Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La TEMP en imagerie cérébrale des Covid longs

Voici les résultats d’un travail original concernant l’imagerie cérébrale qu’il est possible de recueillir chez les patients atteints de Covid longs, une belle pierre jetée dans le jardin des « spécialistes » qui avaient déjà choisi de classer ces lésions parmi les atteintes « psychosomatiques » (*). Merci au Docteur Marc Jamoulle (**) du département de médecine générale de l’Université de Liège (Belgique) pour avoir accepté de nous laisser reproduire sa lettre à l’éditeur du JABFM (***). Bonne lecture. 

 

Résumé :
La tomographie cérébrale par émission monophotonique (TEMP) a été utilisée chez quatorze patients atteints de Long Covid vus en médecine de famille et présentant de graves problèmes neuro-cognitifs. Une encéphalopathie vasculaire a été démontrée chez chaque patient. Ceci soutient l’hypothèse d’un trouble persistant de la coagulation dans le Long Covid.

Introduction

Dans l’article « Addressing Post-COVID Symptoms: A Guide for Primary Care Physicians « [1], les auteurs présentent un excellent outil de gestion post-COVID à utiliser en tant que guide de référence pour le bilan initial et le soutien thérapeutique des patients. En effet, le Covid long est une maladie multi-système, qui survient parfois après un épisode aigu relativement bénin. Elle englobe des groupes distincts de symptômes hétérogènes qui peuvent se chevaucher et évoluer dans le temps, et sont parfois difficiles à rattacher au Covid-19.

Matériel et méthode

Entre juillet 2021 et février 2022, les symptômes cliniques de 34 cas de Long Covid (âge moyen 40 ans, 25 femmes) ont été observés en médecine de famille (Belgique) et décrits dans un rapport de recherche clinique. [2] La combinaison d’une fatigue irrépressible inconnue jusqu’alors, d’un épuisement à l’effort, d’un brouillard cérébral, de troubles de la mémoire avec anomie, parfois d’une anosmie ou d’autres symptômes est caractéristique du Long Covid.

La forte proportion de femmes suggère une maladie de type auto-immune. Tous les patients ont été vaccinés sauf deux. Les vaccins ont été administrés alors que les patients étaient déjà malades.

La combinaison de symptômes cognitifs chez ces patients suggère une atteinte neurologique. Un hypo-métabolisme de certaines zones cérébrales chez certains patients atteints de la maladie de Creutzfeldt-Jakob avec une forte composante neurologique avait déjà été démontré par TEP Scan. [3] La tomographie cérébrale par émission monophotonique (TEMP) est moins chère et plus accessible dans les soins primaires que le PET Scan.

La tomographie cérébrale TEMP a été utilisée pour mettre en évidence un trouble de la perfusion sanguine cérébrale dans la maladie d’Alzheimer ou les accidents vasculaires cérébraux et peut donc aider à détecter une pathologie cérébrale chez les patients atteints de maladies longues.

 

Fig. 1: Patient MB, F, 48 ans. Long Covid persistant 9 mois depuis l’épisode aigu avec brouillard cérébral, rêves anormaux, sentiment dépressif, maux de tête violents, fatigue irrépressible, mauvaise tolérance à l’effort. La tomographie TEMP du cerveau montre une hypofixation du traceur dans les zones corticofrontale (a) et fronto-pariétale (b) gauches. (Avec l’aimable autorisation des Drs Bouazza & Mahy, Hôpital Vesale, ISPPC, Belgique)

Résultats

Les quatorze patients pour lesquels une tomographie cérébrale TEMP a été demandée présentaient des signes d’atteinte cérébrale, dont au moins trois des symptômes suivants :

  • grande fatigue,
  • intolérance à l’exercice,
  • problèmes cognitifs tels que brouillard cérébral, perte de mémoire,
  • anomie,
  • céphalées,
  • dysphasie,
  • anosmie,
  • dysgueusie,
  • dysesthésie.

Leur indice de sévérité DUSOI/WONCA était élevé ou maximal et leur score WONCA COOP charts était supérieur à 20, ce qui signifie une perte fonctionnelle sévère [2].

De manière inattendue, la TEMP cérébrale a montré des altérations sévères du débit sanguin cérébral chez tous les patients, en régions corticales et/ou centrales. Toutes les lésions observées par TEMP cérébrale sont similaires dans tous les cas à celles montrées dans la Fig 1. Ceci soutient l’hypothèse d’un trouble de la perfusion vasculaire et d’une ischémie cérébrale localisée secondaire à un processus inexpliqué comme un trouble de la coagulation et/ou la présence d’auto-anticorps [4] et pourrait guider une approche thérapeutique.

Il faut noter que la fatigue et l’épuisement pendant l’exercice peuvent résulter d’une extraction difficile de l’oxygène des poumons, probablement due aussi à un trouble de la perfusion vasculaire [5].

Dans une prochaine étape, les patients bénéficieront du programme Long Covid du COVID Human Genetic Effort (https://www.covidhge.com/), un consortium international visant à découvrir les bases génétiques et immunologiques des différentes formes cliniques de l’infection par le SRASCoV-2 et en particulier les caractéristiques des patients Long Covid.

Cela permettra aussi de lever l’incertitude diagnostique pour les patients sans test PCR ou ceux dont les tests sérologiques sont négatifs (14/34 cas dans cette série). En effet, l’incertitude du diagnostic biologique peut avoir des conséquences psychologiques, médico-légales et cliniques.

Conclusion

L’encéphalopathie vasculaire a été démontrée chez tous les patients et conforte l’hypothèse d’une coagulation intravasculaire durable dans le Covid Long.

Il est nécessaire de tester la reproductibilité de cette description, réalisée sur un petit nombre de patients. Néanmoins, les médecins de famille disposent de ressources collectives considérables en matière de recherche épidémiologique et doivent agir maintenant. [6]

Dr Marc Jamoulle
Mars 2022

 

Titre original: Marc Jamoulle, Encéphalopathie vasculaire mise en évidence par la tomographie par émission monophotonique (TEMP) chez des patients atteints du Long Covid https://orbi.uliege.be/bitstream/2268/288290/5/Long_Covid_Letter_Jamoulle_JABFM_20220226_fr.pdf

Keywords: Long Covid ; Médecine générale ; Tomographie par émission monophotonique (TEMP) ; Hypoxie, cerveau

Informations sur le financement: Non financé

Éthique: La patiente dont l’imagerie est représentée sur la figure 1 a expressément donné son accord par écrit à l’utilisation de ses données personnelles de manière anonyme. Le comité d’éthique de l’hôpital universitaire de Liège, Belgique, a donné son approbation à cette étude sous le numéro 2022/23.

(*) Joane Matta, Emmanuel Wiernik, Olivier Robineau, Fabrice Carrat,Mathilde Touvier, Gianluca Severi, Xavier de Lamballerie, Hélène Blanché, Jean-François Deleuze, Clément Gouraud, Nicolas Hoertel, Brigitte Ranque, Marcel Goldberg, Marie Zins, Cédric Lemogne, Association of Self-reported COVID-19 Infection and SARS-CoV-2 Serology Test Results With Persistent Physical Symptoms Among French Adults During the COVID-19 Pandemic, JAMA Intern Med. 2022;182(1):19-25. doi:10.1001/jamainternmed.2021.6454 https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/fullarticle/2785832
(**) marc.jamoulle@uliege.be
(***) JABFM, Journal of the American Board of Family Medicine jabfm.org

Notes et sources
(1) Vance, H., Maslach, A., Stoneman, E., Harmes, K., Ransom, A., Seagly, K.,Furst, W.: Addressing post-covid symptoms: A guide for primary care physicians. Journal of the American Board of Family Medicine: JABFM 34(6),1229–1242 (2021). https://doi.org/10.3122/jabfm.2021.06.210254
(2) Jamoulle, M., Kazeneza-Mugashi, G., Ayoub, Z.: Descriptive and narrative study of long covid cases in general practice and diagnostic value of single photon emission computed tomography, clinical research report. Technical report, Department of General practice, University of Liège, Belgium (2022). https://orbi.uliege.be/handle/2268/265876
(3) Guedj, E., Million, M., Dudouet, P., Tissot-Dupont, H., Bregeon, F., Cammilleri, S., Raoult, D.: 18 f-fdg brain pet hypometabolism in post-sars-cov-2 infection: substrate for persistent/delayed disorders? European journal of nuclear medicine and molecular imaging 48(2), 592–595 (2021). https://doi.org/10.1007/s00259-020-04973-x
(4) Grobbelaar, L.M., Venter, C., Vlok, M., Ngoepe, M., Laubscher, G.J., Lourens, P.J., Steenkamp, J., Kell, D.B., Pretorius, E.: Sars-cov-2 spike protein s1 induces fibrin (ogen) resistant to fibrinolysis: Implications for
microclot formation in covid-19. Bioscience reports 41(8) (2021). https://doi.org/10.1042/BSR20210611
(5) Singh, I., Joseph, P., Heerdt, P.M., Cullinan, M., Lutchmansingh, D.D., Gulati, M., Possick, J.D., Systrom, D.M., Waxman, A.B.: Persistent exertional intolerance after covid-19: insights from invasive cardiopulmonary exercise testing. Chest 161(1), 54–63 (2022). https://doi.org/10.1016/j.chest.2021.08.010
(6) Alwan, N.A., Burgess, R.A., Ashworth, S., Beale, R., Bhadelia, N., Bogaert, D., Dowd, J., Eckerle, I., Goldman, L.R., Greenhalgh, T., et al.: Scientific consensus on the covid-19 pandemic: we need to act now. The Lancet 396(10260), 71–72 (2020). https://doi.org/10.1016/S0140-6736(20)32153-X

40 Responses

  1. merci pour cet article
    il n’est pas précisé s’il s’agit de civid longs chez des personnes injectées ou non ????

    1. @ Marie : faut lire le panneaux en bleu : La forte proportion de femmes suggère une maladie de type auto-immune. Tous les patients sauf deux ont été vaccinés avant de tomber malades.

      1. Cher Inox, pourquoi lier « auto-imunité » et féminité ?

        Sauf argument très solide [aléatoire en raison de notre perception foireuse [ravage des vaccins (mortalité toutes causes décuplée suite à DTCoq, Mogensen s.w. 2017) puis ARNeries d’apprentis sorciers ayant pris soin de rendre secrets les registres de pharmacovigilance français et européens],

        ce n’est qu’une manière supplémentaire d’inférioriser le « sexe faible ».  †Gisèle Halimi (la détestée) avec moi !   

        Vice au carré ici (accuser l’organisme du patient lorsqu’on ne comprend rien et que l’on refuse de chercher à élucider pour permettre enfin un soin).

      2. Ils n’ont pas été « vaccinés », mais « injectés »

        C’est vraiment pas du tout pareil

        Et il faut être didactique

        Déjà que les vaccins ne sont pas recommandables, alors les injections ……..

      3. Tout à fait d’accord, Sprilibre : la résistance commence par le vocabulaire.  L’Aimsib, elle-même, a en prendre de la graine. Par exemple, il y traîne encore l’expression pharma « effets secondaires » [parmi lesquels la mort (l’assassinat)] au lieu d’ « EFFETS NOCIFS ».

        Donc mes félicitations pour votre « INJECTIONS » (que j’emploie aussi) à propos des ARNeries.

  2. Il n’y a eu aucune pandémie ni épidémie mais apparemment il y a un covid long ?
    On va nous les briser partout avec le covid ?
    Arrêtez de faire peur aux gens.

    Est-ce que les symptômes de cette maladie sont dûs au covid ?
    Le covid c’est juste un test PCR qui ne veut rien dire.
    Le PCR n’est pas un outil de test et ne teste même pas pour un virus. En plus une bonne partie de ces patients étaient négatifs, alors c’est absurde !
    Aussi, aucun virus n’a jamais été isolé, c’est à dire séparé de tout le reste. Prouvez-moi le contraire !

    Ça ressemble plutôt à une maladie causé par une intoxication vaccinale par exemple, mais rien ne prouve que c’est dû à un virus. Il n’y a pas grand chose de nouveau à part des millions de gens vaccinés avec un produit inconnu.

    1. bien dit,de plus ces injection a ARN m sont autoreplicatifs donc ils peuvent contaminer les sang pur!! ,et sinon il n y aurait que deux personnes vaccinees ? donc avec un shema vaccinal complet et les autres sont consideres non vaccines ?

      1. Entièrement d’accord à nouveau avec Julien. On commence à se sentir moins seuls…

  3. Je ne comprends pas pourquoi vous l’appelez COVID long alors que sur 34 patients 32 ont été injectés avant de tomber malades. A moins qu’un détail ne m’ait échappé, il s’agit bien d’effets secondaires de la picouse ? ?🤔

    1. À nouveau tout à fait d’accord (à part, bien sûr, pour « secondaires »). 

      L’épidémiologue sauvage, rustre, populo (les pieds dégagés des finasseries statistiques), traduit en effet par 32/34 = 94 % de RISQUE iatrogène [de « risque », pas de « chances » (terme des distraits professionnels)].

      C’est extrêmement net mais vous êtes le seul à le remarquer. Toutes mes félicitations donc (et cette fois avec le grade de commandeur).

      Vous avez gagné le remplacement du mensonge « covid long » par FAUX COVID INJECTÉ (d’ailleurs très différent des covid-19 courts).

      Encore merci pour votre lucidité, cher Venus.

    2. C’est le contraire qui est écrit « Les vaccins ont été administrés alors que les patients étaient déjà malades ».
      Cela dit, si on suppose que les gens sont tombés malades à cause d’un virus dont la toxicité provient essentiellement de sa protéine Spike on se demande bien pourquoi on leur injecte un produit qui va leur faire fabriquer cette protéine. Je ne suis pas médecin, j’essaye juste de faire preuve de bon sens. Qu’on m’explique !

      1. Mais moi je suis médecin, et j’attends aussi qu’on m’explique…

      2. Je suis sensibilisé au sujet par un cas qui me touche de près :
        Un ami âgé de 55 ans a eu le covid en mars 2021 (« soigné » au paracétamol) dont il n’était pas remis à la fin de l’été (grosse fatigue, essoufflement…). Ça n’a pas empêché sa généraliste de le « vacciner » en septembre. Un mois après environs, il a développé des symptômes inquiétants : une difficulté d’élocution qui s’est transformée en un bégaiement inouï ; des douleurs thoraciques et toujours un essoufflement et une fatigue au moindre effort, à la moindre marche.
        Au bout de 4 mois sa généraliste vient enfin de le mettre en contact avec un centre de neurologie. Rendez-vous…dans quelques semaines.
        Bien entendu, entre temps, il a eu sa 2ème dose…
        J’enrage, je ne sais pas qui, de lui ou d’elle, est le plus inconscient, pour employer un euphémisme.
        Bref, le covid long me semble être le balai pour mettre la poussière sous le tapis.

      3. Si le vaccin est en cause la réintroduction de celui-ci devrait hélas faire flamber les sympômes hélas…

  4. Quel est le traitement preconisé(jesuis medecin non exerçant et j’ai un ami qui a fait des microthromboses cérébrales avec augmentations des D-dimères,suite à covid avec douleurs des ceintures: anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires?

  5. Merci pour cette approche novatrice! Un espoir de prise en charge pour les patients qui souffrent de ces effets à long terme… Je viens de l’attraper à mon tour, ce Covid, comme tant d’autres (non Marie, Julien et Vénus, je ne suis pas vaccinée/injectée!): 8 jours au lit, pour une forme pourtant légère, et j’en ai déjà raz le bol! Alors je compatis sincèrement avec ces malades qui gardent des séquelles et en particulier des douleurs. Ce virus est une vraie saloperie…

    1. Le traitement ambulatoire précoce fonctionne pourtant très très bien. Vous n’en avez pas bénéficié ?
      et c’est encore possible d’ailleurs.

      1. je suis dans la recherche médicale, je me suis intéressé sur l’histoire des fameux soit-disant virus naturel que l’homme n’a jamais pu isolé depuis plus de 150 ans à ce jour avec même les dernière technologie car ils sont tellement plus 10000 fois plus petit que des cellules humaines…depuis plus de 150 ans l’humanité est empoisonné par seul ce que l’on nomme « les métaux lourds en tout genre » jusqu’à l’oxyde de graphène utilisé depuis plus de dix ans voici ci-dessous les preuves…les personnes dit malade à la covid est fausse ils sont simplement empoisonnés aux métaux lourds…
        Un virus naturel ne peu être breveté, par contre les armes biologiques synthétiques sont breveté.
        https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v4/streams/free/dewcinwtt/972b6e4b00f4f027342f23e19ce853c90be2cf15/3fa30a
        toutes les doses du soit disant vaccins contiennent 100% d’oxyde de graphène :
        https://odysee.com/@N%C3%A9oSalva:e/Samuel-Levesque—Et-c–pas-une-cha%C3%AEne-fran%C3%A7aise-qui-le…:0

      2. Cher Chris,  »métaux lourds’’ (2 occurrences) est aussi une expression d’empoisonneurs. Ils en ont besoin pour détourner l’attention de leur sale cuisine. Ne soyons pas collabos (terme exhumé par notre cher Inox de fondation).

        D’abord, le béryllium (cancérogène) est très léger, l’aluminium (hyperneurotoxique) est léger, l’arsenic (cancérogène) n’est pas un métal mais un métalloïde… Alors, l’expression ‘’métaux lourds » nous prend pour des billes. Aimons-nous tant cela ?

        Remplaçons donc ‘’métaux lourds’’ plutôt par COMPOSÉS LIPOSOLUBLES [solubles dans les huiles ou graisses et donc CUMULATIFS car moitié aussi solubles dans les membranes (bilipidiques) de nos cellules].

        La toxicologie fondamentale (bien que totalement captive des industriels pour vivre), c’est d’abord cette question (ignorée par les ‘’spécialistes’’ de Fernand Widal il y a encore 30 ans), même pas chimique, purement physique, de la LIPOSOLUBILITÉ, même si une nuée de savanticules s’ingénie à compliquer, à embrouiller les esprits, pour maquiller des crimes avaricieux.

  6. Les symptômes de grande fatigue (chronique) se retrouvent aussi dans les cas de fibromyalgie post-vaccinale, sans remède connu à ma connaissance. Seraient-ils dus à un adjuvant ou un excipient des vaccins covid qui franchirait la barrière hémato-encéphalique ?

    1. Oui, c’est dû en partie aux nano-particules métalliques (aluminium/mercure/graphène) qu’ils mettent dans les vaccins.

      Le remède, à ma connaissance, c’est une nutrition très stricte.

  7. La protéine spike est toxique: elle l’est pour les vaccinés, mais aussi pour les malades du covid. Ce que l’on peut constater, c’est que le vaccin ne les a pas protégés et que oui, il peut s’agir d’effets secondaires, mais le covid-long existe aussi en dehors de la vaccination. Je connais une jeune femme qui a perdu le goût et l’odorat pendant plus d’un an et elle n’a toujours pas complètement récupéré deux ans plus tard.
    Il y a un risque de mettre sur le compte du covid, des tas d’effets secondaires du vaccin, mais on ne peut pas non plus ignorer toutes les séquelles liées à l’infection.
    Comme tout le monde pratiquement l’a chopé, il sera bien difficile de faire la part des choses et ce sera bien pratique pour refuser d’indemniser.

    1. moi j’ai ouï dire que l’on trouvait des covid long chez des gens qui n’avaient pas eu le covid.

      qui croire…

      il est dommage que dans cette étude, il n’y ait aucune personne qui n’a été ni injectée ni contaminée par le covid. parce que ces symptômes sont assez « courants »

  8. La messe est dite dès le titre de l’article : Le TEMP en imagerie cérébrale des COVIDS longs. Donc, ce sont des COVIDS longs, alors que l’on apprends que 32 patients sur 34, sont en fait des patients ayant reçu l’injection génique (laquelle ? combien de doses ?).On ne sait rien des évaluations neuropsychologiques (perturbées, mais quelles perturbations ??, y-a-t-il une perturbation type ?), ni des tests biologiques (D-Dimères, inflammation, anti-corps, LCR . . ), ni des comorbidités, ni des conséquences (autonomie, vie sociale, vie professionnelle, conduite automobile . . ). Les symptômes associés sont vagues, rangé dans fourre-tout sémantique ex : intolérance à l’exercice c’est quoi ?, ne plus pouvoir suivre les entrainements de son club de sport, ou bien avoir des difficultés pour faire sa toilette ?)
    Est-ce que la piste des prions a été évoquée (Le professeur Montagnier nous a prévenus).
    On induit une confusion entre les effets à long terme de l’infection générée par un coronavirus « bricolé » le COVID, et les effets toxiques d’une injection génique expérimentale, dont on ne connait pas la composition exacte (graffene??, SPIONS ??, adjuvants??).

  9. La covid et n’importe quel nom qu’il en soit sur la propagande d’une pandémie n’a jamais exister…par contre les effets des champs électromagnétiques depuis longtemps existe et pire de nos jours avec la 5G …leurs effets indésirable sont reconnus par la Nasa depuis plus de 30 ans avertissent des dangers sur la santé de toutes vie sur terre…dont l’humain leurs symptômes sont :
    Céphalées, fatigue oculaire, vertiges, troubles du sommeil nocturne, somnolences diurnes, irritabilité, sentiments de peur, tension nerveuse, dépression, troubles de la mémoire, réactions hypocondriaques, insociabilité, douleurs musculaires et aux alentours du cœur, difficultés respiratoires, transpiration des extrémités augmentée, difficultés sexuelles, dysfonctionnements du système nerveux central végétatif, pathologie liées à la thermorégulation, modifications cardiovasculaires, élévation du cholestérol, gastrites et ulcères, désordres électroencéphalographies, hypotension, hypertension, maladie des micro-ondes (EHS), élévation de la glycémie à jeun, etc….dans le sujet 32 personne ont été piqués par le poison dit vaccin covid à l’oxyde de graphène qui est un conducteur encore pire..
    Aucun virus sur la planète naturelle n’a jamais été isolé par l’homme depuis plus 150 ans…même avec les dernière technologie. je n’arrive pas à croire qu’en 2022 des humains du peuples croient encore à tous ces mensonges des médias tv réseaux sociaux ect…
    Rapport de la Nasa
    http://www.teslabel.be/avis-officiels/344-nasa-1981-un-rapport-accablant
    preuves par des virologues non corrompus :
    https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/Valentina-Kiseleva:9

  10. alerte les pays européens veulent voter à Bruxelles la vaccination obligatoire en mai 2022 pour application juillet 2022

    LE MESSAGE SUIVANT VIENT D’UN POST HOLLANDAIS SUR TÉLÉGRAM…

    Les citoyens serviles ont été trompés une fois de plus après l’annonce faite lors de la conférence de presse et sont heureux des « assouplissements ».

    Ils ont encore une fois été distraits avec tact sur ce qui va vraiment arriver !

    Après le 30 juin 2022

    Le Conseil de l’Europe a modifié sa résolution 2361 et ne s’oppose plus à la vaccination obligatoire.

    L’UE a annoncé une « législation » pour les certificats obligatoires EU COVID 19 à partir du 1er juillet 2022 qui supprimera toutes les libertés si vous n’avez pas de certificat QR covid.

    Kuipers signera cette « loi » européenne en mai 2022. S’il y a une majorité d’États membres, la vaccination forcée sera introduite !

    À la fin de 2022/2023, il y aura une monnaie numérique. Personne ne pourra alors récupérer son argent !

    L’UE impose une carte d’identité numérique à chaque citoyen européen sans consultation.
    Il suffit de regarder dans « mon gouvernement, digiD », il est déjà là !

    Tous les guichets automatiques seront remplacés par des guichets à code QR dans un avenir proche.

    La Belgique est déjà en train de les installer.

    Lorsque ces machines à code QR seront intégrées, il ne sera plus possible de retirer des espèces dans les banques et ailleurs.

    L’UE a pour objectif de rendre l’argent liquide complètement sans valeur d’ici un an et demi. Il n’y aura plus d’argent noir.

    L’UE / le « gouvernement néerlandais » prépare un quota de CO2 climatique pour chaque citoyen !

    Vous avez consommé trop d’essence, alors vous ne conduirez pas pendant une semaine.

    Utilisé trop d’électricité ou mangé trop de viande etc. etc…

    L’UE supprime l’intégrité physique de chaque être humain pour toujours !

    Vaccinés, Big Pharma / UE est déjà le propriétaire de votre corps que vous l’acceptiez ou non !

    Nous sommes devenus des corps d’internet.

    Et ce n’est pas un mythe !

    Regardez le brevet établi par Big Pharma le 28 mars 2021 :
    https://patents.google.com/patent/US20210082583A1/en…

    Alors ne prenez pas de rappels de mise à jour, car tous les droits expirent !

    ‼️ SI NOUS NE PRENONS PAS DE RÉELLES MESURES CONTRE CES CRIMINELS TRÈS BIENTÔT‼️.

    alors d’ici deux ans, vaccinés ou non, nous serons tous enfermés dans le camp de concentration numérique de l’ UE ! !!

    (Ce qui précède est basé sur des sources et des documents originaux de l’UE, du Conseil de l’Europe, du gouvernement néerlandais, du WEF, de l’OMS et des contrats de Big Pharma.
    Ils sont publics et accessibles à tous)

    JE viens de traduire ce texte le reste est visible sur le lien que je mettrais en fin de texte ….
    Méthodes et systèmes permettant de donner la priorité aux traitements, aux vaccinations, aux tests et/ou aux activités tout en protégeant la vie privée des personnes.

    Résumé
    Un aspect de certains modes de réalisation de l’invention concerne un système et des méthodes pour sélectionner de manière anonyme des sujets pour un traitement contre une maladie infectieuse causée par un agent pathogène, comprenant : 1. une pluralité de dispositifs électroniques configurés avec des instructions pour générer un identifiant, lorsqu’ils sont à proximité d’un autre dispositif électronique de ce type, l’un ou les deux parmi la transmission dudit identifiant audit autre dispositif électronique et la réception d’un identifiant dudit autre dispositif électronique, la génération d’un score sur la base d’une pluralité de ces identifiants reçus, la réception d’informations d’un serveur, l’affichage d’instructions de traitement pertinentes pour lesdits sujets sur la base des informations reçues ; 2. au moins un serveur comprenant des instructions pour envoyer à ladite pluralité de dispositifs électroniques des informations pour afficher lesdites instructions de traitement pertinentes ; où ledit au moins un serveur ou lesdits dispositifs électroniques comprennent des instructions pour générer une prédiction de la probabilité qu’un sujet transmette ledit agent pathogène, sur la base d’un score du sujet.
    https://patents.google.com/patent/US20210082583A1/en
    [Voir aussi :
    https://ec.europa.eu/info/law/better-regulation/have-your-say/initiatives/13375-Extension-of-EU-Digital-COVID-Certificate-Regulation_fr

    Commentaire : asce 2022-03-09 19:41
    https://pace.coe.int/fr/files/29796/html

    résolution 2424 :
    d’engager un débat public sur la possibilité de légiférer en vue de rendre obligatoire la vaccination des groupes spécifiques ou de l’ensemble de la population ;

    Fondation Rockefeller – Vaccin anti-fertilite
    http://gerardscheller.ch/Presentation_Rockefeller_le_vaccin_anti_fertilite_IEQ76.pdf
    https://ec.europa.eu/info/law/better-regulation/have-your-say/initiatives/13375-Extension-of-EU-Digital-COVID-Certificate-Regulation_fr

    En complément, rapport Rockefeller de 1934
    https://www.rockefellerfoundation.org/wp-content/uploads/Annual-Report-1934-1.pdf

  11. Bonjour
    Voici 49 ans que je fais de la médecine générale et que je consacre beaucoup de temps à la recherche dans ma discipline. J’ai lu les commentaires publiés et quoique je ne puisse discuter de leur bien fondé, je ne les trouve, pour la plupart, pas respectueux ni de moi ni de mes patients souffrants, ni de mon travail. Les personnes qui souhaitent aider à comprendre ce qui se passe chez ces patients souffrants peuvent prendre connaissance de l’intégralité de mon travail en anglais ici https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2022.03.01.22270897v1 et en français pour la version de décembre ici https://orbi.uliege.be/handle/2268/265964. Les patients dont je parle ont tous été vacciné bien longtemps après avoir contracté pour la première fois le Covid. Pour certains cela a été une expérience bénéfique, pour d’autres non. Le vaccin n’a pas modifié leur état. A l’heure actuelle, la plupart commencent à aller mieux, après parfois 18 mois de graves problèmes, mais certains restent dans un état que je ne souhaite à personne. Côté traitement, cela n’avance pas vite. Mais les références 4 et 5 de mon travail pourront peut-être ouvrir des portes thérapeutiques.
    Bien amicalement
    Marc Jamoulle
    Médecin de famille

    1. Il n’y a pas eu de surmortalité en 2020.
      Le test PCR ne teste pas pour un virus et un virus n’a jamais été isolé.
      Les cas covid sont juste des tests positifs qui ne signifient rien.
      Le covid n’existe pas, c’est juste une collection de symptômes de maladies déjà existantes.
      Comment savez vous qu’ils n’ont pas été affectés négativement par le vaccin s’il n’y a aucun suivi réel des patients dans cet essai clinique grandeur nature !

      Prouvez-moi que ce que je dis est faux avant de supposer quoi que ce soit !

      Si vous dites qu’il y a une toute nouvelle maladie très grave causé par un virus et qui nous prend toutes nos libertés, c’est à vous de le prouver sans l’ombre d’un doute pour commencer.

      Au fait, je suis accidenté vaccinal (myofasciite à macrophages) alors la souffrance je sais ce que sais. L’important c’est de trouver les causes réels des maladies et de soigner les patients. Les vaccins font partie de la cause d’énormément de nouvelles maladies. Il y a beaucoup d’information à ce sujet mais ça ne rapporte pas autant à l’industrie…

      Voir https://effets-secondaires-vaccins-covid.org

      The Truth About Viruses: https://odysee.com/@drsambailey:c/the-truth-about-viruses:a?lid=favorites

      Terrain Le Film – Documentaire Complet Partie 1 et 2 [VOSTFR]: https://odysee.com/@cv19:b/terrain-le-film-partie-1-et-2-VOSTFR:b?lid=favorites

      1. Essayez par jour (2 vinaigrettes sur crudités) 10 g de di-insaturé (acide linoléique) + 10 g de tri-insaturés (acides linoléniques) soit 8 c. à c. d’un mélange de 2 c. à c. d’huile ppfb (première pression à froid et bio) de tournesol + 8 d’h. ppfb de caméline. Supprimez tous les saturés (qui en bousillent 1 à 2 fois leur poids.

        Les pluri-insaturés sont les monomères indispensables pour élaborer (par polymérisation enzymatique physiologique) la dizaine de sortes de membranes cellulaires.

        On peut en espérer lentement (1/2 vie des macrophages ?) :
        a) la propreté membranaire des nouvelles cellules [s’il n’a pas sa ration de pluri-insaturés neufs, l’organisme recycle ceux pollués (et de plus en plus au gré des recyclages)].
        b) l’assainissement (par diffusion) des membranes.

        30 ans que je relis et pratique Kousmine (éliminé en 10 ans une HTA ‘’essentielle » qui avait déjà tué Maman, Papa et sa maman). Rien à voir ? Tentez tout de même. Absolument aucun risque. Et donnez-nous de vos nouvelles.

        Sympathie et brassée d’encouragements.

    2. je suis dans la recherche médicale, je me suis intéressé sur l’histoire des fameux soit-disant virus naturel que l’homme n’a jamais pu isolé depuis plus de 150 ans à ce jour avec même les dernières technologies, les virus sont 10000 fois plus petit que des cellules humaines…depuis plus de 150 ans l’humanité est empoisonné par seul ce que l’on nomme « les métaux lourds en tout genre » jusqu’à l’oxyde de graphène utilisé depuis plus de dix ans voici ci-dessous les preuves…les personnes dit malade à la covid est fausse ils sont simplement empoisonnés aux métaux lourds…qu’en contient l’air, la nourriture, l’eau, les médicaments ect la liste est très longue.
      Un virus naturel ne peu être breveté, par contre les armes biologiques synthétiques sont breveté.
      Vos patient non vacciné qui ont été soit disant malade de la covid est fausse,c’est juste une propagande fausse par les tests PCR, leurs symptômes sont un empoisonnement au métaux lourds:
      https://odysee.com/@Stefano:9/Fraude-tests-PCR-fausse-pand%C3%A9mie:b
      le mythe des virus :
      https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v4/streams/free/dewcinwtt/972b6e4b00f4f027342f23e19ce853c90be2cf15/3fa30a
      toutes les doses du soit disant nommé vaccins contiennent 100% d’oxyde de graphène :
      https://odysee.com/@N%C3%A9oSalva:e/Samuel-Levesque—Et-c–pas-une-cha%C3%AEne-fran%C3%A7aise-qui-le…:0

    3. Cher Docteur, Bravo, vraiment, pour votre résumé. Maintenant, qui a bien pu, ici, manquer de respect à vous ou à vos patients ? Pourriez-vous préciser un peu, pour que 19 commentateurs ne culpabilisent pas injustement ?

  12. Vous avez entièrement raison concernant le vocabulaire. J’ai utilisé le terme d’effets secondaires, mais il est inapproprié, car il faudrait qu’il y ait un effet primaire ou principal, celui de protéger contre la maladie.
    Non seulement, il n’empêche pas les contaminations, mais il n’empêche pas non plus les formes graves.
    Quant au novavax et sans doute les autres vaccins plus traditionnels, ils ne sont là que pour faire accepter le vaccin à ARNm.
    Il est présenté comme un vaccin classique destiné aux récalcitrants, mais c’est une grosse farce. Voici ce qu’on peut lire dans la lettre adressée aux médecins: https://reinfocovid.fr/temoignage/attention-a-larnaque/
    « A ce stade, le vaccin Novavax n’est pas autorisé en vaccination de rappel. Ainsi, les
    personnes qui auront été vaccinées avec ce vaccin en primo-vaccination devront
    recevoir une dose de vaccin à ARN messager pour le rappel, dès 3 mois après leur
    dernière injection. En cas d’infection survenue plus de 3 mois après le schéma
    vaccinal initial, le rappel n’est pas nécessaire ».

    1. Merci, chère souris7 du baume que vous me mettez spontanément sur le cœur à propos du vocabulaire (défiguré par les pharmas pour masquer leur rapacité criminelle). Venant d’une aussi ancienne, cela me fait reprendre ma carte Aimsib.

  13. Le novavax n’est pas un vaccin « traditionnel « , mais une protéine recombinante à base de protéine S (spike), dont la toxicité est connue de longue date. C’est aussi la technique de l’Engerix B (hépatite B), et du Gardasil (anti-papillomavirus), tant décriés. D’après Hélène Banoun, pharmacien biologiste, les dossiers cliniques présentent également de graves défauts et incertitudes, sur le plan de l’évaluation scientifique (Cf AIMSIB, réinfoCOVID)

  14. Je viens de voir exactement la meme chose chez une patiente ayant juste une HTA vraiment peu importante .. en post vaccination. Elle se retrouve avec une encéphalopathie vasculaire …
    brouillard cérébral … asthénie … perte de mémoire . Elle me dit n’avoir jamais récupéré depuis ses injections.
    Elle est mieux avec quelques antioxydants, oméga 3 .. glutathion.. zinc mais n’a pas récupéré complètement…
    Une patiente qui allait très bien jusqu’ici… sans gros facteur de risque … ni comorbidite .

    1. Merci, cher Docteur Anne de votre attention pour elle.

      La dose d’ OMÉGA-3 caricature indésirable des acides tri-insaturés : LINOLÉNIQUES [ce ne sont pas du tout les cascades enzymatiques delta.3 ou 6 qui sont importantes mais bien les nombres (3 ou 2) d’ INSATURATIONS (doubles-liaisons dans la chaine des 18 atomes de carbone de la molécule d’acide gras)] semble bien être de 10 g/j.

      Il faut leur ajouter [Kousmine et PubMed [du bout des lèvres car très mal disposé envers ces acides gras ‘’essentiels » (les Burr 1930) à cause du lobby du gras (préférant promouvoir les graisses saturées ex-coloniales)] 10 g/j d’acide LINOLÉIQUE (di-insaturé).

      Ces deux PLURI-INSATURÉS sont les monomères indispensables à :
      • la synthèse (par polymérisation enzymatique physiologique) et à
      • la régénération décontaminée [en cas de ration en pluri-insaturés insuffisante, l’organisme devra en recycler de déjà pollués par les pires toxiques, les liposolubles (et de plus en plus pollués au gré des recyclages)] de toutes nos membranes (bilipidiques) cellulaires.

      Une huitaine de mélanges binaires sont possibles à partir de la dizaine d’huiles ppfb [bios de première pression à froid (à tenir au réfrigérateur dès ouverture)] accessibles (à un coût très modéré) dans les bouticots bio.  Me suis déjà répandu ici là-dessus en détail car, voici 20 ans, ils m’ont supprimé (en 10 ans…) une HTA ‘’essentielle’’ qui avait déjà tué Maman, Papa et sa maman…

      Si des ennuis de votre patiente ont une composante inflammatoire, il est indispensable d’employer l’huile ppfb de chanvre car elle contient 3 % d’acide GAMMALINOLÉNIQUE, anti-inflammatoire estomaquant (que Kousmine donnait préformé à ses patients incapables de le former à partir de l’acide linoléique) classé idiotement renéga.6 alors qu’il est parfaitement tri-insaturé [comme quoi les évocations (à la fois chichiteuses et déformées) de cascades enzymatiques hors-sujet servent surtout à égarer, desservir, péjorer, le consommateur. On y reconnaît la patte du lobby susdit. Fin 2019, il a aussi fait disparaitre des étiquettes les 3 acides gras figurant ici n majuscules. Qui m’aidera contre lui ? Suis tout seul. l’Amiral lui-même regarde de l’autre côté].

      Toujours est-il que l’huile de chanvre est en train de multiplier au moins par 7 l’espacement des piqûres intravitréennes contre ma DMLA (à composante inflammatoire).

      RECETTE : supprimer toute graisse (beurre, margarine ‘’oméga.3’’…) : ses saturés bousillent 1 à 2 fois (Kousmine) leur poids de pluri-insaturés

      et prendre (en vinaigrettes sur 2 crudités) par jour 7 c. à c. d’un mélange constitué de 3 c. à c. d’huile ppfb de chanvre et 6 c. à c. d’huile ppfb de caméline.

    2. Mélanges (tri-i / di-i = 1 ou i3 /i2 =1) davantage concentrés en acide gammalinolénique (AGL) que chanvre3+6caméline (0,7 % d’AGL ; 1 €/j en 2020) :

      • onagre2+8caméline (2 % d’AGL ; 1,20 €/j), prendre 7c. à c. / j du mélange constitué de 2 c. à c. d’h. ppfb d’onagre + 8 c. à c. (2 c. à S.) d’h. ppfb de caméline () ;

      • bourrache6+3caméline (14 % d’AGL ; 2,70 €/j), prendre par jour 6 c. à c. d’h. ppfb de bourrache + 3 c. à c. d’h. ppfb de caméline ;

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal