Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un monde sous ivermectine, essai d’anticipation

L’AIMSIB ne vous propose pas d’essayer une nouvelle drogue à la mode, mais de vous projeter dans un monde parallèle. Face à la théorie inéluctablement vouée à l’échec du « tout-vaccin » qui nie par nature l’existence même des traitements préventifs et curatifs, imaginons quelques secondes que l’ANSM attribue en fin de mois une RTU( 1) à l’ivermectine en traitement de la Covid-19. Que se passerait-il alors en France ? Quelques éléments de réponse dans cet article rédigé par les Docteurs https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2019/10/adobestock_151075408-1.jpegnt Reliquet (2) et Éric Ménat (3), propre à pouvoir nous apporter un retour incroyablement rapide vers la vie normale. Bonne lecture.

Introduction

Notre propos consiste à imaginer ce que deviendrait la France (et le monde) si l’ANSM attribuait en cette fin de mois une RTU à l’Ivermectine. Rêvons plus fort : Et si dans un bel ensemble la HAS, la DGS voire l’Académie de Médecine édictaient toutes la même recommandation, traiter précocement tous les malades fragiles avec cette molécule sans danger…

Naturellement rien ne doit changer quant à une supplémentation systématique en vitamine D3 de toute la population en fonction de sa non-exposition aux UV du soleil.

On sortirait alors immédiatement du concept de solution vaccinale seule salvatrice, ce mythe infernal ayant cours partout à ce jour. Au lieu d’attendre qu’on arrive « enfin » à vacciner 40 millions de français, de s’empêtrer dans un passeport sanitaire qui ne changera ni la vie de la population ni l’évolution de l’épidémie, au lieu de rester répétitivement cloitrés des mois encore en attendant que ces décisions politiques puissent un jour être efficaces, nous pourrions nous libérer quasi-immédiatement de cette somme de brimades invraisemblables et retrouver le cours habituel de nos vies.

Notre raisonnement part d’un constat simplissime : Cette maladie peut aussi se prendre en charge… par la thérapeutique. Désolés si nos propos sont susceptibles d’affoler les vaccino-obsédés et les milieux financiers internationaux, car en plus le médicament que nous proposons ne coûte pas grand-chose.

Oublier le principe de la vaccination salvatrice

On a bien compris le concept du « tout vaccin anti-Covid » actuel, il s’agit de vacciner préventivement la population la plus large possible (patients très fragiles, enfants et femmes enceintes inclus) avec un « produit » dont le rapport bénéfice/risque est très loin d’être bien évalué et dont on peut penser que la supposée efficacité ne peut guère durer plus de quelques semaines vue la rapidité d’apparition des variants résistants.

Cette pseudo-solution nécessitera d’imposer des rappels vaccinaux semestriels à tous (4), le graal absolu pour leurs fabricants mais est-ce une solution humainement raisonnable et scientifiquement valide ?

En effet, tous les vaccins actuellement mis sur le marché visent à créer des anticorps dirigés contre une composante particulière du Sars-CoV-2, la protéine Spike, présente sur le virus apparu fin 2019 à Wuhan. Or, il n’échappe à personne que 18 mois plus tard le SARS-CoV-2 initial a déjà considérablement muté en une multitude de variants différents. Pour ceux qui en doutent, nous vous conseillons chaudement le visionnage en temps réel du site nextstrain.org dont voici une des illustrations les plus éclairantes :

Figure 1 : Évolution phylogénétique de SARS-CoV-2 réalisée à partir de 3847 analyses génomiques proposées à l’étude (à g.) et leurs distributions proportionnelles dans le monde à partir de Décembre 2019-Janvier 2021 (à d.). Les clades représentent des génotypes, ou sous-groupes, ici de 19A à 20J. Tous ces virus sont d’inégales agressivités comme de contagiosités. Certains disparaitront rapidement, certains formeront de nouveaux clades, jusqu’à extinction possible de l’ensemble des CoV-2 si aucune pression de sélection (certains vaccins, par exemple) ne les aide à devenir plus résistants à l’avenir.

Tous les virologues objectifs nous expliquent qu’il suffit de contraindre un coronavirus par la vaccination pour que celui-ci mute encore plus inexorablement et finisse par être résistant au vaccin. Que les sceptiques se penchent sur la mésaventure des pays qui ont testé le vaccin AstraZeneca pendant leurs phases préindustrielles : Ils ont tous, USA (Ohio), Brésil (Manaus), Afrique du Sud, Angleterre et Japon vu apparaître un variant plus ou moins résistant à la vaccination (5)(6).

Bien peu de journalistes viennent nous informer de l’apparition inexorable de variants particulièrement inquiétants, tel que le B.1.525 encore appelé un temps « le virus écossais » (7) et qui pourrait présenter la particularité d’avoir tellement varié qu’aucun vaccin n’aurait plus la moindre efficacité antigénique contre sa protéine S mutée (8)… Et que penser du nouveau « variant breton » (9), tellement muté qu’il ne serait même pas reconnu par les tests RT-PCR actuels et qui aurait tué huit patients peut-être tous vaccinés anti-covid ?

Twitter, capt. écran

On rappelle enfin ce que Jacques Testart, un scientifique pourtant bienveillant vis-à-vis de cette technique, a écrit au sujet des dangers majeurs encourus par le fait de vacciner une énorme partie de la population contre ce coronavirus en pleine période épidémique :

– « Alors l’argument responsabilisant « Si tu ne te fais pas vacciner, tu fais courir un risque aux autres » se retourne, en faisant de chaque vacciné un nouveau foyer potentiel ! Se vacciner, à coup sûr bénéfique pour soi, peut être irresponsable pour l’espèce…/… Le choix de ne pas se vacciner pourrait illustrer l’inversion de la responsabilité telle que définie par les injonctions officielles, au nom du souci des autres » (10)

L’exemple israélien nous le rappelle sans cesse, malgré les messages télévisuels de liesse épidémiologique souhaitant nous faire conclure à l’inverse de la réalité objective : (11)

Figure 2: JHU, 02/03/2021

Au final, malgré une vaccination massive des populations les plus à risque, la mortalité générale en Israël ne se retrouve en rien améliorée par rapport aux pays qui ne vaccinent pas (Afrique du Sud) ou peu (Suède).

Le pronostic de la maladie avant et après l’ivermectine

Imaginez deux secondes : L’ANSM accepte une RTU pour la molécule dans les jours qui viennent. Cette « Recommandation Temporaire d’Utilisation » représenterait naturellement une forme de reconnaissance de la place de l’IVM dans la prise en charge de la Covid. Et TOUS les médecins traitants se trouveraient incités à l’utiliser chaque fois qu’apparaitrait un nouveau Covid symptomatique dans leurs consultations.

L’ivermectine est efficace quel que soit le variant. Il n’y a plus à craindre une nouvelle épidémie liée à un nouveau variant puisque tous ces virus sont empêchés de prolifération cellulaire par la molécule.

Et mieux encore : l’ivermectine ne favorise pas l’émergence de nouveaux variants. On peut donc espérer une meilleure maitrise de l’épidémie à moyen terme et donc sa disparition « naturelle » d’ici un an ce qui ne sera sûrement pas le cas si on continue à vacciner sans réserve comme on le fait actuellement.

Fini le « rentrez chez vous, prenez un Doliprane et appelez le 15 quand vous ne pourrez plus respirer. » Ne croyez surtout pas que nous caricaturons la position du Ministère Français de la Santé, voici ce que les nouveaux « cas » reçoivent toujours dans leurs boites mail cette semaine 11, un an après le début de cette maladie il n’est toujours pas expressément demandé aux médecins de traiter précocement leurs malades :

Capt.écran

L’écrasante majorité des malades serait rapidement soulagée de leurs symptômes et empêchée d’évoluer vers des formes graves de la maladie. D’après toutes les études internationales parues sur ce sujet on peut penser que le nombre de personnes nécessitant une hospitalisation serait divisé au moins par trois. (12)

Du coup, plus aucune surcharge hospitalière. Aucun besoin de déprogrammer des consultations ou des interventions, la pression exercée sur les soignants baisserait considérablement, la qualité globale des soins comme des pronostics augmenteraient significativement.

Naturellement, puisque les chiffres de saturation des réanimations conditionnent les contraintes sanitaires imposées par le gouvernement, on pourrait rapidement supprimer à peu près toutes les interdictions et ineptes obligations : Réouverture de tous les lieux culturels, les bars et restaurants, suppression immédiate du port des masques…

Un monde sous ivermectine, ce serait…

Un monde sous ivermectine c’est donc la fin des masques, partout, pour tous et en tout lieu, peu importe les contaminations des uns ou des autres si toutes les catégories de population (enfants, femmes enceintes, vieillards, immunodéprimés, etc…) peuvent être traités avec une efficacité absolue et sans le moindre danger. (13)

On rappelle à dessein les propositions de la Coordination Santé Libre (CSL) concernant le TAP (Traitement Ambulatoire Précoce) qui a tant fait hurler les défenseurs de la vaccination et des contraintes sanitaires sans limite :

Figure 3: Coordination Santé Libre, le TAP

Un monde sous ivermectine c’est aussi la liberté la plus absolue d’aller et de venir, de visite et de réunion, y compris dans toutes les EHPAD et autres centres gériatriques de par le monde.

Pour tous les patients à risques de présenter une forme grave comme certaines personnes en EHPAD on peut même envisager, d’après les études déjà réalisées (14) , un traitement préventif basé sur la prise hebdomadaire d’ivermectine puis, au fur et à mesure du recul de l’épidémie, évoluer vers une prise décadaire, bimensuelle puis l’arrêt de cette prévention puisque l’ivermectine marche parfaitement chez les personnes âgées contrairement à la vaccination qui est toujours moins efficiente chez les séniors et toute personne présentant une dépression immunitaire.

Un monde sous ivermectine c’est enfin la réouverture immédiate de tous les lieux de réunion, théâtres, stades, cinémas, restaurants, cafés, boites de nuit, qu’importe puisque la molécule n’oublie personne.

Dans un premier temps la pratique des tests de dépistage gratuits pourrait du coup être pérennisée si on encadre strictement la réalisation des RT-PCR à l’annonce du nombre de cycles, en cas de positivité de celle-ci.

Comprendre les niveaux de preuve liés à l’utilisation de l’ivermectine

Dès le 3 Janvier 2021 l’AIMSIB avait publié un article complet relatant les résultats exceptionnels de cette vieille molécule antiparasitaire (15) puis une semaine plus tard l’association relayait le travail du Dr Gérard Maudrux (16), tout aussi favorable quant aux qualités sans faille de ce produit :

capt. écrans

L’ivermectine (IVM) est utilisée dans de nombreux pays contre la Covid-19 et parfois même officiellement reconnue comme faisant partie du traitement de cette maladie. Evidemment, ce n’est pas le cas en France bien que l’IVM soit considérée comme un des produits les plus dénués d’effets secondaires et doté d’un seuil toxique positionné à des années-lumière de la dose thérapeutique.

L’interdiction systématique de toute thérapeutique anti-Covid, un an ininterrompu de corruption sanitaire

1- Souvenez-vous de l’exécution sommaire portée à l’hydroxychloroquine en Juin 2020, sur fond de fraude scientifique aussi écœurante que grossière. (17)

2- N’oublions surtout pas le sort qui a également été réservé aux travaux de recherche menés par l’Institut Pasteur de Lille, extraordinairement prometteurs autour d’une molécule ancienne mais abandonnée depuis des lustres par les industriels, le clofoctol : L’administration sanitaire française a ruiné toute velléité de développement ultérieur du projet par ensevelissement de l’équipe sous des tonnes de tracasseries administratives inutiles . (18)

3- On rappelle que le remdesivir, molécule absolument inefficace contre la Covid-19 et abominablement hépato-néphrotoxique, a été éjecté de tous les protocoles thérapeutiques en vigueur dans les services hospitaliers libres de toute influence Yazdanpanesque, se retrouve à nouveau qualifiée par l’EMA (19) « pour un usage étendu d’ici l’été 2021 ». (20)

4- L’ivermectine est démolie par son propre laboratoire, Merck™, mais il faut dire que celui-ci vient de signer un contrat très secret avec Johnson&Johnson™ pour une co-production de leurs vaccins anti-Covid. La revue « Prescrire », dont les relations avec la firme Merck™ sont de tout temps plus que troubles, a emboité le pas de la désinformation anti-ivermectine d’une manière absolument éhontée. (21)

On pensait sensément avoir touché le fond avec ces quatre lamentables histoires de corruption sanitaire, mais en la matière le fond est comme l’espace, infini et insondable.

5- Voici qu’on nous annonce aujourd’hui que le bamlavinimab des laboratoires Eli Lilly, un anticorps monoclonal à usage hospitalier destiné à des formes non sévères de la Covid-19 (pourquoi hospitaliser ces patients alors ?), vient de recevoir une ATU (22) de l’ANSM. (23)

Comme décrit dans la définition de l’ATU cette autorisation donnée au bamlavinimab scelle probablement le destin de l’ivermectine, traitement curatif authentique, qui par définition ne pourra donc plus se faire reconnaître une RTU dans le traitement de la Covid-19 puisque l’ANSM s’évertue encore à promouvoir des molécules sans le moindre intérêt.

Peu importe que ce produit puisse générer de manière parfaitement assumée une foule de variants éventuellement abominablement pathogène.

La molécule est distribuée par le laboratoire pharmaceutique Lilly™, dont une des directrices se trouve être l’épouse d’un député LREM pendant que son fils est conseiller technique à l’Élysée, sa fille est cheffe du pôle santé auprès du Premier Ministre Castex et son gendre occupe le poste de Directeur de l’ARS d’Ile -de-France. (24)

Pour Xavier Bazin, journaliste scientifique absolument indépendant de toute influence des firmes pharmaceutiques, c’en est trop, il est temps de lancer la charge contre la corruption endémique qui ronge la crise du Covid depuis bientôt deux ans, sur ce thème (23) :

SCE, 10/03/2021, capt. écran

 

Pour Xavier la messe est dite, mieux vaut du dangereux bamlavinimab à 1000 euros la dose, que de la salvatrice ivermectine à quelques centimes…

Mais pire encore, vous devez savoir que si un médicament est reconnu pour le traitement préventif et curatif de la Covid-19, cela impliquerait automatiquement que toutes les AMM conditionnelles attribuées aux vaccins seraient retirées et renverraient les industriels à la fin de leurs périodes d’évaluation de phase III. Un manque à gagner énorme pour ceux qui commercialisent déjà leurs produits sans aucun risque financier à la clé.

Et que dire de tous les experts et décideurs qui ont refusé l’utilisation du TAP, que ce soit le protocole du Pr Raoult ou de l’Ivermectine ? Si nous avions raison dans notre démonstration, alors cela voudrait dire que ces gens auraient la mort de dizaines de milliers de français sur la conscience. Sans parler de la situation socio-économique désastreuse dans laquelle ils ont mis le pays par leurs choix de ne pas traiter et d’attendre le vaccin comme le messie !

L’heure n’est absolument pas à la détente et à la recherche des solutions non vaccinales, mais plutôt à celle de la reprise en main de l’industrie sur les voix médicales discordantes françaises, comme le montre la rafale de convocations ordinales qui frappe les médecins Français depuis quelques semaines. Les plus populaires sont réduits au silence médiatique forcé comme c’est le cas pour le Dr Gérard Maudrux, la publication de son blog hébergé par l’entreprise « Le Quotidien du Médecin » venant de se trouver brutalement interdite… (24)

 

Capt. écran

Se pourrait-il qu’un jour la presse indépendante s’intéresse un jour à l’ivermectine, comme le magazine « Capital » l’a proposé dans son édition du 19/03/2021? (25)

Conclusion

Croyez-vous que tous ces industriels, tous ces pseudo-experts, tous ces décideurs vont nous donner un jour la chance de traiter cette virose de manière aussi économe qu’intelligente et qu’ils accepteront de reconnaitre leurs torts, leur responsabilité et la perte de milliards d’euros issus de nos richesses nationales ?

Un monde sous ivermectine, nous le parions aujourd’hui, ne nous sera pas autorisé par l’ANSM car celle-ci détruirait de manière trop complète l’édifice bâti par l’industrie et leur tutelle directe, à qui elle a toujours obéi de manière aveugle et servile.

Un monde sous ivermectine, sans masque, sans entrave ni souffrance ne fait toujours pas partie des projets de nos dirigeants politiques mais demeurera longtemps réclamé avec l’énergie du désespoir par l’ensemble des habitants de notre planète.

 

Dr. Eric Ménat
Dr. https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2019/10/adobestock_151075408-1.jpegnt Reliquet
Mars 2021

 

 

Notes et sources:
(1) RTU ou Recommandation Temporaire d’Utilisation : « L’ANSM peut encadrer des prescriptions non conformes à l’autorisation de mise sur le marché (AMM), sous réserve qu’il existe un besoin thérapeutique et que le rapport bénéfice/risque du médicament soit présumé favorable, notamment à partir de données scientifiques publiées d’efficacité et de tolérance. Elle élabore à cette fin des Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU). Les RTU ont une durée maximale de 3 ans renouvelable. Leur objectif est de sécuriser l’utilisation des médicaments grâce à la mise en place d’un suivi des patients organisé par les laboratoires concernés ».
https://www.ansm.sante.fr/Activites/Recommandations-Temporaires-d-Utilisation-RTU/Les-Recommandations-Temporaires-d-Utilisation-Principes-generaux/(offset)/0
(2) Le Dr https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2019/10/adobestock_151075408-1.jpegnt Reliquet est médecin généraliste, rédacteur en chef du site https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2014/03/410rGOiFI2L._SX332_BO1204203200_-1.jpg.org, membre de la Coordination Santé Libre intervenant pour elle auprès de la cellule « vaccin »
(3) Le Dr Eric Ménat est médecin généraliste, membre du Comité médical de l’https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2014/03/410rGOiFI2L._SX332_BO1204203200_-1.jpg, membre du Conseil Scientifique Indépendant élu par la Coordination Santé Libre, intervenant pour elle auprès de la cellule « TAP ».
(4) Israël: « Nous nous préparons au scénario pessimiste, selon lequel il faudra renouveler les vaccins tous les six mois » (B. Netanyahou, 01 mars 2021)
https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1614593916-israel-nous-nous-preparons-au-scenario-pessimiste-selon-lequel-il-faudra-renouveler-les-vaccins-tous-les-six-mois-b-netanyahou
(5) https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/recherche-science/vaccins-arnm-le-variant-bresilien-7-fois-plus-resistant-la-neutralisation-des-anticorps-le-sud?xtor=EPR-4-%5BNL_weekend%5D-%5B20210320%5D&utm_content=20210320&utm_campaign=NL_weekend&utm_medium=newsletter&utm_source=qdm
(6) Layet M. “Les essais cliniques du vaccin AstraZeneca ont-ils provoqué l’apparition des variants ? », Nexus, n°133
(7) https://cov-lineages.org/global_report_B.1.525.html
(8) https://www.gov.uk/government/news/confirmed-cases-of-covid-19-variants-identified-in-uk
(9) https://www.egora.fr/actus-medicales/infectiologie/65787-covid-un-nouveau-variant-potentiellement-plus-difficilement#xtor=EPR-3-5[News_Best_Of_M%C3%A9decine]-20210321-[_1]
(10) https://criigen.org/rapport-dexpertise-sur-les-vaccins-genetiquement-modifie/
(11) https://www.sante-corps-esprit.com/vacciner-contre-un-virus-qui-a-autant-de-variants-est-ce-une-folie/#sources
(12)a- L’ivermectine prévient la transmission et le développement de la maladie Covid19 chez les personnes exposées à des patients infectés (Carvallo, Hirsch, Psaltis, et al., 2020; Elgazzar et al., 2020; Priyamadhaba Behera et al., 2021; Bernigaud et al., 2021; Hellwig and Maia, 2021; Shouman et al., 2021).
b- L’ivermectine accélère la guérison et prévient la détérioration chez les patients présentant une maladie légère à modérée traitée tôt après les symptômes (Alam, Murshed, Bhiuyan, et al., 2020; Carvallo, Hirsch, and Farinella, 2020; Elgazzar et al., 2020; Gorial et al., 2020; Khan, M.S.I. et al., 2020; Morgenstern et al., 2020).
c- L’ivermectine accélère le rétablissement, permet d’éviter l’admission aux soins intensifs et réduit la mortalité des patients hospitalisés (Elgazzar et al., 2020; Hashim et al., 2020; Khan, M.S.I. et al., 2020; Niaee et al., 2020; Patel et al., 2020; Spoorthi and Sasank, 2020; Rajter et al., 2021).
d- L’ivermectine réduit la mortalité chez les patients atteints d’une forme grave de Covid19 (Elgazzar et al., 2020; Hashim et al., 2020; Rajter et al., 2021).
e- L’ivermectine entraîne des réductions frappantes des taux de létalité dans les régions où son utilisation est répandue (Chamie, 2020).
(13) https://www.https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2014/03/410rGOiFI2L._SX332_BO1204203200_-1.jpg.org/2021/01/24/hesitants-a-la-vaccination-anti-covid-voila-qui-va-vous-decider/
(14)a- 4 essais contrôlés randomisés (RCT) avec des réductions statistiquement significatives des taux de transmission, N=1238 patients (Elgazzar et al., 2020; Vallejos et al., 2020; Chahla, 2021; Shouman et al., 2021),
b- 7 essais contrôlés observationnels (OCT) avec des réductions statistiquement significatives des taux de transmission, N=5329 patients (Alam, Murshed, Gomes, et al., 2020; Carvallo, 2020; Carvallo, Hirsch, Psaltis, et al., 2020; Bernigaud et al., 2021; Hellwig and Maia, 2021; P Behera et al., 2021; Priyamadhaba Behera et al., 2021).
(15) https://www.https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2014/03/410rGOiFI2L._SX332_BO1204203200_-1.jpg.org/2021/01/03/covid-19-un-simple-changement-de-methode-et-cest-fini/
(16) https://www.https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2014/03/410rGOiFI2L._SX332_BO1204203200_-1.jpg.org/2021/01/10/ivermectine-dans-la-covid-de-la-parole-aux-actes/
(17) https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31180-6/fulltext
(18) https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-clofoctol-il-molecule-miracle-institut-pasteur-traitement-efficace-anti-covid-83743/
(19) EMA, European Medical Agency, Agence européenne des médicaments, Domenico Scarlattilaan 6, 1083 HS Amsterdam Pays-Bas. https://www.ema.europa.eu/en
(20) https://www.usinenouvelle.com/article/coronavirus-l-ema-va-evaluer-d-ici-l-ete-un-usage-etendu-du-remdesivir.N1063774
(21) https://www.prescrire.org/fr/203/1845/60820/0/PositionDetails.aspx
(22) ATU, Autorisation Temporaire d’Utilisation : « Les Autorisations Temporaires d’Utilisation (ATU) sont délivrées par l’ANSM dans les conditions suivantes : 1-les spécialités sont destinées à traiter, prévenir ou diagnostiquer des maladies graves ou rares. 2- il n’existe pas de traitement approprié disponible sur le marché. 3-leur efficacité et leur sécurité d’emploi sont présumées en l’état des connaissances scientifiques et la mise en oeuvre du traitement ne peut pas être différée ».
(23) https://www.sante-corps-esprit.com/big-pharma-est-en-train-denterrer-methodiquement-la-tres-efficace-ivermectine/#sources
(24) https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/03/19/bienvenue/
(25) https://www.capital.fr/economie-politique/ivermectine-la-france-passe-t-elle-a-cote-dun-medicament-efficace-contre-la-covid-19-1397573

114 réponses

  1. En plus, les ARNeries n’ont aucune chance (d’après la sacro-sainte théorie des anticorps) de marcher puisque les spiKes générées sous leur haute direction par l’organisme (transformé à l’occasion en OGM, merci Docteur) auront quitté le camp du  »non-soi » pour devenir de bon petits  »soi’’ bien familiers. Pédalé-je dans la semoule ?

    1. Il faut se rassurer: les Français ne sont pas dingues.
      Le gouvernement se flatte d’avoir pu vacciner quelques centaines de milliers de personnes, mais qui sont-elles? d’abord les vieux, pas trop difficiles à convaincre, surtout quand on ne leur demande pas leur avis et qu’on ne les informe sur rien.
      Ensuite, les pétochards et tous ceux que la propagande a réussi à affoler.
      Jusque là, c’était facile.
      Maintenant, il faut s’attaquer au contingent des gens qui s’informent autrement, et qui, de plus en plus, rejettent la propagande mainstream.
      Et là, ce n’est pas gagné.
      Je prévois un flop retentissant, guère plus glorieux que celui de 2009 (94 millions de doses achetées, 7 millions injectées).

      Par ailleurs, je faisais de la régulation au Samu ce week-end.
      Nous disposons d’un logiciel capable d’envoyer des faxs d’ordonnances aux quatre coins du département.
      J’ai donc prescrit ivermectine-doxycycline-zinc-aspégic-VitD autant que je pouvais, malheureusement avec souvent plus de huit jours de retard sur les premiers signes.
      Je me suis fait allumer par un pharmacien de Cognac, qui n’avait jamais entendu parler du truc, et qui refusait de délivrer, malgré la mention « prescription hors AMM ».
      Le refus de délivrance est répréhensible.
      Il a fini par reconnaître que son refus était motivé par le fait qu’il n’en avait pas en stock…
      Donc ce n’est pas gagné, et il y a du boulot sur la planche pour informer tous ces ignorants, patients comme professionnels.

      1. Merci Docteur !

        On espère que beaucoup de vos confrères liront cet excellent article et feront preuve rapidement d’autant de discernement que vous !

        J’ai malheureusement le sentiment que la propagande fonctionne car beaucoup de gens dans mon entourage veulent se faire vacciner, contre toute rationalité … Le matraquage médiatique est efficace, hélas !
        Je passe pour un illuminé quand je tente de les mettre en garde avec des informations factuelles et sourcées, comme cet article.

        Bien à vous,
        Michel

      2. @Michel
        En tant que complotiste assumé, et même revendiqué, je suis convaincu qu’il y a un sale coup derrière ce vaccin.
        Si Bill Gates et Rockefeller en font la promotion à outrance, alors que ce sont des eugénistes convaincus et actifs, j’ai bien peur que le projet ne soit une stérilisation de masse.
        On ne peut pas à la fois vouloir une réduction de la population mondiale et proposer un vaccin censé faire ce travail tout seul.
        L’ennui est qu’on ne le saura qu’environ un an après que les femmes en âge de procréer ne constatent leur stérilité.
        En effet, il y a une parenté antigénique entre la protéine spike et la syncytine.
        le Dr Fouché évoque le «problème de la syncytine», une protéine jouant un rôle dans la fabrication du placenta pendant la grossesse. «La protéine ‘spike’ a beaucoup d’homologies de séquences (d’ADN, NDLR) avec la syncytine justement», explique le médecin. «Si jamais vous faites des anticorps contre ‘spike’ et que vous faites au passage des anticorps contre la syncytine, vous risqueriez d’être infertile», poursuit-il.
        Je ne sais évidemment pas encore si c’est vrai, mais quelle femme sensée accepterait de prendre ce risque pour les beaux yeux de Bill Gates? Ce gouvernement nous-a-t-il donné une seule fois l’occasion de lui faire confiance depuis un an?
        Surtout que ce n’est pas le seul moyen de stérilisation envisagé: En nouvelle Zélande (ou Australie), on est en train d’étudier un vaccin qui s’attaque au chromosome Y.
        La reproduction a bien lieu, mais seules des femelles naissent. On a étudié ça pour éradiquer une espèce de rongeurs qui prolifèrent. Quand il n’y aura plus de mâles, l’espèce s’éteindra.
        On en sait si peu sur ce vaccin, qu’il faut être fou pour faire confiance à une science dévoyée.
        Il y a déjà eu l’introduction d’hormone gonadotrophine chorionique dans des vaccins (tétanos) en Afrique et Amérique du Sud: les femmes détruisaient alors cette hormone indispensable à la grossesse, et avortaient.
        Ce n’est donc pas comme si c’était une idée si invraisemblable: quand on fabrique des bombes, c’est pour s’en servir, et ces malades l’ont déjà fait.

      3. Merci Docteur pour cette longue réponse !

        Je me pose aussi de plus en plus de questions … L’hypothèse d’une malveillance mondiale me parait la plus probable pour expliquer les faits délirants que nous constatons depuis plus d’un an …

        Connaissez-vous ce monument intriguant et inquiétant ?
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones
        Que pensez-vous du projet qui y est gravé ?
         » Maintenez l’humanité en dessous de 500 millions d’individus en perpétuel équilibre avec la nature.  »

        Ce plan parait hélas bien en cours …

      4. Docteur,

        Je viens de lire cet article :
        http://infoalternative.over-blog.fr/2019/08/article-du-docteur-pierre-henri-bredontiot.html
        En êtes-vous bien l’auteur ?

        En recherche sur ce sujet depuis plus de 20 ans, je partage les constats et opinions exprimés dans cet article. J’ai refusé les vaccins Hépatite B et Gardasil pour mes enfants. J’ai moi-même souffert de troubles neurologiques suite à un rappel Revaxis.

        Grand père depuis 10 mois d’une petite fille en pleine santé, allaitée 6 mois, je suis très inquiet à la perspective de lui voir injectés les 11 vaccins rendus obligatoires par la ministre Buzyn …

        Que pouvez-vous conseiller ?

      5. Bonjour Docteur,
        Vous écrivez :  » J’ai donc prescrit ivermectine-doxycycline-zinc-aspégic-VitD »
        Pouvez-vous nous dire quelles quantités et à quelles périodicité.
        Je suis très intéressé par cette façon de soigner .
        Bien à vous
        A.Lang
        Paris

      6. Bonjour.
        Est il possible ou encore utile de prescrire cela à des personnes de 70 ans, 50 et 17 qui ont le virus depuis environ 10 jours et a qui il a été prescrit du doliprane et rappeler le médecin ttt si les symptômes sont aggravent ?
        Et si oui, ou se procurer l ordonnance?
        Super, merci.

      7. Oui il est encore temps, demandez à votre médecin!

      8. @Lange
        Tout le protocole est décrit ici:
        https://reinfocovid.fr/wp-content/uploads/2021/02/2-Groupe_de_travail_PREVENTION___THERAPEUTIQUE-1.pdf

        @Michel
        J’ai bien écrit tout ça: mais ça ne ressemble plus a rien car c’est un copier-coller de toutes mes réponses à des questions posées par des confrères dans un forum du « quotidien du médecin », et on ne voit pas les questions posées.
        Pour les 11 vaccins, je n’ai pas de conseil qui soit en accord avec la loi.
        On peut attendre 2 ans sans trop de problème. Plus on attend, plus le système immunitaire est formé et apte à résister à l’agression.
        Ensuite, certains jouent un jeu plus ou moins dangereux avec le carnet de vaccination et les vignettes de vaccin.

      9. L’lvermectine, peut sauver le monde
        qu’attendons nous?
        Ou puis-je me l’a procurer en prévention ?

      10. Bonjour doc

        Ravie de lire qu il y a des medecins prescrivants autre chose que doliprane ou vaccin contre le covid

        Comment faire pour obtenir 1 ordonnance traitement precoce covid Ivermectine?

        Ma maman 78 ans a les premiers symptômes

        Merci pour votre aide

      11. Il faut consulter un médecin qui acceptera de prendre connaissance de nos articles et lui demander le produit…

      12. Aujourd’hui Mr, pensez-vous toujours que les Français ne sont donc pas « dingues », ou totalement lobotomisés ?
        Je suis juste une française, moyenne, pas scientifique. Dans cette folle histoire, j’ai commencé à me poser des questions sur les tx d’occupation des lits de réa, le nombre de lits de réa réels, j’ai pris les chiffres des décès de l’Insee des années 2015 à 2020, et je n’arrivais « qu’à  » 48000 décès en surmortalité pour 2020. Le Pr Toubiana lui, annonce 23000 décès en surmortalité pour 2020
        Les vaccins, le refus de pouvoir soigner à l’Ivermectine, les privations de libertés, l’opacité des contrats pour les vaccins, etc…et ???
        Rien !! Peu de réactions, très peu !! Même pas d’opposition chez les politiques. Lorsque je discute avec mes proches d’ Ivermectine, de prise en charge précoces, c’est pour beaucoup un étonnement.
        Comment résister et comment faire comprendre que nous sommes pris pour des imbéciles et des cobayes ?
        Merci pour tout

    2. Je vous suit depuis le début et pour ma part, je ne veut pas de vaccin, j’aimerais bien que le médicament dont vous parlez soit disponible et que nous pourrions nous le procurer. Je suis au Québec et dans ma région nous n’avions pratiquement pas de cas de covid et depuis qu’ils on commencer la vaccination et bien nous avons présentement 15 cas de variants. C’est vraiment préoccupant pour la population.

      1. Chère amie québécoise, une grande nouvelle, un professeur de la Fac de Médecine de Vancouver va bientôt poser son blog chez nous. Curieux de tout, nul doute que son arrivée intéressera au delà des deux rives de l’Atlantique…

  2. Savez-vous comment se procurer l’ivermectine en France? Les médecins qui la prescrivent sont rarissimes, sont impossibles à joindre ou n’ont pas la possibilité d’accepter de nouveaux patients. On trouve de l’ivermectine sur des sites US qui pratiquent des prix excessifs, environ 3€ le comprimé de 3mg.

    1. Le stromectol est prescrit très légalement dans la gale: fréquentez les galeux, ou prétendez que ça vous gratte entre les doigts…

  3. Ayant lu tous vos articles sur l’ivermectine si je désire l’avoir en ttt préventif je fais quoi ?

    1. Pourquoi on n utilise pas également des sérums de patients ayant eu le covid où on retrouve des anticorps spécifiques
      Et si injectés aux malades
      Soigneraient un peu comme polyglobulines antitétaniques .
      On se pose des questions
      Pourquoi ne pas soigner. …
      On n a pas tout essayer. ..
      Pas besoins d attendre des études …
      On donne des médicaments qui ne fonctionnent pas à 100 % avec des effets secondaires pourquoi pour covid il y a autant de retissance de certains médecins argent ? Toujours

      Pharmacienne ….

    2. Docteur, comment se procurer de l’Ivermectine (en prévention)

      Je vous remercie beaucoup de nous avoir éclairé sur tous les risques..

  4. Avec toutes ces preuves de l’efficacité de l’ivermectine dans le traitement du covid, n’est-il pas possible de fédérer toutes les associations et médecins soutenant une médecine libre et de publier une lettre ouverte destinée au président de la République, au 1er ministre et au ministre de la santé, les mettant face à leurs responsabilités ? Cette lettre ouverte devrait aussi être envoyée à tous les médias même si la censure la bloquerait en partie.

    Dr Hervé Staub, généraliste retraité, membre de l’association bonsens.org

  5. Alors:

    1- Cher Roger, l’ivermectine est prescrite par tous les médecins du monde, en France il doit théoriquement figurer la mention « Hors AMM » à droite de la prescription et je conseille de diriger les patients vers des pharmaciens « sûrs » ou alors d’appeler préalablement celui qui devra délivrer le produit afin d’éviter une non-délivrance. Le médecin risque en plus d’être mouchardé à une base de donnée listant les prescripteur déviants, le projet « Mésange », pauvre bête:
    https://www.lequotidiendupharmacien.fr/medicament-parapharmacie/medicament/de-nouvelles-prescriptions-inquietantes-dans-le-covid-19

    2- Non Ratatouille, mon Conseil Départemental de l’Ordre ne m’a pas dit que j’étais un amour.

    3- Non Annick, à ce jour je ne crois pas utile de consommer de l’ivermectine toutes les semaines en préventif, c’est néanmoins votre droit les plus strict et c’est sans risque: convainquez votre médecin de prescrire hors AMM et votre pharmacien de délivrer les produits mais n’achetez surtout pas de l’ivermectine sur le net: les tarifs sont honteux et la qualité des produits bien aléatoire.

    4- Bonjour Hervé, notre article sera adressé à tous nos parlementaires. Bonsens.org j’en suis membre, je serais ravi qu’ils portent ce texte dans leurs rangs, comme à reinfocovid où j’ai plein d’amis.

    5- Bonjour Hub, merci pour vos courriers répétés, ne lâchez rien!

    Bonne semaine à tous, faites tourner +++

  6. Bonsoir ce médicament est il utilisé dans d’autres pays? nous n’entendons parler que de vaccination partout

    1. « votre droit les plus strict et c’est sans risque »
      La dose mortelle est de 52 grammes, selon Wikipedia, et on prescrit 12à 18 milligrammes le premier et le troisième jour toutes las 4 semaines en préventif. Mieux vaut se méfier du sucre plutôt que de l’ivermectine…
      Voir ici les doses recommandées:
      https://urlz.fr/ePW1
      Voir aussi cet excellent article:
      https://www.wikistrike.com/2021/03/le-miracle-de-l-ivermectine.html?utm_campaign=_ob_pushmail&utm_medium=_ob_notification&utm_source=_ob_email

    2. Dans un hôpital du Bangladesh, 115 et 133 patients, dans un état comparable, ont été traités avec et sans Ivermectine. Résultat: seulement 0,9 au lieu de 6,9 % de décès. Au Brésil, sur 704 patients, 10 sont morts parmi ceux qui prenaient l’Invermectine et 60 parmi ceux qui n’en prenaient pas. Dans un hôpital de Bagdad, la durée du séjour a été presque réduite de moitié, passant de 13 à 7 jours. Au Pérou, l’Ivermectine a été largement distribuée dans différents Etats à partir du mois de mai, ce qui a entraîné une réduction marquée du taux de mortalité − dans certains cas le facteur était de huit. https://bonpourlatete.com/actuel/coronavirus-le-tiers-monde-a-t-il-trouve-la-solution
      Bien sur, vous trouverez des debunkers anti-ivermectine, comme ils étaient anti Raoult et anti HCQ, mais ils me paraissent hautement suspects de conflits d’intérêt majeurs: j’en cite un par souci d’objectivité.
      https://www.dur-a-avaler.com/la-goutte-ivermectine-qui-fait-deborder-le-vase/

    3. Pouvez vous ns dire car ivermectine car je prends la vitamine d3 et la on me dit il faut une ordonnane du medecin la cela m etonnerais qu il me la prescrivej en doute comment ce la procurer il pousse pour le vaccin et je suis contre car je suis une ancienne polio et sur moi deux virus en attente

  7. MERCI Messieurs pour cet article courageux et honnête. Si « nous sommes en guerre », c’est bien parce que les lobbies nous la font. Sans tomber dans le complotisme, nous pouvons affirmer que les décisions gouvernementales sont bien les applications d’un projet clairement annoncé (devant l’ONU) de créer une gouvernance mondiale « non démocratique » puisque non régie par le peuple souverain. Cette situation stimule néanmoins nos consciences ! Et cela annonce un grand bouleversement, car ceux qui sèment le vent récoltent toujours la tempête.
    Nos Elus doivent faire leur choix. Et chacun de nous aussi.
    Cordialement, Bruno

  8. Il semble que:
    – l’ivermectine peut etre prescrite comme vermifuge, et tout le monde a le droit de se vermifuger quand il lui plait;
    – l’ivermectine peut aussi etre prescrit par un veterinaire comme vermifuge/antiparasite pour un animal de compagnie ou pour des vaches (plus grande quantité nécessaire 😉 ). Note: attention, certains animaux ne supportent pas…
    – a vérifier, l’ivermectine serait en vente libre en allemagne.

    1. Le tweet de l’infirmier sur le Dr Fouché, ok, au moins on est sûr que c’est un vrai médecin,
      par contre le tweet de Laurent Mastin En réponse à @Infirmier00, « le Dr Pierre Gilbert 1995 », je verrais plutôt sa spécialité en théologie, protestante d’après cette prédication style témoins de Jéhovah
      (10’01) https://www.dailymotion.com/video/xbvlox
      ça démarre avec Adam et Ève… puis le sang de Jésus, le bien, le mal, l’enfer, les extra-terrestres… dans la catégorie « comique » c’est pas mal…

  9. Votre première synthèse sur l’IVM était precise et sans discussion, la seconde est tout aussi démonstrative, exposant la corruption ignoble à tous les étages de notre administration de la Santé ! Merci…on fait passer !❤

  10. Encore un article clair et précis. Merci Drs R. et M.
    Je gage que notre ex-ami @akira va encore faire le cafard vers un autre blog ex-ami pour sortir une sottise répétitive comme la dernière sur le Pr Raoult envers lequel il semble avoir un haine irraisonnée.
    Ca m’attriste vraiment pour lui, je le trouvais sympathique.

  11. Pour ceux qui croient au Père Noël et à « l’Immatriculée » Conception …..
    Pauvre Marie !!!…..

  12. Mais votre anticipation Dr Vincent Reliquet et Éric Ménat n’est-elle pas un peu folle ? vous vous rendez compte, déjà on a un gros problème, les réas en Ile de France ne sont pas pleines à craquer mais à 51,4 % !
    https://1.bp.blogspot.com/-1yIXFM7-YXQ/YFhqR_0wkfI/AAAAAAABHa4/DRjR1jDtA545c8MztYdxqdrebXnLLhADACLcBGAsYHQ/w640-h358/-WiAr5QEg2M.jpg
    On est très loin des autres années, quand les médias montraient en boucle, des hôpitaux débordés, avec des patients dans des brancard dans les couloirs ! On a pourtant supprimé dans cette région, de nombreux lits de réas (de 2.500 en mars 2020, ils sont à 1.700 aujourd’hui…) :
    https://1.bp.blogspot.com/-6nNAxsWy2R8/YFcWQA5Wt8I/AAAAAAABHYI/QH8bDtDEnAkYkWBPQZhPJdNgY4Z6jP8tQCLcBGAsYHQ/s933/EwqHl6xWQAEzQ24.jpg
    Actuellement on est obligé de faire passer les malades directement en réanimation avant l’hospitalisation pour gonfler les chiffres :
    https://www.facebook.com/speakthetruthtopeople/videos/2020339374781354/
    Comment voulez-vous imposer des confinements, les masques et tout le cinéma si vous faites du mauvais esprit avec votre ivermectine ? Vous êtes comme le Dr Violaine Guérin qui veut laisser les médecins prescrire ! C’est honteux !
    https://www.youtube.com/watch?v=7XvTOgisN68&t=12s
    Vous n’avez rien compris, cette histoire de covid est politique et sert à mettre en place le plan Davos. Attention à vous, sinon il vous arrivera la même chose qu’à Muriel et bien d’autres :
    https://laminutedericardo.com/LMDR/muriel-infirmiere-arretee-violemment/
    Car en plus, ce covid a un effet bénéfique (non pas sur les personnes, on s’en fout) mais pour les banques. Elles ont de plus en plus d’argent disponible : 3843 milliards d’euros au 5 mars, 103 milliards de plus que la semaine précédente ! Les malheureux Euro-zonards laissent l’argent qu’ils ne dépensent pas sur leurs comptes bancaires, ce qui permet de sauver pour quelques mois supplémentaires les banques toutes déjà en faillite comme Jovanovic l’explique sur son blog :
    https://www.jovanovic.com/blog.htm
    Au jour J, il suffira de ramasser tout l’argent des comptes, soi-disant pour payer les dettes savamment provoquées par ce que vous appelez l’état profond !

  13.  » l’ivermectine est sans danger et peut être utilisé à grande échelle. C’est également un médicament très efficace qui à lui tout seul, a transformé la vie de millions de personnes souffrant de l’onchocercose depuis son introduction en 1987.  »
    https://www.who.int/apoc/cdti/ivermectin/fr/
    si c’est l’OMS qui le dit…

    1. Elle dit aussi après la bataille, c’est à dire un an après l’avoir conseillé, que le test Covid-19 PCR est invalide, que les estimations des « cas positifs » sont sans fondement….
      https://www.mondialisation.ca/loms-confirme-que-le-test-covid-19-pcr-est-invalide-les-estimations-des-cas-positifs-sont-sans-fondement-le-confinement-na-aucune-base-scientifique/5654671

      Cette organisation financée entre autres par Bill Gates et les Chinois est très versatile …. Ce qui est tout de même problématique dès qu’il s’agit de la santé des gens. Il est vrai que c’est à la mode en ce moment de dire une chose et son contraire. Si le Dr Gustave le Bon était né à notre époque il aurait ajouté dans son livre « Psychologie des foules » que toute cette dyslexie servait à désorienter les masses.

      1. Vous êtes dur avec les organisations internationales ! Grâce à l’OMS, l’ONU etc….
        https://www.youtube.com/watch?v=H02P3JnuxWg
        le plan que certains appellent méchamment « antichristique » permet tout de même à des hommes qui se disent être femmes, de concourir dans les compétitions sportives féminines. Et heureusement que la France n’est plus un pays souverain, car cela a permis d’adopter ce principe rapidement, grâce à un sous amendement à l’Assemblée nationale proposé par Raphaël Gérard, républicain très partisan d’égalités des genres.
        https://twitter.com/RaphaelGerard17/status/1372293502067937284i
        Bien entendu, il y a encore des médecins qui résistent à ces plans internationaux. Par exemple par rapport à des personnes qui se sentent être un extra-terrestre asexué ! :
        https://thegailygrind.com/2017/03/02/22-year-old-reveals-end-result-100-surgeries-look-like-genderless-alien/
        ou un animal !

      2. Vous oubliez une chose Francis, les hommes auxquels on a injecté des hormones féminines ont plus de chances de survivre au covid ! La progestérone possède certaines propriétés anti-inflammatoires et pourrait donc atténuer les réponses immunitaires souvent fatales appelées “tempêtes de cytokines”.
        https://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-9381227/COVID-19-Injecting-MEN-female-hormone-progesterone-reduce-infection-severity.html
        De même que nous avions organisé une journée de la jupe comme Ian le démontre :
        https://effondrements.wordpress.com/2013/07/19/veronica-lueken-de-la-prediction-a-la-realite-sordide/comment-page-4/#comment-29940
        On devrait mettre en place une journée de la progestérone pour les mâles. Ils ne s’en sentiront pas plus mal !

    2. Le Dr Andrew Hill, directeur de recherche à l’Université de Liverpool, conseillé à l’Organisation Mondiale de la Santé, a passé en revu les bénéfices de l’ivermectine pour les patients COVID.
      https://www.youtube.com/watch?v=AYW9LV6AK7w
      Il évoque notamment un temps nettement plus court pour se débarrasser du virus (passant de 10 à 5 jours dans une étude), une période d’hospitalisation également plus courte (divisée par 3 dans une étude égyptienne, 5 jours à la place de 15), des taux 43% plus élevés de récupération clinique et une remarquable réduction de 83% de la mortalité.

      Mais voilà, le sponsor de Hill : Unitaid s’en est mêlé pour lui faire modifier ses conclusions via l’épidémiologiste Dominiqe Costagliola, directrice de recherche à l’INSERM. Mais qui est la présidente d’Unitaid ? Depuis 2019, Marisol Touraine, l’ancienne ministre de la santé.
      https://twitter.com/GabinJean3/status/1372140693414678535

      L’EMA (Agence européenne des médicaments) vient aussi de déconseiller l’utilisation de l’ivermectine car selon elle « les données disponibles ne soutiennent pas son utilisation pour le Covid-19 en dehors d’essais cliniques ». D’autres études « sont nécessaires pour tirer des conclusions sur l’efficacité et l’innocuité du produit dans la prévention et le traitement du Covid-19 ».
      https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Covid-19-l-Agence-europeenne-des-medicaments-deconseille-l-ivermectine-1730188

      Le plus comique dans l’histoire, c’est l’EMA qui avait recommandé en juin dernier l’utilisation du tristement célèbre Remdesivir ! Comment expliquer une telle différence de traitement sinon par une raison autre que scientifique ?

      1. Albert, les Français ont choisi de voter pour un parti pro Union européenne, c’est à dire très lié aux lobbies pharmaceutiques. Ainsi a-t-on eu Macron. Pourtant on savait déjà qu’il était soutenu par eux :
        https://www.lavie.fr/actualite/societe/emmanuel-macron-candidat-de-lindustrie-pharmaceutique-10779.php
        Et que s’il ne respectait pas ses promesses de campagne, il allait en subir les conséquences :
        https://www.lesechos.fr/2018/01/lindustrie-pharmaceutique-rappelle-a-macron-ses-promesses-982242
        D’où par exemple la trentaine de PDG de la pharmacie mondiale reçus par Macron en juillet 2018 :
        https://www.europe1.fr/sante/une-trentaine-de-pdg-de-la-pharmacie-mondiale-recus-par-macron-lundi-soir-3703541

        Il n’est pas question de relocaliser pour que la France puisse avoir de quoi se soigner en cas de blocus avec la Chine ou l’Inde… Non, car on ne cherche pas à donner du travail en France mais à ce que les actionnaires fassent encore plus de bénéfices. Pour cela, il est important d’offrir à ces firmes un plus vaste marché comme rendre obligatoire les 11 vaccins…. Et maintenant le vaccin contre la covid qui va rapporter bien plus que ces traitements du domaine public (genre Ivermectine). Tant qu’une élection sera basée sur l’argent et le nombre de passages dans les media mainstream elle ne sera pas démocratique. Il faut donc donner à chaque parti les mêmes moyens financiers et les mêmes passages médiatiques. Cela évitera les chantages.

  14. Bonjour
    Je suis ravie de constater qu’il y a des médecins libres et responsables qui refusent d’être transformés en exécutants de protocoles qui prennent surtout soins de l’industrie pharmaceutique…J’ai une question: je croyais qu’ à Manaus l’immunité collective avait été « acquise » pendant quelques temps parce que trois habitants sur quatre avait été contaminé. Dans l’article il est dit ,si j’ai bien compris, qu’il y avait eu vaccination à l’Astra dans sa phase pré industrielle…Qu’en est-il au juste ?
    Merci bcps pour votre réponse.

  15. Bonjour les décoiffés,

    Le reconfinement aurait sans doute pu être évité, on avait tout ce qu’il fallait. Le traitement préventif du Covid existe, testé et efficace à plus de 90 %. Aucune étude ne le contredit. Il n’a pas été utilisé, car bloqué par certaines personnes qui se reconnaîtront, et qui auront sans doute un jour des comptes à rendre.

    En avril 2020, ce traitement a été utilisé dans une Ehpad à Fontenay Aux Roses touchée par la Covid. 10 membres du personnel sur 32, et 25 pensionnaires sur 68 (avec PCR+) au moment où Cali publie son étude en Australie. 10 sur les 25 pensionnaires recevront de l’Ivermectine (une dose unique, 0,2 mg/kg). Sur les 10 traités (moyenne d’âge 83,5 ans, 3 comorbidités en moyenne), un décèdera (traité 15 jours après son PCR positif, soit un peu tard). Sur les 15 non traités (moyenne d’âge 81,8 ans, 3 comorbidités également), il y aura 5 décès.

    https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/03/21/reconfinement-jaccuse/

    Bien a vous,

  16. https://www.sudinfo.be/id382644/article/2021-03-22/coronavirus-lagence-europeenne-des-medicaments-deconseille-lutilisation-de

    Croyez-vous que l’on va mettre beaucoup d’ardeur, au plus vite, pour des études randomisées?
    Il semblerait que Veran propose un antibiothérapie alors défendue il y a un an?
    De nouveaux vaccins se préparent incluant les nouveaux variants. Ils sortiront fin d’année pour une nouvelle vaccination de masse?
    La course à l’échalotte?

    1. Études RANDOMISÉES, un mythe.

      Si vous suivez un peu le Pr Raoult (son topo magistral  »Corruption, variants et vaccins », je n’ai pas d’autre réf. que sa durée, 21:10), le brillantissime institut Cochrane (GB) a démontré (réf ?) sur des milliers d’essais que ceux randomisés donnaient strictement les mêmes résultats moyens que les essais observationnels. En revanche, ils sont énormément plus chers et plus complexes, ce qui les réserve pratiquement aux chercheurs subventionnés par les pharmas.

      Or Lundh a, Lexchin j & al. ‘’Le parrainage industriel et les résultats des recherches » montrent sur 8’000 études que ces derniers trouvent des résultats 1,27 fois plus favorables à leurs médicaments que les chercheurs sans conflits d’intérêt.

      Pour l’hydroxychloroquine (étude Raoult à paraître) ce facteur monte à 2 entre les chercheurs autonomes (comme tout l’IHU de Marseille, il insiste) et ceux liés à Gilead.
      On trouverait la même différence entre les chercheurs US et non-US !

      À tous ceux qui veulent savoir de quoi ils parlent, le Pr Raoult recommande d’ailleurs chaudement la revue fondamentale de Siamondo sergio ‘’Epistemic corruption, the pharmaceutical industry and the body of the medical science’’ paru dans  »Frontiers in research metrics and analytics’’.

      Mis là tout ce que je savais car, évidemment, PubMed, pharmacopé jusqu’à l’os par ses géniteurs, les NIH, n’en remonte rien.

      1. Je savais ce qu’avait dit Raoult à ce propos mais vous savez bien que les agences du médicament ne jurent que par ça. Ce qu’il faut proposer au niveau de l’Europe et avec des fonds européens, ce sont des études randomisées menées par des équipes de scientifiques indépendants.
        Naïveté, quand tu me tiens!!!!!

      2. « Etudes RANDOMISEES, un mythe ! »

        OUI, j’en ai déjà parlé ici à plusieurs reprises L’important est de rechercher ce que la médecine appelle les facteurs de confusions comme par exemple homme/femme quand la probabilité de guérison n’est pas la même pour les hommes et les femmes. Sous cette condition il faut alors dissocier en séparant les hommes des femmes. Cette nécessité sous cette condition se démontre aisément car alors il y a risque de neutralisation de signaux statistiques.
        La randomisation peut avoir son utilité mais elle est très minime. Supposons par exemple que les personnes du groupe sanguin B aient une probabilité de guérison spontanée beaucoup plus faible que les autres et que cela imposera de séparer ceux-ci des autres pour réaliser la comparaison statistique. Ce groupe étant rare dans la population française (6%) son effectif global pourra être faible, disons 50.

        Si on a fait une randomisation il y aura toutes chances que les nombres de malades dans le groupe placébo et le groupe traité se répartissent entre 20 et 30 comme par exemple 23 traités et 27 non traités. La comparaison pourrait être statistiquement valable.
        Par contre, sans tirage au sort on risquerait d’avoir 5 cas dans un groupe et 45 dans l’autre. La comparaison ne serait plus valable.

        Mais ce n’est qu’une éventualité. Même sans randomisation, la répartition entre les « traités  » et « non traités » pourrait permette une comparaison fiable. Cela peut dépendre de l’effectif total. S’il y a 500 cas du groupe B, il y aura toutes chances pour que leur répartition permettent de tester comme par exemple avec 150 et 350, répartition que la randomisation ne proposerait jamais cela.

        EN RESUME :

        1- La randomisation n’est ni nécessaire ni suffisante pour qu’une étude soit fiable et bien réalisée.

        2- Il est brandouille de réaliser une randomisation sans rechercher ensuite les facteurs de confusions. En effet si la probabilité de guérison était la même pour tous les cas considérés, que ce soit en l’absence de traitement avec une probabilité p0 ou avec traitement avec une probabilité p on pourra choisir les personnes traitées comme on e voudra. Bien sûr on ne le sait pas mais si on fait une randomisation c’est qu’on pense qu’il pourrait y avoir des facteurs de confusions, donc il FAUT les chercher !!!

        3-Il semble qu’il y ait à ce sujet une croyance complètement erronée qui est de croire qu’il serait inutile de rechercher les facteurs de confusions sous prétexte que la randomisation est la baguette magique qui les aura répartis à peu près équitablement entre placébo et traités. C’est à peu près vrai mais cela ne suffit pas, au contraire, une répartition équilibrée étant idéale pour neutraliser les signaux statistiques.

        4- Chaque publication devrait indiquer quels sont les facteurs de confusions éventuels qui ont été étudiés par les auteurs.

      3. Très bonne idée cher Bernard, pendant un an ou deux on pourrait aussi leur demander de nous donner leurs définitions personnelles de « brandouille » qu’on évite de mourir idiot…

      4. Avant ou après que son équipe de direction ait été dynamitée par les pharmas, excédés ?

  17. Nantes : vacciné avec AstraZeneca, un étudiant de 24 ans meurt d’une thrombose, une enquête ouverte
    23 mars 2021,
    Un étudiant en médecine de 24 ans en 6ème année, interne au CHU a été retrouvé mort le 18 mars à Nantes, dix jours après avoir été vacciné avec le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca …
    https://francais.rt.com/france/84987-nantes-vaccin-astrazeneca-covid-etudiant-24-ans-meurt-thrombose-enquete-ouverte-

    une thrombose à 24 ans ??????????
    son frère explique « qu’Anthony R. « prenait soin de lui ». « Il faisait attention à ce qu’il mangeait, il faisait du sport. Surtout, il n’avait aucun antécédent médical, aucune maladie, rien. Il était en parfaite santé. Alors ce vaccin, c’est la seule branche à laquelle on peut se raccrocher pour comprendre ce qui s’est passé »,
    ———————–
    Zéro effet indésirable*: le Mexique livre son évaluation de la vaccination avec le Spoutnik V
    * « Serious Adverse Events »
    zéro pour le vaccin russe, alors que les chiffres sont de 7, 9 et 79 cas pour, respectivement, AstraZeneca, Sinovac et Pfizer-BioNTech. Calculés pour 100.000 doses, ils sont de 0,8, 0,9 et 2,5.

    Sputnik V @sputnikvaccine
    BREAKING: Mexico Ministry of Health released data of its vaccination program showing that Sputnik V is the only vaccine without registered serious adverse events. Table below shows another independent confirmation of Sputnik V safety advantage over other vaccines.

    https://twitter.com/sputnikvaccine/status/1374024536836935687

  18. Israël un modèle pour la vaccination qu’ils nous racontent les médias mainstream, vraiment ?

    Dictature sanitaire : Une israélienne lance un S.O.S !
    « Nous sommes les prisonniers de notre propre pays ! »
    (sous-titrée en français) (9’21)
    https://rumble.com/vexa19-dictature-sanitaire-une-isralienne-lance-un-s.o.s-.html

    idem, un autre témoignage dans la même veine tout aussi poignant !
    OUTCRY TO THE WORLD, FROM ISRAEL!!! (NL+ENG subtitles)

    (trad) Ilana Rachel Daniel est arrivée avec un appel à l’aide émouvant de Jérusalem, la capitale d’Israël. À une vitesse record, le gouvernement tente de vacciner l’ensemble de la population – y compris les femmes enceintes et les jeunes enfants – contre le virus corona. « Les droits civils sont mis de côté et les gens ne peuvent participer à nouveau à la société qu’après avoir été vaccinés », a déclaré Ilana à Flavio Pasquino dans le studio de BLCKBX via une connexion en direct, qui a retrouvé Ilana après un clip audio – encore plus – émouvant sur Telegram. Ilana parle du Passeport Vert, du Bracelet de la Liberté, du vaccin ARNm et des violations des droits de l’homme. « Actuellement, cela rappelle l’Holocauste », a déclaré la juive qui a émigré des États-Unis à Jérusalem il y a 30 ans.
    Ilana Rachel est active à Jérusalem en tant que conseillère sanitaire et chargée d’information pour un nouveau parti politique (Rappeh) auquel le régime s’oppose fortement. Il est impossible d’ouvrir un compte bancaire et les membres du parti sont également contrariés dans leur vie quotidienne.
    (25’48 ) https://www.youtube.com/watch?v=WMsn0bj_P6o

    note : pour info, peu de gens le savent, Israël n’a toujours pas de Constitution depuis 1948, ni non plus de frontières partout définies il ne saurait donc prétendre être une démocratie,ni être un État de droit lequel implique la prééminence du droit sur le pouvoir politique. Au travers de ce qu’il se passe actuellement Israël révèle son vrai visage…

    1. Une israélienne lance un S.O.S ! Heureusement, les Rothschild possèdent le brevet de cette méthode qui permet de dépister la covid ! Cette communauté appelle à vacciner tout le monde. En France, c’est Sarkozy qui s’y est mis par le biais des média mainstream.
      https://www.youtube.com/watch?v=aASnSNJtxjs
      Il est vrai que dès 2009, il nous avait prévenu, « On ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer » :
      https://www.dailymotion.com/video/x8cbv8
      Donc njama, en bon citoyen très soucieux des valeurs de la république, suivez ses directives.

      1. Il semblerait d’après les media mainstream que la communauté à la pointe de la vaccination serait Israël ! D’où cet SOS ! Et elle n’est pas la seule à l’avoir lancé.
        https://www.lesechos.fr/weekend/business-story/israel-champion-du-monde-de-la-vaccination-1284310
        Mais en France on n’a pas que Sarkozy, il y a aussi la bande Buzyn, Véran, Hirsch… L’avenir nous dira s’ils ont eu raison. Mais ils ne prêchent absolument pas pour les traitements (à part le Remdesevir).

      2. Les 31 raisons du rabbin israélien Chananya Weissman pour refuser le vaccin contre le Covid-19 (les mêmes que les miennes) :

        1. Ce n’est pas un vaccin. Un vaccin, par définition, confère l’immunité à une maladie mais ce médicament n’immunise rien du tout. Dans le meilleur des cas, il réduit le risque de contracter une maladie grave si l’on est contaminé par ce virus. C’est donc un traitement médical, pas un vaccin. Je ne souhaite pas suivre le traitement médical d’une maladie avant de l’avoir contractée.

        2. Les compagnies pharmaceutiques, les politiciens, l’establishment médical et les médias ont uni leurs forces pour désigner universellement ce médicament comme un vaccin alors qu’il ne l’est pas, dans le but de rassurer la population face à un nouveau traitement médical. Parce qu’ils sont trompeurs, je ne leur fais pas confiance et n’ai rien à faire de leur traitement médical.

        3. Les bénéfices présumés de ce traitement médical sont minimes et ne dureraient en aucun cas longtemps. L’établissement le reconnaît et parle régulièrement de vaccins supplémentaires puis d’un nombre croissant de nouveaux «vaccins» qui seraient nécessaires. Je refuse de me transformer en patient chronique recevant régulièrement des injections de nouveaux médicaments simplement pour réduire l’éventualité de contracter une maladie grave que ces injections n’empêchent même pas.

        4. Je peux réduire l’éventualité d’infection par ce virus en renforçant naturellement le système immunitaire. Dans le cas où j’attrape un virus, il existe des vitamines et des médicaments bien établis avec de merveilleux résultats pour conjurer la maladie, sans les risques et les inconnues de ce traitement médical.

        5. L’établissement insiste sur le fait que ce traitement médical est sans danger. Ils ne peuvent pas le savoir car les effets à long terme sont entièrement inconnus et ne le seront pas avant de nombreuses années. Ils peuvent spéculer sur la sûreté, mais il est fallacieux de l’affirmer par défaut. Comme ils sont malhonnêtes, je ne leur fais pas confiance et ne veux pas de leur traitement.

        6. Les sociétés pharmaceutiques sont dégagées de toute responsabilité en cas de problème et ne peuvent être poursuivies. Idem pour les politiciens qui soutiennent ce traitement. Je ne m’injecterai pas de médicament expérimental si son concepteur n’accepte pas de responsabilité en cas de problème. Je ne risquerai pas ma santé et ma vie s’il refuse de risquer quoi que ce soit.

        7. Le Premier ministre israélien a ouvertement admis son peuple comme laboratoire du monde pour ce traitement expérimental. Je ne suis ni intéressé par le rôle de cobaye ni de donner mon corps à la science.

        8. Israël a accepté de partager les données médicales de ses citoyens avec une société étrangère dans le cadre d’un accord pour recevoir le traitement. Je n’ai jamais consenti à ce que mes données médicales personnelles soient partagées avec une telle entité, et cela ne m’a même pas été demandé. Je ne contribuerai pas à cette entreprise louche.

        9. Les dirigeants et les membres du conseil d’administration de Pfizer ont déclaré qu’ils n’avaient pas suivi leur propre traitement, malgré toute la fanfare et les assurances. Ils affirment juger injuste de passer avant le public. C’est une excuse absurde et il faut une quantité incroyable de chutzpah pour avancer un tel propos. Une telle file d’attente résulte du fruit de leur imagination; En s’inoculant leur médicament personne ne crierait au scandale. De plus, les milliardaires en jets privés d’habitude n’attendent pas les multitudes pour se servir.

        10. Les médias de l’establishment ont accepté cette excuse absurde sans question ni inquiétude. Ils félicitent les dirigeants de Pfizer pour leur soi-disant sacrifice. Puisqu’ils nous considèrent comme des imbéciles, je ne leur fais pas confiance et ne veux rien de leur nouveau traitement. Ils peuvent prendre ma place dans la queue. je vais me placer à la fin.

        11. Trois faits à réunir : Bill Gates vante ces vaccins comme essentiels à la survie de la race humaine. Bill Gates pense que le monde compte trop de personnes et doit être «dépeuplé». Bill Gates, possiblement l’homme le plus riche du monde, n’a pas non plus été inoculé. Alors pas de précipitation. Je repousserai tous les traitements médicaux qu’il vantera

        12. L’industrie pharmaceutique a célébré ce traitement d’une seule voix. Politiciens et médias exhortent à le considérer comme un devoir moral et civique. Ses avantages sont grandement exagérés, les risques ignorés et les inconnues écartées. Parce qu’ils sont trompeurs et manipulateurs, je ne jouerai pas ma santé sur leur intégrité.

        13. Une intense campagne de propagande se poursuit en faveur du traitement. Politiciens et célébrités prennent des selfies de leur inoculation parfois en faisant semblant, ravissant les gens des médias. C’est la campagne de marketing la plus répandue de l’histoire. Ce cirque ne convient pas à un traitement médical avant tout s’il est expérimental et me fait reculer.

        14. Les masses suivent à la remorque, publiant des photos d’inoculation, encourageant l’ imitation. Il y a de quoi s’alarmer et je n’en veux pas. Je n’ai jamais pris de médicament juste pour faire comme tout le monde et c’est très bien ainsi. Je ne vais certainement pas commencer maintenant.

        15. Les personnes qui s’inquiètent de ce traitement médical sont victimes d’intimidation, de calomnie, de moquerie, de censure, d’ostracisme, de menace et de licenciement. Elles comprennent les professionnels de santé aux inquiétudes fondées sur la science pharmaceutique et les soignants voyant des personnes sous leur responsabilité souffrir d’horribles réactions avant de mourir peu après l’injection. Lorsque l’establishment se sépare de personnes risquant leur carrière pour exprimer leurs doutes à propos d’un nouveau traitement médical, même sans s’y opposer ouvertement, je fais confiance à ces braves gens. Je ne connais pas de cas similaires où vérité et moralité se soient rangées du côté de l’establishment.

        16. C’est la plus grande expérience médicale de l’histoire de la race humaine.

        17. Elle n’est délibérément pas présentée comme telle et le fait qu’il s’agisse d’une expérience médicale est gravement minimisé.

        18. S’ils étaient francs avec les masses, très peu de gens accepteraient de participer à une telle expérience. Manipuler les masses pour participer à une expérience médicale sous de faux prétextes viole les fondements de l’éthique médicale et du droit démocratique. Je ne permettrai pas aux personnes sans éthiques se livrant à une telle conduite de m’injecter quoi que ce soit.

        19. L’établissement médical n’informe les gens en rien sur tout cela. Ils sont devenus des agents de commercialisation d’un médicament expérimental, au service de grandes entreprises et de politiciens qui ont passé des accords avec eux. C’est un conflit direct avec leur mandat de se préoccuper exclusivement du bien-être des personnes dont ils ont la charge. Depuis que l’establishment médical s’ est corrompu et n’est devenu qu’un outil d’entreprise et de politique, je ne fais plus confiance au médicament expérimental qu’ils veulent tellement m’injecter.

        20. Nous subissons des pressions de diverses manières pour nous inoculer ce qui viole l’éthique médicale et les fondements d’une société démocratique. La meilleure façon de m’empêcher de faire quelque chose est de me forcer.

        21. Le gouvernement a scellé son protocole relatif au virus et aux traitements depuis TRENTE ANS. Ce sont des informations que le public a le droit de connaître et que le gouvernement a la responsabilité de partager. Que cachent-ils? S’attendent-ils vraiment que je croie en leur onction casher, qu’ils se préoccupent de ma santé? La dernière fois c’était avec l’affaire des enfants yéménites. Si vous ne la connaissez pas, recherchez-la. Maintenant, ils tirent le même shtick. Ils ne m’ont pas dupé la première fois et ne me trompent certainement pas maintenant.

        22. Que le gouvernement puisse partager nos données médicales avec des sociétés étrangères sans partager son protocole, je m’enfuie.

        23. L’établissement a recruté des médecins, des rabbins, les médias et les masses pour haranguer les gens refusant l’injection d’un nouveau médicament. On nous affuble des pires noms d’oiseaux. On nous prête la croyance aux plus folles conspirations, nous serions contre la science, égoïstes, meurtriers, nous ne nous soucierions pas des personnes âgées, ce serait de notre faute si le gouvernement impose des restrictions draconiennes au public. Tout cela pour questionner l’injection d’un médicament expérimental . On nous inflige même l’obligation religieuse de le faire sans quoi nous serions de graves pécheurs. On nous dit que si nous refusons l’injection, nous devrions rester dans nos maisons pour toujours et être exclus de la vie publique. C’est horrible, dégoûtant, pervers, immoral selon la Torah. Cela me fait reculer, renforce ma méfiance à leur égard et mon opposition à participer à cette expérience. Comment osent-ils?

        24. Je connais de nombreuses personnes inoculées mais aucune d’entre elles n’a étudié la science en profondeur, soigneusement pesé les avantages face aux risques, comparé les alternatives, s’est informée et a décidé en connaissance de cause. . Au contraire, ils se sont fait injecter en raison du tir de battage médiatique, la propagande, la pression, la peur, la confiance aveugle en «la majorité des experts» (en supposant qu’ils le soient, ce qui est très douteux. ), la confiance aveugle en les exhortations de certains rabbins influents (idem ci-dessus), ou la peur hystérique que la seule option soit l’injection à défaut de tomber gravement malade à cause du virus. Quand je vois une hystérie de masse et un comportement sectaire autour d’un traitement médical, je suis extrêmement méfiant et j’évite.

        25. Les compagnies pharmaceutiques partagent une longue et peu glorieuse histoire du carnage de masse par médicament miracle lancé sur la population sans méfiance, même en connaissant au préalable les graves problèmes de leur produit. Au lieu d’appuyer sur le bouton pause et arrêter la commercialisation de ces médicaments jusqu’à ce que ces problèmes puissent être correctement étudiés, les sociétés pharmaceutiques ont tout fait pour supprimer les informations et continuer à promouvoir leurs marchandises. Lorsque ces entreprises ont démontré un manque de préoccupation pour la vie humaine, je ne leur fait pas confiance si elles font du battage publicitaire pour un autre médicament miracle. Ce n’est pas notre premier rodéo.

        26. En effet, les histoires horribles arrivent à une vitesse vertigineuse mais les politiciens ne se sentent pas le moins du monde concernés, l’establishment médical écartent ces récits comme sans rapport ou insignifiants, les médias les ignorent, pendant que les compagnies pharmaceutiques avancent à toute vitesse, que les gens brandissant un drapeau rouge sont intimidés, censurés et punis. Il est clair que ma vie et mon bien-être ne sont pas leur principale préoccupation. Je ne serai pas leur prochain cobaye de laboratoire. Je ne risquerai pas d’être la prochaine «coïncidence».

        27. Bien que de nombreuses personnes soient décédées peu de temps après l’injection – y compris des jeunes en parfaite santé – nous ne sommes pas censés suspecter le médicament. D’une manière ou d’une autre c’est contre la science et fera mourir davantage de gens. Nier tout lien, abuser des gens spéculant sur cette ‘éventualité et ne pas montrer la moindre curiosité pour cette piste s’avère anti-scientifique et pourrait bien faire mourir davantage de gens. Ces mêmes personnes me croient obligé à l’injection. Non merci.

        28. Je suis repoussé par le culte religieux d’un produit pharmaceutique et ne participerai pas à ce rituel.

        29. Mon professionnel de la santé ne cesse de me harceler pour l’inoculation mais ils ne fournit aucune information sur ce traitement ni d’alternatives. Tout ce que je sais, je l’ai appris des autres hors l’établissement. Le consentement éclairé est devenu un acte de conformité. Je le refuse.

        30. Je vois tous les mensonges, la corruption, la propagande, la manipulation, la censure, l’intimidation, la violation de l’éthique médicale. le manque d’intégrité dans le processus scientifique, l’occultation des effets indésirables gênants, le rejet des préoccupations légitimes, l’hystérie, le comportement sectaire, l’ignorance, la faiblesse d’esprit, la peur, la tyrannie médicale et politique, la dissimulation des protocoles, l’absence de véritable souci pour l’homme, la vie, le manque de respect des libertés et droits humains fondamentaux, la perversion de la Torah et du bon sens, la diabolisation des bonnes personnes, la plus grande expérience médicale de tous les temps menée par des personnes avides, indignes de confiance et impies, l’irresponsabilité pour qui exige que je risque tout… Je vois tout cela et ai décidé qu’ils pouvaient tous prendre ma place dans la file d’attente. Je mettrai ma confiance en Dieu. J’utiliserai l’esprit avec lequel Il m’a béni et je ferai confiance en mes instincts naturels. Ce qui conduit à la dernière raison qui résume pourquoi je ne me ferai pas «vacciner».

        31. Tout cela pue.

    2. « financée à l’époque par le grand Capital et de grands financiers et industriels »

      C’est toujours le cas ! D’où Bill Gates, Soros… Et même des personnes moins fortunées comme Vinciguerra qui doit sa fortune à Microsoft : exemple de collusion entre média, association anticorruption et le pouvoir :
      https://www.youtube.com/watch?v=eLTCWHX-D8s
      On se demande pourquoi on a des députés ! Ils ne servent plus à rien. Par exemple, le projet de « passeport sanitaire » porté par la Commission européenne sera certainement voté sans débat ni amendements au Parlement européen :
      https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/le-projet-de-passeport-sanitaire-porte-par-la-commission-europeenne-risque-detre
      Les députés français se plient aussi aux décisions de cette Commission. De même que les députés russes du temps de l’URSS. Comme le dit clairement le général (2S) Henri Roure, « les Français doivent savoir ce qu’ils veulent pour leur pays : l’indépendance ou la soumission à des intérêts transnationaux (USA, GAFAM, UE, OTAN). »
      https://reseauinternational.net/de-la-telecovid-alignement-et-nouvelle-carte-didentite/

    3. Bonsoir a toustes,

      Trouvé sur le blog de Olivier,

      A faire suivre, merci,

      Le projet de « passeport sanitaire » porté par la Commission européenne risque d’être voté sans débat ni amendements ce jeudi 25 mars entre 11h et 12h15 au Parlement européen.
      Nous pouvons encore intervenir en demandant aux parlementaires de remplir leur rôle plutôt que de céder à la pression de la Commission.

      La Commission européenne a récemment déposé ses deux projets de Règlements européens relatifs au passeport sanitaire, ou « certificat vert numérique ».

      Parce que la Commission est « pressée », elle a demandé aux responsables des groupes politiques d’inscrire ces Règlements à l’ordre du jour de la prochaine Assemblée plénière du Parlement européen, afin qu’ils soient votés sans amendements et sans qu’il en soit discuté en commission Environnement (comENVI) (« fast-track procedure »), comme cela devrait normalement être le cas.

      Les coordinateurs de groupes et le Président de la comENVI, se réunissent jeudi prochain entre 11h et 12h15 (25 mars 2021) pour prendre une décision concernant cette demande.

      Il est URGENT, avant cette date, de leur demander de ne pas céder à la pression de la Commission et de faire leur travail de parlementaires, en examinant prudemment le texte et en veillant à l’amender partout où les atteintes aux libertés des citoyens apparaissent excessives.

      Nous vous proposons d’interpeller les eurodéputés compétents à ce stade de la procédure, par courrier électronique, en leur écrivant avant jeudi matin, le message suivant, en anglais de préférence (à adapter à votre convenance) :

      Un modèle de lettre ainsi que la liste des emails est dans la suite de l’article

      https://www.aimonsnosdroits.com/alerte-urgente-le-passeport-sanitaire-risque-detre-vote-sans-debat-ni-amendements-au-parlement-europeen

      Bien a vous,

    4. @ Thierry  » Netanyahu semble s’en être souvenu… »
      se souvenir de ce qu’on lui aurait raconté car Benyamin est né à Tel-Aviv en 1949, il est le fils de Bension Netanyahou (1910-2012), historien, secrétaire particulier de Vladimir Jabotinsky fondateur du Parti révisionniste, créateur du Betar, un des dirigeants de la Haganah… voilà pour un début de profil, Georges Ayache écrivain, politologue,… écrit sur lui dans Israël – La naissance de l’État des Juifs (2008) : « Jabotinsky affectionnait certaines méthodes autoritaires propres à l’Allemagne ou à l’Italie. Par dérision, Mussolini parla de lui comme du « fasciste juif », et il ajoute que Ben Gourion dénonça vigoureusement le « fascisme juif » et son chef Jabotinsky, qu’il n’appela plus que « il Duce » ou « Vladimir Hitler » . »
      Les chiens ne font pas les chats, c’est l’extrême droite qui est au pouvoir en Israël.
      Ce Blog n’ayant pas vocation à traiter ni de politique, ni d’histoire, je vous laisse chercher…

    5. Israël est un modèle d’état cobaye pour big pharma.
      Il n’a pas de constitution, comme son mandataire, l’Angleterre. Comme elle, il utilise le droit coutumier, mais a des lois fondamentales, avec majorité spéciale, ce qui n’est pas choquant.
      L’absence d’état de droit est indépendant de la démocratie, qui prévoit des élections avec parfois le rôle directeur du PC (URSS, Chine).
      La France n’a pas de leçon de démocratie à donner : l’élection de Macron a été validée par un sous traitant informatique à Austin, Texas.
      La corruption israélienne est évidente avec Bibi poursuivi et jamais jugé.
      Quant aux frontières, Lord Yehudi Menuhin expliquait à la radio (dans la langue de la Cour) pour dissuader Clinton de faire la guerre à l’Irak, que la résolution 242 n’avait jamais été respectée par les sionistes, « des gens qui ne respectent rien ».

    6. « Actuellement, cela rappelle l’Holocauste »

      Je ne serais pas surpris de voir un pays comme Israël, être le premier à marquer les gens comme certains le furent :
      https://ds02.infourok.ru/uploads/ex/0b1c/0004ed1b-b5121b91/img12.jpg
      C’est un moyen de contrôle obligé dans un état totalitaire ! Et s’il arrivait à joindre la marque avec un moyen de paiement, en supprimant tout autre possibilité, cela serait le top ! A la moindre résistance, la personne se retrouverait sans le moindre sou. Mais n’est-ce pas ce que Jean prédit dans son Apocalypse ? « Apocalypse 13.16 : « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, 17et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. »

  19. Re bonjour et encore merci pour ce que vous faites, je suis un peu déçue de n’avoir pas de réponse à ma question concernant Manaus. Ce covid sème la zizanie entre mon mari et moi,nos positions étant très différentes sur le sujet.
    Au sujet de l’Ivermectine il faut aussi signaler les graves problèmes écotoxicologiques, connus depuis longtemps, que posent ce produit. Il faut que des mesures soient prises concernant nos déjections si l’on prends ce traitement Lesquelles ?
    S’il vous plait, répondez à mes questions, il en va de votre crédibilité!!!! Merci
    Michelle Dubief Huguet

    1. Bonjour Emma est suroccupée actuellement.

      L’écotoxicologie de l’ivermectine est un problème intéressant mais je vous rappelle que nous ne le proposons qu’aux patient réellement malades et à risque de formes graves, ce qui fait bien peu de prescriptions au final.

      1. Bonjour Docteur Reliquet,
        Nous suivons Reinfocovid et il nous apparait maintenant qu’il serait évidemment utile d’avoir les coordonnées d’un médecin « ouvert » et qui pourrait nous proposer un traitement comme l’Ivermectine. Nous ne sommes pas médecin et ne pratiquons pas l’auto médication. Je sais qu’il vous ai difficile voir impossible de nous donner des noms de médecins mais auriez vous peut-être le lien vers la liste du collectif de médecins « rebelles » dont a fait mention refincovid récemment début juin. Nous pourrions alors voir qui pourrait-on contacter dans notre région qui est le pays basque .
        Bien à vous
        merci

      2. Bonjour, le collectif « laissons les médecins prescrire » à édité une liste, si vous vous rendez membre d’une association type aimsib ou Reinfocovid vous pouvez demander communication de confrères près de chez vous.

  20. Le projet de réduction mondial démographique est clair ici surtout lorsque l on connaît les entités eugénistes connues et impliquées dans cette folie vaccinale planétaire.

  21. Alexandra Henrion-Caude à Paris le 20 mars 2021 : Non à l’humiliation sanitaire !
    vidéo sur cette page
    (3’44) https://vk.com/wall624742786_349
    projet d’écouvillonnage rectal chez les enfants pour … détecter le « variant breton » (sic) Oups!!!!!!!!!!! et ça vient de l’Institut Pasteur

  22. merci Dr Ménat, tout cela est renversant, je transmets cette lettre le plus possible. Si seulement nos gouvernants voulaient bien ouvrir les yeux on pourrait avancer dans le bon sens !!!

  23. Merci beaucoup pour vos articles très instructifs.
    J’ai une demande majeure et je ne suis pas la seule à me poser cette question.
    Maintenant ( et moi, personnellement en ayant lu les articles du Dr. Raoult et du Dr. Perronne) que nous savons qu’il existe d’excellents traitements simples et faciles d’accès contre le Corona virus, que pouvons nous faire pour vous aider et comment accéder à ces traitements? Si mon médecin traitant ne désire pas les prescrire comment faire?
    D’avance je vous remercie pour toute l’énergie que vous mettez à soutenir l’humanité.❤️

    1. Eh ben… Militer. Vous inscrire dans un ou des groupes associatifs (Bonsens, reinfocovid, aimsib…) et diffuser au maximum les infos qui vous paraissent les plus pertinentes. Les petits ruisseaux, etc…

      Bon courage à vous aussi

  24. Bonsoir
    Que dire devant tant d’évidences! Comme partout, l’appât du gain fait ses ravages. Ce n’est que du commerce comme on peut le rencontrer dans mon milieu (l’informatique) où les grands éditeurs vendent leur sauce aseptisée à de grands groupes qui achètent pour faire comme le voisin. On n’est pas sûr d’en avoir besoin mais le voisin l’a fait… alors ! Et comme on ne se donne pas les moyens de vérifier techniquement si cela couvre notre besoin (fainéantise, incompétence et j’en passe) et bien on verra bien. Nous sommes face à une incompétence rare de la gente politique (bien qu’on est tout de même habitués) sauf que là il y a un réel danger. Cela dépasse l’entendement !
    Le phénomène BigPharma n’est pourtant pas nouveau : il suffit de regarder quelques pub à la TV pour se rendre que que 30% de ces pubs sont financées par ces vendeurs de « soigne bobo ». Autant d’argent non investi dans ce qui devrait être leur métier (pas la finance donc).
    Je vous remercie pour toutes ces informations qui hélàs sont systématiquement taxées de « complotisme », comme toute tentative d’essayer de faire entendre raison.
    Désolé pour ce texte qui n’est peut-être pas constructif, mais ça soulage.
    Merci

  25. Le grand Reset est actif : le mondialisme de Davos, Bilderberg, Trilatérale, CFR, B’nai Brith, avec Attali, veut faire baisser la population de l’Europe et de l’Amérique, au nom du réchauffement climatique.
    Le vaccin OGM est idéal, avec le Remdesivir qui crée des variants, etc.
    Le PC Chinois, lui a pour projet d’imposer son modèle au monde entier, par tous les moyens. Des chinois anti-communistes réfugiés en Occident ont fondé ntdtv.fr qui travaille avec les journalistes de Epoch Times, et expliquent son infiltration culturelle et économique chez nous, pour réussir son Grand Reset et nous asservir.
    Les pratiques très insidieuses du matérialisme, occidental ou chinois, nécessitent une révolution, pratique courante chez les sud-américains et donc faisable.

    1. « Le PC Chinois, lui, a pour projet d’imposer son modèle au monde entier, par tous les moyens »

      Il n’est pas le seul ! Autrement, comment expliquer que la France soit devenue le n°1 des pages internet censurées ?
      https://1.bp.blogspot.com/-9SGH5BCJGvU/YFw1fpcME-I/AAAAAAABHgw/dsfMLnAQ6LgU_yTiTFWIRuVWiEzzI_FCgCLcBGAsYHQ/w442-h640/IMG_002611.jpg

      Et là il faut y voir l’état profond américain avec ses GAFA ! Reconnaissons tout de même qu’en France les masques chinois nous protègent efficacement contre les amendes ! Si le vaccin d’Astrazeneca avait le même pourcentage de protection au Honduras, on ne verrait pas par exemple 32 infirmières s’évanouir 15 mn après avoir été vaccinées.
      https://www.telemundo.com/shows/al-rojo-vivo/coronavirus/video/se-desmayan-decenas-de-enfermeras-tras-ser-vacunadas-contra-covid-19-en-honduras-tmvo9760855

      1. Le PCC a très fortement infiltré l’état profond aux USA et les mondialistes de Davos, Bilderberg, Soros, etc. sont en collusion avec le PCC (comme en fév 4 « au nom du Pèze et du Fric priez pour Saint Oustric »et « A bas les voleurs »), pour nous préparer « 1984 » ou « le meilleur des mondes ». NTDTV.fr explique cette collusion.

        Macron et Blackrock sont en connivence avec le PCC : c’est SANOFI qui a construit le labo P4 de Wuhan et qui importe les masques chinois, alors que l’usine française qui les fabriquait pour l’Etat, a fait faillite après la « privatisation » hollandienne des masques ! Buzyn a commandé des masques à cette usine liquidée judiciairement !

        J’ai un masque US lavable durable 6 mois ! : pour éviter la police macronienne, mais pas pour me protéger du virus car les vitamines D3, B… C et E, le zinc, le Mg, le coQ10, le pollen, la propolis, le curcuma, ne sont pas faits pour les chiens. Et j’ai signé la pétition pour abolir les masques !
        Et je suis aussi antivaccin que notre ami Laurent et le rabbin Weissman.

  26. Bonjour, l’Ivermectine semble intéressante contre la Covid19. Après l’hydroxychloroquine elle commence à faire parler d’elle à tel point que les lettres de Xavier Bazin sont censurées sur Facebook. Le prof Raoult a reconnu que son traitement phare n’avait au final pas influé sur le nombre de morts malgré le fait qu’il se vantait du contraire face aux hôpitaux de Paris (comprenne qui pourra….). Je me demande moi petit français moyen s’il n’y a pas d’effets de nouveautés, de mode, dans la découverte de traitements. L’Ivermectine n’est pas aussi innocente que l’hydroxychloroquine concernant les effets secondaires (voir le Vidal) mais elle semble aussi aider à la guérison; ne va t’on pas, dans un an, se rendre compte qu’au final rien n’a changé au niveau statistiques, nombres de morts comme l’a constaté Raoult avec l’hydroxychloroquine….. ?

    1. Vous avez mal interprété les propos de Raoult. Retournez aux sources, ne vous contentez pas des titres du Figaro.

    2. Micoud, vous devriez écouter le témoignage du Dr Hector Carvallo sur l’utilisation de l’invermectine en Argentine et en Afrique du sud :
      https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/HectorCarvallo:b
      et vous amuser de la dernière trouvaille du gouvernement français sur l’interdiction à l’exterieur des rassemblements de 6 personnes ou du ramassage des oeufs de Pâques par les enfants. Comment va-t-il s’y prendre contre les migrants de la place de la République ?
      https://twitter.com/BBR4369/status/1375146566579859458
      D’autant plus que la police commence elle aussi à ouvrir les yeux :
      https://www.facebook.com/ReCitoyen/videos/439521434043963/

      Interessant aussi en Israël, un organe juridique indépendant, Civilian Probe (CP) vient de publier ses conclusions concernant l’impact du vaccin Pfizer sur la nation. Elles prouvent qu’il y a une corrélation indéniable entre les vaccinations, les cas et les décès. Avec en plus une ampleur des effets secondaires mortels inhabituelle ! CP se demande aussi pourquoi cette absence de système de surveillance alors que le vaccin est expérimental, ce que beaucoup d’Israéliens ne savent même pas.
      https://gilad.online/writings/2021/3/23/the-probe-into-the-israeli-vaccine-policy-and-its-outcome-is-beyond-damning

  27. Catherine
    Je vous ai tous lu avec grand intérêt, merci pour vos engagements et vos informations !! Je fais suivre à mes connaissances … pour résister 🙂

  28. Je vous mets un lien vers l’article sur vaccins-IVERMECTINE du Dr MAUDRUX car c’est extra :

    https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/03/25/covid-ivermectine-superieure-au-vaccin/#comment-21841

    et le site officiel qui répertorie tous les problèmes des médocs :
    http://www.vigiaccess.org/

    Il suffit de comparer IVERMECTINE et COMIRNATY (Le pfizer), il n’y a pas photo

    Cliquer notamment sur le ligne General disorders and administration site conditions

    puis descendre sur Death :

    2435 pour pfizer et 16 pour ivermectine en 30 ans mais pour 4 milliards de prescriptions

    Contre 350 millions de prescriptions en 4 mois pour Comirnaty

  29. Le vaccin Pfitzer-BionTech sera(it) d’après qqs médias le principal vaccin utilisé dans les vaccinodromes, affaire à suivre de près…

    Résultats accablants de la politique vaccinale israélienne
    Par Gilad Atzmon, Arrêt sur info — 25 mars 2021
    Paru le 23 mars 2021 sur Gilad.online/writings sous le titre The Probe Into the Israeli Vaccine Policy and Its Outcome Is Beyond Damning

    Hier [le 23 mars], en Israël, un organe juridique indépendant qui se nomme Civilian Probe (CP)* a publié ses conclusions concernant l’impact catastrophique du vaccin Pfizer sur la nation.

    Dans son rapport, qu’il a soumis au procureur général et au ministre de la Santé, le comité a énuméré une chaîne de défaillances juridiques et éthiques critiques qui indiquent une possible tentative d’induire en erreur non seulement les Israéliens mais aussi le monde entier.
    (…)
    « En l’absence d’un système de surveillance transparent qui rende compte des effets secondaires, non seulement le gouvernement israélien et le ministère de la Santé ont manqué à leurs devoirs envers les citoyens en leur fournissant des informations trompeuses, mais le gouvernement israélien a manqué à ses devoirs envers Pfizer et le reste du monde qui attend les résultats de la (soi-disant) « expérience en situation réelle » (qui se déroule en Israël). »
    (…)
    Le CP a étendu son étude bien au-delà du domaine juridique, puisqu’il tente également de combler le grand trou créé par l’absence de système de surveillance de l’État.

    « Que nous apprennent les faits sur le terrain ? », demande le rapport du CP. « L’examen des données de mortalité publiées par le gouvernement montre qu’il existe une corrélation entre le nombre de vaccinations et le nombre de décès. La surmortalité est perceptible chez les personnes jusqu’à 70 ans et également chez les adultes de plus de 70 ans, et demeure même après avoir compensé les décès attribués à Corona. Dans la population âgée de plus de 70 ans – en janvier 2021, une surmortalité de 19,5% a été observée par rapport à octobre 2020 – le mois où les données Corona étaient les plus élevées, et de 22,4% par rapport à janvier 2020. Dans la population plus jeune – une surmortalité de 7% a été observée en janvier 2021 par rapport au mois d’octobre 2020 – mois au cours duquel les données corona étaient les plus élevées, et de 7% par rapport à janvier 2020. Il convient de noter que cette tendance se poursuit également le mois suivant ».

    Comme mentionné plus haut, j’ai écrit sur la corrélation dévastatrice entre les vaccins et les décès depuis début janvier. En Grande-Bretagne et aux États-Unis, nous détectons une corrélation identique entre la vaccination de masse et la mort. Cependant, bien plus problématique est le domaine des effets secondaires, quelque chose que les gouvernements, l’OMS, l’industrie pharmaceutique corrompue, et bien sûr les géants des médias sociaux tentent de supprimer de la manière la plus orwellienne. Le Civilian Probe israélien semble avoir produit le premier rapport solide sur les effets secondaires des vaccins de Pfizer. Ils ont publié un tableau de leurs conclusions, qu’ils résument ici :

    « Comme on peut le constater en regardant le tableau – il y a près de 200 décès, et ceci – seulement en examinant environ 800 rapports de cas d’effets secondaires graves. Comme mentionné, le CP travaille toujours à l’analyse des effets secondaires et nous avons des centaines de rapports supplémentaires qui sont soumis à l’analyse. Notre étude indique jusqu’à présent qu’environ 25 % des décès concernent des personnes de moins de 60 ans. Environ 15% d’entre elles ont moins de 50 ans. 7 des personnes décédées sont à un jeune âge – moins de 30 ans. En outre, l’étude a identifié 27 cas de problèmes cardiaques chez des personnes de moins de 60 ans, dont 24 cas chez des jeunes de 17 à 30 ans. En ce qui concerne les questions relatives aux complications médicales féminines (y compris les complications de l’accouchement, les menstruations retardées ou irrégulières, etc.) – il convient de noter que le comité dispose d’environ 200 rapports supplémentaires qui n’ont pas encore été inclus dans la liste finale de nos conclusions. »
    (…) * Pour lire le rapport du CP (en hébreu), lien en bas de l’article original
    https://gilad.online/writings/2021/3/23/the-probe-into-the-israeli-vaccine-policy-and-its-outcome-is-beyond-damning
    traduction M. Poumier pour ASI https://arretsurinfo.ch/resultats-accablants-de-la-politique-vaccinale-israelienne/

    Article à rapprocher de celui de Emma Khan du 5 mars 2021
    Critique de l’essai grandeur nature du vaccin Pfizer en Israël
    Des résultats dithyrambiques de l’efficacité du vaccin Pfizer sont publiées actuellement par les autorités israéliennes.
    Cette critique se fonde sur l’étude publiée dans le NEJM et résume 2 critiques publiées (celle de Seligmann-Yativ et celle de Xavier Bazin)
    (…) https://www.aimsib.org/2021/03/05/critique-de-lessai-grandeur-nature-du-vaccin-pfizer-en-israel/

  30. Le Dr Christian VÉLOT, généticien moléculaire à l’université Paris-Saclay et Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN explique le risque de recombinaison virale des Vaccins…

    (à 1’14) « … mais dès lors que l’on introduit du matériel génétique volontairement, du matériel génétique viral dans nos cellules, que ce soit de l’ARN ou que ce soit de l’ADN parce que la recombinaison virale se fait aussi bien entre virus à ARN qu’entre virus à ADN. On ne va pas le faire entre virus ARN d’un côté et virus ADN de l’autre. Mais 2 virus ARN ou 2 virus ADN peuvent s’échanger sans problème du matériel génétique avec une très forte efficacité. Dès lors que l’on introduit dans nos cellules du matériel génétique de façon volontaire, il suffit que l’on soit infecté dans ces mêmes cellules par un seul virus, de même nature, pour que la recombinaison se produise… »
    (à4’00) > « … et donc il ne faut pas que le remède [la vaccination] soit pire que le mal »

    (4’23) https://www.youtube.com/watch?v=xBS9tMWElLs

  31. Pour sortir de la peur des « variants » qui circule dans les esprits, largement amplifiée par les autorités et les médias :

    En novembre dernier une équipe de chercheurs recensait dans la revue Nature Communications l’existence de 12 706 mutations pour le Sars-CoV-2. Selon leur analyse, aucune d’elles ne semblait associée à une transmissibilité virale accrue. Il faut donc bien comprendre que, lorsque l’on parle de la mutation découverte au Royaume-Uni, il s’agit d’une seule parmi des milliers d’autres.

    Open Access – Published: 25 November 2020
    No evidence for increased transmissibility from recurrent mutations in SARS-CoV-2
    Lucy van Dorp, Damien Richard, Cedric C. S. Tan, Liam P. Shaw, Mislav Acman & François Balloux
    Abstract
    (trad) : Le COVID-19 est causé par le coronavirus SARS-CoV-2, qui a sauté dans la population humaine à la fin de 2019 à partir d’un réservoir animal actuellement non caractérisé. En raison de cette association récente avec les humains, le SRAS-CoV-2 n’est peut-être pas encore totalement adapté à son hôte humain. Cela a conduit à des spéculations selon lesquelles le SRAS-CoV-2 pourrait évoluer vers une transmissibilité plus élevée. Les mutations les plus plausibles sous sélection naturelle putative sont celles qui sont apparues de manière répétée et indépendante (homoplasies). Ici, nous testons formellement si les homoplasies observées dans le SRAS-CoV-2 à ce jour sont significativement associées à une transmission virale accrue. Pour ce faire, nous développons un indice phylogénétique permettant de quantifier le nombre relatif de descendants dans les clades sœurs avec et sans allèle spécifique. Nous appliquons cet index à un ensemble organisé de mutations récurrentes identifiées dans un ensemble de données de 46 723 génomes du SRAS-CoV-2 isolés de patients dans le monde entier. Nous n’identifions pas une seule mutation récurrente dans cet ensemble associée de manière convaincante à une transmission virale accrue. Au lieu de cela, les mutations récurrentes actuellement en circulation semblent être neutres dans l’évolution et principalement induites par le système immunitaire humain via l’édition d’ARN, plutôt que d’être des signatures d’adaptation. À ce stade, nous ne trouvons aucune preuve de lignées significativement plus transmissibles de SRAS-CoV-2 en raison de mutations récurrentes.

    https://www.nature.com/articles/s41467-020-19818-2

  32. Bonjour,

    Expérience familiale du covid

    Nous avons été lourdement touché par la covid au sein de notre famille début février 2021 .

    moi : 52 ans condition physique : sportif, vtt trail…..(prise d’aucun médicament), j’ai effectué mon test a l’IHU 03/02 Marseille positif donc prise de PLAQUENIL + zinc rubozinc+ azithromycine pendant 5 jrs résultat au bout de 5jrs la toux s’installe, un généraliste de remplacement m’ausculte et m informe que mon poumon est sain a droite et pour celui de gauche, il entend des crépitements. j’ai été alerté par mon oxymètre qui n’indique 94, celui du doc. indique la même valeur. je suis scie au niveau des jambes, pas de perte d’odora….
    les seuls symptômes : fièvre, toux sèche, jambe couper, aucune courbature. le doc n’oriente vers les urgences.
    je suis hospitalise 5jrs , le résultat du scanner poumon pris a 50 % traitement : oxygène et pendant 3jrs xamethasone 6mg en intra. le 07/03 j’ai pu refaire une rando de 14 kms avec de grande monté. j’ai du faire des poses pour reprendre mon souffle. je pense reprendre la course a pied en avril. précision la toux a disparue le 18/02. NB : je n’était pas en état pour n’occuper des parents.

    ma mère : 72 ans plusieurs facteurs de comorbides : diabete, 5 stents, syndrome de Gougerot Sjögren, thyroide, apne du sommeil…… tester positif, son generaliste lui prescrit SEULEMENT azithromycine 5JRS 2cp le 1er jrs et 1 les suivants + doliprane et sirop. au bout de 5jrs la situation s’aggrave, nouveau rdv avec prescription encore d ‘azithromycine pour 5jrs. le 6 jrs l’oxymètre indique 93 94 je telephone au doc. il fait venir une societe pour une oxygenation a domicile.
    l etat s’aggrave le 7jrs. au lien d’etre hospilalise a l’IHU Marseille, mon frere anti-RAOULT s’oriente en clinique, son état s’aggrave, réanimation, coma, infection nosocomiale suite a intubation , deces le 18/02.

    mon Père, 83 ans : sa seule pathologie mise a part arthrose, asthme traitement TRELEGY.
    tester positif, le clinique le laisse repartir avec un retour au urgence et donc réanimation.
    après un séjour dans une clinique pour recuperation, il sort le 31/03.

    Après cette expérience douloureuse, je suis a la recherche d’un médecin généraliste sur Aix en Provence ayant le courage de prescrire de l’IVERMECTINE . j’ai déjà trouve la pharmacie de confiance pour la délivrance du medoc. (l’ensemble du personnel de la pharmacie ne porte pas de masque et le pharmacien suit Louis Fouché).

    Merci pour les coordonnes d’un médecin courageux et compétant.

  33. Bonjour. Est ce que l’ivermectine marcherait pour quelqu’un qui a déjà eu une dose de vaccin, et qui habite aux États-Unis ? Il s’agit de ma fille. Et peut elle en trouver là-bas ?

    1. Bonjour, elle en trouvera évidemment et en vente libre probablement, dommage que même les vaccinés soient malades de la Covid…

      1. Évidemment puisque le vaccin ne protège qu’a 95 %, il y a toujours 5% de chance d’attraper une forme bénigne. Je me fais vacciner Jeudi.

      2. @ Netpapy : C’est curieux, ces 95 % et ces 5 % c’est comme pour les produits ménagers, quand on n’a pas de bol, on se retrouve toujours dans le pourcentage qui ne fonctionne ou ne protège pas.
        Bon, allez vite vous faire vacciner mais sur la langue, ça vous évitera de dire des c…ries ou des Trolleries!

  34. Imaginez…. si tous les médecins généralistes prescrivaient en même temps l’IVM? que pourraient faire toutes les hautes instances, conseil de l’ordre en tête? , c’est le médecin qui a la confiance de son patient, c’est lui qui, en définitive a le véritable pouvoir du soin…. courage! tenez bon!

  35. Petit précis de SLOGANTHÉRAPIE
    – – – – – – – –
    Nous avons tous noté que c’est désormais le gouvernement qui soigne les gens, et non plus les médecins:
    TESTER,
    DÉPISTER,
    ISOLER ! (oui, au fait: mettre en quarantaine et non pas CONFINER!)

    (et TRAITER: c’est pour quand?)

    … avec en filigrane un autre slogan, sinistre:
    TERRORISER: «Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leur âme.» (Machiavel, vers 1560)
    INFANTILISER: Je ne suis pas capable de penser par moi-même. Le Gouvernement pense pour moi.
    CULPABILISER: Je ne veux pas contaminer ma grand-mère. Qui mourra peut-être d’autre chose que de la covide, toute seule dans son EHPAD. D’ailleurs mourir seul/e c’est être solidaire!

    Vous notez: Nulle notion ici de prévention (en dehors des sempiternelles mesures: distancification physique, gestes-barricade, stérilisation de l’environnement, tests PCR tous azimuts…), nulle mention de traitement, pas même de Doliprane!

    Troisième slogan:
    ADAPTATION: Impossible! Impensable ! Nous ne pourrons pas nous adapter au coronavirus! (en fait, c’est inéluctable: nous devrons nous adapter car les virus sont présents sur Terre depuis des centaines de millions d’années, et font partie intégrante de la vie—et de notre ADN!)
    MITIGATION: C’est l’objet de toutes les mesures prises depuis un an «quoi qu’il en coûte!», mais dont le coût est encore impossible à chiffrer (pour s’en tenir au coût économique, et sans prendre en compte les coûts humains, socio-culturels etc. mais également sanitaires au bout du compte)
    SUPPRESSION: Là, on est dans l’incantation pure et simple, donc dans le religieux (mais croire que l’on va «éradiquer le virus» est purement et simplement illusoire(*)!)

    Attention, maintenant on entre dans le dur:
    «Dé plous en plous difficile!»… On ne fait plus dans la dentelle, désormais la thérapeutique c’est encore plus simple, ou carrément simpliste:
    VACCINER !
    VACCINER !
    VACCINER !
    … matin, midi, soir, samedis, dimanches et jours fériés, dans les vaccinodromes, les pharmacies, les cliniques vétérinaires… (et pourquoi pas dans les bureaux de poste, les bureaux de tabac, les perceptions, les mairies, les préfectures etc.?)
    Là, on sombre carrément dans la monomanie, mais cela donne au moins l’impression de faire quelque chose, notamment avec la mise en branle de cette extravagante logistique de production, d’approvisionnement et de mise à la disposition des Vaccinateurs de centaines de millions de doses de vaccin…
    Mais, horreur! ces vaccins sont peut-être dangereux (on commence à récolter des accidents vaccinaux, rarissimes certes, mais gravissimes, chez des sujets jeunes, en parfaite santé, notamment des thromboses… tiens tiens! comme dans une covide en bonne et due forme… Ça vous étonne?). Ces vaccins ont été développés à la va-vite, en brûlant les étapes (phase III escamotée)(*), ils sont peu efficaces et seront toujours en retard d’un métro: comme vous le savez, le virus mute constamment(*) et d’autant plus vite qu’il subit une pression mutagène par les vaccins ou certains médicaments antiviraux comme le remdesivir(*). La campagne actuelle de vaccination à grande échelle est en fait une gigantesque phase IV expérimentale(*)… On en saura davantage dans quelques mois ou quelques années. En attendant, le cas de notre célèbrissime Ministre de la Culture, dûment et médiatiquement vaccinée, mais qui a dû être hospitalisée pour covide trois jours après, est emblématique de l’impasse idéologique et thérapeutique dans laquelle nous nous sommes fourvoyés… (même si, évidemment, ce n’est pas en quelques jours que l’on développe une immunité après une vaccination…)
    Par ailleurs, rien ni personne ne vous garantit que, une fois vacciné/e, une, deux, trois… dix doses, vous pourrez jeter bas votre masque, ne plus être confiné/e, déjeuner au resto à moins de deux mètres les un/e/s des autres, être dispensé/e de réaliser un test PCR à chaque fois que vous voudrez aller au concert, au théâtre, voyager, etc. etc.(*)
    Avant de vous vacciner, il faudrait en tout état de cause, au minimum et au préalable, que le Grand Vaccinateur s’assure que vous n’avez pas déjà eu une covide ou que vous n’êtes pas en train d’en faire une, même asymptomatique, et donc qu’Il demande une sérologie: un test PCR négatif [c’est le cas actuellement pour 93% des PCR(*)] ne signifie en effet absolument pas que vous ne l’avez pas déjà eue!
    Plus grave encore: vacciner quelqu’un qui est en train de «faire» une covide, même asymptomatique, peut provoquer la production d’«anticorps facilitants» qui, comme leur nom l’indique peuvent faciliter l’infection ou d’autres infections(*).
    L’absence d’anticorps circulants (qui expriment l’immunité dite «humorale») mise en évidence par une sérologie négative ne signifie pas que vous n’êtes pas protégé/e(*).
    Autrement dit, vous êtes peut-être déjà protégé/e contre les variants et autres mutants à venir (dans une certaine mesure, mais en tout état de cause beaucoup mieux que par un vaccin). Il n’est pas exclu que les avatars du virus provoqueront des épidémies de covides tous les ans, comme le virus de la grippe: nous en sommes en France à la troisième…
    Si vous avez déjà été contaminé/e, votre immunité acquise (qui est une véritable mémoire immunitaire: pour faire simple, avec l’immunité humorale c’est le deuxième pilier de l’immunité) veillera à refabriquer des anticorps à la moindre intrusion du virus ou de l’un de ses avatars…

    Les addicts à la com (à la com, pas à-la-con), biberonné/e/s de slogans, se sont peut-être arrêté/e/s aux triptyques MAJUSCUES ci-dessus. Mais vous qui avez fait l’effort de continuer à lire aussi toutes ces minuscules, j’espère que vous êtes rassuré/e. Vous voyez le dessous des cartes, ce qu’il y a «derrière l’air», derrière ces slogans débiles ressassés en boucle ad nauseam depuis un an par tous les médias grand public. Ces slogans qui nous pompent l’air (justement) et visent à nous empêcher de penser!

    Et puisque nous sommes dans les slogans-à-la-con, je terminerai moi aussi par un dernier pour la route:

    PRÉVENIR: vit. D, zinc, ne pas céder à la peur, vous garder de ce délire sanitaire planétaire, etc.
    DIAGNOSTIQUER: si malgré tout vous vous sentez malade un beau matin, portez un masque, isolez-vous sans attendre d’éventuelles consignes, faites-vous tester si vous voulez (PCR) et appelez ou consultez votre médecin ou un médecin… qui fera un diagnostic.
    SOIGNER: si ce médecin est digne de sa vocation, il ne se contentera pas de vous dire de prendre du Doliprane et de rentrer chez vous, mais vous prescrira en phase précoce le traitement de référence (en attendant mieux, et n’en déplaise aux Autorités de Santé de nombreux pays infiltrées par Bigpharmafia, c’est l’ivermectine(*) après l’hydroxychloroquine(*), qui est désormais sur le devant de la scène, associée à un antibiotique).
    Si vous devez être hospitalisé/e (ce qui sous-entend que votre état s’est aggravé, par malchance ou par défaut de soins), sachez tout de même que d’immenses progrès ont été réalisés depuis un an dans la prise en charge hospitalière des malades: oxygénothérapie intensive, décoagulation, corticothérapie…
    Si par malchance encore, vous faites partie des quelques millièmes de pour cents de la population qui doivent être admis en réanimation (avec à la clé une possible intubation), priez pour qu’un lit soit disponible pour vous: les mesures sanitaires imposées à toute la population sont sourdement justifiées par la sous-dotation en lits de réanimation de notre pays(*): «Dieu se rit des hommes qui craignent certains effets mais en chérissent les causes»… Sachez que notre éminent Premier Ministre est l’un des principaux concepteurs et/ou artisans du détricotage systématique de notre système hospitalier de ces dernières années(*).
    Et vous, les servants de ce délire sanitaire planétaire:
    Arrêtez de nous pomper l’air!
    Arrêtez de faire chier le monde avec vos obsessions sanitaires! Figurativement pour «chier», mais littéralement pour «monde».

    Explication des (*):
    Nous avons encore le droit (pour combien de temps encore?) de faire fonctionner notre système neuronal (communément appelé «cerveau») et d’être intelligents: à vous de juger si les affirmations ci-dessus, repérées par une (*), sont des fèques-gniouzes (étymologiquement «information de merde») ou pas…

    1. Entièrement d’accord avec vous sur tous les points, j’en précise un point : un de me fils a eu le Covid mais sans les symptômes complets, juste fièvre à 38, 5 °, fortes courbatures et faiblesse extrême. Traitement du télémédecin : Doliprane, il en a « dégusté » pendant 10 jours. A t’il été positif ? Aucun des 4 teste ne l’a été, seul un examen sérologique avec prise de sang a révélé les anticorps qui montraient qu’il a eu le Covid ! Savez-vous les exigences de la Sécurité Sociale pour le faire admettre comme cas contact ainsi que sa petite famille ? Il faut qu’il fournisse la preuve d’un TEST POSITIF ! Après joute téléphonique, il faudrait que son médecin ou le labo lui donne le résultat de son analyse …
      Autre chose , la politique du spectacle, on perquisitionne, on met en garde à vue en toute illégalité ceux qui organisent des repas friqués ( je laisse de côté le jugement moral) , affaire Chalençon par ex :
      https://www.dossierfamilial.com/actualites/vie-pratique/fetes-restaurants-clandestins-la-police-peut-elle-verbaliser-les-personnes-presentes-877745
      Tout est fait pour terroriser le bon peuple.

  36. Les « pouvoirs en place » provoquent intentionnellement les citoyens pour mieux les contrôler dans l’aventure « SARS-Cov 2 !!!!!….. Cela avait commencé avec la « fronde » des Gilets Jaunes, qui a été violemment, et brutalement réprimée !!!…..
    Survient le SARS-Cov, et tout est à refaire ….. Les dégâts sont moindres mais plus profonds car exercés sur le psychique ….. et ils seront Irréversibles !!!…..
    Vous avez-dit « COMPLOTISME » ….. Comment raisonnablement penser autrement, s’il nous restent 4 neurones de « SAUVEGARDE » pour pouvoir survivre à cette tentative de « génocide » mondial ???…..Je suis profondément choqué !!!…..

  37. Bonjour,
    Aux auteurs de l’article:
    Vous affirmez :
    « La revue « Prescrire », dont les relations avec la firme Merck™ sont de tout temps plus que troubles, a emboité le pas de la désinformation anti-ivermectine d’une manière absolument éhontée. (21) »
    Pourriez-vous justifier ou argumenter cette affirmation étonnante à savoir « les relations avec la firme Merck » ou les relations avec les laboratoires pharmaceutiques en général si vous en savez plus ?
    En discréditant ce journal (indépendant de tout conflit d’intérêt) sans preuves, non seulement vous ne faites pas avancer le débat, mais en plus vous affaiblissez l’ensemble de votre article. Sans compter les 30000 professionnels de santé abonnés, engagés dans une démarche critique vis à vis des laboratoires pharmaceutiques et des politiques de santé qui ne peuvent vous suivre sur ce terrain-là.
    Merci de votre réponse… très attendue…
    Confraternellement.

    https://www.prescrire.org/docus/charteNonMerci.pdf

  38. Bonjour Docteur.
    Ici à Madagascar, nous n’avons que des ivermectines à usage vétérinaire. Pourriez vous nous indiquer Comment on trouve l’ivermectine à usage humain ? La posologie ?
    Personnellement, je ne suis pas tout à fait convaincu par n’importe quel vaccin existant actuel dans le monde entier. Ce n’est que de business en haut lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal