Sommaire

Médias
Covid : maladie
Virus -évolution
Vaccins
Echappement immunitaire
Efficacité
Effets indésirables
Stratégie vaccinale

MÉDIAS
https://odysee.com/@ColCovMed-Reunion:9/ITV-Dr-Chazournes–du-vendredi-13-08-21—St-Denis-de-la-Réunion:5
ITV choc, argumenté et légitime, du Dr Philippe de Chazournes – vendredi 13 aout 2021 – St Denis de la Réunion

Interview de Laurent Mucchielli
https://wonderfulnews.world/mucchielli/
Certains ont tenté de menacer son emploi au CNRS
Laurent Mucchielli est sociologue, directeur de recherche au CNRS et enseignant à Aix-Marseille Université. Il a commencé dès mars 2020 une enquête sur la gestion politico-sanitaire de la crise de la Covid, dont l’intégralité peut être consultée sur le site Internet de son laboratoire. Il a récemment alerté sur « une mortalité vaccinale inédite » dans deux articles. Suite à la publication de ses articles, il a subi des pressions en France mais il continue à rendre public ce que de nombreux scientifiques taisent par peur des conséquences.

http://ctiapchcholet.blogspot.com/2021/08/note-du-centre-hospitalier-de-cholet.html
« NOTE » du centre hospitalier de Cholet.
Vers la MORT des professionnels de santé « non vaccinés » contre la Covid-19 : « Une interruption immédiate de la rémunération », « une interdiction d’exercer une autre activité rémunérée »… ? Mais, quel avenir pour les AMM (autorisations de mise sur le marché) « conditionnelles » de ces vaccins ?

https://www.youtube.com/watch?v=EoSvd-BiF9Q
Témoignage d’Angelina Farina, pédiatre au Texas, devant la Commission sénatoriale américaine. La vaccination de nos enfants n’est pas acceptable.

Vaccinovigilance – interview of Surya Arby
https://covexit.com/interview-of-surya-arby/
This interview covers inter alia the reporting systems in place in Europe and in the US, adverse effects reports from Australia, the limitation of passive systems such as VAERS & EudraVigilance, data mining and signal detection, proportional reporting ratios, withholding of quality information by public agencies & the question of informed consent.

Évolution de l’épidémie & Harcèlement https://youtu.be/eUFLWj6qw2A
Pr Raoult 28 juillet 2021

Les variants actuels sont moins graves que les précédents
Ils touchent plus les jeunes
Ils résistent plus aux vaccins que les variants précédents
Avenir : à part le variant Marseille 4 (sans doute sélectionné dans élevages de vison), les variants successifs sont de moins en moins graves. Si cela se confirme il y a une tendance à l’atténuation : formes sévères seulement chez les personnes âgées et les personnes avec beaucoup de comorbidités.
35000 personnes soignées à l’IHU et pourtant les médecins de l’IHU sont partout blacklistés !

COVID Maladie – Virus

https://www.biznews.com/health/2021/08/16/pre-existing-immunity
Article très complet sur l’immunité naturelle préexistante contre la Covid-19
Pre-existing immunity to Covid-19 – Marc Girardot of PANDA unpacks its evolution

Immunité naturelle versus immunité vaccinale
https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2021.08.12.455901v1
Robust and Functional Immunity up to 9 months after SARS-CoV-2 infection: a Southeast Asian longitudinal cohort
Une réactivité des cellules mémoires est retrouvée 9 mois après une infection Covid
Ceci n’est pas corrélé au taux d’anticorps anti-S qui diminue avec le temps Donc immunité naturelle solide contre la covid : vaccin inutile

https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2021.08.11.455984v1
Durability of SARS-CoV-2-specific T cell responses at 12-months post-infection
Des cellules T mémoires identifiées 12 mois après une infection Covid, chez tous les types de personnes infectées (de bénin à sévère) L’immunité naturelle est donc solide! Vaccin inutile!

Immunité naturelle versus immunité vaccinale
Évolution des anticorps après la vaccination par l’ARNm du SRAS-CoV-2
https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2021.07.29.454333v1
Nous concluons que les anticorps mémoire sélectionnés au fil du temps par l’infection naturelle sont plus puissants et plus étendus que les anticorps produits par la vaccination. Ces résultats suggèrent que le renforcement des individus vaccinés avec des vaccins ARNm actuellement disponibles produirait une augmentation quantitative de l’activité neutralisante plasmatique mais pas l’avantage qualitatif contre les variantes obtenu en vaccinant des individus convalescents.

Immunité naturelle des enfants
https://www.linkedin.com/posts/pascal-mensah-a75b4a64_reduced-development-of-covid-19-in-children-activity-6826186886181081088-dVjn
Pascal Mensah
Et si on laissait les enfants jouer avec leur BAL(T), ils pourraient nous surprendre dans leur façon de gérer les coronavirus!
1)   Le coronavirus associé au rhume banal chez les enfants permet d’avoir une certaine protection, due au cellules T cross-réactives entre SARS-CoV-2 et coronavirus communs. 2)   ACE2, le récepteur du SARS-CoV-2 est en proportion moindre au niveau de la muqueuse nasale des enfants de même qu’au niveau des cellules epithéliales alvéolaires de type II . 3)   Réduction également de l’activité TMPRSS2 au niveau des cellules epithéliales alvéolaires de type I 4)   Effet protecteur,surprenant, des éosinophiles accociés à la voie Th2. 5)   Les enfants produisent moins de cytokines pro-inflammatoires que les adultes (IL6). 6)   Enfin, les enfants disposent de leur BALT : un atout majeur dans la lutte antivirale.   – BALT = Tissue lymphatique associé aux bronches. Il n’est pas normalement présent chez l’adulte, mais est fréquemment rencontré chez l’enfant ou l’adolescent.   [Tschernig T, Pabst R. Bronchus-associated lymphoid tissue (BALT) is not present in the normal adult lung but in different diseases. Pathobiology (2000) 68:1–8. doi: 10.1159/000028109]   – C’est une unité fonctionnelle immunitaire qui favorise l’immunité anti-virale en facilitant la clearance du virus( multiple virus respiratoires) et en réduisant la réponse inflammatoire associée. Par conséquent, les enfants savent trés bien utiliser leur BALT pour freiner la progression du virus vers les poumons tout en réduisant l’inflammation. En clair, hormis des cas spécifiques, la vaccination contre le SARS-CoV-2 n’est pas nécessaire chez les enfants et ados. Peut on avoir un vrai débat scientifique sur le sujet !!!!   Deux études ont mis en lumière la manière dont l’infection virale entraîne la formation et la persistance de BALT.   a)    GeurtsvanKessel C.H., Willart M.A., Bergen I.M., van Rijt L.S., Muskens F., Elewaut D., Osterhaus A.D., Hendriks R., Rimmelzwaan G.F., Lambrecht B.N. Dendritic cells are crucial for maintenance of tertiary lymphoid structures in the lung of influenza virus-infected mice. J. Exp. Med. 2009;206:2339. [PMC free article] [PubMed] [Google Scholar] b)   Halle S., Dujardin H.C., Bakocevic N., Fleige H., Danzer H., Willenzon S., Suezer Y., Hammerling G., Garbi N., Sutter G., Worbs T., Forster R. Induced bronchus-associated lymphoid tissue serves as a general priming site for T cells and is maintained by dendritic cells. J. Exp. Med. 2009;206:2593.

Le SARS-CoV-2 contamine les animaux : cerfs sauvages aussi !
Donc impossible à éradiquer!
https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2021.07.29.454326v1
Widespread human SARS-CoV-2 infections combined with human-wildlife interactions create the potential for reverse zoonosis from humans to wildlife. We targeted white-tailed deer (Odocoileus virginianus) for serosurveillance based on evidence these deer have ACE2 receptors with high affinity for SARS-CoV-2, are permissive to infection, exhibit sustained viral shedding, can transmit to conspecifics, and can be abundant near urban centers. We evaluated 624 pre- and post-pandemic serum samples from wild deer from four U.S. states for SARS-CoV-2 exposure. Antibodies were detected in 152 samples (40%) from 2021 using a surrogate virus neutralization test. A subset of samples was tested using a SARS-CoV-2 virus neutralization test with high concordance between tests. These data suggest white-tailed deer in the populations assessed have been exposed to SARS-CoV-2.

Non contagiosité des asymptomatiques
A study on infectivity of asymptomatic SARS-CoV-2 carriers
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32513410/
Une personne asymptomatique n’a transmis la Covid à aucun des 455 contacts étudiés

Virus – évolution

Le comité SAGE UK sur l’évolution du virus
https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/1007566/S1335_Long_term_evolution_of_SARS-CoV-2.pdf
Un rapport qui nous vient du pays de Darwin et qui confirme ce que j’ai proposé dans mon article,sur l’évolution du virus et ma communication dans un congrès :
évolution convergente, tous les variants présentent des mutations dans la protéine spike qui semblent améliorer la liaison directe au récepteur ACE2
De nouvelles données suggèrent que le variant alpha a évolué pour être moins facilement détecté par la cellule infectée

https://www.medscape.com/viewarticle/955691
Recombinaisons et mutations échappement vaccinal
A Few Mutations Away’: The Threat of a Vaccine-Proof Variant

VACCINS

Vaccin Sanofi-GSK (Vidprevtyn): examiné par l’EMA,20 juillet 21 https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2692391-vaccin-covid-francais-sanofi-pasteur-gsk-principes-efficacite-proteine-recombinante-quand-date-sortie/
https://www.ema.europa.eu/en/news/ema-starts-rolling-review-covid-19-vaccine-vidprevtyn

https://www.academie-medecine.fr/larn-messager-une-arme-vaccinale-sure-et-tres-efficace-contre-la-covide-19/
Pour rire un peu, la science vue par l’Académie de Médecine
L’ARN messager: une arme vaccinale sûre et très efficace contre la Covid-19
D’après l’Académie, les vaccins offrent une protection de plus de 90% contre les formes symptomatiques et presque totale contre les formes graves de la Covid, les vaccins ont prouvé leur innocuité, les variants se développent dans les populations faiblement vaccinées, l’ARN vaccinal ne s’intègre pas dans le génome

Vaccins échappement immunitaire variants

https://www.gov.il/BlobFolder/reports/vaccine-efficacy-safety-follow-up-committee/he/files_publications_corona_two-dose-vaccination-data.pdf
https://www.forbes.com/sites/roberthart/2021/07/23/pfizer-shot-just-39-effective-against-delta-infection-but-largely-prevents-severe-illness-israel-study-suggests/?sh=5258cc30584f
Pfizer efficace à 39% pour prévenir l’infection et à 41% pour prévenir l’infection symptomatique
Rappel : les exigences de la FDA pour autoriser un vaccin sont de 50% au minimum

https://www.nature.com/articles/s41586-021-03777-9
Reduced sensitivity of SARS-CoV-2 variant Delta to antibody neutralization
Le variant delta échappe aux anticorps vaccinaux

https://www.cnbc.com/2021/07/28/dr-fauci-on-why-cdc-changed-guidelines-delta-is-a-different-virus.html
Les personnes vaccinées sont capables d’être infectées et de transmettre le virus aux autres (donc les non vaccinés)

https://twitter.com/i/status/1420386203015208968
Dr Fauci : la charge virale des vaccinés infectés est la même que celle des non vaccinés

Israël : les vaccinés ne semblent plus protégés des formes graves depuis la mi-juillet

Vaccins – efficacité

(https://reinfocovid.fr/science/les-vaccines-infectes-seraient-aussi-contagieux-que-les-autres/) Les personnes complètement vaccinées peuvent attraper le Sars-cov-2 et ont des charges virales équivalentes aux personnes non ou incomplètement vaccinées.  A quoi sert le pass sanitaire dans ces conditions ?
(https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/70/wr/mm7031e2.htm).

Neutralization of VOCs including Delta one year post COVID-19 or vaccine
https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.08.12.21261951v1
Les taux d’anticorps neutralisants les souches sauvages et mutantes 12 mois après une infection naturelle sont plus bas que chez les vaccinés et pourtant les infectés ne font pas de réinfection contrairement aux vaccinés qui ne sont pas protégés
Conclusion : les anticorps neutralisants ne sont pas le bon corrélat de protection et pourtant les essais vaccinaux sont fondés sur ce corrélat.

https://doi.org/10.1016/j.jinf.2021.08.010
Une étude française : Les anticorps facilitants l’infection par le SARS-CoV-2 ont une affinité accrue pour la spike du variant delta, cela pourrait expliquer la susceptibilité des vaccinés à ce variant
Infection-enhancing anti-SARS-CoV-2 antibodies recognize both the original Wuhan/D614G strain and Delta variants. A potential risk for mass vaccination?
Nouara Yahi Henri Chahinian Jacques Fantini

https://www.ipreunion.com/actualites-reunion/reportage/2021/08/04/13-deces-dont-4-personnes-au-schema-vaccinal-complet-covid-19-nouveaux-records-de-contaminations-et-du-taux-d-incidence,138919.html
La Réunion : 13 décès Covid , dont 12 vaccinées, dont 4 personnes au schéma vaccinal complet
Covid-19 : nouveaux records de contaminations et du taux d’incidence
13 patients sont décédés, dont quatre personnes dont le schéma était complet et huit personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin. Les autorités précisent que malades décédés « présentaient des comorbidités ». Le taux d’incidence atteint lui aussi des sommets avec 353,1 cas pour 100.000 habitants (

Essai adolescents FDA -Pfizer : le placebo (eau salée) protège mieux que le vaccin
https://www.fda.gov/media/148542/download
page 14 : Incidence Covid groupe vacciné entre la 1ère dose et 7 jours après la seconde dose : 10,2%
Incidence Covid groupe placebo = 12%
page 21
incidence Covid groupe vacciné plus de 7 jours après dose 2 = 0%, protection vaccin 10,2%
Incidence Covid groupe placebo plus de 7 jours après seconde dose d’eau salée : 1,64%, protection eau salée : 12-1,64 = 10,36%
Conclusion le placebo protège plus que le vaccin !
De qui se moque-t-on ?
Détail page 14 :
vaccinés 1123 (Dose 2 all-available efficacy population) -1008 (Participants without evidence of infection prior to 7 days after Dose 2)= 115, infectés , 115/1123 = 10,2% ;
placebo 1117 (Dose 2 all-available efficacy population) -983 (Participants without evidence of infection prior to 7 days after Dose 2) = 134 infectés , 134 /1117 = 12%
p21 16 cas placebo/978 = 1,64% et chez vacc 0/1005 = 0%

 

Vaccins – EFFETS INDÉSIRABLES

Myocardites chez les jeunes
https://jamanetwork.com/journals/jamacardiology/fullarticle/2783052
Publication dans le JAMA des cas de myocardites post vaccinales chez les mineurs, qui touchent principalement les garçons. 2 cas eussent suffit en temps normal pour stopper les essais cliniques, analyser les dossiers & comprendre

francesoir.fr/videos-les-debriefings/christine-cotton-vaers
Analyse des données de la base de pharmacovigilance du VAERS par C Cotton, ancienne cadre de l’industrie spécialisée dans les essais cliniques
Analyse exclusive : la biostasticienne Christine Cotton, forte de 23 ans d’expérience, revient pour un nouveau debriefing, après nous avoir fourni son expertise des résultats des essais des quatre vaccins il y a quatre mois. Elle a fait une analyse complète des données de pharmacovigilance américaine, seule base de données disponible en téléchargement. Plus de 400 000 lignes de données analysées depuis les trois derniers mois, représentant des centaines d’heures de travail bénévole. Christine Cotton est indépendante et sans lien avec l’industrie pharmaceutique.

Autopsies post vaccination en Allemagne
Le pathologiste P Schirmacher a autopsié plus de 40 personnes vaccinées décédées. 30 à 40 % sont morts à cause de la vaccination elle-même. Le pathologiste a cité « des effets secondaires rares et graves de la vaccination – comme une thrombose veineuse cérébrale ou des maladies auto-immunes ».
https://www.augsburger-allgemeine.de/panorama/Corona-Chef-Pathologe-der-Uni-Heidelberg-draengt-auf-mehr-Obduktionen-von-Geimpften-id60235361.html

Le pathologiste en chef de l’université de Heidelberg, Peter Schirmacher, préconise de pratiquer beaucoup plus d’autopsies de personnes vaccinées.
Depuis un an, des décès d’origine coronaire sont autopsiés dans les hôpitaux universitaires du sud-ouest afin de mieux comprendre la maladie. L’État soutient la recherche sur l’autopsie Covid 19 des pathologies universitaires avec environ 1,8 million d’euros. Schirmacher dirige le projet d’autopsie. Les résultats de plus de 200 autopsies pratiquées jusqu’à présent ont permis, entre autres, d’améliorer le traitement et la ventilation des personnes souffrant de Covid, dit-il. « Les connaissances acquises ici contribuent donc à pouvoir traiter les malades mieux et avec plus de succès dès maintenant et à sauver des vies », déclare également la ministre des Sciences Theresia Bauer (Verts). Schirmacher, membre de l’Académie nationale des sciences Leopoldina depuis 2012, espère que le financement se poursuivra l’année prochaine.
Le médecin veut maintenant faire la lumière sur les effets secondaires rares et graves de la vaccination – tels que la thrombose veineuse cérébrale ou les maladies auto-immunes. Le problème de son point de vue : les personnes vaccinées ne meurent généralement pas sous observation clinique. « Le coroner n’établit pas de contexte avec la vaccination et certifie une mort naturelle et le patient est enterré », rapporte Schirmacher. « Ou bien il certifie un mode de décès peu clair et le parquet ne voit aucune faute extérieure et libère le corps pour l’inhumation. »
Dans le Bade-Wurtemberg, les pathologistes travaillent donc en collaboration avec les procureurs, la police et les médecins en pratique privée, rapporte Schirmacher. Plus de 40 personnes décédées dans les deux semaines suivant une vaccination ont déjà été autopsiées. Schirmacher suppose que 30 à 40 % d’entre eux sont morts à cause de la vaccination.

https://freewestmedia.com/2021/08/03/german-chief-pathologist-sounds-alarm-on-fatal-vaccine-injuries/
Le pathologiste a toutefois reçu le soutien de ses propres rangs, et l’Association fédérale des pathologistes allemands a déclaré qu’il fallait pratiquer davantage d’autopsies de personnes vaccinées décédées dans un certain délai après la vaccination.

Le chef du « groupe de travail Autopsie » de cette association a voulu sensibiliser les médecins généralistes et les autorités sanitaires à ce sujet. En d’autres termes, les médecins des patients décédés quelques jours ou semaines après la vaccination devraient demander une autopsie en cas de doute ou les autorités sanitaires devraient prendre des mesures.
L’Association fédérale des pathologistes avait déjà fait cette demande en mars dans une lettre adressée au ministre de la santé Jens Spahn (CDU), mais elle est restée sans réponse.

L’avertissement de M. Schirmacher pourrait bien sûr ruiner un chiffre d’affaires de plusieurs milliards de dollars à long terme pour diverses sociétés pharmaceutiques, tandis que la volonté déjà faible de se faire vacciner dans le groupe restant non vacciné pourrait encore diminuer considérablement et, finalement, toute la stratégie de pandémie du gouvernement fédéral pourrait s’effondrer.
Schirmacher lui-même dirige déjà un projet d’autopsie de personnes décédées du Covid-19, subventionné par l’État. Il a ensuite lui-même élargi le champ d’investigation et a également autopsié plus de 40 personnes vaccinées décédées. Même si ses résultats ne sont qu’un instantané, ils sont spectaculaires : 30 à 40 % sont morts à cause de la vaccination elle-même. Le pathologiste a cité « des effets secondaires rares et graves de la vaccination – comme une thrombose veineuse cérébrale ou des maladies auto-immunes ».

Mais le sérieux et la réputation du directeur de l’Institut de pathologie de l’Université de Heidelberg sont inattaquables.
Entre-temps, Twitter a suspendu le compte de l’ancien correspondant scientifique du New York Times, Alex Berenson, pour avoir partagé les détails d’un essai clinique de Pfizer dont les résultats sont similaires et qui oblitère complètement le récit de l’establishment politique.
Selon Pfizer : « Au cours de la période contrôlée en aveugle, 15 receveurs de BNT162b2 et 14 receveurs de placebo sont décédés ; au cours de la période ouverte, 3 receveurs de BNT162b2 et 2 receveurs du placebo initial qui ont reçu BNT162b2 après levée de l’aveugle sont décédés. Aucun de ces décès n’a été considéré comme lié au BNT162b2 par les investigateurs ». Il est précisé que les causes de décès étaient équilibrées entre les groupes BNT162b2 et placebo : 15 personnes qui ont pris le vaccin sont mortes et 14 personnes qui ont pris le placebo sont mortes.
Mais des tonnes de personnes qui étaient dans le groupe placebo ont maintenant pris le vaccin, donc « l’aveugle de l’essai est brisé maintenant » et « ce sont toutes les données que nous aurons jamais », a souligné Berenson.

Faut-il continuer à vacciner les jeunes
https://odysee.com/@AlexandraHenrionCaude:7/faut-il-continuer-%C3%A0-vacciner-les-jeunes:5?src=discuss_auth
Alexandra Henrion-Caude avec un médecin israélien et un médecin-pharmacien français (ancien cadre de l’industrie)
Collectif vrai (Israel)

Excès mortalité chez les jeunes en Israël
Par tranche d’âge avant et après vaccination
Avant 50 ans pendant pandémie, chute mortalité car moins accidents de circulation
Excès mortalité 19% tranche 20-29 à partir vaccination (janvier -mai21)
février pic mortalité vaccination : comparable avec la dernière guerre en Israël (Hamas- 2014)
20-29 ans vaccinés à 70%
Comparaison avec Angleterre ou Hongrie : surmortalité 12% et 37% respectivement : pays où cette tranche d’âge a été vaccinée
Ce ne peut être dû à Covid dans cette tranche d’âge
Vaccination fait partie essai clinique phase III ; les EI s’accumulent de façon inquiétante, 80% des Eis ne sont pas pris en compte
USA : officiellement incidence maladies cardiaques et vasculaires chez jeunes.
Doser D-dimères après vaccin : plus d’un patient sur 2 a élévation et aussi enzymes du foie
La pathogénicité spike protéine se manifeste principalement sur les vaisseaux : coagulopathies. Spike est présente dans tous les vaccins (ARNm, ADN et autres). La deuxième dose de vaccin : destruction cellules endothéliales par immun-complexes.
Spike est toxique, source de tous les maux.
La vaccination ne permet pas un retour à la vie normale : en Israël.
Le pass sanitaire a été en vigueur 3 mois puis supprimé.
Réseaux de médecins donnent beaucoup de témoignages : AVC, myocardites, etc…
Il faut absolument doser les D-dimères en post-vaccinal.
En cas de gêne oculaire, vomissements, incapacité à s’alimenter, troubles du langage, etc : signes à surveiller !
Nombre de doses à venir pour Pfizer : 7 doses par individu européen ont été commandées !
Pourquoi ?

https://twitter.com/NiusMarco/status/1421383703016652805
« Je savais que je trouverai l’ARNAQUE Rapport de la drees on planqué pas moins de 25% des hosp 19% des réas 50% des décès
C’est simple Sur geodes santé publique france on a le nombre de cas/hosp/réas/décès quotidiens La drees a utilisé « soit disant » ces données et croisées avec les données de vaccinations des patients Mais le nombre de cas etc… ne correspondent pas du tout. »

Infection après vaccination
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs_urgent_73_complements_sur_la_strategie_vaccinale.pdf
Personnes ayant contracté une infection par la Covid-19 après une première injection de vaccin contre la Covid-19
Dans le cas d’une infection à la Covid-19 survenant moins de 15 jours après la première dose de vaccin, les personnes infectées doivent recevoir la seconde dose dans un délai de 2 à 6 mois après l’infection, et non dans les délais habituels.
En cas d’infection survenant plus de 15 jours après une première dose de vaccin, le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) considère dans son avis du 18 juin que l’infection représente une stimulation équivalente à l’injection d’une seconde dose de vaccin. Une seconde injection n’est donc pas nécessaire, et le schéma vaccinal est considéré complet.

Vaccination de masse contre le SRAS-CoV-2 : Des questions urgentes sur la sécurité des vaccins qui exigent des réponses de la part des agences sanitaires internationales, des autorités réglementaires, des gouvernements et des concepteurs de vaccins.
http://dx.doi.org/10.22541/au.162136772.22862058/v1
50 auteurs dont P McCullough
Roxana Bruno,
Peter A Mccullough,
Teresa Forcades I Vila,
Alexandra Henrion-Caude,
Teresa García-Gasca,
Galina P Zaitzeva,
Sally Priester,
María J Martínez Albarracín,
Alejandro Sousa-Escandon,
Fernando López Mirones,
Bartomeu Payeras Cifre,
Almudena Zaragoza Velilla,
Leopoldo M Borini,
Mario Mas,
Ramiro Salazar,
Edgardo Schinder,
Eduardo A Yahbes,
Marcela Witt,
Mariana Salmeron,
Patricia Fernández,
Miriam M Marchesini,
Alberto J Kajihara,
Marisol V De La Riva,
Patricia J Chimeno,
Paola A Grellet,
Matelda Lisdero,
Pamela Mas,
Abelardo J Gatica Baudo,
Elisabeth Retamoza,
Oscar Botta,
Chinda C Brandolino,
Javier Sciuto,
Mario Cabrera Avivar,
Mauricio Castillo,
Patricio Villarroel,
Emilia P Poblete Rojas,
Bárbara Aguayo,
Dan I Macías Flores,
Jose V Rossell,
Julio C Sarmiento,
Victor Andrade-Sotomayor,
Wilfredo R Stokes Baltazar,
Virna Cedeño Escobar,
Ulises Arrúa,
Atilio Farina del Río,
Tatiana Campos Esquivel,
Patricia Callisperis,
María Eugenia Barrientos,
Christian Fiala,
Karina Acevedo-Whitehouse

Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, la course aux essais de nouvelles plateformes conçues pour conférer une immunité contre le SRAS-CoV-2, a été effrénée et sans précédent, conduisant à l’autorisation d’urgence conditionnelle de divers vaccins. Malgré les progrès réalisés en matière de polychimiothérapie précoce pour les patients atteints du COVID-19, le mandat actuel consiste à immuniser la population mondiale le plus rapidement possible. L’absence de tests approfondis sur les animaux avant les essais cliniques, et l’autorisation basée sur les données de sécurité générées lors d’essais qui ont duré moins de 3,5 mois, soulèvent des questions quant à la sécurité des vaccins. Le rôle récemment identifié de la glycoprotéine Spike du SRAS-CoV-2 dans l’induction de lésions endothéliales caractéristiques du COVID-19, même en l’absence d’infection, est extrêmement pertinent étant donné que la plupart des vaccins autorisés induisent une production endogène de Spike. Compte tenu du taux élevé de survenue des effets indésirables signalés à ce jour, ainsi que du potentiel d’aggravation de la maladie induite par le vaccin, de l’immunopathologie Th2, de l’auto-immunité et de l’évasion immunitaire, il est nécessaire de mieux comprendre les avantages et les risques de la vaccination de masse, en particulier dans les groupes exclus des essais cliniques. Malgré les appels à la prudence, les risques de la vaccination contre le SRAS-CoV-2 ont été minimisés ou ignorés par les organismes de santé et les autorités gouvernementales. Comme pour tout programme biomédical expérimental, les conseils de surveillance de la sécurité des données (DSMB) et les comités d’adjudication des événements (EAC) devraient prendre des mesures pour atténuer les risques. Si les DSMB et les EAC ne le font pas, nous demanderons une pause dans la vaccination de masse. Si les DSMB et les EAC n’existent pas, la vaccination doit être interrompue immédiatement, en particulier pour les groupes démographiques présentant le plus grand risque de décès ou d’effets indésirables graves liés à la vaccination, pendant le temps nécessaire à la constitution de ces comités et à la réalisation d’évaluations critiques et indépendantes. Nous appelons à un dialogue pluraliste dans le contexte des politiques de santé, en mettant l’accent sur les questions critiques qui nécessitent des réponses urgentes, en particulier si nous voulons éviter une érosion mondiale de la confiance du public dans la science et la santé publique.

Une étude espagnole des risques de thrombose veineuse et thrombocytopénie après vacc Covid en Espagne
Les receveurs de vaccins à vecteur adénoviral et à ARNm contre le Covid-19 sont exposés à davantage de risques d’évènements thrombo-emboliques que la population contrôle (2,15 dans la population contrôle vs 5,65 après une dose et 7,23 après 2 doses)
medrxiv.org/content/10.1101/2021.07.23.21261036v1.full.pdf

JO Covid et vaccins
Mieux vaut avoir la covid que le vaccin !  CONFIRMATION : avec nos 2 champions olympique en aviron Mathieu Androdias et Hugo Boucheron qui ont tous les 2 eu covid séparément, l’un en 2020 et l’autre en février 2021 ! Pourtant ils sont devenus champions olympique à l’arraché il y a quelques heures alors qu’ils n’avaient jamais réussi à percer auparavant !!!  Bien sûr ils n’ont sans doute pas eu de complications.
Christophe Lemaître a été vacciné : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/savoie/athletisme-apres-une-mauvaise-reaction-au-vaccin-anti-covid-christophe-lemaitre-s-inquiete-pour-les-jo-de-tokyo-2153956.html il ne participe pas aux JO (https://www.leparisien.fr/sports/JO/athletisme-meconnaissable-christophe-lemaitre-nira-pas-aux-jo-de-tokyo-03-07-2021-TWGQ2PKW6BG4LPLMNNACKQKK4E.php)

Stratégie vaccinale

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/covid-19-l-oms-critique-la-strategie-des-pays-riches-et-appelle-a-ne-pas-vacciner-les-plus-jeunes-20210728
Covid-19 : L’OMS critique la stratégie des pays riches et appelle à ne pas vacciner les plus jeunes

Contrats Pfizer ; clauses surprenantes
Effets à long terme et l’efficacité du vaccin ne sont pas connus et effets indésirables du vaccin pas connus Des milliards de doses commandées vont être livrées sans moyen pour États de stopper approvisionnement
https://www.francesoir.fr/societe-sante/pfizerleak-les-contrats-surprenants-vaccins-pfizer

Auteur de l'article :

Lire tous les articles de