Un des piliers de la diète méditerranéenne est l’utilisation des plantes sauvages saisons après saisons.
on utilisera les divers éléments des plantes selon leur concentration en principes actifs.
Quand la plante est jeune on consommera d’abord les feuilles; dés que les fleurs apparaissent on les préférera pour utiliser ensuite les graines, ensuite si il s’agit de cultures pérennes on prélèvera les racines à la fin du cycle , la plante concentrant les éléments les plus précieux pour relancer sa production l’année suivante.
Nous sommes au printemps , il convient donc de privilégier les jeunes feuilles en rosette et les premières fleurs, tout ceci agrémentera favorablement notre cuisine.
Parmi les plantes en rosette, on peut citer les pissenlits bien connus de tous puisqu’ils n’ont eux n’ont pas disparu de nos coutumes alimentaires, le saxifrage hirsute, les premières rosettes de coquelicot. Tout cela pourra s’utiliser pour réaliser des salades, cuit , ou même en jus si l’on dispose d’un extracteur. ces plantes printanières sont souvent terriblement amères, saveur qu’il importe de réhabiliter tant elle est bénéfique
Quand aux fleurs , on pourra agrémenter pour la bonne cause les salades avec des violettes (accord parfait avec les carottes) , les petites fleurs de pâquerettes, les coucous, les fleurs de pulmonaires.

Auteur de l'article :

Lire tous les articles de

mattis sit quis fringilla tempus venenatis, dapibus amet, dolor id ut diam