Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Simulations de pandémies depuis 2010 : ce qu’elles nous apprennent de très déplaisant sur la Covid-19

Quand a débuté la maladie Covid-19, vraiment? D’où vient ce virus? Et ces mesures de restrictions de liberté, de confinements, la ruine des petits commerces, la mise à l’arrêt des transports internationaux, la traque systématique de toute information qui ne cadre pas avec la communication mainstream, toutes décidées en un bel ensemble mondial, un hasard? Et cette efflorescence de vaccins anti-Covid qui sont commercialisés dans le monde entier en moins d’un an, heureux hasard, ou plutôt… Belle préparation? Emma Kahn signe probablement ici son article le plus polémique, le plus dérangeant et le plus utile. De la théorie à la possible pratique des pandémies sur ordonnance, bonne lecture…

Introduction

Après la pandémie de grippe H1N1 en 2009 et à l’occasion du centenaire de la grippe espagnole de 1918, des scénarios de pandémie ont été publiés par les grands organismes supra-nationaux tels le Forum Economique Mondial (WEF en anglais) ou de grands instituts de recherche comme le John Hopkins Institute. Ces scénarios ont été publiés dans le contexte de la crise économique et bancaire de 2007-2008 ou crise des « subprimes » : Les brèches ont été colmatées mais la crise n’a pas été résolue.

Je n’aborderai pas les aspects économiques ou technologiques car je n’en ai pas les moyens. Je me limiterai aux aspects politico-sanitaires. En 2009 est déclarée la pandémie de grippe H1N1 qui se révèle beaucoup moins sévère qu’escompté et qui fait surtout des dégâts parmi les obèses: 477 décès aux USA entre avril et août 2009. (1)
C’est l’occasion pour les CDC (Centers for Diseases Control, USA) d’affiner ses méthodes de surveillance des pandémies. Un vaccin classique spécifique de la souche pandémique est élaboré et fabriqué rapidement, il est disponible début 2010.

Sans vouloir donner la moindre prise aux complotistes qui interprètent ces scénarios comme des preuves que la pandémie à SARS-CoV-2 a été programmée par ces organismes, il est quand même intéressant de se pencher sur la chronologie de ces tentatives de préparation. Il ne faut pas confondre anticipation (l’objet de ces scénarios) et programmation d’une pandémie (ce qui est clairement complotiste).

Extrait de « The Great Reset » de K. Schwab et T. Malleret, Forum Economique Mondial, juillet 2020:
-« De nombreux experts ont assimilé à tort la pandémie de COVID-19 à un évènement de type « cygne noir » simplement parce qu’elle présente toutes les caractéristiques d’un système adaptatif complexe. Mais en réalité, il s’agit d’un évènement de type « cygne blanc » quelque chose d’explicitement présenté comme tel par Nassim Taleb dans Le Cygne noir publié en 2007 : quelque chose qui se produirait finalement avec beaucoup de certitude. En effet ! Depuis des années, des organisations internationales comme l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), des institutions comme le Forum Économique Mondial et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI – lancée lors de la réunion annuelle de 2017 à Davos), et des personnes comme Bill Gates, nous avertissent du risque de pandémie à venir, en précisant même qu’elle 1) émergerait dans un endroit très peuplé où le développement économique force les gens et la faune à cohabiter 2) se répandrait rapidement et silencieusement en exploitant les réseaux de voyage et de commerce humains 3) atteindrait plusieurs pays en déjouant les mesures d’endiguement. » (2)

Les cinq simulations connues depuis 2010

Première simulation, 2010 : The Rockefeller Foundation

Global Business Network, Scenarios for the future of technology and International Developpement (3)
Cette simulation insiste sur les aspects technologiques selon quatre scénarios dont le premier commence par une pandémie en 2012. Cette pandémie est décrite comme très mortelle (8 millions de morts en quelques mois). Les pays pauvres sont plus touchés que les riches. Les confinements et mesures autoritaires sont appliquées partout. Les peuples abandonnent facilement beaucoup de leurs libertés mais commencent à se rebeller ensuite. Cette simulation n’est pas axée uniquement sur la pandémie mais évalue tous les enjeux technologiques futurs.

Deuxième simulation, 2017 : The Spars pandemic

Center for Health Security : John Hopkins Bloomberg School of Public Health (4)
Ce scénario insiste beaucoup sur les erreurs de communication à ne pas commettre et sur les moyens de contrer les fake-news sur l’inefficacité et la toxicité du traitement. Il s’agit d’une pandémie à coronavirus originaire d’Asie qui est identifié grâce à des RT-PCR (tests diagnostiques par polymerase chain reaction avec reverse transcriptase). Les malades sont infectieux avant la déclaration des symptômes, rendant leur isolement difficile et facilitant la diffusion de la maladie. Les enfants sont plus atteints que les adultes et la mortalité est plus élevée chez eux.
Un antiviral développé contre le SARS de 2003 (responsable de la première pandémie à coronavirus connue) est approuvé comme traitement bien que non dénué d’effets secondaires. Il est bientôt prouvé que ce médicament ne réduit pas la transmission, la communication officielle est remplie de contradictions sur l’efficacité de l’antiviral. La pandémie fait surtout des ravages dans les pays pauvres où les systèmes de santé sont défaillants.

Les CDC reconnaissent que la létalité est beaucoup plus faible qu’annoncée. Le public commence à se désintéresser de la maladie. Les agences de santé préparent une campagne mondiale de communication pour contrer ce désintérêt en attendant l’arrivée du vaccin : des célébrités et des scientifiques participent à cette campagne.

Peu après la FDA (Food and Drug Administration, USA), publie les résultats d’une étude clinique montrant que les antiviraux sont finalement peu efficaces sur le virus.
Le vaccin est censé arriver bientôt et les gouvernements ne doivent pas rater aussi leur communication à ce sujet. Les premiers vaccins seront rares et il faut donc désigner des personnes prioritaires (enfants adolescents et femmes enceintes).
Le rapport décrit comment des effets secondaires indésirables ont commencé à apparaître à mesure que de plus en plus d’Américains recevaient le vaccin. Les parents ont affirmé que leurs enfants présentaient des symptômes neurologiques.

En mai 2027, les parents ont commencé à intenter des poursuites et à exiger la suppression de la responsabilité protégeant les sociétés pharmaceutiques qui ont développé le vaccin « Corovax ».

La simulation indique que « les théories du complot ont également proliféré sur les réseaux sociaux, suggérant que le virus avait été créé et introduit à dessein dans la population par des sociétés pharmaceutiques ou qu’il s’était échappé d’un laboratoire gouvernemental testant secrètement des armes biologiques« .

Troisième simulation, « Un monde en danger », par l’OMS

Septembre 2019, Conseil de surveillance de la préparation mondiale: (5)
Il s’agit d’une simulation de pandémie à virus respiratoire qui aurait pu être fabriqué en laboratoire et être plus dangereux qu’un virus naturel.

Extraits:
– » Le monde est insuffisamment préparé, particulièrement en ce qui concerne la mise au point et la fabrication de vaccins innovants, d’antiviraux à large spectre, d’interventions non pharmaceutiques appropriées (comme le port du masque, les confinements,…), de thérapies ciblées (y compris les anticorps monoclonaux), de systèmes de partage des séquences de tout nouvel agent pathogène et de moyens pour partager équitablement des contre-mesures médicales limitées entre les pays. De nouvelles thérapies et des antiviraux à large spectre sont largement disponibles pour traiter et réduire la mortalité due à une série de virus ; les nouveaux agents pathogènes sont systématiquement identifiés et séquencés, et les séquences sont partagées sur un site web accessible dans le monde entier (c’est ce qui s’est réellement passé avec la création du GISAID qui recense les séquences du virus déposées par les scientifiques). La fabrication décentralisée de vaccins, y compris les types de vaccins à acides nucléiques, commence dans les jours qui suivent l’obtention des nouvelles séquences et les vaccins efficaces sont pré-testés et leur utilisation est approuvée dans les semaines qui suivent (c’est ce qui s’est passé avec le début de fabrication en janvier et février 2020 pour Pfizer et Moderna). Il est nécessaire de coordonner la réponse au niveau planétaire avec une direction bien identifiée. Outre le risque accru de pandémie dû aux agents pathogènes naturels, les progrès scientifiques permettent de concevoir ou de recréer en laboratoire des micro-organismes pathogènes. Si des pays, des groupes terroristes ou des individus scientifiquement avancés créent ou obtiennent puis utilisent des armes biologiques présentant les caractéristiques d’un nouvel agent pathogène respiratoire à fort impact, les conséquences pourraient être aussi graves, voire plus graves, que celles d’une épidémie naturelle, tout comme une libération accidentelle de micro-organismes susceptibles de provoquer une épidémie. »

Quatrième simulation : « Event 201 » par John Hopkins

Center for Health Security : John Hopkins Bloomberg School of Public Health -Bill and Melinda Gates Foundation-WEF (Forum Economique Mondial), Octobre 2019: (6)
L’événement 201 simule une épidémie d’un nouveau coronavirus transmis de la chauve-souris au porc et à l’homme, entraînant une grave pandémie. L’agent pathogène et la maladie qu’il provoque sont largement inspirés du SRAS de 2003, mais il est plus transmissible dans le cadre communautaire par des personnes présentant des symptômes bénins. Pas de vaccin disponible au cours de la première année. Il existe un médicament antiviral fictif (sic!) qui peut aider les malades, mais qui ne limite pas de manière significative la propagation de la maladie.
À mesure que les cas et les décès s’accumulent, les conséquences économiques et sociétales deviennent de plus en plus graves.
Le scénario se termine au bout de 18 mois, avec 65 millions de décès. La pandémie commence à ralentir en raison de la diminution du nombre de personnes sensibles. La pandémie continuera à un certain rythme jusqu’à ce qu’un vaccin efficace soit disponible ou que 80 à 90 % de la population mondiale ait été exposée. À partir de ce moment, il est probable qu’il s’agisse d’une maladie infantile endémique.

Recommandations:
-Renforcer les stocks de contre-mesures médicales (masques, gants, surblouses, etc…)
-Soutenir le développement et la fabrication accélérée de vaccins, de produits thérapeutiques et de diagnostics.
-Donner la priorité à la réduction des impacts économiques des épidémies et des pandémies.
-Lutter contre la désinformation.

Cinquième simulation : Forum Economique Mondial

19 novembre 2019, Global Health Security: Epidemics Readiness Accelerator: (7)
Liste des partenaires sur le site. Le WEF a été chargé de gérer les risques associées aux pandémies.

Extrait:
– » Faire face aux risques biologiques émergents: L’avènement de puissantes biotechnologies et l’accessibilité croissante de l’information augmentent la possibilité que les biosciences soient utilisées à mauvais escient, intentionnellement ou non. Pour se prémunir contre ce risque, certains gouvernements et entreprises ont mis l’accent sur le dépistage des commandes et des clients de la synthèse d’ADN en vue d’une éventuelle utilisation illicite. Mais les normes sont encore suffisantes. La récente synthèse du virus de la variole chevaline par des scientifiques canadiens, avec un financement rapporté (d’une société privée de biotechnologie américaine) de seulement 100 000 dollars, a soulevé de nouvelles questions de la part des décideurs politiques, du public et de la communauté des chercheurs sur l’avenir de la synthèse de l’ADN ainsi que sur la force des mécanismes mondiaux existants pour filtrer les commandes et les clients. Pour préserver un accès sûr et sécurisé aux outils de synthèse de l’ADN qui alimentent la révolution biotechnologique, il est devenu essentiel de revoir et d’améliorer le filtrage des commandes de synthèse de gènes contre les abus. Le Forum cherche à contribuer à empêcher que les technologies de synthèse de l’ADN ne soient utilisées pour fabriquer des agents biologiques dangereux.  »

Comment interpréter ces simulations

Ces travaux deviennent au fil du temps de plus en plus précis concernant une pandémie à coronavirus, alors qu’en 2010 la première concernait tous les aspects économiques et technologiques de l’avenir. C’est peut-être le reflet de l’emprise de plus en plus forte sur ces organismes supra-nationaux du complexe des entreprises impliquées dans la santé et les nouvelles technologies (agro-alimentaire, pharmacie, GAFAM, …) : celles-ci dominent les autres secteurs économiques.

En 2019 il devient question clairement d’une pandémie à coronavirus et les risques liés à la synthèse devenue récemment possible de virus à partir de séquences d’ADN sont soulignés.

En ce début 2021, il est maintenant assez probable pour les virologistes qualifiés que le SARS-CoV-2 ait été fabriqué lors d’expériences de gain de fonction dans un laboratoire chinois en collaboration avec des scientifiques et des financements américains.

Il est beaucoup question dans les médias du laboratoire P4 (P4 = le plus haut niveau sécurité) de Wuhan. Mais il est très probable que ce laboratoire n’y soit pour rien : Les principales fonctions potentiellement dangereuses sur les CoV ont dû être ajoutées en P2 ou P3. Cela servant actuellement beaucoup les Chinois, pour disqualifier l’hypothèse de fuite du labo, car effectivement, la fuite du P4 est très difficile et peu probable, contrairement à une fuite d’autre labos non-sécurisés.

Le fait que dans sa description de la séquence du SARS-CoV-2 de mars 2020 dans Nature (8) , Shi Zhengli s’arrête juste avant le site furine en comparant la séquence du SARS-CoV-2 avec celle du RaTG13 dont il est censé avoir dérivé naturellement, est une sorte d’aveu qui n’a pas échappé aux coronavirologistes, la description s’arrête à l’aminoacide 675 alors que le site furine se trouve à la position 680… (9)

C’est ce site polybasique qui permet au virus d’utiliser les furines, enzymes ubiquitaires, pour cliver la protéine spike. Cela lui permet d’entrer dans de nombreux types cellulaires, lui permet d’infecter l’homme et lui confère sa contagiosité. (10)
Des essais d’insertion de site furine (gains de fonction) étaient en cours depuis quelques années sur les coronavirus et ceci en collaboration avec les américains, Ralph Baric travaillant depuis longtemps avec Madame Shi et le labo P4 de Wuhan.

D’après Etienne Decroly, la question de l’origine du SARS-CoV-2 se pose sérieusement :
Reste la 4e insertion qui fait apparaître un site de protéolyse furine chez le SARS-CoV-2 absente dans le reste de la famille des SARS-CoV. On ne peut donc pas exclure que cette insertion résulte d’expériences visant à permettre à un virus animal de passer la barrière d’espèce vers l’humain dans la mesure où il est bien connu que ce type d’insertion joue un rôle clé dans la propagation de nombreux virus dans l’espèce humaine. » (11)

À nouveau, Etienne Decroly et Jacques Van Helden ne rejettent pas du tout l’hypothèse d’une origine artificielle du virus, ainsi dans un article de début 2021 ils mentionnent en conclusion: (12)
-« En conclusion, les arguments en faveur de l’origine proximale naturelle ne sont pas encore concluants et, bien que cette hypothèse ait été largement soutenue par la communauté scientifique, d’autres hypothèses sur une possible origine en laboratoire ne peuvent être formellement écartées. Cette question devrait donc être rouverte, et toutes les hypothèses devraient être évaluées et pondérées en fonction des différents éléments d’information dont nous disposons. »

De plus, les études qui tentent de prouver l’origine naturelle du SARS-CoV-2 manquent de données fiables. (13)

Conclusions

On peut donc penser que ces instances internationales savaient que le virus existait et qu’il s’était déjà échappé du laboratoire en 2019 puisque beaucoup d’indices laissent penser que la pandémie a commencé en Chine dès l’été 2019 et dès octobre 2019 en Europe.

Il est même possible que le virus ait déjà été présent dès 2017 puisque la simulation de la pandémie « SPARS » évoque la possibilité d’un virus échappé d’un laboratoire. Les autorités auraient pu être au courant de ce risque imminent.

Elles ont donc tenté de préparer les Etats à cette pandémie du point de vue économique et sanitaire.

Entre autres, Pfizer a signé un accord avec la B&M Gates Foundation en septembre 2019, le développement du vaccin a commencé le 10 janvier 2020 (14), le vaccin Moderna a commencé à être développé début février 2020 (15), on rappelle que la déclaration d’état de pandémie n’a été proclamée par l’OMS que le 11 mars 2020. Il est difficile de soutenir, comme c’est encore le cas actuellement, que les gouvernements ont été confrontés par surprise à cette pandémie !

L’OMS semble bien à la peine dans la prise de décisions et la gestion de la crise avec la visite seulement en janvier-février 2021 du laboratoire de Wuhan : La mission arrive un an après le début de la pandémie avec une commission pétrie de conflits d’interêt, dont le principal expert officiel chinois des coronavirus (16).  Le résultat officiel de cette mission semble exclure l’hypothèse du virus sorti d’un laboratoire cependant à la lecture de l’interview de Peter Ben Embarek (), chef de la mission d’enquête de l’OMS à Wuhan sur l’origine du virus on comprend que contrairement à ce qui est annoncé cette enquête a permis de ne plus exclure une origine articifielle du virus, bien que cette hypothèse soit qualifiée de « très peu probable » : il est dit qu’avant cette mission cette hypothèse était inenvisageable. (17)

On comprend aussi que l’émergence du virus bien avant décembre 2019 n’est pas exclue : les Chinois ont recueilli 72 000 cas de syndrômes grippaux apparus au cours de 2019 et qui auraient pu être dus à la Covid-19, mais seuls 92 cas ont été retenus pour être contrôlés au niveau sérologique et seuls 67 cas ont été testés négatifs pour le SARS-CoV-2. On ne sait pas assez précisément comment les Chinois sont passés de 72 000 à 92 et sur quels critères : il faudrait réexaminer ces 72 000 cas de Covid suspects.

En bref, rien n’est exclu !

Les prévisions anticipent une pandémie plus sévère que celle que nous connaissons avec 65 millions de décès pour « Event 201 ». Elles ne prévoient pas que les pays développés seraient plus touchés que les pays émergents et n’anticipent pas le principal problème qu’est le délabrement des systèmes de santé de ces pays riches. Cela montre que des zones d’ombres persistent toujours dans ces simulations : Les prévisionnistes ne prennent pas en compte l’état général sanitaire d’une population face à une agression virale ; ils n’imaginent pas que le mode de vie des pays riches puisse être délétère et rende une certaine partie de la population plus sensible à un virus respiratoire (et pourtant la pandémie de 2009 à grippe H1N1 avait touché plutôt les enfants et adultes jeunes mais avait été particulièrement grave pour les obèses).

Concernant la prévision de 2017 « Spars pandemic », il est anticipé une compétition entre différents pays pour placer leurs antiviraux malgré leur faible efficacité. Ce qui s’est passé réellement est plutôt une tentative de la part de la Société Gilead de placer son antiviral (Remdesivir) en bonne position sur toute la planète malgré sa toxicité (18) et son absence d’efficacité connues (19).

Il était anticipé aussi que la létalité de la pandémie serait surévaluée au départ ; quand cela devient assez évident, le public commence à se désintéresser de la maladie et la communication officielle doit combattre ce désintérêt jusqu’à l’arrivée du vaccin.

Sans donner de grain à moudre aux complotistes, la leçon a été retenue et l’intérêt pour la Covid-19 n’a pas faibli : les mesures restrictives sous forme de stop-and-go et la communication ininterrompue sur la gravité de la maladie ont maintenu la peur et l’attente du vaccin.

Conformément à ce qui était anticipé dans l’Event 201, Melinda Gates a récemment affirmé que la vie « normale » ne pourrait pas reprendre tant que toute la population mondiale n’aura pas été vaccinée. (20)

Emma Kahn
Février 2021

 

 

Notes et sources
(1) https://www.cdc.gov/h1n1flu/cdcresponse.htm
(2) Extrait de « La Grande Réinitialisation« , point 1.1.3., complexité du monde actuel, 4° paragraphe.
(3) https://www.fichier-pdf.fr/2020/04/13/rockefeller/
(4) https://www.centerforhealthsecurity.org/our-work/pubs_archive/pubs-pdfs/2017/spars-pandemic-scenario.pdf
(5) https://apps.who.int/gpmb/assets/annual_report/GPMB_annualreport_2019.pdf
(6) https://www.centerforhealthsecurity.org/event201/scenario.html
(7) https://www.weforum.org/projects/managing-the-risk-and-impact-of-future-epidemics
(8) Zhou, P., Yang, XL., Wang, XG. et al. A pneumonia outbreak associated with a new coronavirus of probable bat origin. Nature579, 270–273 (2020). https://doi.org/10.1038/s41586-020-2012-7
(9) https://www.nature.com/articles/s41586-020-2012-7/figures/6
(10)  The spike glycoprotein of the new coronavirus 2019-nCoV contains a furin-like cleavage site absent in CoV of the same clade , B. Coutard, C. Valle, X. de Lamballerie, B. Canard, N.G. Seidah, E. Decroly, 10 février 2020 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32057769
(11) https://lejournal.cnrs.fr/articles/la-question-de-lorigine-du-sars-cov-2-se-pose-serieusement
(12) Sallard, E., Halloy, J., Casane, D. et al. Tracing the origins of SARS-COV-2 in coronavirus phylogenies: a review. Environ Chem Lett (2021). https://doi.org/10.1007/s10311-020-01151-1
(13) https://childrenshealthdefense.org/defender/flawed-studies-covid-origin/
(14) https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2034577
(15) https://investors.modernatx.com/node/10841/pdf
(16) https://www.who.int/multi-media/details/who-media-briefing-from-wuhan-on-covid-19-mission—9-february-2021
(17) https://www.sciencemag.org/news/2021/02/politics-was-always-room-who-mission-chief-reflects-china-trip-seeking-covid-19-s
(18) https://www.reuters.com/article/us-health-coronavirus-remdesivir-gilead-idUSKBN27T13W
(19) https://www.nejm.org/doi/10.1056/NEJMoa2023184
(20) https://www.lejdd.fr/International/exclusif-melinda-gates-pas-de-vie-normale-tant-que-le-monde-entier-ne-sera-pas-vaccine-4021956

115 réponses

    1. Nice ( de Menton à Théoule-sur-mer), soit 45 km: CONFINEMENT du Vendredi 18h au Lundi 06h (60 heures!!!).
      La révolte va commencer là-bas, je pense. C’est « un pont trop loin ».
      https://urlz.fr/eYH4

      1. Christian Estrosi

        Atteint par le coronavirus, le maire de Nice a suivi le protocole de la chloroquine mis au point par le médecin marseillais.

        Nouveau confinement bien justifié.

        C’est juste l’oeuvre de Olivier Guerin chef du CHU de Nice et pote perso d’olivier Veran et Estrosi.

        Et cet Olivier Guerin est un des 3 nouveaux membres du Conseil Scientifique.

        La justification c’est une entente entre amis c’est tout.

        Nice laboratoire d’essai pour le futur crédit social a la chinoise.

        Nice teste la reconnaissance faciale sur la voie publique, une première en France.

  1. Un document, intitulé «Exposition potentielle au nouveau coronavirus 2019 lors des 7e Jeux mondiaux militaires en octobre 2019 à Wuhan, province du Hubei en Chine», a été rédigé par le chirurgien général du Canada, A.M.T. Downes, major général :
    https://drive.google.com/viewerng/viewer?url=https://d3n8a8pro7vhmx.cloudfront.net/therebel/pages/50220/attachments/original/1611608458/keeandocjan14_(1).pdf?1611608458

    Alors que le contingent rentrait au Canada à bord d’un avion Polaris, un tiers des membres ont été mis en quarantaine à l’arrière de l’avion. Ils ont peut-être été les premiers Canadiens à être mis en quarantaine contre le virus de Wuhan. Étrangement, à leur retour au Canada, les hauts gradés des forces armées ont décidé d’y mettre fin et de les renvoyer chez eux à travers le pays. Lorsque ceux-ci ont commencé à demander à être testés en janvier 2020, après avoir été infectés en octobre 2019, la réponse fut non. Pourquoi donc les hauts cadres de l’armée et le gouvernement canadien refusèrent-ils de donner aux soldats canadiens l’accès aux meilleurs soins de santé disponibles ?
    https://www.youtube.com/watch?v=hYJL2Cn_9IY&feature=emb_title

    D’autre part, le 13 octobre 2015, les Rothschild et Richard A prenaient un brevet sur un test pouvant détecter la maladie dénommée covid-19. Voir à partir de 1h50 :
    https://gloria.tv/post/CmHDHDz4SstF3vwt13Qp6738L

    En 2018, selon l’OMS, de nombreux pays ont ainsi fait des achats de tests pour le dénommé « covid-19 » ! La question qu’il faut se poser, pourquoi ce nom apparait dès 2015 alors que la pandémie n’est apparue qu’en fin d’année 2019 ? Autre question : pourquoi avoir par la suite effacé ce nom ? Heureusement, internet a de la mémoire ! Mais ce qu’il y a de plus inquiétant, ce projet covid-19 est prévu jusqu’à fin mars 2025 !
    https://www.youtube.com/watch?v=EU9zskt6-XU

    De plus, Pfizer a commandé dès le 2 novembre 2019, 2 fois 800 millions de flacons en verre pouvant tenir à -100 degrés ! Comment ce labo pouvait-il déjà être au courant qu’une pandémie allait arriver en 2020 ?

    1. @ Francis : l’armée, qu’elle soit Canadienne ou Française, ou autre ne reconnaîtra jamais qu’elle serait responsable de la contagion de ses troupes, cela les obligerait à payer des pensions parfois gigantesques.
      Qui a eu un accident dans l’armée ayant entrainé des séquelles, connait le parcours du combattant ( c’est le cas de le dire) pour obtenir une pension ! quasi impossible ; Un de me fils, Chasseur Alpin, a eu un arrachement d’un ménisque lors de manoeuvres, ils ont bien voulu l’opérer …. mais pour une pension, balpot ! Il avait ça avant selon eux.

  2. Luc Montagnier, Alexandra Henrion-Caude, Christian Parronne, Jean Bernard Fourtillan et maintenat le docteur Lee Merrit (voir la vidéo du lien : http://www.profession-gendarme.com/81506/), tous ces grands scientifiques arrivent tous à la même conclusion : ce virus serait bien d’origine non naturel !!
    Votre bel article tant lui aussi sans vouloir l’avouer totalement vers cette même conclusion.
    Le mot complotiste fait peur et ne doit pas être utilisé tel quel, il s’agit plutôt pour moi de résistant à la pensée commune imprimée par les médias mainstream.
    Merci en tout cas pour ce bel article qui ouvre les esprits !!!

    1. tout à fait en accord avec vous..je crois que beaucoup d’humains de nos jours , ne le savent pas est restent dans l’ignorance envoûter par tous ce qu’on leur raconte étant donné que l’humain est un être très facilement manipulable!!

  3. Bonjour,

    Le doute m’habite depuis le déclenchement de cette « cochonnerie » d’épidémie, « exotique » !!!…..
    Je ne doute pas de la « complicité » de nos gouvernants, en général, et celle des responsable des « big-pharma », qui contrôlent scandaleusement nos santés !!!…..

  4. Dans la seconde simulation, je ne comprends pas la date de 2027. Je suppose qu’i s’agit de 2017. Ne peut – on corriger ?

    1. Il s’agit bien de 2027 dans cette simulation : on commence à parler des effets indésirables des vaccins seulement 10 ans après leur injection

  5. Un grand merci pour cette précieuse synthèse.

    Il s’agit maintenant pour nous de diffuser autour de nous et ce n’est pas facile…

  6. merci pour cet article bien documenté.je n’ai aucun doute de l’implication de toutes ces fondations à but soit disant non lucratif qui investissent dans la recherche et qui récupèrent leurs billes en étant à la tête de grands laboratoires.
    qui sont les complotistes?

  7. Qu’on le veuille ou non, les gouvernements ne fonctionnent que par « complot » , pae secret si vous préférez, depuis la nuit des temps alors autant le savoir et le dire.
    C’est même le secret qui fait leur pouvoir!

    1. Passeport vaccinal ou badge ? Israël a préféré un badge vert pour les vaccinés et un badge rouge pour les non vaccinés ! Serait-ce une manière d’imposer à la fois le retour de l’étoile à sa population et l’apartheid sanitaire ? Les centres commerciaux, les bibliothèques, les musées, les cafés et certains lieux de culte seront ouverts en mode « pourpre ». Donc, pour tous. Par contre les gymnases, les événements sportifs et culturels, les restaurants (avec réservation) seront ouverts pour les détenteurs du « badge vert », c’est-à-dire ayant une attestation de double vaccination ou de rétablissement….

      Et puisqu’au siècle dernière le gouvernement français exigea à certains l’étoile jaune, s’attendre à ce qu’il fasse de même avec le badge mais pour tout le monde !
      https://russiepolitics.blogspot.com/2021/02/billet-progressiste-israel-officialise.html?m=1
      Et cela avec la pérennisation d’un régime carcéral généralisé pour la population :
      https://russiepolitics.blogspot.com/2020/12/covid-quand-le-gouvernement-veut.html

  8. Bonsoir,

    Merci mère veilleuse Emma.

    Futur crédit social a la chinoise. Grâce aux maires zélés.

    A maire, il manque un D.

    Méchante ratatouille 🙂

    Bien a vous toustes,

  9. Tout d’abord, l’hypothèse d’une origine non naturelle du virus est répandue partout et fait partie de la controverse scientifique habituelle et souhaitable. Aucune censure la dessus.
    Ensuite, ça change quoi à nos vies?? Il va falloir quand même se sortir de cette merde et si cela passe par le vaccin, on se fera vacciner, quitte à nourrir Mr Pfizer comme nous nourrissons TOUS et TOUTES tous les marchands qui nous fournissent et nous gavent en marchandises de tous ordres….L’Etat, le commerce des médicaments, la science ne sont pas des services publics mais des outils du mode de production capitaliste…..
    Ca ou autre chose…..

    1. L’hypothèse de l’origine artificielle du virus est censurée officiellement (par facebook et youtube, mais on peut s’en fiche!) et les spécialistes ne peuvent en parler aussi librement que ce qu’ils voudraient le faire : ils peuvent seulement s’exprimer à pas feutrés dans des publications peu lues.
      Bien d’accord que ce n’est pas l’aspect essentiel de ces simulations de pandémies, un parmi d’autres seulement et que ça ne change pas nos vies.

      Le vaccin n’est certainement pas la solution (voir les articles précédents sur le blog : efficacité plus que douteuse et effets indésirables plus que certains, dont de nombreux décès, variants devenant résistants aux différents vaccins,…).

      La solution passe par une circulation du virus dans la population mondiale (qui est déjà effective) : il se frotte à l’immunité de celle-ci et s’atténue naturellement, ce qui se produit actuellement (bientôt une publication dans une revue internationale là-dessus) : c’est ce qu’expliquent les virologistes qui ont encore un peu de liberté de parole (Pierre Sonigo, Heinrich Streeck par exemple). C’est qui semble s’être produit pour les coronavirus de rhume banal que l’on connaissait déjà.

      On est bien d’accord que Big Pharma fait partie des outils de production du MPC : ce blog se cantonne principalement à mettre en lumière les aspects scientifiques les plus critiquables; à la charge de ceux qui font une critique plus globale de s’en emparer ou pas!

      1. A propos des vaccins, Emma, je suis les effets indésirables remontés dans la base européenne.
        Normalement cette base est réactualisée toutes les semaines ; cette fois il n’y a aucune mise à jour depuis 10 jours. C’est bizarre ou bien les remontées du vaccin Astra-zeneca cumulées avec les effets, même sous estimés sans doute, des autres vaccins « anti-covid » sont-ils devenus inavouables.
        Pour info , on en était à 1533 « fatal » et 23474 « not resolved » au 13/02 (uniquement Moderna et Pfizer)

      2. Arrétez ( tout au long de ce blog entres autres) de nous bassiner avec la censure dont seraient victimes les chercheurs honnêtes, empêchés de s’exprimer. TOUT est su en temps réel en 2021. Pour preuve le nombre de jobards qu’on voit PARTOUT et pas seulement dans Hold Up. Pour me faire bien comprendre, je tente l’analogie suivante: la bande à Onfray, Finkielkault, Zemmour passent leur temps à dire qu’ils sont sensurés par la bien pensance mainstream. Résultat, on les vois partout!!!! De même, Raoult vend des dizaines de milliers de livres.
        Développez vos arguments, polémiquez avec qui vous voulez mais arrêter d’alimenter la fable du complot de Bigfarma ou d’une Etat totalitaire

  10. Un peu étonné que la bienpensance à l’affut des « fakes » n’ai pas encore montré le bout de son nez (ils doivent chercher « la » faille, mais le niveau est peut être un peu trop haut pour eux…), je me permets d’essayer d’éclairer un peu la question « pourquoi ? » que nous avons tous un peu en tête, du moins, ceux qui, comme moi se reconnaissent sur la photo de titre.

    Je vois donc ce texte extrait de ce lien « au dessus de tout soupçons » :

    https://www.insee.fr/fr/statistiques/5012724#figure6_radio1

    En 2020, 658 000 personnes sont décédées en France, soit 7,3 % de plus qu’en 2019. La pandémie de Covid-19 a particulièrement affecté les décès au printemps et en fin d’année. L’espérance de vie à la naissance s’établit à 85,2 ans pour les femmes et à 79,2 ans pour les hommes. Elle diminue nettement par rapport à 2019 (– 0,4 an pour les femmes et – 0,5 an pour les hommes). La baisse est bien plus forte qu’en 2015, année marquée par une forte grippe hivernale (– 0,3 an et – 0,2 an).

    Je sais qu’il y a dans notre association d’excellents matheux, serai-t’il possible d’arriver à savoir comment est calculé cette fameuse « espérance de vie » ??
    Est elle distribuée sur les classes d’âges, ou alors, une augmentation significatives des décès d’individus plus « jeunes », la tire t’elle vers le bas ???

    Un autre site dont je me méfie tout de même quand je vois ce qu’ils racontent sur l’homéopathie me dit ceci :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89volution_d%C3%A9taill%C3%A9e_du_nombre_de_naissances_en_France_m%C3%A9tropolitaine

    J’espère tout de même pouvoir faire confiance à leurs chiffres des naissances en France…
    1935 : 643 870
    1936 : 634 344
    1937 : 621 453
    1938 : 615 582
    1939 : 615 599
    1940 : 561 281
    1941 : 522 261
    1942 : 575 261
    1943 : 615 780
    1944 : 629 878
    1945 : 645 899

    1946 : 843 904
    1947 : 870 472
    1948 : 870 836
    1949 : 872 661
    1950 : 862 310
    1951 : 826 722
    1952 : 822 204
    1953 : 804 696
    1954 : 810 754
    1955 : 805 917
    1956 : 806 916

    Présentés comme ça, on voit quand même un « petit » palier de 200 000 naissances dans les moyennes de ces deux décennies (un bon 25% à la louche).
    Les « plateaux » sont à la mode, celui là, il est facile à trouver.

    2020 moins 1946, ça fait il me semble 74 ans, nous approchons donc des 79 et 85 mentionnés ci dessus.

    Il y a des années que l’on nous rebat les oreilles avec le Baby boum et les retraites, et maintenant, ce n’est que le Covid qui fait grimper les décès ??

    Cinq simulation de pandémies depuis 2005 et le fait que l’on ne parle nulle part du fait que l’on doive passer de 600 000 décès en France à 800 000 en quelques années. Les ficelles sont un peu grosse vous ne trouvez pas ?

    Cordialement.

    1. A moins que l’argument du Papy Boum soit un lapin à sortir du chapeau dans quelques années pour noyer le poisson si il y a quelques « petits » effets « indésirables » des vaccins…
      Mais là, on va vraiment me traiter de « comploplo »…

      1. Oui, c’est du complotisme, car tout va bien ! Sauf que…. Il y a par exemple cette séquence vidéo devenue publique, d’un infirmier sonneur d’alerte sur les vaccins COVID imposés de force dans les maisons de retraite allemandes. Ne sommes nous pas devant un homicide, peut-être même un meurtre, pour certains de ces patients ?
        https://cogiito.com/a-la-une/nous-sommes-aux-prises-avec-un-homicide-peut-etre-meme-un-meurtre/

        Selon l’avocat Fuellmich, l’une des choses les plus troublantes à propos de ce que révèlent ces vidéos de dénonciateurs, c’est qu’il reçoit de plus en plus d’appels d’autres infirmiers dénonciateurs, travaillant dans les maisons de retraite, en Allemagne et dans le reste du monde, et chacun rapporte les mêmes faits.

        En France, c’est Sarkozy qui fut le premier à vouloir mettre en bourse les retraites. Les fonds de pension n’avaient plus qu’à trouver un moyen pour raccourcir la vie de leurs pensionnés. C’est maintenant chose faite.

      1. A pepe

        Il y a les plans pour tuer les vieux, car comme chacun sait, à partir de 65 ans, ils coûtent plus qu’ils ne rapportent à la societé, dixit Attali, mais du point de vue complotiste, je préfère tout de même la fausse campagne de vaccination pour recueillir des échantillons d’ADN en Afghanistan par la CIA !
        https://www.youtube.com/watch?v=1MWhrq9yD5w
        Des plans de ce genre il y en a à la pelle ! Comme celui qui consistait à inoculer la syphilis à des Guatémaltèques !
        https://www.lexpress.fr/actualite/monde/les-etats-unis-s-excusent-d-avoir-inocule-la-syphilis-a-des-guatemalteques_924436.html

        Mais vous avez peut-être raison Pepe, c’est de l’histoire ancienne. Il ne viendrait plus à l’idée de quelqu’un, surtout d’un pays civilisé et démocratique d’utiliser ce genre de méthodes, ne serait-ce que pour obliger les gens à recevoir une puce en guise de passeport-covid et de moyen de paiement !Ah les complotistes, ils regardent trop Netflix !

      1. Merci à Toi.

        Je n’avais pas vu cette vidéo, mais il me semble que les tableaux ont été repris ailleurs, je crois qu’il y a un lien sur le site un peu plus haut, peut être du Twitter.
        il précise effectivement l’arrivée des « Baby Boomers » mais je n’ai pas encore entendus ce genre d’explications sur les médias mainstream.

        il est vrai que l’on ne peut traiter de « rassuriste » celui qui dirait que les « boomers » vont bientôt mourir.
        Surtout après avoir bien expliqué qu’il fallait réformer les retraites « à cause » de l’allongement de l’espérance de vie.

  11. Pas eu de place le 13.2 pour remercier Emma de sa précieuse revue de l’actualité : lumineuse, concise et avec les dates.

  12. « Melinda Gates a récemment affirmé que la vie « normale » ne pourrait pas reprendre tant que toute la population mondiale n’aura pas été vaccinée. »
    C’est exactement cela qui me fait peur, ce totalitarisme d’une science qui à montrer s’être tromper suffisamment de fois pour ne pas faire une confiance aveugle à qui que se soit. Je reste dubitatif de me sentir seul à penser que ma santé m’appartiens, je suis libre de m’ôter la vie mais je ne suis pas libre de prendre soin de moi comme je l’entends en être responsable de mon véhicule qu’est mon corps n’en plaise à ceux qui nous dirigent. Merci pour vos publications des plus utiles.

  13. Merci Emma pour cette reconstitution : de toute évidence il y a plan, sans cesse annoncé, plus que pandémie, en effet.
    Mais ne vois-tu pas Emma, que les scientifiques entretiennent cette propagande malgré eux parce qu’ils en sont les premières victimes. La maladie « causée par un virus » est du domaine de la pensée unique qu’on vous a imposée depuis nos études, depuis l’école, depuis Pasteur.
    Regarde les choses en face ! C’est la propagande qui a fait de ce SARS-Cov2 de laboratoire l’origine d’une maladie déjà existante.
    Des dizaines de milliers de personnes meurent d’infections respiratoires en France tous les ans. Les rhumes, grippes, pneumonies, sont devenues la Covid, aggravés par manque de soin, par mauvais traitements et contournement des médecins.
    J’ai déjà donné cet approfondissement (tombé dans les oubliettes, comme tout ce qui gène) de 100 cas d’infection respiratoire grave analysés par l’IHU de Marseille au début de l’épidémie, pour lesquels on ne retrouve aucun des virus testés dans 50 cas sur 100 alors que l’on retrouve 19 virus « différents » dans les 50 autres cas.
    Cette analyse aurait pu remettre en cause immédiatement la « pandémie » mais la propagande était en marche, planifiée de toute évidence, remettant désormais en cause et stigmatisant les propos de Didier Raoult qui insistait pourtant en répétant c’est une maladie d’écosystème.
    Alors revenons à ce Sars-cov2, sa structure particulière ne respecte pas une suite de Fibonacci selon les travaux de Jean Claude Perez et ne peut donc provenir que d’un laboratoire. Mais le Pr Montagnier précise que la « nature est bien faite » (heureusement pour nous), elle rejète les anomalies : les gènes dits viraux retrouvés sur les malades sont différents. Lui aussi reste focalisé sur le ‘microbe origine de la maladie : il pense que le gène de laboratoire est la cause (il faut ce bouc émissaire). Il ne lui vient pas à l’esprit non plus, que des gènes « viraux » trouvés sur des individus peuvent leur être propres et ne sont pas la cause de la maladie.
    Mais tant qu’on acceptera ce microbisme, nous resterons condamnés à porter des masques, à nous confiner à nous bousiller les mains avec des produits abrasifs…..
    La science ne peut plus se contenter de consensus et d’approximation : commence par lire Béchamp et tu comprendras que nos microbes nous sont propres et que les microzymas sont probablement à l’origine de nos gènes puisqu’ils sont en amont de tout ce qui nous constitue.
    Réveillez-vous les scientifiques ! Ne faites pas le jeu de ces dictateurs !
    Vous avez les moyens de nous débarrasser de cette phobie des microbes qui sert nos dictatures.
    Voici un thread relativement complet que j’ai fait en réponse à un twit du Pr Raoult. J’y apporte des éléments en observant le « virus » sous l’angle Béchamp : https://twitter.com/FauBrigitte/status/1346167736104349702

    1. @ Brigitte Fau 23/02 9h12

      Tout comme je souhaite de tout mon cœur une réponse modérée à toute les attaques contre la liberté car la violence n’entraine que l’escalade, j’espère ne blesser personne en postant ceci.

      La théorie de l’agent « extérieur » liée à l’hygiénisme à montrée une réelle utilité depuis plusieurs siècles et à fait avancer pas mal de choses. Les égouts de Paris en sont un exemple.
      Je ne sais pas si cette théorie est « belle » mais il est vrai qu’elle est « plus ou moins admise ».
      Mais comme tout ce qui est « ABSOLUMENT VRAI !!! «  Elle est devenue aveuglante.
      Elle montre maintenant certaines limites, tout comme la platitude de la Terre.

      De la à faire « tout voler en éclat », il me semble qu’il faut toujours affiner les choses, les révolutions passent souvent de 360 à zéro degré.
      Il est certain que l’on ne peut pas imaginer l’infiniment petit comme le monde qui nous entoure, mais le monde du microbiome n’est peut être pas si éloigné de notre « espace temps ».
      Il suffit juste d’avoir les bons outils pour le regarder. Même si il est évident que la réponse à une question en entrainera toujours une autre.

      Il est intuitif, même si il faut toujours se méfier de l’intuition, qu’une « maladie » est provoqué par un « agent infectieux ». C’est effectivement trop simple.
      Mais il est aussi possible que ce soit « en partie vrai », il est aussi évident que le terrain est absolument nécessaire lui aussi.
      Les dogmes ont bien sur la vie dure mais on n’a jamais « attrapé » le tétanos en se piquant sur une épine de rosier, pas plus que sur un clou rouillé…

      De cette carte :

      https://www.lhistoire.fr/portfolio/les-indiens-dam%C3%A9rique-et-le-choc-%C3%A9pid%C3%A9miologique

      On peut essayer de déduire que le Choléra aime bien la chaleur humide.
      Que le Typhus et la Tuberculose préfèrent la fraicheur…
      Et que la Variole était une belle saleté.
      Par contre, on ne peut pas dire que les colons n’y sont pour rien.

      J’avais déjà proposé dans un des fils de discussion une analogie avec le monde agricole, personne à l’époque ne m’avait remis en place.
      Je me permets donc de la proposer à nouveau.
      Il est fréquent de constater parfois de magnifiques champs en jachère remplis de coquelicots tout à coté d’un autre….. remplis de Bourrache.
      Les sols sont les mêmes à peu de choses prés et pourtant, l’un est rouge et l’autre est bleu.
      Il est certain que dans ce cas là, le terrain à tout fait, un labour de plus ou de moins avant ou après la pluie change complètement la donne.
      Mais on ne peut pas réduire ça exclusivement au terrain.
      Un Bananier n’a jamais poussé spontanément dans une serre tropicale à moins de la remplir avec de la terre Ivoirienne.
      Nous appelons cela la « banque de graines » et même sur un terrain en friche il n’en pousse qu’une infime partie (alentour de 5 pour-cent en une année).
      Aucun sol n’est stérile, et c’est heureux qu’il en soit ainsi malgré tous les inconscients qui ont cherché le contraire ces 50 dernières années.
      La « stérilité » Pasteurienne s’est aussi nichée dans les fermes.
      Et il est donc tout à fait concevable qu’il en soit de même pour tous les autres substrats.
      Je crois donc qu’il faut faire attention une fois de plus à cette bipolarité qui nous aveugle tous.
      En disant que le microbiome interne est tout, on exonère les fauteurs de trouble de la contamination externe à l’individu.
      C’est la même chose que l’éternelle question aux porteurs d’un cancer du poumon « Vous fumez  ? » qui explique tout de suite tout…
      Ou pas, en cas de réponse négative … : « Ha ? , vous avez dus être en contact avec de l’Amiante alors… ».

      Il faut faire attention de ne pas exonérer les causes de passage de certaine Zoonose à l’Homme qui ont emmenées leur lots de « graines nouvelles » dans notre « banque humaine » et qui ne demandent effectivement qu’a avoir les bonnes conditions pour germer…

      Cordialement.

      1. Pas de souci Daniel, j’ai l’habitude d’avoir en face de moi des gens enfermés malgré eux dans des dogmes faux et incapables d’observer la maladie autrement qu’en recherchant le microbe en cause. Relie bien ce que j’ai écrit et particulièrement les analyses faites à l’IHU : il n’y a pas de lien entre la maladie et « le » « virus » en dehors de celui qu’on a ancré dans nos esprits. Aucune observation, aucune analyse n’a tenté d’envisager la maladie sous un autre angle, tout simplement.
        Cela dit, certains microbes se comportent peut être comme des parasites : mais dans ce cas on retrouverait systématiquement la maladie associée au parasite ; et l’absence de la maladie en l’absence du parasite. Nous ne sommes pas dans ce cas !
        C’est aux scientifiques de reconsidérer les choses en sachant distinguer NOS microbes, qui ne peuvent pas être la cause de nos maladies, et d’éventuels parasites.
        L’analyse phylogénétique des microbes rencontrés sur un même individu sain apporterait sans doute un éclaircissement.

      2. @Brigitte Fau 23/02 17h29

        Et comme tu le dis :

        « L’analyse phylogénétique des microbes rencontrés sur un même individu sain apporterait sans doute un éclaircissement. »

        Bon, tu parle de « microbes », mais ça ressemble un peu aux « tests positifs » des « porteurs sains » tout ça non ??.
        Certains parlerons de la controverse des cycles, mais il n’y a surement pas que de ça.

        Par contre, personne ne pourra trancher la question sans avoir la possibilité de mettre à jour ‘l’endroit » ou se trouve l’information vitale (elle est morbide pour nous) de ce que l’on appelle « la maladie ».

        Le chemin sera long car la vérité est toujours aveuglante, il ne faut pas oublier que Pasteur à démolit la génération spontanée défendue par Pouchet. Que cette théorie œuvrait dans le domaine du visible et même des petits mammifères (des Souris dans un tas de fumier…) et qu’elle a été extrapolée à des « êtres » plus petits que l’on commençait à entrevoir (les « microbes »).
        Notre monde est centré autour de nous, notre « vérité » est celle de nos sens, mais ou commence l’infiniment grand et l’infiniment petit ??
        Où « termine » la matière et ou commence « l’information » ??

        Cordialement.

      3. Non Daniel, Pasteur (comme Béchamp d’ailleurs) était contre la théorie de la génération spontanée, mais il a été incapable d’expliquer l’apparition des bactéries en l’absence de germes de l’air. Béchamp dit dans son livre :
        « Il a pu écrasé ses contradicteurs, il n’a pas pu les convaincre, car il n’a pas pu démontrer pourquoi dans les expériences anciennes comme dans les siennes, le lait, le sang, la viande se corrompent, malgré l’absence des germes de l’air. »
        Wikipédia affirme que Béchamp défendait la génération spontanée, c’est tout le contraire ; Béchamp a trouvé l’origine des bactéries, ce qui n’est pas le cas de Pasteur.

      4. Merci Daniel Bardou pour le lien d’histoire, qui tend à démontrer qu’un population saine, ou vierge de toute infection des maladies Européennes, ayant un mode de vie fruste, en tout cas différent du nôtre, et qui n’a pas eu le temps de s’occidentaliser,en un peu plus de 200 ans, a bien été infecté par NOS microbes et virus.
        Il ne portaient donc pas en eux les germes de la variole ou autres saletés importées.
        « Le terrain est tout, le microbe n’est rien » disait Claude Bernard c’est juste, mais il ne faut pas exagérer, une mode de vie sain, une constitution robuste et même malingre avec de bons gènes ( j’en ai eu un exemple proche) peut nous protéger de beaucoup de choses, mais « dans le bain, on se mouille ».

  14. En remontant dans le temps on retrouve en 2005 le synopsis de ces simulations sous la plume d’un certain Michael T. Osterholm dans un article publié par The New England Journal of Medecine. A l’époque, Osterholm était directeur du Centre pour la recherche sur les maladies infectieuses et la politiques de santé à l’Université du Minnesota.
    Pour plus de détails voir l’article publié par FranceSoir

     » Son article est intitulé explicitement Preparing for the Next Pandemic (Se préparer pour la prochaine pandémie). Et en effet, il y donnait tout un tas de conseils pour parer à une nouvelle catastrophe qui ne pouvait que survenir.

    L’article fut repris par Foreign Affairs, la prestigieuse revue américaine à la portée des décideurs du monde entier. On en trouve encore aujourd’hui une version originale en libre lecture sur NEJM.[1](…)
    https://www.francesoir.fr/politique-france/les-jeux-de-la-mort-et-du-coronavirus-pas-de-hasard

    La situation que nous vivons ressemble à s’y méprendre à ses prophéties…

    Pour se faire et dramatiser ses oracles, dans son article [ https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/nejmp058068 ] il cite une publication de 2002 de deux auteurs qui ont revisité le bilan de l’hécatombe le faisant passer de l’ordre d’environ 20 millions de morts, chiffre largement admis depuis les années 1920, à 50, voire 100 millions de morts
    « A recent analysis showed that the pandemic of 1918 and 1919 killed 50 million to 100 million people,(1)… »
    1. Johnson NP, Mueller J. Updating the account lobal mortality of the 1918-1920 “Spanish“ influenza pandemic. Bull Hist Med 2002;76:105-115
    (…) « Further research has seen the consistent upward revision of the estimated global mortality of the pandemic, which a 1920s calculation put in the vicinity of 21.5 million. A 1991 paper revised the mortality as being in the range 24.7-39.3 million. This paper suggests that it was of the order of 50 million. » (…)
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11875246/
    Cette publication de ces deux historiens Niall Johnson et Juergen Mueller qui répondent au pedigree d’historiens a été largement reprise dans les « milieux autorisés » comme disait Coluche, puisqu’ils ont été publié par The Johns Hopkins University Press

    Et c’est ainsi que la pandémie de 1918 s’est davantage « théâtralisée » depuis une quinzaine d’années et encore plus dans ce contexte plandémique comme la plus grande menace mondiale qui pourrait décimer une grande partie de l’humanité avec cette inflation 250 à 500 % du nombre de morts au début des années 2000.

    1. Quel que soit le nombre de morts dus à la grippe Espagnole ( en réalité Américaine) il ne faut pas oublié qu’elle à notamment fait des ravages sur des corps affaiblis par la guerre et que un tiers de la population et pas que aux USA était ravagée par la Tuberculose;
      Celle-ci a aggravé la situation des malades et a souvent été confondu à postériori avec les morts de la grippe.
      P.S : De mémoire, je n’ai plus les références.

  15. UNE GRANDE DÉCOUVERTE MONDIALE qui nous vient de la Guadeloupe capable d’inhiber la réplication de tous les virus ARN
    fallait juste réfléchir autrement que de regarder sous le réverbère des connaissances académiques en vaccinologie

    Savoirs ancestraux, découverte mondiale de la molécule capable d’inhiber la réplication de tous les virus ARN, dont le Covid-19
    VIDÉO (6’12) DÉCOUVERTE MONDIALE DE PHYTOBÔKAZ CONTRE LA COVID-19
    Dr Henri JOSEPH pharmacien, docteur en pharmacognosie
    https://www.youtube.com/watch?v=93W_R2yMy1o&feature=emb_logo

    (retranscription partielle)
    « Et nous, à Phytobôkaz [Phyt = plantes, obôkaz = autour de la maison ] on a fait des recherches. Et je vais insister particulièrement sur l’importance de la médecine traditionnelle qu’on a tendance à négliger et penser que ce sont seulement les spécialités pharmaceutiques qui peuvent résoudre les problèmes. Je suis très heureux d’annoncer, de façon solennelle donc à la région Guadeloupe, que notre laboratoire Phytobôkaz vient de faire une découverte mondiale.

    Nous avons découvert dans une des plantes de notre pharmacopée, des molécules qu’on appelle des flavonoïdes et des sesquiterpènes lactones, une molécule qui est capable d’inhiber la réplication de tous les virus ARN. Dans ces virus ARN, vous avez ce qu’on appelle des maladies dites émergentes, donc vous avez la grippe, la dengue, chikungunya et le Covid-19, qui fait partie aussi de ces virus ARN. »

    Comment nous avons fait pour faire cette découverte, eh bien tous les chercheurs se sont intéressés au(x) vaccin(s), et il faut savoir que les vaccins vont lui donner ce que l’on appelle une immunité dite adaptative, acquise, c’est à dire que l’on va nous injecter une partie du virus ARN qui code pour une protéine de surface de qui est protéine « spike S », et notre système de défense de l’organisme va lutter contre cette protéine de surface.

    Nous, on ne s’est pas intéressés du tout au virus, nous on s’est intéressés à la cellule hôte, c’est à dire il faut savoir qu’il n’existe aucun virus qui est capable de faire ses petits tout seul. Le virus est obligé de se fixer sur la cellule, et, en paralysant la celle, prendre toute la machine cellulaire pour faire ses petits. Et nous, on a trouvé que, il existe une voie métabolique dans la cellule qu’on appelle la voie DHODH « Dihydroorotate dehydrogenase », qui est une enzyme qui est obligatoire pour fabriquer ce que l’on appelle des acides nucléiques, c’est à dire des bases qui sont nécessaires pour fabriquer le génome du virus. Et nous, si vous arrivez à trouver une substance qui bloque cette enzyme DHODH, la Dihydroorotate dehydrogenase, vous ne pouvez pas fabriquer ce que l’on appelle des nucléotides qui sont les composants en fait du génome du virus. Et si, il n’y a pas de nucléotides, y a pas de séquences de base, et s’il n’y a pas de séquences de base, donc il n’y a pas de petits virus, et s’il n’y a pas de petits virus, il n’y a pas de contaminations, on arrête là !
    Et ce sont le laboratoire Phytobôkaz, avec un jeune chimiste Damien Vixxxxxxx (?) avec l’aide du CNRS de Montpellier, c’est nous qui avons fait cette grande découverte qui vient de faire le dépôt de brevet juste hier, et donc nous avons déposé un brevet sur cette grande découverte au niveau mondial. ET je suis très ému, car je pense à mes ancêtres (…) et nous, on ne s’est pas intéressé à l’immunité adaptative avec les vaccins, on s’est intéressé à ce que l’on appelle l’immunité « innée »…

    https://en.wikipedia.org/wiki/Dihydroorotate_dehydrogenase
    Herbe à pic, Zeb a pic (créole), Virapic®
    http://www.wikiphyto.org/wiki/Herbe_%C3%A0_pic

    Les vertus de cette plante sont connues depuis très longtemps. Il y a plus 5000 ans, en Amérique Centrale, les Mayas l’utilisaient déjà pour faire face à la saison froide. En Guadeloupe, elle est utilisée depuis 170 ans pour soigner les refroidissements. Dans le reste de la Caraïbe on l’utilisait également pour lutter contre les fièvres, les rhumes et les toux.
    Des recherches ont démontré que les principes actifs du zèb a pik renforce le système de défense naturelle du corps.
    Le sirop Virapic® est une formule brevetée par le laboratoire Phytobôkaz, qui a réussi à stabiliser ces molécules actives. Lors des changements de saisons, des périodes de stress et de fatigue, Virapic® renforce l’organisme. Utilisé dès les premiers signes d’inconfort, il contribue à rétablir votre bien-être.
    https://www.phytobokaz.fr/index.php/fr/nos-produits/virapic

    1. Très intéressant en vous lisant sur la reproduction du dit virus, je ne peux m’empêcher de penser aux travaux de Béchamp/Naessens sur les « microzymas/somatides », je me demande si la vérité du vivant n’est pas entre la théorie de Pasteur et Béchamp, le virus ne pourrait donc occuper son hôte que si celui-ci le permet. Ma réflexion est surement simpliste je ne suis ni médecin ni scientifique, juste curieux.

      1. Une vérité entre thèse et anti-thèse, c’est peu probable. Il suffit de savoir que la notion de « virus » est basée sur des dogmes faux. C’est un consensus, un méli-mélo d’interprétations parce qu’à aucun moment on a envisagé que ce gène dit « viral » (du coup) trouvé sur un individu pouvait lui être propre et non étranger à l’organisme (admis à cause du dogme faux de l’asepsie des animaux).
        On interprète tout sur ces bases fausses et du coup il y a danger de jouer aux apprentis sorciers.
        Des scientifiques s’interrogent désormais. Les travaux sur les exosomes ont mis en évidence des échanges entre cellules utilisant des ARN qui ont pu être interprétés comme « viraux ».
        Il faut remettre les choses à plat, c’est inévitable et la lecture des travaux de Béchamp est incontournable pour les scientifiques.

      2. @Brigitte Fau
        « C’est un consensus, un méli-mélo d’interprétations parce qu’à aucun moment on a envisagé que ce gène dit « viral » (du coup) trouvé sur un individu pouvait lui être propre et non étranger à l’organisme (admis à cause du dogme faux de l’asepsie des animaux). »
        Tout d’abord merci de votre réponse, du coup si nous produisons ces cellules porteurs d’un gène dit viral, est-ce que cela veut dire qu’il n’y a pas un virus exogène qui circule et que nous produisons ces « virus » du fait d’un autre phénomène inconnu, où une autre possibilité serait qu’il y’aurait bien pénétration de notre milieu cellulaire par un premier exemplaire et que notre système le reproduirait ou pas en fonction des conditions du dit milieu. Mon imagination me représente une fractale ou l’incidence d’un artefact se reproduit dans l’ensemble.

      3. A priori, Portrait, on n’a aucune preuve de l’introduction (pourtant admise d’un gène externe) : des scientifiques posent la question dans cette publication de mars 2020, du lien de causalité entre « virus » et maladie estimant qu’aucun modèle scientifique n’est capable de reproduire ce qui se passe in vivo : https://journals.plos.org/plospathogens/article?id=10.1371/journal.ppat.1008318
        Selon Béchamp nous développons nos propres microbes à partir de nos microzymas, c’est une question de milieu, ces mêmes microzymas construisent nos cellules et nos structures. Les microbes introduits dans nos organismes ne s’y développent pas et Il est peu probable qu’ils passent les barrières naturelles sauf à ce qu’elles soient dégradées.
        Pour répondre à Inoxydable (plus haut) qui explique que lorsqu’on se baigne on se mouille : Effectivement nous baignons en permanence dans un air chargé des microzymas qui sont les restes « vivants » des organismes vivants (végétaux et animaux). Mais pour autant rien ne prouve que ces microzymas sont pathogènes (tout au plus morbides) et cela est peu probable de mon point de vue (après avoir compris l’importance des microzymas et leur rôle vital).
        Mais l’environnement peut l’être : tout est question de milieu !!!
        Tellement de choses autres peuvent être en cause, peut être même des fréquences …. Le débat a été déporté vers une seule cause depuis cette phobie induite pour justifier les vaccinations.
        Ne voyez-vous pas que le débat scientifique est censuré dès que l’on tente de sortir du bocal. Et sur cette crise, d’autres scientifiques n’arrivent pas à se faire entendre (mais comment savoir à quoi apporter du crédit sur le web ?):
        exemple : https://odysee.com/@quebecmedia:e/Covid-19-n'existe-pas!:3
        Une chose est sûr c’est que les travaux de Béchamp sont publiés et méritent toute l’attention qui ne leur a pas été accordée. Quand la science sera libérée, peut être….

      4. Je reviens sur le sujet après avoir écouté cet échange passionnant entre Denis Rancourt et Louis Fouché.
        Passionnant. Ecoutez bien en particulier à 1h02 : il n’y a pas de lien en le virus et la maladie ! Il le constate de toute évidence sans jamais le déduire parce cette notion maladie « virale » est ancrée ; le virus est censé être la cause, à partir de là tout est interprété.
        Une personne pose la question à 10h09 « Est-ce que le lien entre la maladie et le virus a été établie de façon certaine ? » Les réponses sont des interprétations toujours et toujours sur les mêmes bases fausses.
        On ne remet pas en cause ces bases admises même quand l’évidence est là sous leurs yeux. C’est énorme ! Prenez ce recul :
        https://www.quartierlibre.tv/quartierlibre/ql22-on-met-les-choses-au-point-sur-le-covid/

    2. Cela fait plus plaisir à attendre que les données critiques recueillies par le gouvernement anglais sur la fiabilité des “vaccins” de Pfizer/BioNTech et d’Oxford/AstraZeneca ! La première dose du “vaccin” expérimental de Pfizer/BioNTech a été administrée à 5,4 millions de citoyens, dont 500 000 ont reçu une deuxième dose. Jusqu’au 24 janvier, près de 50 000 cas de lésions ont été signalés pour ce vaccin spécifique, y compris la mort soudaine de sept citoyens britanniques ! Ainsi au moins un Anglais sur 333 souffre d’effets indésirables graves dus au vaccin. Avec celui d’Oxford, 21 032 autres effets indésirables.

      Une curiosité, 978 troubles oculaires ont été diagnostiquées après des injections du vaccin de Pfizer-BioNTech mais que 738 après des injections du vaccin d’AstraZeneca. Au total, 22 personnes sont devenues aveugles. Et Le vaccin de Pfizer/ BioNTech a causé 69 incidents de paralysie faciale de Bell, une condition qui paralyse les muscles d’un côté du visage. Les vaccins expérimentaux ont également tendance à provoquer des attaques auto-immunes dans le système cardiovasculaire. 21 personnes ont subi un accident vasculaire cérébral (AVC) après avoir été vaccinées.
      https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/962405/COVID-19_mRNA_Pfizer-_BioNTech_Vaccine_Analysis_Print.pdf

      Alors que selon les autorités réglementaires, les femmes enceintes ne sont pas censées être vaccinées avec ces piqûres expérimentales, quatre femmes enceintes ont souffert d’un avortement spontané après la vaccination Pfizer et deux ont subi le même sort après la vaccination avec la version d’AstraZeneca.

      La question qu’il faut se poser, y a-t-il une personne sur 333 qui a souffert d’effets indésirables graves à cause du covid (0,30% de la population) ? sinon, quel est l’intérêt de la vaccination ?

  16. Tout cela me fait penser à une comédie de W. Shakespeare « Beaucoup de bruit pour rien ». En fait à part un pic épidémique en mars 2020 il ne s’est rien passé excepté une « découverte » intéressante sur le plan thérapeutique. Les médecins « intelligents » ont au moins appris que les antibiotiques comportaient les antiviraux, les antifongiques, les antiparasitaires et les antibactériens sans qu’il y ait des cloisons entre ces produits, un antiparasitaire pouvant être aussi antiviral et immunomodulateur et un antibactérien un antiviral. Le seul intérêt de cette pandémie a donc été thérapeutique et la mise en valeur d’anciennes molécules qui s’avèrent être très modernes (repositionnement). Tout le reste et en particulier les chiffres (qui commencent par me sortir par les oreilles) est du simple baratin et ne sert à rien. Les tests ne servent à rien (car nous pouvons soigner en utilisant uniquement la clinique), les masques ne servent à rien, les gestes barrières ( en dehors du lavage des mains) ne servent pas à grand chose, tout est monté en mayonnaise ou en épingles. Donc, beaucoup de bruit pour rien, beaucoup d’énergie pour rien. Où se trouvent les vrais complotistes ? Et bien, tout le monde le sait, les faits s’accumulent par centaines et il va bien falloir que la justice fasse son boulot et que la population sorte de sa léthargie. Parler encore de cette covid c’est épuiser notre énergie. Et personnellement je commence à être fatigué et en colère.
    Il serait temps que tous les « complotistes » se réunissent et foutent le bordel boomerang du retour à la normale. Pour paraphraser l’ami Leo Ferré: Y’en a marre !!!

    1. Bien dit Joseph . je préfère être « complotiste » que mouton.Ce terme est utilisé pour disqualifier l’adversaire, et pour exclure des questions et des acteurs du débat public. Cela permet de taxer de déraisonnable certains interlocuteurs ou sujets.
      Différence entre danger et risque : Le grand requin blanc mangeur d’homme est un vrai danger, le risque de se faire manger par lui en se baignant ( surtout sous nos latitudes) est statistiquement voisin de zéro.

  17. Les effets indésirables des vaccins covid remontés dans la base européenne ont été mis à jour le 23/02 avec le chadox1 d’Astra Zeneca qui apparaït cette semaine.
    Moderna fatal : 298 not resolved : 1298
    Pfizer fatal : 1754 not resolved : 28062 (en grande majorité par l’Italie)
    Astra Zeneca fatal : 184 not resolved : 6463 (en grande majorité par la France)

    1. Oui, Chantal, ce tableau est très parlant et il ne concerne que les effets indésirables déclarés. La réalité dans un contexte « vaccin sauveur » est sans doute bien pire.

  18. Bonjour a toustes,

    L’humanité est l’objet d’une expérimentation à grande échelle.

    Tout cet article, références à l’appui, montre que :

    L’urgence sanitaire utilisée comme prétexte à une telle prise de risque avec nos santés, nos libertés et nos patrimoines génétiques ne tient pas la route, avec un taux de survie spontanée au COVID-19 (en ne faisant rien) de 99,77 % pour toute la population.

    Le taux de survie et la qualité de survie seraient encore plus élevés en permettant aux médecins de prescrire les traitements efficaces dont l’ivermectine.

    Les vaccins, surtout les formes génétiques, ADN et ARNm, préparées en moins d’un an en court-circuitant toutes les étapes de sécurité habituelles dont les essais sur animaux, et sans attendre un recul indispensable, sont de petites bombes à retardement dans nos cellules, et les effets secondaires graves, les décès déjà rapportés montrent que le remède est pire que le problème.

    Des solutions alternatives, efficaces et surtout plus sûres, existent. Seulement elles ne rapportent rien aux firmes pharmaceutiques qui ont déjà empoché des milliards de dollars et d’euros, et ce n’est rien à côté des milliards de dollars que les maladies auto-immunes et autres fléaux engendrés par ces vaccins préparés à la hâte leur promettent, tout en ayant fait attention à échapper à toute poursuite pénale pour tous les dommages que leurs vaccins ne manqueront pas de causer.

    C’est déjà commencé.

    Humanité ! Est-ce vraiment ce que tu veux ?

    Sinon, il faut se réveiller.

    Dr Pascal Sacré

    Le 21 février 2021

    https://www.mondialisation.ca/la-vaccination-mondiale-le-veritable-objectif-de-loperation-covid-19/5653966

    Bien a vous,

    1. Le Dr Pascal Sacré a perdu sa place et il n’est pas le seul. Actuellement c’est le Docteur Maudrux qui est (invité ?) par l’Ordre des médecins pour fournir quelques explications sur sa production éditoriale :
      https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/
      Ses billets sont centrés sur la notion de traitement, tellement absente de la communication et de l’action du gouvernement que cela ne peut être que pour des raisons politiques. Plus de 120 000 patients ont été traités en phase précoce lors de la seconde vague, et Macron, Véran, Castex et Salomon ne voient toujours rien. La seconde vague, plus importante que la première, a pourtant conduit à moins d’hospitalisations et de passages en réanimation… Par contre si les décès en Ehpad représentaient le tiers des décès en première vague, ils sont la moitié en seconde vague. Pourtant c’est bien dans les Ehpad que les consignes gouvernementales sont le plus appliquées !

      Le Docteur Maudrux a alors envoyé un courrier accompagné d’un dossier architecturé de 138 pages pour essayer de s’expliquer auprès de l’Ordre des médecins. Un Ordre qui selon lui, hors Doliprane, il ne doit pas y avoir de traitement ambulatoire du Covid. Il fait donc pression sur ceux qui traitent, ceux qui en parlent… Du respect du Serment d’Hippocrate, du Code International d’Ethique, des déclarations Genève de 1947, d’Helsinki de 1964…. il semble les avoir oubliés ! A quand un jugement devant un tribunal de l’Ordre des médecins ?

      1. « Israël qui a massivement vacciné, a des résultats par rapport à la Palestine ou l’Egypte, peu significatifs »

        Dans ce pays, environ 90 % des plus de 70 ans ont été pleinement vaccinés, avec deux doses. Cela tombe bien, puisque 90 % des morts de la Covid-19 ont plus de 70 ans.

        On devrait donc assister à une chute drastique du nombre de morts en Israël sachant que le vaccin est soi-disant efficace à 98 % contre la mortalité.

        Curieusement, ce n’est pas ce qu’on observe. Pendant un mois et demi après le début de la vaccination, la mortalité n’a pas arrêté d’augmenter, malgré un confinement strict tout le mois de janvier. Puis début février, celle-ci a enfin commencé à reculer.

        Problème, on observe la même chose dans les pays qui n’ont pas eu le temps de vraiment vacciner.

        D’autre part, il en a toujours été ainsi, les vaccins sur les plus de 75 ans ne marchent pas vraiment. Et en plus, celui contre le covid cause dix fois plus d’effets indésirables que celui contre la grippe !
        https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/vaccin-en-israel-des-chiffres-troublants

        Quel est donc l’utilité de ce vaccin ?

      2. Une tranche d’âge qui est la première à la réclamer aussi au Vatican. Dans un décret daté du 8 février 2021, le cardinal Giuseppe Bertello, gouverneur de l’État de la Cité du Vatican, a donné des instructions au personnel sur la manière dont il devrait gérer la crise du COVID. Le document a suscité un tollé car il stipule que, selon une loi du Vatican de 2011, le refus de prendre un vaccin contre le COVID, pour des raisons autres que la santé, entraînerait un licenciement. Du coup, le 18 février 2021, la déclaration souligna que “l’adhésion volontaire à la réception des vaccins doit tenir compte du risque que tout refus d’un membre du personnel puisse constituer un risque pour lui-même, pour autrui et pour l’environnement de travail”. Au cas d’un refus du vaccin en l’absence de raisons de santé, des mesures peuvent être prises pour permettre des solutions alternatives.

        Par contre, question déplacement, comme la visite du pape François en Irak du 5 au 8 mars 2021, le Vatican a rendu obligatoire le vaccin pour tous les journalistes et le personnel voyageant avec le pape dans l’avion. Selon ce dernier, « se faire vacciner est un devoir éthique, s’y opposer est non seulement inexplicable mais aussi une forme de nihilisme suicidaire. »

        Le droit de refuser les vaccins contre le COVID-19 pour des raisons de conscience a déclenché un débat passionné sachant que celui de Pfizer, (pris par le pape François et Benoît XVI), a utilisé des lignées cellulaires dérivées de l’avortement pour des tests en laboratoire, mais pas pour la production, contrairement au vaccin AstraZeneca qui les a utilisées pour les deux.
        https://publisher-publish.s3.eu-central-1.amazonaws.com/pb-ncregister/swp/hv9hms/media/2021022705024_107262b1bbd496df0ccd85a4873b618221c211fdd67f1420d9ee02be4a5092fc.jpg

        Mais les chrétiens ne sont plus à çà prêt. Ne venons-nous pas de voir aux USA, une présidente catholique pratiquante de la chambre des représentants et un président catholique pratiquant des Etats-Unis à vouloir obliger les professionnels de santé à pratiquer des avortements tardifs et des actes chirurgicaux « transgenres » ?

        En Galice, pourtant très influencée par le christianisme, si la vaccination n’est pas obligatoire (c’est la règle nationale et celle demandée par l’U.E.), les personnes qui refusent de se faire vacciner encourent une amende de 1.000 à 60.000 euros. Elle ferait mieux de rendre obligatoire les crécelles…

        En résumé, difficile de ne pas penser que le Vatican est devenu lié d’une manière ou d’une autre à cet état profond !

  19. Il est temps,en effet,de se réveiller!
    Jamais et Toujours sont des concepts impossibles dans le domaine médical.
    Chaque personne est unique avec sa sensibilité spécifique aux molécules qui lui sont injectées.
    Un médicament comme un vaccin bon pour les uns peut être particulièrement toxique pour les autres.
    Les protocoles avec la mise sous tutelle bureaucratique,uniformisent le colloque singulier et détruisent irrémédiablement ce qui anime l’essentiel de notre art médical.

  20. Alexandre Adler : « Le terme « corona » apparaît dans un rapport de la CIA dès 2005 »
    Le 24 mars 2020 Par Rebecca Fitoussi
    En 2005, Alexandre Adler préfaçait pour les éditions Robert Laffont « Le nouveau rapport de la CIA – Comment sera le monde demain », résultat de deux ans de travail de plusieurs dizaines d’experts évaluant la situation de la planète sur les quinze années à venir (2005-2020). Cette crise du Covid-19, les experts l’avaient prédite avec une précision saisissante. Alexandre Adler revient sur ce rapport et se projette dans l’après-crise. Selon lui, cette épidémie sera un tournant pour l’avenir du monde et annonce de profondes transformations.
    (…) Dans ce rapport, les précisions sur le virus, sur son mode de propagation, sont saisissantes… « apparition d’une nouvelle maladie respiratoire humaine virulente, extrêmement contagieuse », « voyageurs présentant peu ou pas de symptômes » qui « pourraient transporter le virus sur les autres continents ». Comment cela a-t-il été possible ? (…)
    https://www.publicsenat.fr/article/societe/alexandre-adler-le-terme-corona-apparait-dans-un-rapport-de-la-cia-des-2005-181525

    Je ne partage pas personnellement l’analyse de ce journaliste, historien, spécialiste des questions de géopolitique, mais c’est intéressant de savoir que cette idée de pandémie mondiale était déjà dans les tiroirs de la CIA en 2005.

    Voilà ce que disait Karen Hughes conseiller de Georges Bush en 2002 [ https://fr.wikipedia.org/wiki/Karen_Hughes ] :
    « Nous sommes désormais un empire, et lorsque nous agissons, nous créons notre propre réalité. Et pendant que vous étudiez cette réalité – de manière pertinente, naturellement – nous agissons à nouveau, créant par là de nouvelles autres réalités, que vous pouvez étudier à leur tour, et c’est comme ça que les choses se passent. Nous sommes les acteurs de l’Histoire… et vous, vous tous, il ne vous reste qu’à tout simplement étudier ce que nous faisons. »
    (texte original)
    » In the summer of 2002, after I had written an article in Esquire that the White House didn’t like about Bush’s former communications director, Karen Hughes, I had a meeting with a senior adviser to Bush […] That’s not the way the world really works anymore,’’ he continued. ’’We’re an empire now, and when we act, we create our own reality. And while you’re studying that reality — judiciously, as you will — we’ll act again, creating other new realities, which you can study too, and that’s how things will sort out. We’re history’s actors . . . and you, all of you, will be left to just study what we do.’’
    Faith, Certainty and the Presidency of George W. Bush
    By RON SUSKIND Published : October 17, 2004
    http://www.nytimes.com/2004/10/17/magazine/17BUSH.html?pagewanted=7&oref=login&_r=0

  21. Comme les intervenants de ce site et les commentaires ci dessus témoignent d’un niveau relativement soutenu, je pense que vous n’aurez aucune difficulté à lire ce texte qui se glisse entre le complotisme et la science, sans prise de partie sur le fond scientifique:
    Complotisme en général et pandémie en particulier
    http://dndf.org/?p=19292

    1. Mais on s’en fout du complotisme et votre texte, bien trop long, n’est que du bla bla bla.
      Ici il n’y a pas de complotistes même si certains argumentent vont dans ce sens; mais chacun est libre de ses opinions.
      Alors taxer de complotistes les vaccino prudents c’ est fait pour « disqualifier l’adversaire, et pour exclure des questions et des acteurs du débat public. Cela permet de taxer de déraisonnable certains interlocuteurs ou sujets ».
      Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois et je ne crois pas tromper, il n’y a pas de « plan » pour éliminer le surplus de la population et pour l’asservir d’avantage, juste des profiteurs de cette pandémie pour se faire de l’argent avec des vaccins qui n’en sont pas et surtout des gouvernements qui ont tellement mal géré cette pandémie due à un virus auquel on ne comprend rien ( conf. https://www.youtube.com/watch?v=sovuMhRsaZs ) et pour lequel il existe des mesures de soins pour le misérable pourcentage de population réellement malade ( je en parle pas des « cas » dont une grande partie est un coup positive un coup négative ou une autre fois asymptomatique ), des gouvernements qui ne reconnaîtront jamais leurs erreurs sauf à se suicider et qui sont dans une fuite en avant aveugle en interdisant, en obligeant, en assignant, en imposant, en contraignant par la peur et qui leur a permis de museler une contestation ( gilets jaunes) qui faisait tâche d’huile dans le monde. ils on mâté tout cela( même les syndicats que je n’ai jamais vu aussi mous et aussi complices) avec la loi sanitaire qui leur donne tous les droits.
      Ce n’est même pas un complot de leur part, juste une débâcle déguisée.
      Les politiques c’est çà : « « Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes » écrivait Machiavel dans Le Prince.  » Ils pensent donc maîtriser tout ça par la peur … mais le virus leur jouera des tours car toute épidémie est appelée à s’éteindre toute seule sinon nous ne serions plus de ce monde depuis longtemps. Les comptes se feront après, on croit que nous avons perdu toute liberté de manœuvre et que la fin du monde est là, mais heureusement qu’il existe des site comme l’AIMSIB et des médecins comme ceux du collectif pour remettre les pendules à l’heure.

    1. C’est plus développé que ce que j’ai dit dans cet article qui laisse à penser que dès le départ, toute cette errance était volontaire. Non, c’est de l’incompétence et de la complicité avec les labos, des milliards ont été dépensés qu’il faut justifier;
      pour cela nos dirigeants ont des complices politiques comme à Nice, cet Estrosi, champion du retournage de veste, pas même reconnaissant envers Raoult qui l’a soigné avec sa femme au début de l’épidémie.
      Tant qu’il y aura de tels individus aux affaires politiques cet « enfumage se déroulera avec la complicité servile et criminelle de la presse, de nombreux médecins, des juges et des forces de police. Tous renient leur devoir de protection du peuple pour se mettre au service de l’oligarchie mafieuse et ploutocratique » (Inspiré d’un article de France Soir).
      J’ai vu « Bozo le clown » ce soir annoncer qu’il allait confiner, c’est dire assigner à résidence une vingtaine de départements, comme pour des criminels, en réalité il veut mettre la France à l’envers comme le drapeau Français affiché derrière lui, avec ses couleurs inversées sur son tableau de sinistrose, alors que tout indique une baisse de l’épidémie malgré les variants et cela partout dans le monde, même dans les pays non vaccinés.

    2. @ pepe : je ne sais pas à quoi vous jouez avec vos railleries. Les commentaires comme celui de Lawrence sont en fait un « ressenti » qui repose en fait sur des évènements réels que vous ne pouvez nier.
      Pour ma part, je ne peux pas croire que des « décideurs » ou des « dirigeants » soient des « Hitler » nouvelle vague et qu’il y ait eu un ou plusieurs plans d’éradication de l’humanité « inutile » . Pour moi, ce ne sont que des profiteurs de la situation et ça c’est une des caractéristiques du genre humain,: être opportuniste.
      Mais vous et moi serions peut-être surpris un jour de savoir qu’il y ait un fonde vérité dans la croyance d’un complot en ce sens. Ca n’arrivera pas, mais ….

    3. Inutile d’aller chercher de telles explications « machiavéliques »!
      La recherche du profit suffit amplement à expliquer tous ces « méfaits »

    1. Quelles preuves vous faut-il pour comprendre que le virus existe bien et qu’il est responsable de la pandémie?
      Il a été isolé, photographié, cultivé, séquencé, on a fait des expériences sur des animaux à qui il a été inoculé et qui ont reproduit la maladie!

      1. Quelles preuves ? Mais plein de preuves sont nécessaires.
        Où a t’il été prélevé ?
        Comment s’est-on assuré qu’il s’était introduit dans l’organisme ? Qu’est-ce qui prouve qu’il est étranger à l’organisme sur lequel on l’a trouvé ?
        N’importe quel microzyma photographié en microscopie électronique peut faire un magnifique virus, une fois agressé par le fixateur.
        Le fait de l’inoculer n’est pas un critère suffisant. Des animaux ont-ils été malades en ayant été mis en contact (dans l’air, dans la nourriture, sur support) ?
        Pourquoi des scientifiques posent-ils la question dans cette publication de mars 2020, du lien de causalité entre « virus » et maladie estimant qu’aucun modèle scientifique n’est capable de reproduire ce qui se passe in vivo : https://journals.plos.org/plospathogens/article?id=10.1371/journal.ppat.1008318
        Pourquoi y a-t-il tant de faux négatifs ? Qui sont donc malades sans que l’on retrouve le gène « fautif ».
        Pourquoi le retrouve-t-on sur tant de personnes asymptomatiques ?
        Pourquoi le gène viral prélevé n’est-il jamais le même, alors qu’il est identique en culture ?
        On trouve des explications sur ces mêmes bases fausses parce qu’on ADMET qu’un virus est fautif même quand on ne le trouve pas : c’est un peu fort !!!.
        Il faut sortir de ce schéma dogmatique, qui nous met dans une situation grave dont on ne se sort pas. Ce schéma est entretenu depuis bel lurette pour entretenir le culte de la vaccination !

  22. Ce site a la pretention de présenter une vraie rigueur scientifique et les publications en attestent. D’autre part, il est dit que les commentaires sont modérés. Du coup, je crois très contre productif de laisser passer des messages aussi délirants que le dernier de Lawrence….la raillerie est une bien banale méthode, a côté….

    1. On répète inlassablement toujours la même chose, globalement seuls les contenus haineux ou injurieux sont détruits, les messages délirants aussi en général, les posts « borderline » sont utiles à la réflexion collective. Chaque blogueur construit son opinion et personne ne l’empêche de démolir le précédent message dès lors que les formes de la courtoisie sont respectées, bonne chasse…

      1. C’est du délire total… Maintenant, ci dessous, vous avez les Qanon…. Hold up à coté, c’était un documentaire rationaliste!!!

    2. Pour Pepe, « les messages de Lawrence sont délirants ». Personnellement ce que je trouve de bien plus délirant c’est ce vaccin qui semble bien dangereux et bien inefficace par rapport au virus. On a vu ce que cela a donné en Israël. Prenons maintenant un autre pays qui a depuis le début de l’année vacciné 70% de sa population : Les Émirats Arabes Unis. Que constate-t-on sur le nombre des morts :
      https://1.bp.blogspot.com/-6V77r2iXvqA/YDoKZgFesaI/AAAAAAABGus/0K8k9xarxUgKOfFKgozIguwzsUVIgNEYwCLcBGAsYHQ/w640-h402/EvNwS4QXEAAQJgv.jpg

      Heureusement que nous n’en sommes qu’aux essais (leurs fins sont pour Moderna prévus en 2022 et pour Pfizer 2023) ! En attendant, les piqués servent de cobaye !

    1. Merci njama !
      Nul besoin d’être parano pour réaliser ce qui semble pourtant irréalisable…
      Comme pour la grenouille … l’eau chauffe bien tout doucettement …
      Gardons espoir, le bocal va péter …

    2. Tout à fait ça ! Notre destin est en marche ( n’y voyez aucune allusion à qui vous savez) . je me demandais, et pour l’air qu’on respire, faudra une autorisation ou un passeport ?

      1. L’air qu’on respire est déjà rationné,soumis aux masques,au couvre-feu,au confinement et peut coûter 135 euro…

  23. Bonjour a toustes,

    Il suffit d’un seul berger et son chien pour amener le troupeau dans de verts pâturages ou dans un ravin.

    A ce niveau d’incompétence ce n’en n’est plus, c’est de la pure provocation. Diviser pour mieux régner est un de leur fer de lance favori.

    Si les dirigeants voulaient, en toute sincérité notre bien, aucun enfant ne mourrait de faim, ou sous des bombes, ne serait maltraité. Ont-ils confiné le monde pour cela?

    Des milliards sont dépensés pour des inutilités, alors qu’il y a urgence vitale dans beaucoup de domaines. Nous sommes leur cheptel, et ils nous feront aller dans la direction qu’ils veulent. Cela marche, voyez comme cette société est disloquée. A quand le point de rupture, la cocotte qui saute?

    Raymonde et Lawrence ont juste. Rien n’est dû au hasard. L’histoire est en train de se répéter. Depuis le temps qu’ils étudient les comportements humains, ils savent comment se servir du cheptel afin d’arriver à leurs fins.

    Mon ex me disait toujours: tout est question d’interprétation. Lorsque je lui montrais cette image, il ne voyait rien.

    Pour le bien de nos enfants? Demandez a un psy, les dégâts que peuvent faire de telles images dans l’inconscient d’un enfant. Et ce n’est par pour de l’argent, le but est autre.

    https://www.topito.com/top-images-subliminales-sexy-disney-consipiration-maternelle-cope

    Bien a vous,

    1. Oui, merci, Ratatouille : dans l’indifférence générale, il meurt encore de faim 1 enfant toutes les 5 secondes (Jean Ziegler), ou de misère toutes les 3 secondes (Jean Fabre).  Encore des complotistes.  Haro sur les complotistes.

      Je rallie le complotisme et afirme que, depuis le temps, les anti-complotistes ont démontré qu’ils veulent continuer à tuer les plus pauvres pour d’énormes profits, spéculatifs compris, internationaux.

  24. Concernant la contagiosité du virus SRAS COV 2,je me pose une question concernant les particules fines .Des études ont montré que lorsque la pollution aux particules fines augmente,le nombre de cas de la covid 19 augmente en parallèle.Une étude suisse a trouvé des fragments de virus sur les particules fines .
    Si la transmission du virus s’accélère en fonction de la pollution atmosphérique,n’y a-t-il pas là une piste à creuser( qui pourrait expliquer le problème de Dunkerque par exemple). Dans le dunkerquois,les usines polluantes sont nombreuses et le beau temps actuel n’arrange rien! Plutôt que confiner,diminuer la pollution diminuerait les facteurs de risque du réchauffement climatique

  25. Report : EU Planning “Vaccination Passport” Since 2018
    “Roadmap on Vaccination” outlines 3 year plan for boosting “vaccine confidence” and advancing “electronic tracking”
    By Kit Knightly , Global Research, May 25, 2020 / OffGuardian 22 May 2020
    … ( traduction) Un rapport publié par la Commission européenne à la fin de 2019 révèle que l’UE cherchait à accroître la portée et la puissance des programmes de vaccination bien avant la « pandémie » actuelle.
    Le point final de la feuille de route est, entre autres, d’introduire un « carnet de vaccination / passeport commun » pour tous les citoyens de l’UE.
    Cette proposition sera présentée à la commission en 2022, avec une « étude de faisabilité » qui durera de 2019 à 2021 (ce qui signifie que pour le moment, il est à peu près à mi-chemin).
    Pour souligner ce point : la « feuille de route de la vaccination » n’est pas une réponse improvisée à la pandémie de Covid19, mais plutôt un plan en cours avec des racines remontant à 2018, lorsque l’UE a publié une enquête sur l’attitude du public à l’égard des vaccins intitulée « 2018 State of Vaccine Confiance »
    Sur la base de cette recherche, l’UE a ensuite commandé un rapport technique intitulé « Concevoir et mettre en œuvre un système d’information sur la vaccination », sur – entre autres – la plausibilité d’un système de surveillance de la vaccination à l’échelle de l’UE.
    Au 3ème trimestre 2019, ces rapports ont tous été combinés dans la dernière version de la « Vaccination Roadmap », un plan politique à long terme visant à diffuser « la connaissance et la compréhension » des vaccins tout en contrant les « mythes vaccinaux » et en combattant « l’hésitation aux vaccins ».
    (…) https://www.globalresearch.ca/eu-planning-vaccination-passport-since-2018/5713927

    2022 : A Vaccination Passport. The EU Keeps Quiet Over Suspicious Documents (2022 : un passeport de vaccination. L’UE garde le silence sur les documents suspects)
    By Daniele Pozzati, Global Research, July 01, 2020 / Strategic Culture Foundation 28 June 2020
    (…) (trad) « Le marché mondial de la vaccination représente actuellement 27 milliards USD par an. Selon les estimations de l’OMS, il atteindra 100 milliards de dollars d’ici 2025.
    Étant donné que le sommet mondial sur la vaccination CE-OMS a également débattu d’un programme de vaccination renouvelé pour 2030, les actionnaires des grandes sociétés pharmaceutiques n’ont pas à s’inquiéter de la performance à long terme de leurs actions.
    Il ne faut vraiment pas « nuire aux taux de vaccination dans le monde ».
    (…) Comme le souligne le biologiste des systèmes, le Dr Shiva Ayyadurai, l’impossibilité de poursuivre les sociétés pharmaceutiques pour des vaccins, combinée à la baisse des bénéfices des ventes de médicaments, a fait des vaccins le nouveau modèle commercial de Big Pharma.
    Et maintenant, l’UE et l’OMS financée par Bill Gates vont de pair.

    « Le gouvernement de l’État moderne », écrivait Karl Marx dans son Manifeste communiste, « n’est qu’un comité de gestion des affaires communes de toute la bourgeoisie ».
    Si Marx était vivant aujourd’hui, il aurait pu conclure que la gouvernance par une organisation internationale n’est qu’un comité de gestion des affaires communes des élites mondiales.
    https://www.globalresearch.ca/2022-vaccination-passport-eu-keeps-quiet-over-suspicious-documents/5717491

  26. Artcle complet du Dr Mercola : https://french.mercola.com/sites/articles/archive/2021/02/18/effets-secondaires-du-vaccin-contre-le-covid.aspx?sd=20200917&cid_source=frWeekly&cid_medium=email&cid_content=art1HL&cid=20210301Z2&mid=DM811056&rid=1095615719
    J’en ai extrait un paragraphe qui doit rappeler quelques chose à certains :
    « L’efficacité remise en question
    Dans un article du 4 janvier 2021 dans The BMJ Opinion, Peter Doshi, rédacteur en chef adjoint du BMJ, a de nouveau soulevé des questions sur le taux d’efficacité déclaré des vaccins contre le COVID-19 de Pfizer et Moderna, affirmant que « nous avons besoin de plus de détails et des données brutes ».
    Auparavant, dans un article du BMJ du 26 novembre 2020, Peter Doshi avait souligné que si Pfizer affirme que son vaccin est efficace à 95 %, il s’agit de la réduction du risque relatif. La réduction du risque absolu est en fait inférieure à 1 %. C’est l’astuce typique des grandes sociétés pharmaceutiques : confondre les risques absolus et relatifs. Ils ont joué cette carte avec les statines et ils ont fait des dizaines, voire des centaines de milliards de profits. Il a également souligné que les effets secondaires graves semblent fréquents : »

    1. Merci, cher Inox de nous rappeler la malhonnêteté consistant à déguiser une maigre performance ABSOLUE en record relatif.

      Personnellement, bien que scientifrique (anciennement accoutumé à composer des marges d’incertitudes), j’ai besoin périodiquement (disons tous les 2 mois) de me remettre cette entourloupe en tête par un exemple chiffré (que je pourrai donner à mon tour à l’imitation du cher Dr Vincent).

  27. le problème c’est que à ce jour il n’y a aucun isolement ni purification de ce virus ; il s’agit de technique de « DE NOVO ASSEMBLY » sur des extraits d’ARN à partir de lavage broncho-alvéolaire.

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/nuccore/MN908947
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7094943/
    https://wwwnc.cdc.gov/eid/article/26/6/20-0516_article
    https://www.nejm.org/doi/10.1056/NEJMoa2001191
    https://www.nature.com/articles/s41586-020-2008-3

      1. Non madame lisez les articles joints. Quelle formation avez vous ? Et donnez nous la référence du ou des articles qui parle d’un isolement.

      2. vous citez des articles anciens : avez-vous suivi les publications et conférences de l’IHU Marseille, en particulier les démonstrations de B La Scola qui explique les mises en cultures, montre les photos au microscope électronique?
        Egalement les essais de vaccins sur animaux avec rechallenge.
        Je n’ai aucune formation et suis quasiment analphabète comme vous pouvez le constater à mes articles!

      3. Oui madame je suis l’IHU ET ILS N’ONT RIEN ISOLE MAIS ILS INOCULENT DES SURNAGEANT DE CULTURE. QUANT AU PHOTO ELLES SONT CRITIQUABLES ET NE CORRESPONDENT PAS de facon indubitable à des virus.
        Encore une fois donnez nous une référence bibliographique ?

      4. Je viens de regarder la bibliographiesur le site de L’IHU ; il n’y a aucune image en microscopie electronique. Il s’agit de détection par microscopie photonique sur des cultures d’un effet cytopathogene.

      5. De quoi faire réfléchir tout virologue :

        par le Dr. Stefan Lanka.

        « La science et la démarche scientifique sont des instruments importants qui aident à identifier et à résoudre des problèmes. La science a des règles très claires : Quiconque fait des affirmations doit les prouver de manière claire, compréhensible et vérifiable. Seules les affirmations vérifiables peuvent être qualifiées de scientifiques, tout le reste relève du domaine de la foi. Les actes de foi ne doivent pas être présentés comme des faits scientifiquement prouvés afin d’influencer ou de justifier des mesures gouvernementales. »
        https://reseauinternational.net/les-auteurs-de-la-crise-du-coronavirus-sont-clairement-identifies-les-virologistes-qui-pretendent-que-les-virus-causent-des-maladies-sont-des-scientifiques-frauduleux-et-doivent-etre-poursuivis/

  28. Avant la « pandémie » de 2009_2010 il y eut le H5N1 (vous vous souvenez, les canards qui tombaient du ciel). L’affaire éclata en aout 2005 avec, en France, le livre de François Bricaire et Jean-Philippe Derenne « Pandémie La grande menace 500 000 morts en France ? » Ce fut la ruée sur les 11 millions de doses de vaccins contre la grippe saisonnière commandées par la France (auparavant c’était 7 millions) après que Derenne ait déclaré au cours d’une grande émission télé « le virus H5N1 ne viendra pas seul, il viendra avec la grippe saisonnière et en se vaccinant contre elle on se protégera aussi contre le H5N1. » Déclaration qui fera s’étrangler de rire Jean François Saluzzo qui était le Monsieur vaccins de Sanofi à l’époque.
    Conseillé par le Directeur général de l’OMS Jacques Chirac avait alors commandé pour 143 millions de doses de Tamiflu …La pandémie inévitable avait été pratiquement annoncée pour début 2006. La France entière guettait les canards qui pouvaient leur tomber sur la tête. Des vaccins prépandémiques H5N1 seront préparés. Cet épisode jouera très certainement un rôle important dans la bouderie vaccinale manifestée 3 ans plus tard face au H1N1.

    Auparavant, il y eut les 4 lettres à l’anthrax envoyées au Sénat américain après l’attaque des tours de Manhattan. En fait de bioterrorisme elles émanaient d’un spécialiste américain de la guerre biologique … « La prochaine fois ce sera la variole ! » dira -t-on. « Quand nous attaquerons Saddam Hussein dira le président des USA, il rétorquera en attaquant les Etats Unis avec la variole ! »

    A tel point que le président des USA se fera télé-vacciner contre la variole, que les armées américaines partant pour la guerre du Golfe le seront aussi ainsi que des personnels hospitaliers. On découvrira à cette occasion que la vaccination pouvait aussi provoquer des troubles cardiaques graves. Israël lancera aussi une campagne de vaccinations qui frappera gravement la femme d’un chirurgien selon ce qui fut rapporté à l’époque.

    En France, la vaccination de l’équipe dédiée en cas d’une telle attaque (environ 140 personnes, de mémoire) fera une victime grave.

  29. Il est intéressant de se poser la question, difficile, de l’origine de la pandémie: c’est le job des «complotistes», mais c’est aussi celui de vrais scientifiques qui feront peut-être un jour la lumière sur cette face cachée et désigneront le cas échéant les concepteurs et les instigateurs de cette tragi-comédie.
    Plus facile à élucider est l’autre face, la réalité quotidienne qui est désormais la nôtre: Qui sont finalement les servants de ce délire qui a saisi la planète entière ?
    Ce qui suit choquera ceux qui ne croient pas, victimes qu’il sont des fèques-gniouzes officielles, que nous savons désormais comment prévenir la covide ou ses formes graves (indépendamment, évidemment, des sempiternelles mesures de distanciation sociale, de masque, de confinement de couvre-feu etc.) en optimisant le fonctionnement de notre système immunitaire; que nous avons appris à soigner les malades (en attendant mieux, après l’hydroxychloroquine, c’est l’ivermectine qui est désormais sur le devant de la scène); que nous savons qu’il faut créer des lits de réanimation et former du personnel pour prendre en charge les quelques millièmes de pour-cent de la population qui en a effectivement besoin… tout cela pour une fraction des sommes gigantesques dépensées pour Le Vaccin, pour un coût ridicule au regard des pertes colossales subies par nos économies…; qu’enfin nous savons que Le Vaccin ne viendra jamais à bout de ces mutants et autres variants qui joueront perpétuellement à cache-cache avec Lui…
    Alors, qui, en fin de compte, fait fonctionner ce délire sanitaire planétaire dans lequel nous sommes plongés depuis un an?
    C’est vous, gouvernants paralysés par la peur des suites judiciaires de vos actions ou inactions, par la peur de voir le pouvoir vous échapper, par la peur de perdre le contrôle de vos populations, c’est vous qui décidez par mimétisme de ces mesures délirantes auxquelles il n’y aura aucune raison de mettre fin un jour (dans la logique actuelle), c’est vous qui nous pompez l’air avec vos masques, confinements et tutti quanti…
    C’est vous, médicastres de bureau, qui élaborez dans les conseils des diverses «autorités» des recommandations biaisées par toutes sortes de conflits d’intérêts, sans rapport avec la véritable Science.
    C’est vous, parlementaires-marionnettes, qui vous laissez dicter les lois (lois qu’ensuite vous édictez) par ce personnel politique corrompu censé réguler les agissements des grands groupes industriels, mais qui s’est laissé capturer (c’est la «capture des régulateurs par les régulés» mise en œuvre par leurs lobbies… tiens, par exemple comme ceux de Bigpharmafia & Cie).
    C’est vous, fonctionnaires de police, gendarmes, qui exécutez en toute probité et honneur les ordres de votre hiérarchie, patrouillant dans les rues, sur les places, sur les plages (!) à l’affût d’un visage découvert, faisant respecter l’«ordre», dressant des contraventions, intervenant manu militari pour disperser tel rassemblement, attroupement ou manifestation…
    C’est vous, responsables de magasins, préposés, employés, agents de sécurité qui vous êtes trouvés du jour au lendemain transformés en policiers de proximité…
    C’est vous, voisins, inconnus croisés dans la rue qui froncez le sourcil à la vue d’un visage à nu que vous ne sauriez voir, qui vous croyez autorisés à donner des leçons, voire enjoindre de remonter les masques, ou qui retrouvez les bonnes vieilles habitudes de délation, comme sous l’Occupation…
    C’est vous, c’est moi, enfin, qui par notre peur du virus, de la contagion, du regard des autres, de la contravention, de la sanction pénale (!), par notre souci mal éclairé des autres ou par notre loyauté trahie, garantissons la surprenante «efficacité», disons simplement technique, du dispositif mondial de contrôle, qui ne semble même pas en mesure de juguler l’épidémie.
    «Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leur âme.» (Machiavel, vers 1560)
    Arrêtez de nous pomper l’air!
    Arrêtez de faire chier le monde avec vos obsessions sanitaires!

    1. Très bon commentaire Albatross. Bien que n’étant pas un Aigle, j’approuve et en ce qui concerne le personnel politique corrompu, j’ajoute ceci d’un grand « connaisseur » :
      N’attendez pas la solution de vos problèmes des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause (Alain Madelin)

  30. (L’article datant un peu, merci de transmettre à E. Kahn). Bonjour Emma Kahn. Je doute très fortement que les simulations de pandémie se limitent à 5 connues depuis 2010. En effet, rien que pour l’année 2019, vous pouvez en compter 3 sur les USA: « Crimson Contagion » est une simulation de pandémie menée en 4 fois sur la période de janvier à août 2019 par le ministère de la santé et des services sociaux US. « Urban Outbreak 2019 » est un scénario de pandémie en septembre 2019 au Naval War College de Newport, Rhode Island USA. « EVENT 201 » est une simulation de pandémie d’octobre 2019 à l’initiative de la fondation Bill et Melania Gates, l’université Hopkins et le forum économique mondial. Et au beau milieu de ces scénarios, un événement majeur: la fermeture par le CDC, à l’été 2019, du P4 de Fort Detrick, suivi d’une vague de pneumonie étrange dans la région en septembre. Et après cela, les militaires de tous pays, participant aux jeux militaires de Wuhan, qui rentrent malades chez eux (censure des armées et des médias mais certains, en France, au Canda…ont parlé). Quand la Chine dit que le virus est importé, ce n’est pas pour rien! Fort Detrick (son Lab P4) étant le seul à posséder la totalité des « branches » du virus, chacun devrait revoir son jeu avant redistribution des cartes…le point de non retour étant largement dépassé, ils ne reculeront devant rien pour éviter la justice. Le fou a toujours raison: Nous sommes en guerre.

    1. Merci pour le signalement des autres simulations (j’évoque Event 201 dans l’article)
      Comme évoqué également, les coronavirus sont manipulés dans d’autres laboratoires que les P4 (dont le P3 de Wuhan).
      Les Jeux Militaires de Wuhan ont été aussi évoqués dans un précédent article sur la Covid.
      Auriez-vous les liens pour « Crimson Contagion » et « Urban Outbreak
      2019 »?
      merci!

      1. Bonsoir Emma Kahn. Tapez sur votre moteur de recherche le nom des simulations et vous tomberez sur les sites officiels (anglophones). Ceci n’a pas une grande importance. Ce qui importe, c’est l’origine du virus, soit comment il « apparaît », où il « apparaît », ce qu’il est. Personne n’a de réponse officielle. On constate toutefois que nombre de pays s’accordent depuis un an sur les mesures à prendre (étrange quand on connaît les relations entre ces pays). Si vous tenez compte de la période d’incubation, l’épidémie démarre effectivement en Chine lors des jeux militaires, soit un mois environ après une vague de pneumonie étrange autour de Fort Detrick (le plus important P4 US, fermé par le CDC [fuites]). Chronologiquement, les témoignages de médecins de la région, puis la contamination de militaires en octobre, correspondent à une théorie selon laquelle les USA auraient masqué l’origine du virus en incriminant la Chine (Wuhan). Mais je le répète, cela n’a plus une grande importance. Ce qui est important au moment présent, c’est que la machine de propagande, mensonges, censure, autoritarisme, ne peut plus être stoppée, que le point de non retour est largement dépassé. Soit de nombreux responsables tombent, soit les « mesures » prennent une dimension totalitaire globale. Quand les vaccinés tomberont « comme des mouches » en contaminant en masse, tout le travail des lanceurs d’alerte et autres éveillés tombera à l’eau. Il ne reste que deux options: refuser les mesures en masse et lancer des procès (comme la class action Allemagne-USA de Reiner Fuelmich). L’épidémie à coronavirus n’est pas un hasard et Event 201 le démontre. Nos gouvernants, qui ont réquisitionné Rungis pour entreposer des corps, pouvaient parfaitement réquisitionner toutes les cliniques proches des points chauds plutôt que de disperser les contagieux en France. Le blocage de tout traitement (qui bloquerait la vaccination) ou l’utilisation de protocoles dangereux (rivotril+morphine) sont d’autres exemples qui démontrent que rien ne s’arrêtera. Les PCR, les masques, distances, confinements, couvre-feux, fermetures, censures, matraquage médiatique, propagande, vaccinations rapides sans recul sont des pratiques propres à un régime totalitaire sous loi martiale. Seule différence, il ne s’agit pas d’un pays mais de tout l’Occident + divers pays liés. En vous limitant à notre pays, cherchez des lois et projets de loi (Amiel) en date du 5 décembre 2019 (sur les sites du gouv), vous constaterez que l’un de ces textes utilise mot pour mot le langage que nous utilisons depuis un an, que ces projets sont exactement ce que le gouvernement a mis en place durant et après le premier pic, comme la demande de classement de l’hydroxychloroquine d’octobre, proposée par Buzyn (qui connaissait parfaitement l’intérêt du produit depuis SRAS et MERS) en décembre et approuvée en janvier. Si les peuples refusent de comprendre ce « calendrier », ils peuvent faire une croix sur l’avenir. Il n’y a plus de possibilité de retour en arrière. Le travail des lanceurs d’alerte et des éveillés doit se limiter à refuser les mesures et lancer des procédures devant la justice, la CJR, la CJ européenne, la CJ internationale. Dernière chose: l’utilisation massive de PCR « permet » de dénombrer les « cas positifs » mais, Emma, songez à la collecte massive de données en tous genres: croyez-vous vraiment que les centaines de millions d’écouvillons contenant de l’ADN n’ont aucune valeur? Ce type de collecte a commencé il y a des années et les collecteurs investissent des sommes énormes pour cela. Le virus est un arbre et derrière cet arbre se trouve une forêt. Ceux qui y entrent découvrent quelque chose de terrifiant et beaucoup n’ont même plus le courage de se battre. Respectueusement, de Brest même…

    1. Soyez gentil de résumer le contenu de vos liens afin qu’ils soient lus.
      Je ne parle pas pour moi, qui, depuis quelque temps, suis snobé par Iouiou (ce qui m’honore).

      1. @ hub37. désolé, les liens vidéos sont assez longs, les résumer serait un risque de trahir le message ou les explications . Je n’ai plus la patience pour ce faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le site est modéré. Ne vous impatientez pas si votre commentaire n'apparaît pas rapidement.

Adhérer à l’AIMSIB

Rejoignez-nous !

Faire un don

Participez à notre développement

Derniers commentaires

Comme + de 4000 personnes, ne ratez pas notre prochain article !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le directement dans votre boite email !

Nous sommes aussi sur vos réseaux sociaux préférés ! Venez intéragir !

Aller au contenu principal