Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Comment se préparer un bouillon d’os avec une marmite norvégienne ?

Non vous ne rêvez pas, en ces temps d’incertitude alimentaire et sanitaire il est parfois bon de se reconnecter avec les vraies bonnes choses de la nature, donc voici un article qui étonnera nos lecteurs comme il a étonné notre rédaction. Une alimentation optimale doit demeurer notre obsession de tous les jours, qui sait maitriser l’art de ses restes peut du coup plus cotiser à l’AIMSIB pour tout le reste de l’année. Notez bien qu’il a fallu la réunion de deux de nos membres les plus éminents pour réussir à préparer un article de ce niveau de solidité… Alors bon appétit !

   

© AIMSIB, l’assiette aussi est un modèle déposé

Introduction

L’utilisation du bouillon d’os, à des fins thérapeutiques, est très ancienne. Cela remonte à l’aube de l’humanité où, paraît-il, pour ne rien perdre, on faisait bouillir tout ce qu’on ne pouvait pas manger directement. Il s’agit de fait d’une coutume très répandue de par le monde. Je me souviens de mon enfance, déjà lointaine, où l’on faisait des bouillons, pot-au-feu, poule au pot, que l’on réservait pour les enfants et les malades. 

Ensuite dans les années 70, j’avais un ami originaire de Canton (Chine), qui avait étudié la médecine chez lui avant de chercher refuge en France. Il m’engageait à consommer très régulièrement des bouillons d’os de porc. C’est une pratique recommandée par l’association Kousmine [1], dans le régime cétogène ou paléo.

Bien sûr, pour corroborer l’importance de cette pratique, nous ne ferons pas appel à des études en double aveugle, randomisées et autres, mais à la sagesse populaire et à l’expérience multimillénaire. 

Les effets attendus d’une consommation de bouillon d’os

– solidification des os, réduction des douleurs articulaires (arthrite, arthrose),
– régénérations des tissus,
– participation à la bonne santé du foie,
– restauration de la muqueuse intestinale (réparation de la porosité),
– accélération de la cicatrisation des blessures internes,
– renforcement de l’immunité,
– réduction de l’inflammation,
– amélioration du sommeil…

Et aussi le fait :
– d’être nourri et rassasié à peu de frais,
– d’éviter le gaspillage en utilisant une matière première en grande partie délaissée.

Mode d’action

La confection du bouillon d’os va libérer et rendre disponibles de nombreux éléments présents dans les os.

Les minéraux :
– calcium
– magnésium
– phosphore
– soufre
– silicium

Le collagène
Cette protéine de structure très commune n’est pas aussi aisée que ça à obtenir par notre alimentation. C’est une protéine présente dans toutes les structures du corps (tissu conjonctif, peau, cartilages, tendons, etc.). Elle est utile pour soulager les douleurs de l’arthrite et de l’arthrose. Elle nourrit le squelette, la peau, les cheveux et les ongles. Elle favorise la régénération de la muqueuse intestinale et soulage les symptômes liés à l’intestin poreux. Elle facilite l’assimilation de protéines parfois irritantes, comme le gluten. Elle renforce la cicatrisation des blessures internes.

Protéines et amino-acides

La glycine provient de la gélatine. La glucosamine et la chondroïtine réduisent  les douleurs articulaires. La glutamine répare la paroi intestinale, soigne la maladie cœliaque, intervient dans les maladies auto-immunes et protège de la grippe, protège contre les crampes. La glycine, précurseur du glutathion, favorise la digestion des graisses. L’ostéocalcine agit comme calmant. Ce bouillon est censé agir dans la sphère gynécologique et aider à la régulation du poids. On constate donc que cette pratique de santé engendre de nombreux bénéfices pour un coût véritablement modique.

  Un exemple d’utilisation

Témoignage du Docteur Michel ANGLES, praticien en médecine traditionnelle chinoise.
Le 23 juillet 1993, je devais revenir de Yinchuan (capitale de la province chinoise du Ningxia, aux confins du désert de Gobi) à Pékin. Le BAe 146-300, avion court-courrier, dans lequel je me trouvais a décollé, s’est élevé de quelques mètres puis est retombé dans une zone de pisciculture. Des dizaines de morts et quelques rescapés gravement blessés ; pour ma part, une luxation de la hanche gauche et une bonne vingtaine de fractures. J’ai été soigné tous les jours pendant quatre ou cinq mois avec du bouillon d’os (préparation culinaire familiale) et de la colle de peau d’âne (médicament de la pharmacopée traditionnelle chinoise).

De cet accident, il me reste quelques séquelles intellectuelles que je crois devoir à l’âne… mais sur le plan physique absolument plus rien grâce à cette alimentation mais aussi, bien sûr, aux massages chinois « Tui na » [2] : une heure quotidienne pendant 4 mois. À mon retour en France, le scanner n’a pas montré d’ostéonécrose de la tête du fémur alors que c’est une complication très fréquente des suites de luxation de la hanche et il est exceptionnel que je ressente une petite douleur au niveau d’une de mes fractures. C’est un petit exemple, entre mille, des possibilités qu’offre la Médecine Chinoise basée sur la diététique et l’art de faire circuler le Qi, Souffle et Énergie vitale. 

De nombreuses connaissances sont ainsi conservées au sein du peuple, leur permettant de compter sur leurs propres forces pour venir à bout des maladies courantes.

  Réaliser un bouillon d’os

Cela peut se faire avec les os ou les arêtes de poisson. On préférera des os avec des articulations ou des os à moelle qui auront été coupés en morceaux. Pour cela, on peut se rapprocher d’un boucher, d’un producteur ou d’un poissonnier.

Mettre dans une cocotte :
– 2 kg d’os,
– 4 l d’eau froide,
– 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre,
– sel, poivre,
– aromates : thym, laurier, romarin, sauge, carvi, clou de girofle…
– oignon avec la peau pour la couleur.
– 1 carotte
– feuilles de poireau
– céleri feuille ou rave
– navets…

Porter à ébullition douce et laisser mijoter entre 7 et 20 h. La cuisson en milieu acide permet aux os de relarguer leurs composants. Si vous êtes rebutés par la durée de la cuisson, il est possible d’adopter le principe dit « de la marmite norvégienne », c’est-à-dire d’emballer la cocotte de manière à conserver au maximum la chaleur pour obtenir une cuisson à température douce sans se ruiner en combustible. À la fin de la cuisson, on filtre et on met en bocaux que l’on peut conserver au frigo une semaine. Si la réalisation du bouillon a été bien faite, celui-ci se gélifie au froid. Il peut ensuite être consommé froid ou réchauffé, tel quel ou intégré dans une préparation culinaire.

Tout sur la marmite norvégienne

https://www.ecologiehumaine.eu/ecogestes-focus-sur-la-marmite-norvegienne/

Quel nom bizarre, car ce n’est pas une marmite et, a priori, il n’y a rien de norvégien là-dedans ! En fait, ce n’est rien d’autre qu’une solution parmi les mille que notre imagination peut nous inspirer dans le but de mettre une « gamelle » dans un isolant pour conserver la chaleur et réaliser ainsi une longue cuisson passive. Bien sûr, on peut en acheter une, mais comme à l’AIMSIB nous n’avons pas de conflits d’intérêts, nous n’en dirons pas plus. On peut utiliser tout ce qui permettra de conserver le plus longtemps la chaleur. En voici une liste non exhaustive :
– une caisse remplie de foin, c’est le modèle ancestral. En anglais, on appelle cela hay box.
– un carton doublé de polystyrène ou de tout rembourrage étanche.
– une vieille couette (une neuve fera aussi bien mais ce n’est pas l’esprit de la chose).
– on peut en confectionner en tissu, on peut recycler des vieux pulls en laine, des tours de berceaux, des turbulettes d’hiver pour bébés… Non seulement, on ne dépense pas d’énergie mais on peut réutiliser beaucoup de choses. On peut en coudre aussi. Sur internet il y a des nombreux tutos.
Le principe est que plus il y a d’épaisseurs, mieux c’est.

Le réceptacle sera en un matériau susceptible d’emmagasiner la chaleur : terre, fonte, inox et il devra être pourvu d’un bon couvercle. Quand le contenu aura été porté à ébullition environ 10 à 15 mn, on emballera rapidement le tout dans l’ensemble destiné à conserver la chaleur. Le temps de cuisson nécessaire par rapport aux habitudes sera divisé par environ 2 ou 3. La réalisation n’est une simple question de routine.

Exemple de chronométrage d’une journée :
7 h : confection du bouillon, chauffage initial environ 20 mn, emballage
12 h : 1er réchauffage 10 mn, réemballage
17 h : 2eme réchauffage 10 mn, réemballage
22 h : 3eme réchauffage 10 mn, réemballage
Cette cuisson va durer plus de 5 h mais ça n’a pas d’importance.
7 h le lendemain : réchauffage 10 mn, filtration et mise en bocaux,
Pour un temps total de chauffage de 20 h, on a besoin d’1 heure effective d’énergie. C’est très bon pour la santé et, pendant 8 jours, vous aurez un aliment tout prêt et pratique pour les soirées fraîches.

 

Deux médecins qui nous démontrent qu’une bonne marmite norvégienne peut aussi servir après le repas, noter que le travail du soir n’est pas encore interrompu pour le personnage au second plan

 

Que ne faut-il pas faire pour sa santé quand la confiance en BIG PHARMA s’est effritée …

 

 

Docteur Michel ANGLES
Nicole-Marie JONARD
Vice-présidents de l’AIMSIB
Février 2024

 

Notes et sources
[1] – https://www.kousmine.fr/
[2] – https://www.librairiedescordeliers.fr/livre/23385-les-massages-dinghuan-wu-michel-angles-siavoch-darakchan-le-rouergue
[3] – Pour l’encart sur la marmite norvégienne : https://www.linfodurable.fr/conso/marmite-norvegienne-la-cuisson-sans-feu-fabriquer-soi-meme-36399#:~:text=Selon%20le%20livre%20de%20l,norv%C3%A9gienne%22%20s’est%20banalis%C3%A9e.

34 réponses

  1. Dans l’esprit de la réutilisation des restes et pour que rien ne soit perdu quand la nourriture se faisait rare il y avait la recette du « pain perdu » dont l’origine était de rendre consommable le pain qui commençait à moisir en le passant à la poêle. Ma mère en faisait une fois par an mais pas avec du pain moisi !
    Je viens de constater, en tapant recette du pain perdu, qu’il en existe de nombreuses sur internet.

      1. Bonjour madame,
        A Paris, je ne sais pas, mais chez moi on trouve de la viande et des os de qualité correcte dans certains magasins bio qui ont une boucherie.
        Cordialement
        Maria du 65

      2. Je demande à une agricultrice bio qui élève des poulets pour les vendre de me garder des carcasses.

      3. La marmite norvégienne je connais, ma grand mère me racontait que pendant l’occupation allemande elle en avait fait une avec de vieilles ouvertures et elle l’a plaçait sous l’edredon, il y avait des coupures de gaz. Info à ne pas diffuser à notre cher président et gouvernants eux qui aiment tant le vocabulaire de guerre

    1. Pour une cuisson plus simple, on peut utiliser le réglage le plus bas de la plaque à induction, soit 50W, soit 1kw en tout pour 20 heures, ce qui est pratique et économique.
      Et parmi les recettes du pauvre, essayez la panade, qui réjouissait mon enfance (avec le pain perdu).
      https://recettes.de/panade
      Enfin, une bonne soupe à l’oignon, comme la gratinée lyonnaise de Paul Bocuse que j’ai dégustée ce soir:
      https://lesmenusplaisir.com/gratinee-lyonnaise-de-paul-bocuse-soupe-a-l-oignon/
      Du pain dur et des oignons, on en aura peut-être besoin d’ici peu….Avec les topinambourgs et les rutabagas…

      1. Propriétés du Topinambour :https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29073305/
        [Topinambour – propriétés nutritionnelles et médicales de l’artichaut de Jérusalem (Helianthus tuberoses L.) Extrir de l’abstract : « En outre, il a un impact positif sur le profil lipidique plasmatique, agit comme un immunomodulateur, affectant le tissu limfratique des systèmes digestifs. En raison de ses caractéristiques, il peut être utilisé dans le régime alimentaire des patients atteints de diabète sucré obèses et de type 2. Récemment, il a été découvert que la sécrétion de tubercule de topinambour agit en tant qu’agent cytotoxique contre les cellules cancéreuses du sein. »
        https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9542000/Concentré de topinambur dans le traitement des patients atteints de diabète sucré insulino-dépendant]
        Abstrait  »
        Les auteurs ont étudié l’activité des concentrés nutritionnels faits maison de topinambur chez des patients présentant différentes formes cliniques de diabète sucré insulino-dépendant. Le concentré de topinambur favorise le métabolisme normal des glucides et des lipides, augmente le taux de ferrum dans le sérum et a une activité immunomodulatrice. Nutricevtic s’est révélé le plus efficace chez les patients présentant un diabète sucré insulino-dépendant de courte durée. »

  2. Cela fait des années que je fais régulièrement des bouillons de poule et à 91 ans, je n’ai pas de douleurs articulaires ce qui me permet de marcher une heure tous les jours. En plus, c’est bon et c’est nourrissant sous un faible volume.

  3. Faut envoyer la recette à l’Académie de Médecine, au ministère de la santé, de l’agriculture, de l’écologie, de l’éducation et des sports,…

  4. Grâce aux bouillons d’os j’ai pu nourrir et soigner mon petit garçon gravement malade suite à ses vaccinations infantiles. Ça a été sa base alimentaire pendant plus de 3 ans. Le seul aliment qu’il réussissait à garder ( cad a pas vomir ). Le principe de cette alimentation est bien expliqué dans la méthode Gaps de Natacha Campbell . Heureusement que les traitements anciens sont toujours accessibles de nos jours à ceux qui s’y intéressent. Merci pour cet article

  5. Une soupe d’os qui refroidie devient de la gélatine….

    Il existe deux sortes de gélatines très répandues, celle d’origine animale (les fameuses feuilles à faire tremper dans l’eau froide) ou d’origine végétale (Agar-Agar). Manifestement ce n’était pas suffisant, certains scientifiques veulent maintenant travailler sur un substitut de gélatine issu de gênes humains… Une étude explique que ce nouveau produit, serait un substitut capable de remplacer les 300 000 animaux utilisés chaque année pour la création de gélatine. Le problème avec la gélatine animale (composée d’os d’animaux et de peau), c’est que la qualité des lots est extrêmement variable et donc difficile à contrôler pour les industriels. En revanche, la gélatine humaine, savant mélange entre souche de gènes humains et levure , serait bien plus stable. Un certain Jinchun Chen et ses collègues ne voient pas l’utilisation de cette gélatine d’une teneur nouvelle, pour la seule consommation alimentaire (desserts, bonbons, marshmallows…). Ils l’envisagent également à des fins médicales, pour les capsules notamment. Déjà, de nombreux vaccins sont fabriqués à partir d’enfants avortés !

    L’écrivain nord vietnamien Nguyên Huy Thiêp, ne nous raconte-t-il pas dans une de ses nouvelles, que les gélatines de foetus humains servaient de fortifiants aux dirigeants communistes vietnamiens ? Un autre écrivain rescapé de camp de rééducation Hoàng Hai Thuy explique la composition de cette panacée spéciale appelée Cao Nguoi (Nhân Cao, Rengao), ce sont des extraits de viande et de cartilage de fœtus humain provenant des avortements d’adolescentes et fabriqués par l’Institut de Médecine Traditionnelle du Peuple (p 234).
    http://hanoi.not.free.fr/hopital_militaire_108.htm

    Vendre des foetus démembrés, une véritable horreur et pourtant un commerce qui a lieu aux Etats-Unis, mais pourquoi être choqués ? Les foetus sont utilisés par des hôpitaux anglais pour chauffer les bâtiments, des foetus sont utilisés dans notre alimentation, et des alternatives au Viagra sont composées de bébés morts en Chine, il y a également des antirides à base de foetus humains… Les foetus font partie d’un gros business généralisé qui profite soit du déni soit de l’ignorance de certains.
    https://www.zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/7461

    Un scientifique suédois, Magnus Soderlund, n’a-t-il pas affirmé que les humains devaient devenir cannibales pour lutter contre le changement climatique, car manger de la chair humaine est plus « durable » que l’industrie de la viande ?
    https://insolentiae.com/va-manger-tes-morts-non-ce-nest-pas-une-insulte-mais-la-derniere-idee-ecolo-des-suedois/

    Si par exemple le 10 juillet 1976, on en est arrivé à créer une loi de protection des animaux, qui sanctionne pécuniairement et de 6 mois d’emprisonnement, quiconque détruit un œuf d’aigle, par contre la loi du 31 décembre 1982, fait rembourser par la sécurité sociale la destruction d’un « œuf humain ». Et si quand on achète un micro-ondes sur internet on a 7 jours pour se rétracter. Pour avorter plus besoin, le 19 mars 2015, les députés ont supprimé le délai de réflexion de sept jours obligatoire entre la première et la deuxième consultation :
    https://www.lemonde.fr/sante/article/2015/03/19/les-deputes-suppriment-le-delai-de-reflexion-pour-une-ivg_4596414_1651302.html

    Il semble y avoir un lien entre la pornographie et l’avortement. Ainsi par exemple, l’association pro-avortement Marie Stopes International (MSI), une ONG basée à Londres mais présente dans 38 pays, où elle promeut la santé sexuelle et reproductive, proposant ses conseils en matière de contraception, de vasectomie et d’avortement, a accepté des millions de livres de financement du baron du porno américain Phil Harvey, PDG de la société porno Adam & Eve. MSI a organisé environ cinq millions d’avortements en 2019 et a reçu 48 millions de livres sterling d’aide étrangère britannique. MSI a toutefois été réprimandée par la Charity Commission après que le directeur général Simon Cooke eut doublé son salaire pour atteindre 434.000 £.
    https://www.dailymail.co.uk/news/article-8302569/Marie-Stopes-abortion-charity-accepted-millions-pounds-funding-porn-baron.html

    Ce genre de consommation a tout de même été freiné par un sénateur républicain de l’Oklahoma city, Ralph Shortey, qui a introduit une loi (le projet de loi du Sénat 1418) interdisant les foetus humains avortés dans la nourriture. Certaines entreprises tenaient à utiliser des cellules souches embryonnaires pour la recherche et pour développer des édulcorants artificiels : https://www.democraticunderground.com/1002221451

    Senomyx par exemple, est une société de biotechnologie basée en Californie qui se spécialise dans le développement des arômes alimentaires. Elle aimerait utiliser ces cellules avortées embryonnaires pour créer des «isolés récepteurs gustatifs humains», qui sont utilisés dans la production de produits chimiques alimentaires. Et cette société a déjà conclu un partenariat avec plusieurs fabricants de produits alimentaires majeurs, dont Kraft, PepsiCo et Nestlé…
    https://www.naturalnews.com/034777_Pepsi_aborted_fetus_cells_soda_flavoring.html
    https://www.youtube.com/watch?v=jbwOjrKK76M

    En réalité, le film Soleil Vert n’était pas loin de la réalité ! C’est un film de science-fiction et de pessimisme sur la société de 2022, où la végétation et les animaux sont épuisés et où les humains se nourrissent de carrés verts. En fait, le « soleil vert » est fabriqué à partir d’humains et non de plancton, depuis longtemps disparu avec la pollution des mers…
    https://ok.ru/video/1610967550715

    Vive le bouillon d’os !

    1. Quelle horreur! Je n’étais pas du tout au courant de ces trafics d’embryons humains!
      Décadence humaine!

  6. génial, merci; moi, cela fait très longtemps que je fais des bouillons avec tous les os et les carapaces de fruits de mer et arêtes de poisson que je cuisine; c’est délicieux pour faire des risotto, des soupes des sauces, des gelées très goûteuses; merci pour cette belle recette

    1. C’est un des premiers aliments recommandé lors de la diversification alimentaire des bébés par Katherine Erlich et Kelly Genzlinger dans leur livre « Super Nutrition for Babies ».

  7. Autre article intéressant du Dr Mercola :https://french.mercola.com/sites/articles/archive/2020/08/01/comment-preparer-un-bouillon-d-os.aspx?v=1707151176
    Pour ma part, lorsque j’ai fait pour la première fois un jeûne de 3 js puis de 5 js, j’avais préparé un bouillon d’os, bon ça ne cale pas l’estomac mais j’ai pu tenir le coup facilement et on peut aussi le congeler en petit bacs pour une bonne conservation.
    Merci pour cet article. Bon, l’histoire Norvégienne, un peu compliqué et il faut de la patience et je n’en ai pas beaucoup (lol)

  8. Merci beaucoup à l’équipe de l’Aimsib ce sont des conseils précieux pour la santé et merci également aux contributions des uns et des autres pour encore plus de suggestions avec des propositions de liens.

  9. Avec les plaques à induction, comme il n’y a pas de flammes et que la plaque chauffe indirectement à cause du récipient qui chauffe, il n’y a aucun danger à faire une « marmite norvégienne » directement sur la plaque à induction où la valeur la plus faible suffira à maintenir la température à bon compte… Donc emballez votre cocotte minute ou autre récipient ad-hoc d’isolants et faite cuire très longtemps en sécurité et avec économie…
    Idéalement une fabrication de plaque à induction spéciale isolée thermiquement permettrait d’être encore plus économe (via un aérogel par exemple)…

    1. À part la délicieuse satisfaction de ne rien perdre tout en se régalant…par les temps qui courrent ,le moindre petit apport d’hormones du plaisir est à considérer
      , alors , thérapeutique tout de même….😉

  10. Un portrait du nouveau ministre de la santé ! oups…

    « … Après des débuts dans le journalisme, il fut maire de Fontainebleau, puis élu Renaissance à l’Assemblée. Mais, surtout, Frédéric Valletoux a été patron pendant dix ans de la puissante Fédération hospitalière de France, la force d’influence majeure de la quasi-totalité des établissements sanitaires du secteur public.
    Confrères libéraux, sortez les casques lourds et les gilets pare-balles, parce qu’avec une régularité de métronome et une sensibilité d’alien, votre nouveau ministre a toujours promu et soutenu tout ce qui pouvait aller contre la médecine libérale, praticiens de ville comme de cliniques privées… »

    https://www.bvoltaire.fr/frederic-valletoux-une-vision-administrative-et-anti-liberale-de-la-sante/

    Il ne connaît probablement pas le très diététique et thérapeutique « bouillon d’os »… ça pourrait changer un peu des repas dans les hôpitaux, les Ephad… et pour alléger le budget de la sécu, une aubaine, ça coûte pas cher en matières premières et en énergie

  11. je fais du bouillon de pied de veau bio selon le même principe sans la marmite norvégienne. je le verse très chaud dans des bouteilles en verre avec couvercle. le vide d’air se fait et on entend le petit pop.
    Je peux le conserver ainsi au frigo pendant au moins deux mois. J’en prends tous les jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal