Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La corme et le cormier

Le cormier est un arbre domestique, trop rare par rapport à son intérêt .

Son port est majestueux et élégant, il peut atteindre 20 m de haut.

Il s’agit là d’une essence précieuse, et il est attristant  de constater sa rareté eu égard à ses qualités. Sa longévité est remarquable, jusqu’à plusieurs centaines d’années et il s’agit d’une plante économe en eau donc très adaptée aux changements climatiques.

On mange ses fruits, c’est même un véritable délice, ils se présentent comme des petites poires beige sombre.

Il vaut mieux attendre qu’ils blettissent pour les consommer.

Souvent l’arbre est généreux, on peut alors faire des confitures et des desserts d’une saveur tout à fait originale.

Donc si vous en avez l’occasion n’hésitez pas plantez un cormier, vos enfants vous remercierons.

Une réponse

  1. J’en ai planté deux dans mon jardin qui prospèrent très bien. Le bois de cormier servait à faire des semelles de rabot ou de varlope. C’est un bois très dur à travailler. Il résiste au frottement.
    Mon épouse plante aussi très souvent son cormier quand il résiste un peu trop.
    Le cormé à base de cormes est aussi le premier vin fruitier.
    Le traité du cormier est édité par la société d’Etude et de Protection de l’Environnement Nord et Est Sarthe.
    Christian Sorbus Domestica
    ps : nos experts pourraient se pencher sur les vertus des fruits de cet arbre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal