Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La chronique du Zygomate saison 2

La Chronique de Zygomate

Saison 2

Le 30 mai dernier à Lyon, capitale des Gaules, s’est tenue la journée inaugurale de l’AIMSIB. Zygomate, votre serviteur, y était caché dans une foule d’environ 170 personnes. Je m’étais dit « ça va être une journée pleine de médecins, de malades et réservée aux plus de soixante ans ». Et bien, on peut souffrir d’affreux à priori !

Faut dire que le maître de cérémonie sait y faire. A l’aise en jean’s, baskets grises genre pantoufles, chemise bleue… rock around the pills ! Même le micro, il le tient à sa manière, inimitable. Prenez un micro dans la main droite – cela marche aussi dans la main gauche – appliquez-le sous le menton, en forme de porte-tête, et là lancez-vous dans votre woody-boogie…Oh hey !

6 heures ! 6 heures avec un break d’une petite heure pour un show rock & roll inoubliable.

Je ne suis pas un habitué des concerts médicaux, mais là chapeau ! Pas de temps morts, à peine le temps de s’envoyer un gorgeon d’huile d’olive enrichi d’un coup de blanc, 2 ou 3 feuilles de salades et autres délices dans leur boite auto-destructible, un autre coup de blanc et nous voilà repartis pour un second set. 6 heures en un éclair !

Et pour les yeux, le maître de cérémonie sait rassembler autour de lui tous ses groopies. Whaou ! Sauf erreur, il est sous la protection bienveillante d’une déesse, dont le rose et noir du jour fonctionnait comme un éblouissement. Il a même su attirer à lui un couple de sœurs ninjas dont, malgré toutes les interdictions, je n’ai pu résister à l’envie de toucher. Dieu est grand ! Et que dire de l’éclair qui a traversé la salle, smartphone bleu incandescent en mains, mitraillant à l’envie et qui dans son corsage safran fondit sur le maître de cérémonie pour l’étreinte dont elle avait rêvée ?

Sexe, Doc’s and Rock & Roll !

Vous allez dire, ça y est Zygomate part en vrille. Je vous le jure tout cela est véridique… Juste une petite vision décalée.

Pour le contenu à proprement dit du show, cette page ne suffirait pas à être exhaustif. Sachez que l’humour y fut autant présent que le sérieux ; que la sincérité, l’engagement, le cœur et la volonté de faire – et de défaire – étaient au rendez-vous. Aussi, comme cette page ne m’en permet pas plus, et aux dires du passeur de micros, une espèce d’escogriffe tout de beige vêtu, un jour prochain un film sera consultable sur notre magnifique site et, pour les plus boulimiques, l’intégrale du show sera disponible, moyennant un petit soutien financier, sur https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2023/11/image-4042920-20201130-ob-6b8f5e-dr-helene-banoun.jpg.org pour nos seuls adhérents.

Avant ce jour béni, laisse moi vous dévoiler les participants et leurs thématiques :

Agrobiologie par M. Claude Aubert ; Permaculture par M.Chistophe Gaugry ; Maladie de Lyme par Messieurs Jean-Marc Rehby et  Marc Arer et Mme Martine Gardenal  ; Liens et conflits d’intérêt en médecine par Messieurs Even et Jésus ; Santé du soignant par M. Karim Reggad ; Santé durable par M. Chardon ; Médecine intégrative par Mme Aline Mercan ; Statines et Cholestérol par Messieurs Reliquet, Kostucki, Rabaeus et Even ; Cancer, Diabète et Hypertension par Messieurs Nicot et Schwartz ; Témoignages de victimes des statines par Messieurs de Langlade et Raton ; Modèles alimentaires par Messieurs Souccar et Coudron, Compléments alimentaires par Mme Kaplan, Bio par M. Minelli ; Phytothérapie et Herboristerie par M. Augustin de Livois ; ainsi que l’ inoubliable maître de cérémonie de ce jour mémorable Michel de Lorgeril.

 

Aimsibiennes, Aimsibiens, The show must go on !

14 Responses

  1. J’espère qu’à l’avenir, ¨Maître Jesus saura faire un miracle pour la défense des Aimsibiens ( pardon pour ce petit blasphème); Petit aparté, je regrette de ne pas a voir pu faire votre connaissance directement… Moi, j’étais dans le fond, anonyme et discret avec mon épouse. Salutations et sympathie Zygomatique…

    1. Mais nous nous sommes croisés Monsieur ! Qui ne vous aurait pas reconnu ? Même caché derrière les piliers de la chapelle, vous ne pouvez passer inaperçu. Nous prendrons le temps de la rencontre en d’autres lieux. Saluez votre Dame, dont je me rappelle la pertinence que vous avez bien voulue nous confier.

  2. « J’y étais ! » pourrais-je dire un jour. Il est vrai que la journée fut dense, mais en même temps trop courte tant il y a à dire. Je suis cependant sorti de cette journée un peu sonné et ému. En effet, j’ai découvert l’ampleur des problèmes rencontrés par les médecins « indépendants » à commencer par des problèmes judiciaires dont je n’imaginais pas la pression si prégnante. Cela a mis en évidence le danger encouru par ces médecins dans la pratique de leur métier, l’absence de liberté d’agir et de penser. Autrement dit, ils supportent un diktat qui les placent entre le marteau et l’enclume : d’un côté les organismes publiques et/ou professionnels, et les patients, qui les poussent à respecter des protocoles qui empêchent le thérapeute de soigner un patient en considérant celui-ci dans ses particularités propres et donc différentes d’au autre patient. La vision monolithique du soin est terrifiante. Je ne pensais pas qu’une dictature d’une telle ampleur sévissait aujourd’hui. Je suis heureux que cette association soit créée car elle permettra, je l’espère, d’offrir aux « thérapeutes et penseurs indépendants » les moyens de se défendre contre des ténèbres dignes d’un obscurantisme d’un autre âge. Bon courage à tous !

    1. Je me souviens vous avoir pris pour Inox dès votre arrivée …
      Résumé parfait de mon ressenti !
      J’espère ne pas rester sonnée trop longtemps encore grâce à l’Aimsib !
      Merci à tous

  3. Moi aussi j’y étais, flûte, personne me remarque jamais, j’étais derrière le poteau qu’Inox avait laissé disponible!

    J’ai un beau sujet rédactionnel futur, Zygo, puis après encore deux autres, dont un grâce à ton boulot de cador.

    Ils le savent, les gens qui te lisent, que en plus tu es beau?

  4. Mince, je n’ai pu ou su voir tous ces détails rapportés par zygomate. J’ai parlé et papoté avec beaucoup de monde, mais ait du mal à retenir tous les pseudos, donc … je ne sais plus tout à fait avec qui ! Cet oubli n’est pas lié au verre pris en fin de journée avec Lionel et Petrutza, car les verres, et leur contenu, étaient non alcoolisés. Je ne suis pas sûr non plus d’avoir reconnu Inoxydable, la prochaine fois j’espère.

    Nous n’étions que 3 à prendre un verre à l’issue d’une réunion de l’AIMSIB, un comble ! Ce n’est pas ce que j’imaginais, mais en même temps, je pouvais loger chez ma famille sur place, ce n’était pas le cas de tous.

    L’organisation était impressionnante, chapeau bas aux aimsibiens bénévoles. J’imagine qu’ensuite vous avez dû bien vous reposer. Et merci encore à Mme la présidente d’avoir réussi à obtenir un plateau repas spécifique pour mon régime.

    J’ai fait, à ma sauce, un résumé de la journée, pour l’instant de la matinée, ici : http://www.revolutions-scientifiques-et-diabetes.com/blog/reunion-inaugurale-de-l-aimsib.html,
    Signalez moi oublis ou erreurs. Un second résumé suivra pour l’après midi.

    Lionel, et Petrutza si elle lit ces messages, j’espère qu’après la prochaine réunion, nous deviserons de nouveau ensemble, et plus nombreux cette fois.

    PS : comme discuté avec Pascal et … Souricette ?, en espérant ne pas me tromper de pseudo, je me suis renseigné, mais n’ai pas eu vent de cardiologue plus ouvert dans la région toulonnaise. Des beaucoup plus obtus que la moyenne oui, ça existe, vous le saviez déjà, mais pas de gens proches de la philosophie aimsibienne.

    1. Bravo mon cher Olive !
      Très bon résumé du matin d’une journée inaugurale. Peut-être pouvez-vous rajouter, à propos de la maladie de Lyme, que la présentation fut faite par Jean-Marc Rhéby et le propos développé par Marc Arer et Martine Gardenal. Nous attendons la suite avec impatience et je pense que nos petits amis cinéastes seront ravis de votre travail qui synthétise l’ensemble d’une journée dont il faudra tirer un récit.

  5. Cher « Olive verte ». Désolé que nous ne nous soyons pas reconnus, mais comme le disait Coluche  » …peut-être que ce n’était pas moi… » . Quant à boire un coup après, tout d’abord j’avais de la route à faire mais j’aurais pu retarder d’une heure, mais il m’a semblé à la fin qu’il fallait libérer la salle; Je n’ai pas entendu (problème d’acouphènes depuis20 ans ) dans le brouhaha un mot conviant en ce sens. Mais bon, ça sera pour une prochaine fois.
    Et bravo pour le résumé et ton site.

  6. Suite :Et pardon, Dr Rehby d’avoir raté votre prestation sur la maladie Lyme, problème de parcmètre…plus gourmand que mon percepteur. Mais j’ai eu ( mon épouse aussi) le grand plaisir et le privilège de discuter avec vous. Sympa et instructif. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal