Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’eau qui pourrait transmettre de l’information, démonstration ici

Nous commençons la retransmission des conférences de notre congrès strasbourgeois du 23 Septembre avec la communication ébouriffante que nous a délivrée Yann Olivaux lors de notre matinée thématique. Eau et information, le sujet est tabou voire industriellement interdit tant il menace les médicaments du XXe siècle que l’on prescrit (brevetés, naturellement) sous des formes antiques telles que gélules, solutions injectables et autres suppositoires. Mais la nature d’abord, la vraie science ensuite et Yann Olivaux pour finir se montrent tous très têtus, il y aurait bien des trésors informationnels à mettre au crédit de l’eau. Avant de porter la télécommande de votre auto contre votre tempe pour en augmenter la portée (*), bon et merveilleux visionnage, puis bonne lecture…

 

 

L’eau vectrice d’informations – Vidéo conférence :

 

Télécharger les documents du powerpoint :

Toute reproduction même partielle doit se faire avec l’accord explicite de l’auteur et sous condition de citer la source originelle.

Livre de Yann Olivaux

 

(*) Étonnant ? Les résultats de cette expérience puis celle à suivre, encore plus incroyable, ne sont réservés qu’à ceux qui auront eu la bonne idée de visionner cette conférence.

43 réponses

  1. Merci de nous donner cette conférence in extenso. C’est pour elle que j’aurais bien voulu venir à Strasbourg, mais les événements de la vie m’en ont empêché.

  2. Sur la diapo n° 10, la transmission pourrait se faire directement par ondes depuis les nanoparticules du domaine d’eau cohérente vers l’eau cohérente biologique, sans passer par des récepteurs. L’important est que les niveaux d’énergie concernés par la transition soient les mêmes dans les deux milieux.
    N’est ce pas logique ?

  3. Conférence très intéressante, j’en apprends beaucoup sur l’eau, merci;
    petite touche d’humour : je surveillerai d’avantage l’eau que je mets dans le pastis; Lol.

  4. Sauf erreur c’st Pierre Desproges qui a dit « L’ouverture d’esprit, n’est pas une fracture du crâne »

    Question 1 : Si on cassait un crâne d’œuf énarchal on trouverait quoi de » comestible » et d’exploitable pour l’intérêt général ?

    Question 2 : Combien de jeunes médecins actuels, en gestation en faculté et/ou futurs sont prêts à prendre au sérieux ce pan-clé de l’approche de la bonne santé non pasteuro-con ventionnelle ?

  5. Merci d’avoir invité ce vieil ami dont l’exceptionnel parcours de chercheur indépendant a préservé la liberté.

  6. Bonjour

    merci pour cette vidéo très intéressante pour ce que j’ai pu entendre, malheureusement elle se bloque avant la fin . comment faire afin de pouvoir l’écouter en entier ?
    autre point ou est-i possible de réaliser le test MicrotoxO ?

    cordialement

    1. Un réglage a été réalisé ce jour et devrait permettre un visionnage complet, nous cherchons un moyen pour les suivantes, le full HD consomme énormément de mémoire

  7. Pour compléter la passionnante conférence de Yann Olivaux, encore un peu plus sur l’eau « terra incognita » du monde scientifique et de la médecine.

    On a retrouvé la Mémoire de L’ eau, Luc Montagnier.
    Il y a 6 ans, mise en ligne 20 juin 2017
    (vidéo 51’45) https://vimeo.com/222406655

    (il est possible que Vimeo vous demande de vous connecter, l’inscription est simple, indiquer un mail et mettez un mot de passe)

    Résumé par Amandine Deroubaix

    Mort en 2004, Jacques Benveniste, chercheur à l’Inserm, fut au centre d’une controverse mondiale avec sa thèse sur la mémoire de l’eau. Appliquant cette théorie à ses propres recherches, le prix Nobel de médecine Luc Montagnier a fait un constat surprenant qui provoquera peut-être une révolution en matière médicale…

    A l’origine de la vie sur Terre, l’eau est indispensable à la survie des espèces. Mais, pour certains scientifiques, cet élément fondamental aurait des capacités insoupçonnées. Dans les années 1980, un médecin immunologue de renom, Jacques Benveniste, affirmait avoir découvert que l’eau serait capable de garder en mémoire les propriétés des molécules avec lesquelles elle a été en contact, même lorsqu’elles ne s’y trouvent plus.

    Une étonnante théorie qui a fait l’objet d’une énorme controverse. Rapidement, la validité de ses travaux fut mise en doute et Benveniste, rejeté par la communauté scientifique. Mais, poussé par la curiosité, Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour la découverte du VIH, a repris ses recherches. Dès la première expérience sur le plasma sanguin de malades infectés par le virus du sida, il détecte des ondes électromagnétiques.

    « Ça a été une vraie surprise. Je ne m’y attendais pas et j’étais fasciné par ce phénomène », se souvient le médecin virologue, qui pense immédiatement aux « applications médicales ». Pour mettre en lumière les étonnantes propriétés de l’eau découvertes par celui qu’il considère comme « le Galilée du XXe siècle », Luc Montagnier a décidé de lever le voile sur ses recherches en cours et propose de réaliser, devant la caméra, une expérience surprenante : la transduction de l’ADN.

    Vers la biologie numérique ?

    Des molécules d’ADN d’un patient infecté par le VIH hautement diluées dans de l’eau stérile sont placées sur un capteur d’ondes électromagnétiques relié à un ordinateur. Le signal obtenu, numérisé, est ensuite envoyé par mail à l’université du Sannio de Benevento, en Italie. Après avoir exposé un tube d’eau pure à ces ondes numérisées, l’équipe transalpine utilise la PCR, une technique révolutionnaire qui permet de répliquer une séquence d’ADN. Contre toute attente, une molécule identique à 98 % à l’originale parisienne a bien été reconstituée dans la solution aqueuse. L’eau aurait donc bien une mémoire ! Et les ondes électromagnétiques auraient les mêmes propriétés que la matière qui les a émises. Comment cela est-il possible ? Difficile de le savoir, car « le problème que ça pose actuellement, c’est que cela demande aux biologistes d’être à la fois des physiciens et des chimistes, et ça, ce n’est pas forcement facile pour eux », explique Marc Henry, professeur de chimie et de physique quantique à l’université de Strasbourg.

    Pour le Pr Luc Montagnier, qui travaille déjà sur des applications concernant le virus du sida, l’autisme, certaines scléroses en plaques, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, les débouchés sont immenses. Car cette découverte remettrait en cause l’approche médicale actuelle, autant sur le plan du diagnostic que sur celui de la thérapie — le corps humain étant composé à 70 % d’eau. « Le jour où l’on admet donc que les ondes peuvent agir, on peut agir par les ondes, souligne Luc Montagnier. Et à ce moment-là, on peut traiter par les ondes. C’est un nouveau domaine de la médecine qui fait peur à l’industrie pharmaceutique. »
    Amandine Deroubaix
    https://vimeo.com/222406655

    1. « Un nouveau domaine de la médecine … » Pas si nouveau que cela !

      Dès 1930 Georges Lakhovsky avait guéri une femme de 82 ans atteintes d’une tumeur sous orbitale (voir photos sur Wikipedia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Lakhovsky#/media/Fichier:R%C3%A9g%C3%A9n%C3%A9ration_cellulaire.jpg )

      Cette tumeur avait résisté à un traitement radioactif ainsi qu’à une opération. Elle sera totalement guérie en 5 semaines avec rajeunissement de la peau en 3 séances de 10, 15 et 20 minutes où elle recevait des ondes stationnaires envoyées par le dispositif de Lakhovsky dont on peut voir une photo : deux disques formés d’anneaux concentriques ouverts alternativement en haut et en bas et qui recevaient des ondes d’un générateur (à gauche sur la photo). Le patient était placé au milieu des deux disques (plus écartés que sur la photo) afin de créer des ondes stationnaires au centre. Sous la responsabilité des chefs de services, il traitait ainsi des patients dans des hôpitaux parisiens où les photos présentées avaient été prises.

    2. Professeur scientifique retraitée,septuagénaire,je vous remercie pour ces diverses informations passionnantes. Il y a quelques années, malgré les reticences de mon époux scientifique aussi (car on n’en comprenait pas le fonctionnement mais j’avais le livre de Masuru Emoto sur la memoire de l’eau( orthographe?), j’ai fait installer le Système Grander sur le circuit d’eau de notre propriété;cette vidéo de M Olivaux et divers commentaires m’éclaire un peu mieux sur le principe Grander…

  8. Les ondes n’ont pas fini de nous surprendre. Je propose ici le commentaire que j’avais mis pour l’article précédent sur la musique des protéines, les protéodies, et à propos de la mélatonine/

    Voici la protéodie de la mélatonine (forme stimulante). Pour l’obtenir taper par exemple Protéodie mélatonine.

    RAPPEL : quand un acide aminé s’accroche au cours de la formation d’une protéine, il se produit une émission très brève d’une onde de haute fréquence fort heureusement inaudible !!! Comme il existe 20 acides aminés la formation d’une protéine peut être associée à une « musique » construite sur 20 notes. En prenant des harmoniques de plus basses fréquences le physicien Joël Sternheimer a rendu ces notes audibles et a nommé protéodie le résultat obtenu, la musique des protéines.
    Avec la même série de notes on peut obtenir une version stimulante favorisant la construction de la protéine ou une version endiguant la formation de celle-ci.

    La protéodie de la mélatonine est la seule disponible librement (à ma connaissance). Il est vrai que leur utilisation demande des précautions. Sous la forme stimulante la protéodie de la mélatonine pourrait ne pas être supportable longtemps.

    Ou encore, pour en savoir plus, le reportage de 18 mn de 2014 de France 3 région Centre Val de Loire. Taper par exemple Les protéodies France 3 Centre val de Loire documentaire 2014

    Il y aurait aussi les Canons de Pachelbel (écrits vers 1640) qui contiendraient des protéodies anti stress. Taper par exemple les canons de pachelbel en 432 hertz. Cette musique réduirait le rythme respiratoire, la fréquence cardiaque, la tension artérielle … Essayons !

    1. Merci Bernard ! Je vais faire une cure de Canons de Pachelbel en 432 hertz, matin et soir, pour faire baisser ma tension artérielle … J’essaie !

      1. Beaucoup plus simple, chère Madame, et totalement efficace (depuis 20 ans auprès de votre serviteur, affligé jadis d’une HTA « essentielle ». Maintenant, mon affectionné généraliste regarde soigneusement ailleurs) : vous passer de SUCRE et de LIPIDES SATURÉS [les graisses (proprement dites : pâteuses et les seules à l’être)].

        Les médecins [qui ont l’art de tout embrouiller pour ne pas déplaire aux pharmas (industries pharmaceutiques) ligués avec le lobby du gras tropical] emploient exclusivement le mot déplaisant de GRAISSE pour n’importe quel lipide [acide gras, y compris essentiel (di-insaturé et tri-insaturés, absolument nécessaires respectivement à 16 et 4 g/j)] afin de maintenir leurs patients dans l’obscurantisme et l’anti-prévention première. Il faut dire que l’ON s’est soigneusement abstenu de leur parler de toute polymérisation [impossible en l’absence d’insaturation (double-liaison C=C, C étant l’atome de carbone)] de peur qu’ils réalisent qu’elle est pratiquée par nos enzymes physiologiques pour construire les 10 sortes de membranes bilipidiques (cytoplasmique, nucléaire, et ‘’organitiques’’) de chacune de nos cellules. Je me fiche pas mal des OMÉGA-MACHIN (cherchant à attirer vicieusement l’attention sur la position (qui n’a au trou-du-cune importance) des éventuelles insaturations dans la queue de ces molécules de 18 C afin de cacher la nécessité de respecter un rapport 4 (Chine, Japon), 1 si maladie, entre les apports de DI-INSATURÉ (acide linoléique) et de TRI-INSATURÉS (acides linoléniques). Alors, oser penser le leur apprendre une fois leur diplôme en poche… Cela fait 10 ans que j’échoue. Résultat, 40 ans de retard de ces puits de science (orthodoxe, la doxa). D’où ma récente vivacité (il serait temps, à 83 ans.  La camarde ne doit pas effacer cette cause).

        Merci, chère Madame de vos quelques instants d’attention à ma réponse. Cela illumine tout un après-midi de penser que l’on a pu être utile, au moins à une personne.

        PS. Les omégas minuscules ont la forme d’une paire de fesses ridicule (oui, la nomenclature chimique internationale emploie des deltas majuscules ∆). Ces omégas décrédibilisent en les enchevêtrant hors sujet (même dans l’esprit du bon Thierry Souccar) tous les lipides insaturés [tous honnis par le lobby du gras tropical, toujours majoritairement saturé)]. Pendant qu’ON y est, pourquoi ne pas suspendre sous chaque oméga le stalactite d’un iota-souscrit (la crotte amusant les collégiens hellénistes) ? Ce serait déconsidérer encore davantage chez le con sommateur (n’est-ce pas ?) l’image des acides gras essentiels (absolument indispensables).

      2. Bonne idée, mais encore mieux, utilisez la fréquence de 429,62 Hz, mise au oint par Marc henry, et c’est la fréquence de l’eau.

  9. Je viens de trouver ceci à propos des effets et recherches sur les protéodies :

    https://marcelle.media/courgettes-soin-musique-genodique/

    « Procédé validé par la science. Gendodics a réalisé avec un laboratoire de l’Université CY à Cergy-Pontoise une série d’expériences de laboratoire, sur plusieurs années, qui prouvent la réalité des effets d’une protéodie sur une culture de graines de pois. Les résultats de cette étude ont été publiés dans une revue scientifique : la revue Heliyon du groupe Elsevier (lire ici)

    D’autres expériences de laboratoires sont en cours, « encore plus intéressantes », selon Michel Duhamel, directeur de Genodics. « Mais les meilleures preuves d’efficacité pour nous, ce sont les résultats que nous obtenons de manière récurrente chez nos clients, depuis 13 ans. Ils sont maintenant 160 à nous manifester leur soutien en nous payant chaque année leur licence d’application de notre procédé. Le feraient-ils s’ils n’y trouvaient pas un bénéfice ? »

    La Génodique pour soigner les humains ? Michel Duhamel explique que « des protéodies bien choisies et écoutées à bon escient peuvent bien sûr venir en aide à des personnes souffrant de diverses pathologies ». Des essais individuels sont réalisés depuis longtemps, mais par manque de moyens, l’équipe de Genodics – ils ne sont que quatre ! – n’a pas encore pu mettre en place les essais cliniques qui sont indispensables pour valider officiellement ce procédé en santé humaine.
    Les succès obtenus sur des maladies virales de plantes, comme la mosaïque des courgettes, permettent « de penser que ce procédé pourrait aussi aider à réduire des maladies virales affectant les humains ».

    Depuis février 2020, une vingtaine de responsables d’équipes médicales hospitalières ont été contactés pour essayer de réduire le coronavirus avec des protéodies « mais aucun n’a été intéressé ». »

    Bien sûr, « pas intéressés … »

  10. Malheureusement Montagnier s’est désincarné et ne peut plus enrichir notre réflexion paré de son prix Nobel qui, semble-t-il vient cette année d’être décerné à un homme, mais surtout une femme au passé interrogeant à propos de la plandémie Sars Cov 2 et « successeurs ».

    Quoiqu’il en soit, où peut-on trouver un développement en français courant pas trop long de l’affirmation selon laquelle le corps humain de taille et de poids moyens est composé de 70 % d’eau et donc les proportions des autres composants ?

    Merci

    1. Le Pr Luc Montagnier s’était déjà désincarné en 1983 avec sa fausse découverte du « VIH ». Merci au Perth Group d’Australie occidentale d’avoir exposé et dénoncé la fraude du « VIH »/SIDA avec une excellence scientifique inégalée autant qu’avec courage malgré l’adversité.

  11. Coucou,

    C’était épastrouillant de justesse a Strasbourg. 🙂

    Grand grand MERCI a toutes les personnes partageuses et bienveillantes, ainsi que celles qui ont donné beaucoup de leur temps pour que ce congrès soit parfait.

    Dommage, ai tenté plusieurs fois d’aborder Mme Banoun, malheureusement il se trouve qu’elle était aussi difficile d’approche que le K2. 🙂

    Important de faire suivre,

    https://odysee.com/@laileastick:4/Les-Notices-du-Gardasil:3

    Bien a vous tous, toutes,

      1. Bonsoir Doc Vicente,

        Grand grand Merci a vous, vous qui nous avez déjà tant aidé lors de la crise du Levo.

        Au prochain Congrès, je vous apporterai la ruche, avec tout les prénoms des z’abeilles. 🙂

        Bzzzz bzzzz,

        Sachons tous rester positifs,

  12. « L’eau qui pourrait transmettre de l’information »

    Mais il y a aussi la 5G qui permet de voler les propres pensées et sentiments des gens. Klaus Schwab annonce déjà le futur proche de l’humanité « Vous ne posséderez rien, n’aurez aucune intimité et vous serez heureux. » Se pourrait-il qu’il fasse référence à un état de faux bonheur induit artificiellement ? Pour que la 5G puisse modifier les pensées et les sentiments de la population, il faut un autre élément : des nanoparticules à l’intérieur du cerveau des personnes, qui reçoivent et transmettent les signaux 5G. Justement, selon l’avocat de Todd Callender, le « virus » (agents pathogènes des vaccins COVID) serait activé par trois trains d’impulsions d’une minute à 18 GHz, provenant des tours 5G du monde entier. Les gouvernements se préparent depuis de nombreuses années et, désormais, ils « attendent » simplement qu’une « catastrophe » se produise.
    https://www.truthforhealth.org/2022/04/todd-callender-the-role-of-hospitals-covid-injections-and-5g-in-genocide/

    La substance la plus efficace pour communiquer avec la 5G et se trouvant dans les injections covid : l’oxyde de graphène. Une entreprise qui l’utilise déjà pour manipuler le cerveau humain à des fins médicales, est IN BRAIN Neuro Electronics. Leur site Web indique : « Nous utilisons du graphène, le matériau le plus fin connu de l’homme pour construire la nouvelle génération de neurones interfaces afin de restaurer le cerveau de patients du monde entier. » L’intention d’INBRAIN est certainement d’aider les personnes atteintes de troubles neurologiques, mais sa technologie peut être utilisée à d’autres fins. L’agenda clair et public des mondialistes pour mettre fin à l’humanité telle qu’elle est actuellement est de pousser tout le monde à devenir des cyborgs. Ceci est clairement expliqué dans le livre de Klaus Schwab, ‘La quatrième révolution industrielle’. Il croit fermement que les humains doivent devenir un avec des machines entièrement connectées à un cloud, surveillées et contrôlées par de l’intelligence artificielle. A la fin de son livre il évoque une forme encore plus pessimiste et plus déshumanisée, « la Quatrième révolution industrielle peut en effet avoir le potentiel de « robotiser » l’humanité et ainsi de la priver de son cœur et de son âme. Mais en revanche cela peut aussi l’élever vers une nouvelle conscience collective et morale basée sur un sens partagé du destin. Il nous incombe à tous de faire prévaloir ce point positif. » Il veut en fait, que tout le monde soit soumis au narratif des dirigeants mondiaux. L’humanité aura ainsi une nouvelle conscience collective. Google, Facebook ou Twitter n’auront plus besoin de censurer qui que ce soit puisque l’humanité toute entière sera « élevée dans le même état d’esprit ». L’être humain ne pouvant plus penser différemment, ne sera plus en réalité qu’un robot. L’injection de cette nanotechnologie va transformer chaque personne en une antenne mobile pouvant recevoir et transmettre toutes sortes de signaux. C’est du moins ce qu’espèrent ces psychopathes.

    Source :
    https://effondrements.wordpress.com/2012/05/16/complot-mondial-contre-la-sante/comment-page-5/#comment-138136

    1. Sur ce site on parle aussi du livre du docteur Masaru Emoto ‘Les messages cachés de l’eau’. Utilisant des prises de vue à vitesse ultrarapide, il s’est aperçu que les cristaux d’eau formés par le gel révèlent la transformation subie par l’eau lorsque des pensées spécifiques et convergentes sont dirigées vers elle. Il a découvert que l’eau de source et l’eau exposée à la vibration de mots bienveillants laissent apparaître des formes brillantes, complexes et colorées, rappelant les motifs des flocons de neige. Inversement, l’eau polluée et celle qui a été exposée à des pensée négatives produisent des motifs incomplets, asymétriques, aux couleurs ternes. Les implications de cette recherche entraînent une nouvelle conscience de l’impact positif que nous pouvons avoir sur la Terre ainsi que sur notre santé.

      A lire les commentaires souvent très instructifs en dessous de l’article :
      https://effondrements.wordpress.com/2012/05/13/les-messages-caches-de-leau/

  13. Désolé, mais il est temps de faire savoir que Masura Emoto était un artiste mais non un scientifique et « faussaire » de surcroit. En effet, ce dernier obtient la même proportion de cristaux plus ou moins harmonieux qu’il influence une eau avec le prtrait d’Hitler ou de Mère Teresa ! Autrement, dit ME choisit un cristal en fonction du message qu’il souhaite faire passer. Par ailleurs, l’observation du Pr Marc Henry montre qu’avant d’obtenir un cristal, l’eau passe par la phase « vapeur », ce qui annhile toute « mémoire » possible . Les « travaux » d’Emoto sur « les messages » des cristaux de glace, art ou science ? Voici les remarques très pertinentes, de toute évidence, du Pr Marc Henry (de 12′ 15″ à 17′ 35″). Merci de ne pas mélanger les genres et restons dans le cadre scientifique et non dans celui des « croyances » !

    1. Science et sentiments ne font pas bon ménage ! Il est par exemple impossible d’évaluer le degré d’amour qu’un couple peut avoir…

      Et pourtant on s’aperçoit que de nombreuses maladies sont influencées par ces sentiments. Le médecin allemand Ryke Geerd Hamer a mis en évidence le mécanisme de choc conflictuel qui sous tend le développement du cancer. La liste suivante montre quelques unes des relations entre les émotions conflictuelles et les organes touchés :
      https://docplayer.fr/12354403-La-medecine-nouvelle-du-dr-hamer.html

      Cortex surrénal : mauvaise direction, égarement
      Vessie : conflit terrible, coups tordus
      Os : manque d’estime de soi, sentiment d’infériorité
      Glande mammaire : souci ou manque d’harmonie
      Conduit lactifère : séparation
      Sein gauche : (chez les droitières) conflit relatif à un enfant, au foyer ou à la mère
      Sein droit : (chez les gauchères) conflit avec les partenaires ou autres
      Bronches : conflit territorial
      Col de l’utérus : grave frustration
      Côlon : conflit terrible, dur à avaler
      Vésicule biliaire : rivalité
      Coeur : conflit perpétuel
      Intestins : grosse accumulation de colère
      Reins : refus de vivre, conflit avec l’eau ou un liquide
      Larynx : peur et effroi
      Foie : peur de manquer de nourriture
      Poumon : peur de mourir ou de suffoquer, pour soi même ou pour quelqu’un d’autre
      Ganglions lymphatiques : perte d’estime de soi liée à l’emplacement
      Mélanome : impression d’être sale, souillé, sali
      Oreille moyenne : incapacité à saisir des informations vitales
      Bouche : quelque chose de dur à avaler ou à garder pour soi
      Oesophage : quelque chose d’impossible à avoir/avaler
      Pancréas : anxiété, colère vis à vis de membres de la famille, d’un héritage
      Prostate : conflit terrible avec des associations ou des connections sexuelles
      Rectum : peur d’être inutile
      Peau : perte d’intégrité
      Rate : choc de se voir blessé, physiquement ou émotionnellement
      Estomac : colère impossible à digérer, sentiment d’avoir avalé trop de choses
      Testicules et ovaires : sentiment de perte
      Thyroïde : sentiment d’impuissance
      Utérus : conflit sexuel

      Il est suivi dans cette approche par le Dr. Pierre-Jean Thomas-Lamotte, un neurologue français, qui voit aussi la maladie comme une réponse organisée par notre corps pour compenser nos petites et grandes déceptions émotionnelles de la vie ! Ainsi les « radins » ont souvent un problème d’estomac ou à l’anus. Ne pas prendre ses responsabilités, ne pas les avouer, entraîne une maladie. Car il faut mettre en accord ses pensées avec ses actes. Et lors d’un choc, une déception, il faut savoir par contre déculpabiliser.

      Le professeur Henri Laborit, né en 1914 à Hanoï, où son père officier médecin de la Coloniale était en poste, Interne à 22 ans, puis chirurgien de la Marine juste avant 1940, sera par la suite confronté durant la guerre avec la douleur et la mort, ce qui le poussera à vouloir analyser les mécanismes biologiques du choc traumatique et expliquer l’importance de l’inhibition de l’action et ses relations avec le cerveau et les systèmes neuro-endocrinien et immunitaire :
      https://philo5.com/Les%20philosophes%20Textes/Laborit_MonOncleDAmerique.htm

      L’esprit au service de la guérison avec le Dr Alain Scohy :
      https://www.youtube.com/watch?v=RacTsEwdPiw

      De la physique quantique du champ corporel humain en passant par le rôle de nos pensées, nos émotions, à la cohérence cardiaque et la thérapie informationnelle, ‘The Living Matrix’, réalisé en 2009 par Greg Becker, explore de manière synthétique et cohérente une nouvelle façon d’appréhender notre corps, notre esprit et la santé. « Ce ne sont pas les gènes qui gouvernent nos cellules mais bien le « champ » qui nous entoure et nous pénètre !… L’esprit est un champ énergétique de pensée que l’on peut lire avec les capteurs d’un électroencéphalogramme ou encore mieux, à l’aide d’un nouveau procédé de magnéto-encéphalographie, une sonde qui, bien qu’elle soit placée en dehors de la tête, peut lire les champs de l’activité nerveuse, sans même toucher le corps… Le mental, l’intention et les croyances sont trois facteurs capables d’influencer la maladie ou la guérison… Lorsque nous avons des pensées positives, nous envoyons des substances chimiques. Pareil pour les pensées négatives qui ont un effet significatif sur le comportement des cellules. »
      https://www.youtube.com/watch?v=SgShbrr8VLU
      Fontaines guérisseuses et effet placebo avec Agnès Delaunay :
      https://odysee.com/@MiasmeTv:9/les-rdv-d'antoine-35-agn%C3%A8s-delaunay:c?src=embed&t=358.14182

  14. Bonjour. Voici typiquement à mes yeux, un post « hors sujet » (rappel « vos propos doivent rester dans le cadre du sujet abordé… ») dont de surcroît les informations ne sont pas étayées. Mon sujet concerne strictement les techniques de transfert d’informations moléculaires spécifiques à l’eau et votre propos n’a aucun rapport avec cette thématique !

  15. l’article et tous vos commentaires m’ont fortement intéressée.J’en arrive à la conclusion que chaque être humain dans son originalité influence le monde,même si il(elle) n’en prends pas conscience.Notre corps , à la fois physique et psychique, vibre sous l’impact de nos émotions conscientes et inconscientes.Ces vibrations émettent sans doute différentes longueurs d’ondes.L’impact est à la fois intérieur et extérieur à l’être que nous sommes.
    Un sujet qui pourrait fédérer les diverses opinions concernant la science(?pour moi, c’est un art) médicale est l’étude de la réaction des émotions sur le système nerveux sympathique.

  16. Bonjour

    La slide apparaît en plein écran puis en fond
    Serait-il possible de la laisser en plein ecran pour la lecture?
    Merci beaucoup pour cet immense travail de vulgarisation et ce modèle d’humanité et de solidarité que symbolise l’association 🙏🏻

    1. Bonjour
      L’informaticien ne comprend pas bien votre problème, pourriez-vous préciser, merci je transmettrais.

      Lors de la toute première version publiée de l’article les documents étaient dans un fichier ppxt POWERPOINT, remplacé ensuite par un PDF parce que certaines personnes n’arrivaient pas à l’ouvrir comme vous pouvez le lire dans le fil de commentaires.

      On peut ouvrir / télécharger le fichier ppxt sur Réseau International qui avait repris l’article, voir sous la vidéo « Télécharger les documents du powerpoint », des fois que cela résoudrait votre problème, et apporterait un meilleur confort de lecture à d’autres.

      https://reseauinternational.net/leau-qui-pourrait-transmettre-de-linformation-demonstration-ici/

  17. LE SLAM DE L’EAU

    C’est une histoire de posture, de structure, d’ossature
    Un monde où le mouvement invite à la lecture
    De rythmes animés par l’unique aventure
    D’un équilibre aqueux en éternelle rupture

    Comment te raconter comment tout ça commence
    Sinon en te parlant de ma propre expérience
    Entre science et conscience, mais patience
    Tout commence avec l’eau et pour toute existence

    S’il n’y avait pas l’eau pour, étrange créature,
    Œuvrer sans s’arrêter avec désinvolture
    Aucune forme vivante, aucune architecture
    La terre serait de pierre comme une sépulture

    Entre la gravité et la stabilité
    Force de Coriolis et attractivité
    L’eau ne cesse de quitter son immobilité
    N’ayant en fait qu’une seule idée, y retourner

    Des courants se structurent continuent l’aventure
    Œuvrant pour la nature en milliards de sculptures
    Arbres, rocs, ossatures, organes en plicature
    Forme et architecture dans le flot se maturent

    Et dans chaque cellule berçant nos molécules
    Notre onde déambule sans le moindre scrupule
    Chaque endroit minuscule reçoit ses majuscules
    Et nos membranes ondulent la où le flot pullule

    Tu vois,
    C’est une histoire de posture, de structure, d’ossature
    Un corps où le mouvement invite à la lecture
    De rythmes animés par l’unique aventure
    D’un équilibre aqueux en éternelle rupture.

    extrait de « Les chants morphogèniques », poésie ostéopathique,
    ISBN :978-2-9548124-0-3 ©François Cabanis, 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal