Comme annoncé, l’apparence de liberté donnée aux Français pendant la période électorale afin de ne pas trop donner de voix aux partis contestataires est terminée. Puisque les « cas » remontent, les théories diafoiresques réapparaissent, vaccins, pass et, bien sûr, masques. Mais sur quelles bases scientifiques un port facial de membrane en polypropylène protège-t-il contre une infection respiratoire à virus ? Voire contre toute infection, dans le sens de l’expiration comme de l’inspiration ? Démonstration que nos politiciens demeurent plus intéressés par la diffusion de la terreur (qui rend obéissant) que du savoir (qui rend libre), vous aurez ici non pas une mais deux démonstrations implacables de l’inutilité néfaste de ces maudits masques. Bienvenue d’abord au Dr Eric Loridan, chirurgien « suspendu », qui vous livre ici une exceptionnelle revue de littérature menée à partir des études qu’il a recensé sur PubMed depuis 1975. Le second travail provient des recherches personnelles du Dr Olivier Boumendil, radiologue, qui avait été présenté en février 2021 à l’association « Laissez les médecins prescrire ». Brûlez vos masques, transmettez ces données à tous les décideurs de votre entourage, évitez de vous toucher les yeux avec des doigts contaminés et surtout épargnez vos enfants… Bon visionnage. 

 

« Le port du masque est inutile mais constitue le seul signe visible de lutte contre la Covid 19. »
Rapport OMS, 5/06/2020

Auteur de l'article :

Lire tous les articles de