Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Renouvellement d’AMMc du vaccin Comirnaty, Al Capone habite-t-il à l’EMA?

Plus grand chose ne pourra vraiment nous étonner dans ce dossier politico-mafieux sans fin que représente la gestion mondiale de la Covid. Nous nous étions déjà émus de ce que ces vaccins circulaient en Europe sans AMMC valide (1), on apprend ici que la réalité peut se révéler plus incroyable encore que la fiction. Il est officiellement interdit d’aborder le sujet épineux des effets indésirables graves de ces injections (2), c’est dommage, car si le caractère profondément ganstérien de toute cette affaire n’était pas si absolu, ces produits seraient déjà interdits d’utilisation depuis déjà des lustres. Merci à Martin Mazurkiewicz (3), un des rares journalistes ayant survécu à la pétrification généralisé des rédactions parisiennes, de nous démontrer à nouveau tout le pitoyable de ces produits de santé. Bonne lecture.

Des faits, des faits et rien que des faits

Grande joie aux laboratoires Pfizer : les experts du Comité des médicaments à usage humain (en anglais : CHMP) de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) ont rendu le 15 novembre dernier un avis favorable à la demande de renouvellement de l’AMM conditionnelle pour leur vaccin COVID à ARN messager.
L’UE s’apprêtait à dire amoureusement « voui !» dans les 24 langues officielles de l’UE. Chez Pfizer, on s’apprête à sabrer le champagne : « Yes ! ».
Et moi je me suis dit : « Et m…. (f… en anglais), je vais encore devoir me taper les documents et données qui valident cette décision ». Parce que non, désolé, je ne crois pas tout ce qu’on me dit. Et surtout pas ce qu’ils disent.

Tout ce qui suit repose sur trois jeux de données/informations :
1. Le rapport du dit renouvellement de l’AMM [1]
2. Les données de pharmacovigilance européenne de l’AEM concernant le vaccin COVID Pfizer [2]
3. Un « Résumé des caractéristiques du produit » que vient de publier l’EMA, ce 1er décembre 2021, sur le vaccin Pfizer [3]

Sur les cinq « Specific obligations » de la première AMM conditionnelle, une seule est validée

Alors on commence par l’avis favorable susmentionné.
Tout va bien, donc. On se dirige vers une nouvelle année de piquouzes, doses 3 à 6, voire plus si nécessité.
Lors de sa première demande d’AMM conditionnelle, en décembre 2020, Pfizer s’était engagé à fournir cinq grands jeux de données, qu’on appelle des « Specific obligations » (SOB’s). Sur les cinq, une seule (SOB3) a été définitivement validée. Les données de ces SOB’s concernent, principalement et pour faire simple, la qualité du produit (ingrédients, régularité de sa production, etc.).

Extrait du renouvellement de l’AMMc par l’AEM

4 des 5 Spécific Obligations (SOB’s) n’ont donc pas été validées. Mais pas de problème pour l’AEM…

On lit l’explication du comité d’experts (CHMP) de l’AEM. En gros : « Pfizer a bien envoyé ses données, mais nous n’avons pas eu le temps de les contrôler » :

Autrement dit :

« Ok Pfizer, vous avez rendu la copie, mais on n’a pas eu le temps de la corriger. Mais ce n’est pas grave : vous avez le diplôme quand même, et avec les félicitations du jury ! ».

(Note additive : dans le « Risk Management Plan (RMP) mis à jour, pas de changement non plus, quoi qu’on puisse entendre partout, sur l’évaluation des risques d’infection ou maladie aggravée par les vaccins (VADE/VAERD), les risques d’interactions avec d’autres médicaments ou vaccins, les femmes enceintes, etc.) :

Il faut dire que les experts (CHMP) de l’EMA sont très rassurés. En faisant la liste d’à peu près tous les effets secondaires graves (p.25 et suivantes, parmi lesquels les paralysies faciales, thromboses, problèmes cardiaques, etc.), ils en ont conclu qu’il n’y avait pas de lien de causalité établi avec le vaccin.

Allez, on va quand même surveiller les myocardites, histoire de, hein. Les morts ? Quels morts ? Le vaccin n’a pas fait de morts. Du moins, rien n’est prouvé :

Les effets indésirables au niveau européen (Base de données Adrreports)

Alors, je suis parti refaire un tour (ça faisait longtemps) sur la base européenne officielle (Adrrepports) qui recense les effets indésirables (EI) du vaccin Pfizer.

Toujours très intéressant. Bon, les données sont toujours aussi planquées (genre : je range mes chaussettes à la cave, mes slips au grenier et mes pantalons dans le cabanon du jardin, sachant qu’il pleut…), mais on ne me la fait plus. Mesdames et Messieurs, j’ai fait le travail pour vous. Certifié « Pas pro-vacc, pas anti-vaccin, juste quels sont les chiffres. On fait de la science, pas des vaccins ».

Depuis le début de la campagne de vaccination, on recense, pour le vaccin Pfizer, en Europe, et à la date du 28 novembre 2021, 3,78 millions de « cas » d’effets indésirables.

Mais je ne parlerai ici que des EI GRAVES (EIG). On en compte à peine … 592.779 :

Extrait d’Adrreports

Remarques intéressantes :
75% de ces cas EIG (n=442.377) concernent les 18-64 ans et 2% (n=12.059) les 12-19 ans. Soit, pour plus des trois-quarts, des personnes à (très) faibles risques de développer des formes graves de COVID.
40% des cas d’EIG sont rapportés par des professionnels de la santé, et 60%, donc, par des vaccinés ou leurs proches eux-mêmes.
Les différences de signalement d’EI sont énormes entre pays. Les Pays-Bas en reportent par exemple 184.763 (pour 17,4 millions d’habitants) alors que l’Espagne (pop: 47,4 millions) n’en signale « que » 106.642. La France a fait remonter 320.178 cas et le pays qui en compte le plus est l’Allemagne.

Pour information, il est admis de façon consensuelle que seuls 3 à 10% des EI sont signalés.

On rappelle enfin, et toujours, les règles de prudence quant à l’interprétation des données de pharmacovigilance : « Ce n’est pas parce que vous faites un Gillain-Barré le lendemain de la vaccination que c’est à cause du vaccin ». Allez, je suis honnête, moi, je vous mets le lien vers les vrais avertissements de rigueur et sans ironie [4].

Ceci étant dit, voyons de plus près ces chiffres. « Associés » à la vaccination, on recense donc :
– 14.765 morts
– 29.955 troubles cardiaques (TG) graves
– 91.523 TG du système nerveux
– 23.331 TG vasculaires
– 13.227 TG du système de reproduction
– 42.958 TG gastro-entériques.
– 12.391 TG du sang et lymphopénies
– 12.173 TG oculaires

Je laisse chacun la liberté d’aller voir la liste complète.

Ce qu’il y a de plus intéressant, c’est qu’il ne s’agit là « que » des EI graves. Parce que lorsqu’on fouille bien (dans la cave, le grenier ou le cabanon du fond du jardin), on voit qu’il faut ajouter à cela deux catégories : celle des « Not resolved » (cas non résolus), et parce que ce n’est pas assez vicieux, ils ont rajouté celle des « Recovering » (en cours de rétablissement). Il faudra, au passage que les pharmacovigiles européens nous expliquent la différence entre les deux.

Bref, voici les scores, que j’ai passé une heure à calculer :
– « Not resolved » : 349.561
– « Recovering » : 329.561.

En conclusion de toutes ces données sur les effets indésirables graves, on rappelle donc que les experts de l’Agence européenne du médicament (AEM) en ont conclu : « Y’a pas de problème ».

Suivi de l’essai initial de phase 3 : plus de 40% des participants…disparus !

A ce stade, il faut rappeler ceci. Officiellement, pourquoi Pfizer a reçu l’an passé une AMM conditionnelle pour son vaccin à ARNm ? Réponse : parce que la pandémie COVID a surpris le monde, que cette maladie tue et touche gravement quasi-exclusivement des personnes très âgées et/ou faibles, souffrant presque toujours de plusieurs comorbidités, et que ces vaccins étaient censés justement prévenir les formes graves.

Les résultats de l’essai de phase 3, présentés en décembre 2020 par Pfizer à l’AEM, et qui lui ont permis d’obtenir son AMM (j’espère que vous suivez…), annonçaient une efficacité de 95% à la fois contre les infections et contre les formes graves. Je rappelle au passage que ces résultats n’ont jamais affirmé que le vaccin empêchait la TRANSMISSION du virus. Au contraire : Pfizer a toujours reconnu qu’ils n’en savaient rien. Et ça n’a jamais changé.

Or, information très intéressante, dans son nouveau « Résumé des caractéristiques du produit », publié ce 1er décembre 2021, l’AEM revient sur des données supplémentaires et mises à jour que fournit Pfizer quant aux 44.000 personnes qui ont participé à l’essai initial de phase 3. Six mois après la seconde dose (les résultats s’arrêtent au 13 mars 2021), Pfizer annonce dans ses tableaux (p.32 et 33 notamment) une efficacité 91% contre l’infection et 95% contre les formes graves :

Extrait du « Résumé des caractéristiques du produit » de l’AEM (1er décembre 2021)

Youpi ! Sauf que : quand on lit attentivement le rapport, y compris les lignes écrites loin du tableau, en hébreu et dans la cave, on apprend (p.6, en fait) que parmi les 22.026 participants de l’essai initial et ayant reçu au moins une dose, seuls 13.031 ont fait l’objet d’un suivi à la date du 13 mars 2021. Seuls 58,2% des participants à l’essai (vaccinés et placebo) restent dans l’étude.

Autrement dit, 41,8% des participants ont été virés de cette « mise à jour » qui annonce une efficacité de 91% contre les infections et 95% contre les formes graves six mois après la vaccination.

Et sans bien sûr que soit fourni une explication claire :

C’est ce qu’on appelle du foutage de gueule. Complet. Et les experts de l’AEM n’y voient rien à redire, aucune question à poser. Au contraire, ils y voient « la preuve que », la confirmation qu’avec une troisième dose, puis une quatrième, puis…, on atteindra une efficacité de 225%. Sauf si tout le monde ne se fait pas vacciner, ou qu’un nouveau variant apparaît. Ou que toutes ces données, une fois qu’ils les auront lues, ou voudront bien les lire, montrent que tout cela ne repose sur rien ?

Ou plutôt si : sur un gros tas de crottin, comme celle qui gît à côté du cabanon du fond de mon jardin ?

Conclusion

Faites-la vous-même !

Martin Mazurkiewicz
Janvier 2022

Notes et sources

[1] https://www.https://www.aimsib.org/wp-content/uploads/2014/03/410rGOiFI2L._SX332_BO1204203200_-1.jpg.org/2021/10/10/des-vaccins-ecoules-sans-aucune-ammc-valide-cest-possible/
[2] https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/guadeloupe-france-tv-rappelee-a-lordre-par-le-gouvernement-apres-une-emission-sur-les-effets-secondaires-des-vaccins-06-01-2022-KBQRXFU6SREYJIOXGEH6PG5M5Q.php
[3] Martin Mazurkiewic fut journaliste de 1998 à 2013 (presse écrite, agence de presse, télé). Diplômé en anthropologie, il applique aujourd’hui les principes de cette discipline à la production d’analyses et d’essais. Ouvrage à paraître prochainement : COVID-off.
[4] Comirnaty, INN-COVID-19 mRNA Vaccine (europa.eu)
[5] Base de données européenne des rapports sur les effets indésirables suspectés des médicaments (adrreports.eu)
[6] Comirnaty, INN-COVID-19 mRNA Vaccine (nucleoside-modified) (europa.eu)
[7] Base de données européenne des rapports sur les effets indésirables suspectés des médicaments – Covid-19 important messages (adrreports.eu)

 

47 réponses

  1. Ces organismes de contrôle sont de simples chambres d’enregistrement.
    Et personne ne les contrôle…
    Sauf…vous!

    1. Tout cela repose sur un gros tas de crottin …
      quoi de plus normal compte tenu de la stratégie de notre président qui est « d’emmerder les non vaccinés » .
      Mais tout cela confirme que les non vaccinés ne seront pas les seuls « emmerdés ».

  2. franchement bravo ! belle démonstration pour réussir à retrouver une aiguille dans une botte de foin…et des aiguilles, on veut nous en faire avaler de toutes les couleurs !

  3. Des particuliers aux usa ont gagne des procès contre les firmes de tabac et de pesticides …
    des cabinets d’avocats aidés d’experts et de démonstrations fondées sur des documents
    irréfutables.
    Depuis le Début de cette épidémie, l »Aismib et Reinfocovid publient des études toutes à fait pertinentes qui devraient faire frémir nos institutions.
    Un procès aux politiciens sur leurs décisions d’ordre scientifique , a t il un espoir d’aboutir ? Etant donné que ces politiques justifient leurs lois par des expertises scientifiques , ne serait -il pas plus ciblé de faire un procès aux experts scientifiques et aux institutions qui les portent.(académie de médecine , ordre des médecins Inserm et pourquoi pas l’OMS…) avec comme argument toutes les études contradictoires publiées sur la vaccination , sur l’épidémiologie , sur le virus …
    Ceci devrait permettre d’invalider les études fausses , biaisées , et ajustées aux désirâtes des politiques et des lobbying
    Il existe surement des cabinets de juristes dans tous les pays occidentaux pour monter de tels procès .
    les patients concernés seraient fédérés en association comme pour le procès médiator.
    Les procès seront le seul espoir de casser une machine , qui a déjà fait beaucoup de mal.

    1. @ gojo 9/01 21h43

      Bonsoir.

      Nous aimerions vous croire mais il faut savoir que nous sommes en face d’une institution bien plus structurée que les industries du tabac ou de l’amiante.
      Même si ces deux produits ne sont pas des enfants de cœur ils ont eu le dos large.
      Je vous invite à faire vous même d’autres recherches pour comprendre la taille de l’iceberg vaccinal.

      Pour un début de piste, vous pouvez consulter la note numéro 9 sur cette page :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Virus_simien_40

      Il fut un temps ou l’INSERM était encore financé par la France.

      Cordialement.

  4. Félicitations pour le travail accompli et la pertinence de l’analyse!
    Dans les pays dits « riches » , où la mortalité Covid est la plus forte, l’acharnement
    à vacciner toute la population adulte est près d’atteindre son objectif.
    Cessera-t-on dès lors  » d’emmerder » les derniers résistants indemnes?
    Certes, en procédant ainsi « ils » éliminent le groupe des non-vaccinés qui aurait
    permis de faire des comparaisons gênantes….et aurait donné envie de lever le tabou
    actuel sur les dégâts des « vaccins » Covid.

  5. ce sont des gangsters, des criminels. Cette épidémie a fait tomber les masques; à quand un tribunal de Nuremberg ?

    Hélas, trop peu de gens savent ou ne veulent pas savoir ou ne veulent pas admettre qu’ils ont été totalement trompés.

    « quand les abus sont accueillis par la soumission, bientôt la puissance usurpatrice les érige en lois »
    (Ch-G de Malsherbes)

    1. Le chercheur Laurent Toubiana est le fondateur et directeur d’une association nommée « Institut de recherche pour la valorisation des données de santé » (IRSAN), qui propose ses analyses des données médicales relatives à certaines épidémies :
      https://covid.irsan.eu/
      Il a constaté qu’au pic de l’épidémie (fin mars 2020) on avait 140 malades du covid par semaine pour 100 000 habitants (chiffre à comparer au 500 ou 600 malades lors d’une forte épidémie de grippe) et aux 580 lits d’hôpitaux pour 100 000 habitants. En 2020, les malades covid ne représentaient que 2% des patients hospitalisés. Mais ce qu’il y a de plus étonnant, les chiffres des malades avant puis après vaccinations sont pratiquement les mêmes, démontrant le peu d’efficacité des injections. Il ne faut pas confondre les cas et les malades. Ainsi une vague de cas n’est pas une vague de malades ! Et il faut garder à l’esprit que 90% des testés sont négatifs ! Reste le coût annoncé de cette pandémie à 424 milliards. C’est 500 € par mois pour chaque foyer (de 3 personnes) pendant 3 ans.
      https://www.youtube.com/watch?v=JA2Lnl0rbyA

      Les questions en conférence de presse ne donnent pas uniquement lieu à des absences de réponse, mais aussi à des mensonges, aussi bien en France qu’en Belgique. Martin Zizi, épidémiologiste, ancien directeur scientifique du gouvernement belge, revient sur ce problème :
      https://www.kairospresse.be/interview-du-professeur-martin-zizi/

      Les statistiques réalisées par l’Institut Robert Koch sur plus de 12 000 personnes infectées par le variant Omicron montrent que l’immense majorité étaient vaccinées :
      https://francais.rt.com/international/94527-allemagne-779-personnes-infectees-par-omicron-vaccinees-selon-institut-robert-koch

      Alors maintenant contre ce variant on a le Xevudy (de GSK), basé sur la molécule sotrovimab et approuvé le 7 janvier par la Haute autorité de santé (HAS) . Il s’administre par voie intraveineuse dans un établissement de santé ! Un autre traitement de ce type, l’Evusheld d’AstraZeneca, est lui aussi considéré comme efficace face à Omicron mais il s’administre de manière préventive, notamment chez les personnes dont l’organisme résiste à la vaccination. Par contre les autorités sanitaires françaises ont cessé début janvier de recommander le Ronapreve de Roche en cas d’infection à Omicron, même s’il reste autorisé face à Delta. Et ont intégralement retiré de la circulation la combinaison bamlanivimab/etesivimab d’Eli Lilly, ses résultats se montrant aussi décevants face à Delta.
      https://francais.rt.com/france/94550-face-omicron-has-autorise-utilisation-xevudy-traitement-par-anticorps-synthese-covid-19

      Mais en Australie, bonne nouvelle, on utilise l’Ivermectine ! Mais seulement pour les vaccinés ! Si vous ne l’êtes pas, vous n’y avez pas droit !
      https://twitter.com/MONGeorges4/status/1480113401523318788

      1. Le seul but est de vacciner les gens ! Pas pour les protéger contre un virus mais pour faire entrer les gens dans le Grand Reset “qui nous mènera à une fusion de l’identité physique, numérique et biologique.” comme l’affirme Klaus Schwab,
        https://www.youtube.com/watch?v=v5y4hc6vPTs

        Comme le remarque Pierre Hillard, tout est dit sur ces technologies implantables dans le corps dans le livre de Klaus Schwab ‘La quatrième révolution industrielle’,
        https://www.youtube.com/watch?v=ME4fYaioqwU
        Page 144 : « Les appareils implantés permettront de communiquer les pensées normalement exprimées par la parole via un smartphone intégré et, potentiellement, les pensées ou émotions non exprimées en lisant les ondes cérébrales ou d’autres signaux. »
        Page 145 :« La smartdust qui peut commander une myriade d’ordinateurs équipés d’antennes, bien plus petite qu’un grain de sable, est capable de s’organiser à l’intérieur du corps pour créer des réseaux ad hoc et activer un ensemble de processus interne complexe. »
        Page 146 : « Une pilule intelligente et munie d’un appareil électronique bio-dégradable transmet au téléphone d’une personne des données sur l’interaction entre son organisme et le médicament. »
        https://lorraineenragee.fr/mondialisme-la-bete-de-levenement-est-la-et-elle-arrive/

        Ce qu’il y a dans les vaccins, ne sont que des éléments permettant à ce Grand Reset ! Ce qui est scandaleux, c’est de le cacher aux gens et d’essayer de le rendre obligatoire ! Tout être humain a le droit de vivre comme un Amish ! Et un chrétien par exemple ne peut accepter cette technologie car elle lui enlève son libre arbitre avec la lecture des ondes cérébrales ! D’autant plus que si des ondes sortent de son corps, d’autres peuvent y entrer ! D’un côté il est traité de non-citoyen s’il ne se fait pas vacciner et de l’autre il devient un zombie potentiel ! Le choix est cornélien ! Problème, une fois vacciné il n’est plus possible de revenir en arrière. Les smartdust resteront sans doute ad eternam dans le corps ! On comprend mieux cette volonté de vacciner les enfants, en leur faisant préventivement une guerre pas possible (masques pendant des heures, tests, pass sanitaire pour leurs activités extérieures etc…). On ne veut pas que des personnes puissent s’échapper de ce contrôle !

      2. Je vous envoie Lise, un décryptage de la couverture The Economist sur l’année 2022 :
        https://www.youtube.com/watch?v=FBADgKlRGhA

        Bien évidemment, ce magazine mondialiste, très lu par la haute finance, suit les recommandations de la TRUSTED NEWS INITIATIVE (TNI) ! Voir à ce sujet ce qu’en dit le Dr Vincent Reliquet, bien connu ici !
        https://twitter.com/NicolasPichot6/status/1480581154545840133
        Il confirme aussi que si les vaccinés peuvent peut-être moins mourir officiellement du covid, par contre, ils ont une mortalité toute cause supérieure aux non-vaccinés.

      3. Ce que dit le Dr Reliquet est corroboré par le Dr Pierre Kory (un expert en soins intensifs contre le COV19 et des poumons) : « les injections contre le covid ne sont ni sûres, ni efficaces, et en plus elles causent un grand nombre de décès… La situation ne peut que s’aggraver si on n’arrête pas ces doses de rappel rapidement. » Il ajoute « on commence à le voir dans les données actuarielles des compagnies d’assurance-vie. Elles ont payé des compensations comme elles ne l’ont jamais fait auparavant, et elles remarquent que les décès ne peuvent pas être expliqués par le Covid. Si on regarde la morbidité et la mortalité réelles du CDC. . . 2019, 2020 et 2021 chez les 18 à 64 ans . . . On s’aperçoit qu’en Amérique, à partir du deuxième trimestre de l’année 2021 (début de l’injection), la mortalité a commencé à augmenter, et elle est passée de 120 % à 140 % au-dessus de la normale, dépassant largement les taux de mortalité de 2020. » Par contre pour lui, « l’Ivermectine est l’un des médicaments les plus sûrs jamais mis sur le marché. » L’ancien vice-président de Pfizer, le Dr Michael Yeadon, les rejoint « Cette vaccination à outrance entraîne une mort massive. »
        https://usawatchdog.com/huge-number-of-vax-deaths-its-getting-worse-dr-pierre-kory/#more-25928

        Plus d’un millier d’études scientifiques prouvent que ces vaccins sont dangereux et que tous ceux qui défendent ce programme commettent un crime ! Cette technologie de l’ARNm contient des nano-métamatériaux biologiquement toxiques associés à la capacité de collecte de données urbaines 5G. Non seulement c’est un poison mais en plus il peut également provoquer la stérilisation. Sa létalité à long terme reste à connaître en raison des nombreux effets débilitants qu’il a sur le système immunitaire, provoquant le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA). L’Agence de réglementation des médicaments et des soins de santé (MHRA) ayant été prévenue du grand nombre d’effets indésirables attendus avant son déploiement, confirme bien la nature préméditée du crime ! De nombreuses preuves ici :
        https://www.saveusnow.org.uk/covid-vaccine-scientific-proof-lethal/

        Il est donc très important de témoigner en cas d’effets indésirables subis après la vaccination ! Comme ici par exemple :
        https://effets-secondaires-vaccins-covid.org/

        Pas étonnant que les rats commencent à quitter le navire… Ainsi le directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda, aux commandes depuis les débuts de la pandémie, a remis sa démission au premier ministre François Legault, qui l’a acceptée.
        https://www.ledevoir.com/politique/quebec/659475/horacio-arruda-a-remis-sa-demission
        Le Président du Parlement européen, Davide Sassoli, promoteur dès février 2021 du passeport vaccinal européen, qui a attrapé une « pneumonie » en septembre avec un grave dysfonctionnement de son système immunitaire (schéma classique pour ce triple vacciné) vient de mourir à l’âge de 65 ans !
        https://apnews.com/article/europe-elections-italy-european-parliament-4ed0b98428f921d6c926462d7b2d0ba3

        C’est peut-être mieux ainsi sachant que les multi-vaccinés souffrir d’une dégénérescence du cerveau comme le confirme le Dr Stéphane Gayet :
        https://t.me/trottasilvano/16856
        Ce médecin des hôpitaux universitaires de Strasbourg avait été coupé net sur BFMTV ! (cela en dit long sur pour qui travaille ce media dirigé par l’Israélien Patrick Drahi, complice criminel de ce génocide) !
        https://lactudissidente.com/le-dr-stephane-gayet-des-hopitaux-de-strasbourg-a-ete-coupe-net-sur-bfmtv/

        Autre complice et menteur, Olivier Véran que essaye de faire gober aux sénateurs les raisons de sa suppression de milliers de lits en pleine pandémie !
        https://t.me/trottasilvano/16852

      4. Phuoc, les effets indésirables dépendent bien entendu des conditions physiques et du genre de la personne vaccinée, mais aussi du lot reçu ! A vérifier avec ce site en utilisant le nombre inscrit sur votre carte de vaccination :
        https://howbad.info/

        Vous saurez ce que vous risquez d’avoir gagné à cette loterie : une thrombose etc…. Mais ne soyez pas pressé. La délivrance du ou des « cadeaux » peut prendre plusieurs mois !

        Si vous êtes du Quebec, vous aurez en attendant la satisfaction de ne pas avoir eu à payer une « contribution santé » comme veut la mettre en place le Premier ministre québécois François Legault (déclaration du 11 janvier)
        https://twitter.com/GabinJean3/status/1481155331120144392

    2. Vous vous demandez Chapuis « à quand un tribunal de Nuremberg ? »

      Les globalistes sembent avoir une mainmise sur tout ! En fait la Cour suprême du Canada n’aurait pas accepté « l’action mondiale pour crimes contre l’humanité » de Reiner Fuellmich !
      https://fr.news.yahoo.com/cour-supr%C3%AAme-canada-na-accept%C3%A9-125259077.html?guce_referrer=aHR0cHM6Ly9jb25zZW50LnlhaG9vLmNvbS8&guce_referrer_sig=AQAAANWbSBiGCcKuUyjNKOyqOk35_JmIzXwm_SQHXpwIw13-khhVOcG-WTGOdWY4uuKz_v79CyCRIft34FdBYJfd8n0i8nEMaEI2Xn4SNtj8F4-D1HvpzWbPrgcmid9BrWRXJp6NVSe20x84544YMcmQvxxRhsjZEie714SZu9H34cbz&_guc_consent_skip=1641841859

      On est bon pour cette société dictatoriale ! Et il est surprenant de voir que la plupart des gens s’y plient de bonne grâce !

      « A travers la médecine, cette nouvelle forme de société totalitaire est entrain de s’installer. » C’est « l’aliénation volontaire à une norme imposée de l’extérieur… L’envie d’être conforme à la norme. » prédisait déjà Jacques Attali en 1979 !
      https://www.youtube.com/watch?v=sGos9V_zIjM

      Reste la plainte de Maître de Araujo-Recchia, en partenariat avec son confrère Jean-Pierre Joseph, et deux autres juristes, devant le doyen des juges d’instruction pour le compte des associations BonSens.org, l’AIMSIB et le Collectif des Maires Résistants à l’encontre des parlementaires ayant validé la loi du 5 août relative à la gestion de crise sanitaire :
      https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/virginie-araujo-recchia-plainte-parlementaires

      Mais de l’autre côté, on a David Smadja, professeur en hématologie et membre du LIPHA EA7373 (Laboratoire Interdisciplinaire d’étude du Politique Hannah Arendt) dont la recherche est « axée sur l’étude de la gouvernementalité des sociétés en contexte de globalisation »,
      https://aei.u-pec.fr/lipha-paris-est
      et Me Benjamin Fellous, avocat au barreau de Paris, qui veulent que « La loi sanctionne ceux qui refusent le vaccin, transmettent le virus et colportent des fausses informations sur la pandémie de Covid-19. »
      https://www.leparisien.fr/societe/la-loi-doit-sanctionner-ceux-qui-refusent-le-vaccin-et-transmettent-le-virus-lappel-dun-medecin-et-dun-avocat-09-01-2022-EKGP7O5ZY5AT3N52OB45XLCGEQ.php

  6. Vraiment félicitations!!! Moi je n’arrive rien faire avec la base des effets secondaires européene. On vous remercie beaucoup et j’espère vraiment que de plus en plus les personnes vont s’interroger.

  7. Faut-il prioriser les vaccinés pour l’admission en réa ? La question a été mise sur la table et elle fait débat comme le montre un récent article sur le site médical Medscape (7 janvier 2022 :

    « Sur cette question délicate et de plus en plus d’actualité, c’est sans doute le comité éthique de la Société française d’anesthésie-réanimation (Sfar) qui s’exprime de la façon la plus nette sur le dilemme décisionnel qui pourrait se poser. Dans un texte publié le 22 décembre baptisé « Soigner sans discriminer » elle écrit : « A gravité égale, la seule raison qui justifierait de retenir la vaccination comme critère médical de priorisation serait que celle-ci donne plus de chance de survie. A ce jour, il n’existe pas de preuve scientifique solide pour l’affirmer ». Pour finalement conclure : « Au-delà des critères médicaux, une priorisation qui se baserait sur un critère de mérite (les vaccinés seraient plus méritants que les non vaccinés) sort du champ médical et serait discriminatoire. »

    RETENONS : « A ce jour, il n’existe pas de preuve scientifique solide pour affirmer que la vaccination donne plus de chance de survie ».

    Comprenons aussi que si la question se pose c’est qu’il y a des vaccinés candidats à la réanimation sinon le problème ne se poserait pas …

    1. « Il n’existe pas de preuve scientifique solide pour affirmer que la vaccination donne plus de chance de survie ». elle ne permet pas non plus de contrôler l’épidémie ! Par contre elle est un outil de contrôle de la population. On en revient toujours aux années 40. Un certain juif américain, Stanley Milgram, s’était demandé comment des milliers d’hommes avaient été capable d’humilier, de torturer ou de massacrer d’autres êtres humains. Il essaya alors de déterminer quel mécanisme psychologique les portait à avoir cette attitude monstrueuse :
      https://duckduckgo.com/?q=experience+de+Milgram&t=brave&ia=web

      Aujourd’hui, ce même mécanisme n’est-il pas à l’oeuvre ? Touchant aussi bien des scientifiques, des médecins, des politiciens, des profs que les élèves d’une classe. Quelques rares personnes sortent du lot. Comme Véronique Bouzou, qui dans son roman ‘Les hussards noirs de la robotique’ dénonce ce test de Milgram à l’échelle mondiale.
      https://www.youtube.com/watch?v=yBwLErkh-UM

      Le mérite de cette expérience, elle dévoile la véritable valeur de chacun. Par conformisme, combien se taisent devant une injustice ? Combien ont-ils un esprit indépendant ? Une morale personnelle ? Le prof qui laisse pendant 6h ces très jeunes élèves avec un masque, n’est-il pas semblable aux cobayes de Milgram ? Et les médecins qui injectent à tour de bras ces vaccins sans se remettre en question ? L’être humain dans son ensemble n’est pas beau à voir. Que quelques têtes sortent de la mêlée ! Ces soignants et docteurs qui ont préféré perdre leur travail plutôt que de suivre cette folie, ne sont-ils pas les Justes de notre époque ?

  8. Bonjour, concernant la qualité du produit et sa régularité, que pensez-vous des travaux (je pense de Michael Yeadon (ancien vice président d’une branche de Pfizer) analyser les données du vaers, des incidents secondaires en fonction des lots, ça me parait essentiel.
    https://odysee.com/@wakeup:71/toxicite-vaccin:5?fbclid=IwAR1fFkMEI4e9DaOgn9ziIL-qFrrLu-Lb1Vxw3a30dX55-PLxkHfW_hXxpls

    Travaux relayés par Reiner Fuellmich
    https://odysee.com/@FlowerPower:b/Nouvelles-D%C3%A9couvertes-sur-les-injections—Reiner-Fuellmich-Dr-Wodarg-Dr-White:2

  9. Alors est-ce que j’ai bien lu où il y a écrit « les participants suivis en double aveugle »?
    Ils parlent de quels études en faites? l’étude sur les 95% de bénéfice par rapport au placebo voici la présentation sur clinicaltrials.gouv:
    « This is a Phase 1/2/3, randomized, placebo-controlled, observer-blind, dose-finding, vaccine candidate-selection, and efficacy study in healthy individuals. »
    https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04368728

    Écrire que c’est en double aveugle c’est un mensonge si ils reposent sur cet essai clinique.

  10. Merci a toustes,

    Terrible. Fouillé, touffu. Par bonheur, grâce a vos recherches, nous ne sommes pas foutus!

    Je comprend que la dépression et la colère puissent envahir les êtres, au vu de tout les dévoilements. Restons solidaires et a l’écoute.

    Bien a vous,

  11. « Deltacron » résultat probable d’une erreur de laboratoire : experts

    Des experts ont déclaré lundi qu’une prétendue mutation du coronavirus hybride surnommée « Deltacron » aurait été découverte dans un laboratoire chypriote est très probablement le résultat d’une contamination en laboratoire, et non d’une nouvelle variante inquiétante.

    Bien qu’il soit possible que les coronavirus se combinent génétiquement, c’est rare, et les scientifiques analysant la découverte du soi-disant « Deltacron » disent que c’est peu probable.

    « Ce n’est presque certainement pas un recombinant biologique des lignées Delta et Omicron », a-t-il déclaré lundi.

    Les scientifiques sont impatients de lutter contre un déluge de désinformation sur Covid-19, dont une grande partie circule en ligne.

    « N’utilisons pas des mots comme Deltacron, flurona ou flurone. S’il vous plaît », a tweeté Maria van Kerkhove, épidémiologiste des maladies infectieuses à l’OMS.

    « Ces mots impliquent une combinaison de virus/variantes et cela ne se produit pas », a-t-elle déclaré.

    https://insiderpaper.com/deltacron-variant-likely-result-of-lab-error-experts/

    1. Covid: un vaccin de Pfizer adapté à Omicron sera prêt en mars, indique le PDG

      Le patron du laboratoire Pfizer a assuré lundi qu’une version du vaccin contre le Covid-19 adaptée au variant Omicron sera au besoin prête en mars tandis que son homologue chez Moderna a évoqué la préparation d’un vaccin similaire pour l’automne.

      https://www.lefigaro.fr/flash-eco/covid-un-vaccin-de-pfizer-adapte-a-omicron-sera-pret-en-mars-indique-le-pdg-20220110#Echobox=1641842552-1

    2. Heureusement que le virus Delta n’a pas été nommé Makara, mot sanskrit désignant un monstre mythique aquatique, sinon je vous laisse trouver quel aurait été le nom du virus hybride qu’il aurait donné avec l’Omicron …

  12. Bonsoir,

    Toustes ne sont pas comme nous, désintéressés.

    A votre avis, en sachant tout cela, l’entourage des personnes décédées, suite a l’injection, vont elles aller en justice, ou faire comme si de rien n’était?

    Témoignage. Vos assurances vie ne rembourseront rien à votre Famille

    https://twitter.com/besse_pascale/status/1480907020668751877?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Etweet

    Aussi. Sur les contrats d’assurance vie, en cas d’essai thérapeutique, ne remboursera pas les emprunts des crédits maison.

    Bien a vous,

  13. Je suis en train de visionner la dernière vidéo plus que fort intéressante de Didier Raoult.
    Il parle en. particulier d’un phénomène plus qu’important qui est le grand, très grand, nombre de Covid apparus dans les 15 jours, 3 semaines après une vaccination covid. A ce sujet il produit des données sur graphiques.
    Il mentionne le fait que ces cas ne sont pas comptabilisés car « ils » considèrent que les vaccinés ne sont pas encore protégés ! Cela permet d’escamoter un phénomène essentiel qui pourrait être que la vaccination favorise l’apparition de la maladie peu de temps après la vaccination.

    Cela me rappelle bien sûr ce qui se produisait avec la vaccination antivariolique et qui avait mis en échec gravissime les campagnes de vaccinations, qu’elles soit de routine ou ciblées sur les contacts; ce que j’appelle les effets Buchwald du nom du médecin allemand qui avait eu le courage de le dire à la télévision nationale allemande le 2 février 1970 en pleine épidémie d’importation de Mechede (20 cas tous à l’hôpital) : « l’infirmière Barbarai Bernd (orthographe de mémoire ?) n’a pas été tuée par la variole mais par sa vaccination pratiquée alors qu’elle venait d’être contaminée ou allait l’être ».

    On observe, cela est maintenant bien établi, un phénomène analogue avec ces vaccinations covid. L’explication qu’on pourrait en donner peut être différente de celle pour la variole mais le phénomène épidémiologique est pratiquement le même. Pour la variole on ne peut pas avancer les anticorps facilitateurs car ils seraient encore présents 1 ou 2 ans plus tard et le même phénomène pourrait alors se produire alors qu’il n’a pas été observé. C’est pourquoi je préfère avancer que ce serait la rencontre des 2 virus, sauvage et vaccinal, ce dernier ayant conservé la capacité de se répliquer (d’où la fameuse pustule vaccinale).

    Pour la vaccination covid on veut avancer les anticorps facilitateurs. Raoult y fait allusion en présentant cela comme une hypothèse. Il a raison d’être prudent à ce sujet car il ne me semble pas qu’il y ait plus de raisons d’avancer cette hypothèse pour la vaccination covid que pour la variole et pour la même raison épidémiologique. Ces anticorps facilitateurs cesseraient-ils de l’être passé les premières semaines après la vaccination ?

    Cette notion d’anticorps facilitateurs ou facilitants a été découverte à propos de la Dengue avec ses 4 virus : si on fait la maladie avec le virus n°2 et que 2 ans plus tard on est contaminé par le virus n° 3 on fera alors une forme beaucoup plus grave, potentiellement mortelle alors que le virus 3 en primo infection n’aurait pas été dangereux. Ce sont les anticorps crées par la première infection qui excite le virus de la seconde infection.

    On notera que le délai entre la création de ces anticorps et leur manifestation aggravante peut être de plusieurs mois ou années. On n’observait pas cela avec la vaccination antivariolique et je n’ai pas vu pour le moment que c’était différent avec la vaccination covid. D’où ma prudence sur l’interprétation à en donner.

    1. UN article de France Soir apporte des explications allant dans le sens que j’indiquais :

      « Une explication consisterait à remettre en cause le diagnostic de Covid-19 (maladie due à l’infection par le coronavirus SARS-CoV-2) chez une partie des personnes vaccinées. On aurait tendance à mettre l’étiquette « Covid » sur des symptômes qui ne sont pas dus à une infection par le SARS-CoV-2 mais à un effet indésirable du vaccin, lié à la toxicité de la protéine Spike.
      Cet article est un essai de démonstration de cette dernière hypothèse. »
      l’article :

      https://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-et-spike-syndrome-ne-pas-confondre

      1. CHOC à la Télé en Italie. Le Journaliste demande à la Professeur Anna Teresa Palamara, directrice des maladies infectieuses à l’Institut supérieur de la Santé italien, mais aussi membre du comité scientifique de l’Institut Pasteur italien, et Présidente de la société italienne de microbiologie, pourquoi autant de cas d’infections…, qu’est ce qui se passe… Elle répond : « La première raison est qu’en Italie comme dans d’autres pays européens, le variant est en train d’infecter surtout les personnes vaccinées, et plus particulièrement les personnes vaccinées avec trois doses.”
        https://t.me/trottasilvano/17019

        En France, le ministre de la Santé a un tout autre discours : « Si on était tous vacciné le virus ne pourrait plus cheminé… »
        https://t.me/trottasilvano/17020
        https://t.me/trottasilvano/16992

        Il y a un des deux qui est un incompétent ou un menteur ! Reste à deviner lequel !

  14. « Ces deux codes (BNT162b2s01 et BNT162b2SA, dans l’ACO soumis signalés par erreur comme BNT162S01 et BNT162SA) font référence au même candidat clinique, une nouvelle construction basée sur BNT162b2 et modifiée pour traiter la lignée B.1.351, identifiée pour la première fois en Afrique du Sud. Ce candidat vaccin clinique a été introduit dans l’étude C4591001 / BNT162-02 dans le cadre du programme mondial de traitement des variants émergents. »

    Tiens tiens, une nouvelle construction qui hérite de cette AMM ?????

    PS: pour les non anglophones, les 5 SO traduites (nb:qui contrôle quoi ?):

    Afin de compléter la caractérisation de la substance active et du produit fini, le titulaire de l’AMM doit fournir des données supplémentaires.

    Afin d’assurer une qualité constante du produit, le titulaire de l’AMM doit fournir des informations supplémentaires pour améliorer la stratégie de contrôle, y compris les spécifications de la substance active et du produit fini.

    Afin de confirmer le profil de pureté et d’assurer un contrôle qualité complet et une cohérence d’un lot à l’autre tout au long du cycle de vie du produit fini, le titulaire de l’AMM doit fournir des informations supplémentaires sur le processus de synthèse et la stratégie de contrôle de l’excipient ALC-0315.

    Afin de confirmer le profil de pureté et d’assurer un contrôle qualité complet et une cohérence d’un lot à l’autre tout au long du cycle de vie du produit fini, le titulaire de l’AMM doit fournir des informations supplémentaires sur le processus de synthèse et la stratégie de contrôle de l’excipient ALC0159.

    Afin de confirmer l’efficacité et l’innocuité de Comirnaty, le titulaire de l’AMM doit soumettre le rapport d’étude clinique final pour l’étude C4591001, randomisée, contrôlée par placebo et en aveugle.

  15. Erreur, la dernière SO a été ajoutée et sa date d’échéance est dec. 2023 !!! (confirmer l’efficacité et l’innocuité de Comirnaty, le titulaire de l’AMM doit soumettre le rapport d’étude clinique final pour l’étude C4591001, randomisée, contrôlée par placebo et en aveugle)

    Placebo ?????

    1. Bonjour. Il y a 6 SOB’s : les cinq premières arrivaient à échéance fin 2021 et la sixième, celle que vous mentionnez, a effectivement pour échéance décembre 2023 (page 4 dans le document):

      https://www.ema.europa.eu/en/documents/variation-report/comirnaty-h-c-5735-r-0046-epar-assessment-report-renewal_en.pdf?fbclid=IwAR3GruHDyEh6HNQSY-9nF4afiHIkl2YVntKdpCOBTPMhMoX7XBq3DNxhJtg

      Parmi les 5 SO’Bs mentionnées dans l’article, je confirme et vous pouvez vérifier qu’une seule a été validée et que cinq ne le sont pas.

      1. Quand saura-t-on ce qu’ils mettent dans les vaccins ?

        Lors d’une étude d’échantillons sanguins de personnes vaccinées contre le COVID-19 à Séoul, la spécialiste en obstétrique et gynécologie Lee Young-mi (Séoul) a choqué lorsqu’elle a révélé : « qu’une substance non identifiée, similaire à celle trouvée dans les composants du vaccin, a été trouvée après avoir analysé le sang d’une personne vaccinée contre le coronavirus. » L’analyse a été effectuée avec un stéréomicroscope (microscope stéréoscopique) et une centrifugeuse (2200 tr/min, 30 minutes) pour séparer le sérum et le plasma pour une microscopie précise.

        La forme de la substance monstrueuse dans le composant du vaccin et la substance étrangère dans le sang de l’inoculateur sont similaires :
        https://www.fntoday.co.kr/news/photo/202201/268387_167446_510.jpg

        Corps étranger trouvé dans le sang d’une personne vaccinée contre le coronavirus :
        https://www.fntoday.co.kr/news/photo/202201/268387_167437_016.jpg

        Une sorte de disque retrouvé dans le sang :
        https://www.fntoday.co.kr/news/photo/202201/268387_167435_016.jpg

        L’article taïwanais :
        https://www.fntoday.co.kr/news/articleView.html?idxno=268387

  16. Ne ratez pas Le Doctothon – Spécial enfants, le samedi 15 janvier, de 16h00 à 24h00 !
    https://www.doctothon.org/

    L’objectif de l’émission est d’alerter la population, et notamment les médecins, sur les risques de l’injection expérimentale, appelée « vaccin », pour les enfants. C’est aussi d’informer la population sur la maltraitance que les enfants et les adolescents subissent depuis près de 2 ans et sur les répercussions de cette maltraitance sur leur développement…

  17. Les leçons du passé ne sont toujours pas apprises !!!

    Voici ce qu’écrivait en 1976 le Directeur du programme d’éradication de la variole Donald Henderson quand il tirait les enseignements de l’expérience de l’éradication avec ses échecs cuisants [1] page 10 :

    «Le plus important est de reconnaître que les progrès réalisés dans un programme de lutte contre une maladie peuvent être appréciés en terme d’incidence de cette maladie. Nous avons constaté, jusqu’à une date très récente, que les autorités sanitaires, la presse et le public dans leur ensemble ont cherché à évaluer les progrès réalisés en premier lieu d’après le nombre de vaccinations effectuées. Lorsqu’une épidémie se produisait, … l’attention était surtout dirigée vers les chiffres de la vaccination. Si ceux-ci étaient élevés on en concluait que le programme se déroulait bien.

    La mesure des progrès réalisés d’après le nombre de vaccinations effectuées semble être un échec trop fréquent des programmes de vaccination aujourd’hui aussi bien dans les pays développés qu’en voie de développement.

    Une fois la décision prise de surveiller les progrès d’après l’incidence de la maladie, l’attention est nécessairement centrée sur les moyens d’améliorer les mesures de l’incidence et par là sur les systèmes de surveillance. Inévitablement, l’attention est dirigée vers les caractéristiques d’âge, géographiques et autres, des cas qui surviennent – les échecs du programme- et par là sur les mécanismes permettant de minimiser ces échecs par des modifications appropriées du programme lui-même. »

    Le message était clair : plutôt que de surveiller bureaucratiquement la Couverture Vaccinale, Ligne Maginot contre le virus, en cherchant à comprendre les résistances de la population aux incitations vaccinales comme on le fait aujourd’hui avec beaucoup de zèle, il vaut beaucoup mieux rechercher comment le virus se propage dans la population. A croire que l’épidémiologie ne serait pas l’étude de la propagation des virus dans une population mais l’étude de la diffusion du message vaccinale dans cette population. Quelle dérive !!!

    [1] http://whqlibdoc.who.int/smallpox/WHO_SE_75.76_fre.pdf. page 10

    1. « Lorsqu’une épidémie se produisait, … l’attention était surtout dirigée vers les chiffres de la vaccination. »

      On sait que les vaccinations actuelles affaiblissent l’immunité naturelle des injectés. Leur pourcentage comparé à une population générale va être déterminant pour essayer de deviner combien pourraient réchapper à un autre virus. Le premier ministre français n’a-t-il pas affirmé « qu’ il y aurait un horrible virus qui allait changer l’Election 2022 présidentielle et qu’il fallait s’y préparer » ?
      https://twitter.com/Yoann_IV/status/1481950941037408265?s=20

      Mais avant ces élections d’avril, il y a les JO d’hiver de Pékin du 04 au 20 février 2022. De nombreux experts, dont le Dr Robert Malone, craignent effectivement l’arrivée d’un autre virus. À la mi-décembre 2021, des rapports provenant de la région nord-ouest de la Chine faisaient état d’une augmentation des cas graves et des décès dus à une fièvre hémorragique à syndrome rénal (« FHSR »). Si tel est le cas, cela ne peut venir d’un coronavirus. Cette terminologie est plutôt utilisée pour les virus de la famille d’Ebola.
      https://dailyexpose.uk/2022/01/15/china-haemorrhagic-fever-and-atriva/

      Bill Gates qui est souvent au courant de certains événements avant qu’ils n’arrivent, nous met-il pas en garde ? : « Il faut nous préparer pour la prochaine pandémie car celle du Covid ne sera pas la dernière. »
      https://www.lefigaro.fr/flash-eco/bill-gates-se-preparer-a-la-prochaine-pandemie-comme-on-prepare-une-guerre-20210127

      Notre très lucide informaticien aurait-il écouté d’une oreille attentive certains mystiques chrétiens qui annoncent eux aussi l’arrivée d’un autre virus mortel ? C’est là où on voit le génie d’un Macron qui planifie d’avance de supprimer des lits d’hôpitaux, des soignants etc…. en prévision d’une forte dépopulation, due sans doute à cette immunodéficience créée par les multiples doses de vaccins covid. Comme le disait Emile de Girardin (dans ‘La politique universelle’ en 1852) :
      « Gouverner, c’est prévoir ; et ne rien prévoir, c’est courir à sa perte. »

  18. Lettre d’un microbiologiste et immunologiste au ministre de la Santé (mais en Israël !)

    « Avec son aimable autorisation, nous avons traduit une lettre au vitriol adressée au ministre de la Santé israélien et à ses collaborateurs. Elle a été rédigée par le professeur Ehud Qimron, chef du département de microbiologie et d’immunologie de l’université de Tel Aviv, et l’un des plus éminents immunologues de l’État hébreu.

    TRIBUNE — Monsieur le ministre de la Santé, il est temps d’admettre votre échec.
    En fin de compte, la vérité finit toujours par éclater. La vérité sur votre politique sanitaire commence à apparaître au grand jour. Lorsque les concepts destructeurs s’effondrent les uns après les autres, il ne reste plus qu’à dire aux experts qui ont supervisé la gestion de la pandémie : nous vous avions prévenus. » Suite ….

    https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/le-pr-qimron-charge-les-autorites-israeliennes

  19. Coucou, merci,

    Les cannabinoïdes bloquent l’entrée cellulaire du SRAS-CoV-2 et des variantes émergentes:

    https://pubs.acs.org/doi/10.1021/acs.jnatprod.1c00946

    _________________________________

    Le Conseil d’État se penche ce vendredi sur un arrêté qui interdit la vente de fleurs brutes de ce produit proche du cannabis mais non stupéfiant.

    https://www.lepoint.fr/societe/menacee-d-une-interdiction-partielle-la-filiere-du-cbd-saisit-la-justice-14-01-2022-2460429_23.php

    Bien a vous,

  20. Le passeport vaccinal de nouveau adopté à l’Assemblée à 4 heures du matin par 185 voix pour, 69 contre et 8 abstentions :
    https://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/4317

    Ce pass vaccinal ou green pass (dans certains pays), était un projet européen bien avant l’arrivée du covid et devant se mettre en place en 2022.
    https://ec.europa.eu/health/sites/default/files/vaccination/docs/2019-2022_roadmap_en.pdf
    Il est en fait déjà en vigueur depuis le 1er juillet 2021. La France ayant pris du retard, son gouvernement est donc acculé à faire du forcing en utilisant toutes les astuces d’ingénierie sociale, autant dire tous les procédés malhonnêtes et le mensonge pour y arriver.

    Le but ultime semble bien de donner le pouvoir de rendre citoyen un individu à des entités privées et non plus à des états. Il y a pourtant jusqu’à maintenant un lien entre un individu et sa domiciliation. Sans justificatif de domicile par exemple, on a un statut proche de l’esclave. On ne peut pas immatriculer un véhicule, ouvrir un compte en banque pour recevoir un salaire, s’inscrire à une liste électorale pour voter etc…. Mais qu’est-ce qu’un esclave sinon une personne, ayant un propriétaire, contrainte d’exercer une fonction économique souvent pénible sans autre contrepartie qu’un endroit où dormir et un peu de nourriture. Contrairement au serf, il n’a aucune personnalité juridique. Le serf par contre est un citoyen, dans le sens qu’il est attaché à une domiciliation, une terre. Même s’il n’en est pas le propriétaire, son maître ne dispose pas sur lui du droit de vie ou de mort.

    En remplaçant le passeport ou la carte d’identité d’une personne, certifiés par un état, par un passeport vaccinal, on lui supprime sa domiciliation en lui donnant en échange une identification numérique appartenant à une société privée. Il n’est plus un citoyen mais proche de l’esclave devant obéir à son maître. Ce dernier, pour un raison ou une autre, pourra le contraindre comme il le voudra en lui coupant les vivres ou en lui supprimant son argent, rien qu’en désactivant son passeport vaccinal ou identification numérique.

    Pour mieux appréhender la situation, cette excellente video sur « Comment j’ai été réduit en esclavage » :
    https://www.youtube.com/watch?v=XpyPP-Vn9hA

    1. Maintenant pour passer les frontières européennes, il faut un pass-sanitaire sous forme numérique, prouvant avoir été vacciné contre le covid ou ayant un test négatif ! Ce qui était prévu avant 2019 arrive grâce au covid ! Interview intéressante de Bigard, l’un des seuls artistes résistants à cette plandémie. On s’aperçoit aussi de quel bord se trouve RT puisque leurs journalistes se permettent de le contredire d§s qu’il a le dos tourné, en expliquant que les vaccins seraient en fait sûr et que si le patron de Pfizer n’est pas vacciné, c’est tout simplement parce qu’il attend son tour (on devrait lui rappeler que nous en sommes nous à la troisième dose !). Comme le précise Bigard, un journaliste n’est là que pour poser des questions, pas pour y répondre.
      https://www.youtube.com/watch?v=5U56P2AxASU&t=264s
      Surtout quand c’est faux ! Ces vaccins ont des effets indésirables ! Il suffit de consulter la liste des 461 sportifs ayant de graves problèmes cardiaques et qui sont obligés d’abandonner leur sport ; et 269 morts déjà :
      https://goodsciencing.com/covid/athletes-suffer-cardiac-arrest-die-after-covid-shot/

  21. Le professeur Ehud Qimron, chef du département de microbiologie et d’immunologie de l’Université de Tel Aviv et l’un des principaux immunologistes israéliens, a écrit une lettre ouverte critiquant vivement la gestion israélienne – et même mondiale – de la pandémie de coronavirus :

    « Ministère de la santé, il est temps d’admettre l’échec.

    Avec deux ans de retard, vous réalisez enfin qu’un virus respiratoire ne peut être vaincu et que toute tentative de ce type est vouée à l’échec. Vous ne l’admettez pas, car vous n’avez admis presque aucune erreur au cours des deux dernières années, mais rétrospectivement, il est clair que vous avez échoué lamentablement dans presque toutes vos actions, et même les médias ont déjà du mal à couvrir votre honte.

    — Vous avez refusé d’admettre que l’infection arrive par vagues qui s’estompent d’elles-mêmes, malgré des années d’observations et de connaissances scientifiques.

    — Vous avez insisté pour attribuer chaque déclin d’une vague uniquement à vos actions, et ainsi par une propagande mensongère « vous avez vaincu la peste ». Et encore une fois vous l’avez vaincu, et encore et encore et encore.

    — Vous avez refusé d’admettre que le dépistage de masse est inefficace, bien que vos propres plans d’urgence le stipulent explicitement (« Plan de préparation du système de santé à une pandémie de grippe, 2007 », p. 26).

    — Vous avez refusé d’admettre que le rétablissement est plus protecteur qu’un vaccin, malgré les connaissances et les observations antérieures montrant que les personnes vaccinées non rétablies sont plus susceptibles d’être infectées que les personnes rétablies.

    — Vous avez refusé d’admettre que les vaccinés sont contagieux malgré les observations. Sur cette base, vous espériez obtenir une immunité de groupe par la vaccination, et vous avez échoué là aussi.

    — Vous avez insisté pour ignorer le fait que la maladie est des dizaines de fois plus dangereuse pour les groupes à risque et les personnes âgées, que pour les jeunes qui ne font pas partie des groupes à risque, malgré les connaissances venues de Chine dès 2020.

    — Vous avez refusé d’adopter la « Déclaration de Barrington », signée par plus de 60 000 scientifiques et professionnels de santé, ou d’autres programmes de bon sens.

    — Vous avez choisi de les ridiculiser, de les calomnier, de les déformer et de les discréditer. Au lieu des bons programmes et des bonnes personnes, vous avez choisi des professionnels qui n’ont pas la formation nécessaire pour gérer une pandémie (des physiciens comme conseillers principaux du gouvernement, des vétérinaires, des agents de sécurité, du personnel des médias, etc.)

    — Vous n’avez pas mis en place un système efficace pour signaler les effets secondaires des vaccins et les rapports sur les effets secondaires ont même été supprimés de votre page Facebook. Les médecins évitent de relier les effets secondaires au vaccin, de peur que vous ne les persécutiez comme vous l’avez fait pour certains de leurs collègues.

    — Vous avez ignoré de nombreux rapports faisant état de modifications de l’intensité des menstruations et de la durée des cycles menstruels.

    — Vous avez caché des données qui permettent une recherche objective et correcte (par exemple, vous avez supprimé les données sur les passagers de l’aéroport Ben Gurion). Au lieu de cela, vous avez choisi de publier des articles non objectifs avec des cadres supérieurs de Pfizer sur l’efficacité et la sécurité des vaccins.

    Tout cela n’est-il pas une atteinte irréversible à la confiance ?

    — Cependant, du haut de votre orgueil démesuré, vous avez également ignoré le fait qu’au bout du compte, la vérité sera révélée. Et elle commence à être révélée.

    — La vérité est que vous avez ramené la confiance du public à un niveau sans précédent et que vous avez érodé votre statut de source d’autorité.

    — La vérité est que vous avez dépensé des centaines de milliards de shekels en vain, pour publier des intimidations, pour des tests inefficaces, pour des confinements destructeurs et pour perturber la routine de la vie au cours des deux dernières années.

    — Vous avez détruit l’éducation de nos enfants et leur avenir. Vous avez fait en sorte que les enfants se sentent coupables, qu’ils aient peur, qu’ils fument, qu’ils boivent, qu’ils deviennent dépendants, qu’ils décrochent et qu’ils se disputent, comme en témoignent les directeurs d’école dans tout le pays. Vous avez porté atteinte aux moyens de subsistance, à l’économie, aux droits de l’homme, à la santé mentale et à la santé physique.

    — Vous avez calomnié vos collègues qui ne se sont pas rendus à vous, vous avez monté les gens les uns contre les autres, divisé la société et polarisé le discours.

    — Vous avez désigné, sans aucun fondement scientifique, les personnes qui ont choisi de ne pas se faire vacciner comme des ennemis du public et des propagateurs de maladies.

    — Vous avez promu, d’une manière sans précédent, une politique draconienne de discrimination, de déni des droits et de sélection des personnes, y compris des enfants, pour leur choix médical. Une sélection qui n’a aucune justification épidémiologique.

    — Lorsque vous comparez les politiques destructrices que vous menez avec les politiques saines de certains autres pays – vous pouvez clairement voir que la destruction que vous avez causée n’a fait qu’ajouter des victimes au virus en plus des personnes vulnérables. L’économie que vous avez ruinée, les chômeurs que vous avez provoqués et les enfants dont vous avez détruit l’éducation, ce sont les victimes supplémentaires résultant uniquement de vos propres actions.

    — Il n’y a actuellement aucune urgence médicale, mais cela fait maintenant deux ans que vous cultivez une telle condition par soif de pouvoir, de budgets et de contrôle.

    — La seule urgence actuelle est que vous continuez à définir des politiques et à consacrer d’énormes budgets à la propagande et à l’ingénierie psychologique au lieu de les utiliser pour renforcer le système de santé.

    Cette urgence doit cesser ! »

    https://swprs.org/professor-ehud-qimron-ministry-of-health-its-time-to-admit-failure/

    Mais ne pourrait-on pas faire les mêmes griefs au ministère de la Santé française ?

  22. Merci Violette pour ce lien vers cette étude sur les cannabinoïdes. Selon l’étude ils n’ont pas tous la même efficacité. Selon le tableau 1 seuls les 3 premiers seraient vraiment efficaces. Il semble qu’il faille regarder la seconde valeur soit 20.5 pour le premier, 16.7 pour le second.

    cannabinoidb UHPLC retention time (min) fold peak area enrichmentc
    cannabigerolic acid (CBGA) 3.8 20.5 ± 0.51
    tetrahydrocannabinolic acid (THCA-A) 8.2 16.7 ± 2.2
    cannabidiolic acid (CBDA) 3.7 12.2 ± 0.52
    cannabinolic acid (CBNA) 6.5 5.6 ± 1.4
    cannabigerol (CBG) 4.1 3.4 ± 0.82
    cannabinol (CBN) 5.7 3.4 ± 0.78
    Δ8-tetrahydrocannabinol (Δ8-THC) 6.8 3.1 ± 0.81
    Δ9-tetrahydrocannabinol (Δ9-THC) 6.8 3.0 ± 0.77
    cannabidiol (CBD) 4.2 2.9 ± 0.72
    cannabichromene (CBC) 8.1 2.9 ± 0.75
    Cannabidivarin (CBDV) 3.0 1.6 ± 0.17

    Mais comme l’action semble porter sur la protéine Spike qu’on retrouve avec les vaccinations, ou pourrait se demander si ces produits ne seraient pas efficaces aussi pour limiter les EI des vaccinations et se débarrasser de cette protéine qui a été montrée nocive.

  23. La dernière de Nadal : avec ou sans Djokovic l’Open d’Australie sera un grand tournoi !
    Si dès le début, Nadal et les autres (ils sont peu nombreux) avaient déclaré que si Djoko ne pouvait jouer, ils n’iraient pas disputer l’Open d’Australie, les autorités australiennes auraient été contraintes de céder.

    Les joueurs qui se connaissent tous, pouvaient dire « nous acceptons de vivre confinés en Australie, d’être testés tous les jours comme aux JO de Tokyo et d’être exclus si positifs. Nous acceptons tout cela mais que Djoko puisse jouer ou on n’y va pas »

    Au lieu de cela tous se sont couchés et si Djoko dégage nous aurons plus de chances pour gagner.

    La médiocrité et la lâcheté.

    Un jour ça se retournera contre eux car à force de se faire vacciner pour jouer …..

    Certes Djokovic a sans doute commis des erreurs impardonnables mais si dès le début les autres joueurs, Nadal en tête, l’avaient ainsi défendu, il n’aurait pas été contraint de tricher pour tenter d’aller y défendre son titre.

    1. Bonjour Bernard,

      Novak Djokovic est le cofondateur d’une entreprise travaillant sur un traitement contre le Covid-19

      https://francais.rt.com/international/94905-novak-djokovic-est-cofondateur-entreprise-travaillant-sur-traitement-contre-covid-19

      __________________________________________

      https://www.quantbiores.com/

      NOTRE TECHNOLOGIE INNOVANTE

      Chez QuantBioRes, nous travaillons en utilisant un modèle de reconnaissance résonnant unique et nouveau (RRM).

      Le RRM est un modèle biophysique basé sur les découvertes selon lesquelles certaines périodicités/fréquences dans la distribution des énergies des électrons libres le long de la protéine sont essentielles pour la fonction biologique des protéines et l’interaction avec les récepteurs des protéines et d’autres cibles.

      La technologie RRM permet d’identifier ces fréquences caractéristiques, de nature électromagnétique, pour chaque fonction/interaction biologique. Une fois la fréquence caractéristique de la fonction biologique identifiée, il est possible d’analyser la fonction/l’interaction biologique des protéines, de prédire les mutations bioactives et de concevoir des peptides bioactifs de novo avec la fonction biologique souhaitée, ainsi que de prédire la fréquence électromagnétique qui peut interférer avec certaines activités protéiques.


      Ces prédictions peuvent être utilisées pour la conception de traitements contre les maladies virales et les bactéries résistantes.

      Si vous souhaitez comprendre l’Univers,

      pensez à l’énergie, à la fréquence et aux vibrations.

      Nicolas Tesla

      Bien a vous,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal