685. doi: 10.1371/journal.pone.0169685. eCollection 2017.
    PMID: 28081181

    J’ai mis ces liens ( il y a bien d’autres études …) pour ceux que ça intéresse de vérifier.

  7. Une étude concernant la fibrose pulmonaire induite par l’amiodarone sur les rats :

    (PDF) Effect of aronia melanocarpa fruit juice…

    https://www.researchgate.net/publication/270549718_Effect_of

    Full-Text Paper (PDF): Effect of aronia melanocarpa fruit juice on indices of inflammation and fibrosis in a rat model of amiodarone-induced pneumotoxicity

    C’est encore sur les rats mais cela confirme toujours et encore les bienfaits de l’Aronia.

  8. L’industrie s’intéresse à l’Aronia, étude parue le 20/12/2018, c’est sur les rats :
    Int J Mol Sci. 2018 Dec 20;20(1). pii: E6. doi: 10.3390/ijms20010006.
    Standardized Aronia melanocarpa Extract as Novel Supplement against Metabolic Syndrome: A Rat Model.
    Jakoviljevic V1,2, Milic P3, Bradic J4, Jeremic J5, Zivkovic V6, Srejovic I7, Nikolic Turnic T8, Milosavljevic I9, Jeremic N10, Bolevich S11, Labudovic Borovic M12, Mitrovic M13, Vucic V14.
    Cette autre sur le dysfonctionnement mitochondrial :
    J Agric Food Chem. 2018 Nov 28. doi: 10.1021/acs.jafc.8b05404. [Epub ahead of print]
    Anthocyanins Extracted from Aronia melanocarpa Protect SH-SY5Y Cells against Amyloid-beta (1-42)-Induced Apoptosis by Regulating Ca2+ Homeostasis and Inhibiting Mitochondrial Dysfunction.
    Meng L1, Xin G1, Li B1, Li D1, Sun X1, Yan T1, Li L1, Shi L1, Cao S2, Meng X1.
    qui dit que L’anthocyane extraite d’Aronia melanocarpa protège les cellules SH-SY5Y contre l’apoptose induite par l’amyloïde bêta (1-42) en régulant l’homéostasie du Ca2 + et en inhibant le dysfonctionnement mitochondrial
    Ou encore celle-ci sur le microbiote intestinal et l’inflammation :
    Mol Nutr Food Res. 2018 Nov;62(22):e1800607. doi: 10.1002/mnfr.201800607. Epub 2018 Oct 10.
    Aronia (Aronia melanocarpa) Polyphenols Modulate the Microbial Community in a Simulator of the Human Intestinal Microbial Ecosystem (SHIME) and Decrease Secretion of Proinflammatory Markers in a Caco-2/endothelial Cell Coculture Model.
    Wu T1, Grootaert C1, Pitart J2, Vidovic NK3, Kamiloglu S1, Possemiers S2, Glibetic M3, Smagghe G4, Raes K5, Van de Wiele T6, Van Camp J1.
    qui conclue que Les polyphénols d’Aronia modulent la composition microbienne intestinale, induisent la production d’acides gras à chaîne courte et préviennent le stress inflammatoire dans les cellules endothéliales. Cela ouvre des perspectives pour l’utilisation des polyphénols Aronia en tant que prébiotiques dans le contexte de la santé intestinale et cardiovasculaire;
    Il y a encore bien d’autres études récentes et bien utiles pour la santé. Bonne lectures.

  9. Encore une étude intéressante récente sur les bienfaits cardiaques:

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31152545
    Effects of aronia berry (poly)phenols on vascular function and gut microbiota: a double-blind randomized controlled trial in adult men.

    Extrait de la traduction : « CONCLUSIONS:Chez les hommes en bonne santé, la consommation de polyphénols de baies d’aronia améliore la fonction endothéliale et la composition modulée du microbiote intestinal, ce qui indique qu’une consommation régulière d’aronia pourrait potentiellement maintenir la santé cardiovasculaire chez les personnes à faible risque de maladie cardiovasculaire. Cet essai a été enregistré à CLINICALTRIALs.gov sous le numéro NCT03041961. »

    1. Merci hub37
      J’ai une passion pour les baies rouges et particulièrement pour ce fruit dont je consomme avec un grand bénéfice un verre de 10 cl tous les matin avec un complément de jus de cassis ou autre jus plus doux pour en atténuer le goût un âpre, acide ou une poignée de baies déshydratée lors que je pars en voyage ( Camping Car ou autre) :
      J’ajoute cette review d’articles que je ne crois pas avoir citée sur ses bénéfices de santé :
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/28590446/?i=4&from=Epicatechin%20and%20aronia%20melanocarpa
      A traduire avec Google
      et ce lien d’article d’Alternative santé dont j’ ai vérifié les nouvelles découvertes sur cette baie. Positif mais trop long à mettre ici.:
      https://www.alternativesante.fr/alimentation/la-baie-d-aronia-un-superaliment-antioxydant-et-cardio-protecteur
      Bonne lecture ami AIMSIBIEN;

  10. J’ajoute 2 études qui concernant aussi et surtout l’ARONIA versus Virus :
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20826184/
    Inhibition de la réplication du virus de la grippe par l’isoquercétine d’origine végétale
    Yunjeong Kim 1, Sanjeev Narayanan, Kyeong-Ok Chang
    Affiliations
    et surtout :

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24012672/
    Aronia Melanocarpa et ses composants démontrent une activité antivirale contre les virus grippaux
    Parc Sehee 1, Jin Il Kim, Ilseob Lee, Sangmoo Lee, Min-Woong Hwang, Joon-Yong Bae, Jun Heo, Donghwan Kim, Sang-Zin Han, Man-Seong Park

    En ces temps de pandémie, tout est bon pour se défendre contre les virus
    et cet article sur la Myrécetine contenue dans l’Aronia m’a interpellé
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22578462/?dopt=Abstract
    Identification of Myricetin and Scutellarein as Novel Chemical Inhibitors of the SARS Coronavirus Helicase, nsP13
    J’ai perdu un article tout récent concerant le Covid 19 que je posterai
    dès que possible.
    un article provisoire complet sur le Covid 19 :
    http://www.wikiphyto.org/wiki/Covid-19#Exemple_de_mol.C3.A9cules_utiles_:_pro

  11. Bonjour, je voulais savoir si les feuilles d’aronia peuvent être utilisées pour des infusions, décoctions…. Merci

    1. Nouveaux articles scientifiques sur l’Aronia :
      https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36431924/ Review
      Molecules
      . 2022 Nov 13;27(22):7823.
      doi: 10.3390/molecules27227823.
      Potential Benefits of Black Chokeberry ( Aronia melanocarpa) Fruits and Their Constituents in Improving Human Health

      En réponse à VAN ESLANDE :https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/37107325/
      Health Benefits of Antioxidant Bioactive Compounds in the Fruits and Leaves of Lonicera caerulea L. and Aronia melanocarpa (Michx.) Ellio
      Abstract traduit :Les fruits de Lonicera caerulaea L. et Aronia melanocarpa (Michx.) Elliot sont fréquemment utilisés pour leurs bienfaits pour la santé car ils sont riches en composés bioactifs. Ils sont reconnus comme une source de phytonutriments naturels et précieux, ce qui en fait un superaliment. L. caerulea présente une activité antioxydante trois à cinq fois supérieure à celle d’autres baies plus couramment consommées, comme les mûres ou les fraises. De plus, leur taux d’acide ascorbique est le plus élevé parmi les fruits. L’espèce A. melanocarpa est considérée comme l’une des sources connues d’antioxydants les plus riches, surpassant les groseilles, les canneberges, les myrtilles, les baies de sureau et les groseilles à maquereau, et contient l’une des plus grandes quantités de sorbitol. Les feuilles non comestibles du genre Aronia ont été analysées de manière plus approfondie en tant que sous-produit ou déchet en raison de leur teneur élevée en polyphénols, flavonoïdes et acides phénoliques, ainsi que d’une petite quantité d’anthocyanes, qui sont utilisées comme ingrédients dans les nutraceutiques, les tisanes, bio-cosmétiques, cosméceutiques, alimentaires et par l’industrie pharmaceutique. Ces plantes sont une riche source de vitamines, de tocophérols, d’acide folique et de caroténoïdes. Cependant, ils restent en dehors de la consommation traditionnelle de fruits, n’étant bien connus que d’un petit public. Cette revue vise à faire la lumière sur L. caerulaea et A. melanocarpa et leurs composés bioactifs en tant que superaliments sains ayant des effets antioxydants, anti-inflammatoires, antitumoraux, antimicrobiens et antidiabétiques, ainsi qu’un potentiel hépato-, cardio- et neuro-protecteur. . Dans cette optique, nous espérons promouvoir leur culture et leur transformation, accroître leur disponibilité commerciale et également mettre en évidence la capacité de ces espèces à être utilisées comme sources nutraceutiques potentielles, utiles pour la santé humaine.
      Lonicera caerulea L ou chèvrefeuille bleu :https://scholar.google.fr/scholar?q=Lonicera+caerulea+L.&hl=fr&as_sdt=0&as_vis=1&oi=scholart
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A8vrefeuille_bleu
      Ce sont donc deux plantes arbustes formidables pour la santé .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

  • Bernard Guennebaud sur Les virus existent-ils ? (28/05/2024) :

    Pour ma part je ne fais aucune généralisation à d'autres maladies et d'autres pathogènes à part...

  • Pierre sur Les virus existent-ils ? (27/05/2024) :

    Aucune justification !...

  • Brigitte Fau sur Les virus existent-ils ? (27/05/2024) :

    Oui Bernard, Tissot avait vu ce vivant à l'intérieur des cellules qui n'est pas la cause de la mal...

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal