Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Dix ans de statines

10 ans de statines ! Durant toutes ces années je me suis torturée l’esprit de savoir qu’il me faudrait prendre ce médoc tout le reste de ma vie. Mon médecin m’a prescrit du c. à contre-cœur, il s’est autorisé à me dire que j’allais ingurgiter du poison mais qu’il serait terriblement efficace sur mon taux de cholestérol, il avait raison, mon taux a chuté, trop même, je commençais tout doucement à me poser des questions… sans réponse. Mon homéopathe de médecin n’était pas encore convaincu de laisser mon cholestérol tranquille !

Par peur, négligence, j’ai laissé faire !

Plus tard j’ai été interpelée par le Professeur E., une petite lumière s’est allumée dans mon coin de cerveau endormi, j’ai cherché à en savoir plus, c’est ainsi que je me suis retrouvée sur le blog de Michel de Lorgeril, j’ai lu très vite « Cholestérol mensonges et propagande »

Par peur, là encore, j’ai tout arrêté !

Je remercie MdL grâce à qui j’ai pu continuer mes lectures et approfondir le bien fondé de ses écrits.

C’est difficile pour nous pauvres patients d’aller à la pêche aux infos, de se faire sa propre opinion, d’aller à l’encontre des grandes voix médiatiques qui nous assurent prendre de grands risques à stopper nos statines.

Ce que je n’avais pas compris alors c’est qu’insidieusement je changeais, je réagissais beaucoup plus difficilement à la moindre difficulté, j’avais des douleurs sournoises après mes activités sportives que je n’avais pas stoppées malgré tout. J’étais persuadée que c’était ainsi que j’allais vieillir… mal !

Bref je devenais une dépressive latente, je n’avais pas de solution à part les anti-dépresseurs, je ne voulais pas m’embarquer là-dedans avec une pilule « miracle » pour me redonner la joie de vivre que j’avais perdue et que j’ai toujours eu malgré un tempérament anxieux et angoissé. Et puis il y a eu des périodes d’extrasystoles ou ce fut l’horreur. Je n’avais jamais connu cela même si j’y suis sujette ! Je n’avais plus le moral pour m’en sortir. J’ai vu le cardio a plusieurs reprises, mes extras comme je les appelais il s’en moquait, elles étaient bénignes, je les vivais très mal, je n’arrivais plus à réagir à cet état. Et pourtant j’ai essayé de les minimiser quand elles m’envahissaient, je me répétais inlassablement que c’était ma façon de les ressentir qui clochait, je ne pouvais plus réagir … Pour me rassurer ce qui lui importait c’était de prendre mon c.et point barre. Il y a pire je sais mais pour moi tout cela faisait trop de choses à gérer et j’étais mal, j’ai été mal pendant longtemps, toujours border line et ce n’est pas drôle à vivre. Pour couronner le tout j’ai appris récemment que j’avais déjà une suspicion de cataracte… Bizarre, bizarre ! Pas tant que cela puisque je me doute maintenant avoir dû accélérer le processus !

Très vite après l’arrêt des statines j’ai enfin fait le lien avec ce que j’étais devenue sous l’emprise des statines et le fait de m’être retrouvée comme j’étais avant !
La pêche est revenue, les douleurs se sont envolées, les difficultés quotidiennes je les gèrent avec application, je ne laisse plus mon moral s’enfoncer dans mes chaussettes …

On peut dire que depuis 4 ans je revis !

Minoque

6 Responses

  1. Et moi aussi depuis 4 ans d’arrêt. Je ne suis pas redevenu neuf mais énormément de choses se sont améliorées tant sur le plan psychologique que physique et certains seraient ahuris de voir ce que je peux faire lors d’un entrainement malgré mon âge qui commence à devenir respectable. Peut-être un jour mettrai-je une vidéo perso en ligne lorsque je saurai comment on fait. Ca convaincra peut-être ceux qui doutent qu’on puisse retrouver une activité physique normale et/ou performante avec une coronaire en moins et des F.A quasi disparues… et mrd pour les STATINES!!! …et leur prescripteurs.

    1. Bonjour
      Vous vous rendez compte du risque que vous faites prendre aux autres en écrivant que vous avez arrêté les statines ? Je m’explique, j’ai fais un infarctus, 4 ans en arrière, j’ai pris des statines au début à 80 mg, maintenant à 40 mg.Je surveille mon alimentation et je fais du sport, j’ai remarqué que je mettais plus de temps à m’échauffer depuis quelques temps et j’ai vu que les statines avait une influence sur le muscle, la raison pour laquelle, je cherche les causes.Mais je suis très désorienté, je vous expliques pourquoi : parce que le net est maintenant devenu un objet de propagande, de la part des contestataires surtout…beaucoup n’hésitent pas à écrire des contre-vérités, juste pour porter un coup à leur opposant, dans ce cas-ci ceux qui sont contre l’industrie pharmaceutique, (je ne suis pas forcément pour), mais là si c’est le cas, alors ils mettent des vies en danger.Avez vous consulter votre médecin avant d’arrêter ? Quel était son avis ? Aviez vous fais un infarctus auparavant ?
      Merci de votre réponse.

      1. Gilles epaillard, je vous ai écrit un mail personnel. Le cholestérol est innocent, les statines sont des poisons.
        C’est scientifique, objectif, sérieux.
        J’ai arrêté les statines en accord avec mon généraliste et mon cardiologue.
        J’ai 3,5 g/l de cholestérol total dont environ 2,8 g du LDL (cette sélection LDL/HDL ne sert à rien mais passons) et tant mieux. C’est mon corps qui le fabrique. Le cholestérol est très utile à une bonne santé

        Lisez Michel deLorgeril. Voyez l’excellent doc d’Anne Georget « cholestérol, le grand bluff » de 2016. Internet ou Arte-boutique.
        Là je n’ai pas le temps de plus. A bientôt.

      2. @ Gilles epaillard. Je comprends vos doutes et inquiétudes. Ne vous en faites pas pour moi. Si vous voulez avoir une idée de mon état physique, je figure de pieds en cape dans un des articles récents de l’AIMSIB ( sur la framboise) et vous n’avez pas idée de ce que je peux faire actuellement et sans problème malgré encore quelques séquelles des 10 ans de statines;
        En réponse à votre question, je n’ai pas eu d’infarctus mais une coronaire TOTALEMENT bouchée, pas de stent mais collatérales qui se sont développées grâce au exercices physique que j’ai toujours pratiqué même quand je souffrais l’enfer musculaire et tendineux avec les statines.
        Pour votre sauvegarde, je vous suggère fortement de lire le livre du dr Michel de Lorgeril « Prévenir l’infarctus et les maladies cardio vasculaires » ça m’a sauvé la vie et ma sante, vous aurez votre réponse à propos de vos problèmes musculaires et sa pourrait, si vous vous alimentez selon la Diète méditerranéenne dont il a fait les études et mis pratique en 1995 dans « l’étude de Lyon – Lyon Study en anglais sur NCBI  » sur les transplantés cardiaques et si vous changez de mode vie ( exercices physiques -faut pas avoir peur -) relaxation etc … en laissant tomber les « conseils d’alimentation » donnés par les cardiologues qui n’ont qu’une vague connaissance de la nutrition pour les cardiaques et autres – les ai suivi pendant 10 ans et mon état de santé se dégradait de plus en plus … allant peser jusqu’à 140 kgs avec perte de force et F.A ( que j’ai réussi seul à faire disparaître à l’étonnement de mon nouveau cardiologue et de mon M.T) et vous informer aussi par les billets concernant les « Statines » et autres anti cholestérol publiés dans le Blog Info dur Dr MdL.. Vous serez étonné de voir ce que vaut la propagande de Bigpharma sur ce sujet … et d’autres.
        P.S: Je viens d’avoir le résultat de mes dernières analyses sanguines TRES approfondies que je n’avais pas fait depuis 2 ans : je souhaite à tous les patients d’avoir d’aussi bons résultats, j’ai même réussi enfin à faire baisser mon HbA1c bien en dessous du seuil de 7, tout cela sans médoc et en pratiquant outre la D.M, un jeûne partiel. (Diabète intervenu au bout de deux ou trois ans de statines malgré les « bons conseil » de mon cardiologue de l’époque…)
        Essayez et vous verrez, c’est comme pour la « gaine scandale » dont le slogan était : « essayer c’est l’adopter »…

  2. Oups ! J’ai eu envie de relire ce que j’avais écrit en 2016 … Et je suis surprise d’y lire une suite qui a eu lieu en 2018 !
    Pour Gilles si vous passez par là sachez que maintenant j’ai donc arrêté les statices depuis 7 ans sans aucune pathologie vasculaire à ce jour.
    Merci à François et Inox d’avoir été attentifs.
    Minoque

    1. Chère Minoque, je suis toujours aussi attentif et je m’intéresse au bien vivre des commentateurs.Je suis content pour vous . Pour moi, actuellement, bien qu’à la retraite depuis 2003, je n’ai jamais autant travaillé (façade de ma maison repeinte – presque fini – aider un de mes fils pour rénover une maison à la campagne qu’il vient d’acheter etc…Très dur de marcher et garder l’équilibre sur une toiture avec des pieds bousillés par les statines – neuropathies qui ne partiront plus … 10 ans de statines, ça laisse des traces malgré 8 ans d’arrêt) je fais toujours mes exercices de musculation en plus le soir, je n’ai pas le temps pour le vélo et la météo n’est pas très clémente … tout ça avec une coronaire en moins ! Merci MdL et les conseils de ses livres et billets.
      Bon, je sais que je ne redeviendrai jamais neuf, mais je caresse l’espoir de garder ma forme actuelle et la santé jusqu’à un âge avancé et voir grandir mes petits enfants. Je vous souhaites la même chose et à tout ceux qui ont eu le courage de laisser tomber ces maudites statines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal