Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La comparaison entre mortalité par Covid et létalité due aux vaccins est juste catastrophique

La France s’apprête sans remords à trier dès demain sa population en fonction des données de ses QR codes puisque 20% de ses Députés ont instauré cette mesure, incroyablement liberticide, du jamais vu depuis la dernière guerre. Parce qu’il faut à tout prix vacciner toute la population âgée de plus de 12 ans, pour son bien. Mais quelle bénéfice individuel tirer de ce gigantesque pari immunitaire? Chez les enfants à tous les coups ils ne gagnent rien et certains d’entre eux vont probablement en mourir cet hiver. Pour ne pas dire qu’on ne savait pas, bonne lecture. 

Résumé
Si vous ne deviez retenir que 3 points de cet article :
• Pour les personnes de moins de 45 ans, la létalité supposée liée au vaccin est plus importante que la mortalité liée à la Covid-19.
• Selon les statistiques actuelles, la vaccination des 12-14 ans pourrait entrainer 85 décès et jusqu’à 235 invalidités graves, pour un bénéfice totalement inexistant.
A ce jour, aucun enfant en bonne santé n’est décédé de la Covid-19.

Comparaison mortalité Covid-19 et létalité de la vaccination

Alors qu’un plan de vaccination des enfants (1), un plan de vaccination en anneau (2) et une demande par l’Académie de Médecine d’une vaccination obligatoire contre la Covid-19 (3) ont été proposés puis que la vaccination soit imposée au personnel soignant par le Président de la République, il est urgent de s’interroger sur leur balance bénéfices/risques, en comparant la mortalité liée à la Covid-19 et la létalité supposée liée à la vaccination par tranche d’âge.

Mortalité versus létalité

  • La létalité est le nombre de décès dû à un facteur d’exposition divisé par le nombre de personnes exposées à ce facteur. Par exemple la létalité de la covid-19 est le nombre de personnes décédées de la Covid-19 divisé par le nombre de personnes atteintes de la Covid-19.
  • La mortalité est le nombre de décès dû à un facteur divisé par le nombre de personnes dans une population donnée. Par exemple pour la covid-19, la mortalité française de cette maladie est le nombre de personnes décédées de cette maladie divisé par toute la population française.

Il est donc tout à fait légitime, de comparer la létalité supposée liée au vaccin (certitude d’être exposé si on se fait vacciner) avec la mortalité de la Covid-19 (personne n’est heureusement certain d’attraper la Covid-19) pour calculer le bénéfice/risque de la vaccination.

Les tableaux présentés ont été construits à partir des données suivantes :
• La répartition INSEE de la population par âge en 2021 (4)
• Le nombre de décès par tranche d’âge à l’hôpital et en EHPAD  du Point Epidémiologique publié par Santé Publique France du 27 mai 2021 (5)
• Les données de pharmacovigilance des vaccins du 27 mai pour Pfizer (6) et Moderna (7), et du 20 mai pour Astrazeneca [8]
• Les détails des calculs sont téléchargeables ici (9)

Les résultats concernant la mortalité de la Covid-19 (tableau 1) ont été exprimés en « risque pour 100 000 habitants ». Les informations relatives aux comorbidités par classe d’âge ne sont disponibles que pour les décès certifiés par voie électronique (page 43 de (5)), qui ne représentent que 48 676 décès sur les 108 908 décès comptabilisés page 1. On peut constater qu’une proportion, variant de 100% pour les plus jeunes à 64% pour la tranche d’âge la plus haute, présente au moins une comorbidité. Toutefois, Santé Publique France précise (page 37 de (5)), à propos des caractéristiques des cas graves admis en réanimation, que « pour les deux périodes étudiées (sept.-dec. 2020 et janv.-mai 2021), 94% des personnes décédées présentaient au moins une comorbidité. »

Le risque de décès calculé dans le tableau 1, sur la base des certificats électroniques, semble donc encore surestimé pour les personnes en bonne santé.

Tableau 1 : Mortalité liée à la Covid-19 par tranche d’âge, estimation de la mortalité des personnes sans comorbidité à partir des certificats électroniques

Concernant les effets secondaires des vaccins, exprimés en « risque pour 100 000 vaccinés », les résultats ont été obtenus pour la létalité des vaccins en divisant le nombre de décès supposés liés aux vaccins par le nombre de personnes ayant été vaccinées, c’est-à-dire le nombre de premières doses. Les séquelles très graves regroupant les décès, invalidité et mise en jeu du pronostic vital, ont également été analysées. Il faut noter que les données de pharmacovigilance ne sont pas réparties par âge. Selon les déclarations d’effets secondaires rapportées auprès de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM), on peut obtenir le tableau 2 :

Tableau 2 : Létalité supposée liée au vaccin pour 100 000 vaccinés. Les nombres en rouge illustrent une létalité ou un risque d’invalidité supérieur à la mortalité Covid de certaines tranches d’âge, d’après (6), (7) et (8)

 

Imputabilité en pharmacovigilance

Les données de pharmacovigilance permettent-elles de conclure que les décès et séquelles invalidantes sont liés à la vaccination ? En pharmacovigilance, une forte preuve de l’imputabilité est la ré-apparition de l’évènement lors d’une ré-administration du médicament en question. Dans le cas des décès survenant après vaccination cela est doublement impossible :
• on ne peut pas « enlever les anticorps produits par le patient suite au vaccin »
• on ne peut pas ressusciter le patient pour voir « s’il remeurt » lors de la réintroduction du vaccin.

Comme l’explique cet extrait d’article (10) : « L’évolution de l’événement à l’arrêt du traitement et le résultat d’une éventuelle ré-administration, critères habituellement déterminants pour évaluer l’imputabilité, ne sont pas, le plus souvent, évaluables pour imputer un événement survenu après l’administration d’un vaccin. En effet, une fois administré, le vaccin déclenche dans l’organisme une cascade d’événements immunologiques qui perdure malgré l’absence de ré-administration. Il est indispensable de mettre en place une analyse du risque, notamment en connaissant bien les caractéristiques épidémiologiques et cliniques des maladies qui peuvent survenir dans la tranche d’âge de la population-cible du vaccin. »

Les données de pharmacovigilance par pathologie ne sont pas ventilées par classe d’âge. Toutefois, le nombre de cas graves est bien précisé par tranche d’âge. Ainsi, les cas graves rapportés après vaccination Pfizer et Moderna sont pratiquement uniformément répartis sur les différentes tranches d’âge, alors que pour Astrazeneca, les problèmes graves sont plus souvent rencontrés par les personnes plus jeunes (49% des cas graves sont rapportés pour les moins de 49 ans). C’est pourquoi, l’hypothèse d’une répartition homogène dans les différentes tranches d’âge, des risques de décès ou de séquelles graves, a été adoptée afin de construire le tableau 3 qui permet d’estimer le bénéfice/risque des vaccins. Ce tableau est obtenu en divisant la létalité (ou les séquelles graves) supposées liées au vaccin (tableau 2) par la mortalité Covid pour chaque tranche d’âge (tableau 1). Le rapport bénéfice/risque de la vaccination est défavorable lorsque le nombre est supérieur à 1 (cases rouges).

Tableau 3 : Estimation du Bénéfice/Risque lié au vaccin : Présence d’un danger lié à la vaccination si le nombre est supérieur à 1 (cases rouges).

Le bénéfice tiré de la vaccination est donc à relativiser pour les personnes en bonne santé, c’est-à-dire ne présentant pas de comorbidité.
Il apparaît alors clairement que:

Pour les personnes âgées de moins de 45 ans :
– Le risque de décès après vaccination est 140% plus élevé par rapport à la mortalité Covid-19
– Le risque d’effet secondaire très grave entraînant une invalidité, un décès ou un pronostic vital engagé après vaccination est jusque 370% plus élevé par rapport au Covid-19
– Concernant les enfants avec comorbidité, le risque de décès supposé lié à la vaccination est 60 fois plus élevé qu’avec la Covid-19. Et puisqu’aucun enfant en bonne santé n’est décédé de la Covid-19, le risque lié à la vaccination est tout simplement infiniment plus élevé.

Le gouvernement a ouvert la vaccination aux adolescents à partir de 12 ans. Ils sont 2 446 848 enfants entre 12 et 14 ans. En reprenant les calculs précédents:

La vaccination des adolescents de plus de 12 ans pourrait entraîner 85 décès et jusqu’à 235 invalidités graves, pour un bénéfice totalement inexistant.
Ajoutons à ce constat à court terme, le fait que les effets secondaires à moyen et long terme (3 à 10 ans) sont totalement inconnus.

Rappelons également que ces vaccins n’ont reçu qu’une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) conditionnelle (11), ce qui signifie que l’évaluation de leur efficacité et de leur innocuité est encore en cours. Il est d’ailleurs à noter qu’il faut habituellement 10 ans pour s’assurer de l’innocuité d’un vaccin (12).

Le collectif Reinfocovid et Coordination Santé Libre
Juillet 2021

 

 

 

 

Ceci représente une version complétée du 22 juin 2021 en réponse à l’article du journal Le Monde (chapitres « Mortalité versus Létalité » et « Imputabilité en pharmacovigilance »)

 

 

 

 

Notes et sources:
(1) Plan de vaccination des enfants
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_du_cosv_30_avril_2021_-_maj_11_mai_-_perspectives_strategie_vaccinale_automne.pdf
(2) Plan de vaccination en anneau
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_du_cosv_7_mai_2021_-_vaccination_en_anneau.pdf
(3) Demande par l’Académie de médecine d’une vaccination obligatoire contre la Covid-19
https://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2021/05/21.5.25-Obligation-vaccinale-contre-Covid.pdf
(4) Répartition INSEE de la population par âge en 2021
https://www.insee.fr/fr/statistiques/5007688
(5) Décès par tranche d’âge à l’hôpital (page 32) et en EHPAD (page 26) du point épidémiologique publié par Santé Publique France du 27 mai 2021 (5)
https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/348002/3044757
(6) Données de pharmacovigilance des vaccins du 27 mai pour Pfizer
https://ansm.sante.fr/uploads/2021/06/04/20210604-covid-19-vaccins-rapport-hebdomadaire-16-pfizer.pdf
(7) Données de pharmacovigilance des vaccins du 27 mai Moderna
https://ansm.sante.fr/uploads/2021/06/04/20210604-covid-19-vaccins-rapport-hebdomadaire-13-moderna.pdf
(8) Données de pharmacovigilance des vaccins du 20 mai pour Astrazeneca
https://ansm.sante.fr/uploads/2021/05/28/20210528-covid-19-vaccins-astrazeneca-rapport-12-07-05-2021-20-05-2021-2.pdf
(9) Détails des calculs
https://reinfocovid.fr/wp-content/uploads/2021/06/Calculs_article_Benefice-risque-vaccin_10juin21.xlsx
(10) Quelle pharmacovigilance pour les vaccins ?
Hervé Le Louët (Service de Pharmacologie, Hôpital Henri Mondor, Paris, France), Elisabeth Loupi (Sanofi Pasteur, Lyon, France), Françoise Haramburu (Service de Pharmacologie, Hôpital Pellegrin Carreire, Bordeaux, France) et les participants de la table ronde n◦ 3 de Giens XXII
https://www.journal-therapie.org/articles/therapie/pdf/2007/03/th071627.pdf
(11) Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) conditionnelle des différents vaccins
https://reinfocovid.fr/science/amm-conditionnelle/
[12] Il faut habituellement 10 ans pour s’assurer de l’innocuité d’un vaccin
https://www.cdc.gov/vaccinesafety/ensuringsafety/history/index.html

128 Responses

  1. Bonsoir à Tous.

    C’était hélas écrit depuis de nombreux mois dans tous les sites de « complotistes » comme le notre.
    Il nous faut faire attention de ne pas manifester de réactions violentes qui sont tant attendus par ce gouvernement de provocateurs.
    Même si il est vrai que les manifestation de routiers ou d’agriculteurs n’étaient entendus que si il y avait des flammes (j’y étais…), les temps ont changés et les flammes serviraient encore cette répression.

    La seule réponse à la violence est la non-violence.

    Bien sur l’intimidation joue à plein régime, mais si la résistance est « passive », elle n’offrira pas de prise à la répression.
    Il y a déjà de nombreux commerces qui ne suivent pas le système, si ils sont nombreux, il n’y aura aucune réaction possible contre eux.
    Je travaille dans le secteur du spectacle et il y a déjà autour de moi une réaction salutaire à ce sujet.

    La vaccination obligatoire des soignant est une hérésie qui ne pourra pas se tenir sur la durée, c’est un jeu de dupes qui me fait penser à une partie de Poker menteur.

    Discutez autour de vous, vous verrez que les gens sont prêt à agir.

    Mais surtout ne prêtez pas le flan à ceux qui n’attendent que des débordements pour « rétablir l’ordre et la sécurité »

    Cordialement.

    1. L’efficacité de la non violence est un mythe ,satisfaisant l’état et les combattants timorés et naifs

      LIsez :Comment la non-violence protège l’Etat
      Peter Gelderloos (Auteur) Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux

      1. @ President de la ligue antivaccinale 26/07 10h44.

        Oui, c’est surement le cas dans un état peu violent et dans des mouvements de fond.
        Mais nous ne sommes pas dans ce genre d’environnement..
        Il n’est qu’a regarder les mises en scènes de certains « saccages » par ce qu’ils ont fait passer pour des gilets jaunes pour comprendre leurs fonctionnements.
        Nous ne sommes pas dans le cadre d’une contrainte sociale, mais d’une main mise sur chaque individu.
        Il ne faut pas que ce soit un rapport de force, mais un rapport de quantité.
        Si il y ab beaucoup plus d’individus à contrôler que de contrôleurs il n’est pas nécessaire de lutter frontalement.
        C’est un peu ce qui est en train de se dérouler avec les plaintes du conseil de l’ordre, jusqu’où iront il ???

        Il existe toujours un point de bascule.
        Et il n’est peut être pas si loin.

        Cordialement

    2. Avec des dirigeants bienveillants, la non-violence peut se comprendre, puisque les dirigeants peuvent se remettre en question.

      Mais quand on est face a des psychopathes sans dignité, la non-violence c’est comme dire à un tigre « couché kiki, tu as pas le droit d’attaquer c’est pas gentil »

      La tigre il va pas t’obeïr, sauf si tu es sur un éléphant avec un gros calibre.

      Bah là c’est pareil, vu la perversion de nos dirigeants, tant qu’on ira pas physiquement les chercher, ils vont continuer à faire semblant que c’est eux qui décident.

      1. Oui, vous avez raison, mais vous pensez sur le court terme.
        A long terme, les effets de la violence seront catastrophiques, ils déboucheront sur une guerre civile dont vous serez tous victimes. Cela dit, rien de vous empêche de monter sur un éléphant et d’aller flinguer le tigre…

  2. Après « La République En Marche », voilà le « Génocide En Marche » !!!…..
    Résistance, résistance !!!….. Et ça ira, ça ira, ça ira !!!…..

    1. LAREM est le sigle de La République Emmanuel Macron, celle d’un mégalomane sociopathe comme l’avait si bien dit un psychiatre Italien lors de son élection en 2017 « Français, vous avez élu un psychopathe doublé d’un sociopathe. Son sigle avait été bien choisi par l’intéressé, il donnait le ton et la démarche pour les « marcheurs » à fond qui même en face de l’évidence sont littéralement hystériques dans leur propos haineux vis à vis de leurs contradicteurs « il faut vacciner, vacciner, seule solution  » tanpis si si ceux-ci sont obligés de marcher dans la mrd !
      Marchez dans la contrainte sans Borne ( si je puis dire) !
      https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/sans-pass-sanitaire-un-salari%c3%a9-pourra-%c3%aatre-licenci%c3%a9-confirme-elisabeth-borne/ar-AAMCdfP?li=AAaCKnE
      ainsi en est-il en toute beauté et navrance lorsqu’on avance dans une dictature à la Française car c’est le seul pays au monde où ces obligations sont appliquées.

  3. J’ai un peu de mal avec ces données statistiques.
    Si on peut savoir de façon certaine combien de personnes sont mortes après un vaccin, comment peut-on savoir que celles qui vivent le doivent au vaccin qu’elles ont subi? N’est-ce pas un peu comme dire au Roi, qui est nu, qu’il a les plus beaux vêtements du monde?
    C’est d’ailleurs le cas pour tous les vaccins: on nous dit que les personnes qui ne meurent pas du tétanos le doivent au vaccin antitétanique, par exemple…
    Mais quelle preuve a-t-on de ça? La diminution des cas? Mais toutes les épidémies finissent toujours par disparaître spontanément…
    Et, dans ces conditions, comment évaluer un rapport bénéfice/risque?
    Le risque est bien présent, mais le bénéfice?
    Ce qui me fait douter de ces statistiques (que je trouve bien trop optimistes encore) est l’exemple écossais:
    « le département de Santé Publique en Ecosse, recense 5 522 personnes décédées dans les 28 jours suivant un vaccin contre le covid-19. Un chiffre important rapporté à la population écossaise de 5,454 millions d’habitants, avec un recensement de 7 820 décès covid-19 depuis le début de la pandémie. »
    https://www.francesoir.fr/societe-sante/5-522-personnes-sont-decedees-dans-les-28-jours-suivant-un-vaccin-contre-le-covid-19
    Il me semble que compte tenu de la fausseté du test PCR, le « vaccin » tue bien plus que le covid, et cela toutes tranches d’âge confondues.
    Et donc que le bénéfice risque est inférieur à 1.
    Et donc qu’il faut mettre ce « vaccin » à la poubelle.

    1. @Dr Bredontiot
      Vous touchez du doigt les limites de l’épidémiologie observationnelle qui est le plus faible niveau de preuve. Pour pouvoir conclure, il faut de l’épidémiologie interventionnelle c’est à dire des essais cliniques correctement conduits. Ce que nous n’avons pas avec ces produits sous AMM conditionnelle.

      Or par définition même de l’AMM conditionnelle, le bénéfice attendu de ces injections est inconnu donc il est impossible d’en évaluer la balance bénéfice/risque. On ne peut alors que se tourner vers l’observationnel et discuter de tel ou tel paramètre au gré des évolutions des rapports qui sont publiés.

      Je ne veux en aucun cas discréditer le travail fait dans cet article car je n’ai pas les compétences pour en juger mais vous avez raison lorsque vous dites que l’on ne peut pas savoir si les personnes qui vivent le sont grâce au vaccin qu’elles ont reçu.
      Les discours de beaucoup d’agences sanitaires et médecins empruntent exactement ce biais de l’étude observationnelle pour justifier leur pratique.

      Je ne souhaite pas ajouter à la polémique mais je m’y risque quand même.
      Je suis en désaccord lorsque j’entends des scientifiques dire que l’observationnel vaut autant que l’interventionnel notamment lorsque les taux de survie de la maladie sont énormes sans thérapeutique.
      Cela suppose d’utiliser une thérapeutique sans l’avoir évaluée puis regarder ce qu’il se passe. Ça me pose problème d’un point de vue éthique : est-ce éthique de traiter quelqu’un pour rien s’il s’avère que le traitement ne sert à rien ? Le patient n’aura que les risques (maitrisés pour des molécules anciennes) à supporter et potentiellement aucun bénéfice.

      Ça ne veut pas dire que les médecins ne doivent pas traiter en leur âme et conscience mais qu’on ne peut pas se passer d’essai clinique. Chacun son métier. Le médecin soigne, le chercheur cherche.

      1. Vous avez en partie raison. Mais il faut que le chercheur trouve ce qui n’est pas le cas jusqu’à présent.
        En outre comment savoir si en utilisant une des molécules connues ( IVM par ex.) et sans danger, le Covidé en phase de maladie ( je ne parle pas des « cas » qui n’évoluent pas ou qui ont de légers symptômes comme pour ce variant Delta) et qui guérit doit sa guérison au traitement ou a la puissance de son immunité naturelle ?
        Tout le monde est différent face à une maladie (sauf celles générée par les prions) due à un virus ou un microbe et si ont doit attendre que le malade ait un pied dans la tombe et l’autre sur le couvercle du cercueil pour intervenir avec « un traitement standard » dont personne ne connait la teneur ( si, la réa, l’intubation et pour finir l’extrême onction) on n’est pas sorti de l’auberge.
        Dans ce site comme dans d’autres, il a été démontré que la prévention, ça fonctionné, les traitements à l’IVM ou au HCQ sont efficaces si on n’attend pas d’hypothétiques essais randomisés ( dont on sait qu’ils sont souvent biaisés ), qui d’ailleurs n’auront jamais lieu puisqu’on nous obligera à une vaccination par tous les moyens et qu’il n’y aura plus de population « vierge  » pour une comparaison.
        Alors, pour ma part, je m’en tiendrai aux traitements préconisés sur ce site ou celui du Dr Maudrux et me contenterai des études observationnelles que j’ appellerai « constatées » ;
        Au final, pourquoi un vaccin aussi potentiellement dangereux et pervers pour une maladie qui n’est autre qu’un nouveau rhume sans grands dégâts sauf pour 0,05% de personnes dites à risques ?

      2. @Inoxydable
        Je vais préciser un peu ma pensée car au final je pense que nous avons le même point de vue.
        Je parlais des études observationnelles d’une manière générale même si vous l’avez compris je visais aussi certains discours entendu au début de l’épidémie du sars-cov-2.

        L’efficacité des molécules anciennes type ivermectine ou autres a (de ce que j’ai compris) été démontré dans des essais cliniques correctement conduit (je n’ai pas lu toutes les publications en question, je fais confiance aux chercheurs et médecins qui ont pris la parole).

        Ce qui me pose problème avec certains discours du début de l’épidémie est qu’on ne peut rien conclure avec de l’observationnel avec des effectifs très faibles pour une maladie dont la survie est très importante. Le facteur chance/hasard ne peut être exclu.
        Que des médecins soignent avec des traitements probabilistes ou dont on suppose une certaine efficacité est tout à fait normal. C’est le cas par exemple lorsque vous avez une infection, vous aurez tel ou tel antibiotique qui aura la proba la plus élevée de correspondre à votre pathologie puis réajustement en fonction des résultats.

        Cependant, il était normal d’exiger des essais cliniques correctement conduits pour valider ces traitements car la maladie était inconnue, sans traitement à l’époque.
        Ces essais étaient faciles à mettre en place et on aurait eu des résultats en très peu de temps ce qui aurait éviter beaucoup de polémiques. Le Pr Raoult s’est comporté en médecin mais pas en chercheur (rien de péjoratif dans mon propos).

        Pour répondre à votre question : comment faire la part entre système immunitaire et thérapeutique ? = essai clinique en fonction des différents profil de patients.

        Vous constatez aujourd’hui que les problèmes de l’observationnel avec ivermectine, HCQ etc sont exactement les mêmes avec les injections anti-covid qui sont sur le marché. Pas d’essai correctement conduit et que de l’observationnel. D’où les âneries dites par les uns et les autres au gré des données qui sortent : « ça baisse le risque de forme grave », « ca diminue le risque d’hospitalisation », « c’est efficace sur tel variant » etc etc.
        Vous ne pouvez pas savoir si parmi les vaccinés ceux qui sont sans covid ou font une forme légères, ou ne sont pas hospitalisé, ou ne sont pas PCR+ etc etc c’est grâce au vaccin. Les uns diront « oui », les autres « non », et d’autres « on ne sait pas ».

      3. @ Inox du 27 à 18:45 / Encéphalix du 25 à 20:35 / PHB à 19:12

        Cher Inox, c’est vous qui avez raison dans ce dialogue roboratif avec Encéphalix.

        Ce dernier ignore en effet que, pour traduire clairement Raoult (mon post récent, je ne sais plus quand, car tout le monde s’en est foutu à part notre vaillant Dr V.R.), les ESSAIS CLINIQUES, randomisés ou non, sont, au moins en matière de covid, l’arme absolue des pharmas sans entrailles (boulimiques de ventes juteuses).

        Le policé Pr ne pouvait pas le dire crûment mais c’est pourquoi il fut résolument (par morale et éthique) d’abord médecin (AVANT d’être chercheur), ce qui ne l’empêche pas de faire fichtrement avancer le schlimblick (ce chercheur-né) à coups d’observationnel sur ses 25’000 cas dont toutes les datas sont en ligne. Qui fait mieux ? Clinicomanes à vos calculettes ! Il y a de quoi randomiser à tout va et sur un nombre considérable de paramètres souvent exclusifs (ex. : vitD, Zn, vit C…, les 2 premiers divisant par 3 les létalités), dont les corrompus ne veulent d’ailleurs jamais entendre parler [rien à gratter dessus depuis la découverte de la vit.C vers 1930 et qui subit depuis une véritable traque, jusqu’à avoir banni le Dr Cathcart rf (30’000 cas) de Wikimerdia en 2008].

      4. @ Inox du 27 à 18:45 / Encéphalix du 25 à 20:35 / PHB à 19:12

        Cher Inox, c’est vous qui avez raison dans ce dialogue roboratif avec Encéphalix.

        Ce dernier ignore en effet que, pour traduire clairement Raoult (mon post récent je ne sais plus quand car tout le monde s’en est foutu à part notre vaillant Dr V.R.) les ESSAIS CLINIQUES, randomisés ou non, sont, au moins en matière de covid, l’arme des pharmas sans entrailles (boulimiques de ventes juteuses).

        Le policé Pr ne pouvait pas le dire aussi crûment mais c’est pourquoi il fut résolument (par morale et éthique) d’abord médecin (AVANT d’être chercheur), ce qui ne l’empêche pas, ce chercheur-né, de faire fichtrement avancer le schlimblick à coups d’observationnel sur ses 25’000 cas dont toutes les datas sont en ligne. Qui fait mieux ? Clinicomanes à vos calculettes ! Il y a de quoi randomiser à tout va et sur un nombre considérable de paramètres souvent exclusifs (ex. : vitD, Zn, vit C…, les 2 premiers divisant par 3 les létalités), dont les corrompus ne veulent d’ailleurs jamais entendre parler [rien à gratter dessus depuis la découverte de la vit.C vers 1930 et qui subit depuis une véritable traque, jusqu’à avoir banni le Dr Cathcart rf (30’000 cas) de Wikimerdia en 2008].

    2. Il faut surtout comparer ce qui est comparable, mortalité avec mortalité , ou létalité avec létalité… on peut faire dire aux chiffres ce que l’on veut

      1. Au contraire, je comprends qu’on compare la létalité du vaccin avec la mortalité du virus, puisque comme le virus se propage dans toute la population virgule, on a l’intention d’inoculer le vaccin à toute la population également. On compare donc bien deux choses comparables. Comparer la létalité du vaccin à la létalité du virus reviendrait à ne pas tenir compte du fait que le virus peut potentiellement atteindre toute la population.

    3. Comparer mortalité et létalité… ce n’est pas de l’honnêteté intellectuelle… parlez de la létalité du covid , pas de sa mortalité, s’il vous plaît…

      1. Je ne suis pas médecin, mais ingé et c’est aussi la première chose que j’ai noté. L’auteur prends les chiffres qui l’arrange et en conclut ce qu’il croyait déjà savoir.

        On ne s’étonne pas trop de retrouver une meute en roue libre (dont un prétendu médecin « Dr. Pierre-Henri BREDONTIOT ») qui n’ont que 5g, graphène, chiffre de la bête et magnétisme dans la bouche, le tout « sourcé » par des articles de francesoir, journal qui a été abandonné par tout ses journalistes.

      2. Et pourquoi donc, Docteur (du 29 à 11:33) ? La méconnaissance des définitions vous empêche-t-elle d’argumenter ?

        Du coup Jean s’enhardit à exhiber sa qualité d’ingé pour nous arroser d’affirmations gratuites et désobligeantes (ce qui est souvent lié chez les sortis de la cuisse de Jupiter formattés pour rester toute leur vie en position de force).

      3. c’est pourtant expliqué/précisé :

        « Il est donc tout à fait légitime, de comparer la létalité supposée liée au vaccin (certitude d’être exposé si on se fait vacciner) avec la mortalité de la Covid-19 (personne n’est heureusement certain d’attraper la Covid-19) pour calculer le bénéfice/risque de la vaccination. »

        en d’autres termes :

        • en se faisant vacciner on s’expose de fait au risque d’en mourir -> létalité
        • alors que la covid, il faut considérer la probabilité de l’attraper – ou pas -> mortalité

        ou pour le dire encore autrement : avec le vaccin, vous choisissez délibérément de jouer à la roulette russe

    4. Attention au sujet de cet article. J’ai saisi FS pour leur signifier que le chiffre des morts correspond à l’ensemble des morts toutes causes confondues et non pas simplement les morts liés à la vaccination! Vous avez le lien du rapport original sur FS allez le lire et vous verrez comment on travestit des chiffres.
      FS ne m’a jamais répondu et s’est bien gardé de corriger l’erreure. J’en suis bien triste car c’est comme cela que l’on donne du grain à moudre à ses détracteurs. Quelques soit l’article revenez à la source originel, comme disait l’autre mefiez vous des contrefaçons!
      A bon entendeur

    5. additif à 2.8 à 21:17 \\ 25.7 à 20:35 \ 19:12

      Pour être moins abrupt, l’IHU a remarqué que les études observationnelles donnent les mêmes résultats que les études cliniques saines.

      La différence, c’est que ces dernières sont plus faciles à biaiser et beaucoup plus chères donc pratiquement à la portée exclusive des laboratoires pharmaceutiques et de leurs séides.

      Ceci m’explique pourquoi j’ai toujours eu un préjugé défavorable face à toute méta-analyse (supposée bourrée d’études-boulets consultables moyennant 35 $ sur PubMed. Pas les moyens, moi). Je sais maintenant que l’ancienne direction de l’organisation Cochrane parvenait à éclaircir ce type de maquillage, mais qu’elle a été dynamitée. Devinez par qui.

  4. Un « Vaccin » tellement fiable qu’il faut une dictature pour le faire accepter

    Une maladie si grave, si mortelle .. qu’il faut un « test » pour se faire « dépister » .. pour savoir si vous l’avez …

    Bon, on en est à rendre obligatoire un traitement en cours d’expérimentation, avec des effets secondaires immédiats fréquents et graves, des effets à long terme totalement inconnus, qui ne sert à rien puisque les vaccinés sont transmetteurs et peuvent contracter la maladie, pour une pandémie totalement imaginaire, créée de toutes pièces par les médias de propagande et les médecins corrompus.

  5. Articles, commentaires de bon sens sur l’évidence… Tout cela doit être fait mais ne sert pas à grand chose face à des personnes contentes de leurs certitudes, petits coups et incapables de savoir ce que signifie le mot humilité.

    Notre cher, très cher Président, qui assume SES choix quoi qu’il puisse en coûter aux autres et à la société, a « martelé » depuis la Polynésie : « quand on est vacciné, on est protégé (…) » ; ajoutant ensuite à l’attention des « irresponsables et égoïstes » qui font confiance à la et leur nature : « Si demain vous contaminez votre père, votre mère ou moi-même, je suis victime de votre liberté alors que vous aviez la possibilité d’avoir quelque chose pour vous protéger et me protéger. »

    Il est donc vacciné-protégé mais il faut le protéger encore, lui et tous les vaccinés potentiellement… victimes !… Non de vaccins expérimentaux mais de ces (…) de non vaccinés.

    Quelqu’un sait-il, dans ce gouvernement, que l’immunité naturelle existe, et que la Nature a plutôt bien fait les choses ?… ou bien ils pensent être en vie seulement grâce aux vaccins ?….

    Mon avis est qu’il faudrait pulvériser cette notion d’altruisme vaccinal et de « circulation de virus » à « éradiquer » qui permet tous les abus. La prévention pour qui le souhaite, très bien, mais c’est individuel !… Comme les soins.
    Donc : soit le vaccin est efficace, et voilà, et chacun ses choix ;
    soit il n’est pas (assez) efficace, et les grands scientifiques qui les conçoivent et les vendent (cher) revoient leurs copies !…

    1. J’ai bien peur que le but réel de cette folie vaccinale ne soit l’introduction dans nos corps (pas le mien, grands dieux!) d’oxyde de graphène, dans un but futur de dépopulation, dès qu’on activera certaines fréquences de la 5G.
      https://vk.com/id622160579?w=wall622160579_580%2Fall

      Graphène = 6 protons, 6 électrons, 6 neutrons.
      Une fâcheuse évocation de certains textes bibliques, même pour un mécréant comme moi…

      J’ai quand même assez de restes pour me rappeler qu’un évangéliste (je crois que c’était St Matthieu) recommandait, dans les « derniers temps », de se réfugier en haut des montagnes.
      Là où il n’y a pas d’antennes?

      1. Bonjour, 🙂

        J’ai pas osé, pensant me faire censurer! Merci Dr Bredontiot.

        Pour enfoncer le clou, lorsque l’on a un peu compris le sens, le poids des mots et des chiffres, de cette société faussée imposée,

        Code QR.
        Cul R.
        R 18eme lettre de l’apha bête
        18 = 6 + 6 + 6

        Bien a vous toustes,

      2. Aucune étude ne semble prouver qu’il y a de l’oxyde de graphène. Comment pouvez-vous en être certain ? Bien à vous

      3. Bien vu! 666 correspond aussi à www (internet) : ni acheter ni vendre sans la marque de la bête (Apocalypse)

    2. Comment est-ce possible de contaminer un vacciné puisque macron affirme que le vaccin est le remède . Comment pourrais-je contaminer si tout mon entourage est vaccine?

      1. Le vaccin n est pas un bouclier qui tue le virus. Il faut une réplication virale dans votre organisme pour que la réponse immunitaire induite par la vaccination s active et vous rende moins contaminant ( charge virale 15 x fois moins importante et avec une durée de contagiosité diminuée à une médiane de 1,2 jours).
        La vaccination ne prévient pas de l infection bien évidemment mais du développement de présentation grave de l infection à SARS cov2 et qui nécessite une hospitalisation en réanimation. La vaccination est une protection contre une présentation grave de la maladie, pas un remède contre l infection

      2. @ Encéphalix : Quand on lit ça on comprends tout !

        https://www.francesoir.fr/societe-sante/pfizerleak-les-contrats-surprenants-vaccins-pfizer
        ou
        https://threadreaderapp.com/thread/1419653002818990085.html
        tout est vicié, par les contrats qui lient Pfizer en les gouvernements qui ont été assez bêtes sinon même malsains en espérant y trouver un GROS bénéfice financier.
        C’est comme une voiture, quand la marche arrière ne passe plus et qu’on est dans une impasse, plus moyen de reculer.
        petit extrait : »Si vous vous demandiez pourquoi l’ivermectine a été empêchée, eh bien, c’est simplement parce que l’accord conclu avec Pfizer ne leur permet pas d’échapper à leur contrat, qui stipule que même si un médicament efficace était trouvé pour traiter le Covid-19, le contrat ne peut pas être annulé. Difficile donc, de jouer sur deux tableaux. Vous imaginez les millions de doses payées et vouées à la destruction si un traitement efficace et peu cher devait exister ? »

      3. @Inoxydable
        Effectivement il y a des enjeux qui nous échappent puisqu’on n’a pas toutes les cartes en main. La corruption est vraiment partout…

    1. Cela veut dire que les enfants avec une comorbidité meurent tous quand ils attrapent le covid.
      Ce qui n’implique pas qu’ils meurent du covid mais que ça n’arrange pas les choses.
      Comme c’est 0,052 pour 100.000 enfants, ça veut dire un enfant sur 2 millions environ.
      Et s’il y a 10 millions d’enfants de moins de 14 ans (au pif), cela concerne 5 enfants (en près de deux ans, il faut toujours préciser!).
      Autant dire rien (je parle en terme de statistique bien sur).
      C’est ce que j’ai compris.
      Je dis « qu’il faut toujours préciser » parce que la tendance actuelle est de nous refourguer les chiffres de deux ans d’épidémie pour le prix d’une…

      1. @Dr.Pierre-Henri Bredontiot
        Heureusement que les enfants avec une comorbidité ne meurent pas tous quand ils attrapent la covid.
        Il y a eu 4 morts en tout chez les enfants. Sur ces 4 (ou 5)morts, tous avaient une ou des comorbidités. 4/4 fait 100% et 0/4 enfant en bonne santé fait 0%.
        Il ne faudrait pas faire paniquer inutilement les parents qui ont des enfants malades. Il y a d’ailleurs déjà eu de nombreuses vaccinations hors AMM pour des enfants de moins de 12 ans qui avaient des comorbidités.

      2. Vous avez raison, j’ai été imprécis.
        Je voulais souligner que seuls 4 ou 5 enfants étaient morts, et aucun sans comorbidité, ce qui devrait rassurer tous les parents, plus encore les parents d’enfants en bonne santé.
        Donc pas de vaccin pour les enfants sains.
        Cet article devrait rassurer tous les parents et les dissuader de vacciner leurs enfants, comorbidités ou pas:
        https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-les-deces-d-enfants-tres-rares-selon-une-etude-europeenne-6883273

  6. Cela veut dire que les quelques enfants morts du covid (4 je crois) avaient tous des comorbidités.
    Aucun enfant en bonne santé n’est mort du covid (colonne du milieu).

    1. Par contre si j’ai bien lu le tableau 1. Dans la tranche d’âge 15-44 ans, 33% qui meurent n’ont pas de comorbidité (par déduction), ce qui est quand même beaucoup.Du coup, je me demande si j’ai bien compris.
      A-t-on une explication? Merci pour vos éclaircissements.

      1. Pardon, c’est une mauvaise déduction. Dans les 33% (100-67), il peut aussi y avoir des personnes dont on n’a pas enregistré l’état de santé.

  7. Catastrophique…..c’est le mot approprié effectivement .
    Pour nourrir la reflexion, voici un lien sur la nanomédecine , où chacun pourra être confronté au doux concept du nouvel idéal biomédical , à la tentative d’instauration d’une nouvelle forme de biopolitique. Les défis qui nous attendent sont immenses.

    https://lilianeheldkhawam.com/2021/07/25/nanosante-le-metier-de-medecin-voue-a-disparaitre-changement-du-paradigme-medical/

    1. @ Rodolphe 26/07 16h42
      Ce sont toujours les mêmes chimères de la « connaissance » qui permettent à certains (parfois même sincères… et ce sont les plus dangereux) de profiter de l’ignorance des autres.
      Les siècles passent, mais rien ne change.

      http://www.encheres-nantes-labaule.com/uploads/catalogue/affectation/images/A5766-48_1.jpg

      J’ai déjà posté ici une histoire un peu longue de ramasseur de salade que mon Grand Père mettait en garde contre la forte pollution du lieu et qui lui à rétorqué : « Mais c’est pas pour la manger, c’est pour la vendre… »

      Knock avait encore le titre de « docteur », dans les années 1920 ça en imposait encore, les nouveaux se parrent du titre de « chercheurs » mais ne sont pour beaucoup que de simples boursicoteurs et ça, ça ne me rassure pas du tout.

      Cordialement.

    2. et Raoult a viré sa cuti, lui qui voulait repositionner des anciennes molécules

      [AJOUT] Vaccination du personnel soignant, le professeur Raoult a préparé la tâche du président français.
      (…) https://www.youtube.com/watch?v=3Mn0tVfl-_8
      à la minute 1:03 Le professeur qui préconisait l’hydroxychloroquine et les antibiotiques, donc des molécules, pour soigner le Covid dit: « La qualité de nos soins va être plus basée sur la technologie que sur les molécules ». La nanomédecine ne dit pas autre chose.

      https://lilianeheldkhawam.com/2021/07/18/vaccination-du-personnel-soignant-le-professeur-raoult-a-prepare-la-tache-du-president-francais/
      mort de la médecine traditionnelle ? demain l’IA et contrôle technique obligatoire ?

      1. Je ne lui jette pas la pierre : S’il veut sauver l’IHU il doit lâcher du lest; Il ont mis en place un nouveau directeur de l’hôpital à la botte de Renault Muselier complice de son Altesse impériale Napoléon IV.
        Croyez vous qu’avec son caractère et sa fierté il abandonnerait tout ceux qui ont travaillé avec lui pour aller en Afrique ou certains pays lui offrent un pont d’or?

  8. A l’heure où l’on constate encore davantage les risques de la vaccination contre la Covid19, je m’interroge sur la pertinence de son « obligation à peine masquée »

    Covid19, Opposition sur le fond

    La forme est flagrante : la vaccination est le seul chemin pour contrer le virus de la Covid19. L’Etat, mais aussi de nombreuses instances sanitaires ou médicales nous le ressassent à longueur de journée, relayés par la plupart des médias.
    Du coup, lorsqu’on émet des doutes sur la doctrine, on est classifié d’« antivacs »
    Ces scientifiques, médecins, organismes, associations, gens de la rue qui émettent des doutes sont ainsi définis.

    Il semble cependant important de faire émerger deux notions :
    1/ les antagonistes ne sont pour la plupart pas opposés au principe de la « vaccination » : Elle a largement prouvé son utilité et sa nécessité. Ils sont opposés à la technique qui vise à utiliser une méthode nouvelle de dispositif génique qui agit de façon très différente par rapport à l’action d’un vaccin
    2/ Le dispositif est présenté comme la « seule » alternative », effaçant de manière ostensiblement évidente toutes les autres méthodes de soins médicaux.

    Le gouvernement relayé par la plupart des médias explique que ces opposants sont des gens irresponsables et manipulés.
    A aucun moment, on ne leur donne la parole pour expliquer leur combat. Ils sont contre, et on doit soit les convaincre, soit les braver avec le seul but de les discréditer.
    Le principe du débat démocratique prévoit pourtant de laisser chacun s’exprimer.
    Un certain nombre de gens – cela est courant dans toutes les confrontations citoyennes – n’ont d’autres arguments que des expressions politiques extrémistes.
    Pourquoi sont-ils les seuls à être montrés du doigt ? Laisse-t-on la place à la présentation des arguments réfléchis et étayés ? Non ! Ils ne circulent que sur les réseaux sociaux ou à travers des organismes sérieux muselés.
    Dans cette posture, on ne décèle qu’une volonté de « pensée unique ». Et si nous ne vivons pas dans un régime totalitaire, l’Etat utilise cependant toutes les armes de la communication pour défendre sa position.

    La plupart de ceux qui sont opposés à la vaccination collective et forcée ont pourtant espéré, comme tous les gens censés, que l’on vienne à bout de cette pandémie. Les soupçonner de chercher à ne rien faire serait criminel et dénué de sens. On nous propose une méthode « miraculeuse » qui en préparant le corps à affronter le virus, introduit des éléments agissant sur notre production d’anticorps, alors que le vaccin, en général, infuse une forme amoindrie de la maladie permettant aux anticorps naturels d’apprendre plus facilement à la combattre.
    Cette méthode appelée ARN messager est étudiée depuis des décennies et a donné sur l’expérimentation animale, de bons résultats. Le vaccin classique demandant une assez longue période pour être efficace n’aurait sans doute pas pu permettre de s’attaquer à la pandémie avant plusieurs années. De nombreux scientifiques qui ont travaillé sur ce qui pourrait devenir une thérapie génique ont alerté leurs collègues, les autorités, le monde médical sur le danger d’utiliser ce vecteur dont on soupçonne l’action modificatrice à long terme de la production d’anticorps naturels. Ils assurent : dans les années à venir, ces modifications pourraient introduire d’autres maladies en grand nombre par une réaction auto-immune.
    Si on ne les écoute pas, c’est que les résultats à court terme semblent montrer une certaine efficacité et que les intérêts financiers mis en jeu sont colossaux. En effet, de très nombreuses études montrent la priorité de l’attachement mercantile des laboratoires de recherche et leur grand pouvoir sur les décisionnaires d’Etat.

    Pendant tout ce temps, d’autres laboratoires ou des chercheurs isolés ou associés dans des études sérieuses ont démontré l’efficacité de thérapies classiques, avec souvent des médicaments peu onéreux et disponibles.
    L’histoire de cette pandémie montre de façon flagrante que l’on a continuellement dénigré leur efficacité et des décisions stratégiques des laboratoires eux-mêmes, des instances sanitaires ou des Etats ont tout fait pour les déconsidérer.

    Sous couvert d’une raison d’Etat sanitaire, on nous oblige donc à nous soumettre à la seule « solution » disponible et validée.
    Cependant, on en voit déjà les limites :
    Certains personnels sont « obligés » de s’y soumettre. Pourquoi certains ?
    On restreint les possibilités de mouvement de l’ensemble de la population en durcissant les sanctions peu à peu.
    On facilite la vie de ceux qui ont « obéi » à l’injonction de vaccination, tout en les contraignant à des contrôles continus, utilisés seulement lors de périodes restrictives historiquement vécues comme des drames absolus.

    Avec dans cette contrainte des aberrations incompréhensibles :
    Un non « vacciné » doit présenter un test génique prouvant qu’il n’est pas « positif » à la Covid19, avec près de 100% de fiabilité, tandis qu’un « vacciné » est libre de circuler sans avoir fait de test – Sachant de manière certaine qu’un pourcentage de ces derniers, même vaccinés, sont porteur de la maladie, mettant donc en danger ceux qui sont prouvés être non infectés.

    Certains lieux (cinémas, restaurants, lieux de spectacle) sont interdits sans vaccin, tests ou méthodes de distanciation sociale avec des contrôles renforcés, tandis que d’autres où la promiscuité est flagrante sont libres d’accès (discothèques, plages).
    Où se trouve la sagesse ?

    De nombreux pays ont « poussé » à la vaccination et le pourcentage d’immunité collective est largement atteint. Pourtant, on constate une recrudescence du nombre de malades, parfois à cause de variants que lesdits « vaccins » nous assurent de combatte avec la même efficacité.

    Les « oppositions » de fond étayées ne sont l’objet d’aucune considération.
    Non, les « antivacs » comme on les appelle de façon erronée, ne sont pas des hurluberlus sans cervelle.
    Ils regardent, réfléchissent et sont concernés par le combat contre la maladie et la meilleure santé de tous leurs concitoyens.

    1. Merci pour ce commentaire éclairant.En effet,je pense que pour avancer dans les connaissances sur la santé,chacun doit trouver sa place . Prendre en compte les oppositions, est donc une nécessité.
      Par ailleurs,il me reste une question pour laquelle je n’ai pas encore trouvé de réponse précise et documentée.La vaccination reste -elle efficace lorsque le virus mute?vouloir atteindre l’immunité collective ne devient-il pas alors impossible?
      Parce que essayer d’atteindre un objectif inatteignable est délétère pour la santé!

    2. @JMB
      Vous dites:
      « c’est que les résultats à court terme semblent montrer une certaine efficacité »

      Il est probablement d’une certaine efficacité sur le variant alpha.
      Ca nous fit une belle jambe, puisque le variant alpha a disparu, et que le vaccin est totalement inefficace contre le variant delta, et probablement sur ses successeurs, delta, epsilon et bientôt omega…
      Qui, comme tous les mutants, deviendront de plus en plus anodins.
      Et si on faisait confiance à la Nature, constante dans son service après vente depuis 200 millions d’années?
      Cette lutte vaccinale est comme le tonneau des Danaïdes, on n’en finira jamais de le remplir.

    3. @ J.-M. B. le 26 à 16:48
      Votre modération vous honore mais point trop n’en faut : citez-moi un vaccin, un seul, qui ait fait la preuve (source svp) de son efficacité (en mortalité, seul critère ‘robuste’ c. à d. intrafiquable) et d’une toxicité inférieure [en mortalité naturellement toutes causes confondues (sources svp) car tous les autres critères ne servent qu’à amuser le tapis].

  9. « Il est donc tout à fait légitime, de comparer la létalité supposée liée au vaccin (certitude d’être exposé si on se fait vacciner) avec la mortalité de la Covid-19 (personne n’est heureusement certain d’attraper la Covid-19) pour calculer le bénéfice/risque de la vaccination. »
    Quitte à saper quelques bases de l’article, je conteste cette « légitimité » d’une comparaison souvent faite par les plus fervents vaccinolâtres avec une conclusion totalement opposée.
    Selon moi, il faut comparer des mortalités. Du point de vue santé publique, c’est la mortalité qui doit être prise en compte. La mortalité d’une vaccination c’est la létalité du vaccin multipliée par son incidence (100 % pour une vaccination systématique…). Même avec une létalité vaccinale faible, la vaccination généralisée conduit à une mortalité vaccinale du même ordre de grandeur que celle de la maladie elle-même, souvent supérieure surtout si la maladie a disparu (polio…) est bénigne (rougeole…), etc. Naturellement les chiffres correspondants manquent ou sont assortis d’une forte incertitude et il est logique de les examiner notamment par tranche d’âge: dois-je formuler la conclusion?
    Je suis conscient de la difficulté à formuler magistralement cette approche…

    1. OK, par TRANCHES D’ÂGE [de 5 ans chez les épidémiologues courants mais, par pitié, de 1 an pour les covides étant donné
      a) l’excessive influence de l’âge dans ces cas particuliers
      b) le flot de cas maintenant inventoriés].

  10. « …pas opposés au principe de la « vaccination » : Elle a largement prouvé son utilité et sa nécessité. »

    Il faut commencer à cesser de répéter ce mantra.
    Et commencer à étudier les vaccins de près avant de répéter ça.
    Mais qui étudie les vaccins, tout en prétendant les connaitre?
    Sait-on par exemple, que pour la rougeole, les morts avaient chuté de 99% quand le vaccin est arrivé?Sait-on, par exemple, que les enfants vaccinés sont cinq fois plus malades, toutes causes confondues, que les non vaccinés?
    Et sait-on que le rapport bénéfice risque est loin d’être favorable?
    Et il en va de même pour tous les vaccins.
    Je pense qu’à la fin de la foire (quand on compte les bouses), cette vaccination débile, avec ses dégâts considérables quand ils seront recensés, va ouvrir bien des yeux.

    Vous dites « Pourtant, on constate une recrudescence du nombre de malades, »
    Mais pas du tout.
    On vous parle d’une recrudescence des cas, mais surtout pas des malades, encore moins des morts (6 en france hier, 7 en italie, 1 en Allemagne).
    Ceux-là, on n’en parle pas, parce qu’ils rendent ridicule l’obligation vaccinale.
    Ce variant delta est un rhume.
    En dehors de ça, votre billet est très sensé.

    1. Merci dr BREDONTIOT, profiter de cette crise sanitaire pour relancer la propagande sur l’efficacité et la sureté des anciennes vaccinations est exaspérante.

    2. Tout à fait, Dr Bredontiot. Ce à quoi nous assistons s’appuie sur les succès attribués aux anciennes vaccinations. C’est pourquoi il est indispensable de revenir dessus pour les traiter plus correctement. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est exaspérant de constater de telles réactions. Elles sont « normales » vu toute la propagande qui a précédé celle à laquelle nous assistons.
      C’est pourquoi je remets ici le commentaire que j’avais posté hier dans l’article Aimsib précédent. Je pense que c’est utile et nécessaire.

      A écouter les débats télés et des commentateurs politiques il est des plus clair qu’ils font tous des dissertes pour le bac (très médiocres d’ailleurs) avec des prémisses héritées des propriétés supposées et comme allant de soi des campagnes de vaccinations antérieures comme contre la variole et la polio.
      C’est d’abord là le problème. DONC BREFS RAPPELS UTILES :

      1 – Le vaccin antivariolique avait certainement une bonne efficacité MAIS dans certaines conditions et pour un certain effet. Ce devrait être GENERAL : dans telles conditions il se produit ceci ; dans d’autres conditions il se produit cela. C’est la structure générale de tout énoncé scientifique.
      Application : la condition principale était que le vaccin antivariolique devait avoir été réalisé un nombre suffisant de jours avant le contage. S’il était réalisé quelques jours avant le contage ou a fortiori après, c’était catastrophique : la rencontre des 2 virus, sauvage et vaccinal ayant conservé la capacité de se répliquer, aggravait la variole chez les non immunisés ou la déclenchait chez les immunisés par une ancienne variole ou une ancienne vaccination. D’où des flambées épidémiques qui furent qualifiées par l’OMS « d’inattendues et d’explosives ». 12 700 cas notifiés en Inde en 1970 contre 188 003 en 1974.
      LA VARIOLE. A ETE VAINCUE par la recherche active des malades, de leurs contacts et leur isolement. La vaccination des contacts n’a fait que compliquer la situation en amplifiant les épidémies et en aggravant la maladie.
      Pour plus de détails vous avez mes articles Aimsib de décembre 2019, mai 2020 et septembre 2020.
      2 La polio. Deux vaccins. L’ injectable : il peut éviter une maladie en cas de contamination mais il ne peut pas stopper la circulation du virus. Il ne peut pas avoir été la cause de l’arrêt de la circulation du virus en France par exemple.
      Vaccin oral vivant : peut comme l’injectable, protéger de la maladie en cas de contamination ET peut permettre de stopper la circulation des virus sauvages. MAIS en se substituant à lui tant que les conditions environnementales le permettent. La difficulté est alors de stopper la circulation des virus dérivés de souches vaccinales. UNE SEULE solution : le contrôle de l’eau consommée par les populations comme on le constate dans les pays où ces virus circulent encore .
      Tant que ces questions ne seront pas comprises par ceux qui font les lois ou les commentent, il sera très difficile d’avancer. Même si les vaccins covid étaient dotés d’une bonne efficacité dans certaines circonstances et pour produire certains effets on ne peut exclure quelques désagréables surprises pour la gestion de l’épidémie indépendamment des effets dits secondaires.
      Par exemple, selon un rapport de l’agence gouvernementale anglaise (Public Health England), sur 117 décès au total survenus dans les 28 jours suivant l’infection (sa détection) il y en eut 44 non vaccinés, 55 vaccinés deux doses, 20 vaccinés une dose et 3 pour lesquels le statut vaccinal était inconnu.
      Il est certainement très présomptueux d’attribuer aux non vaccinés les variants qui réussissent à se répandre alors qu’il existe au contraire des éléments donnant à penser que ce serait les vaccinations qui favoriseraient l’émergence de ces variants.

      1. Une chose que je soupçonne, mais qui ne pourra sans doute jamais être prouvée, c’est que les nombreux morts de polio dans les années 50 le doivent aux médecins, et non au virus, avec leur sacrée manie de faire tomber la fièvre, quand on sait (je le rappelle sans doute pour la millième fois, mais ça progresse enfin dans les esprits) que les virus se multiplient de 2 à 500 fois plus à 37°C qu’à 39.
        Encore une fois, la fièvre n’est pas une maladie mais un traitement.
        Voir plus ici, l’interview du prix Nobel Lwoff dans les années 70, vers la dixième minute:
        https://www.ina.fr/video/CPF86644119
        Ca y est, je l’ai encore casée, ma vidéo !!!
        Il y a un parallèle à faire entre ce qui s’est passé avec la polio et ce qui se passe avec le covid:
        1) on dramatise une maladie bénigne
        2) on la soigne mal, d’une manière qui aggrave les choses.
        3) on en fait tout un fromage pour vendre du vaccin.
        Je crois qu’avec le paracétamol (et l’absence de traitement), on a tué des dizaines de milliers de gens au cours de ces épidémies qui auraient du rester banales.
        Quitte à choquer, je pense vraiment que la polio est une maladie bénigne si la médecine n’y fourre pas son nez, de l’ordre du rhume.
        Oui, oui…

      2. Il y a aussi une autre cause qui avait été pointée à l’époque (1950) par les experts en vaccinations et avait suscité plusieurs études publiées. Il s’agissait de la relation observée entre la vaccination contre la coqueluche ou contre la diphtérie et l’exacerbation des épidémies de polio. Même avec des paralysies apparaissant dans le bras vacciné.

        J’ai tout cela dans des documents papiers bien sûr ! Je vous écrirai cela quand j’aurai un peu de temps.

  11. Entièrement d’ accord et je ne suis ni complotiste ,ni extremiste , je fais juste appel au bon sens , a l’intuition et ces chiffres me confortent dans mes ressentis . La manipulation va bon train aujourd’hui gardons notre vigilance en eveil .
    Juste un appel aux parents , de grace interrogez vous , documentez vous avant de prendre la decision de vaccination pour votre enfant . Il y va de son avenir et , j’ose dire .de celle peut etre de l’ humanite .

    1. D’où sortez-vous ces 10 % ? Les Italiens ont trouvé un rapport de 360 entre la pharmacovigilance active (par questionnement) et la pharmacovigilance passive actuelle (qui attend benoîtement les remontées spontanées avec toutes leurs pertes en ligne).

  12. Vidéo vraiment importante:
    Le Pr. Mac Cullough démonte point par point les mensonges de macron d’abord, de castex et de veran ensuite. Oui, mensonges, pas erreurs…
    Surtout, il explique que le vaccin est complètement impuissant face au delta.
    Et aussi qu’il est beaucoup trop dangereux en plus d’être inefficace, pour être généralisé, et plus encore pour être imposé:
    https://infovf.com/video/analyse-des-assertions-scientifiques-emmanuel-macron-par-peter-mccullough–9974.html

  13. Analyse très intéressante. Cependant, j’ai une remarque. On ne peut pas conclure que c’est bénéfique pour les plus âgés de se vacciner. Car les cas de décès dû aux vaccins pour les personnes âgées sont sous-estimées. Pourquoi ?

    Car l’on fera le lien avec le vaccin si l’évènement, sans ce vaccin, est jugé très peu probable. Or, quoi de plus courant que la mort d’une vieille personne ? Il y a probablement des personnes âgées victime du vaccin, dont les proches ne font pas le lien.

    Je me méfie donc de ces résultats pour les vieux. Par contre pour les jeunes, top !

    1. Les décès sous estimés chez les personnes âgées, ? Un journal local (vers Dijon je crois) annonce le 111è anniversaire de la doyenne de la région. C’était en sept-oct 2020 de mémoire. « En pleine forme, bon pied, bon oeil ». En janvier-février le même journal annonce que la doyenne vient d’être vaccinée, avec photo bien sûr. Elle est toujours en pleine forme. C’était un mercredi ou jeudi. Le lundi qui suit, le même journal annonce le décès de la doyenne de la région … Je n’avais pas gardé les liens et je n’ai pas recherché.

  14. Attention à la nouvelle propagande actuelle: les antipass (renommés antivax, même s’ils sont vaccinés) seraient violents!
    Ceci à partir des propos d’un professeur encenseur des vaccins qui aurait reçu des menaces téléphoniques.
    Je suppute que le WE prochain, Darmanin va infiltrer ses black blocks casseurs pour provoquer et tenter de déconsidérer le mouvement de protestation. Il est coutumier du fait.
    Donc plus que jamais, calme et paix dans les rues samedi.
    Il est préférable de s’habiller en blanc, signe de paix.
    Et rassemblez-vous partout, même sur vos lieux de vacances.
    No Passara!!!

  15. En attendant que le Conseil constitutionnel se prononce sur ce Projet de loi… profitons de ce petit répit, déjà pour être bien informés sur nos droits :

    Outils juridiques contre les dispositions “anti covid”
    Me DE ARAUJO-RECCHIA nous livre « un ensemble d’éléments juridiques non exhaustifs susceptibles de vous aider à résoudre les problématiques rencontrées personnellement ou professionnellement concernant le pass sanitaire ou l’injection qui serait rendue obligatoire dans le cadre du projet de loi en cours de discussion au Parlement.
    Ces éléments peuvent être transmis aux avocats qui défendront vos droits, si nécessaire et en toute humilité bien entendu. » (…)
    https://www.profession-gendarme.com/outils-juridiques-contre-les-dispositions-anti-covid/

    Puisque certaines catégories de la population seront prises en otages et contraintes à se faire vacciner à l’insu de leur plein gré, la mort dans l’âme, et sans qu’elles puissent exprimer un consentement libre, peut-être faut-il dès à présent réfléchir à ce qui pourrait les protéger en préventif de l’acte vaccinal (booster le système immunitaire,…) , et ce qui pourrait avoir un effet d’ANTIDOTE pour inhiber et neutraliser au plus vite ces produits injectés.

    Puisque ces vaccins sont conçus pour produire quelque chose qui ressemblerait aux protéines « spike », l’ivermectine serait-elle efficiente ? Judy Mikovits annonçait la « suramine » S-U-R-A-M-I-N comme antidote contre ces protéines de pointe, une molécule connue également pour être un Inhibiteur de la transcriptase inverse.
    https://holisticgear.com/suramin-the-covid-vaccine-antidote-as-per-dr-judy-mikovits-phd/
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Suramine

    Suramin shows promise as COVID-19 treatment
    By Dr. Liji Thomas, MD
    https://www.news-medical.net/news/20201012/Suramin-shows-promise-as-COVID-19-treatment.aspx
    ici une en traduction en français https://www.news-medical.net/news/20201012/23153/French.aspx

    Dame Nature pourrait nous être d’un bon secours à 3 francs six sous, et même gratuitement, pour mettre en déroute cette coronafolie vaccinale. En phytothérapie les aiguilles de pin contiennent de la suranime, mais aussi de l’acide shikimique,qui aurait des vertus médicinales
    https://micheldogna.fr/la-tisane-de-pin-sylvestre-incontournable/
    http://tisanesplaisir.hautetfort.com/archive/2016/04/03/aiguilles-de-pin-a-boire-5783614.html
    https://cogiito.com/societe/le-the-aux-aiguilles-de-pin-est-il-la-reponse-a-la-transmission-du-vaccin-contre-le-covid-decouvrez-la-suramine-lacide-shikimique-et-comment-fabriquer-vos-propres-extraits/

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_shikimique

    Et pour finir un peu de zik pour se réchauffer l’âme, #HK – Toi et moi, ma liberté
    https://www.profession-gendarme.com/hk-toi-et-moi-ma-liberte-officiel/

    1. Merci njama, le lien sur la suramine par les aiguilles de pin sylvestre : très intéressant !
      Mais, j’en avais commandé et j’ai été déçue, le contenu du paquet n’était pas en bon état …pas envie de consommer …
      Je viens de découvrir qu’on peut prendre par gélules, ça existe …

  16. Bonjour,

    Je suis les données ANSM sur les « effets indésirables » depuis plusieurs semaines (fin avril).
    Je ne trouve pas les mêmes chiffres que vous.

    Sur le dernier rapport du 23/07 (du 09/07 au 15/07) :
    https://ansm.sante.fr/uploads/2021/07/23/20210723-vaccins-covid-19-fiche-de-synthese-2.pdf

    On a, depuis le début :
    – 63 258 000 injections.
    – 64 296 EI dont 25% d’EIG, soit 16 074 EIG.

    Si on rapporte ce nombre d’EIG aux injections, cela donne :
    16 074 / 63 258 000 x 100 = 0,02541% d’EIG.
    Soit 25,41 EIG / 100 000 injections.

    Ce chiffre global est beaucoup plus élevé que ceux que vous citez (Pfizer : 6 ; Moderna : 3,6 ; Astrazeneca : 9,6).
    A quoi est-ce dû ?

    J’ajoute que le nombre d’EIG a été systématiquement au-dessus de 30 / 100 000 injections et n’est descendu sous 30 que depuis juillet.

    1. Les chiffres sont beaucoup plus élevés en effet si on en croit cette lettre du comité des médecins pour l’éthique: il y a une sous-notification volontaire qui commence à être dénoncée partout.

      https://www.mondialisation.ca/jaccuse-les-vaccins-arnm-sont-mortels-les-gouvernements-du-monde-entier-sont-des-menteurs/5658518

      D’autre part, dans les Landes, sur ordre du préfet, et sous l’égide de la Croix Rouge, des enfants sont enfermés dans un centre de détention sous prétexte d’être cas contact, ou peut-être positifs, sans avoir le droit de voir leurs parents.
      Cela me rappelle les orphelinats canadiens…ou « les heures les plus sombres de notre Histoire »…qui sont peut-être de retour…
      Reportage sur place de Richard Boutry, contacté par des parents catastrohés afin qu’il enquête:
      https://www.wikistrike.com/2021/07/des-jeunes-enfermes-images-du-premier-camp-covid-en-france.html?utm_campaign=_ob_pushmail&utm_medium=_ob_notification&utm_source=_ob_email

    2. Toujours à partir du même document (https://ansm.sante.fr/uploads/2021/07/23/20210723-vaccins-covid-19-fiche-de-synthese-2.pdf).

      PFIZER
      49 231 000 injections
      34 790 EI dont 27% d’EIG, soit 9 393,3 EIG.
      0,01908% soit 19,08 EIG / 100 000 injections.

      MODERNA
      5 949 000 injections
      6 680 EI dont 18% d’EIG, soit 1 202,4 EIG.
      0,02021% soit 20,21 EIG / 100 000 injections.

      ASTRAZENECA
      7 411 000 injections
      22 557 EI dont 23% d’EIG, soit 5 188,11 EIG.
      0,07% soit 70 EIG / 100 000 injections.

      JANSSEN
      665 000 injections
      269 EI dont 37% d’EIG, soit 99,53 EIG.
      0,01496% soit 14,96 EIG / 100 000 injections.

    3. Dernier Bulletin du Réseau Sentinelles semaine 21S28

      Infection respiratoire aiguë (IRA) (COVID-19, GRIPPE et autres virus respiratoires)

      Le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 (COVID-19) vus en consultation de médecine générale a été estimé à 4 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [2 ; 6]),
      https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/

      Le niveau est très faible depuis déjà plusieurs semaines, et on veut nous faire croire que l’épidémie continue… et que le variant Delta est très méchant…

  17. Un schéma vaut mieux qu’un long discours:
    En grande Bretagne,où on a deux mois de recul pour le variant delta, on voit que s’il y avait, en Janvier, corrélation entre le nombre des cas et celui des morts, ce n’est plus du tout le cas avec le variant delta:
    https://www.francesoir.fr/sites/francesoir/files/image_1_4.png
    On voit qu’on est à 1 mort par million, au lieu de 18 en Janvier.
    Même chose en France, avec une discordance totale entre le nombre de cas et le nombre de décès:
    https://www.francesoir.fr/sites/francesoir/files/image_3.png
    Le pass sanitaire est plus inutile que jamais sur le plan médical: comme nos gouvernants en savent autant que moi, au moins (on peut l’espérer ou le craindre), il faut croire que ce pass a de tout autres motivations.

    1. Bonjour Pierre-Henri

      Tu te désespérais l’ami depuis… 2009 au moins, … mais j’ai retrouvé…, et ça me fait trop plaisir de te l’offrir, comme de le partager à la connaissance de tous nos Amis-si_biens qui en prendront bonne note.

      L’essentiel en 2 mn 16
      Influence de la température sur la virulence des virus par le Pr. LWOFF.
      https://www.youtube.cohttps://www.youtube.com/watch?v=3lgCCZKnFNAm/watch?v=3lgCCZKnFNA

      et puis en version plus longue
      La virulence des virus (1:00:39)
      https://www.ina.fr/video/CPF86644119

      Désolé pas le temps d’écrire le verbatim, au moins de l’essentiel, si quelqu’un veut si coller… c’est un sujet essentiel que l’AIMSIB ne saurait écarter, en plus, ou avec, les sujets « Aspirine » et « Doliprane »… qui mériteraient d’être traités… les antipyrétiques nous veulent-ils vraiment du bien… ?

      En version papier (mais « Réservé aux abonnés » du Journal « Le Monde », dont je retiens juste une info accessible mais si fondamentale
      LE VIRUS ET LA FIÈVRE
      Par Le professeur ANDRÉ LWOFF
      (…) « La température rectale de souris vivant à 4, 20 et 36 degrés est respectivement de 36,5, 38 et 39.5 degrés. Injectons à ces animaux une dose létale 50 d’un virus donné. La mortalité sera respectivement de 98 %, 50 % et 2 %. Ce type d’expérience a été fait avec des résultats concordants avec de nombreux virus. L’hypothermie augmente toujours la sévérité de l’infection ; l’hyperthermie la diminue. Une restriction est cependant nécessaire : l’hyperthermie est sans effet sur l’évolution des infections causées par des souches très virulentes, on comprendra tout à l’heure pourquoi.
      Ajoutons que si l’on administre un antipyrétique comme l’amidopyrine ( » pyramidon « ) à un animal infecté par un virus on empêche la réaction fébrile, et la mortalité est considérablement augmentée. » (…)
      https://www.lemonde.fr/archives/article/1974/01/16/le-virus-et-la-fievre_2520289_1819218.html

      Enfin si ça peut faire comprendre l’ignorance du sujet ? imbécile (sans connotation péjorative) parfois de celui, ceux qui n’ont pas été éduqués correctement dans la sphère médicale, comme dans sa patientèle, qui n’ont pas eu accès aux connaissances suffisantes…

      En attendant, si l’un d’entre vous est malade, vaccinés ou non, ne craignez surtout pas la fièvre, laissez la venir doucement, surtout surveillez-la de près !!! elle s’occupe de vous, ne vous veut pas de mal, elle ne pourrait être très dangereuse que au delà de 42 °, elle n’est pas auto-immune bien au contraire…
      Je peux vous assurer qu’à cette température pour l’avoir connue et l’avoir testée en Slovaquie dans une source naturelle, une source chaude qui sortait à cette température, je n’ai pas tenu tenu plus de 10 minutes, il est vrai que j’ai un profil, filiforme… enfin 63 kgs pour 1,80… conclusion provisoire, faites confiance en vos limites, en vous-même quoi…
      COUTEZ VOTRE PETITE VOIX INTÉRIEURE…
      et je vous souhaite à tous beaucoup de bien du fond du cœur…

      Hauts les cœurs…, ce n’est pas la vague de Delta qu’il faut craindre mais bien celle d’une dictature qui se profilerait…
      Ne lâchons rien…

      1. @njama 27/07 18h26

        Bonjour.
        Encore merci de continuer à réveiller les gens.
        Juste un détail, le premier lien ne fonctionne déjà plus aujourd’hui.
        Surement un « problème » de serveur nous dira t’on.

        Ne lâchons rien…
        Cordialement.

  18. Très beau travail de l’AIMSIB …trop en avance sur l’ambiance terrorisée et manipulée par le Pouvoir ETATIQUE.
    « The Observeur » journal hebdomadaire britannique vient de déclassifier la France et le Portugal, les classant dans les Démocraties de deuxième zone parmi les démocraties européennes (manque de maturité politique, trop de confinement, trop de restrictions de libertés publiques, absentéisme électoral très important, etc.)
    On peut lire les remarques de la défenseure des Droits à la suite des déclarations de début juillet de Jupiter. https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/communique-de-presse/2021/07/extension-du-passe-sanitaire-les-10-points-dalerte-de-la-defenseure-des
    L’État ne peut pas se permettre de perdre la face et il maintient son « état de guerre » décidé par Jupiter au début de l’épidémie. Ce que n’a pas dit notre cynique président, c’est qu’il existe parallèlement à tout état de guerre de la PROPAGANDE divulguée par tous les médias serviles (médias largement subventionnés par l’État et appartenant à d’importants financiers…. à part le Canard enchaîné, Charlie hebdo, et la croix… je crois bien.)… et de la CENSURE des tuyaux GAFAM nord-américains. Jupiter veut se faire réélire démocratiquement l’année prochaine en donnant l’impression qu’il nous protège, en empêchant les médecins de soigner avec le relais de sa justice médicale aux ordres, c’est-à-dire l’ordre des médecins, (il n’y a que 1 % des médecins Français qui ont signé la pétition « laisser les médecins soigner »). Le formatage des étudiants en Médecine fonctionne à merveille puisqu’on sélectionne les meilleurs cerveaux reptiliens (conférer au film : « Première année ». Le ministre de la « santé » ment comme il respire. Les députés du « passeport sanitaire » étaient absents ou semblaient être des députés godillots, les sénateurs ont un âge moyen élevé…. mais la cerise sur le gâteau… c’est qu’ils ont tous voté des lois qu’ils ne s’appliquent pas à eux-mêmes… c’est la notion d’immunité parlementaire… inaccessible aux vaccins ou simplement pas très volontaires pour être des cobayes ? Comme le souligne le Docteur Maudrux curieuse Démocratie ! Nous venons simplement de rentrer dans l’ERE de la Biopolitique et du Biopouvoir de Michel Foucault…. Pour notre Bien… c’est évident !
    J’ai suivi une formation approfondie d’hypnose Ericssonienne est l’une des phrases d’accroche ou « d’induction » pour aider le patient à entrer en phase de « transe hypnotique » est la phrase où vous placez les termes : « en même temps ». Par exemple : « vous pouvez reposer la tête contre le dossier et en même temps fermer les yeux, comme vous le voulez ». Je pense que Jupiter est un très bon professionnel de l’hypnose…. dont le support doit être la confiance, mais qui peut être induit par de la peur ou de la terreur… la santé mentale des Français est très mauvaise, puisqu’elle est dans le déni de la réalité. Ignorance des faits, manipulations grossières par des chiffres construits et des sophismes dont le Docteur Maudrux nous a donné la liste.
    Je reste relativement pessimiste, car même si nous sommes des dizaines de milliers à suivre les sources d’air frais et d’information « complotistes »…. Il reste des dizaines de millions de Français à réveiller, non brutalement pour pas qu’ils soient de mauvaise humeur, ni trop vexés d’avoir été trompé par ces mauvais gouvernants, et toutes ces institutions corrompues : OMS, EMA, ANSM, Académie de Médecine gériatrique, etc.……
    Angela Merkel est une femme honnête et humble, qui a déjà dit qu’elle pouvait s’être trompée devant les Allemands, elle est courageuse de s’être éloignée de l’obligation vaccinale de notre chef de guerre, elle possède une intelligence subtile en « n’insultant pas l’Avenir » !
    Elle a appris par l’Histoire et surtout retenu, comment un peuple entier part en folie guerrière avec un beau parleur et des promesses de lendemains qui chantent.

    1. « Je pense que Jupiter est un très bon professionnel de l’hypnose… »

      Mais quand le cobra essaye d’hypnotiser la mangouste, c’est lui qui finit coupé en deux.
      Toute ressemblance….etc…

  19. Mon ami JD, cardiologue dans mon village, vient de publier les résultats de son enquête sur le magnétisme des vaccinés, qu’il a menée avec beaucoup de rigueur sur 90 personnes.
    Il s’agissait d’étudier le « collage » d’une simple pièce d’1 euro au point d’injection.
    Voici ce qu’il a observé (je résume):
    Groupe non vacciné Covid :

    2/30 personnes ont eu une adhérence de la pièce>10 secondes

    Groupe vacciné Covid :

    26/60 ont eu une aimantation de la pièce au site d’injection, et 5 ont eu une aimantation bilatérale

    Le test est positif aussi bien avec Astra qu’avec Moderna, et Pfizer.

    Il reste à savoir ce qu’on a vraiment injecté avec ce vaccin. Savoir aussi pourquoi on ne nous l’explique pas.

    L’explication qui a cours en ce moment est qu’il s’agit de l’introduction de mini-usines de montage de composants électroniques, qui synthétisent Dieu sait quoi à partir de l’oxyde de graphène et des composants du sang (dont le fer de l’hémoglobine, d’où le magnétisme). Ce matériau créé sur place devant réagir à des stimulations externes comme les ondes 5G, peut-être pour agir sur le psychisme pour une sorte de contrôle mental des masses, ou pire, un empoisonnement général à distance sur commande.

    Ma foi, je n’en sais rien, mais ça ne me dit rien de bon. On a vu que l’état profond, qui est assurément aux commandes avec son mentor eugéniste Bill Gates, est capable de tout, y-compris de détruire notre démocratie par la corruption des élus.

    Toute autre hypothèse est la bienvenue.

    1. le magnétisme des gens vaccinés… et puis quoi encore ?!

      Vous avez fait une enquête aussi sur ces vaccinés qui captent certaines fréquences de la bande FM et se mettent à chanter du Sardou à tout bout de champ ?

      1. Gladys a publié ici UN post, mais en a proposé beaucoup d’autres.
        Gladys insulte tous ceux qui la contrarient, donc Gladys n’est pas publiée.

      2. Bonsoir,

        Pour Sonny et Gladys,

        https://twitter.com/Kevinantitroll1/status/1419284122166603777

        https://twitter.com/gloezed/status/1419370896377122820

        https://twitter.com/Kevinantitroll1/status/1419675545151885313

        https://twitter.com/Kevinantitroll1/status/1419962706128408577

        ______________________________

        Spectroscopy analysis reveals 99.5% graphene oxide in Moderna vaccination vial

        https://www.orwell.city/2021/07/absorption-signal.html

        https://www.laquintacolumna.net/

        ______________________________

        L’oxyde de graphène donne un coup de pouce au nouveau vaccin intranasal contre la grippe

        https://www.graphene-info.com/graphene-oxide-gives-boost-new-intranasal-flu-vaccine?fbclid=IwAR1HuId-HLW–b5JgoCY1FcP2LdEsVl64btbYNFvdO4NOi34zXnLnZged1c

        _____________________________

        Ceux qui nous affirment qu’il n’y a pas de graphène dans les vaccins, comment expliquent t ils la présence de celui-ci dans des centaines d’expériences sur les rats ?

        https://jnanobiotechnology.biomedcentral.com/track/pdf/10.1186/s12951-020-00698-z.pdf

        _____________________________

        Ah oui, le graphène , réagit avec les micros WAVES, au cas où vous pourriez imaginer faire un lien entre la 5G, votre Freebox Delta et les matériaux qu’on vous injecte

        https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0008622320307995

        _____________________________

        https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01693273/file/pp_antibacterial_activity_graphene-based_materials.pdf

        _____________________________

        https://www.army.mil/article-amp/239559/sensor_with_100000_times_higher_sensitivity_could_bolster_thermal_imaging

        Les chercheurs ont publié leur étude dans la revue à comité de lecture Nature . L’équipe comprend des scientifiques de l’Université Harvard , de l’Institut des sciences photoniques , du Massachusetts Institute of Technology , de l’ Université des sciences et technologies de Pohang et de Raytheon BBN Technologies . L’armée a financé en partie les travaux de fabrication de ce bolomètre en exploitant la réponse thermique géante du graphène au rayonnement micro-ondes.

        Le CCDC Army Research Laboratory est un élément du US Army Combat Capabilities Development Command . En tant que laboratoire de recherche d’entreprise de l’armée, l’ARL découvre, innove et fait évoluer la science et la technologie pour assurer une puissance terrestre stratégique dominante. Grâce à la collaboration entre les compétences techniques de base du commandement, le CCDC mène la découverte, le développement et la livraison des capacités technologiques nécessaires pour rendre les soldats plus meurtriers pour gagner les guerres du pays et rentrer chez eux en toute sécurité. Le CCDC est un commandement subalterne majeur de l’ US Army Futures Command .

        ____________________________

        Médecin Brave Coeur qui donne les chiffres en direct, des effets secondaires et de la mortalité.

        Le Dr Cazhournes au JT de la Réunion:

        « On va alerter le procureur sur la non assistance à personne en danger… Remettre l’ivermectine.

        Il y a des gens qui vont mourrir car ils n’ont pas accès au traitement… plainte contre X au niveau du procureur»

        https://twitter.com/PhilippeMurer/status/1419631411192078336

      3. @ Gladys
        Le fait vous étonne?
        Nous aussi.
        Le nier est sans intérêt.
        L’infirmer ou le vérifier et trouver sa cause est la seule chose utile.
        Cela s’appelle la science, vous connaissez?
        Méditez donc cette phrase, attribuée (sans doute faussement, mais quelle importance?) à Schopenhauer:
        « Toute vérité franchit trois étapes. – D’abord, elle est ridiculisée. – Ensuite, elle subit une forte opposition. – Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. »

      4. Complotisme ou pas, on est en droit de se poser des questions… Avec cet effet électromagnétique constaté et qui serait donc conféré aux préparations vaccinales par un dispositif purement physique (non biologique, par exemple le graphène) intégré à la préparation, on dispose peut-être là d’un moyen physique simplissime permettant de repérer les faux vaccinés…

  20. Dans l’article, la létalité du vaccin est très sous-estimée, mais en plus si on veut la comparer directement avec la mortalité par Covid, çà suppose implicitement que, si on se fait vacciner on risque celle-là mais pas celle-ci. Or on sait que le risque de décès du au Covid de personnes vaccinées existe, donc si on se fait vacciner on risque 1 mais aussi 2 ou une partie de 2 (20%.?…).
    Donc , si on corrige 1 à 20 EIG / 100 000 injections au lieu de 6 EIG / 100 000 injections (à mon avis mème ce chiffre est très sous-estimé…) et qu’on considère que la vaccination réduit le risque de décès /Covid de 80%, le tableau de l’article rend la vaccination non-rentable pour les moins de 70 ans, et ceci, sans tenir compte des risques à moyen ou long teme dus au fait que rien n’est réellement maîtrise ou éprouvé la dedans.

    Plus, le pr. Montagnier avait clairement dit en 03/2020 que le virus allait muter en devenant plus virulent et moins létal, parce-que fabriqué en labo et assez instable pour cette raison. On nous fait le coup de dire que si le Covid devient moins létal c’est à cause du vaccin, alors que c’est a cause des mutations du virus.

    1.  » le virus allait muter en devenant plus virulent et moins létal,  »

      Ce serait plutôt « plus contagieux et moins létal » ?

      1. @ Bernard
        Je t’y prends…
        La virulence concerne non seulement la capacité à développer des toxines mais aussi l’aptitude à se multiplier.
        Le Larousse se contente même de l’aptitude à se multiplier.
        La contagion étant bien sur la conséquence de la virulence.
        D’autres mots sont parfois utilisés de travers.
        Ainsi, la mortalité concerne le taux de morts dans la population générale, quand la létalité concerne le taux de morts chez les malades.
        On peut ainsi avoir une létalité très forte avec une mortalité très faible. C’était le cas du sras1 et du mers, par exemple.
        Pour le covid, les deux sont très faibles, quoiqu’on en dise.
        Pour la grippe espagnole, les deux étaient très élevées.
        C’était la minute pédagogique…
        Je reviens sur la fièvre et la polio un instant.
        Ce qui frappe à la lecture de la vidéo de Lwoff, c’est qu’il ne tire pas les conclusions de son enquête.
        Elle est pourtant évidente: si les médecins ont multiplié par 500 le nombre des virus infectant leurs petits malades de polio en leur donnant de l’aspirine, il est évident que les dégâts observés leur sont complètement imputables.
        Mais à l’époque, plus encore que maintenant, il était hors de question de toucher à l’infaillibilité du corps médical.
        Le pire est que les photos attristantes de tous ces petits enfants handicapés et affreusement appareillés a fait tout le succès du vaccin polio.
        C’est toujours le même problème, en médecine comme en politique: on crée le problème et on vend la solution.
        C’était la minute philosophique…

  21. Voulez-vous avoir une idée de ce que pouvait être une campagne de vaccination contre la variole en Asie du Sud Est ? Rapporté par l’historien Paul Grenough page 635, colonne 2 – 636 colonne 1 [1] :

    Opération vaccinale ou militaire ?
    « The actual application of containment so defined, however, often produced chaos in the affected villages.
    The initial stage in the evolution o f a coherent containment policy was marked by an almost military style attack on infected villages . . . . In the hit-and-run excitement of such a campaign, women and children were often pulled out from under beds, from behind doors, from within latrines, etc.
    Almost invariably a chase or forcible vaccination ensued in such circumstances … We considered the villagers to have an understandable though irrational fear of vaccination … We just couldn’t let people get smallpox and die needlessly. We went from door to door and vaccinated.
    When they ran, we chased. When they locked their doors, we broke down their doors and vaccinated them. »
    {Quand ils couraient, nous les pourchassions. Quand ils barricadaient leurs portes, nous fracassions leurs portes et les vaccinions.}
    Évidemment de telles méthodes engendrèrent des résistances et des protestations !!! Quand on réalise que ce furent justement ces vaccinations forcenées qui, loin de protéger la population de la variole, exacerbèrent les épidémies on pourrait être pris de vertige …

    (1) L’article de Paul Greenough sur les campagnes coercitives de vaccination :
    http://archives.evergreen.edu/webpages/curricular/2007-2008/globalhealth/files/globalhealth/Greenough%20Intimidation%20in%20South%20Asian%20Smallpox.pdf

  22. Et voici encore une avocate courageuse, qui porte plainte conte Blachier et le journaleux Chypre auprès du CSA pour leurs propos scandaleux:
    https://infovf.com/video/plaintes-csa-contre-emmanuel-lechypre-martin-blachier-virginie-araujo-recchia–9977.html
    Elle avertit les députés et sénateurs, tout en nuances mais fermement, qu’ils ont gravement contrevenu à de nombreuses lois, et qu’ils risquent gros.
    Il est temps que la peur change de camp.
    Bravo, Maître.

    1. J’ai fait une grossière erreur: ils ne risquent rien:

      l’article 26 nous apprend que :

      « Aucun membre du Parlement ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions ou votes émis par lui dans l’exercice de ses fonctions. »

      C’est pourquoi ils s’en donnent à coeur joie.
      Donc: les fabricants de vaccins ont l’immunité par rapport aux dégâts qu’ils causent.
      Les députés ont l’immunité (qu’ils se sont votée pour eux mêmes) par rapport aux conséquences des lois qu’ils votent.

      Le président de la République jouit d’une irresponsabilité pour tous les actes qu’il a accomplis en cette qualité.

      Mais, à la fin, qui est responsable de quoi? Et devant qui?

      La conclusion s’impose: nous sommes gouvernés par des irresponsables (ça ne s’invente pas!)

      https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/le-savoir-est-une-arme-ne-l-234724#forum6117127

  23. Les Infos nous annoncent qu’un français sur deux est complétement vacciné, ce qui n’est pas faux, mais l’autre moitié ne court pas pour se faire inoculer

    vaccin tracker nous indique 33 272 678 (+98 639 en 24h) Personnes vaccinées
    Nombre cumulé de personnes ayant reçu toutes les doses de vaccin (1, 2 ou 3 en fonction des vaccins et des personnes).
    Dernière donnée (J-1) : 25/07.
    Rapporté au 52 millions d’adultes cela représente 64 %

    39 901 727 (+117 738 en 24h)
    Premières doses injectées
    Nombre cumulé de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin.
    Dernière donnée (J-1) : 25/07.

    >> ce chiffre comprend donc tous les complétement vaccinés, donc au 25/07 seuls 6 629 049 sont en attente de leur deuxième dose. On est loin des 400 000 inoculations / jour, le rythme s’est effondré, ce qui explique pourquoi le gouvernement met la pression avec ce #PassDeLaHonte…

    Source : CovidTracker/Ministère de la Santé. https://covidtracker.fr/vaccintracker/

  24. Macron annonce en polynésie:
    « quand plus de 3 milliards d’habitants de la planète ont été vaccinés »

    Décidément, si « la France est le pays des lumières », comme il dit, il a du mettre un parasol le jour de la distribution…

    En fait, au 25 Juillet:
    27,5% de la population mondiale a reçu au moins une dose d’un vaccin COVID-19, et 13,9% est complètement vacciné.
    https://ourworldindata.org/covid-vaccinations?country=OWID_WR

    Plus précisément,2,142 milliards ont reçu une seule dose, et à peine plus d’un milliard (1,076) les deux doses.
    https://urlz.fr/gden

    Macron fait donc une « erreur » de un ou deux milliards, selon le cas. ou 30 à 66%… Il n’a juste pas compris que les vaccinés deux doses faisaient partie des vaccinés une dose. Quel bourin…

    Dans le dernier tableau, on remarque une chose un peu bizarre (comme les chiffres de biden au milieu de la nuit du 2 Novembre):
    Le 8 Juin, il y a 943 millions de une-dose et 478 millions de deux-doses.
    Deux jours plus tard, le 10 Juin, il y a 1,583 milliards de une-dose et 716 millions de deux-doses.
    Soit respectivement des bonds de 67,8% et 49,7% en deux jours…
    Est-ce qu’on nous prendrait pour des billes?

    Et encore, j’ai de forts doutes: il ne faudrait pas confondre un flacon de dix doses avec dix vaccinés… Il doit y a voir beaucoup de poubelles largement vaccinées.

    1. Bonjour Dr Bredontiot,
      En Polynésie, êtes-vous bien sûr que c’est Macron qui a parlé ?
      N’aurait-il pas un « clone » en action ?
      Et pour le défilé du 14 juillet ? …

  25. Bonjour, il semble le bénéfice/risque et largement sous-estimé pour les risques graves de la vaccination car ils sont comparé à la mortalité Covid et non aux hospitalisations pour covid

  26. Bonjour,

    Danger! Faites gaffe, protéger vos petits! Merci.

    La consultation sur le pass sanitaire, – et adoption finale -, à vitesse grand V dans une Assemblée nationale et un Sénat aux ordres, a occulté l’adoption d’une autre loi inique, liberticide : celle qui met fin à l’instruction à domicile. Pourtant, le 23 juillet dernier, les scellées ont été posées sur le cercueil de l’école à la maison. Et les Français ont perdu une autre de leur liberté : celle concernant leur choix éducatif pour leurs enfants.

    https://www.divulgation.fr/manipulations-gouvernance-mondiale/lecole-a-la-maison-cest-fini/

    Blanquer passe à la vitesse supérieure et annonce un centre de vaccination par établissement.

    https://twitter.com/realmarcel1/status/1420322465834840064

    Bien a vous,

    1. ça frise la pédophilie… (je n’entends pas forcément sous ce terme qqch à caractère sexuel, mais d’un point de vue sociologique, anthropologique, qqch à vocation de caractères « endogamiques », tribal pour simplifier, pour perpétuer un ordre établi, économique, religieux, social, voire une caste…d’une façon élargie, une civilisation.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Endogamie

      Imaginez simplement que aujourd’hui cet ordre en soi ou d’apparence multi-millénaire qui nous propose un soi-disant « Nouvel Ordre » en remplacement de l’ancien, ne ferait que le perpétuer sous un nouveau « masque »…

      Lequel s’est exercé de façons variées suivant les millénaires et les latitudes, « sur les corps » !!! scarifications, tatouages, circoncisions, excisions, signes extérieurs, habillements, coiffures, barbes et chapeaux ou non, …,… autant de signes d’appartenance tribale, et même jusqu’aux meurtres des nouveau-nés* (infanticides) pour danger de dissidence, et de remise ne question de cet ordre social.

      Bref une espèce de psychopathologie antique qui se perpétue, une « tare atavique » pourrions-nous dire que l’on retrouve dans la Bible d’ailleurs, les « actes symboliques  » étant par essence hautement significatifs.
      * https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9rode_Ier_le_Grand

      La vaccination anti-covid, signe d’allégeance à ce Nouvel Ordre Mondial (NOM) , qui ne serait qu’un nouveau masque de l’ancien ?

      Cette question mérite notre attention, car aller vers ce que le gouvernement nous demanderait irait vers une rupture anthropologique, et ontologique puisque cette volonté exprimée de vacciner (inoculer) la population entière, mondiale même peut-être (?), pour causes « supposées » ou « hypothétiques » (?) d’insuffisances congénitales, génétiques, va à l’encontre même du principe de l’harmonie du Vivant

      Prenons garde de ne pas tomber dans ce chausse-trape…

    2. Je ne comprends pas très bien les paradoxes psychiques de ce petit ministre.
      D’un côté il parle de liberté vaccinale,d’autorisation parentale nécessaire (il se garde bien de dire qu’un seul parent suffit, bonjour la galère pour les divorcés qui ne sont pas d’accord entre eux), ensuite il parle de passe obligatoire (ailleurs, dans une autre déclaration) pour les élèves, et que ceux qui n’ont pas le passe devront suivre le télé-enseignement à la maison.
      Et dans le même temps, il interdit l’école à domicile.
      !!!!!!!
      Ce ministre est tout à fait frapadingue…
      Il s’agit là d’une double contrainte typique.
      Ou alors j’ai mal compris…
      « Une double-contrainte peut se produire dans toute relation humaine comportant un rapport de domination, et particulièrement dans la communication émanant du ou des « dominants ».
      Une double contrainte (de l’anglais double bind) est une situation dans laquelle une personne est soumise à deux contraintes ou pressions contradictoires ou incompatibles.
      Si la personne est ou se sent prisonnière de la situation, surtout si elle est dans l’incapacité de méta-communiquer à son sujet (comme c’est le cas notamment pour les enfants et dans le cas de certaines relations hiérarchiques), cela rend le problème insoluble et engendre à la fois troubles et souffrances mentales. « (wiki)

      Depuis le début de cette crise, ce gouvernement s’emploie à multiplier les doubles contraintes et les déclarations contradictoires.
      De quoi rendre fou tout le monde..
      Ce ministre, comme son patron, ont l’art de faire des déclarations absurdes avec la plus grande sérénité. On arriverait presque à adhérer à ses délires.
      N’est-ce pas le talent des gourous?

  27. Rappel

    Sur le site https://www.divizio.fr/, deux recours :
    – recours contre le pass sanitaire ouvert à tous : 1,20 € TTC ;
    – recours contre l’obligation vaccinale des soignants ouvert aux seuls soignants : 120, 240 ou 360 € TTC selon la catégorie de soignants, gratuit pour les étudiants.
    Site à consulter régulièrement ; il y aura d’autres actions.

    Sur le site https://association-victimes-coronavirus-france.org/plainte-contre-le-pass-sanitaire/, en téléchargement gratuit des plaintes rédigées par le cabinet Du Vizio, l’une visant Castex (plainte pénale pour extorsion visant le pass sanitaire), l’autre visant Djebbari (concernant le pass sanitaire dans les transports), etc. Elles seront à envoyer par LRAR. Les indications sont données.
    Actions à venir sur https://association-victimes-coronavirus-france.org/ et sur le compte Tweeter de cette association.

    Sur le site https://pause2think.org/FR/recours.html un recours en carence auprès de la CJUE, rédigé par un collectif d’avocats, scientifiques et médecins. A signer en ligne dans « Soutenir la démarche » (onglet en haut à droite).

    Sur le site http://ctiapchcholet.blogspot.com/, en date du 23/07/2021, un modèle de courrier à l’attention des soignants qui ne veulent pas être vaccinés et à destination de leur employeur.
    Site très instructif.

    Du nombre de participants dépendra l’efficacité de ces actions. A relayer.

  28. J’ai enfin trouvé le diagnostic précis qui caractérise les pathologies dont sont affectés tous les membres de ce gouvernement et leur « aréopage », sans exception.
    Il s’agit du délire paranoïaque:

    1. Les délires paranoïaques :

    Le terme de paranoïaque qualifie à la fois un trouble de la personnalité et une pathologie délirante. Il convient donc de toujours en préciser l’attribution en terme de délire ou de trouble de la personnalité.

    Les délires paranoïaques sont des états délirants chroniques, de mécanisme interprétatif et systématisé.

    La systématisation du délire lui confère un caractère extrêmement cohérent qui, associé à la conviction absolue et inébranlable du patient, peut entraîner l’adhésion de tiers. (j’aurais bien voulu souligner cette phrase!)

    Ils se développent plus volontiers chez des patients présentant un trouble de personnalité prémorbide de type paranoïaque dont les principaux traits sont représentés par l’hypertrophie du moi, la fausseté du jugement, la méfiance, la psychorigidité et l’orgueil. (celle-là aussi).

    Messieurs les ministres, députés, sénateurs, médecins de plateaux et journalistes, vous voilà habillés pour l’hiver…

  29. Remarque: si les risques de mortalité vaccinale et de mortalité covidienne sont égaux, ce n’est pas toute l’équation.

    Si par pur miracle la vaccination protégeait disons 2% des vaccinés (1/50) contre la mort covidienne, alors le vaccin serait pari logique mais un tel degré de protection ne serait envisageable que chez les très à risque (âgés, pauvres, obèses, diabétiques, etc) mais pas chez les jeunes en bonne santé. Et de toute façon demeure imaginaire.

    Par contre cet édito confirme que la vaccination massive des ados n’est pas justifiée pour protéger de la mort toute cause, et peut être même pas de celle de leurs proches par contagion.

    Les variants sont plus contagieux, d’accord, mais la vaccination n’a pas montré jusqu’ici qu’elle protégeait de la mort par le delta ou le gamma ni même qu’elle induisait une réponse immunitaire solide.

    Félicitations pour les calculs
    Le commun des mortels n’imagine pas le temps et la patience que cela prend pour soutirer d’un texte ou d’un tableau les nombres significatifs et pertinents.

    1. Merci Professeur!
      J’espère qu’il fait beau dans votre Canada, à bientôt sur votre blog qu’il va falloir booster un peu…

  30. Oula! Oula! Va pas bien le môôsieur! Du tout!

    En fin de vidéo, gros pédalage dans la choucroute, lapsus révélateur,

    Logique très rationnelle en réalité, qu’il dit,

    Quand vous êtes vaccinés vous pouvez ….. vous ne risquer pas de contaminer les autres ….. alors que si vous êtes vacciné vous faites courir ce risque.

    https://twitter.com/DP_2020_/status/1420291827035516928

    Y sont fous!

    1. AFP,

      Retranscription mensongère!

      « C’est une loqique très rationnelle c’est le message que nous passons depuis le début : quand vous êtes vacciné vous ne risquez pas de contaminer les autres alors que si vous n’êtes pas vacciné vous faites courir ce risque », a développé le ministre.

      https://www.francetvinfo.fr/societe/education/video-covid-19-en-cas-de-contamination-dans-le-secondaire-les-non-vaccines-seront-evinces-annonce-jean-michel-blanquer_4718823.html

      En plus. Une loqique. Faudrait même leur corriger les erreurs! Journalistes?

      1. En fait, tout s’éclaire et s’explique si l’on comprend qu’il existe des logiques rationnelles et des logiques non rationnelles.

  31. Aie!

    Voudriez vous, vous toustes, qui ont a coeur de dénoncer les mensonges et les magouilles, me faire la promesse, d’être très très prudent? Merci.

    Le mystère du suicide de Giuseppe De Donno : le parquet de Mantoue ouvre une enquête

    Les magistrats veulent y voir clair sur la mort de Giuseppe De Donno. L’ancien chef du service de pneumologie de l’hôpital Carlo Poma et père d’une thérapie anti-Covid avec plasma hyperimmun s’est suicidé, du moins selon les premières reconstitutions, en se rendant dans sa maison d’Eremo di Curtatone.

    Il s’est suicidé cet après-midi, le 27 juillet , Giuseppe De Donno, le médecin devenu célèbre pendant la pandémie pour avoir découvert et proposé la cure du plasma hyperimmun pour vaincre le Covid. Selon la Gazzetta di Mantova, De Donno, 54 ans, a été retrouvé mort cet après-midi à son domicile de Curtatone, dans la région de Mantoue.

    Les enquêteurs souhaitent toutefois évaluer une éventuelle responsabilité civile et c’est pour cette raison que le procureur de la République de Mantoue a ouvert une enquête : la famille de De Donno a déjà été entendue et les téléphones portables et ordinateurs du médecin ont été saisis.

    « Je ne voulais pas y croire. Nous perdons une belle personne, un grand médecin, qui pendant le Covid s’est battu comme un lion pour sauver des centaines de vies, souvent contre tout et tout le monde. Bon voyage Giuseppe, laisse un grand vide » , a commenté Matteo Salvini sur De Donno, qui depuis début juin dernier avait quitté l’hôpital Lombard pour devenir médecin de famille à Porto Montovano.

    « Nous sommes profondément touchés et attristés par la tragique nouvelle du décès du Dr De Donno, médecin à la pointe de la lutte contre le Covid et promoteur de la thérapie plasmatique hyperimmune. Les condoléances et la proximité du Fdi vont à sa famille, ses proches et ses collègues » les condoléances du leader des Frères d’Italie Giorgia Meloni. La polémique sur la mort de De Donno a éclaté sur les réseaux sociaux, avec de nombreuses théories du complot nées immédiatement après sa mort.

    https://www.iltempo.it/attualita/2021/07/28/news/giuseppe-de-donno-suicidio-morte-inchiesta-procura-mantova-responsabilita-complotto-ultime-notizie-28135666/

    1. «Des» (et non pas «Les», malheureusement) députés italiens se révoltent contre le pass sanitaire…
      Mais effectivement, ils (elles?) ont des c…
      Les nôtres (de députés) sont sans doute moins démonstratifs mais ni plus ni moins nombreux je pense…

  32. LISTE DES RASSEMBLEMENTS PRÉVUS SAMEDI 31 JUILLET
    https://www.medias-presse.info/la-liste-non-exhaustive-des-manifestations-contre-la-dictature-sanitaire-le-samedi-31-juillet-2021/144778/

    bientôt des goulags en France ?
    La minute de Ricardo
    Urgent: la vie dans ces camps de la honte !
    https://www.laminutedericardo.com/LMDR/urgent-la-vie-dans-ces-camps-de-la-honte/

    Si l’ensemble des vaccins anti-covid contiennent de l’oxyde de graphène, c’est qu’il y a eu entente entre les fabricants pour introduire ces nanoparticules comme adjuvants, et dissimulation (dol ? manœuvres frauduleuses…) de ce composant biotoxique au moins concernant les quatre en circulation dans l’U€ ainsi que l’a montré l’expérience menée par l’Association European Forum for Vaccine Vigilance (EFVV) au Luxembourg
    https://lilianeheldkhawam.com/2021/06/16/est-ce-que-les-vaccines-sont-vraiment-magnetises-experience-et-fourniture-de-spike-couplee-a-des-perles-magnetiques/

    Le Sputnik V en contient-il ? si non, serait-ce pour cette raison qu’il n’est toujours pas reconnu bien qu’il démontre un taux d’efficacité élevé ?

    Si la suramine / thé aux aiguilles de pin peut s’avérer être un antidote contre la protéine spike (voir mon commentaire + haut 27 juillet 2021 à 9h39) l’antidote contre le graphène, au moins pour en limiter les effets, serait la N-acétylcystéine* d’après les explications dans la vidéo de « La Quinta Columna »
    https://www.profession-gendarme.com/comunicado-urgente-de-la-quinta-columna-version-frances/

    * « un acide aminé non essentiel, qui stimule la production de glutathion, un antioxydant. L’acétylcystéine est un thiol, qui peut s’oxyder en réduisant la quantité de radicaux libres. Il est utilisé comme médicament et comme complément alimentaire. »
    « L’administration d’une perfusion intraveineuse d’acétylcystéine (forme IV : Hidonac) dans les premières heures suivant l’intoxication6 protège le foie des dommages dus aux métabolites toxiques. »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ac%C3%A9tylcyst%C3%A9ine

    A noter que la vitamine C permet également d’augmenter le taux de glutathion. On peut en prendre plusieurs grammes par jour, mais en espaçant les prises de quelques heures, car au-delà de deux grammes, il n’est plus absorbé, et partira dans les urines. Linus Pauling, deux fois Prix Nobel de chimie un des fondateurs de la « médecine orthomoléculaire » en prenait plus de dix par jour.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Linus_Pauling
    https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9decine_orthomol%C3%A9culaire

    L’acétylcystéine, et la vitamine C pure (en poudre) s’achètent en compléments alimentaires.

    1. Tout à fait, merci Njama. La vit.C se trouve chez vitCnat (acceptant les chèques) de 250 g pour 18 € à 5 kg pour 124 €.

  33. Félicitations pour ce post qui ne souffre d’aucune critique, parfaitement documenté et ne reposant que sur des FAITS.
    Le Dr Fauci ayant reconnu il y a deux jours le (28/07) que les vaccinés transmettaient autant le Delta que les non-vaccinés

    https://www.msnbc.com/all-in/watch/dr-fauci-explains-updated-cdc-mask-guidance-for-vaccinated-people-amid-covid-hotspots-117489221538

    plus rien ne s’oppose aujourd’hui à ce que chacun puisse prendre une décision éclairée, en son âme et conscience et en fonction de sa situation, quant à son choix de se faire vacciner ou non. Ce post est un excellent outil dans cette optique.

    Encore bravo et merci

  34. Bonjour,

    Serait-il possible d’obtenir la mortalité par tranche d’âge en population générale afin de pouvoir la comparer avec la mortalité du covid et la létalité du vaccin ? Ce qui permettrait de prouver ou non que le covid et/ou, le vaccin provoque une surmortalité dans tranches d’âge les plus jeunes.

    Merci, bien à vous

    1. Tout à fait, cher A.Y.. Voir + haut le 2.8 à 19:09 / le 26.7 à 19/15
      et le 3:8 à 18:17 / Aimsib 2.8.
      Amitiés.

  35. LA VARIOLE. ENCORE ET TOUJOURS !
    Je viens d’entendre, vers 19h sur LCI, Patrick Berche présenté comme ancien directeur de l’Institut Pasteur de Lille, affirmer que la variole avait été vaincue par une vaccination obligatoire de tous, enfants et adultes, et que donc, à peine sous entendu, il faudra faire de même avec les vaccins qui nous occupent.
    S’il est exact que cette vaccination fut systématique et très contraignante, il est plus que présomptueux d’affirmer que ce serait cela qui aurait vaincu la variole. Daniel Floret est intervenu sur cette même chaîne quelques instants plus tard. Il connait cette question de la variole car j’en avais discuté directement avec lui au congrès Adelf-Sfsp des 17-19 oct 2013. En effet je présentais à ce congrès de santé publique et d’épidémiologie une communication affichée (poster) que vous trouverez ici

    http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2013/116/28149160.html

    Il l’a lu pendant la pause déjeuner du vendredi puis j’en ai parlé avec lui. Il m’a dit qu’il ne connaissait qu’une seule vaccination efficace sur les contacts, celle contre la rougeole dans les 72 heures. Compte tenu du contexte, il venait de me dire que celle contre la variole n’était pas efficace dans ces conditions. C’est d’ailleurs le moins qu’on puisse dire puisqu’elle est en réalité aggravante, en raison sans doute de la rencontre des 2 virus. On le sait depuis au moins 1870 comme l’attestent les documents de l’époque. Pourtant, la vaccination systématique et contraignante des contacts sera pratiqué au cours de la campagne d’éradication. Notre plan variole 2003 l’a rendue obligatoire pour les contacts de haut niveau (décret de février 2003) et cette disposition n’a toujours pas été abrogée alors que le président du CTV en 2012 savait qu’elle n’était pas efficace !!!!
    Il en savait d’ailleurs sans doute beaucoup plus comme l’avaient montré les expérimentations sur des singes réalisées après l’an 2000 et comme les documents de terrain de la campagne d’éradication pourraient le démontrer.

  36. Bonjour @ tous
    Compte-rendu de la Manifestation à Lille du 31 juillet, une participation à l’évidence plus forte, plus vigoureuse, encore plus homogène dans nos différences, plus « Nationale », que la semaine précédente, bref tellement plus fédératrice dans le ressenti, et la communication éclectique entre les participants. De très belles rencontres, très solidaires…
    Manifestation tout aussi pacifiste, absolument aucun débordement (j’insiste), pas d’antifas, ou autres provocateurs marginaux, aucune dégradation nulle part, de très jeunes familles participaient d’ailleurs à ce défilé avec leurs jeunes enfants, parfois des bébés en poussettes, d’autres portés sur le dos de leur papa.
    Et des « soignants » bien sûr particulièrement visés par ce Projet de Loi… inique !
    Arrivés en milieu, ou 2/3 de parcours en fin de rue Nationale, les Forces de l’Ordre (ou du désordre ?) ont envoyé deux (ou trois ?) explosifs (grenades) lacrymogènes qui ont incommodé des centaines de manifestants qui se sont éparpillés pour en amoindrir les effets toxiques, (dont moi-même), irritations ophtalmiques et respiratoires passagères mais très désagréables à « subir ».
    Peu après, un peu plus loin, un gendarme (ou policier mobile motorisé) a été interpellé par les manifestants pour connaître les raisons de cette agression contre cette manifestation si citoyenne et hyper pacifiste.
    La réponse de l’intéressé fait état que certaines personnes en tête du défilé auraient fait des jets de projectiles, (de pavés, dans une rue bitumée ??? ou de cailloux ?) vers les Forces l’ordre, pourtant positionnés à une centaine de mètres, ou une soixantaine pour le moins ! Dans la discussion, un manifestant qui était en première ligne a contesté vigoureusement n’avoir rien vu de pareil…

    Quelques minutes plus tard après cette intoxication très désagréable à subir, j’entendais au travers de son mégaphone une personne nous dire, que la manœuvre viserait à nous décourager de manifester, au moins certains de revenir manifester…
    Quelle parade pour la prochaine ? des lunettes de plongée, de piscine ? un collyre calmant ?… je ne saurais vous le dire, si parmi vous certains pourraient donner des conseils… merci d’avance.
    Ne nous laissons pas impressionner par ces gesticulations des autorités étatiques… gardons confiance en nous-mêmes.
    On ne lâche rien… c’est tellement fondamental…

    1. Les grenades lacrimos des forces de désordre contenaient de mon temps un produit spécialement ALLERGÈNE (dont j’avais représenté la molécule dans l’espace). Le progrès (avec un grand Q pour le ‘Canard’) a dû encore l’  »améliorer’. Le connaître d’abord.

  37. Erreur dans le nombre de mort pour Pfizer (j’ai pas cherché pour les autres).

    Vous prenez 633 morts alors que cela correspond aux morts dûs au Covid et aux morts « hors-covid ».
    Et surtout dans ce chiffre de 633 morts, il y a des personnes non vaccinés. Donc difficile de mettre en cause le vaccin dans la mort de ces personnes !

    Le bon chiffre est 285 morts.

    J’ai autre chose à faire que de chercher les autres erreurs.

    Quand je vois que vous comparez les morts des 0-14 ans dû au Covid au nombre de morts tout age confondu dû à la vaccination, c’est déjà malhonnête.

    1. Wow … 117 commentaires et le seul qui a pris un peu le temps de regarder les données c’est vous … sans compter la foule de personnes qui transmettent ce message sans se poser de question.
      Si le message de cet article est vérifié, ce n’est pas un retweet qu’il faut, c’est une descente en masse dans la rue et la démission massive de tous les gouvernements du monde …
      Donc j’ai fait la même analyse (il suffit de lire les rapports de pharmacovigilance donnes en source) et j’en suis arrivé a la même conclusion :

      L’analyse faite ici est truffée d’erreurs grossières, la première et la plus grosse d’entre elle est que les chiffres utilisé comme « le nombre de décès supposés liés aux vaccins » est simplement le nombre de morts total des personnes suivis pendant la durée de l’étude de pharmacovigilance. Ce rapport compte TOUS les décès pour justement n’en rater aucun qui serait du au vaccin.
      Sur plusieurs dizaines de millions de personnes on peut s’attendre à ce que certains meurent, avec ou sans vaccin. C’est justement l’intérêt de ces rapports : suivre l’intégralité des individus et suivre les statistique de mort et de maladies pour les comparer à leur incidence de base dans la population.

      Mais il semblerait que le discours ici n’est pas pour but de faire passer des informations valides, le but ici est d’attiser les foules en leur donnant des raisons de douter des vaccins. Je peux me tromper et il peut s’agir d’une erreur honnête (grossière certes, mais peut être honnête). Si c’est le cas j’attends un mea-culpa de la part de l’AIMSIB à la hauteur de leur erreur et je retirerai mes accusations.

      En attendant que cela arrive le niveau de sérieux de ce site doit être considère comme équivalent a celui d’un collégien qui ne sait pas faire un calcul de moyenne.
      Pas forcement méchant, mais certainement pas quelqu’un a qui je me fierait pour décider de ma santé ou de la santé publique de milliards d’individus …

      1. Blabla assorti de noms d’oiseaux. Typiquement industriel. On connaît bien.

      2. Absolument.
        Mais c’est une facon largement rependue des deux cotes (favorables et defavorables aux vaccins) : un biais massif de cherry-picking quand ce ne sont pas des erreurs grossieres de traitement des donnees pour demontrer des opinions a priori.
        L’auteur n’en est pas ici a son coup d’essai !

  38. « La vaccination des adolescents de plus de 12 ans pourrait entraîner 85 décès et jusqu’à 235 invalidités graves, pour un bénéfice totalement inexistant. »
    Je ne comprenais comment vous aviez fait ce calcul. J’ai essayé de le refaire mais ne disposant pas du taux de létalité de la vaccination chez les mineurs TOUS VACCINS CONFONDUS, c’était impossible.

    J’ai donc téléchargé votre tableaux de données pour comprendre.
    En cherchant, je me suis aperçue que
    Les 85 décès était obtenus en utilisant uniquement le taux de létalité du vaccin Pfizer (tous âges confondus)
    Les 235 effets secondaires graves étaient obtenus en utilisant le taux d’effets secondaires très graves du Vaccin Astra Zeneca (tous âges confondus)… Bref, c’est un détail, mais il me semble qu’il s’agisse d’une erreur

  39. Bonjour j’ai bien compris que le thème du débat portait sur l’obligation de vaccination. Mais dans toutes les interventions aucune ne fait mention du triptyque: « Détecter les porteurs, isoler les porteurs, soigner systématiquement les porteurs ».

    Le dernier livre de Didier Raoult insiste sur ce point et, lui même, bien que non opposé à la vaccination n’en fait le point important de la lutte contre la pandémie.

    Une autre question doit donc être traitée: Existe-t-il oui ou non d’autres voies pour faire face à la pandémie, une voie sans confinement sans passe sanitaire, sans couvre feu et avec la seule obligation, en cas de contamination d’accepter l’isolement en lazaret pour y être soigné?

  40. Il me semble quand dans les décès déclarés suite aux vaccinations vous prenez aussi en compte les décès liés au covid (or les décès indépendant du covid sont en fait très faibles)…cela biaise un peu l’analyse il me semble…ce n’est pas très honnête comme manière de présenter les chiffres!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal