Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

À PROPOS D’UNE MALADIE AUTO-IMMUNE

TÉMOIGNAGE À PROPOS D’UNE MALADIE AUTO-IMMUNE

Je m’appelle Michel ANGLES, je suis médecin.

En 1982 j’étais installé à Charleville-Mézières comme médecin généraliste, acupuncteur et homéopathe quand j’ai commencé à souffrir d’inflammations insupportables du dos et des grosses articulations.

Avec des confrères spécialistes nous avons alors posé le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante, maladie auto-immune qui provoque l’inflammation des articulations de la colonne vertébrale et souvent aussi de toutes les articulations.

Tous les patients qui souffrent de cette maladie, de Polyarthrite Rhumatoïde et de Rhumatismes Psoriasiques savent le calvaire qui est enduré : ces maladies sont des arthrites, ce qui veut dire que les douleurs sont calmées par le mouvement doux … mais on en peut pas rester tout le temps en mouvement, alors, épuisé, on s’endort mais on est réveillé une ou deux heures après par les douleurs insupportables.

J’avais une forme grave dont l’évolution prévoyait qu’à partir de 45 ans j’évoluerai vers une insuffisance respiratoire chronique due au fait que les vertèbres et les côtes se soudent entre elles et qu’une dizaine d’années plus tard j’irai « ad patres ».

Pour moi qui était plein de vie et de projets, avec ce diagnostic l’avenir n’était plus ce qu’il était.

J’ai tout essayé pour me soigner : des médecines non conventionnelles à la médecine classique en prenant des AINS qui me faisaient « des trous dans l’estomac » et des antidouleurs puissants qui ne me soulageaient pas ; rien n’y faisait.

J’ai donc décidé de partir en Chine pour me perfectionner en Médecine Chinoise, avec l’espoir que je trouverai là-bas une solution à mon problème.

En fait, arrivé en Chine, je n’ai plus eu de crise mais quand je revenais en France, au bout de 3 ou 4 semaines je redémarrais une crise.

En réfléchissant je me suis aperçu que j’avais déjà passé deux ans en Chine sans manger de laitage -il n’y en avait pas du tout à cette époque- alors qu’en bon aveyronnais un plateau de fromage, à moi tout seul, ne me faisait pas peur !

Du point de vue de la Médecine Chinoise les laitages favorisent la formation de « Glaires » qui vont boucher les canaux (les Méridiens) qui transportent le Souffle et l’Énergie vitale (le Qi) dans le corps entier. Le Qi circulant mal des troubles vont apparaître.

En arrêtant de consommer des laitages on arrête la production de ces « Glaires » (de toxines comme disaient les Anciens en médecine occidentale) et du même coup on stoppe la douleur et l’évolution de la maladie.

Chaque été lorsque je revenais en France un confrère acupuncteur me présentait ses cas difficiles dont tous ceux qui souffraient de Spondylarthrite Ankylosante et de Polyarthrite Rhumatoïde ; je leur conseillais d’arrêter tous les laitages et l’évolution de leur maladie s’arrêtait dans deux cas sur trois.

Il restait un tiers d’échecs que je ne comprenais pas! Jusqu’au jour où une patiente me dit que je préconisais l’arrêt des laitages comme le Dr Seignalet.

Le Dr Seignalet je l’avais eu comme professeur d’hématologie et d’immunologie au cours de mes études à Montpellier et je trouvais étrange qu’un grand chercheur, scientifique pur et dur, acteur important dans la réussite des greffes rénales, s’intéresse à l’alimentation.

J’ai compris pourquoi à la lecture approfondie de ces ouvrages et quand, selon ses principes, je conseillais à mes patients d’arrêter les laitages ET les céréales non ancestrales, les maladies auto-immunes cessaient d’évoluer dans neuf cas sur dix.

Quant à moi, en arrêtant de consommer des céréales modifiées, j’ai vu disparaître un eczéma chronique, une sinusite chronique, des caries à répétitions et surtout une diverticulite qui devenait de plus en plus douloureuse et dangereuse.

Donc là où aucun médicament n’avait pu m’aider, le changement d’alimentation et la rectification alimentaire m’ont permis de retrouver force et vigueur et à 66 ans je peux dire que j’ai la Vie devant moi !

 

9 réponses

  1. Très intéressant, non pas pour moi mais pour quelqu’un que je connais ( un médecin).
    Il me semble aussi que le « jeûne thérapeutique » fais la même chose, Sans doute du fait de ne plus prendre de laitage ou de céréales durant un certain temps.

  2. Diagnostiquée polyarthritique en 2001, je suis sous PLAQUENIL depuis ce temps, et, contrairement aux recommandations de mon « rhumato », j’ai cessé, en grande partie, de consommer des laitages … sauf fromage brebis et chèvre … et, ma foi, je me trouve très chanceuse : il n’y a pas eu d’évolution … la maladie est pourtant prête à resurgir à tout moment, je le sais !
    J’ai opté pour la prise d’oméga3 (d’une pierre deux coups puisque F.A. aussi) et mon DG me donne RIBèS NIGRUM et RHUS TOXICODENDRON … évidemment la pharmacie me délivre cela de la marque que vous connaissez en France …. mais là il y a problème, avec tout ce qu’on en dit au niveau de la qualité des produits … je pense devoir m’expatrier …. d’autant plus que, d’ici quelques temps, il faudra penser grippe et système immunitaire ! …
    Je n’ose vous demander votre avis … en tout cas MERCI de m’avoir lue.

    1. Cher Docteur, grand merci de nous parler si bien de Seignalet au grand cœur. En plus, il collectionne (sur 90 maladies dites  »de civilisation’’) des pourcentages soigneusement évalués et souvent époustouflants de rémissions (pourcentages qui auraient pu être encore plus sidérants s’il avait lu plus attentivement Kousmine au grand cœur, son inspiratrice).

      @ Raymonde 2016. Justement, plutôt que oméga.3 (les cascades enzymatiques ne présentent pour nous aucun intérêt pratique), dites TRIINSATURÉS. Le plus intéressant en est l’acide GAMMALINOLÉNIQUE [5e éd. (d’occasion) p. 242], meilleur anti-inflammatoire naturel connu [utilisé par moi contre 2 abcès (en attendant le dentiste) et en cours d’essai pour espacer les piqûres intravitréennes contre ma forme de DMLA). Il faudrait le laisser dévaluer à l’état d’ ‘’oméga.6 ? Ben voyons. Laissez dire et prenez-vous (Kousmine) 25 ml (1 c. à S. + 1c. à c.) d’huile de chanvre bio chaque jour (en 2 vinaigrettes), au risque de (peut-être) jaunir légèrement les dents à la longue.
      Et lisez Seignalet.  Sur 297 PR, Seignalet obtenait 127 rémissions complètes, 100 améliorations nettes, 18 à moitié et seulement 52 échecs sans avoir parlé de Kousmine à ses patients).

  3. Bonjour,
    J’ai moi-même été victime d’une polyarthrite rhumatoïde, dont je n’ai plus trace aujourd’hui.
    Et j’ai cette même réflexion à 62 ans, j’ai la vie devant moi et beaucoup de choses à apprendre et à transmettre ; j’explique sur mon site (dédié à cette transmission de façon totalement désintéressée) comment retrouver un terrain de santé.
    Comment moi-même j’y suis parvenue : https://www.bonnes-habitudes.fr/contact/qui-suis-je/
    Bonne santé à vous
    Brigitte Fau

  4. Bonjour à tous,
    J’ai 43ans et je souffre de la spondylathride encylosante depuis plus de 13 ans. Quand la maladie à été diagnostiqué, j’ai essayé plus de 10 médicaments de type AINS, et même des piqûres de ANTI-TNF alfa. Après chaque essai d’un médicament il y avait une petite phase d’amélioration mes les douleurs sont vite revenues.
    J’ai commencé donc il y a 8 ans le yoga que je pratique tout les jours le matin pour garder une certaine souplesse. J’ai essayé il y a 10 ans le régime sans laitage et sans gluten. J’avais des résultats très encouragents mais à l’époque il n’y avait pas beaucoup de produits sans » sur le marché. Le régime étant très contraignant j’ai arrêté au bout de 6 semaines. Mes douleurs étant de plus en plus fortes et difficilement gerables, j’ai recommencé le régime sans gluten et sans laitages en janvier. Au bout de 8 jours mes douleurs ont fortement diminué. Mais 1 mois plus tard, elles étaient à nouveau de retour. Comme à chaque fois quand j’essaie un nouveau médicament j’ai un bon effet placebo mais qui s’estompe assez rapidement. Je continue quand même ce régime car il me fait du bien par ailleurs mais les douleurs sont là. J’ai pris un Rdv chez un spécialiste de l’acupuncture en espérant que cela m’aide. Je serais ravie d’avoir vos conseils car je ne sais plus quoi faire.

    1. Bonjour je suis atteint de spondylarthrite ankylosante depuis maintenant 2 ans, je comprend ce que les gens qui ont ça endurent.
      Je dirais que le premier traitement est vraiment de continuer d’etre chaud le plus possible, y aller doucement lorsque l’on sent les raideurs comme le matin tout contrôler.. Et d’ailleurs celles de journée aussi car on parle que du matin mais les raideurs sont constemment la et surtout quand elles le décide ! Les anti inflammatoire arrêtés depuis plus de 8mois car estomac endommagé.. Et j’ai je n’ai que 26 ans ! Je pense aller voir du côté de la médecine chinoise l’acupuncture m’as soigné une algodystrophie du pied gauche à l’âge de 18ans..mais cela reste à prouver. C’est une sacrée maladie encore beaucoup trop incomprise..

      1. Extraits d’un site concernant le jeûne : »
        Comme le dit le proverbe allemand :
        « Une maladie qui ne peut être soignée par le jeûne ne peut être soignée par rien d’autre. »
        « Maria Buchinger, qui a assisté son père pendant de nombreuses années, lui a un jour posé cette question : « Que dois-je répondre à tous ceux et celles qui veulent savoir ce que le jeûne peut guérir ? » Et Otto Buchinger répondit : « Demande-moi plutôt ce que le jeûne ne peut pas guérir ! Ce ne sont que quelques maladies : tuberculose, hyperthyroïdie… Dans tous les autres cas, et notamment en cas de maladies chroniques, le jeûne vaut la peine d’être essayé ».
        Le Dr Otto Buchinger eétait atteint d’une forme grave de Polyarthrite ankylosante.
        Cet article résume bien les bienfaits du jeûne :
        https://www.alternativesante.fr/jeune/jeuner-apporte-des-bienfaits-en-cas-de-nombreuses-pathologies-dr-lionel-coudron
        dont j’extrais cette phrase :
         » Les autres indications concernent les maladies inflammatoires et pour certaines auto-immunes, qu’elles soient rhumatismales – comme la polyarthrite et la spondylarthrite ankylosante – ou intestinales – comme la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique –, ainsi que des maladies neurodégénératives comme Parkinson. »
        Pour ma part, j’en apporte témoignage, outre la diète méditerranéenne au plus possible conseillée par le Dr MdL, j’ai pratiqué et pratique encore le jeûne partiel ( dit 8 X 16 ou encore séquentiel) en supprimant le repas du soir ( plus efficace que supprimé celui de matin) m’a permis de faire la réversion de mon diabète D2 et m’a fait perdre des dizaines de Kgs sans perdre ma force et ma masse musculaire qui sont, malgré mon âge, plutôt très au dessus de la norme.
        Lisez et essayez, courage, ça fonctionnera peut-être pour vous.

      2. @ Pétra, Sami } 2019. Accrochez-vous ! Lisez Seignalet. Sur 122 SPA, il obtenait 76 rémissions complètes, 40 améliorations nettes et seulement 6 échecs. Ajoutez-y la recette (Kousmine) anti-inflammatoire indiquée à Raymonde. Et donnez-nous des nouvelles, Amis.

  5. Moralité, c’est bien ce que je dis : continuer (pour son petit immobilisme intellectuel ; si sacré ?) à employer le mot AUTO-IMMUNE (épithète culpabilisant le patient par son organisme avec la mauvaise foi de notre nullité en quelqu’immunité que ce soit) dispense de chercher le(s) XÉNOBIOTIQUE(s) fautif(s), et dissuade pharmaïquement de seulement examiner, inspecter, tester, réformer une alimentation inappropriée.

    En raison de l’énormité des souffrances subies (bien réelles, elles) par les patients, je continuerai donc de casser les pieds à nos honorables prêcheurs sanitaires (dont je suis, et, moi, dans le désert pluri-insaturé) en préconisant son impopulaire remplaçant, le terme  »XÉNO-IMMUNE ».

    Dans ma grande mansuétude, j’autorise les plus ombrageux (médecins ou non, mes maîtres) à se laver discrètement les mains (des souffrances interminables de ces justes) avec le filet d’eau  »IMMUNE » [tout court (sans le coup de surin AUTO-)].  

    À 85 ans, on voit parfaitement de fichues et molles habitudes de pensée suffire à handicaper très concrètement le sens des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal