Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vacciner tout le monde contre tout, 10 erreurs que vous vous apprêtez à commettre en notre nom

Docteur Vincent Reliquet, Comité Médical AIMSIB

Lettre ouverte à Madame Agnès BUZYN                                        

                                                                                                                                     

Madame la Ministre,

Tout était-il déjà écrit s’agissant de l’extension vaccinale géante tant promise par Marisol Touraine avant que vous ne vous saisissiez des rênes de votre Ministère? (1)

Après quelques mois de propagande idéologique sans le moindre fondement scientifique orchestrée par Alain Fisher en faveur de l’extension des obligations vaccinales, voici que vous Madame la Ministre de la Santé, vous vous positionnez farouchement dans le camp des « vaccinalistes à outrance pour notre bien ».

Motif? 10 enfants seraient décédés de Rougeole en France depuis 2008 soit… un à deux par an. Vous ne nous renseignez pas sur l’état sanitaire de ces enfants, un simple oubli sûrement. Un adolescent de 15 ans aussi, dites-vous, mort de méningite à priori vaccinable. Je présente évidemment avec une réelle empathie mes plus vives condoléances aux parents qui sûrement auraient envie de réagir comme vous.

Mais Madame la Ministre vous n’avez pas le droit de déroger dix fois de suite à un ensemble de règles de bon-sens épidémiologique et éthique:

  1. Vacciner tout le monde contre tout induit l’idée que tous ces vaccins sont utiles à tout le monde ce qui est parfaitement faux et vous vous en doutez bien vous-même,
  2. Vacciner tout le monde contre tout laisse imaginer qu’aucun effet secondaire catastrophique ne soit à craindre ce que l’histoire récente nous a hélas démontré comme parfaitement irréel, (2)
  3. Vacciner tout le monde contre tout doit nous laisser croire que nos méthodes de surveillances des effets secondaires post-vaccinaux sont correctement installées ce que le contraire nous a abominablement été démontré, (3)
  4. Vacciner tout le monde contre tout consiste à imaginer que les vaccins représenteraient les seuls médicaments au monde ne présentant aucune contre-indication d’utilisation, comment un Professeur d’ Hématologie comme vous  pourrait-il se persuader d’une vérité pareille?
  5. Vacciner tout le monde contre tout en faisant fi des sous-groupes HLA les plus à risque revient à jouer à la roulette russe avec l’ensemble de la population de notre pays, (4)
  6. Vacciner tout le monde contre tout avec des produits mal voire jamais testés, mal synthétisés, impurs, renfermant régulièrement une collection ahurissante de déchets en tous genres devient absolument immoral. (3)(4)(5)
  7. Vacciner tout le monde contre tout en laissant aux industriels le soin de veiller sur la sécurité sanitaire des produits qu’ils mettent sur le marché représente la forme la plus aboutie de la démission publique. (6)
  8. Vacciner tout le monde contre tout en laissant à l’Etat toutes les conséquences des dommages éventuels des vaccins en circulation, dégageant ainsi les firmes pharmaceutiques de leurs responsabilités inaliénables représente le plus bel exemple de ce que la corruption de haut niveau peut infliger à un Etat souverain. (7)
  9. Vacciner tout le monde contre tout en obligeant de force l’ensemble du corps médical à procéder aux vaccinations revient à lui nier le plus élémentaire droit de retrait pour raison d’éthique, de morale ou de désaccord scientifique.
  10. Vacciner tout le monde contre tout en obligeant les médecins à se vacciner eux-même consiste à les exposer de force à tous les dangers qu’ils ne voudraient même pas faire encourir à leurs malades. (8)

 

On pourrait vous suggérer Madame la Ministre de vous méfier de vos supposés experts. Ceux qui reçoivent 100.000 euro de Sanofi-Pasteur sans les déclarer en 2013 et qui paradent en tête des experts indépendants à l’intérieur de votre Ministère,  comme  celles qui, de pays voisins, influent activement  sur les politiques vaccinales européennes, grassement rémunérées par les fabricants de vaccins.

On ne peut que conseiller à vos équipes de prendre sereinement en compte les travaux remarquables de scientifiques Français aussi éminents que discrets comme Michel Georget, Professeur Agrégé de Biologie et sommité en matière de vaccination, par ailleurs membre du Comité Scientifique de notre Association.

Merci Madame de bien vouloir nous éviter une énième catastrophe sanitaire, sociétale et partisane de plus, il ne me semble pas qu’une décision aussi foncièrement dictatoriale soit réellement attendue par l’ensemble de nos concitoyens qui nourrissent plutôt une énorme confiance dans votre nouveau gouvernement.

L’aspiration du moment serait plutôt à l’intelligence et au discernement, à la réflexion sereine et à la vraie Science, plutôt qu’aux chapelles et aux certitudes de marchands de produits aussi ruineux que très douteux, puissiez-vous nous entendre.

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’expression de mon plus grand respect.                                                         

 

Docteur Vincent Reliquet, Comité Médical AIMSIB

 

 

(1) http://www.leparisien.fr/societe/la-ministre-de-la-sante-agnes-buzyn-veut-rendre-rendre-onze-vaccins-obligatoires-15-06-2017-7055664.php

(2) – Explosion des cas de Scléroses en Plaques en France après la campagne forcenée anti HBV de 1996 ayant fait interrompre celle-ci en 1998, épidémie de Polio à virus de sérotype 2 en 2008 au Nigéria, souche disparue depuis 1999 mais qui a muté et est redevenue sauvage après une campagne de vaccination massive qui l’intégrait dans la composition des vaccins utilisés à cette époque, etc…

(3) – Moins de 1% des effets secondaires liés aux vaccins seraient mis à jour, in « L’apport des vaccinations à la santé publique », Georget M, Dangles ed.

(4) – ou le « scrabble immunitaire » in « Vaccinations, les vérités indésirables », Georget M, Dangles Ed.

(5)- Entre autres, des nanoparticules de toutes sortes, www.ipsn.eu/des-nanoparticules-dans-les-vaccins/

(6) – L’exemple consternant du Gardasil, www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2016/12/09/vaccination-hpv-une-plainte-du-centre-cochrane-contre-lema-acceptee-par-la-mediatrice-europeenne_842730

(7) – Rapport Fisher; www.concertation-vaccination.fr

(8) – S’agissant de la vaccination anti-grippale, Cochrane écrit en français:
http://www.cochrane.org/fr/search/site/grippe%20vaccin
« 71 personnes devraient être vaccinées pour prévenir un cas de grippe (IC à 95 % de 64 à 80). La vaccination ne montre aucun effet appréciable sur le nombre de jours de travail perdus ou d’hospitalisation. Aucune preuve de l’association entre la vaccination contre la grippe et les événements indésirables graves n’a été trouvée dans les études comparatives prises en compte dans la revue. Cette revue inclut 90 études, dont 24 (26,7 %) étaient financées totalement ou partiellement par l’industrie ».

12 réponses

  1. Merci beaucoup Dr Vincent Reliquet pour cette lettre. Votre exposé est clair et synthétique.
    Notre fille a reçu tous les vaccins conseillés sauf le Gardasil, car elle était en âge de décider et que nous avions nous-même quelques doutes.
    J’ai appris récemment par un médecin en qui j’ai toute confiance que de nombreux enfants à la suite de vaccinations ont eu de sévères otites. Il m’est impossible d’établir un lien aujourd’hui, mais je m’interroge quand même, car elle a souffert d’une surdité et d’un retard de langage lors de ses premières années à cause d’otites séreuses répétées. Elle n’a heureusement aujourd’hui aucune séquelles.
    Si l’on veut convaincre, le pire moyen est l’obligation, car cela ne peut qu’augmenter la défiance …La protestation gronde déjà un peu partout.
    Pour apaiser les tensions, pour redonner confiance, il suffit de lever cette obligation. Ils sont aujourd’hui peu nombreux ceux qui s’opposent à faire vacciner leurs enfants, ils seront bientôt beaucoup plus à s’interroger.

    1. Les enfants vaccinés font (de mémoire )dix fois plus d’otites,souvent chroniques que les non vaccinés

  2. En tant que parents nous ne nous laisserons pas faire…en ce qui nous concerne nous évoluons dans un milieu où tout le monde est très instruit et éduqué et où tout le monde est prêt à s’opposer. La révolte gronde… Les médecins, nos médecins doivent être à nos cotés face à ces méthodes qui sont inacceptables.

  3. Tous mes compliments, cher docteur, pour ce remarquable texte qui passe en revue tous les arguments à faire valoir contre une dictature vaccinatoire intolérable au pays dit « des droits de l’homme ». Tout le problème est de savoir si notre nouvelle ministre de la maladie est libre de ses décisions et n’est pas elle-même trop conditionnée par la « pensée unique » pour être capable de porter un jugement honnête et objectif sur la question des vaccins. Les responsabilités officielles qu’elle assuma précédemment permettent d’en douter. Tous mes encouragements vous accompagnent.
    Pierre Lance, écrivain et lanceur d’alertes

  4. Bon texte.
    Je regrette que vous ne releviez un incroyable mensonge de la ministre : les 10 morts de la rougeole n’ont jamais été des enfants. Le plus jeune avait 13 ans. Tous souffraient de comorbidités. Et 3 sur 10 étaient vaccinés.
    http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Archives/2011/BEH-n-33-34-2011
    (on y voit dans le tableau 1 p356 2 décès dans la tranche 1-14 ans et p 357 Discussion §2 : « La majorité de ces décès sont survenus chez des personnes jeunes (9 avaient moins de 30 ans) et 7 présentaient un déficit immunitaire, ne pouvant donc
    être protégées par la vaccination. »
    Mme la Ministre ne sait elle donc pas lire les BEH de l’INVS?

    1. Merci Madame pour votre commentaire.

      Ce que vous apportez à la réflexion générale dépasse de loin tout ce que l’on peut imaginer en matière de tromperie intellectuelle, il pourrait donc bien s’agir d’une désinformation consciemment orchestrée?

      Insupportable à tolérer dans une Démocratie Intelligente, telle que présentée.

      Puis-je vous présenter une offre de service que l’aimsib voudrait vous tendre aujourd’hui, il ne vous en coûterait que 30 euro annuellement si vous n’êtes pas Médecin, et 60 si par malheur vous l’êtes, pour nous rejoindre?

      Nous avons furieusement besoin de vous.

      A vous lire?

  5. Bravo et merci Dr Vincent !
    Puissiez vous être lu, entendu et compris.
    Ce gouvernement s’est promis d’être bienveillant ! L’Aimsib aussi et tant d’autres citoyens qui n’attendent que de se regrouper afin de former un tsunami de déferlantes obligeant un retrait net d’une telle mesure contraire à nos libertés !

  6. L’autoritarisme n’est pas justifié en matière de vaccination tout azimut…..un choix « éclairé  » des citoyens est souhaitable pour éviter , apres un excès de « pro » de provoquer un rejet total , avec les risques qui en découleraient…

  7. « un rejet total , avec les risques qui en découleraient… » ?

    Manikou 92, ces  » risques  » sont une meilleure santé, la nature humaine, la Vie préservées
    ( au moins des poisons injectés, puisque ceux que nous respirons et ingérons sont indéniables aussi )

    J’aurais appelé ça  » bénéfices  » 🙂

  8. Merci Dr Reliquet … pour votre plaidoirie claire et si convaincante… à l’image de tout ce que vous écrivez ici et ailleurs. Puissent vos écrits et le combat de l’AIMSIB avoir raison de cette décision folle d’administrer 11 vaccins (et près de 3 fois plus de souches) à nos bébés, sans recul, sans intelligence, sans foi ni loi.

  9. comme le dr rehby, vous évoquez dans votre article l’intellgence : connaitre, comprendre, critiquer et apprécier, et décider. Généralement nous vivons collectivement bien en dessous de notre niveau d’intellgence des phénomènes, car les applications des connaissances sont économiques dans un équilibre qui ne tend qu’à se perpétuer : il suffit que les acteurs économiques conservent leurs parts d’acitivités, et les connaissances appliquées peuvent changer… Alors, que proposer aux laboratoires à la place des vaccinations qui représentent parait-il un profit facile et sécurisé en croissance continue ?
    A coté, on peut réver de l’utilité en santé publique de rembourser les dosages des acides gras membranaires, de l’homocystéine, de l’iode, du sélénium, du LDL oxydé, de la vitamine D, documentés depuis 25 à 30 ans pour certains … par rapport à la charge économique des vaccinations.
    Je découvre votre association avec un grand intérêt.
    Bonne continuation.
    dr joseph goossens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal