Que signifie l’indépendance en médecine ?

Cette notion renvoie à l’existence de liens d’intérêt – éventuellement conflits d’intérêt – entre un médecin et une entité (commerciale, industrielle, idéologique, religieuse, politique, et autres) sans rapport direct avec le patient qui à titre individuel confie sa santé à ce médecin.

Cela signifie que ce médecin peut être, consciemment ou inconsciemment, influencé par ces liens d’intérêt.

Cette influence n’est pas obligatoire et elle est difficile à prouver ; elle n’est pas obligatoirement néfaste à la santé du patient ; elle n’est pas non plus une preuve de cupidité de la part du médecin.

En fait, le problème essentiel soulevé par cette question d’indépendance (ou de lien d’intérêt) est notre incapacité à en évaluer les conséquences en termes de qualité du service rendu par le médecin ; et donc pour la santé de ses patients.

Ces formes de dépendance, à l’époque actuelle, sont généralement sources de suspicion avec des effets très négatifs quant à la qualité de la relation médecin-malade.

Quelle que soit la façon d’aborder cette question, il est hautement préférable que les médecins soient indépendants et que la médecine qu’ils pratiquent soit libre et indépendante.

Au minimum, si une totale indépendance est impossible (quelle qu’en soit la raison), elle doit être équilibrée par une totale transparence.

Auteur de l'article :

Lire tous les articles de

justo Praesent fringilla nec libero accumsan leo dolor felis ipsum leo.