FLASH SPÉCIAL

Plus que quelques heures avant le Congrès de l’Aimsib, retransmis intégralement, gratuitement et en ligne Samedi 18 Septembre à partir de ces liens

Direct de 9h30 à 12h :

Direct de 15h à 18h :

 

Surprise de fin de matinée, alors que nous avions réclamé fin août 2021 à l’ANSM des nouvelles concernant la régularité des AMM conditionnelles régissant le destin commercial des quatre vaccins distribués en France (1), stupeur, cette agence nous répond… qu’elle n’en sait rien. Même si la France ne qualifie plus que deux produits en en ayant escamoté deux sans explication (2), il n’en demeure pas moins qu’elle cherche à imposer par la Loi une obligation vaccinale manifestement extorquée à la représentation nationale. Ce vote aurait-il été le même si nos parlementaires avaient été tenu au courant que ces produits étaient possiblement distribués dans l’espace européen sans aucune autorisation communautaire valide? Certainement pas. La Loi du 5 août doit donc être immédiatement ajournée le temps que le décret d’application de son Art. 12 Div.II soit correctement rédigé et que ces AMM conditionnelles soient clairement déclarées comme prolongées selon nos lois en vigueur, et non selon les appétits démesurés des industriels du secteur. A ce jour personne n’est capable de nous renseigner sur la qualification exacte de la substance active, sur l’entièreté du produit fini, ni sur les résultats des contrôles de qualité. Avec 24.000 morts européens minimum en dix mois d’utilisation de ces vaccins (3), n’est-ce pas le minimum? Les explication de Me JC Teissedre interrogé par Xavier Azalbert, bon visionnage.

 

 

 

 

ANSM, courrier

 

 

 

Note et source
(1) https://www.aimsib.org/2021/09/04/obligation-vaccinale-des-soignants-la-lettre-quil-faut-envoyer-a-tous-les-directeurs-ars-de-france/
(2) https://www.aimsib.org/2021/09/12/soignants-contaminants-ca-va-etre-pire-en-bonus-la-francafrique-revient/

(3)

 

Auteur de l'article :

Lire tous les articles de